Heurté : définition de heurté


Heurté : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HEURTÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. Part. passé de heurter*.
II. − Adjectif
A. − Qui comporte des contrastes, des oppositions. Synon. cahotique, saccadé.Des songes affreux et fous, avec des réveils heurtés et douloureux (Barb. d'Aurev., Memor 2,1838, p. 362).Le président s'était senti en verve le matin et avait rempli plusieurs feuillets d'une écriture aiguë et heurtée (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 63).Et les vers, ou les phares, les mots magiques, s'épandaient, recréaient des êtres et des paysages, évoquaient des douceurs tremblantes et des visions brutales et heurtées (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 85) :
1. ... je dois reconnaître que je suis sujet à ces transformations soudaines. Ce qu'il y a, c'est que je pense très rarement; alors une foule de petites métamorphoses s'accumulent en moi sans que j'y prenne garde et puis, un beau jour, il se produit une véritable révolution. C'est ce qui a donné à ma vie cet aspect heurté, incohérent. Sartre, Nausée,1938, p. 18.
En partic.
1. [En parlant des traits du visage] Synon. de tourmenté.Le visage de M. Janvier pouvait paraître disgracieux, tant les lignes en étaient sévères et heurtées (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 142).Vieille femme, aux traits heurtés et hommasses (Gyp, Souv. pte fille,1927, p. 207).
2. [En parlant de couleurs] Qui contrastent violemment (les unes avec les autres). Maisons bariolées de rouge, de vert, de couleurs dures et heurtées (Michelet, Journal,1830, p. 74).Riches tapis de laine aux couleurs heurtées et éclatantes (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 72).
Rem. On relève un emploi analogue appliqué à la lumière. Une lumière plus douce, et des ombres moins heurtées (Alain, Propos, 1909, p. 56).
B. − En partic. [En parlant d'une œuvre littér., du style d'un écrivain] Qui manque d'harmonie, qui présente des ruptures, des oppositions de ton ou de genre. Moi, j'aime mieux encourir le reproche d'avoir un style heurté que celui d'être vide (Stendhal, Racine et Shakspeare, t. 2, 1825, p. 69).Son meilleur livre, le plus neuf [de Chateaubriand], sera le dernier, Vie de Rancé, chaos pathétique, d'un style tendu ou heurté, avec des inflexions du langage parlé (Chardonne, Ciel,1959, p. 129) :
2. Quel est celui de nous qui n'a pas, dans ses jours d'ambition, rêvé le miracle d'une prose poétique, musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience? Baudel., Poèmes prose,1867, p. 7.
P. anal. [En parlant de l'élocution] Dont le débit est saccadé. [Saturnin] lui parlait d'elle, répétait toujours les mêmes histoires, en phrases heurtées (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 237).
Prononc. : [œ ʀte]. Fréq. abs. littér. : 427. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 363, b) 579; xxes. : a) 629, b) 816.

Heurté : définition du Wiktionnaire

Adjectif

heurté (h aspiré)\œʁ.te\

  1. (Peinture) Qualifie un dessin où l’artiste a négligé de fondre les teintes avec soin et d’adoucir les contours, mais qui est large et vigoureux.
    • Dessin heurté. — Manière heurtée. - Touche heurtée.
  2. (Par analogie) (Sculpture) Qualifie une sculpture aux contours nettement ciselés
  3. (Par analogie) (Littérature) Qualifie un texte dont la forme semble brute.
    • Style heurté. — Phrases heurtées.
  4. (Figuré) Dont les composants se succèdent et s’opposent de façon pas très harmonieuse.
    • […] et, à cet instant précis, le halètement sourd d'une locomotive et son cri rauque montant dans un jet de vapeur, m'emplirent d'un tel tumulte de sensations heurtées qu'eussé-je vu l'océan surgir et balayer de contraste le hideux mur de l'hôpital Lariboisière, ma stupéfaction n'aurait pas été plus profonde. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Nom commun

heurté \œʁ.te\ masculin

  1. Race de pigeon.
    • Sous-RACE DES Heurtés. — Il existait des Heurtés nettement caractérisés dès 1676. — (Julien Salmon, Les oiseaux, J.B. Bailli, Paris, 1904)

Forme de verbe

heurté (h aspiré)\œʁ.te\

  1. Participe passé masculin singulier de heurter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Heurté : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HEURTER. (H est aspirée.) v. tr.
Toucher ou rencontrer rudement. Heurter quelqu'un. Il m'a heurté avec le meuble qu'il portait. Ce vaisseau a heurté l'autre. Se heurter la tête contre un mur. Intransitivement, Heurter contre une pierre. Heurter contre un rocher. Heurter de la tête contre la muraille. La voiture heurta contre une borne. Fig. et fam., C'est heurter de la tête contre la muraille, c'est se heurter la tête contre un mur que de lui vouloir persuader quelque chose, se dit pour indiquer la Difficulté qu'il y a de persuader une personne entêtée. Heurter à la porte, ou absolument Heurter, Frapper à une porte pour que l'on vous ouvre. On heurte à la porte. On heurte fort. Heurter doucement. Heurter en maître. On a heurté trois coups. On a heurté par trois fois. Dans ce sens on dit plus ordinairement FRAPPER. Fig. et fam., Heurter à toutes les portes, Solliciter tout le monde, employer toutes sortes de moyens dans une affaire. On dit plutôt FRAPPER. Figurément, il signifie Contrecarrer. On ne peut agir ainsi sans heurter beaucoup de gens. Heurter les intérêts, heurter l'amour-propre de quelqu'un. Il ne faut pas heurter de front l'opinion d'un homme qu'on veut persuader. Cela heurte la raison, le sens commun. Heurter les préjugés. Le participe passé

HEURTÉ, ÉE, se dit, en termes de Peinture, d'un Dessin où l'artiste a négligé de fondre les teintes avec soin et d'adoucir les contours, mais qui est large et vigoureux. Dessin heurté. Manière heurtée. Touche heurtée. Contours heurtés. On l'emploie dans un sens analogue en termes de Sculpture. On l'emploie aussi en termes de Littérature. Style heurté. Phrases heurtées.

