Visite : définition de visite


Visite : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VISITE, subst. fém.

A. − Action d'aller voir quelqu'un.
1.
a)
α) Action de se rendre auprès d'une personne et de rester un certain temps en sa compagnie (par affection, amitié, obligation, politesse, etc.). But, motif, objet d'une visite; se réjouir d'une visite. Sur le perron, une dame apparut, parée pour la visite, coiffée pour la visite, avec des phrases prêtes pour la visite (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Fam., 1886, p. 561).[À la suite du décès] dès la fin de la matinée, les visites commencèrent: les habitants de la maison, les gens du quartier auxquels M. Thibault avait rendu des services (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p. 1307).
β) Empl. syntagm.
Visite + adj.Visite imprévue, inattendue, inespérée; visite hebdomadaire, mensuelle, matinale, nocturne; visite électorale. Je sortis le lendemain dans l'intention de faire à mon pupille une visite amicale (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 93).Il adorait sa mère et, jusqu'à la fin, il garda l'habitude de lui faire, sans prévenir, des visites clandestines (Sartre, Mots, 1964, p. 6).
Visite (académique). Visite traditionnelle que fait un candidat à l'élection académique auprès de chaque académicien, afin de solliciter son appui. Heredia (...) s'étend sur l'opposition enragée de Dumas, protégeant la candidature de Zola, et de sa visite chez Leconte de Lisle, à la suite de laquelle Leconte croyait l'élection de Heredia à vau-l'eau (Goncourt, Journal, 1894, p. 533).
Visite de + subst.
[Le subst. désigne la pers. qui effectue la visite] Visite d'un ami, d'un importun, d'un parent, d'un proche. Mathilde, déjà fort jalouse des visites de Mmede Rênal, (...) fondit en larmes (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p. 495).La visite de la reine de Saba à Salomon est demeurée légendaire par les somptueux présents qui l'accompagnèrent (Metta, Pierres préc., 1960, p. 7).
[Le subst. indique le but, le motif de la visite] Visite de condoléances, de courtoisie, de félicitations, de fiançailles, de noces, de remerciements, de sollicitation. Cette journée s'est passée (...) en visites de cérémonie à la Cour et chez les ministres et tous les grands personnages (Maine de Biran, Journal, 1816, p. 252). − (...) Ne le fatiguez pas trop, cher ami (...). Oh! protesta Frescheville, une simple visite de politesse, d'amitié. Je l'épargnerai le plus possible (Bernanos, Crime, 1935, p. 782).Visite d'adieu/de congé, visite d'arrivée. Visite que l'on fait pour prendre congé à la veille d'un départ, pour se présenter après une installation, une nomination ou pour indiquer que l'on est rentré d'un déplacement, d'un voyage. Après dîner, une promenade, deux visites de congé, et mes valises à regarnir, tel est mon programme (Amiel, Journal, 1866, p. 233).On commence à me rendre mes visites d'arrivée. Chaque jour, de cinq à sept, c'est un défilé international (Farrère, Homme qui assass., 1907, p. 56).
Visite de digestion*.
Visite du jour de l'an. Visite que l'on rend le 1erjanvier ou les jours suivants à un parent, à un proche, pour lui présenter ses vœux. Les filles du Chenal boudaient ostensiblement le Survenant de s'être dérobé, la veille, à la visite du jour de l'An ainsi qu'aux compliments d'usage et aux doux baisers (Guèvremont, Survenant, 1945, p. 120).
Subst. + de visite
Billet de visite (vieilli). Synon. de carte* de visite.Il avait donné un billet de visite sous le nom de comte de Doellingen, qui était l'un de ceux qu'il prenait pour voyager incognito (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 48).
P. ell., p. méton. Poche plaquée, sans rabat, dans un portefeuille, un porte-billets, etc. Un portefeuille avec trois visites en dégradé (RamaMaroq.1975).
Livre de(s) visite(s). Registre mis à la disposition des visiteurs (chez un particulier ou dans un endroit public) pour qu'ils y apposent leur nom, leurs remarques éventuelles. Feydeau (...) trouve une pie sans queue, écrit sur le livre des visites: « Ernest Feydeau, qui regrette que la pie n'ait pas de queue » (Goncourt, Journal, 1865, p. 149).
Vieilli. Tenue, toilette, vêtement, etc., de visite. Tenue, toilette, vêtement, etc., que l'on portait pour faire des visites. Une toilette de visite en velours et satin ardoise avec garniture de plume ondulée (Mallarmé, Dern. mode, 1874, p. 776).Le vêtement surtout (...) marque les époques. On portait encore un costume de visite [du temps de Boni de Castellane] et on avait un tour d'esprit un peu mordant et anecdotique, tout à fait extérieur, et qui était un esprit de visite (Chardonne, Femmes, 1961, p. 17).
P. ell., p. méton. Petit manteau de femme fait d'étoffe légère. Quelque ami (...) lui décrivait la silhouette d'Odette, qu'il avait aperçue, le matin même, montant à pied la rue Abbattucci dans une « visite » garnie de skunks, sous un chapeau « à la Rembrandt » (Proust, Swann, 1913, p. 240).
Verbe + visite
Être en visite. Vous avez l'air d'être en visite... Vous n'avez pas avalé votre parapluie? (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, ii, 8, p. 50).
Faire visite à qqn (vieilli), faire une/des visite(s) à qqn. Le jour décisif approchait, et mon adversaire, s'effrayant de mon activité, commençait à se mettre en mesure. À son tour, il fit à la ronde des visites et eut ainsi sur moi l'avantage du dernier mot (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 329).Le général Leflô avait chez lui cette nuit-là sa sœur et son beau-frère, qui étaient venus lui faire visite à Paris (Hugo, Hist. crime, 1877, p. 24).
Recevoir une/des visite(s), recevoir la visite de qqn. Sainte-Beuve nous dit qu'il a reçu une singulière visite, la visite d'un M. Sandon, visite qui a duré près de deux heures (Goncourt, Journal, 1864, p. 81).Devenus présentables et pas dégoûtants du tout moralement nous nous mîmes à notre tour à recevoir les visites de gens bien placés dans le monde (Céline, Voyage, 1932, p. 123).
[Avec une idée de réciprocité] Rendre une/des visite(s) à qqn, rendre à qqn sa visite. Mmede Beauharnais se crut obligée de venir, le lendemain, lui (...) faire des remerciements: Napoléon s'empressa à lui rendre sa visite (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 343).
