La langue française

Contagieux

Définitions du mot « contagieux »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTAGIEUX, EUSE, adj.

A.− MÉDECINE
1. [En parlant d'une maladie ou de ce qui la provoque]
a) Qui se communique par contagion. Une maladie contagieuse :
1. Faut-il que, lorsqu'un malade sera atteint d'une affection microbienne contagieuse, il ne soit plus considéré comme un homme, mais qu'on ne voie en lui que le porteur de microbes? R. Biot, Politique de la santé publ.,1933, p. 31.
SYNT. Infection contagieuse; être atteint d'une maladie contagieuse, être exempt de maladies contagieuses; déclaration, dépistage, législation, liste des maladies contagieuses; une dysenterie contagieuse.
b) Qui favorise, transmet la maladie. Agent, air, germe, virus contagieux :
2. Il paraît que le brick suédois dont vous me parliez est menacé d'un mal épidémique, et... je n'ose le dire sans une mortelle crainte, on suppose qu'il peut communiquer avec votre vaisseau. Le capitaine du port a dit au révérend père que, d'après la disposition du temps, vous étiez sous le vent de ce fatal navire, et que les miasmes contagieux pouvaient se répandre sur votre bord. Latouche, L'Héritier, Dernières lettres de deux amans de Barcelone,1821, p. 14.
2. P. méton. [En parlant d'une pers.] Qui est atteint d'une maladie contagieuse. Un malade contagieux.
Emploi subst. Hôpital, service des contagieux. Ma mère était allée donner ses soins aux contagieux dans un hôpital de l'arrière aussi dangereux dans son genre que le plus exposé des fronts (Gide, Geneviève,1936, p. 1408).
SYNT. Soigner, visiter des contagieux; éviction, isolement des contagieux.
B.− Au fig. Qui se transmet par la fréquentation intense, par la force d'entraînement de l'exemple. Un caractère, un effet, un pouvoir contagieux. Synon. communicable.
1. [Le déterminé désigne ce qui est transmis]
a) [En parlant d'entités humaines abstraites]
SYNT. a) L'amour, l'attendrissement, le bonheur, le désir, la volupté contagieux(se); le désespoir, le malheur, la tristesse contagieux(se). b) La bienveillance, la noblesse d'âme, le respect, la vertu contagieux(se); l'immoralité, l'impureté, le mensonge contagieux(se). c) Le génie, une idéologie, l'imagination, la vérité contagieux(se); l'anarchie, l'arbitraire, le nihilisme contagieux(se).
P. méton. Des formules, des images contagieuses, un livre contagieux :
3. Elle [Rosalie] ne doutait pas de la sincérité de cette poësie : Albert avait pris plaisir à raconter le début de sa passion en cachant sans doute les noms, peut-être aussi les lieux (...). En lisant ces pages contagieuses pour elle, elle s'était dit ce mot solennel : J'aime! Balzac, Albert Savarus,1842, p. 70.
b) [En parlant d'un comportement phys.] Qui se communique d'une personne à l'autre par imitation. Synon. communicatif :
4. ... le rire et l'applaudissement sont contagieux; un spectateur euphorique peut de proche en proche dégeler une salle. C'est pourquoi l'acteur Coquelin fixait du regard un seul spectateur jusqu'à ce qu'il l'eût déridé. C'est pourquoi le chansonnier interpelle l'auditeur. Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 8015.
SYNT. Un bâillement, des larmes, des regards, un rire contagieux(se); la toux, l'accent, les tics sont contagieux (cf. Lal. 1968).
[En parlant de manifestations collectives] Le contagieux délire (cf. Zola, Lourdes,1894, p. 113).
2. [Le déterminé est l'agent, gén. hum., de la contagion] Qui est capable d'exercer une réelle influence, bonne ou mauvaise. Un grand homme est contagieux. Être contagieux(se) pour qqn (cf. O. Feuillet, Honneur d'artiste,1890, p. 277).Avoir qqc. de contagieux (cf. A. Arnoux, Rêverie d'un policier amateur,1945, p. 169).
SYNT. Une créature, un être, un fou, un idiot, un individu, un poète contagieux.
P. métaph. Un grand homme est contagieux. Ses victimes se groupent. Son école est un hôpital qui ne m'intéresse pas (Cocteau, Poésie critique 1,1959, p. 81).
P. anal., littér. Les flots, la majesté de la nuit contagieux(se) :
5. ... le silence là vraiment s'atteste! il règne, il est impérieux, il est contagieux; et le moins raffiné des passants s'en imprègne comme d'encens dans un endroit religieux. Rodenbach, Le Règne du silence,1891, p. 86.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃taʒjø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1300 maladie ... contagieuse (Macé, Bible, B.N. 401, fo34ads Gdf. Compl.); 1539 personne contagieuse (Anc. poés. franç., IV, 269 ds Hug.); 1665 fig. (La Rochefoucauld, Réflexions ou sentences et maximes morales, éd. Ad. Regnier, t. 1, p. 122 : Rien n'est si contagieux que l'exemple). Empr. au b. lat. contagiosus « contagieux ». Fréq. abs. littér. : 323. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 498, b) 325; xxes. : a) 487, b) 480.
DÉR.
Contagieusement, adv.,au fig., peu usité. De manière contagieuse. Chaque fois que la conscience de la mort fait craquer les assurances de la joie (...) les croyances magiques naissent pour faire contrepoids à la dérégulation et à la panique, qui se communiqueraient contagieusement, si la société ou les individus donnaient libre cours à l'émotion (J. Vuillemin, Essai sur la signif. de la mort,1949, p. 222).Pourquoi les femmes fauchent contagieusement au ras de l'oreille, tant de chevelures jusqu'alors choyées, ondulées, parfumées (Colette, Paysage et portraits,1954, p. 67). 1resattest. xvies. (La Boderie, De l'Honn. Am., p. 349 ds Hug.) − début xviies. Brantôme, ibid.; à nouv. au xxes. 1952 (A. Arnoux, Les Crimes innocents, p. 209); de contagieux, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Adjectif

