Vacarme : définition de vacarme


Vacarme : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VACARME, subst. masc.

A. − Grand bruit provoqué par des gens qui crient, se querellent ou s'amusent. Synon. chahut, chambard (fam.), tapage, tumulte.Le vacarme des voix; faire du vacarme. Quand il sut qu'il était acquitté, il se laissa aller en arrière, avec un grand soupir. Dans la salle (...), un formidable vacarme éclatait (...). Amis, sympathisants (...) tous se précipitaient, tous voulaient (...) le féliciter, ajouter quelque chose encore au bonheur de cet homme heureux (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 489).
P. méton. Protestations violentes. Enfin, n'oublions pas le vacarme indigné de l'institut lorsque Rodin voulut léguer à la France toute son œuvre qu'il rêvait de voir installée à jamais dans le beau cadre de l'hôtel Biron (Cassou, Arts plast. contemp., 1960, p. 24).
B. − Bruit assourdissant. Synon. boucan2(pop.), fracas, raffut (fam.), tintamarre.Vacarme d'enfer; vacarme assourdissant. C'était alors un charivari (...), un tamtam assourdissant, des cris, des huées, de grands éclats de joie, un vacarme d'arrosoirs, de casseroles et de tonneaux, sur lesquels on frappait comme sur des tambours (Barrès, Colline insp., 1913, p. 227).Sur la chaussée, c'était un défilé de voitures, de camions: le vacarme infernal des rues populeuses (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 568).
Prononc. et Orth.: [vakaʀm]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1288 wascarme! « au secours! » [dans un cont. en flam.] (Jacquemart Gielee, Renart le nouvel, éd. H. Roussel, 2840); 1360 wacarme [id.] (Guillaume Guiart, Royaux lignages, éd. N. de Wailly et L. Delisle, 18796); 2. fin du xives. « grand bruit » (E. Deschamps, Œuvres compl., éd. de Queux de Saint-Hilaire, t. 3, p. 42, 29); 3. 1611 « action de quereller, récriminations » (Cotgr.). Empr. de l'interj. m. néerl.wacharme! « hélas! pauvre de moi! ». Fréq. abs. littér.: 680. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 279, b) 1 230; xxes.: a) 1 745, b) 944.
DÉR.
Vacarmer, verbe intrans.,rare. Faire du vacarme. Au moment où je sors, la fanfare (...) vacarme sur l'esplanade (Huysmans, Foules Lourdes, 1906, p. 170). [vakaʀme], (il) vacarme [-kaʀm]. 1reattest. 1882 (Id., À vau l'eau, 50 ds Cressot, Phrase et vocab. Huysmans, 1938, p. 182); de vacarme, dés. -er.

Vacarme : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VACARME, subst. masc.

A. − Grand bruit provoqué par des gens qui crient, se querellent ou s'amusent. Synon. chahut, chambard (fam.), tapage, tumulte.Le vacarme des voix; faire du vacarme. Quand il sut qu'il était acquitté, il se laissa aller en arrière, avec un grand soupir. Dans la salle (...), un formidable vacarme éclatait (...). Amis, sympathisants (...) tous se précipitaient, tous voulaient (...) le féliciter, ajouter quelque chose encore au bonheur de cet homme heureux (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 489).
P. méton. Protestations violentes. Enfin, n'oublions pas le vacarme indigné de l'institut lorsque Rodin voulut léguer à la France toute son œuvre qu'il rêvait de voir installée à jamais dans le beau cadre de l'hôtel Biron (Cassou, Arts plast. contemp., 1960, p. 24).
B. − Bruit assourdissant. Synon. boucan2(pop.), fracas, raffut (fam.), tintamarre.Vacarme d'enfer; vacarme assourdissant. C'était alors un charivari (...), un tamtam assourdissant, des cris, des huées, de grands éclats de joie, un vacarme d'arrosoirs, de casseroles et de tonneaux, sur lesquels on frappait comme sur des tambours (Barrès, Colline insp., 1913, p. 227).Sur la chaussée, c'était un défilé de voitures, de camions: le vacarme infernal des rues populeuses (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 568).
Prononc. et Orth.: [vakaʀm]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1288 wascarme! « au secours! » [dans un cont. en flam.] (Jacquemart Gielee, Renart le nouvel, éd. H. Roussel, 2840); 1360 wacarme [id.] (Guillaume Guiart, Royaux lignages, éd. N. de Wailly et L. Delisle, 18796); 2. fin du xives. « grand bruit » (E. Deschamps, Œuvres compl., éd. de Queux de Saint-Hilaire, t. 3, p. 42, 29); 3. 1611 « action de quereller, récriminations » (Cotgr.). Empr. de l'interj. m. néerl.wacharme! « hélas! pauvre de moi! ». Fréq. abs. littér.: 680. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 279, b) 1 230; xxes.: a) 1 745, b) 944.
DÉR.
Vacarmer, verbe intrans.,rare. Faire du vacarme. Au moment où je sors, la fanfare (...) vacarme sur l'esplanade (Huysmans, Foules Lourdes, 1906, p. 170). [vakaʀme], (il) vacarme [-kaʀm]. 1reattest. 1882 (Id., À vau l'eau, 50 ds Cressot, Phrase et vocab. Huysmans, 1938, p. 182); de vacarme, dés. -er.