[Sans idée de réciprocité] Rendre visite à qqn. Roosevelt, alors gouverneur de l'État de New-York et candidat du parti démocrate à la présidence, vint rendre visite à sa mère souffrante (Fargue, Piéton Paris, 1939, p. 216).
b) En partic. Réunion mondaine entre personnes d'un certain milieu social qui se reçoivent régulièrement. Synon. réception.Jour de visite. MmeDaudet, qui revenait d'une série de visites mondaines (...), n'en revenait pas de la bêtise, de l'ignorance, de la prétention de ce monde (Goncourt, Journal, 1894, p. 556).Ainsi les promenades même seulement pour aller faire des visites et corner des cartes, étaient triples et uniques à Venise, où les simples allées et venues mondaines prennent en même temps la forme et le charme d'une visite à un musée et d'une bordée en mer (Proust, Fugit., 1922, p. 630).
c) P. méton. Personne qui va en voir une autre. Synon. visiteur.Attendre, recevoir de la visite; les visites arrivent. En ce moment une visite entra et, selon l'usage, Franz céda sa place au nouveau venu (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 519).Une voiture était arrêtée devant la porte, un monsieur décoré et une dame en manteau de fourrure, quelque visite débarquée de Paris (Zola, Germinal, 1885, p. 1208).
2.
a) Action de se rendre, d'être admis auprès de quelqu'un, à son domicile, sur son lieu de travail, dans un établissement public, une collectivité (école, hôpital, prison, etc.) pour des motifs personnels ou professionnels. Heures, jours de visites dans un couvent, un hôpital, un internat, une prison; visite à un élève dans un pensionnat; visite d'une assistante sociale à une famille, d'un inspecteur à un enseignant, d'un prêtre à un mourant. Je me rappelle la visite de deux journalistes américains qui venaient me demander mon avis sur la littérature contemporaine (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p. 133):
Lorsque après une journée de luttes, visites aux pauvres, aux malades, aux affligés, je rentre à la nuit tombée, harassé parfois, le cœur plein d'un exigeant besoin de repos, d'affection, de chaleur, je ne trouve le plus souvent à mon foyer que soucis, récriminations, tiraillements... Gide, Symph. pastor., 1919, p. 918.
b) Spécialement
α) COMM. Action, pour un représentant, un vendeur, un délégué commercial, etc., de rencontrer des clients pour leur proposer certains produits, certains services. (Ds ac. sc. comm. 1987). Synon. tournée.
β) DR. Droit de visite. Autorisation légale de rendre visite à un prisonnier; autorisation (en cas de divorce, de problèmes familiaux) accordée à une personne de voir régulièrement un enfant mineur dont elle n'a pas la garde. (Dict. xxes.).
γ) MÉDECINE
Action, pour un médecin, une infirmière, de se rendre auprès d'un malade pour l'examiner, lui prescrire et lui prodiguer des soins. Aller en visites; faire sa tournée de visites. Je me rappelle distinctement (...) la visite du médecin, les sangsues qu'on me mit derrière l'oreille, l'inquiétude de ma mère (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 152).Une autre partie des équipes secondait les médecins dans les visites à domicile, assurait le transport des pestiférés (Camus, Peste, 1947, p. 1326).
Visite (médicale, sanitaire). Examen médical, généralement périodique et obligatoire, que subissent certaines personnes, certains groupes de personnes (enfants scolarisés, personnel d'une entreprise, etc.). Visite médicale des appelés, des militaires; visite sanitaire de prostituées en carte; visite prénuptiale; aller à, passer la visite; être convoqué pour la visite. Je suis dans un état de dépression terrible depuis mon encasernement. J'avoue que ce matin je suis retourné à la visite, dans l'espoir de me faire réformer. Pas moyen (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p. 290).Les enfants de la fille Mietz (...) demeuraient chez une tante, pour l'heure, parce que leur mère, obligée à la visite sanitaire par la Kommandantur, avait été enlevée et soignait (...) une syphilis contractée dans le service armé (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 261).
En compos. Contre-visite*.
Vieilli. Visite de cadavre. ,,Examen que les chirurgiens, nommés par la justice, font d'un corps mort`` (Ac. 1878; dict. xixes.). Synon. autopsie.
Vieilli. Visite de matrones. ,,Examen que des sages-femmes font, par ordre de justice, de l'état d'une femme ou d'une fille`` (Ac. 1878; dict. xixes.).
Dans un hôpital, tournée des médecins, des étudiants en médecine auprès des malades dépendant de leur service. J'étais arrivé à l'heure de la visite des médecins et des chirurgiens en chef; et je me plaisais à voir cette foule de jeunes élèves dont ils étaient accompagnés (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 305).La visite commentée qu'il effectuait dans son service et les leçons magistrales qu'il donnait dans les amphithéâtres de Faculté étaient entourées de solennité (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 789).
Examen, par un vétérinaire, des animaux malades. La visite sanitaire du bétail importé ne donne quelque garantie que si une quarantaine suffisante est imposée (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p. 341).
c) P. anal., ZOOL. Fourmi de visite. Grande fourmi tropicale, voyageant en groupe et envahissant parfois les maisons. (Ds Lar. 19e-Lar. encyclop., Séguy 1967).
3. THÉOL. Visite de Dieu. ,,Jugement ou discrimination que Dieu exerce. Le mot, dès le Pentateuque, est pris avec le double sens de punition (...) et de châtiment (...) ou d'apaisement et de bienveillance`` (Foi t. 1 1968; dict. xixes.).
B. − Action d'aller voir quelque chose.
1.
a) Action de se rendre dans un pays, un lieu, d'aller voir un monument, un musée, etc., pour en découvrir ou en approfondir l'intérêt (artistique, scientifique, culturel, etc.). Visite commentée, guidée, organisée, touristique; visite de groupe; visite d'une chapelle, d'un château, d'une exposition, d'un port, d'une région, d'un site archéologique, de vestiges gallo-romains; visite d'Athènes, de Florence, de Paris; visite des États-Unis, de la Grèce, de l'Italie; visite en autocar, en voiture, à pied. L'église de Balbec mérite une visite si on est dans le pays, elle est assez curieuse (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 465).
