La langue française

Numéro

Sommaire

  • Définitions du mot numéro
  • Étymologie de « numéro »
  • Phonétique de « numéro »
  • Citations contenant le mot « numéro »
  • Images d'illustration du mot « numéro »
  • Traductions du mot « numéro »
  • Synonymes de « numéro »

Définitions du mot numéro

Trésor de la Langue Française informatisé

NUMÉRO, subst. masc.

A. −
1. Chiffre, nombre attribué à une chose et qui sert à indiquer sa place dans une série, à la classer, à la reconnaître (abrév. usuelle devant un chiffre: no, No; au plur.: nos, Nos). Mmede Lesseps est accouchée d'un second garçon ou d'un troisième. Je ne me rappelle pas précisément le numéro (Mérimée, Lettres ctessede Montijo, 1847, p.264).Au moment de l'envoi de la commande, il [l'agent] souligne l'offre retenue, et inscrit le numéro et la date de la commande dans des colonnes spéciales (Villemer, Organ. industr., 1947, p.95).Des schémas ou photographies indiquent l'emplacement des plaques concernant: −le type du véhicule, sa puissance, son symbole; −le numéro de livraison du châssis; −le numéro de fabrication ou numéro du châssis; −le numéro du moteur; −le numéro de la carrosserie (Chapelain, Techn. automob., 1956, p.22).
P. méton. [En parlant d'une pers.] Petrisberg, un camp de triage où les prisonniers, une fois enregistrés et couchés sur les répertoires hitlériens, étaient distribués dans la région selon les besoins de l'office du travail. Chaque soir, on affichait aux portes des baraques la liste des numéros partants (Ambrière, Gdes vac., 1946, p.48).
(Subst. +) numéro + chiffre.La chambre à oeil de boeuf, qui donnait au-dessus de l'appartement d'Emilia, portait le numéro 14 (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p.309).De l'autre côté, dans la cave no2, des hommes veillaient aussi (Barbusse, Feu, 1916, p. 287).Ordonnance no11 (...). Article Premier (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.305).MUS. La grande sonate récitative op. 31, numéro 2 (Rolland, Beethoven, t. 2, 1937, p.481).
a) [Dans la notation d'une adresse] Mr Mège médecin demeurant à Paris rue de la Michodière no13 (Balzac, Corresp., 1837, p.356).−Rue de la Fontaine! (...) et à quel numéro? −Au numéro 28 (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p.28).Personne! Rue Saint-Dominique, numéro dix-sept, pas de monsieur Urbain Fabre! On ne sait pas ce que c'est! (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p.957).
Pop. (Maison à) gros numéro. ,,Maison de prostitution`` (Sandry-Carr. 1963).
Régional
Région. (Suisse). Numéro postal. Ensemble de chiffres précédant un nom de lieu pour faciliter le tri du courrier. Synon. (France) code postal.N'oubliez pas de mentionner le numéro postal! Numéros postaux d'acheminement (Annuaire téléphonique suisse, 1981-83).
Région. (Canada). Numéro civique. Numéro d'une maison (d'apr. Dul. 1968).
b) En partic.
α) Numéro (de téléphone). Le numéro d'appel d'un abonné; composer un numéro. Je me rembrunissais en songeant qu'il y avait le téléphone dans ma chambre d'hôtel, qu'elle serait tout le temps à me téléphoner, qu'il faudrait lui donner un faux numéro (Montherl., Pte Inf. Castille, 1929, p.615).Augustin lui offrit de quoi écrire, mais il tira de sa poche un bloc où étaient imprimés ses heures de consultations, son numéro de téléphone et, en évidence, son titre d'ancien interne des hôpitaux de Lyon (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p.120):
1. ... il décroche le téléphone, forme un numéro, on entend distinctement le signal d'appel, personne ne répond. Il forme alors un autre numéro, on entend à nouveau le signal d'appel, personne ne répond. Camus, Cas intéress., 1955, 2etemps, 8etabl., p.687.
β) [Sert à désigner la grosseur, la longueur, la largeur, la qualité de certaines marchandises] Les épingles des numéros trois, quatre et cinq sont les plus petites de toutes (Ac.1835, 1878).Du ruban, du fil, du coton, de la laine, de la soie de tel numéro (Ac.1835-1935).Les divers cordages dont on se sert dans l'aérostation militaire, sont classés en ficelles, cordeaux et cordes, pièces qui sont elles-mêmes distinguées en numéros, selon leurs diamètres respectifs (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav., 1899, p.333).
OPT. Nombre indiquant le degré de convergence ou de divergence des verres. Les verres de vos lunettes sont d'un numéro trop fort pour vous. L'oculiste vous donnera le numéro qui convient à votre vue (Ac.1935).
