La langue française

Apologiste

Sommaire

  • Définitions du mot apologiste
  • Étymologie de « apologiste »
  • Phonétique de « apologiste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « apologiste »
  • Citations contenant le mot « apologiste »
  • Traductions du mot « apologiste »
  • Synonymes de « apologiste »
  • Antonymes de « apologiste »

Définitions du mot apologiste

Trésor de la Langue Française informatisé

APOLOGISTE, subst. masc.

Celui qui par des discours et des écrits prend la défense publique d'une personnalité ou d'une cause. Synon. défenseur. Anton. détracteur, contempteur :
1. ... car tous les écrivains restés fidèles à la Révolution s'étaient déclarés d'eux-mêmes les ardents défenseurs et les apologistes zélés de l'armée et de son chef. Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 756.
2. Que dire d'une semblable société, de ses doctrines, de ses lois? Que dire des hommes qui, possédés de je ne sais quel esprit de vertige, jettent les peuples dans cet abîme, et de ceux, plus coupables encore, qui, par foiblesse ou par intérêt, se rendent les apologistes, les soutiens, les agents d'un si exécrable désordre? Lamennais, De la Relig. considérée dans ses rapports avec l'ordre pol. et civil,1repartie, 1825, p. 83.
SYNT. Apologiste de Socrate, de Napoléon; − du gouvernement, de l'injustice, du droit de la force, de la violence, du chaos, du meurtre politique, du dandysme, de la musique; − sublime, sincère, passionné; digne, éloquent apologiste.
En partic.
A.− HIST. ECCL., RELIG. Écrivain qui aux premiers siècles de l'Église défendait la religion chrétienne contre les attaques de ses adversaires :
3. C'est une vérité reconnue par Eusebe, Augustin, Lactance, Justin, Athenagore et par une foule d'autres écrivains apologistes du christianisme, que le dogme de l'unité de Dieu était reçu chez les anciens philosophes, et qu'il faisait la base de la religion d'Orphée et de tous les mysteres des Grecs. Dupuis, Abr. de l'orig. de tous les cultes,1796, p. 369.
B.− Théologien qui écrit pour défendre la religion (notamment chrétienne) et prouver sa vérité; spécialiste en apologétique :
4. Uniquement attentif à ce qui confirme ou infirme ses dogmes, le théologien, même le plus libéral, est toujours, sans y penser, un apologiste. Renan, Hist. des orig. du Christianisme,Antéchrist, 1873, p. V.
5. Après avoir montré que la résurrection des corps humains détruits par la mort n'est ni une œuvre impossible à Dieu, ni une œuvre indigne de lui, l'apologiste entreprend de prouver qu'il y a des raisons positives d'admettre que le fait se produira. La première est tirée de la cause finale pour laquelle l'homme a été créé. Gilson, L'Esprit de la philos. médiév.,t. 1, 1931, p. 198.
Emploi adj., rare. Pères apologistes. Synon. du sens A supra.
Rem. On rencontre dans la docum. le synon. apologétiste, néol. d'aut. (Barrès, Mes cahiers, t. 4, 1906, p. 146; dér. du rad. de apologétique*, suff. -iste*).
PRONONC. : [apɔlɔ ʒist].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1623 « celui qui fait l'apologie de qqc. » (P. Garasse, Doct. curieuse, 343 ds Quem. : Ce grant apologiste des destinées); 1681 apologiste de la religion chrétienne (Bossuet, Discours sur l'hist. universelle, I, 10 ds Dict. hist. Ac. fr.); d'où 1838 (Ac. Compl. 1842 : Apologiste. Il se disait absolument, dans les premiers siècles de l'ère chrétienne, de ceux qui soutenaient les dogmes de la religion chrétienne). Dér. du rad. de apologie*; suff. -iste*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : Apologiste. 109. Apologétiste. 1.
BBG. − DLF 17e. − DLF 18e. − Foi t. 1 1968. − Marcel 1938. − Théol. cath. t. 1, 2 1909.

Wiktionnaire

Nom commun

apologiste \a.pɔ.lɔ.ʒist\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui fait l’apologie de quelqu’un ou de quelque chose.
    • Les apologistes de la reine la représentent comme une femme du dix-huitième siècle, aimant la vie, l'amusement, la distraction, […], mais une femme honnête et pure. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Ses puissances n’en résident pas moins au fond de son être, et […] un jour elles se réveilleront pour étonner de leur fière originalité et de leur indomptable énergie et leurs timides apologistes et leurs insolents contempteurs. — (Ernest Renan, L’Avenir de la science, pensées de 1848, Édition C. Lévy, 1890, chapitre iv, pages 89-90.)
    • Les apologistes de l'astrologie font flèche de tout bois et englobent dans leur cercle de supporteurs de nombreuses personnalités incluant Jung. Pourtant, ce dernier se défend clairement de donner sa caution à l'art astrologique. — (Les grands esprits manipulés par les astrologues, dans Le Québec sceptique, n°56, p.29, printemps 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APOLOGISTE. n. m.
Celui qui fait l'apologie de quelqu'un, de quelque chose. C'est votre apologiste. Un apologiste maladroit. Les apologistes de la foi chrétienne, ou absolument Les apologistes.