contagieux \kɔ̃.ta.ʒjø\

  1. Qui se prend et se communique par contagion.
    • […]; ce champignon parasite est réputé une maladie contagieuse par les cultivateurs , et sa persistance dans les champs où il s'est montré une première fois, vient à l'appui de leur croyance. — (Louis Graves, Précis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, p.80)
    • L’on y rencontre aussi le courtier, […], sans omettre toute la tribu des maquignons interlopes, véritables propagateurs de maladies contagieuses. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Ses soupçons se portèrent sur l’eau, véhicule naturel des germes contagieux. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il est convaincu que la peste est un fléau endémique et non contagieux et que les seules mesures pour s'en préserver sont des mesures d'hygiène. — (Anne-Marie Mercier-Faivre & ‎Chantal Thomas, L'invention de la catastrophe au XVIIIe siècle: du châtiment divin au désastre naturel, Droz, 2008, p.328)
  2. (Par extension) Qualifie un être atteint d’un tel mal.
    • Ne t’approche pas tant de moi, je suis contagieux !
    • Lavez-vous les mains en sortant de l’enclos, ce poulain est contagieux.
  3. Qui favorise la contagion.
    • Principe contagieux. — Air contagieux.
  4. (Figuré) Qui se communique par la fréquentation ou par l’exemple, en bien comme en mal.
    • Le mécanisme iatrogénique est le même que celui qui poussait les philanthropes du XIXe siècle à sortir les jeunes des prisons : les comportements déviants sont contagieux, particulièrement pour les déviants. — (Richard E. Tremblay, Prévenir la violence dès la petite enfance, éd. Odile Jacob, 2008, chap. 7)
    • Le rire est contagieux. — L’enthousiasme est contagieux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTAGIEUX, EUSE. adj.
Qui se prend et se communique par contagion. Une fièvre contagieuse. Un mal contagieux. La peste est une maladie contagieuse. Il signifie aussi Qui favorise la contagion. Principe contagieux. Air contagieux. Il se dit figurément de Toutes les choses moralement mauvaises ou fâcheuses qui se communiquent par la fréquentation ou par l'exemple. Une erreur contagieuse. Un vice, un exemple contagieux. Il se dit, par extension, dans une acception analogue, de Certaines choses qui n'ont rien de pernicieux. Le rire est contagieux. L'enthousiasme est contagieux.