En compos. Visite-conférence. ,,Visite d'un lieu touristique sous la conduite d'une personne compétente qui expose et développe les attraits de ce lieu`` (Tourisme Loisirs 1982). Le Service éducatif a organisé à la demande de diverses administrations, des cycles de visites-conférences réservées au personnel de ces administrations (Musées Fr., 1950, p. 25).
b) Action (pour un souverain, un chef d'État, une personnalité, etc.) de se rendre dans un pays, une région, une ville, pour les parcourir et s'entretenir avec les responsables politiques, diplomatiques locaux. Visite officielle, privée, protocolaire; visite d'un président, d'un ministre. M. de Gerlach, espèce de mystique germain, carré, conservateur, féodal à la de Maistre, outré des parvenus, du « droit national » et de la visite de la reine Victoria à Paris (Goncourt, Journal, 1860, p. 833).Au mur, il y a quelques Gobelins prêtés à l'occasion de la visite de l'Empereur de Russie et qui sont restés (Barrès, Cahiers, t. 5, 1907, p. 217).
P. méton., NUMISM. Visite de monnaie. Pièce frappée spécialement pour la visite d'un prince dans un atelier monétaire. (Ds Lar. 19e, dict. xxes.).
c) Action de fréquenter régulièrement un endroit déterminé. Faire des visites fréquentes à la bibliothèque, aux bistrots, aux magasins d'antiquités. En fait de distractions littéraires, je fais des visites fréquentes à une ménagerie de bêtes féroces qui se trouve à quatre-vingt-dix pas de mes fenêtres (Flaub., Corresp., 1872, p. 396).Il faisait des visites assez régulières au Louvre, à Carnavalet, à Cluny (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 291).
2.
a) Examen approfondi et méthodique d'un lieu, d'un objet (appareil, bagage, document, installation, etc.). Synon. contrôle, inspection, vérification.Visite complète, détaillée, minutieuse, soigneuse; visite d'un appartement, d'un chantier, d'un navire; visite d'une canalisation, d'une chaudière, d'une machine, d'un moteur; visite des placards, des tiroirs; visite de contrôle, d'inspection; visite d'un commissaire, d'un expert, d'un inspecteur. M. Courier fut entendu, sur des écrits qu'on lui impute, par un des juges d'instruction. Visite faite de ses papiers, dans l'appartement qu'il occupe, rien ne s'y est trouvé suspect (Courier, Pamphlets pol., Au réd. la Quotidienne, 1823, p. 204).Chaque année, avant le 1er octobre, une visite générale des locaux [le théâtre et ses dépendances] est faite par l'architecte conservateur contradictoirement avec le Directeur en vue de constater l'état des lieux et d'indiquer les travaux locatifs à exécuter (Théâtres nat. Fr.,1954, p. 27).
b) Spécialement
α) ADMIN. PUBL. Visite d'octroi (vieilli), visite de douane. Examen par les agents de la douane, de l'octroi, des biens, des marchandises transitant d'un pays à l'autre. Je dégringolai dans le hall, où les bagages étaient alignés depuis longtemps pour la visite de la douane (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 48).
β) AGRIC. Visite d'une ruche. Ouverture d'une ruche pour inspecter les cadres qui sont à l'intérieur (d'apr. GDEL).
γ) CH. DE FER. ,,Action de vérifier l'état des bandages de roues, des timoneries de frein, des attelages de wagons lors de l'arrêt d'un convoi dans une gare`` (Peyroux Techn. Métiers 1985). La visite de la machine et le graissage sont deux opérations importantes (Herdner, Constr. et conduite locomot., t. 2, 1887, p. 3).
δ) DROIT
DR. PÉNAL
Visite domiciliaire. ,,Mesure d'instruction qui consiste à pénétrer au domicile de l'inculpé ou d'un tiers en vue d'y rechercher et recueillir les preuves d'une infraction`` (Code d'instruction criminelle, art. 87 ds Cap. 1936). Étienne avait expulsé de chez lui jusqu'au commissaire central de Roubaix, qui prétendait effectuer une visite domiciliaire (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 170).
Visite des lieux. ,,Procédé d'instruction qui consiste, de la part du tribunal tout entier, à se transporter sur les lieux litigieux afin de procéder par lui-même à tous examens et constatations utiles en vue de la solution d'un procès relatif à des droits immobiliers`` (Cap. 1936).
DR. MAR.
Droit de visite (d'un bâtiment). ,,Faculté d'arrêter les navires de commerce pour vérifier leur cargaison ou la régularité de leur situation dans certaines circonstances`` (Le Clère 1960).
Visite d'armement, de sécurité (d'un bâtiment). ,,Inspection du bateau donnant lieu à un certificat et exigée chaque année, lors du renouvellement de la carte de circulation`` (Barber. 1969).
ε) RELIG. CATH. Visite pastorale. Tournée d'inspection effectuée par un évêque dans les paroisses de son diocèse. J'allai passer quinze jours à Paris pour mes yeux. Cataracte reconnue. Mgr Dupuch se chargea de ma visite pastorale (Dupanloup, Journal, 1850, p. 128).
Prononc. et Orth.: [vizit]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1350, févr. « inspection, examen » (Ordonnances des rois de France, t. 2, éd. E. de Laurière, p. 379: en toutes sortes de marchandises et en tous mestiers il y aura visite); 1790, 25 janv. visite domiciliaire (Moniteur, t. III, 226b ds Ranft, p. 104); 2. 1580 « action de visiter un lieu pour le bien connaître » visite des pays estrangers (Montaigne, Essais, I, 26, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 153); 3. 1636 « tournée d'inspection d'un ecclésiastique, d'un religieux dans sa juridiction » (Monet, p. 970b). B. 1. a) 1580 « action d'aller voir quelqu'un » (Montaigne, op. cit., II, 8, p. 391: cela chargeoit sa maison de plusieurs despenses et visites estrangieres); 1785 carte de visite (Affiches, annonces et avis divers, no337, 3 déc. ds Quem. DDL t. 34, s.v. carte de visite); b) 1740 « personne qui rend visite » (Marivaux, Épreuve, III ds Théâtre, éd. M. Arland, 1949, p. 1316); 2. ca 1590 « action de se rendre auprès d'une personne pour la surveiller » (Montaigne, op. cit., III, 10, p. 1016: la visite et garde [de sa captive]); 3. 1690 visite des prisonniers, des pauvres malades (Fur.); 4. 1690 visite ... des Medecins ... appellez pour voir les malades (ibid.). Déverbal de visiter*. Fréq. abs. littér.: 9 391. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 11 865, b) 19 338; xxes.: a) 12 729, b) 11 797. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 201 (s.v. visite-éclair). − Gohin 1903, p. 301. − Quem. DDL t. 8, 17 (s.v. carte de visite), 40.

