Charivari : définition de charivari


Charivari : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHARIVARI1, subst. masc.

A.− Vieilli. Concert où se mélangent les sons discordants et bruyants d'ustensiles de cuisine entrechoqués, de crécelles, de cris et de sifflets, qu'il était d'usage d'organiser pour montrer une certaine réprobation devant un mariage mal assorti ou la conduite choquante d'une personne. Si vous vous remariez, on vous fera un charivari trois jours de suite (Ac.1798-1878) :
1. S'il n'avait songé au charivari qu'on viendrait faire à ces épousailles d'un veuf et d'une veuve, il eût peut-être sauté le pas déjà. Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 178.
Rare. Aller faire charivari. Organiser un charivari, y participer (cf. Toulet, Le Mariage de Don Quichotte, 1902, p. 160).
B.− P. ext.
1. Grand bruit, tumulte réprobateur. Sa femme lui a fait un beau charivari (Ac.1798-1878).Il [le père Bonnemort] continuait à ronfler, dans l'affreux charivari des enfants (Zola, Germinal,1885, p. 1205).
En partic. Réprobation marquée par le public devant une pièce de théâtre, un concert, considérés comme mauvais. On continua la pièce malgré le charivari qui se faisait dans la salle (Ac.1835-1932) :
2. Pauvre Mozart! des personnes qui se trouvaient à cette représentation [l'Enlèvement au Sérail joué pour la première fois en Italie] (...) m'ont assuré n'avoir jamais vu de tel charivari. Stendhal, Vie de Rossini,1823, p. 39.
[En parlant de conversations] Un vrai charivari de médisances, de calomnies et de conjectures diverses (Balzac, La Muse du département,1844, p. 177).
2. Bruit excessif et discordant. Il y a un terrible charivari dans cette maison (Ac. 1798-1932). Un charivari de verres cassés et de bouteilles culbutées (Courteline, Messieurs-les-Ronds-de-cuir,1893, 6etabl., III, p. 260):
3. Ce fut une cohue à la sortie [de la grand-messe de communion solennelle], une cohue bruyante, un charivari de voix criardes où chantait l'accent normand. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Maison Tellier, 1881, p. 1197.
Prononc. et Orth. : [ʃaʀivaʀi]. Ds Ac. 1694 et 1718 sous la forme charivary; ds Ac. 1740-1932 sous la forme mod. Au plur. des charivaris. Étymol. et Hist. 1. 1316 chalivali « tapage, huées et chahut (que l'on faisait en particulier lors de mariages mal assortis ou de remariages) » (Chaillou de Pestain, Fauvel, A 682 ds T.-L.); ca 1370 charivari (J. Lefèvre, Lamentations Matheolus, Leesce, I, 535, ibid.); 2. xves. « bruit d'une dispute ou de plaisanteries (ici entre époux) » (Eloy d'Amerval, Livre de la Deablerie, 181a ds IGLF); 3. 1690 péj. en parlant de mus. (Fur.). Orig. obsc.; peut-être issu du lat. caribaria (FEW t. 2, p. 374) attesté dans une trad. d'Oribase (vie-viies. ms. Bibl. Nat. Cod. lat. 10233 d'apr. J. Svennung ds Uppsala Universitets Årsskrift, 1933, p. 69) et qui traduit le gr. κ α ρ η ϐ α ρ ι ́ α « lourdeur dans la tête » (Liddell-Scott) le mal de tête pouvant être engendré par un charivari assourdissant; cependant on ne peut préciser ni où ni dans quel milieu s'est produite l'évolution sém. de ce mot d'aire gallo-romane (Von Wartburg ds Z. rom. Philol., t. 68, 1952, p. 30, note 2). L'hyp. d'une orig. sémitique, hébreu ḥaverim plur. collectif de ḥaver « personne appartenant à une communauté israélite » [dont les membres fêtaient parfois bruyamment certains événements] (H. et R. Kahane ds Jewish Quarterly Review, t. 52, 1961-62, pp. 288-296), demanderait à être davantage approfondie, notamment du point de vue hist. Un rattachement à l'a. fr. harer « exciter les chiens », terme de chasse (K. Meuli ds Festschrift Fr. Dornseiff, 1953, pp. 231-243), fait difficulté, aucune forme de type *harivari n'étant attestée; cependant hari, cri pour faire marcher les bêtes, et hari-hari exprimant la moquerie (xiiies. ds T.