Vit : définition de vit


Vit : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VIT, subst. masc.

Vx, rare. Membre viril. Synon. bite (pop.), pénis, queue1(vulg.), verge.J'avais beau me regarder dans le miroir, de face, de trois quarts, de profil (...). Me serrer le vit à pleurer (...). Je restais avec cet appendice congestionné, terriblement ridicule (Aragon, La Défense de l'infini, Le Con d'Irène, 1986 [1928], p. 47).V. pornographique ex. de Goncourt.
Rem. Devenu rare, le mot n'est guère conservé que dans des chansons d'étudiants et dans des contrepèteries.
Prononc.: [vi]. Homon. de certaines formes conjuguées de vivre et de voir ainsi que du subst. vie. Étymol. et Hist. Ca 1195 « membre viril » (Jehan Bodel, Barat et Haimet, 88 ds Nouv. Rec. compl. des Fabliaux, éd. W. Noomen et N. Van Den Boogaard, t. 2, p. 38). Du lat. vectis « levier, barre ». Bbg. Mat. 16e1988, p. 340.

Vit : définition du Wiktionnaire

Nom commun

vit \vi\ masculin

  1. (Vieilli) Pénis, membre viril.
    • La pucelle tendit sa main et celui-ci tout aussitôt la prit et lui a fait —pas de meilleur morceau— empoigner son vit. — (Fabliau de l’écureuil, anonyme, traduit par Vincent Nadeau d’après le manuscrit de la BNF, in Recueil général et complet des fabliaux des XIIIe et XIVe siècles)
    • Je bande trop dans ma culotte,
      Je sors mon vit qui décalotte
      Son champignon.
      — (Théophile Gautier, Poésies libertines, « Solitude »)
    • Mony se débarrassa rapidement de ses vêtements, puis le vit en l’air, bien bandant, il se précipita sur les deux gougnottes en essayant de les séparer. — (Guillaume Apollinaire, Les Onze Mille Verges)
    • Monsieur l’curé, il monte en chaire
      Son grand vicaire le suit
      Son grand vi– papa
      Son grand vi– maman
      Son grand vicaire le suit.
      — (Le Vieux Curé de Paris, chanson)
    • Quand la vieillesse triste et caduque
      Vous foutra son pied sur la nuque,
      Quand votre vit à jamais désossé,
      Sur vos roustons pendra flasque et glacé
      Allez crier à la face du prêtre
      Ce vieux refrain de Bicêtre…
      — (Anonyme, « Bicêtre », dans Le Bréviaire du carabin, 1976, page 20)

Forme de verbe 1

vit \vi\

  1. Troisième personne du singulier du présent de vivre.
    • Au moment où les familles se décomposent, se recomposent, se mono- ou s’homo-parentalisent, ce qui implique que l’enfant vit souvent avec un parent qui n’est pas son géniteur, les fonctions parentales ont à être questionnées. — (Denise Bass, avant-propos de Le placement familial, une vieille histoire à réinventer, ouvrage collectif sous la direction de Denise Bass et Arlette Pellé, 2002)

Forme de verbe 2

vit \vi\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de voir.
    • Lydia les vit échanger quelques mots puis Josef revint vers elle, blackboulé d’une paroi à l’autre, les traits défaits. — (Richard Caron, La Fille de l’ombre, Presses de la Cité, 1962, chapitre 1, page 26)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vit : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIVRE. (Je vis, tu vis, il vit; nous vivons, vous vivez, ils vivent. Je vivais. Je vécus. Je vivrai. Je vivrais. Vis, vivons. Que je vive. Que je vécusse. Vivant. Vécu.) v. intr.
Être doué de vie, être en vie. Tous les hommes et tous les animaux qui vivent. Si nous vivons dans ce temps-là. Saint Louis vivait au treizième siècle. Cesser de vivre. Être las de vivre. Les poissons vivent dans l'eau. Les chênes vivent fort longtemps. Il se construit elliptiquement avec certains noms de temps, comme s'ils lui servaient de complément direct, en sous-entendant les mots Pendant, durant. Il a vécu quatre-vingts ans. Il vécut seulement quelques jours. Dans le style élevé, Il a vécu, Il est mort. Ne vivre que pour soi, Ne songer qu'à soi, ne s'occuper que de ses intérêts. On dit dans des sens analogues. Ne vivre que pour servir Dieu, que pour étudier, que pour le bonheur des autres, que pour les autres. Prov., Qui vivra verra, On saura cela avec le temps. Prov., On ne sait qui vit ni qui meurt se dit pour exprimer l'Incertitude où l'on est sur la durée de la vie et sur le moment de la mort. Je vais vous donner une reconnaissance de l'argent que vous m'avez prêté, car on ne sait qui vit ni qui meurt. Dans le langage théologique, Dieu vit de toute éternité, vit dans les siècles des siècles, vit par lui-même, L'existence de Dieu est éternelle et indépendante. Les bienheureux vivront éternellement avec Dieu dans la gloire, Ils jouiront de la vue de Dieu pendant l'éternité.