Vacarme : définition du Wiktionnaire

Nom commun

vacarme \va.kaʁm\ masculin

  1. Tumulte ; grand bruit.
    • Le feu des fusils Mauser commença ; ce fut un vacarme épouvantable dans lequel on percevait le ronflement des obus à la lydite, le crépitement des fusils Metford, les éclats des mitrailleuses boers et les sifflements des Mauser. — (Le Mémorial d’Aix, du 25 janvier 1900, p.1)
    • Les matches se disputaient au milieu d'un grand vacarme produit par les cris des parieurs comme les parties de chistera en Espagne. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le fracas de l’orchestre leur arrivait, assourdissant. Par instants, les violons dominaient le vacarme qu’ils semblaient apaiser, caresser, contenir, mais le saxo, le piston, la clarinette et surtout la trompette […] se mettaient ensemble à mugir et à pétarader de telle sorte que personne ne parlait plus. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Elle lui avait demandé de cesser le vacarme à plusieurs reprises. Bien sûr, l'enfant avait continué de plus belle. — (Serge Dalla Piazza, L'angoise n'est pas la mort, Liège, Éditions Dricot, 2003, p.77)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vacarme : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VACARME. n. m.
Tumulte, grand bruit. Il y a beaucoup de vacarme dans cette maison. Faire vacarme. Faire un grand vacarme, un vacarme épouvantable. Apaiser, faire cesser le vacarme. Voilà bien du vacarme pour peu de chose.

Vacarme : définition du Littré (1872-1877)

VACARME (va-kar-m') s. m.
  • 1Grand bruit, grands cris. Celle-ci [une veuve] faisait un vacarme, Un bruit et des regrets à percer tous les cœurs, La Fontaine, Matr. d'Éph. La nuit, ni son obscurité, Son silence et ses autres charmes De la reine des bois [la lionne qui avait perdu son petit] n'arrêtaient les vacarmes, La Fontaine, Fabl. X, 13. Et qui donc es-tu, toi, Qui fais tant de vacarme, et parles de la sorte ! Molière, Amph. III, 2. Je ne puis soutenir le vacarme de mon cabinet : il y a plus de cinquante femmes à Marly, Maintenon, Lett. au duc de Noailles, t. v, p. 90, dans POUGENS. Un lutin que l'enfer a vomi sur la terre, Pour faire aux gens dormant une éternelle guerre, Commence son vacarme et nous lutine tous, Regnard, Fol. am. I, 2.
  • 2Grand bruit fait dans une querelle. Quel malheur est le mien ! ainsi donc sans sujet J'ai fait ce grand vacarme à ce charmant objet ! Corneille, le Ment. III, 2. Monsieur, point de vacarme ; Songez que vous mettez le quartier en alarme, Hauteroche, Appar. tromp. I, 6. Ce sont souvent les maris qui, avec leurs vacarmes, se font eux-mêmes ce qu'ils sont, Molière, G. Dand. II, 1.

    Il est allé faire du vacarme dans cette maison, il y est allé quereller quelqu'un, faire du bruit.

  • 3 Fig. Clameur publique. L'édition [d'un ouvrage de Voltaire] qui a fait tant de vacarme, Voltaire, Lett. Formont, 5 juin 1734. Il n'était nullement probable qu'après le vacarme fait à Genève par le conseil, et à Neuchâtel par la classe, il voulût m'administrer tranquillement la cène dans son église, Rousseau, Conf. XI.

HISTORIQUE

XIIIe s. Flament seut[il sut le flamand], si cria waskarme, Ren. t. IV, p. 239, v. 2882.

XIVe s. Cil qui sont de mort entouchiez, Sont antre les autres couchiez O les morz ; nul ne les desarme ; En criant wacarme, wacarme, Qui vaut autant com dire helas, Gisent aucun…, Guiart, Roy. lignages, t. II, p. 378.

XVe s. Et encor me faisoit pis Wacarme, alarme et les cris Des Flamans…, Deschamps, Poésies mss. f° 173.