[En parlant d'une marchandise, d'une denrée] Vx. Être du bon numéro. ,,Être de bonne qualité`` (Ac. 1835).
γ) Numéro (d'immatriculation, minéralogique) d'une voiture. Relever le numéro d'une voiture. J'ai pris le numéro de l'automobile qui vous a renversé (Ac.1935).Numéros des plaques d'immatriculation des automobiles (Barr.1967).
δ) MAR. Numéro (officiel); numéro (d'un navire). Indicatif officiel de chaque bâtiment de la Marine Nationale (d'apr. Le Clère 1960). Numéro d'escadre; hisser son numéro (Gruss. 1952). Les numéros officiels de tous les bâtiments de l'État sont contenus dans un volume spécial (...). Les bâtiments de commerce français n'ont pas de numéro (Gruss.1952).
c) [Dans des syntagmes] Numéro de police*.
α) CHIM. Numéro atomique (d'un élément). Synon. de nombre* atomique.Solutions solides formées par une faible quantité de certains métaux, de numéro atomique assez élevé, en dilution dans un corps minéral cristallisé mauvais conducteur de l'électricité (M. Curie, Luminescence, 1934, p.3).
β) ART MILIT. Numéro matricule. Les isolateurs, traversins, matelas et couvertures doivent porter une étiquette avec le nom, le numéro matricule du détenteur et le numéro de l'unité (Lubrano-Lavadera, Législ. et admin. milit., 1954, p.220).
Numéro de régiment. ,,Les régiments sont désignés par des numéros que les soldats portent brodés ou piqués sur le col et sur la coiffure (...). Depuis qu'en 1945, la tenue kaki a été adoptée, les numéros des régiments se voient sur la manche`` (Leloir 1961). D. Juan: Et le numéro du régiment? Mmede Coulanges: ... le quatorzième, je crois... ou bien peut-être ai-je confondu les numéros (Mérimée, Théâtre Cl. Gazul, 1825, p.42).Redonne-moi le numéro du régiment de La Chaussée (Flaub., Corresp., 1865, p.165).
ADMIN. Numéro d'identification nationale; numéro matricule; numéro de Sécurité sociale. Née le 22 janvier 1851, admise le 23 du même mois, sous le numéro matricule 1634. Ainsi, père et mère inconnus, aucun papier, pas même un extrait de naissance, rien que ce livret d'une froideur administrative (Zola, Rêve, 1888, p.14):
2. Depuis le 1erjanvier 1947, c'est l'I.N.S.E.E. qui donne le numéro matricule composé de 13 chiffres groupés en 5 composantes: −un chiffre pour le sexe. −deux chiffres qui sont les deux derniers du millésime de l'année de naissance (...). −trois chiffres constituant un numéro d'ordre. Moret, Gueniot, Manuel pratique de l'assistante soc., 1953, p.26.
FIN. Numéro d'un billet de banque.
Numéro de compte (v. ce mot II C 1 b). Ensemble de signes numériques ou alphanumériques identifiant un compte dans un établissement déterminé (d'apr. Procéd. banc. 1979).
γ) INFORMAT., BIBLIOTHÉCON. Toutes ces fiches sont établies en double exemplaire, portant un numéro d'ordre de fichier général imprimé à l'avance (Griaule, Méth. ethnogr., 1957, p.73).Numéro d'opération (Num. 1969). Numéro d'appel (Le Garff 1975). Numéro de commande, de référence (Schuwer Éd. 1977). Numéro d'entrée. ,,Numéro unique, attribué une fois pour toutes à tout volume acquis par une bibliothèque et destiné à être intégré à son fonds`` (Rolland-Coul. 1969).
δ) CIN. Numéro de plan. ,,Numéro que reçoit chaque plan dans le découpage du film et qui apparaît sur l'ardoise (...) lors des prises de vue`` (Giteau 1970). D'où nécessité de grouper par décor et par séquence tous les plans ou numéros qui s'y passent (A. Berthomieu, Essai de gramm. cinématogr., 1946, p.60).
2. Loc., vieilli.
Un homme entend le numéro. ,,Il est habile dans le commerce dont il se mêle, (...) son habileté lui est profitable`` (Ac. 1798-1878).
Pop. et arg.
Retenir le numéro (de qqn). ,,Expression à l'adresse de quelqu'un qu'on menace. Je retiens votre numéro, je ne vous oublierai pas, vous aurez de mes nouvelles`` (France 1907).
Connaître le numéro (de qqn). Connaître la valeur (de quelqu'un). Connaître le numéro de quelqu'un, c'est-à-dire être fixé sur sa valeur morale (Larch.1858, p.615).
3. Loc. arg., pop.
Numéro 100. Cabinets d'aisance. Aller au numéro 100: Se rendre aux lieux d'aisance (Larch.1858, p.615).
Le numéro cent un. ,,La guillotine`` (Esn. 1966). Guillotine (la) (...) le numéro 101 (...) les deux mats [lire mâts] (Dict. arg.,1847,p.181).
Numéro sept. ,,Crochet de chiffonnier`` (Larch. 1880). Les épaules courbées sous le poids de sa hotte, le corps plié en deux, la lanterne d'une main et le numéro sept de l'autre, le pauvre vieil ivrogne s'en allait titubant par les rues désertes (France1907).