Littré (1872-1877)

APOLOGISTE (a-po-lo-ji-st') s. m.
  • 1Celui qui fait l'apologie de quelqu'un, de quelque chose. Les apologistes de la foi chrétienne. Les gens de bien tout seuls vous excusent, vous justifient, sont les apologistes de vos vertus ou les sages dissimulateurs de vos vices, Massillon, Car. Injustice. Environné d'apologistes des passions qui soufflaient encore le feu de la volupté, Massillon, Louis le Grand. Quel malheur pour les grands de trouver d'indignes apologistes de leurs vices parmi ceux qui en auraient dû être les censeurs ! Massillon, Petit Car. Tentation.
  • 2 Absolument. Les apologistes, ceux qui se livrent à l'apologétique, qui défendent les dogmes du christianisme.

HISTORIQUE

XVIe s. Je ne suis apologue d'aucun parti, D'Aubigné, Hist. II, 146.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « apologiste »

Apologie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Mot dérivé de apologie avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apologiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apologiste apɔlɔʒist

Évolution historique de l’usage du mot « apologiste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apologiste »

  • « Nous avons un meurtrier dans la salle. Quelqu’un qui ne se repent pas d’avoir été un apologiste de l’apartheid. Il a le sang d’innocents sur les mains », a-t-il lâché, en réclamant le départ de de Klerk de la salle. Du côté de l’ANC, les réactions sont moins violentes, même si on reconnaît que les propos de l’ex-Président sont nuisibles pour le processus de réconciliation nationale toujours en cours. L’archevêque Desmond Tutu, de son côté, n’est pas resté sans réaction sur les propos de Frederik de Klerk. « Il est irresponsable (…) de débattre du degré d’horreur de l’apartheid. En se demandant si l’apartheid était un “crime contre l’humanité”, l’ex-Président de Klerk a rouvert de vieilles plaies ». Afrik.com, Afrique du Sud : après ses propos incendiaires, l'ancien Président Frederik de Klerk s'excuse
  • Dans une tribune libre publiée sur les réseaux sociaux, Olivier Tchouaffe, porte-parole du comité de libération des prisonniers politiques, s'en prend à Mathias Eric Owona Nguini et le taxe d'apologiste de la dictature, après son point de vue sur le débat sur "l'autochtonie" et "l'allogénie" au Cameroun sur Vision 4, il y a de cela quelques dimanches. Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne, Olivier Tchouaffe : «Mathias Eric Owona Nguini est un apologiste de la dictature et du génocide.»
  • Nous allons maintenant passer à son comportement raciste. Tout d’abord, nous avons ce tweet concernant un article. Beaucoup de ses fans aiment justifier cela, mais permettez-moi de demander ceci, s’il n’y avait rien de raciste à ce sujet, pourquoi l’a-t-elle supprimé? Le tweet d’origine était raciste et elle est devenue une apologiste raciste. pic.twitter.com/OQCOKYNSDv JAPANFM, Les fans de Flash demandent à la CW de licencier Danielle Panabaker pour racisme – JAPANFM
  • Dès l’annonce du décès de Ravi Zacharias, survenue le 19 mai, de nombreuses voix se sont élevées pour rendre hommage à cet enseignant, apologète et auteur de renommée mondiale qui a marqué son temps. Parmi elles, l’Alliance Evangélique Mondiale lui rend hommage dans un communiqué. «L’Alliance Evangélique Mondiale (AME) pleure le décès de Ravi Zacharias survenu plus tôt dans la journée et exprime ses condoléances à la famille. L’évangéliste, apologiste et fondateur de Ravi Zacharias International Ministries a laissé un héritage durable dans l’esprit et le cœur d’innombrables personnes à travers le monde qu’il a amenées à la foi ou renforcées dans leur foi en Jésus-Christ.» Parmi les riches éléments biographiques de Ravi Zacharias, né en Inde et formé au Canada, puis actif sur le plan international (Voir notre publication du 19 mai sur ce même site), L’AME souligne l’importance de son ministère, Ravi Zacharias International Ministries (RZIM) fondé en 1984 suite à «une décision influencée tandis qu’il parlait en 1983 à la conférence de Billy Graham pour les évangélistes à Amsterdam.» Le communiqué rappelle encore la publication de 25 livres et son émission de radio-télévision «Let my people think» (Laisse penser mon peuple), qui diffusait des prédications percutantes. «Nous vivons dans une génération qui écoute avec ses yeux et pense avec ses sentiments. S’ils ne peuvent pas voir l’Evangile en vous et moi, ils ne vont pas être convaincus par ce que vous et moi essayons de leur présenter», affirmait Ravi Zacharias qui démontrait avec force et passion la pertinence de l’Evangile. «L’Eglise a perdu l’un de ses défenseurs de la foi chrétienne les plus capables», a déclaré le secrétaire général de l’Alliance Evangélique Mondiale, l’évêque Efraim Tendero (photo). «Son ministère a expliqué pourquoi l’Évangile de Jésus-Christ est si convaincant. Non seulement Ravi a-t-il parlé de manière convaincante lui-même, mais sa profonde foi et sa compréhension de l’esprit humain l’ont fait. Il nous manquera tellement. » Evangeliques.info, Evangélisation: l’Alliance Evangélique Mondiale rend hommage à Ravi Zacharias - Evangeliques.info

Traductions du mot « apologiste »

Langue Traduction
Anglais apologist
Espagnol apologista
Italien apologeta
Allemand apologet
Chinois 辩护律师
Arabe مدافع
Portugais apologista
Russe апологет
Japonais 弁明者
Basque apologist
Corse apologicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « apologiste »

Source : synonymes de apologiste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apologiste »

Partager