Visite : définition du Wiktionnaire

Nom commun

visite \vi.zit\ féminin

  1. Action d’aller voir quelqu’un par civilité ou par devoir.
    • Nous eûmes dans la matinée une audience publique du vice-roi. […]. Il nous reçut poliment , accorda au capitaine la relâche , et aux passagers la permission de se promener en ville. Après l'audience nous fîmes des visites militaires et nous revîmes dîner à bord. — (Évariste de Parny, « Lettre à son frère, de Rio-Janéiro, septembre 1773 », dans le recueil Œuvres d'Évariste Parny, tome 1, Paris : chez Debray, impr. Didot l'aîné, 1808, p. 212)
    • (Religion)Les Visitandines, comme on sait, étaient le plus doux des ordres ; inactives, elles attendaient la visite du divin Époux ; leur vie molle était très-propre à faire des visionnaires. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.94)
    • Visite courte, longue, ennuyeuse.
    • Recevoir la visite de quelqu’un.
    • Faire visite à quelqu’un.
    • Être en visite.
    • Recevoir des visites.
    • Aller en visite.
    • Je lui dois une visite.
    • Rendre visite à quelqu’un, aller le visiter.
    • Rendre à quelqu’un sa visite, faire à quelqu’un une visite après en avoir reçu une de lui.
  2. (Par extension) Visiteur.
    • Devinez quelle visite je viens d’avoir.
    • Attendons que les visites s’en aillent.
  3. Consultation d’un médecin.
    • Il y avait un manège de vélocipèdes. Blanche, avec ses manies de faire toujours à sa tête, chahutait là-dessus en montrant ses mollets et tout. On lui avait dit : Ne fais donc pas ça, tu verras qu’un jour ou l’autre tu te feras ramasser. Ça y était : qu’est-ce que j’avais dit ! Au Dépôt, il y a la visite, elle n’avait pas passé saine et on l’avait envoyée se soigner à Saint-Lazare. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 168)
    • A la visite, l'toubib commençait par les vérolées. Il leur mettait le speculum et, sans souvent l'laver, il te l'passait. Comme ça, si t'avait rien, trop tard! — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • On paie tant par visite à ce médecin.
    • Ce médecin fait payer fort cher ses visites.
  4. Action des médecins et des chirurgiens d’un hôpital, lorsqu’ils parcourent les salles, accompagnés de leurs élèves, pour voir les malades et prescrire le traitement.
    • La visite du matin, du soir.
    • L’heure de la visite.
    • Passer à la visite, se faire examiner par un médecin dans un hôpital, un dispensaire, etc., à l’heure de la visite.
  5. Action d’aller voir des villes, des monuments, des musées.
    • Bien sûr vous avez commencé votre visite par la salle des fêtes, mais Patelin vaut vraiment le détour, puisque dans le genre, c'est le nec plus ultra des trous paumés. — (Jérôme Attal, Presque la mer, Hugo & Compagnie, 2014, chap. 7)
    • La visite des églises le Vendredi Saint.
  6. Recherche, perquisition qu’on fait dans certains lieux, soit pour y trouver quelque personne, quelque chose, soit pour voir si tout y est bien en ordre, examen.
    • On a ordonné une visite domiciliaire.
    • Visite des lieux.
    • Les experts ont fait leur visite.
    • Procès-verbal de visite.
    • Il a tant pour son droit de visite.
    • La visite des bois, la visite d’un bâtiment, L’examen des bois, d’un bâtiment, fait ordinairement par des experts nommés par la justice.
    • Droit de visite, Faculté que se sont accordée mutuellement les puissances maritimes de faire visiter, par leurs vaisseaux de guerre, les navires soupçonnés de se livrer à la contrebande de guerre ou à la traite des noirs.
    • Visite de la douane, examen que font les douaniers pour s’assurer qu’aucune chose soumise à des droits n’est introduite en fraude.
  7. Tournée que l'évêque fait dans son diocèse, le général d’ordres dans les monastères de son ordre, pour examiner l’état des lieux et voir si tout y est dans l’ordre.
    • Visite pastorale.
  8. Sorte de petit manteau de dame.
    • Mais, parfois, dans un coin de cette vie que Swann voyait toute vide, si même son esprit lui disait qu’elle ne l’était pas, parce qu’il ne pouvait pas l’imaginer, quelque ami, qui, se doutant qu’ils s’aimaient, ne se fût pas risqué à lui rien dire d’elle que d’insignifiant, lui décrivait la silhouette d’Odette, qu’il avait aperçue, le matin même, montant à pied la rue Abbatucci dans une « visite » garnie de skunks, sous un chapeau « à la Rembrandt » et un bouquet de violettes à son corsage. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 71)
    • Elle jetait sur ses épaules sa « visite » en cachemire noir brodée de jais, coiffait sa petite capote à grappes de lilas foncés, et s’en allait, de ce pas en effet, ce pas inimitable et dansant — la pointe du pied en dehors, le talon effleurant à peine la terre — sonner à la porte de M. le curé Millot, à cent mètres de là. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 104)
    • Elle pinçait entre deux doigts une soie élimée, une « visite » perlée de jais… — (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 70)
    • Mme Quinte en retard, toute seule, affolée, l’aigrette sur l’œil et sa visite de travers, apparaissait dans la porte de la sacristie au beau milieu des Vêpres de Pâques. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 412)
  9. (Internet) Succession d'accès à des documents liés entre eux à l’intérieur d’un site.