4. Numéro un, loc. adj. ou subst.
a) Loc. adj. Essentiel, primordial, de premier choix.
[En parlant d'une pers., d'une collectivité, d'une entreprise] Qui, dans un classement, dans une hiérarchie, occupe la première place. Celui-là, dit Cottard quand le juge fut parti, c'est l'ennemi numéro un (Camus, Peste, 1947, p.1336).On se tournait désormais contre moi, l'ennemi numéro un, contre qui toutes les armes allaient devenir bonnes (H. Bazin, Vipère, 1948, p.177).N. fut le conseiller numéro un du premier ministre (Le Monde, 29 mai 1974ds Gilb. 1980).
[En parlant d'une chose] Vous voilà frais comme une pomme, commandant. Je vois (...) que ce coup de poing numéro un n'a pas produit sur votre teint plus d'effet moral qu'une caresse (Feuillet, Bellah, 1850, p.83).
ART MILIT. Tenue numéro un. Tenue de parade. Tenue de soirée (...). Elle est réservée aux soirées où la tenue de soirée est de rigueur. Encore non obligatoire, elle est remplacée par la tenue de cérémonie (tenue no1) pour les officiers qui ne la possèdent pas (Savoir-vivreet corresp., École d'application de l'artillerie, 1961, p.43).
P. métaph. Les étoiles avaient un air de boutons bien astiqués qui présage aux ignorants que, le soleil ayant résolu de faire la fête du lendemain, le mois de juin gardera son habit numéro un (Estaunié, Sil. camp., 1925, p.54).
[En parlant d'une chose abstr.] Solange nous est arrivée ces jours-ci avec un programme alarmiste no1 (Sand, Corresp., 1870, p.33).La mise au pilori des pollueurs est désormais l'arme numéro un de ceux qui veulent sauver la planète (Le Monde, 27 mars 1975ds Gilb. 1980).
Loc. à valeur exclam. Formidable, admirable! La baronne: (...) on appelle mon gendre (...) et comme il passait devant la porte Saint-Denis, voilà un de ces animaux-là qui lui lâche un coup de fusil (...). Trois jours après, ma fille était veuve. Est-ce du guignon? Le général: Numéro un! (Feuillet, Scènes et com., 1854, pp.205-206).
P. anal., vieilli. (De, du) premier numéro. Servez-lui du bonheur premier numéro (Balzac, Rabouill., 1842, p.529).Je me souviens, quant à Lévy, de lui avoir dit ici, l'été dernier, que je trouvais la chose [la Tentation de saint Antoine] superbe et de premier numéro (Sand, op.cit., 1874, p. 310).
b) Loc. subst. Le numéro un
Le membre le plus important (d'un gouvernement, d'un pays, d'un groupement politique). Le numéro un des constructeurs étrangers sur le marché français de l'automobile (Paris-Match, 15 mars 1975ds Gilb. 1980).Et puis, à partir de 1970, il [Brejnev] se met à parler de tout. Sans qu'on puisse fixer avec précision la date de la mutation, il est vraiment devenu le numéro 1 et reconnu comme tel (Le Monde, 12 nov. 1982, p.2, col. 6).
Pop. L'amant en titre d'une prostituée (d'apr. Sandry-Carr. 1963). Ça l'amant d'Amanda!... Oui! Ah! mais tu sais, chéri, c'est pas son numéro un (France1907).
,,Maîtresse en titre, en raison de son ancienneté et de sa valeur`` (Chautard Vie étrange Arg. 1931, p.480).
c) P. anal., loc. subst. Numéro deux, trois, quatre, etc. Celui qui occupe le deuxième, le troisième, le quatrième rang. Andrew Young, le no3 de la politique étrangère américaine (L'Express, 24 juill. 1978ds Gilb. 1980).
Numéro un bis. Il s'agit de M. Waldeck Rochet, qui devient le «numéro un bis» du P.C.F., aux côtés de Maurice Thorez, dès lors président (Le Monde, 3 févr. 1976, p.1, col.6).
B. − ÉD. ,,Chacun des exemplaires d'une publication portant le même numéro d'ordre, c'est-à-dire appartenant à une même parution`` (Voyenne 1967); p.méton., exemplaire de tel ou tel numéro. Synon. livraison (v. ce mot C).Un numéro très intéressant; un numéro de journal, de périodique, de revue. Bulletin de la statistique générale de la France et du service d'observation des prix (...) qui paraît en 4 numéros trimestriels, 12 suppléments mensuels, et des suppléments hebdomadaires (Civilis. écr.,1939,p.26-1).Extrait des statuts imprimé en tête de chacun des numéros de la revue l'Enseignement technique (Encyclop.éduc., 1960, p.181):
3. La Presse ne paraissait pas le lundi: Girardin l'avait décidé par imitation de ses chers journaux anglais, pour respecter le repos dominical et pour avoir cinquante-deux numéros en moins à servir. Morienval, Créateurs gde presse, 1934, p.60.
Numéro spécial. ,,Parution ayant un caractère exceptionnel et une présentation particulièrement soignée, à l'occasion d'un événement important, d'un anniversaire, etc.`` (Voyenne 1967). J'ai devant moi, maintenant, un article sur Valéry promis pour le numéro spécial du Divan (Gide, Journal, 1922, p.732):