-L.; FEW t. 16, p. 151a) ont pu contribuer au maintien du premier i de charivari. Une formation purement onomatopéique (Sain. Sources t. 1, pp. 282-284) ne semble pas à retenir, toutefois la forme phonique du mot et le redoublement de ses voyelles peuvent encore expliquer le maintien du premier i. Une composition tautologique (Guir. Étymol., pp. 11-12) est difficile à établir, notamment pour le 1erélément.
DÉR. 1.
Charivaresque, adj.Satirique à la manière du journal Le Charivari. Des propos de petit journal charivaresque un peu déplacés (Léautaud, Journal littér.,4, 1922-24, p. 22).Rem. On rencontre ds la docum. l'adv. corresp. charivaresquement. À la manière du journal Le Charivari (cf. E. et J. de Goncourt, Journal, 1895, p. 881). 1reattest. 1872 (Rev. de l'enseign. chrét., oct. ds Guérin); de charivari, suff. -esque*.
2.
Charivarique, adj.a) Qui tient du charivari. De charivariques orchestres (A. Pommier, Paris,1866, p. 189).b) Au fig. Qui fait penser au ton du journal Le Charivari. Une lettre fort maladroite, vraie au fond, charivarique dans la forme (Hugo, Correspondance,1855, p. 225). [ʃaʀivaʀik]. 1reattest. 1839 (Th. Gautier, Hist. art. dram., I, 242 ds Quem. Fichier); de charivari, suff. -ique*. Fréq. abs. littér. : 2.
3.
Charivariser, verbe.a) Trans. Faire un charivari (à quelqu'un). Au fig. Critiquer violemment quelqu'un ou quelque chose en les rendant ridicules. Il [Voltaire] charivarise la France devant la Russie (Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 2, 1863-69, p. 225).b) Intrans. ,,Faire un grand tapage`` (Littré). On a assez charivarisé comme cela (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill). [ʃaʀivaʀize], (je) charivarise [ʃaʀivaʀi:z]. 1reattest. 1706 (P. Scarron, La Suite ou Tome III du Virgile travesty en vers burlesques, Amsterdam, P. Mortier, p. 130); de charivari, suff. -iser*.
4.
Charivariste, subst.a) Celui, celle qui organise un charivari, qui y participe. Tous les charivaristes se disposent à suivre Vadevant, lorsque le bruit de la sonnette se fait entendre (P. de Kock, Zizine,1836, p. 12).Rem. On rencontre aussi dans le même sens charivarieur, subst. masc. (cf. Littré, Lar. 19e-20e, Quillet 1965) et charivariseur, euse, subst. (cf. Ac. Compl. 1842 et H. Berlioz, À travers chants, 1862, p. 316).b) Arg. littér. ,,Qui écrit au Charivari, ou dans le style de ce journal`` (Guérin 1892). 1reattest. 1836 (P. de Kock, loc. cit.); de charivari, suff. -iste*.
BBG. − Darm. 1877, p. 187 (s.v. charivarique).Kahane (H.), Kahane (R.). Charivari. Jewish Quarterly Review. 1961/62, t. 52, pp. 288-296. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 291. − Lew. 1960, p. 40. − Meuli (K.). Charivari. In : [Festschrift Dornseiff]. Leipzig, 1953, pp. 231-243. − Quem. 2es. t. 1 1970/ (s.v. charivarique).Quem. 2es. t. 2 1971/ (s.v. charivarisme).Sain. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 282-284.