Forme de verbe

visite \vi.zit\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de visiter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de visiter.
    • Sterhausen visite en détail les talus, il trigonométrise les pentes, il se hasarde à l’orient, il s’aventure à l’occident, il monte, il descend, se fraie des sentiers périlleux, grimpe sur les roches glissantes ; ici le temps a détaché des pierres et fait des cavernes ; là les assises, brisées par des mains impures et impuissantes, n’offrent pas trace pour le pied ; Sterhausen se trouve égaré dans ces difficultés, l’abîme se prolonge sous lui, l’abîme prêt à le dévorer, s’il manque de nerf, de force, d’adresse, de courage. — (Scipion Marin, Événemens et aventures en Égypte en 1839, 1840, page 177)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de visiter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de visiter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de visiter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Visite : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VISITE. n. f.
Action d'aller voir quelqu'un par civilité ou par devoir. Visite de cérémonie. Visite académique. Visite protocolaire. Visite de condoléance, de remerciement. Visite du jour de l'an. Faire des visites. Visites fréquentes. Visite courte, longue, ennuyeuse. Recevoir la visite de quelqu'un. Faire visite à quelqu'un. Être en visite. Recevoir des visites. Aller en visite. Je lui dois une visite. Rendre visite à quelqu'un, Aller le visiter. Rendre à quelqu'un sa visite, Faire à quelqu'un une visite après en avoir reçu une de lui. Cartes de visite, Cartes portant le nom et souvent l'adresse du visiteur, qu'on laisse à la porte des personnes qu'on est venu visiter, quand on ne les a pas trouvées chez elles, et qui s'emploient aussi pour d'autres usages mondains.

VISITE se dit, par extension, des Personnes qui rendent visite. Devinez quelle visite je viens d'avoir. J'ai eu des visites, plusieurs visites. Attendons que les visites s'en aillent. Il se dit aussi en parlant d'un Médecin, d'un chirurgien qui va voir un malade. On paie tant par visite à ce médecin. Ce médecin fait payer fort cher ses visites. Il se dit également de l'Action des médecins et des chirurgiens d'un hôpital, lorsqu'ils parcourent les salles, accompagnés de leurs élèves, pour voir les malades et prescrire le traitement. La visite du matin, du soir. L'heure de la visite. Passer à la visite, Se faire examiner par un médecin dans un hôpital, un dispensaire, etc., à l'heure de la visite.

VISITE se dit encore de l'Action d'aller voir des villes, des monuments, des musées. La visite des églises le Vendredi Saint. Il désigne aussi la Recherche, la perquisition qu'on fait dans certains lieux, soit pour y trouver quelque personne, quelque chose, soit pour voir si tout y est bien en ordre. On a ordonné une visite domiciliaire. Visite des lieux. Les experts ont fait leur visite. Procès-verbal de visite. Il a tant pour son droit de visite. La visite des bois, la visite d'un bâtiment, L'examen des bois, d'un bâtiment, fait ordinairement par des experts nommés par la justice. Droit de visite, Faculté que se sont accordée mutuellement les puissances maritimes de faire visiter, par leurs vaisseaux de guerre, les navires soupçonnés de se livrer à la contrebande de guerre ou à la traite des noirs. Visite de la douane, Examen que font les douaniers pour s'assurer qu'aucune chose soumise à des droits n'est introduite en fraude.

VISITE se dit également des Tournées que les évêques font dans leur diocèse, les généraux d'ordres dans les monastères de leur ordre, pour examiner l'état des lieux et voir si tout y est dans l'ordre. Visite pastorale.

Visite : définition du Littré (1872-1877)

VISITE (vi-zi-t') s. f.
  • 1Action d'aller voir quelqu'un par civilité ou par devoir. Encore que les reines, et les princesses, et toutes les personnes de condition du royaume, aient la curiosité de me voir, m'honorent de leurs visites, et me dispensent de leur en rendre, Scarron, Œuv. t. I, p. 240. La quantité des sottes visites qu'il vous faut essuyer parmi les autres, est cause bien souvent que je prends plaisir d'être seule, Molière, Critique, 1. Et vous verrez ces visites muguettes D'un œil à témoigner de n'en être point soûl ? Molière, Éc. des mar. I, 2. En un lieu l'autre jour où je faisais visite, Molière, Mis. III, 4. Ne portez point d'envie à celles de votre sexe qui courent deçà delà dans le monde, éternellement occupées à rendre et à recevoir des visites, Bossuet, 2e sermon, Vêture, 2. J'attends M. le duc du Maine ; ce sera sa quatrième visite dans cette semaine : je ne puis me croire retirée, Maintenon, Lett. à Mme de Caylus, 6 sept. 1716. Ce temps-là était destiné aussi à recevoir des visites, s'il [Morin] en recevait ; car on lui a entendu dire : ceux qui me viennent voir me font honneur, ceux qui n'y viennent pas me font plaisir, Fontenelle, Morin. Comme les savants sont ordinairement trop heureux que les princes daignent les admettre à leur faire la cour, les histoires n'oublient pas les visites rendues aux savants par les princes ; elles honorent les uns et les autres et peut-être également, Fontenelle, Hartsoeker. Au reste vient chez moi qui veut ; je ne prie personne… les visites me feraient perdre mon temps ; je n'en rends aucunes, Dieu merci, Voltaire, Lett. d'Argental, 26 oct. 1765. Les visites du jour de l'an, Titre d'une petite comédie de Vadé, 1749. Il y a même un règlement [à l'Académie française] qui défend les sollicitations et jusqu'aux visites des candidats, Duclos, Œuv. t. IX, p. 304. La vanité qu'il eut de vouloir se soustraire à ces visites d'usage et de politesse, qu'à la vérité on n'exige pas des candidats, mais qu'ils ne doivent pas non plus regarder comme avilissantes pour eux, D'Alembert, Élog. Saci. La mort de Marivaux en 1763 laissant une place vacante, je fis les visites d'usage, de l'air d'un homme qui n'avait rien à craindre, Marmontel, Mém. VII. Je reçus le plus grand honneur que les lettres m'aient attiré, et auquel j'ai été le plus sensible, dans la visite que M. le prince de Conti daigna me faire par deux fois, l'une au petit château, et l'autre à Mont-Louis, Rousseau, Conf. x. Les visites et les dîners à Paris font perdre un temps prodigieux, Genlis, Maison rust. t. II, p. 169, dans POUGENS.