4. −Numéro spécial!... Le Semeur!... Révélation sur l'affaire Dreyfus!..; Conscience, lettre au peuple français, de Marc-Élie Luce, sénateur, membre de l'Institut, professeur au Collège de France... Martin du G., J. Barois, 1913, p.372.
Numéro spécimen. ,,Exemplaire non vendu, destiné à la propagande`` (Voyenne 1967). Et le 2 janvier 1831, le Garde National publiait un nouveau numéro spécimen annonçant qu'il annexait la Garde nationale et l'Agence dont les bureaux subsistaient (Morienval, Créateurs gde presse,1934, p.34).Numéro-spécimen, subst.masc. Nouvelle revue hebdomadaire illustrée de l'automobile sous le titre La Locomotion. Le numéro-spécimen est en préparation (R. mens. Touring-Club de France, août 1901, 365b ds Quem. DDL t.17).
Loc. La suite au prochain numéro. La suite (de l'article, de l'histoire) paraîtra dans le numéro suivant (du journal, de la revue). (Ds Ac. 1935).
Au fig. Ce qui reste à dire, à faire est remis à plus tard. Léandre aime à cette heure Héro. Rose aime Albert.La suite au prochain numéro (Hugo, Toute la lyre, t.2, 1885, p.211).
Vente au numéro. ,,Vente qui se fait exemplaire par exemplaire contrairement à la vente par abonnement`` (Voyenne 1967).
P. anal., arg. des peintres. Vendre au numéro. ,,Avoir la vente certaine de ses toiles à un prix proportionné à leur dimension`` (Esn. 1966). Travailler au numéro. Même il eut la honte de se faire refuser des portraits à vingt-cinq francs, parce qu'il ratait la ressemblance; et il en arriva au dernier degré de la misère, il travailla «au numéro» (Zola, OEuvre, 1886, p.271).
C. − Nombre destiné à une distribution selon le hasard, utilisé dans divers jeux, dans les loteries, dans les tirages au sort. Numéro de loterie. J'ai vu des mères de famille qui apprenaient à leurs enfants à jouer sur les couleurs; aux plus grands, elles permettaient de s'essayer sur les numéros (Nerval, Lorely, 1852, p.44).Vous trouvez naturel (...) que l'employé de bureau attende anxieusement le «complet résultat des courses», ou, si nous sommes en Italie, la liste des numéros gagnants (Gide, Journal, 1932, p.1109):
5. Il doit y avoir de cette rage-là chez le joueur qui, forcé de quitter la table, apprend la sortie du numéro sur lequel il voulait ponter et qui lui aurait ramené trente-six fois sa mise. Bourget, Disciple, 1889, p.179.
P. métaph. J'ai précédé lord Byron dans la vie, il m'a précédé dans la mort: il a été appelé avant son tour: mon numéro primait le sien, et pourtant le sien est sorti le premier (Chateaubr., Essai litt.angl., t.2, 1836, p.315).
Numéro plein. ,,Terme de joueur de roulette`` (Larch. Nouv. Suppl. 1889, p.167). Si vous mettez un louis sur le 12, au milieu du carré qui porte ce chiffre, c'est-à-dire si vous jouez sur un numéro plein (A. Belot, [18]87) (Larch. Nouv. Suppl.1889,p.167).
Loc. Filer le bon numéro. ,,Donner un renseignement utile, un tuyau`` (Car. Argot 1977).
[Dans l'ancienne pratique du tirage au sort des jeunes conscrits] Tirer le bon numéro. En attendant, les gars qui étaient tombés au sort avaient plutôt triste mine. Qu'on imagine aussi ce que c'était, tirer un mauvais numéro! Sept ans loin du pays, de la vie et de tout.Une désolation dans les familles, un vrai malheur! (Pourrat, Gaspard, 1922, p.224).
P. ext. [P. allus. à cette pratique] Avoir, tirer le/un bon numéro, un mauvais numéro. Être favorisé par la chance, être malchanceux. Ma fille est majeure (...) elle agira donc selon son idée. Entrez, faites-vous connaître; je souhaite que vous ayez le bon numéro! (Sand, Mare au diable, 1846, p.114).Tâchez de tirer un bon numéro (Verlaine, Corresp., t.1, 1871, p.278):
6. ... Vigny (...) souffrit beaucoup des mauvais numéros qui lui échurent souvent, des humiliations qu'il reçut (...). C'est de sa mauvaise étoile qu'il fit, avec la conscience d'une déchéance et d'un pis-aller, la lumière de sa vie intérieure... Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p.29.
En partic., pop. et fam. Avoir tiré le bon numéro. ,,Avoir un conjoint parfait`` (Car. Argot 1977).
D. −
1. Partie du programme d'un spectacle de variétés, de cirque, de music-hall, présentée par un artiste ou un groupe d'artistes. Un numéro sensationnel; numéro d'acrobatie, d'athlétisme, de danse; numéro d'équilibriste. Rien n'est original dans les quatre-vingts premiers films que tourne Méliès en 1896, pas même les numéros de prestidigitation, films sans truquage (Sadoul, Cin., 1949, p.27):