XVIe s. Interrogé quelle fin il pretendoit par le tumultuaire vacarme, Rabelais, I, 46.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vacarme »

Étymologie de vacarme - Littré

Flamand, wach-arme, composé de wach, malheur à, qui est le weh des Allemands, et arm, misérable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vacarme - Wiktionnaire

(XIVe siècle) Probablement issu du flamand wacharm, signifiant « alerte ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vacarme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vacarme vakarm play_arrow

Citations contenant le mot « vacarme »

  • Une minute de silence a été partagée durant l’hommage, et même des “bruits”, pour se rappeler des moments de vacarme que Christophe Chenot a eu avec ses enfants. amomama.fr, Accident sur la RN2, la famille des victimes en deuil : les mots du père de 3 des enfants
  • Installé dans une commune voisine, un couple ne supporte plus ce vacarme. Au-dessus de leur maison, il peut passer un hélicoptère toutes les sept minutes. "C'est insupportable, on n'a pas le droit de faire ça aux gens. Je suis inquiète. J'ai la chance de ne pas vivre sur une autoroute, je n'ai pas envie d'avaler le gasoil d'une autoroute", explique une riveraine. Depuis janvier, malgré la fermeture des frontières et le confinement, les vols continuent. Les riverains demandent une réaction immédiate des autorités. Franceinfo, Saint-Tropez : les riverains se plaignent du passage incessant des hélicoptères
  • La devanture est discrète, elle affiche simplement le logo Promo Glaçons. À l'intérieur, le vacarme est assourdissant. De gigantesques silos en Inox fabriquent des tonnes de glace dans un fracas étourdissant qui ne gêne en rien Mohamed Ghandour. Au contraire, ce bruit a tellement manqué à ce jeune chef d'entreprise de 37 ans… Il est aujourd'hui heureux de remettre, enfin, ses machines en route et de relancer ainsi son activité de fabrication et de distribution de glaçons. Fier dans son polo siglé du nom de sa « boîte », il prend plaisir à faire le tour du propriétaire et de l'équipement. Ca... Le Point, Les héros anonymes de la crise - Le Point
  • Dans la nuit du 24 au 25 juillet, vers 0 h 45, alors qu’il regardait la télévision chez lui, il a entendu un vacarme dans la rue. « C’était à 4 mètres de chez moi, explique-t-il. Une voiture était en train de faire un burn. Vous savez, c’est quand on fait tourner les roues le plus vite possible pour créer de la fumée. Il y avait une très forte odeur de caoutchouc brûlé. Je suis sorti pieds nus, je me suis approché de la voiture et j’ai dit au conducteur d’arrêter. Vu le vacarme, je ne pense pas qu’il m’ait entendu. Je ne voyais pas à l’intérieur, je ne sais même pas combien de personnes il y avait dans l’habitacle. Mais le conducteur a brutalement accéléré et m’a foncé dessus. » , Faits-divers - Justice | Le président du Pile’s renversé par une voiture
  • Cause de ce vacarme : le canon dit Gribeauval que vient d’acquérir la Maison civile et militaire Joachim Murat (MCMM), et que les responsables de l’association voulaient tester en réalisant deux tirs à blanc, c’est-à-dire sans projectile.  www.lechorepublicain.fr, Le canon Gribeauval crachera le feu au château de Montigny-le-Gannelon - Le Thieulin (28240)
  • Ne t'efforce pas de bannir la douleur et le doute, dans le vacarme du plaisir bruyant ; la paix que tu recherches à l'extérieur ne se trouve qu'à l'intérieur. De Arthur Joyce Cary
  • Faites ce que vous voulez, a décidé le dieu, mais faites taire ce vacarme de guerre qui m'empêche de rêver. De Gérard Klein / Les Seigneurs de la Guerre
  • L'homme vient au monde dans les pleurs et les cris, il le quitte dans le vacarme. De Gao Xingjian / La Montagne de l'âme
  • Il n’y a rien de pire que le silence, il précède toujours le vacarme. De Nicolas Bedos / 26 février 2015
  • Au milieu du vacarme, du Djihad et des armes, il reste la culture, l’humour et la nature. De Tryo / Charlie, 11 janvier 2015
  • La poésie introduit juste ce qu'il faut de silence pour troubler le vacarme. De Alain Veinstein / Cent quarante signes

Traductions du mot « vacarme »

Langue Traduction
Corse din
Basque din
Japonais din
Russe шум
Portugais barulho
Arabe الدين
Chinois
Allemand lärm
Italien frastuono
Espagnol estruendo
Anglais din
Source : Google Translate API

Synonymes de « vacarme »

Source : synonymes de vacarme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vacarme »


Mots similaires