CHARIVARI2, subst. masc.

Vx. Pantalon de cavalier garni de cuir dans l'entrejambes et de boutons sur les côtés :
... c'était un militaire, qu'à ses longues moustaches, à sa grande redingote verte, à son charivari à boutons blancs bombés, et à sa toque basque, je reconnus pour un officier de chasseurs à cheval; ... Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 2, 1812, p. 272.
Rare. [En appos., avec valeur d'adj.] Pantalon charivari. Il [le cavalier] se balançait sur de très hautes jambes en pantalon charivari (Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 131).
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. Lang. fr., ce dernier le traitant dans une entrée séparée.
Prononc. : [ʃaʀivaʀi]. Étymol. et Hist. 1812 supra ex. Empr. (prob. à la faveur des contacts entre troupes françaises et autrichiennes) à une lang. d'Europe de l'Estcf. polon. szarawary, russe šarawary « pantalon bouffant » et šal'wary « pantalon turc », tch. šaravara, bulg. šalwari, serbo-cr. šalware et le dial. all. de Danzig Scharriwarry « pantalon long » ds Lok., no1849) où ce terme est lui-même empr. à l'indien saravara « pantalon » (FEW t. 20, p. 109 b; Lok., ibid.).
STAT. − Charivari1 et 2. Fréq. abs. littér. : 152.
BBG. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 374.

Charivari : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

charivari \ʃa.ʁi.va.ʁi\ masculin

  1. (Histoire) Bruit tumultueux de poêles, chaudrons, etc., accompagné de cris et de huées, que l’on faisait à la suite d’un mariage jugé mal assorti ou inconvenant, par exemple dans le cas de veufs ou des veuves âgées qui se remariaient.
    • Comme il avait suffisamment payé à boire aux jeunes gens, on ne lui avait point fait le charivari ainsi qu’il est coutume de faire aux vieux birbes qui prennent des femmes de beaucoup moins âgées qu’eux. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Mardi dernier, dans la soirée, devant une des plus belles maisons de la route Nationale, habitée par un veuf qui va se remarier, une trentaine de gamins, armés de vieux bidons, de vieilles tôles, faisaient, selon la coutume, un charivari assourdissant. — (Le Réveil catalan (Perpignan) du 16 juin 1907)
  2. (Par extension) Tout bruit par lequel des gens attroupés témoignent à quelqu’un leur désapprobation.
    • De même qu’on ne s’habille pas d’une manière extraordinaire pour aller dans la rue, à cause des gamins qui vous régaleraient d’un charivari, de même il ne faut pas laisser voir à tout venant les pensées extraordinaires qu’on a. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 154)
    • Lors d’une halte à Saint-Hyacinthe, les patriotes de l’endroit les régalent d’un charivari. […] Millénaire, la coutume du charivari prend, lorsque la situation se corse, un tranchant résolument politique. Une troupe se charbonne le visage pour aller régaler des concitoyens d’un raffut dénonciateur agrémenté de chansons, de slogans et d’un tintamarre discordant au moyen d’instruments de fortune. Dans les cas extrêmes, des effigies grotesques sont rudoyées. — (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, p. 217)
  3. (Figuré) Toute sorte de criailleries ou de querelles.
    • Au début de cette même année, un énorme charivari avait accueilli la pièce d'un tout jeune auteur. Paris en bruissait encore et il n’était pas de jour sans qu'on en dît pis que pendre ou la portât aux nues : Hernani, d'un certain Hugo. — (Patrick Tudoret, Juliette, Éditions Tallandier, 2020)
    • Tous les ans, nous fêtons cet événement,
      Tous les ans, Paris est en chambardement.
      Les manants sont rois, les rois sont clowns et rient,
      Dans Paris, c’est Grand Charivari !
      — (Le Bossu de Notre-Dame)
    • Si triste et si étroit que fût leur logis, ils n’en sortaient jamais. Le temps que leur laissait le théâtre, ils le passaient chez eux à apprendre leurs rôles, et c’était, je vous le jure, un terrible charivari. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 231)
  4. (Par extension) Musique bruyante et discordante.
    • Ce n’était pas un concert, c’était un charivari, un vrai charivari. Quel charivari !
    • Ce fut d’abord un long charivari de basses ronflant, de violons grinçant, de pistons trompettant, de flûtes et de flageolets qui piaulaient. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  5. (Par extension) Désordre de couleurs et de formes.
    • Le charivari de son maquillage et de ses robes faisait mauvais effet. — (Kléber Haedens, L’été finit sous les tilleuls, Le Livre de Poche, 1966.)