VIVRE signifie, figurément, Employer utilement sa vie, jouir de la vie. On cesse souvent de vivre avant d'être mort. Combien d'hommes oublient de vivre, combien d'hommes meurent sans avoir vécu! Fig., Ne pas vivre se dit, par exagération, d'une Vie diminuée, troublée, en proie à l'inquiétude. Il est toujours malade, il est dans des transes continuelles, ce n'est pas vivre. Il ne vit pas, il ne fait que languir.

VIVRE signifie figurément Durer, subsister; il s'emploie surtout dans le style soutenu. Un si grand prince vivra éternellement dans l'histoire. La mémoire de ce conquérant, son nom, sa gloire vivra jusque dans la postérité la plus reculée. Cet ouvrage vivra, Il passera à la postérité. Les mauvais ouvrages ne vivent que peu de temps.

VIVRE se dit, en termes de Dévotion, de la Vie spirituelle. Un pêcheur converti vit de la vie de la grâce, vit d'une vie nouvelle. Dans l'Écriture sainte, il est dit : Le juste vit de la foi.

VIVRE signifie aussi Se nourrir, soutenir sa vie par le moyen des aliments. Donner à quelqu'un pour vivre, le faire vivre. Il n'a pas de quoi vivre. Il n'a pas les moyens de vivre. Il ne vit que de racines, que de légumes. Cet homme-là vit de peu, vit sobrement. Il vit aux dépens d'autrui, sur son revenu. Les oiseaux qui vivent de grains, de proie. Vivre de régime, Observer strictement une règle dans sa nourriture, pour rétablir ou pour conserver sa santé. Fam., Cet homme vit de rien, Il mange très peu, il dépense très peu pour sa nourriture. Fig. et fam., Il vit de l'air du temps se dit d'un Homme qui mange très peu, et à peine autant qu'il faut pour se soutenir. On dit aussi : On ne peut pas vivre de l'air du temps, On ne peut pas vivre sans ressources. Prov., Il faut que tout le monde vive, Il faut laisser ou fournir à chacun les moyens de pourvoir à son existence.

VIVRE se dit également en parlant de Tout ce qui fournit les moyens de subsister, de se soutenir. Vivre de son bien, de ses rentes. Vivre de son travail, de son métier. Vivre de privations. Vivre d'aumônes. Vivre d'expédients. Vivre de rapine. Fig., Vivre de sa réputation, vivre sur sa réputation, Garder son crédit, l'estime publique, par le souvenir de ce que l'on a fait et non par ce que l'on fait actuellement. Fig., Vivre d'espérance, Vivre dans l'attente de quelque avantage être soutenu par cette attente. Vivre au jour la journée, au jour le jour, N'avoir pour subsister que ce qu'on gagne chaque jour par son travail. Il signifie aussi S'inquiéter peu du lendemain, être sans prévoyance. Prov., Il faut bien vivre, La nécessité de pourvoir à sa subsistance est une excuse à certaines choses que l'on fait et que l'on ne ferait pas sans cela.

VIVRE se dit encore par rapport à la dépense qu'on fait pour sa table, pour ses vêtements, par rapport au train qu'on mène et aux commodités ou incommodités de la vie. Vivre splendidement, magnifiquement, honorablement, grandement, largement. Vivre en grand seigneur, en prince. Vivre avec économie. Vivre mesquinement, sordidement, pauvrement, étroitement, petitement, misérablement. Il ne vît pas selon sa condition. Vivre noblement, Mener un genre de vie dans lequel il n'y a rien qui puisse déroger à la noblesse. Cette locution a vieilli.

