La langue française

Venimeux

Définitions du mot « venimeux »

Trésor de la Langue Française informatisé

VENIMEUX, -EUSE, adj.

A. −
1. [En parlant d'un animal]
a) Qui produit du venin et peut l'injecter par piqûre ou par morsure à un autre animal ou à l'homme. Scorpion venimeux; araignée venimeuse. Les serpens du second ordre qui ont la mâchoire inférieure formée de deux branches distinctes (...) sont toutes les couleuvres non venimeuses et les boas (Cuvier, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 82).Une pancarte sévère et un grillage serré mettent le visiteur en garde contre le plus traître des périls: c'est ici le séjour des serpents venimeux et mortels, lovés sous l'herbe (Morand, Londres, 1933, p. 133).
b) Dont le venin n'est pas injecté, mais dont le contact peut irriter ou intoxiquer. Crapaud, poulpe venimeux. Stellio, nom donné par les Romains à un lézard venimeux, à cause des points étoilés dont sa peau est mouchetée (Châteaubriant, Lourdines, 1911, p. 97).
2. P. anal. [En parlant d'une plante] Qui contient une substance toxique. V. nopal ex. de Gide.
Vx. Vénéneux. Ce qui frappa M. de Saint-Amans, ce fut d'y voir que chaque plante venimeuse y était, en général, voisine de celle qui lui sert d'antidote (Dusaulx, Voy. Barège, t. 2, 1796, p. 123).
3. Qui contient du venin. Aiguillon, dard venimeux; glande venimeuse; morsure, piqûre venimeuse. La pauvre enfant sentit à la poitrine une souffrance aiguë, comme si (...) toutes les vipères royales des couronnes pharaoniques lui eussent planté leurs crochets venimeux au cœur (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 276).
B. − Au fig. [En parlant d'une pers.] Qui se montre malveillant, méchant, haineux. Personne venimeuse. Une bigote qui jase d'une dévote est plus venimeuse que l'aspic (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 793).Faugerolle, qui est une langue d'aspic, le plus venimeux de tous vos futurs collègues (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p. 88).
Empl. subst. L'image de Souris l'obsédait. (...) Essouflé de sa course, la gorge bloquée par une indignation furieuse, il étranglait:Un crapaud, une ordure, une venimeuse (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 270).
P. méton. Où se manifeste de la malveillance, de la haine. Insinuations, paroles venimeuses; regard venimeux; langue, voix venimeuse; lettre venimeuse. Il lui faudrait subir les questions venimeuses de sa mère (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 94).N'était-ce point plutôt, pour une dernière et miséricordieuse tentative, l'écluse levée aux secrets hideux de l'âme, aux pensées venimeuses étouffées vingt ans (Bernanos, Imposture, 1927, p. 368).
REM.
Venimeusement, adv.,littér. a) D'une manière empoisonnée. Ces rives [des marais] se dessèchent venimeusement; les odeurs semblent salies (La Varende, Homme aux gants, 1943, p. 86).b) Au fig. Avec des intentions malveillantes. Parler venimeusement. Livide, le marquis s'inclina dans un petit rire fourbe de théâtre, regarda la princesse (...) venimeusement et (...) sortit posément du salon (Péladan, Vice supr., 1884, p. 144).
Prononc. et Orth.: [vənimø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1remoit. xiies. venimus adj. subst. « celui qui opère avec un charme » (Psautier d'Oxford, LVII, 5, éd. Fr. Michel, p. 75: Laquele [le serpent, auquel ressemblent les impies] nen orrat la voiz des encantauz, e del venimus [lat. veneficus] encantant sagement), empl. isolé; b) ca 1175 « qui a du venin (en parlant de bêtes) » (Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 133); c) xiiies. méd. « qui provoque l'infection » (Livre des simples medecines, éd. P. Dorveaux, p. 33: venimouse morsure); d) 1314 choses venimeuses « id. » (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, t. 2, p. 108,1748); e) 1534 « pourri (d'objets en bois) » (Statuts des buvetiers, vinaigriers et moutardiers, ap. A. Thierry, Rec. de monum. inéd. de l'Hist. du Tiers État, II, 592 ds Gdf. Compl.); f) 1559 venimeux soucy, venimeux dessein (O. de Magny, Odes, éd. Courbet, t. 1, p. 51 et t. 2, p. 76); g) 1573 venimeux Amour (R. Garnier, Hippolyte, 993, éd. W. Foerster, t. 2, p. 38); h) 1580 herbes venimeuses (Id., Antigone, 146, t. 3, p. 11). Dér. de venin*; suff. -eux*; malgré la précision donnée par Ac. 1694: ,,Il ne se dit proprement que des animaux``, la distinction d'empl. entre venimeux et vénéneux ne s'est réalisée que peu à peu (cf. Littré: ,,animaux vénéneux, ceux qui, ingérés comme aliments, agissent sur l'économie à la manière des poisons, par opposition à animaux venimeux, ceux qui portent un venin``) et en fonction d'un ensemble d'éléments, v. vénéneux et toxique. Fréq. abs. littér.: 170.
DÉR.
Venimosité, subst. fém.a) [Corresp. à supra A 1] Caractère de ce qui est venimeux. Venimosité de certains serpents. Non contents de passer en férocité le tigre, en ruse le renard et la vipère en venimosité, nous avons su encore ajouter à ces avantages bestiaux la vertu purement humaine qu'est l'esprit de vengeance (Milosz, Amour. init., 1910, p. 92).b) [Corresp. à supra B] Caractère venimeux de quelque chose. Venimosité d'un propos. (Dict. xxes.). [vənimozite]. 1resattest. a) fin xiiie-déb. xives. « animal venimeux » (Secr. d'Arist., Richel. 571, fo133b ds Gdf.: Reines, serpens et autres venemosetez), b) 1314 « qualité de ce qui corrompt, cause l'infection ou la maladie » (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, t. 2, p. 134: et est aucune fois la matiere entre simple desatemprance et desatemprance venimeuse, et aucune fois est pure venimosité ou pur venin si com ou mors de chien enragié); de venimeux, suff. -(i)té*. Le synon. vénénosité, employé à propos de la matière, de plantes ou d'animaux, v. Paré, Œuvres, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 324 et t. 3, p. 334 (dér. de vénéneux*, lat. médiév. venenositas, ca 1220 ds Latham), est att. de la fin du xives. (Roques t. 2, I, 13309), au déb. du xviies. (v. Hug.), repris par Littré (avec un ex. de Paré), Guérin et la série des Larousse dep. Lar. 19e.
BBG.Goug. Mots t. 1 1962, pp. 87-88. − Quem. DDL t. 18 (s.v. venimeusement).