Nom commun 2

charivari \ʃa.ʁi.va.ʁi\ masculin

  1. (Habillement) Pantalon de cavalier garni de cuir dans l'entrejambe et boutonné sur les côtés extérieurs, afin de pouvoir être enfilé facilement par dessus les bottes ou le pantalon ordinaire.
    • C’était un militaire, qu’à ses longues moustaches, à sa grande redingote verte, à son charivari à boutons blancs bombés, et à sa toque basque, je reconnus pour un officier de chasseurs à cheval. — (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, 1812)
    • Les palefreniers [des haras] porteront : […] pantalon, forme de charivari, en drap gris, avec une bande écarlate en dehors, et ouvert, par le bas, jusqu’au mollet. — (Arrêté du ministre de l’intérieur, 15 mars 1856)

Forme de verbe

charivari \ʃa.ʁi.va.ʁi\

  1. Participe passé masculin singulier de charivarir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Charivari : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARIVARI. n. m.
Musique bruyante et discordante. Ce n'était pas un concert, c'était un charivari, un vrai charivari. Quel charivari! Figurément, il se dit encore de Toute sorte de criailleries, de querelles. Il y a un terrible charivari dans cette maison. On continua la pièce, malgré le charivari qui se faisait dans la salle. Il se dit encore, dans certaines provinces, du Bruit tumultueux de poêles, chaudrons, etc., accompagné de cris et de huées, que l'on fait la nuit devant la maison des femmes veuves et âgées qui se remarient. Par extension, il peut signifier Tout bruit analogue par lequel des gens attroupés témoignent à quelqu'un leur désapprobation.

Charivari : définition du Littré (1872-1877)

CHARIVARI (cha-ri-va-ri) s. m.
  • 1Concert ridicule, bruyant et tumultueux de poêles, de chaudrons, de sifflets, de huées, etc. qu'on donne en certaines localités aux femmes veuves et âgées et aux veufs qui se remarient, et aussi à des personnages qui ont excité un mécontentement. Monsieur, frère du roi, qui haïssait le marquis de la Vieuville, lui avait fait faire un charivari par les officiers de sa cuisine, trois jours avant sa disgrâce, Mém. du duc d'Orléans depuis 1608, p. 22, dans LACURNE. Les charivaris qui se font au sujet des noces sont condamnés comme une injure faite au sacrement de mariage, J. B. Thiers, Traité des jeux, chap. 24, dans RICHELET. Elles [les attentions de votre belle-sœur pour son jardinier] sont publiques dans le village ; et on leur prépare le régal d'un petit charivari ; j'en viens de voir les apprêts, Dancourt, le Charivari, sc. 19. Josaphat n'avait pas voulu entourer la maison de Charles et donner le charivari…, Soulié, les Forgerons, § 12.
  • 2Tout bruit discordant et tumultueux. Le roi frappa et fit frapper chacun de sa cuiller et de sa fourchette sur son assiette, ce qui causa un charivari fort étrange, Saint-Simon, 85, 105.
  • 3 Par extension, musique bruyante et discordante. Quel charivari !
  • 4Querelle accompagnée de cris. Sa femme lui a fait un beau charivari ! C'était pour faire un bon charivari, La Fontaine, Berc.
  • 5Pantalon garni de cuirs et de boutons, pour monter à cheval.
  • 6 Terme de jeux. Se dit à l'hombre, quand les quatre dames se trouvent réunies dans la main d'un joueur.

HISTORIQUE

XIVe s. Les femmes et les enfans couroient par les villes à bacins et à sonnetes, si come l'en fet orendroit aus chalivaliz, Bercheure, f° 2. Comme nagueres pour occasion de la somme de douze solz pardonnée pour un chalivali en la ville de Ver, Du Cange, chalvaricum.