    Fig. Après avoir rendu sa première visite aux ennemis, Hamilton, Gram. 5.

    Familièrement. Visite en robe détroussée, visite de cérémonie.

    Rendre visite, faire une visite à quelqu'un, l'aller visiter. Puisqu'il vous a fait une visite ce matin, ne serait-il pas de la politesse de la lui rendre ? Picard, Deux Philib. I, 8.

    Rendre une visite, faire une visite à celui qui nous en a fait une. M. et Mme de Coulanges le vinrent voir le lendemain matin ; il leur a rendu leur visite, Sévigné, 492. Elle est très capable d'oublier un service essentiel ; mais elle n'a jamais oublié de rendre une visite, Genlis, Ad. et Th. t. III, p. 178, dans POUGENS.

    Billet de visite, c'était au XVIIe siècle ce que nous nommons aujourd'hui carte de visite.

    Carte de visite, ce fut d'abord une carte à jouer retournée ; on la mettait dans la serrure quand on ne trouvait pas la personne. On s'empresse à vous voir, je le sais, qui ? des fous Qui sont toujours fâchés de vous trouver chez vous ; Sur le dos d'une carte on fait sa signature, Pour rendre sa visite au trou de la serrure, les Incommodités réciproques du 1er jour de l'an.

    Aujourd'hui, carte de visite, carte portant le nom du visiteur qu'on laisse chez les personnes auxquelles on rend visite, et qui sont absentes.

  • 2Personne qu'on reçoit en visite. J'ai eu beaucoup de visites aujourd'hui.
  • 3Fourmis de visite, fourmis qui, dans les contrées tropicales, visitent les maisons, et les nettoient des ordures, résidus, insectes, limaces, reptiles, rats, souris.
  • 4Se dit d'un médecin, d'un chirurgien qui va voir un malade. Mais, docteur, l'heure de votre visite est passée, et votre malade ne vous attend plus, Diderot, Mém. Rêve d'Alembert.

    Se dit d'un médecin, d'un chirurgien qui parcourt les salles d'un hôpital pour voir les malades et prescrire les divers traitements. Beaucoup d'élèves suivent la visite de ce médecin.

    Populairement. Passer à la visite, se dit d'un malade qui se fait examiner par un médecin à sa consultation ou ailleurs.

  • 5Recherche, perquisition dans un lieu, soit pour y trouver quelque chose ou quelqu'un, soit pour voir si tout y est en ordre. Le commissaire de police a fait sa visite dans cette maison. Visite domiciliaire. Visite des lieux.

    Visite de cadavres, l'examen que des médecins, nommés par la justice, font d'un corps mort.

    Visite de matrones, la visite que les sages-femmes font, par ordre de justice, de l'état d'une femme ou d'une fille.

    La visite des bois, la visite d'un bâtiment, l'examen des bois, d'un bâtiment par des experts.

    Terme de palais. Visite du procès, examen que les commissaires et le rapporteur font ensemble d'un procès.

    On appelle communément visite de lieux en matière de baux à ferme ce qu'on nomme état de lieux en cas de bail à loyer.

  • 6Recherche que font les commis, les douaniers pour voir ce qui est soumis aux droits, ce qui est prohibé. Je ne m'arrête pas à faire voir les gênes que mettent au commerce les visites qu'on fait aux portes des villes, Condillac, Comm. gouv. II, 8.
  • 7 Terme de marine. Inspection qu'on fait d'un bâtiment pour connaître exactement l'état dans lequel il est. Comme le roi ne prétend pas qu'aucun bâtiment qui entrera dans la rivière de Bordeaux s'en dispense [d'être visité], ne manquez de recommander au dit Meschia… de se conformer à l'usage qui y est établi pour ces sortes de visites, Colbert à Demuyn, 17 oct. 1678, dans JAL.

    Droit qu'ont certains officiers de l'État de monter à bord d'un navire pour s'assurer qu'il ne fait ni un commerce défendu ni la contre-bande, et qu'il a son équipage composé selon les traités, les lois et ordonnances.

    Droit de visite, faculté que se sont accordée mutuellement les puissances maritimes de faire visiter par leurs navires de guerre ceux de leurs navires marchands qui seraient soupçonnés de se livrer à la traite des noirs.

  • 8Acte de dévotion qu'on accomplit dans une église, un hôpital, etc. Théodose était à Constantinople, et se préparait à la guerre par ses jeûnes, par ses prières, et par les visites fréquentes des églises, Fléchier, Hist. de Théodose, IV, 43.
  • 9Tournée que les évêques font dans leur diocèse, les généraux d'ordres dans les monastères. Visite pastorale. Je voulais voir aujourd'hui M. d'Angers… mais il fait sa visite, Sévigné, 12 mai 1680. Je ferai beaucoup de visites dans le diocèse, Bossuet, Lett. abb. 40. Le capitulaire de Compiègne établit que l'envoyé du roi pourrait faire la visite de tous les monastères avec l'évêque, de l'avis et en présence de celui qui le tenait, Montesquieu, Esp. XXXI, 11.
  • 10 Terme de théologie. Châtiment céleste. Vous qui leur préparez ces jours de visite et de colère, Massillon, Mystères, Pass. 2.

    En un sens contraire, grâces prévenantes. Encore qu'il ne s'agisse en apparence que des visites particulières du Verbe qui vient à nous par ses consolations, Bossuet, Instr. sur les ét. d'orais. III, 6.

  • 11Espèce de petit manteau de dame.

    Petit fagot de bois sec qui s'allume très vite et sert de la sorte, quand vient une visite, à avoir du feu aussitôt.

HISTORIQUE

XVIe s. Le commerce des hommes et la visite des païs estrangiers, Montaigne, I, 164. [Xenophon] le faict [Cyrus] desfiant de ses forces à porter les attraicts de la divine beauté de cette illustre Panthée sa captifve, et en commettant la visite et garde à un aultre, Montaigne, IV, 164.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Visite : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VISITE, s. f. (Gramm.) acte de civilité, qui consiste à marquer quelqu’intérêt à quelqu’un en se présentant à sa porte pour le voir. L’activité & l’ennui ont multiplié les visites à l’infini. On se visite pour quelque chose que ce soit ; & quand on n’a aucune raison de se visiter, on se visite pour rien. Faire une visite, c’est fuir l’ennui de chez soi, pour aller chercher l’ennui d’un autre lieu.