VIVRE se dit aussi par rapport à la manière de passer sa vie dans les divers états que l'on embrasse, dans les différents lieux que l'on habite, dans une situation heureuse ou malheureuse, etc. Vivre dans le célibat, dans le mariage. Vivre à la ville, à la campagne. à la cour. Vivre chez soi. Vivre dans le monde. Vivre dans la solitude, dans la retraite. Vivre dans la joie, dans la tristesse, dans le dénuement. Vivre heureux, content, tranquille. Prov., Il faut laisser chacun vivre à sa mode, à sa guise, Il faut que chacun en use, agisse comme il lui plaît, en ce qui le regarde. On dit de même : Chacun vit à sa mode, à sa guise.

VIVRE signifie encore Se conduire, se comporter bien ou mal, eu égard à la morale, à la religion. Vivre en homme de bien. Vivre saintement, sagement. Vivre en bon chrétien. Vivre en libertin. Vivre licencieusement. Vivre dans les plaisirs, dans la débauche. Vivre dans la pénitence. Il faut bien vivre pour bien mourir. On meurt d'ordinaire comme on a vécu. Il signifie encore Être en commerce habituel. Il vit avec toutes sortes de gens. Il vivait avec ses disciples comme avec des amis. À partir de ce moment, ils vécurent ensemble. Vivre avec soi-même, Vivre dans la retraite, sans commerce avec le monde. Fam., Vivre avec quelqu'un signifie quelquefois Être avec quelqu'un dans un état de concubinage. Il vit avec cette femme depuis longtemps. Elle vit avec un jeune homme. Cet homme et cette femme vivent ensemble. On ne saurait vivre avec cet homme-là, Il est d'une humeur à laquelle on ne saurait s'accoutumer. Cet homme est facile à vivre, est commode à vivre, Cet homme est d'un commerce doux et facile, il est aisé de vivre avec lui. Dans le sens contraire, on dit : C'est un homme difficile à vivre. Savoir vivre. Voyez SAVOIR. Le savoir-vivre. Voyez ce mot à son rang alphabétique. Fam., Je lui apprendrai à vivre, Je le corrigerai, je le punirai de sa faute, de ses torts.

VIVRE se dit encore par rapport au gouvernement politique, aux lois, aux usages du pays dans lequel on demeure. Vivre sous les lois d'un prince. Les lois, les coutumes suivant lesquelles nous vivons. Ils vivaient sous un prince généreux.

VIVRE s'emploie aussi comme verbe transitif. Il a vécu une existence bien dure. Elle a vécu un véritable roman. Fam., Vivre sa vie, Vivre librement, à sa guise, en ne se souciant que de satisfaire ses goûts, ses penchants, ses désirs. Le subjonctif VIVE s'emploie comme formule d'acclamation. Vive la France! Vive le Roi! Vive la République! Vive la liberté!

VIVE est aussi un terme familier dont on se sert pour marquer qu'on estime quelqu'un, qu'on fait grand cas de quelque chose. Vive un tel, c'est un galant homme! Vivent les arts! Vivent la Champagne et la Bourgogne pour les bons vins! Vive le vin! Vive l'amour! Vive la joie! Un vive-la-joie. Voyez ce mot à son rang alphabétique. Qui vive? Cri d'une sentinelle, d'une patrouille qui entend du bruit, qui voit venir une personne ou une troupe. La sentinelle cria : Qui vive? il répondit : France! Il s'emploie aussi comme nom masculin : Qui-vive. Voyez ce mot à son rang alphabétique. Le participe passé

VÉCU s'emploie comme adjectif. Un roman vécu, Un roman dont les péripéties ont réellement eu lieu.

