Attrape : définition de attrape


Attrape : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ATTRAPE, subst. fém.

I.− Objet servant à prendre.
A.− Piège pour prendre les oiseaux et le petit gibier, piège destiné à capturer les martres, les rats musqués, etc. :
1. Marius se trémoussait [dans son insomnie] sans cesse comme une souris dans une attrape. J. Richepin, Les Morts bizarres,1876, p. 88.
Cage-attrape. Cf. cage.
Au fig. Piège, ruse :
2. Nous craignons tant de nous laisser jouer que nous suspectons partout des attrapes, et nous sommes portés à croire que, si nos pères avaient été plus fins, ils n'eussent pas été si sérieux et si honnêtes. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, p. 445.
B.− Spéc. Objet servant à prendre ou à retenir.
MAR. ,,Cordage servant à retenir un objet quelconque`` (Mots rares 1965).
TECHNOL. ,,Pince coudée qui, dans les fonderies de tables de cuivre, sert à retirer du fourneau les creusets qui se sont cassés`` (Chesn. 1857).
II.− Action de faire ou de dire une chose pour tromper et s'amuser; petite plaisanterie qui consiste à berner sans mauvaise intention, tour plaisant qu'on joue à quelqu'un, farce. Faire une attrape, Jouer un tour.
Le plus souvent au plur. Objet destiné à tromper par une fausse apparence, objet servant à faire une farce, farce. Des farces-attrapes :
3. ... j'aurais édifié sur ces lieux un palace de la rigolade comme il n'en existe en aucune partie du monde. Ah! on s'en serait payé! du haut en bas des sept étages que j'avais prévus. Tous les jeux y auraient figuré, toutes les farces, toutes les attrapes, toutes les mystifications, toutes les attractions, tous les passe-temps... Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 214.
PRONONC. : [atʀap].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1240 fig. « piège, perfidie » (Ph. Mousket, Chron., 4070, éd. Reiffenberg ds Gdf. : Et Sains Adriiens ki fu pape, Ki moult cremoit lui et s'atrape [ou sa trape (?)], Se plainst a Charlon); d'où 1541 « tromperie, mystification » (Calvin, Instit., 956 ds Littré); 2. [xives. FEW t. 17 s.v. trappa 356b]; xves. (?) au propre « piège pour attraper des animaux » (Hist. de Cesar, Triomphe des neuf Preux, p. 314 ds La Curne : Ilz avoient fléchi les tendres branches des bois, le bout d'en hault fiché en terre fermement, la tige de hors deux piez, ou environ comme ung cercle, à maniere d'atrape, entre la chées par telle façon qu'impossible estoit à aucun cheval y traverser sans soy enchoper, et cheoir, tant estoit la haye espesse et drue); 3. 1751 technol. (Encyclop. t. 1 : Attrape. Se dit dans les fonderies de tables en cuivre, d'une pince coudée qui sert à retirer du fourneau les creusets, lorsqu'ils se cassent). Déverbal de attraper* étymol. II et I.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 30.
BBG. − Chesn. 1857. − Dul. 1968. − Encyclop. méthod. Mécan. t. 2 1783, p. 134. − Esn. 1966. − France 1907. − Gossen (C.T.). Zur lexikalen Gliederung des pikardischen Dialektraumes. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 139. − Gruss 1952. − Mots rares 1965. − Piéron 1963. − Will. 1831.

Attrape : définition du Wiktionnaire

Nom commun

attrape \a.tʁap\ féminin

  1. Piège pour prendre des animaux.
  2. (Figuré) (Familier) Objet destiné à tromper par une fausse apparence, soit pour amuser et par jeu, soit pour faire des dupes, ou tromperie, apparence trompeuse.
    • Ce paquet si soigneusement enveloppé ne contient rien : c’est une attrape.
    • Ce prétendu remède n’est qu’une attrape.
    • L’intention est nécessaire car il faut faire une attrape à la victime. — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 175)
  3. (Marine) Corde pour amarrer le navire.
    • Il faut respecter rigoureusement la procédure normale consistant à crier « Attention! Prenez garde! » pour s’assurer que le personnel de la jetée est sur le qui-vive, avant de lancer les lignes d’attrape. (Marine canadienne; Capitaine de port d’Esquimalt – Instructions de régie du port (juillet 2004))

