La langue française

Prôneur, prôneuse

Sommaire

  • Définitions du mot prôneur, prôneuse
  • Étymologie de « prôneur »
  • Phonétique de « prôneur »
  • Citations contenant le mot « prôneur »
  • Images d'illustration du mot « prôneur »
  • Traductions du mot « prôneur »
  • Antonymes de « prôneur »

Définitions du mot prôneur, prôneuse

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÔNEUR, -EUSE, subst.

Vieilli, littér. Personne qui vante ou loue avec excès. Synon. laudateur; anton. détracteur.Il eût promptement été laissé là (...) sans les prôneurs qui le vantaient à son insu (Balzac,Langeais, 1834, p.241).À peine serai-je parti que chacun de ces volumes deviendra un monument, une oeuvre de génie. J'aurai des prôneurs; je ferai école; c'est infaillible (Reybaud,J. Paturot, 1842, p.135).
Fam., vieilli. Celui, celle qui aime à faire des remontrances. C'est un prôneur éternel (Ac.1798-1878).
Prononc. et Orth.: [pʀ οnoe:ʀ], fém. [-ø:z]. Ac. 1694, 1718: prosneur, dep. 1740: prô-. Étymol. et Hist. 1. 1611 «prêtre qui fait un prône» (Cotgr.); 2. av. 1660 «celui qui loue, qui complimente» (Scarron, La Précaution inutile ds Dernières oeuvres, Paris, David-Durand, 1752, t.1, p.32: les grands prôneurs et les grands diseurs de douceurs et de complimens, sont de grands débiteurs de crème fouettée); 3. 1671 «celui qui publie, proclame» (Pomey); 4. 1690 «celui qui fait des remontrances» (Fur.). Dér. de prôner*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 18. Bbg. Quem. DDL t.6.

Wiktionnaire

Nom commun

prôneur \pʁo.nœʁ\ masculin (pour une femme on dit : prôneuse)

  1. (Désuet)(Très rare) Personne qui prononce un prône.
    • Prôneur ne se dit plus de celui qui fait un prône ; ainsi, on ne dit pas d'un curé que c'est un excellent prôneur. — (Remarque extraite du Dictionnaire de Napoléon Landais, Éd. Didier, Paris 1848)
  2. (Par extension) Celui, celle qui loue avec excès ou à l'inverse fait des remontrances.
    • Cependant le héros pudibond se rengorge comme un paon, et lève arrogamment la crête, lorsque son prôneur impudent ose égaler aux dieux le plus méprisable des faquins. — (Érasme, Éloge de la folie, 1509, traduction de Thibault de Laveaux en 1780)

Nom commun

prôneuse \pʁo.nøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de prôneur.


Nom commun

prôneuse \pʁo.nøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de prôneur.


Nom commun

prôneuse \pʁo.nøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de prôneur.


Nom commun

prôneuse \pʁo.nøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de prôneur.


Nom commun

prôneuse \pʁo.nøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de prôneur.


Nom commun

prôneuse \pʁo.nøz\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de prôneur.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRÔNEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui loue avec excès. Cet écrivain a ses prôneurs qui le font valoir.

Littré (1872-1877)

PRÔNEUR (prô-neur) s. m.
  • 1Celui qui fait un prône (peu usité en ce sens). Notre curé est un excellent prôneur.
  • 2 Fig. Prôneur, prôneuse, celui, celle qui loue avec excès. Quelle horrible peine à un homme qui est sans prôneurs et sans cabale… de se faire jour à travers l'obscurité où il se trouve, et de venir au niveau d'un fat qui est en crédit ! La Bruyère, II. S'il ne tient qu'à cela, madame, de bon cœur ; Du choix que vous ferez je serai le prôneur, Dancourt, Mme Artus, III, 5. Rameau, dont elle est la prôneuse en titre, et qui ne veut souffrir aucun concurrent, Rousseau, Conf. VII. Vous n'aurez point d'amis. - Les ennemis honorent. - Point de prôneurs. - J'aurai mes écrits pour prôneurs, Gilbert, Mon apol. Il [Racine] s'assurait par là d'un prôneur [Boileau] dont la voix était comptée pour beaucoup, Duclos, Œuv. t. x, p. 82. On reproche au prince de Beauvau de s'être annoncé pour un des partisans de M. Necker, de s'en être rendu le prôneur, Bachaumont, Mém. secrets, t. XXXV, p. 194.