7. Au cirque le spectacle a lieu sur plusieurs registres. Toute une partie du programme nécessite que nous levions nos regards pour contempler les numéros de funambules et de trapézistes se déroulant près du cintre. Hist.spect., 1965, p.1541.
THÉÂTRE. Numéro d'ordre. Numéro indiquant la place de chaque acteur sur la scène:
8. Traverser la scène devant un partenaire s'appelle «faire une passade»; dans un tel mouvement les acteurs changent de numéros, c. à d. que, pour préciser exactement la position de plusieurs personnages au cours d'une scène, le régisseur −après chaque déplacement d'acteur −attribue à chacun un nouveau numéro d'ordre selon une ligne imaginée parallèlement à la rampe, en commençant toujours par la gauche du spectateur. Genin, Lang. planches, 1911, p.50.
2. Au fig., fam.
a) Comportement d'une personne qui se donne en spectacle par des attitudes ridicules ou déplacées, peu naturelles. Faire son numéro (habituel). Il fit aussitôt [le gérant du café] son numéro de charme (Queneau, Zazie, 1959, p.175).
Arrête ton numéro. Synon. arrête ton cinéma*.Qu'est-ce qui se passe, Roger? Qui t'as permis... −Ça va... Arrête ton numéro. C'est pas l'moment... Ton baratin, ça nous intéresse pas (Le Breton, Razzia, 1954, p.186).
b) Personne originale, individu singulier. De temps en temps (...) on apercevait (...) le psychologue Antoine Bibesco. C'est un des plus amusants numéros que j'aie rencontrés (L. Daudet, Salons et journaux, 1917, p.226):
9. −Tu es un drôle de numéro, toi. D'ailleurs, vous êtes des rigolos (...). Vous ne savez pas y faire. Il faut que je te donne des conseils. Au régiment il faut se tenir peinard (...). D'abord, il ne faut pas avoir l'air de se fiche du monde... Cendrars, Main coupée, 1946, p.248.
c) Vx. Être d'un bon numéro. Être ridicule. Deux papas très-bien ce sont deux papas d'un bon numéro. Comprenez-vous? −Pas trop.−Deux pères parfaitement ridicules dans leur genre (Gautier, Hist.de l'art dramatique en France, 3, p.289 in Larchey, Dict., 1844 ds Quem. DDL t.10).
Prononc. et Orth.: [nymeʀ ο]. Ac. 1694, 1718: numero; dep. 1740: -mé-. Inv. en nombre ds Ac. 1740-1798; v. aussi Fér. Crit. t.2 1787, Gattel 1841. Variable ds Ac. 1718 et dep. 1835. La régularisation est due à l'usage fréq. du mot. Étymol. et Hist.1. a) 1589 «nombre mis sur un objet pour le distinguer d'autres objets de la même espèce (surtout terme de commerce)» (Variété hist.et litt., éd. Fournier, t.7, p.269); 1723 «chiffre mis sur une catégorie de marchandises, pour en indiquer la grosseur, la longueur, la qualité» (Savary); 1808 c'est du bon numéro «c'est de bonne qualité» (Hautel); 1833 du premier numéro (Balzac, Méd. camp., p.174), 1862 de premier numéro (Larch. avec citat.de Deslys); 1836 numéro un (Dumas père, Kean, V, 1, p.189); b) , p.471); 1846 avoir le bon numéro (Sand, loc. cit.); 1871 tirer un bon numéro (Verlaine, loc. cit.); c) 1621 [date d'éd.] entendre le numéro «avoir de l'adresse, de l'intelligence» (Pasquier, loc. cit.); 1665 savoir le numéro (La Fontaine, Contes ds OEuvres, éd. H. Regnier, t.4, p.64); 1788 (Les Numéros parisiens ds Delvau 1866, s.v. connaître); d) 1848 «nom du navire, signalé au moyen des pavillons du code international» (Jal); 1928 numéro atomique (Lar. 20e, s.v. atomique); e) 1800 numéro de maison (doc. ds R. Ling. rom. t.20, p.83); 1872 gros numéro «maison de tolérance» (Larch.); 1884 maison à numéro (Huysmans, À rebours, 264 ds Cressot, p.402); f) 1846 «chambre d'hôtel» (Dumas, Monte-Cristo, t.2, p.530); 1846 «habitant de cette chambre» (Id., nal dans les quatre-vingts premiers films que tourne Méliès en ibid., t.1, p.163); g) 1874 «membre d'une collectivité désigné par son numéro d'aide» (Lar. 19e); 2. 1790 «ouvrage périodique, journal» (Marat, Pamphlets, Appel à la Nation, 1790, p.141); 3. a) 1844 être d'un bon numéro «être ridicule» (Gautier, loc. cit.); 1901 Tu parles d'un numéro! (d'apr. Esn.); b) 1879 «petit spectacle» (Goncourt, Zemganno, XXXVI ds Rob.). Empr. de l'ital. numero «numéro dans un registre; numéro avec lequel on jouait le jeu de la blanque»; lequel a été repris au lat.numerus (nombre*). Fréq. abs. littér.: 2916. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2446, b) 5564; xxes.: a) 4452, b) 4654. Bbg. Hope 1971, p.212. _Martinet (J.). De la sémiologie du numéro. Linguistique. Paris, 1974, t.10, no2, pp.47-61. _Quem. DDL t.10.