Forme de verbe

attrape \a.tʁap\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de attraper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de attraper.
    • M. Lesage: On l’attrape et on le désattrape. — (Québec, Journal des débats de l’Assemblée législative, 30 avril 1963)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de attraper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de attraper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de attraper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Attrape : définition du Littré (1872-1877)

ATTRAPE (a-tra-p') s. f.
  • 1Piége pour les pigeons et le gibier.
  • 2Tromperie, chose qui attrape. N'y touchez pas, c'est une attrape. Au milieu de huit ou dix boîtes d'attrapes une autre boîte garnie de bonbons, Rousseau, Ém. II.
  • 3 Technologie. Sorte de pince coudée qui sert à retirer les creusets du feu.

    Terme de marine. Cordage qui retient, arrête, assujettit.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce sont comme attrapes pour attirer l'argent du peuple, Calvin, Instit. 956. Sommerive, ayant eu nouvelles que Mouvans et Soreze venoient au secours, voulut leur dresser une attrappe, D'Aubigné, Hist. I, 148.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Attrape : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ATTRAPE, s. f. (Marine.) c’est une corde qui empêche que le vaisseau ne se couche plus qu’il n’est nécessaire, lorsqu’il est en carene. (Z)

Attrape, s. f. se dit dans les fonderies de tables en cuivre, d’une pince coudée qui sert à retirer du fourneau les creusets, lorsqu’ils se cassent. Pour cet effet les extrémités de ses branches les plus courtes, sont formées en demi-cercles. Voyez dans les Planches intitulées de la Calamine, entre celles de Minéralogie, parmi les outils, la figure de l’attrape.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « attrape »

Étymologie de attrape - Littré

Voy. ATTRAPER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de attrape - Wiktionnaire

(Date à préciser) Déverbal de attraper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « attrape »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attrape atrap play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « attrape »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attrape »

  • A Vence, dans son atelier, Ann Bonzo nous livre ses astuces pour confectionner son propre attrape-rêves. Photo Sébastien Botella Nice-Matin, Comment créer son attrape-rêves: les conseils de la Vençoise Ann Bonzo - Nice-Matin
  • Courez après l'amour, c'est lui qui vous attrape... De Robert Hollier / Marche ou crève, Carignan
  • L’homme poursuit la femme jusqu’à ce qu’elle l’attrape. De Marcel Achard
  • Il pense par contagion et attrape une opinion comme un rhume. De John Ruskin
  • Un lion ne s'attrape pas avec une toile d'araignée. De Proverbe américain
  • Les proverbes ressemblent aux papillons ; on en attrape quelques-uns, les autres s'envolent. De Wilhelm Wander
  • Un chat avec des moufles n'attrape pas de souris. De Proverbe grec antique
  • La mante religieuse attrape la cigale, mais le moineau guette derrière. De Proverbe chinois
  • Quand on court après l'esprit, on attrape la sottise. De Montesquieu / Cahiers
  • Les idées folles se prennent comme les maladies et celui qui en attrape une, les attrape généralement toutes. De André Siegfried / Quelques maximes
  • L’art ne s’apprend pas : il s’attrape. De Didier Le Pêcheur / Les Hommes immobiles
  • L'homme heureux n'attrape jamais le cancer. De William Heneage / Le démon de Socrate
  • Même d’un bon chien, on attrape des puces. De Proverbe russe
  • La mort attrape d'abord ceux qui courent. De Jean Giono
  • On attrape plus vite un menteur qu'un voleur. De Proverbe français
  • On n’attrape pas de lièvre avec un tambour. De Proverbe auvergnat

Traductions du mot « attrape »

Langue Traduction
Corse catturà
Basque harrapaketa
Japonais キャッチ
Russe поймать
Portugais pegar
Arabe قبض على
Chinois 抓住
Allemand fang
Italien catturare
Espagnol captura
Anglais catch
Source : Google Translate API

Synonymes de « attrape »

Source : synonymes de attrape sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « attrape »



mots du mois

Mots similaires