Heurté : définition du Littré (1872-1877)

HEURTÉ (heur-té, tée) part. passé de heurter
  • 1Qui a reçu un heurt, un choc. [Votre pied sous la table] Dont Trufaldin, heurté de deux coups trop pressants, A puni par deux fois deux chiens très innocents, Molière, Ét. IV, 5. Poursuivis, menaçants, l'un par l'autre heurtés, Delavigne, Vêpr. sicil. V, 2.
  • 2 Fig. Offensé, blessé. Heurté par des paroles si désobligeantes.

    Contrarié. Des préjugés heurtés par la philosophie.

  • 3 Terme de peinture. Dont les teintes ne sont pas fondues, les contours adoucis. Des tons heurtés. Sa touche est lourde, sa manière est pénible et heurtée, Diderot, Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 380, dans POUGENS. Une vapeur particulière [en Italie] répandue dans les lointains arrondit les objets et dissimule ce qu'ils pourraient avoir de dur ou de heurté dans leurs formes, Chateaubriand, Italie, à M. de Fontanes.

    Fait avec une grande liberté et qui n'est touché que de coups hardis, en parlant soit de la peinture, soit de la sculpture. Composition libre, facile, vigoureuse et dans la manière heurtée, Diderot, Salon de 1767, Œuv. t. XV, 52. Il faut être un graveur de la première force pour graver d'après le genre heurté, Diderot, ib. p. 55.

    Par extension. Le pigeon heurté, c'est-à-dire masqué comme d'un coup de pinceau noir, bleu, jaune ou rouge, au-dessus du bec seulement et jusqu'au milieu de la tête, avec la queue de la même couleur et tout le reste du corps blanc, est un pigeon fort recherché des curieux, Buffon, Ois. t. IV, p. 339.

  • 4 Terme de littérature. Style heurté, style dont les pensées ne se suivent pas ou se lient difficilement, dont les expressions font entre elles des contrastes durs.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Heurté : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

HEURTÉ, adj. (Peinture.) on appelle heurté, des especes de tableaux qu’on devroit nommer esquisse, où l’on ne voit que le feu de l’imagination mal digeré.

On dit, un tel peintre ne fait que heurter les tableaux ; cela n’est que heurté ; il faut que les petits tableaux soient finis, & non heurtés.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « heurté »

Étymologie de heurté - Wiktionnaire

Du participe passé de heurter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « heurté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
heurté œrte play_arrow

Citations contenant le mot « heurté »

  • Ce matin aux alentours de 7 h 50, un cyclomotoriste âgé de 16 ans a heurté une poubelle à la vitesse d’environ 50 km/h dans la rue des champs Blessonnier à Beaucourt. Se plaignant de multiples douleurs, il a été conduit à l’hôpital du Nord-Franche-Comté par les pompiers de la localité. C’est aussi le cas pour un cycliste âgé de 51 ans. Il a fait une chute dans la rue de la Varonne à Bourogne jeudi vers 19 h. Le quinquagénaire a perdu connaissance avant l’arrivée des pompiers des Tourelles et présentait une plaie au visage. , Faits-divers - Justice | Le cyclomotoriste heurte une poubelle
  • Une montgolfière partie, ce mardi matin, d'Apremont en Vendée a heurté une ligne haute tension lors de son atterrissage à l'Aiguillon-sur-Vie. Le propriétaire de l'aéronef aurait voulu éviter des bêtes dans un champ. L'engin a fait une chute d'environ sept à huit mètres. France Bleu, Spectaculaire accident de montgolfière à l'Aiguillon-sur-Vie : une femme gravement blessée
  • Il est vrai que les gens à qui je révèle bravement mes soucis sont très heurtés. Réagissent-ils par peur, établissent-ils un parallèle avec leur propre sort? Je continue - pourquoi changer? - sur le mode humoristique qui ne m'a pas trop mal réussi. Ils ne s'attendent pas à ça. Voudraient me plaindre et s'apitoyer, bien sûr. Or, c'est interdit. De Jean-Marc Roberts / Deux vies valent mieux qu'une
  • L'histoire des sciences nous montre que les concepts nouveaux se sont heurtés à l'incompréhension et même au rejet de la part des élites. De Pierre Joliot / La Recherche passionnément

Images d'illustration du mot « heurté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « heurté »

Langue Traduction
Corse chjappu
Basque hit
Japonais ヒット
Russe ударить
Portugais acertar
Arabe نجاح
Chinois 击中
Allemand schlagen
Italien colpire
Espagnol golpear
Anglais hit
Source : Google Translate API

Synonymes de « heurté »

Source : synonymes de heurté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « heurté »



mots du mois

Mots similaires