Wiktionnaire

Nom commun

numéro \ny.me.ʁo\ masculin

  1. Identifiant numérique ou parfois alphanumérique qu’on met sur quelque chose et qui sert à la reconnaître.
    • Tout s’effaça de ce qui avait été sa vie, jusqu'à son nom; il ne fut même plus Jean Valjean; il fut le numéro 24601. — (Victor Hugo, Les Misérables, I, 2, 6 ; 1862)
    • […] et le porteur de pancarte, qui indiquait les rounds, se mit à promener dans le parterre un gigantesque numéro un. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Une fois, un petit pâtissier, qui portait sur sa tête une énorme architecture de friandises, descendit de l’impériale, et l’on appela les numéros
      Numéro 66 !
      Numéro 66 !… Et moi, j’avais le 364.998 !
      — (Octave Mirbeau, En attendant l’omnibus, Le Journal, 27 septembre 1896)
    • […] et ils sont bien assez malins pour lui avoir demandé son numéro de livret de Caisse d’épargne avant. Loueur de voitures, c’est comme marchand de bêtes, c’est des métiers d’arcandier. — (Alain Aucouturier, Le Bon Dieu dans les orties, Éditions de Borée, 2003, p. 117)
    • Sur trois rangées de tables, les joueurs étaient alignés en bon ordre, […]. Des cartons de loto avec de gros numéros noirs et des cases vides en face des joueurs. — (Xavier-Marie Bonnot, Les Âmes sans nom, éd. Belfond, 2010, chap. 28)
  2. (Mathématiques) (Informatique) Place ordonnée d’un élément dans un ensemble dénombrable, généralement traduit par un ordinal ou une lettre et un intervalle de variation. Note : Selon le contexte, cet élément prend un nom spécifique : coefficient, terme, etc. ; et sa place ordonnée également : rang, indice, index, etc.
    • Ainsi puisque dans la progression géométrique proposée, le premier terme, la raison & le terme dont on demande le numéro, sont donnés ; […] en ajoûtant 1 à ce nombre, on aura le numéro qu’on demande. — (Charles-Etienne-Louis Camus, Cours de mathématique : Élémens d’arithmétique, vol. 1, 1764)
    • Si la suite (SN) n’est pas bornée, cela signifie que quelle que soit une constante M, on peut toujours trouver un numéro N tel que SN > M. — (Ekaterina Voltchkova, Suites numériques 5)
    • Analyse de la relation entre le numéro d’une figure donnée dans une suite et une quantité qui lui est associée ; représentation par un ensemble de couples, un tableau de valeurs, un nuage de points. — (Ministère de l’Education Nationale, Enseignement de mathématiques Classe de première STMG)
    • Ainsi, si une erreur apparaît, le message d’erreur sera donné avec ce numéro de ligne ou avec ce nom de fichier. — (Marylène Micheloud et ‎Medard Rieder, Programmation orientée objets en C++ : une approche évolutive, 2002, ISBN 9782880745042, p. 123)
    • Renvoie le numéro de colonne de la référence de cellule spécifiée. Par exemple, la formule =COLONNE(D10) renvoie 4, car la colonne D est la quatrième colonne. — (Microsoft, COLONNE (COLONNE, fonction))
  3. (Par extension) Rang dans une hiérarchie.
    • Les propos de la nouvelle secrétaire générale de la fédération CGT Mines-énergie, Virginie Gensel, sont tout aussi pugnaces que ceux de Bernard Thibault, le numéro un du syndicat. — (Christophe Bys, Une militante énergétique, dans L’Usine nouvelle no 3186, du 1er avril 2010, p. 10)
  4. Grandeur ou qualité de certaines marchandises.
    • Deux fils de même ténacité, mais de numéros différents, qui doivent être tendus conséquemment avec la même traction, ne peuvent donc pas, au dévidoir, prendre le même dispositif de tension. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature, 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  5. Publication périodique numérotée suivant sa date. — Note : il est très souvent écrit nº quand il est suivi par un nombre.
    • La Guerre Civile durait depuis trois mois, elle avait cinq cents abonnés et huit cents acheteurs au numéro, […]. — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p. 44)
    • Les manuscrits originaux de Camille Desmoulins, utilisés sans doute par Matton aîné, constituent une importante liasse de la Bibliothèque de la Ville de Paris. Il prouvent surabondamment que Camille Desmoulins a rédigé le numéro VII du Vieux Cordelier. — (Fernand Mitton, La Presse française, vol.2 : sous la Révolution, le Consulat, l'Empire, Paris : chez Guy Le Prat, 1945, p. 169)
    • Dans son numéro du 15 janvier 1899, le journal bimensuel parisien le Correspondant médical tirait la sonnette d’alarme en disant : « L’enfant boit ! […]. Les nourrices donnent du vin à leurs nourrissons et s’ébaudissent de leur exubérante gaîté. » — (Alberto Toscano, Critique amoureuse des Français, Fayard/Hachette littérature, 2009)
  6. (Par extension) Exemplaire d'une telle publication.
    • Mais, à Guingamp, les journaux ne sont pas encore arrivés ; à Saint-Brieuc ils sont bien arrivés : seulement il n’en reste plus un numéro à la marchande ; le Briochins l’ont dépouillée avant nous. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p. 56)
  7. (Arts) Spectacle donné par un acteur.
    • Les magnifiques music-halls terminaient chaque numéro du programme par un couplet chauvin qui soulevait des scènes d’enthousiasme éperdu ; […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921)
    • Il avait appartenu, en qualité de porteur, à une troupe d’acrobates de cirque, puis s’était entraîné au tapis, en vue d’un numéro de « flic-flac » avec rattrape sur les épaules. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • S’il en est capable, le bonisseur fait encore un numéro à l'intérieur, pour corser le spectacle. — (Jacques Deslandes, Histoire comparée du cinéma, Casterman, 1966, p. 188)
  8. (Par extension) (Péjoratif) Comportement de quelqu'un qui se donne en spectacle.
    • Sauf que cette fois, les numéros pagnolesques devant les caméras ne suffisent plus à conjurer la crise. Gaudin a choqué la population en s'enfermant d'abord dans le déni, allant jusqu'à accuser la pluie. — (Louis Hausalter, A Marseille, l'effondrement du système Gaudin, dans Marianne n° 1132 du 23-29 novembre 2018, p. 28)
  9. (Figuré) Personne drôle ou particulière.
    • Celui-là, quel numéro !
    • Il en riait comme d’une bonne farce qu’il se fût faite à lui-même et disait à Adélaïde qu’il était tombé sur un drôle de numéro. — (Marcel Aymé, La Jument verte, éd. Gallimard, Paris, 1933)
  10. (Par ellipse) Numéro de téléphone.
    • « […]. Demain ? Où ? C'est entendu. J'y serai. » Elle dicta son numéro de portable et raccrocha. Chee l'observait. — (Anne Hillerman, La Fille de Femme-araignée, traduit de l'anglais (États-Unis) par Pierre Bondil, éd. Payot & Rivages, 2014, 2017, chap. 9)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NUMÉRO. n. m.
Le nombre, la cote qu'on met sur quelque chose et qui sert à la reconnaître. Dites-moi le numéro de la page. Donnez-moi le numéro de sa maison. Il demeure dans telle rue, à tel numéro. Les numéros d'un billet de loterie. Ce contrat est inventorié sous le numéro dix-sept. J'ai pris le numéro de l'automobile qui vous a renversé.