Wiktionnaire

Adjectif

venimeux \və.ni.mø\ singulier et pluriel identiques

  1. Qui a du venin et un moyen de l’injecter. — Note d’usage : aujourd’hui, il ne se dit proprement que des animaux.
    • Le scorpion est venimeux.
    • La vipère est venimeuse.
    • La morsure de cet animal est venimeuse.
    • Sa piqûre est venimeuse.
  2. (Figuré) Qui est médisant, malveillant, méchant ou haineux.
    • Une bigote qui jase d’une dévote est plus venimeuse que l’aspic. — (Victor Hugo, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 793)
    • Quand la sainte famille Machin
      Croise sur son chemin
      Deux de ces malappris,
      Elle leur décoche hardiment des propos venimeux
      — (Georges Brassens, « Bancs publics », in Le Vent, 1953)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VENIMEUX (ve-ni-meû, meû-z') adj.
  • 1Qui a du venin, en parlant de certains animaux. Le scorpion est venimeux. Cerbère l'a versé ; jadis ce monstre esclave Fit écumer sur lui sa venimeuse bave, Rotrou, Hercule mourant, IV, 1.
  • 2Il se dit des choses infectées du venin de quelque animal. On dit que les herbes sur lesquelles le crapaud et la chenille ont passé sont venimeuses, Dict. de l'Académie.
  • 3 Fig. Qui a un poison moral. Propos venimeux. La lecture des écrits de Jean-Jacques m'a fait faire en même temps celle de ces venimeuses productions, qu'on a pris grand soin d'y mêler, Rousseau, Dial. 3.

    Langue venimeuse, personne médisante.

REMARQUE

Venimeux ne se dit bien maintenant que des animaux qui ont du venin, ou des choses qu'ils ont infectées de leur venin, tandis que vénéneux est réservé aux plantes qui ont un poison, mais cette distinction est récente ; et auparavant venimeux se disait des plantes. Leurs flèches [celles des Crotoniates] sont trempées dans le suc de certaines herbes venimeuses qui viennent, dit-on, des bords de l'Averne et dont le poison est mortel, Fénelon, Tél. x. Vos oignons et vos artichauts sont de très bonnes choses ; mais je ne vois pas quelle a été votre idée en couvrant la terre de tant de plantes venimeuses, à moins que vous n'ayez eu le dessein d'empoisonner ses habitants, Voltaire, Songe de Platon.

HISTORIQUE

XIIIe s. Le ferai devorer as venimeus serpens qui conversent en terre, Psautier, f° 188. Car saluz ne vous ren je mie, Rous venimeus de pute foi, Ren. 13637. Et par la plaie dolereuse De detraccion venimeuse, la Rose, 4953.

XIVe s. Bestes venimeuses si com sont serpens et leur semblables, H. de Mondeville, f° 80 bis, verso.

XVe s. Dyanira… Quant la venimeuse chemise Luy bailla [à Hercule]…, Deschamps, Poésies mss. f° 507. Ces langues venimeuses, Villon, Ballade.