Étymologie de « vit »

Étymologie de vit - Wiktionnaire

(1200) Du latin vectis (« barre, levier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vit »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vit vi play_arrow

Citations contenant le mot « vit »

  • C’est, quelque part, le successeur d’Étienne Œhmichen. Marcel Ceurremans, 93 ans, vit au 3, boulevard Vaubécourt. Une adresse pas anodine, puisque c’est dans cette maison qu’est né le célèbre Châlonnais, inventeur de l’hélicoptère. Journal L'Union abonné, Connaissez-vous la maison natale d’Étienne Œhmichen à Châlons-en-Champagne ?
  • En pleine forme, ils sont concentrés et motivés. Après une telle coupure, tout le monde avait hâte de reprendre. D’autant que l’ambiance est très bonne. Nous venons par exemple de faire une sortie canoë, ce sont des bons moments que l’on vit ensemble. Il faut en profiter. midilibre.fr, David Aucagne, manager de l'ASBH : "Profiter des bons moments que l’on vit ensemble" - midilibre.fr
  • Début juillet, Maurice était au campus à Leucatou-Cambrésis. Distanciation sociale oblige, pour la reprise des cours, il a travaillé avec des armes, des bâtons pour les chorégraphies de combat. De là, notre Chaurien d’adoption a été invité à assister sur les Champs-Elysées à l’avant-première du prochain film de Tarek Boudali, "Trente jours max" (qui sortira en octobre). L’occasion de retrouver copains et connaissances. Un métier "où on se fait plaisir avant tout mais qui est un métier dur physiquement et psychiquement. On peut tourner six mois et rester deux ans sans un appel. Il faut donc beaucoup travailler derrière sans trop compter sur la chance et si avec Cascade, depuis plus de vingt ans, on est toujours là, ce n’est pas pour rien, il n’y a pas de secret c’est qu’on a fait en sorte de travailler." lindependant.fr, Castelnaudary : Maurice Chan vit le déconfinement à 100 à l’heure - lindependant.fr
  • Après cinq mois de pause, on a de nouveau entendu applaudissements, chants et inévitables huées à destination des joueurs adverses. Ertugrul Ersoy a préféré en rire – on l’a vu se marrer sur certaines de ses passes en subissant une gentille bronca – et la rencontre s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Les joueurs n’ont pas masqué leur plaisir, voire même une certaine émotion. « C’était vraiment beau, c’était vraiment puissant », a ainsi commenté Nicholas Gioacchini après la rencontre. Pascal Dupraz n’en pensait pas moins :  , Football. Joueurs et supporters de retour : le stade d'Ornano vit à nouveau | Sport à Caen
  • Pas un seul, mais plusieurs souvenirs me viennent en tête. Ils sont tous liés à la bonne performance du bateau, ils la confirment et décuplent ainsi cette sensation de vitesse en mer… que j'adore ! Bateaux.com, Que vit Elodie Bonafous en course ? Sensations et peur...
  • Un pilote vit dans un monde de perfection ou ne vit pas. De Richard S. Drury / My Secret War
  • Plus on vit moins on pense, plus on pense moins on vit. De Arnaud Desjardins / L’audace de vivre
  • Ah ! celui-là vit mal qui ne vit que pour soi ! De Alfred de Musset
  • La poésie vit d'insomnie perpétuelle. De René Char / La Parole en archipel
  • L'homme agit, la femme vit. De Henry de Montherlant / Sur les femmes
  • La blessure vit au fond du coeur. De Virgile / L'Eneide
  • Qui vit d’espoir meurt de désir. De Proverbe italien
  • Qui vit en espérant meurt désespéré. De Proverbe italien
  • Qui meurt pour le pays vit éternellement. De Robert Garnier / Porcie
  • La peine, ça se vit seul. De André Mathieu / Nathalie
  • Coeur insouciant vit longtemps. De William Shakespeare
  • Selon le lieu de sa naissance, l'homme vit bien, vit assez mal ou ne vit pas du tout. De Jean Bernard / L'homme changé par l'homme
  • L'imbécile vit heureux, le sage vit longtemps. De Pierre Gimbert / Le Secret de Ji
  • Celui qui vit selon les conseils du médecin, vit misérablement. De Proverbe latin
  • Celui qui vit de peu vit beaucoup. De Michel Jourdan / Notes de ma grange, des montagnes et des bois

Images d'illustration du mot « vit »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vit »

Langue Traduction
Corse vive
Basque bizitzak
Japonais 暮らし
Russe жизни
Portugais vidas
Arabe الأرواح
Chinois 生活
Allemand lebt
Italien vite
Espagnol vive
Anglais lives
Source : Google Translate API

Synonymes de « vit »

Source : synonymes de vit sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vit »


Mots similaires