Visite, (Jurisprud.) ce terme a dans cette matiere plusieurs significations différentes, selon les objets auxquels la visite s’applique.

La visite se prend quelquefois pour le droit d’inspection & de réformation qu’un supérieur a sur ceux qui lui sont soumis. Quelquefois on entend par visite l’action même de visiter, ou pour le procès-verbal qui contient la relation de ce qui s’est passé dans cette visite.

Visite des abbés, est celle que les abbés ont droit de faire dans les prieurés dépendans de leur abbaye. Voyez Table abbatiale. (A)

Visite des archevêques et evéques est celle qu’ils ont droît de faire chacun dans les églises de leur diocèse.

Ce droit est fondé sur leur qualité de premiers pasteurs, & conséquemment d’institution divine.

Aussi est-il imprescriptible. Le concile de Ravenne tenu en 1314, prononce l’excommunication contre les personnes religieuses séculieres, & l’interdit contre les églises qui, sous prétexte de non-usage & de prescription, s’opposeront à la visite de l’ordinaire. Innocent III. avoit déja décidé la même chose en faveur de l’archevêque de Sens.

Il n’y a que les droits utiles dûs à l’évêque pour sa visite, qui soient sujets à prescription.

Les canons & les conciles imposent aux évêques l’obligation de visiter leur diocèse ; tels sont les conciles de Meaux en 845, de Paris en 831, le troisieme de Valence en 855.

Tous les ans ils doivent visiter une partie de leur diocèse. Le réglement de la chambre ecclésiastique de 1614 leur donnoit deux ou trois ans pour achever leur visite ; mais l’ordonnance de Blois veut qu’elle soit finie dans deux ans.

Il fut aussi ordonné par la chambre ecclésiastique en 1614, que les évêques feroient leur visite en personne ; mais l’édit de 1695 leur permet de faire visiter par leurs archidiacres, ou autres personnes ayant droit sous leur autorité, les endroits où ils ne pourront aller en personne.

Les bénéficiers doivent se trouver à leurs bénéfices lors de la visite, à-moins de quelque empêchement légitime.

Lorsque l’évêque fait sa visite en personne, il doit avoir les honneurs du poile, qui doit être porté par les consuls ou officiers de justice.

Les réguliers même exempts sont tenus de le recevoir revêtus de surplis, portant la croix, l’eau-benite & le livre des évangiles, & le conduire processionnellement au chœur, & recevoir sa bénédiction, & lui rendre en tout l’honneur dû à sa dignité.

L’objet de ces sortes de visites est afin que l’évêque introduise la foi orthodoxe dans toutes les églises de son diocèse, en chasse les hérésies & les mauvaises mœurs, & que les peuples, par ses exhortations, soient excités à la vertu & à la paix.

L’évêque ou autre personne envoyée de sa part, ne peut demeurer plus d’un jour dans chaque lieu.

Il doit visiter les églises, les vases sacrés, le tabernacle, les autels, se faire rendre compte des revenus des fabriques ; il peut prendre connoissance de l’état & entretien des hôpitaux, de l’entretien des églises & des réparations des presbyteres, de ce qui concerne les bancs & sépultures, la réunion des églises ruinées aux paroisses, l’établissement d’un vicaire ou secondaire dans les lieux où cela peut être nécessaire, l’établissement & la conduite des maîtres & maîtresses d’école ; & si dans le cours de sa visite il trouve quelques abus à réformer, il a droit de correction & de réformation.

Toutes les églises paroissiales ou cures possédées par des séculiers ou réguliers, dépendantes des corps exempts ou non, même dans les monasteres ou abbayes même chef-d’ordre, sont sujettes à la visite de l’évêque diocésain.

Il en est de même des cures où les chapitres prétendent avoir droit de visite ; celle-ci n’empêchant pas l’évêque de faire la sienne.

Il peut de même visiter tous les monasteres, exempts ou non-exempts, toutes les chapelles & bénéfices, même les chapelles domestiques, pour voir si elles font tenues avec la décence nécessaire.

Enfin les lieux mêmes qui ne sont d’aucun diocèse, sont sujets à la visite de l’évêque le plus prochain.

Il est dû à l’évêque un droit de procuration pour sa visite. Voyez Procuration, voyez le concile de Trente, l’ordonnance de Blois, l’édit de 1695, les mémoires du clergé. (A)

Visite de l’archidiacre, est celle que l’archidiacre fait sous l’autorité de l’évêque dans l’archidiaconé, ou partie du diocèse sur laquelle il est préposé.

L’usage n’est pas uniforme au sujet de ces fortes de visites ; le concile de Trente ne maintient les archidiacres dans leur droit de visite que dans les églises seulement où ils en sont en possession légitime, & à condition qu’ils feront leur visite en personne.

Il y a cependant des diocèses où ils sont en possession de commettre pour faire leurs visites lorsqu’ils ont des empêchemens légitimes.

Ils ne peuvent au surplus faire leurs visites, ou commettre quelqu’un pour les faire que du consentement de l’évêque.

Les procès-verbaux de leurs visites doivent être remis à l’évêque un mois après qu’elles sont achevées, afin que l’évêque ordonne sur iceux ce qu’il estimera nécessaire.

Les marguilliers doivent présenter leurs comptes au jour qui leur aura été indiqué par l’archidiacre quinze jours avant sa visite.

Il peut, dans le cours de sa visite, réduire les bancs & tombeaux élevés hors de terre, s’ils nuisent au service divin.

Les maîtres & maîtresses d’école sont sujets à être examinés par lui sur le catéchisme, il peut même les destituer s’il n’est pas satisfait de leur capacité & de leurs mœurs.

Mais il ne peut confier le soin des ames à personne sans l’ordre exprès de l’évêque.

Il peut visiter les églises paroissiales, même celles dont les curés sont religieux, ou dans lesquelles les chapitres prétendent avoir droit de visite, mais l’évêque a seul droit de visiter celles qui sont situées dans les monasteres, commanderies & autres églises des religieux. Voyez le concile de Trente, l’édit de 1695, les mémoires du clergé, & ci-devant le mot Archidiacre.