XVIe s. Une riviere qui avoit l'eau froide et claire, mais elle estoit sallée et venimeuse à boire, Amyot, Anton. 61. Il vaudroit beaucoup mieux s'eslongner d'une si venimeuse concorde, Amyot, ib. 64. Ce feut cette venimeuse doulceur [de Jules César] qui envers le peuple romain sucra la servitude, La Boétie, Servit. volont. Ce jour-mesme il sortit à ce bon roi une apostume fort venimeuse au genouil droit, D'Aubigné, Hist. III, 517.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VENIMEUX, VÉNÉNEUX, (Synon.) on dit l’un & l’autre ; les scorpions & les viperes sont des bêtes vénéneuses ou venimeuses ; on tire des remedes des serpens les plus venimeux ou les plus vénéneux.

Venimeux se dit seul dans le figuré ; une langue venimeuse, pour médisante. Venimeux dans le propre est beaucoup plus en usage que vénéneux.

Selon l’académie, venimeux ne se dit proprement que des animaux, ou des choses auxquelles ces animaux ont communiqué leur venin ; & vénéneux ne se dit ordinairement que des plantes ; la chenille est venimeuse ; la ciguë est vénéneuse. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « venimeux »

(Date à préciser) De l’ancien français venim (« venin ») avec le suffixe -eux → voir vénéneux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Venin, qui, dans l'ancienne langue s'écrivant souvent venim, a donné venimeux ; wallon, vilmeu ; Berry, varineux ; norm. velimeux ; provenç. verenos, verinos ; ital. velenoso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « venimeux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
venimeux vœnimø

Citations contenant le mot « venimeux »

  • Une armée de fourmis peut triompher d’un serpent venimeux. De Proverbe chinois
  • Les femmes courent après les fous ; elles fuient les sages comme des animaux venimeux. De Érasme / Eloge de la Folie
  • Les formules et les remèdes peuvent maîtriser les serpents venimeux ; mais rien ne peut maîtriser le coeur du méchant. De Anonyme / Suphasit
  • Ces journalistes venimeux qui vous insultent, vous diffament - il ne suffit pas qu'on les lise. Il convient encore qu'on ait vu les gueules dont ils sont pourvus. Ca renseigne et ça tranquillise. De Sacha Guitry / Toutes réflexions faites
  • Jimmy a remarqué un serpent brun dans son camion. Il s’agit d’un des reptiles les plus venimeux sur la planète. TVA Nouvelles, Il combat un serpent venimeux tout en conduisant | TVA Nouvelles
  • Le conducteur déclarait : "je roulais à 100 km/h jusqu'au moment où un freinage m'a fait prendre conscience qu'un serpent venimeux s'enlaçait autour de ma cheville. Par chance, j'avais un couteau à bord de ma voiture et un véhicule de police me suivait. J'ai donc décidé de mettre en œuvre tous les moyens pour sauver ma vie dont rouler sans me soucier de la vitesse." Tout est bien qui fini bien. Le serpent n'avait pas réussi à mordre mortellement le conducteur. Caradisiac.com, Un serpent venimeux provoque une course-poursuite
  • Les hyménoptères sont des arthropodes venimeux qui regroupent les abeilles, les guêpes ou encore les fourmis. Ils piquent tandis que "d'autres arthropodes sont vésicants ou urticants", précise Gérard Duvallet. Medisite, Piqûres d'insectes : les reconnaître et soulager une piqûre enflée, douloureuse
  • S'ils ressemblent à n'importe quel autre poisson lorsqu'ils nagent, leur technique de chasse est peu commune. Ils s'enterrent dans le sable, ne laissant paraître que leurs yeux et leur bouche, situés au sommet de leur corps. Ils agitent le sable pour attirer jusqu'à eux des petits poissons et des crustacés en quête de nourriture. Ainsi, ils peuvent les observer et les gober au passage. Pour neutraliser les proies récalcitrantes, ils sont de plus munis de deux dards venimeux cachés au-dessus de leurs nageoires pectorales. Certaines espèces sont mêmes capables d'émettre un choc électrique, bien que l'on ignore s'il s'agit plus d'une technique d'attaque ou de défense. Franceinfo, VIDEO. Les uranoscopidés, ces poissons qui hantent le fond des océans
  • Perfides, venimeux, mortels... ils nous font peur et nous fascinent. A l'occasion de la journée mondiale des serpents, retour en images sur 13 serpents marquants du grand écran. AlloCiné, 13 serpents culte au cinéma : Anaconda, Kaa, Nagini... - AlloCiné

Traductions du mot « venimeux »

Langue Traduction
Anglais venomous
Espagnol venenoso
Italien velenoso
Allemand giftig
Chinois 有毒
Arabe سام
Portugais venenoso
Russe ядовитый
Japonais 有毒な
Basque venomous
Corse veninosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « venimeux »

Source : synonymes de venimeux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « venimeux »

Venimeux

Retour au sommaire ➦

Partager