Littré (1872-1877)

CONTAGIEUX (kon-ta-ji-eû, eû-z') adj.
  • 1Au sens passif, transmissible par contact ou par une communication qui ressemble au contact. Des vices contagieux. Une erreur contagieuse. Le rire est contagieux. Le voisinage de l'imagination est extrêmement contagieux en la partie intellectuelle, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 7. C'est par vous seul, infortuné Narcisse, Que cette terre, inaccessible au vice, Connut enfin le mal contagieux, Malfilâtre, Narcisse, ch. I.

    Terme de médecine. Transmissible d'un corps malade à un corps bien portant par l'intermédiaire d'un virus. Je voudrais qu'on cherchât des préservatifs contre les maladies contagieuses de nos bestiaux, dans le temps qu'ils sont en bonne santé, afin de les essayer quand ils sont malades, Voltaire, Lett. Bourgelat, 18 mars 1775. Et comme un mal souvent devient contagieux, Rotrou, St-Genest, IV, 9.

    Dans un sens restreint, les maladies contagieuses, les affections syphilitiques.

  • 2Au sens actif, qui transmet la contagion. Air contagieux. Miasmes contagieux. On est pieux ou l'on croit l'être ; mais on l'est selon l'air contagieux du monde que l'on respire sans cesse, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 434. Vous souffrez auprès de vous des gens contagieux, démons domestiques, toujours attentifs à vous séduire et à vous inspirer le poison qu'ils portent dans l'âme, Bourdaloue, Carême, t. I, p. 206. Ici la terre ne porte pour fruits que du poison ; les hommes, contagieux, ne se parlent que pour se communiquer un venin mortel, Fénelon, Tél. IV. Et du méchant l'abord contagieux N'altère point son innocence, Racine, Athal. II, 9. Certains livres de dévotion, écrits par des imaginations fortes et contagieuses, Condillac, Art de penser, part. I, ch. 5.

HISTORIQUE

XIVe s. La maladie qui estoit contagieuse, Bercheure, f° 52, verso.

XVe s. Tost est baillé un mal contagieux, Orléans, Ball. Maistre Pierre Chevalier… Vieille contagieuse, Voulez-vous donc gouverner la contrée En beguinant, faire la precieuse Pour empescher toute vie amoureuse ? Deschamps, Poésies mss. f° 334, dans LACURNE.

XVIe s. Le mal en est si contagieux qu'il y a danger qu'il ne se espande plus avant par toute la chrestienté, Condé, Mémoires, p. 644.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « contagieux »

Du latin contagiosus, dérivé de contagio (« contact »), formé de cum et de tangere (« toucher »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. contagios ; espagn. et ital. contagioso ; du latin contagiosus (voy. CONTAGION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « contagieux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contagieux kɔ̃taʒjø

Évolution historique de l’usage du mot « contagieux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contagieux »