Visite des églises, voyez Visite des archevêques.

Visite de l’évêque, voyez ci-devant Visite des Archevêques.

Visite d’experts, est l’examen que des experts font de quelque lieu ou de quelque ouvrage contentieux, pour en faire leur rapport & l’estimation de la chose, si cette estimation est ordonnée. Voyez Experts, Estimation, Rapport

Visite des gardes et jurés, est la descente & perquisition que les gardes & jurés d’un corps de marchands ou artisans font chez quelque maître du même état, pour vérifier les contraventions dans lesquelles il peut être tombé. Voyez Gardes & Jurés.

Visite des hôpitaux, voyez Visite des Archevêques.

Visite de médecins et chirurgiens, est l’examen qu’un médecin ou chirurgien fait d’une personne pour reconnoître son état, & pour en faire leur rapport à la justice. Voyez Rapport.

Visite des prisons et prisonniers, est la séance que les juges tiennent en certains tems de l’année aux prisons, pour voir si elles sont sûres & saines, si les geoliers & guichetiers font leur devoir, & pour entendre les plaintes & requêtes des prisonniers. Les geoliers sont aussi obligés de visiter tous les jours les prisonniers qui sont aux cachots, & les procureurs du roi & ceux des seigneurs de visiter les prisons une fois chaque semaine pour entendre les plaintes des prisonniers. Voyez Séance & Prison, Prisonnier.

Visite du procès, est l’examen que les juges font d’un procès à l’effet de le juger. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « visite »

Étymologie de visite - Littré

Voy. VISITER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de visite - Wiktionnaire

Déverbal sans suffixe de visiter, issu du latin visitare (« voir souvent »), fréquentatif de videre (« voir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « visite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
visite vizit play_arrow

Citations contenant le mot « visite »

  • Marina Salby, animatrice du patrimoine du Pays d’art et d’histoire des Pyrénées cathares vous attend le mercredi 5 août sur la commune de Viviès, et plus précisément au château de Gargas, pour un accès privilégié dans une galerie de l’édifice qui renferme un décor de stuc classé au titre des monuments historiques. Vous connaissez le stuc ? "Ce matériau a souvent été utilisé au XVIIe siècle et c’est tout un décor de style baroque français que vous allez découvrir, nous apprend Marina. Extrêmement bien conservé, il est classé depuis 1998." Le château, privé, ouvre exceptionnellement ses portes, pour une visite des pièces de réception à l’étage et donc de trois salles, dont les cheminées et dessus de porte sont ornées de gypseries. ladepeche.fr, Viviès. Visite exceptionnelle du château de Gargas mercredi - ladepeche.fr
  • Après cette entrée en matière de la visite à proximité de l’Orbiquet, cap sur l’ancienne église Saint-Jacques. Là où il est question des bombardements alliés de 1944, qui avaient soufflé vitraux et décorations de l’édifice. La guide rappelle le lâchage de tracts par avion qui n’avait pas suffi à alerter la population. Les bombes du 7 juin faisaient environ un millier de morts et 11 000 sinistrés, sur un total de 16 000 habitants. , Une visite au cœur du Lisieux d’hier et d’aujourd’hui | Le Pays d'Auge
  • J’ai suivi la visite guidée du beffroi un mercredi après-midi. Découvrez votre ville Le Journal des Flandres, Aire-sur-la-Lys : le beffroi se visite, sensations garanties
  • Une fois la visite achevée, profitez d’une dégustation chez Amandeous à partir de 11h30, l’amoureux du chocolat et du fruit. , Montpellier : une visite guidée riche en secrets et anecdotes | Métropolitain
  • Le Premier ministre est en visite dans le Nord ce lundi, premier endroit où le port du masque est devenu obligatoire dans certains lieux publics ouverts. Jean Castex demande de la prudence afin d'éviter un reconfinement. Challenges, Castex en visite à Lille, en proie à un regain de Covid-19 - Challenges
  • A notre époque moderne, on reconnait les gens faibles, lorsqu’ils écrivent tout ce qu’ils sont sur leur carte de visite. De Fernand Raynaud / Ma soeur s’est mariée
  • Il n'existe pas de plus grand bonheur que de rendre visite à l'improviste à un bon ami. De Gao Xingjian / La Montagne de l'âme
  • La véritable amitié commence quand on visite quelqu'un sans raison : sans rien avoir à lui dire et surtout sans rien avoir à lui demander. De Romain Werlen
  • On ne donne pas rendez-vous à ses rêves. Ils viennent vous rendre visite quand ils en ont envie et pas quand vous en avez besoin. De Yvan Audouard / Le Sabre de mon père
  • La veuve de deux maris a droit à une carte de visite avec un w, c'est à dire double veuve ! De Ramon Gomez de la Serna / Greguerias
  • La discrétion est ma devise. Je ne dis jamais rien. Même sur ma carte de visite, il n'y a rien d'écrit. De Groucho Marx
  • Rarement le sommeil visite le chagrin ; quand il daigne le faire, c'est un consolateur tout-puissant. De William Shakespeare / La tempête
  • Dans toute visite, on devrait toujours amener un enfant pour fournir un sujet de conversation. De Jane Austen / Raison et Sentiments
  • Ne rends pas trop souvent visite à ton voisin, sinon il sera lassé de toi au point de te haïr. De La Bible
  • La Toussaint est le jour où les morts de demain vont rendre visite à ceux d'hier. De Henri Duvernois
  • Les vivants ont des cartes de visite imprimées ; les morts seuls en ont de gravées. De Gilbert Cesbron
  • Dieu nous visite, mais, la plupart du temps, nous ne sommes pas chez nous. De Joseph Roux
  • L’art est une visite du temps. De Ariane Angeloglou / Petit Dictionnaire de l’amour
  • Mes dents se déchaussent quand je visite une mosquée. De Frédéric Dard

Images d'illustration du mot « visite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « visite »

Langue Traduction
Corse visita
Basque bisita
Japonais 訪問
Russe посещение
Portugais visita
Arabe يزور
Chinois 访问
Allemand besuch
Italien visitare
Espagnol visitar
Anglais visit
Source : Google Translate API

Synonymes de « visite »

Source : synonymes de visite sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires