La langue française

Barbouille

Définitions du mot « barbouille »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBOUILLE, subst. fém.

Fam. Peinture de qualité médiocre. Tu me fabriqueras bien un bout de barbouille (F. Carco, De Montmartre au Quartier Latin,1927, p. 166).
Rem. Attesté dans Rob. Suppl. 1970 qui cite, outre un autre ex. de Carco, un ex. tiré de J. Dutourd, Pluche, III, p. 19 : [en parlant de la « mauvaise peinture » d'« un artiste doué »] À mes yeux, c'est de la barbouille indigne.
1reattest. 1927 (F. Carco, loc. cit.); déverbal de barbouiller* étymol. B 2.

Wiktionnaire

Nom commun

barbouille \baʁ.buj\ féminin singulier

  1. (Populaire) (Au singulier) La peinture, en tant qu’ art.
    • Y'a qu'les tableaux, m'exposa Bob. Voilà. Lesquels qu'on peut accrocher d'sur les murs, j'en sais rien. Alors, tu vois, j'm'en passe. Tu t'y connais toi, en barbouille? — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)

Forme de verbe

barbouille \baʁ.buj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe barbouiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe barbouiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe barbouiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe barbouiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe barbouiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBOUILLER. v. tr.
Couvrir d'un enduit de couleur fait grossièrement à la brosse. Barbouiller un plafond, une porte. Il signifie aussi Salir, souiller, tacher. Il lui a barbouillé le visage. On l'a tout barbouillé d'encre. Se barbouiller les mains. Cet écolier barbouille tous ses cahiers, tous ses livres. Barbouiller une muraille, une porte avec de la boue. Se barbouiller de lie, de suie. Fig. et fam., Le temps se barbouille, Le temps commence à se charger de nuages. Il signifie encore, absolument et par exagération, Écrire d'une manière indéchiffrable ou Peindre mal, sans art, sans goût. Il n'écrit pas, il ne peint pas, il barbouille. Fig. et fam., Barbouiller du papier, Écrire, faire des écritures. Cela ne se dit que par dénigrement. Il a fallu barbouiller bien du papier pour ce procès. Il se dit aussi, en mauvaise part, d'un Auteur, d'un écrivain. Cet homme, cet auteur a barbouillé bien du papier dans sa vie et n'a jamais écrit une bonne page. Il signifie aussi Couvrir d'un enduit de couleur fait grossièrement à la brosse. Barbouiller un plafond, une porte. Il signifie figurément et familièrement Prononcer mal, d'une manière peu distincte. Barbouiller un discours, un compliment. Absolument, Cet homme barbouille, on ne l'entend pas. Il signifie également, au sens moral, Exprimer ses idées d'une manière confuse, embrouillée. Qu'est-ce qu'il barbouille? Absolument, Il a barbouillé tout le long de son discours. Barbouiller un récit, L'embrouiller. Je ne sais comment il a barbouillé cette histoire; mais je n'y ai pas compris un mot.

Phonétique du mot « barbouille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbouille barbuj

Évolution historique de l’usage du mot « barbouille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbouille »

  • Mettez-vous du coton dans les oreilles et des cailloux dans vos chaussures. Enfilez des gants de caoutchouc et barbouillez vos lunettes de vaseline. Et ça y est, vous y voilà : en un instant, vous êtes devenu vieux. De Malcolm Cowley
  • A son habitude, et complaisamment relayé par les plumitifs courtisans (Cf les Fables de La Fontaine), Blanquer exhibe sans vergogne sa suffisance pathologique. Dans les faits, seule la reprise économique compte et cela implique qu'il faille caser le plus d'enfants possible dans ces garderies que sont devenues les écoles. Comme ce type de discours ne fait pas propre, on le barbouille de vertu (Cf là encore les Fables) avec d'autant pus de conviction qu'on se persuade d'y croire. Bref politique à la petite semaine de technocrates obnubilés par leur seul intérêt. midilibre.fr, Blanquer réussit sa rentrée des classes - midilibre.fr

Traductions du mot « barbouille »

Langue Traduction
Anglais smearing
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbouille »

Source : synonymes de barbouille sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « barbouille »

Barbouille

Retour au sommaire ➦

Partager