  • Il y a des gens qui ne sont point persuasifs mais contagieux. Paul Claudel, Journal, Gallimard
  • Le mauvais exemple est contagieux. De Sophocle / Electre
  • Rien n'est si contagieux que l'exemple. De François de La Rochefoucauld
  • Si nous étions vraiment chrétiens nous serions contagieux. De Antoine Martel
  • Le bonheur est contagieux : entourez-vous de visages heureux. De Dominique Glocheux
  • Rien n'est plus contagieux que l'exemple. De François de La Rochefoucauld
  • Le désir est contagieux quand il est passionnel. De Andrei Stoiciu / Montana
  • L'héroïsme est contagieux ; l'espérance aussi. De Gérard Martin / Tentations
  • L'espoir est contagieux, comme le rire De Joan Baez
  • Soyez sans crainte, le talent n'est pas contagieux. De Guy Bedos / Merci pour tout
  • La paresse et l'oisiveté, c'est contagieux ! De Anton Tchekhov / Oncle Vania
  • Un indien qui a la rougeole n’a pas l’air contagieux. De José Artur
  • Rien n'est plus contagieux que la liberté. De Christian Bobin / Tout le monde est occupé
  • La joie de croire que l'on rencontre chez certains a quelque chose parfois de contagieux. De Cardinal Ratzinger
  • Dès qu'il y a une femme qui parle c'est contagieux, toutes elles parlent pareil. De Christine Angot / Quitter la ville
  • Le courage est contagieux. Il suffit qu'un homme en fasse montre pour que d'autres relèvent la tête. De Billy Graham
  • Contrairement à une idée répandue au début de l'épidémie de Covid-19, les enfants ne semblent pas être les principaux propagateurs du virus et semblent moins contagieux que les adultes, selon les conclusions de chercheurs français. Le Figaro.fr, Covid-19 : les enfants moins contagieux que les adultes, selon des médecins
  • Selon une étude de l’institut pasteur parue hier, les enfants transmettent peu le virus du SARS-COV 2. Avec la rentrée des classes ce lundi, on peut dire que cette étude tombe à pic. L’objet de ce travail était de comprendre comment le virus peut circuler chez les jeunes enfants - de 6 à 11 ans - et notamment dans les écoles primaires. Cette étude épidémiologique a été menée à Crépy-en-Valois, dans l’Oise, là où il y a eu un premier cluster le 24 février. 1 340 personnes – enfants et adultes- ont passé des tests sérologiques pour vérifier s’ils avaient été infectés. En tout, 139 personnes ont été contaminées, soit 10,4% de la cohorte. Les résultats montrent que les enfants ne développent pas la maladie de la même façon que les adultes, et surtout -contrairement aux idées reçues- que ce ne sont pas eux, les plus contagieuxFrance Culture, SARS-COV-2 : les enfants sont peu contagieux
  • Tien donc c'est nouveau ça, malade mais pas contagieux ! ! ! ladepeche.fr, Toulouse Football Club : les joueurs contaminés ne sont pas contagieux - ladepeche.fr
  • Comment déterminer la période adéquate d’isolement d’une personne atteinte du coronavirus? Quand et combien de temps est contagieux de façon précise un malade du Covid-19 et que faire pour apprécier avec réalisme quelles personnes ont pu être infectées à son contact et la façon d’agir avec le patient ? «Les réponses à ces questions permettent d’ajuster les comportements de chacun dans l’espace public et le lieu de travail. La meilleure connaissance actuelle de la période de contamination détermine la stratégie collective et individuelle du déconfinement», souligne le Dr Moussayer Khadija, spécialiste en médecine interne et en gériatrie et présidente de l’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS). LesEco.ma, Coronavirus. Quand commence et s’arrête la contagion ? - LesEco.ma
  • La 2e vague de test de coronavirus conduits jeudi n'a permis de détecter qu’un seul nouveau cas. Ce sont donc six personnes au total qui sont confirmées positives au Covid-19 au sein de l'AS Saint-Étienne. Mais aucun cas n'est grave ni même contagieux puisqu'il s'agit de traces anciennes du virus. France Bleu, ASSE : six cas de coronavirus confirmés, mais aucun risque de contagion
  • "Ces personnes avaient présenté les symptômes pendant la période de confinement alors qu'elles n'étaient pas en contact les unes avec les autres. Ils ne sont aujourd'hui plus contagieux et reprendront leur programme d'entraînement", a indiqué le champion de France en titre. Trois joueurs et un membre de l'encadrement, dont l'identité n'a pas été rendue publique, sont concernés. Le PSG a débuté lundi trois jours d'examens médicaux et physiques, après la longue interruption de trois mois et demi en raison de la pandémie de coronavirus. Europe 1, PSG : 3 joueurs ont eu le Covid-19 "ne sont plus contagieux", affirme le club

Images d'illustration du mot « contagieux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contagieux »

Langue Traduction
Anglais contagious
Espagnol contagioso
Italien contagioso
Allemand ansteckend
Chinois 传染性
Arabe معد
Portugais transmissível
Russe заразный
Japonais 伝染性
Basque kutsakorra
Corse cuntagiosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « contagieux »

Source : synonymes de contagieux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contagieux »

Contagieux

Retour au sommaire ➦

Partager