    Fig. Et n'ayant pour prôneurs que ses muets ouvrages, Il veut par ses talents enlever les suffrages, Gilbert, Le XVIIIe siècle.

  • 3Grand parleur qui aime à faire des remontrances.

    Petit faiseur et grand prôneur, se dit d'un homme qui parle beaucoup et fait peu de chose.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prôneur »

 Dérivé de prôner avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prôner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prôneur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prôneur pronœr

Citations contenant le mot « prôneur »

  • Fan inconditionnel de foot, fervent supporter de l’OM, prôneur du beau jeu et vibrant au rythme des envolées lyriques d’Omar Da Fonseca. Au Stade, Foot européen: Liverpool exulte, Dortmund méconnaissable
  • Politiquement, M. Touadéra se pose en rassembleur et en prôneur de paix à moins d’un an du scrutin en rencontrant notamment M. Bozizé, leader politique, proche des anti-balaka, et aussi M. Djotodia, leader politique et militaire. DW.COM, La valse des présidents au Palais de la Renaissance à Bangui | Afrique | DW | 22.01.2020
  • À mesure que j’ai lu cet article ligne après ligne, j’ai pu de nouveau constater à quel point les artistes ne peuvent plus s’adonner à leur art, leur gagne-pain, et l’apprécier comme ils devraient. Depuis environ deux ans, une tendance pour le moins agaçante à tout comparer s'immisce dans le monde de la musique, surtout dans le public. Un artiste renommé ne peut désormais plus innover sans qu’on l’accuse aussitôt de plagiat ou qu’on condamne sa nouvelle ‘mode’. Le meilleur exemple ici serait le cas de Christina Aguilera et son album Bionic, sorti l’an dernier. Aussitôt les premiers extraits de l’album dévoilés qu’on la surnommait déjà la ‘Lady Gaga copycat’, ce qui était pour le moins insensé puisqu’Aguilera était prôneuse des costumes les plus extravagants et styles avant-gardistes BIEN avant Gaga. Maintenant voilà que c’est sa fausse rivale qui fait face à une accusation (injustifiée) de plagiat. Le cas de Miss Gaga et de Rebecca Francescatti ne devrait même pas être sujet à tant de polémique puisqu’il est tout simplement indiscutable ! C’est l’accusation de plagiat la plus ridicule que j’ai jamais vu et probablement une des plus ridicules de l’histoire. Le style, la mélodie, les rythmes, les notes, les techniques vocales…TOUS ces éléments présents dans les deux titres sont à des milles de se ressembler ! Les seules similitudes que l’on peut tirer pour sûr sont le titre presque identique (mais qui ne fait référence qu’au même personnage historique) et le fait que celui-ci est répété maintes fois dans le refrain. Mais de là à poursuivre pour plagiat ? Il semble que cette Mme Francescatti tient simplement rancune à Lady Gaga d’avoir eu plus de succès (et d’originalité) pour une chanson qui portait le même nom que la sienne… Et pourtant, le choix est évident : la ballade émouvante mais cacophonique et lancinante de Rebecca ou le son catchy et innovateur de Gaga ? Ne me prenez pas au mot, je ne dit pas que Gaga est la plus originale car il est vrai qu’elle est très inspirée par des artistes antérieurs et ce fait est évident. Mais il faut savoir parler et faire parler quand c’est nécessaire ! Sinon, j'ai hâte que cette fâcheuse tendance que les gens ont à tout accuser et à tout comparer dans le monde de la musique cesse pour de bon ! Les chanteurs (euses) ont beau gagner des tonnes d'argent, conserver leur originalité et leur popularité (et vivre avec celle-ci) est déjà assez compliqué, sans qu'on leur ajoute plus de pression au moindre pas qu'ils franchissent dans leur carrière. Surtout que si on portait attention à la moindre similitude ou inspiration sur chaque morceau de tel artiste, on en finirait plus de passer en cour inutilement de la même manière et faire de la musique deviendrait bientôt un exploit herculéen ! Le Point, Controverse : double plagiat pour Lady Gaga ? - Le Point

Images d'illustration du mot « prôneur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prôneur »

Langue Traduction
Anglais advocate
Espagnol abogado
Italien avvocato
Allemand befürworten
Chinois 主张
Arabe المؤيد
Portugais advogado
Russe адвокат
Japonais 提唱する
Basque defendatzaile
Corse avvucatu
Source : Google Translate API

Antonymes de « prôneur »

Partager