NUMÉRO signifie encore, dans le commerce la Grosseur, la longueur, la largeur, la qualité de certaines marchandises. Donnez-moi du ruban, du fil, du coton, de la laine, de la soie de tel numéro. Les verres de vos lunettes sont d'un numéro trop fort pour vous. L'oculiste vous donnera le numéro qui convient à votre vue. Par apposition et familièrement, Numéro un, De premier choix.

NUMÉRO se dit aussi de Chaque partie d'une publication quotidienne ou périodique numérotée suivant sa date. Un numéro de revue, de journal. Il me manque des numéros de cette publication. La nouvelle donnée par les journaux dans leur numéro de ce matin. La suite au prochain numéro.

Littré (1872-1877)

NUMÉRO (nu-mé-ro) s. m.
  • 1Nombre, cote qui sert à reconnaître ce qui est étiqueté, ou marqué de chiffres. Le numéro de la page d'un livre. Les numéros pairs, impairs des maisons dans une rue. Le numéro d'une voiture de place. Tout pari fait après l'affichage, au poteau, des numéros des chevaux partants est nul, si le cheval contre lequel on a parié n'y est pas inscrit, Paz, Dict. des courses.

    Numéro d'ordre, numéro qui indique la place d'un objet dans un classement.

    Livre de numéro, celui dont on se sert dans les manufactures pour constater l'entrée et la sortie des marchandises.

    Populairement. Aller au numéro 100, aller aux lieux d'aisance ; ainsi dit par un calembour entre cent et sent (on sent).

    Terme de métallurgie. Instrument à numéroter les gueuses de métal, pendant que la fonte a conservé une partie de sa fluidité.

  • 2La marque particulière qu'un marchand met sur ses marchandises et qui, connue de lui seul, lui sert à se rappeler le prix d'achat.

    Fig. et familièrement. Connaître le numéro de quelqu'un, être fixé sur sa valeur intellectuelle ou morale.

  • 3Dans le commerce, la grosseur, la longueur, la largeur, la qualité de certaines marchandises. Des épingles de tel numéro. Du ruban numéro 3.

    Numéro d'un verre de lunettes, voy. LUNETTE.

    Appliqué au coton filé, numéro exprime la quantité d'écheveaux nécessaire pour peser un demi-kilogramme, l'écheveau représentant une longueur de mille mètres.

    Dans la filature du lin, il indique tant de kilomètres de longueur par kilogramme de matière.

    Fig. et familièrement. Cette marchandise, cette denrée est du bon numéro, elle est de bonne qualité.

    Fig. et populairement. Premier numéro, le plus haut degré. C'est de la folie du premier numéro.

  • 4Numéro se dit des billets de loterie. Il a eu un bon numéro.

    Fig. Un bon numéro, quelque chose d'heureux qui arrive par hasard.

  • 5Numéro se dit des numéros que les jeunes gens tirent à la conscription. Il a eu le numéro 30. Un bon numéro, un numéro qui exempte d'être soldat ; un mauvais numéro, un numéro qui oblige au service militaire.
  • 6S'est dit autrefois des numéros avec lesquels on jouait à un certain jeu nommé la blanque.

    Fig. Entendre, savoir le numéro, son numéro, être expérimenté en quelque chose, entendre les affaires. Il n'était lors de Paris jusqu'à Rome Galant qui sût si bien le numéro, La Fontaine, Rich. C'est un homme qui sait parfaitement son numéro, Caraccioli, Lett. récréat. t. II, p. 118, dans POUGENS.

    On disait aussi : un homme de numéro, pour un homme fin en affaires. Il n'y a rien qui désabuse tant les gens, et surtout un homme de numéro, que quand on leur veut ôter ce qui leur appartient, Tallemant, Historiettes, édit. in-8°, t. V, p. 49.

  • 7Partie d'un ouvrage publié par cahiers ou par feuilles numérotées. Un numéro de la Revue des Deux-Mondes. Le numéro du jour.

REMARQUE

1. Le mot étant étranger, on a hésité d'abord à lui donner le signe du pluriel. Je crois qu'on doit écrire au pluriel numéros et non pas numéro ; ce dernier mot, quoique tout latin, étant devenu français par l'usage, D'Alembert, Éloges, la Motte, note 4.

2. On écrit en abrégé n° devant un nombre.

HISTORIQUE

XVIe s. …De l'Italien introducteur de ce jeu [la blancque], nous usasmes du mot de numero au lieu de nombre, qui nous est naturel françois, et dismes celuy entendre le numero, qui n'avoit oublié le nombre sous lequel sa devise estoit enregistrée : et depuis accomodasmes cette maniere de parler en toute autre chose, disans qu'un homme entendoit le numero, quand il avoit certaine information et connoissance d'une chose, Pasquier, Recherches, VIII, 49.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « numéro »

(1589) De l’italien numero (« nombre, numéro »), du latin numerus (« nombre »)[1] (→ voir nombre).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. numero, du lat. numerus (voy. NOMBRE) ; génev. mimero.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « numéro »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
numéro nymerɔ

Citations contenant le mot « numéro »

  • Monsieur, vous avez fait un faux numéro, mais je vous passe ma femme. Elle se fera un plaisir de vous faire la conversation. De Chon Day
  • Les spermatozoïdes des cyclistes ont un numéro dans le dos. De Jean-Marie Gourio / Brèves de comptoir - 1996
  • Le chef d'oeuvre n'est, après tout, qu'un numéro de chien savant sur une terre peu solide.
  • Femme facile : femme dont le numéro commence par 3615. De Marc Escayrol / Mots et grumots
  • On cesse toujours d’être le numéro 1 mais on ne cesse jamais d’avoir été le premier. De Frédéric Dard / France-Soir - 11 Décembre 1975
  • Une petite ville, c’est celle où une femme peut parler pendant une demi-heure au téléphone, même si elle s’est trompée de numéro. De Anonyme
  • La vérité a toujours été l'ennemi public numéro un de tout pouvoir. De Gianfranco Censor / Véridique rapport sur les dernières chances de sauver le capitalisme en Italie
  • Un petit garçon n’a besoin ni de montre ni de calendrier. Il passe à table quand on l’appelle, va se coucher quand on lui dit. Les heures, les jours, les années ne portent pas de numéro. De Yvan Audouard / Le Sabre de mon père
  • Les femmes qui se marient tôt sont souvent du genre à s’enticher des hommes qui présentent bien sur la photo de mariage et donnent leur numéro de téléphone aux demoiselles d’honneur. De Anna Quindlen / Living Out Loud
  • On a beau être un client, l'attente nous rabaisse au rang de simple pion, insignifiant interchangeable, dont la valeur ne tient qu'au numéro qu'il a pris. De Jean Dion / Le Devoir - 18 Février 1999
  • Nous sommes six milliards de bipèdes à tenir miraculeusement debout sur de fragiles petits pieds, en équilibre sur une boule de magma en fusion. Un véritable numéro de cirque ! De Professeur Choron / Tout s’éclaire !
  • Et si tout n’existait que dans nos rêves ? Ou pire, s’il n’y avait que ce gros type à la rangée numéro 3 qui existait ? De Will Rogers
  • Ma mère est tellement petite qu’elle saute à pieds joints sur les touches pour composer un numéro de téléphone. De Arthur / Ta mère
  • Trente et un an. Un âge bâtard. Un âge qui ne veut rien dire. Comme le numéro trois dans une équipe de foot. De Laurent Sagalovitsch / Loin de quoi
  • En faisant de la conformité au politiquement correct la valeur numéro un, on tue la littérature. De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • Durant la période de confinement, le Secours Catholique de l'Isère a mis en place un dispositif d'écoute téléphonique, grâce à un numéro vert d'appel gratuit. L'association a décidé de le maintenir cet été pour répondre aux nouvelles situations de pauvreté liées à la crise du coronavirus. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Coronavirus : en Isère, le Secours Catholique maintient son numéro d'appel gratuit mis en place pendant le confinement
  • Jude Bellingham, le jeune milieu de terrain de 17 ans, s'est engagé jusqu'en juin 2025 avec le Borussia Dortmund pour 25 millions d'euros. En provenance de Birmingham City. Un montant record pour un joueur si jeune qui a fait ses débuts à Birmingham en tant que professionnel au début de cette saison, à seulement 16 ans. Bellingham a disputé 42 rencontres cette saison (toutes compétitions confondues), dont 33 en tant que titulaire, pour 4 buts inscrits et 3 passes décisives. Afin de rendre hommage à son ascension rapide, Birmingham a annoncé ce jeudi dans un communiqué avoir retiré son numéro 22. RMC SPORT, Birmingham retire le numéro de Bellingham, 17 ans, parti à Dortmund

Images d'illustration du mot « numéro »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « numéro »

Langue Traduction
Anglais number
Espagnol número
Italien numero
Allemand nummer
Chinois
Arabe رقم
Portugais número
Russe число
Japonais
Basque zenbakia
Corse numeru
Source : Google Translate API

Synonymes de « numéro »

Source : synonymes de numéro sur lebonsynonyme.fr
Partager