XVe s. Eulx estant à table, fut parlé d'un chalivari qui se devoit faire contre aucuns nouveaux mariés, Du Cange, ib. Lesquelz avoient esté condampnez à une amende pour un calivaly fait par eulx à Saint-Lô, Du Cange, ib. Les aucuns estoient armés de cuir et les autres de haubergeons tout enrugnis ; et sembloit proprement qu'ils dussent faire un charivari, Froissart, III, IV, 50. Ung tas de petites sornettes, Tant de petiz charivaris, Tant de petites façonnettes, Petiz gans, petites mainnettes, Coquillart, Monologue de la botte de foin.

XVIe s. Tintouins, charivaris, mots donnés comme exemples d'onomatopée par DU GUEZ, dans PALSGR. p. 889.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHARIVARI. Ajoutez :
7En Picardie, pièce du métier à tisser que fait aller la main gauche de l'ouvrier par un va-et-vient continuel, et dans le bas de laquelle il lance, de la main droite et dans une coulisse, la navette qui marche avec fracas sur deux petites roulettes comme un petit char.
8 Terme de costume. Pantalon de grosse toile bleue rayée, garni de boutons de haut en bas à la couture longitudinale ; on le mettait, au besoin, comme la cotte, par-dessus le pantalon ordinaire. Les palefreniers [des haras] porteront :… pantalon, forme de charivari, en drap gris, avec une bande écarlate en dehors, et ouvert, par le bas, jusqu'au mollet, Arrêté du ministre de l'intér 15 mars 1856.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Charivari : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHARIVARI, s. m. (Jurispr.) bruit de dérision qu’on fait la nuit avec des poêles, des bassins, des chauderons, &c. aux portes des personnes qui convolent en secondes, en troisiemes nôces ; & même de celles qui épousent des personnes d’un âge fort inégal au leur.

Cet abus s’étoit autrefois étendu si loin, que les reines mêmes qui se remarioient n’étoient pas épargnées. Voyez Sauval, antiq. de Paris. Ces sortes d’insultes ont été prohibées par différens réglemens. Un concile de Tours les défendit sous peine d’excommunication : il en y a aussi une défense dans les statuts de Provence, p. 309. & 310. La Roche-Flavin, l. VI. tit. xjx. art. I. Brodeau, sur Paris, 1. I. p. 274. & Brillon, en son dict. des arrêts, au mot charivari, raportent plusieurs arrêts intervenus à ce sujet. Les juges de Beaune ayant condamné de nouveaux remariés à payer au peuple les frais d’un charivari, leur sentence fut infirmée : Bayle, dict. tom. II. au mot Bouchain. A Lyon, ce desordre est encore toléré : on continue le charivari jusqu’à ce que les nouveaux remariés ayent donné un bal aux voisins, & du vin au peuple. Il y a environ trente ans qu’on n’en souffre plus à Paris. Plusieurs particuliers étant contrevenus aux réglemens faits à ce sujet, furent condamnés par sentence de police du 13 Mai 1735. (A)

Charivari, terme de jeu, se dit à l’hombre à trois d’un hasard qui consiste à porter les quatre dames. On reçoit pour ce jeu de chacun une fiche, si l’on gagne ; on la paye à chaque joüeur, si l’on perd.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « charivari »

Étymologie de charivari - Littré

Picard, caribari (caribari, caribara, crient les enfants en donnant un charivari), on cite aussi queriboiry ; norm. carimallot ; dauphinois, chanavari ; provenç. caravil, et dans Du Cange, à pelota n° 4, charavit ; bas-lat. carivarium, charivalli, charavallium, charavaria, charavaritum, chalvaricum, chalvaritum. Mot d'origine inconnue qui ne paraît pas remonter au delà du XIVe siècle. Scaliger le tire de chalybaria, chaudrons ; Du Cange, du bas-latin caria, noix, à cause qu'on jetait des noix et qu'on faisait tumulte le jour des noces. Diez remarque que la finale vari se trouve dans quelques mots qui expriment une sorte de tumulte : hour-vari, boule-vari ; piémontais, zanzi-vari, gargouillement ; finale que du reste on ne sait pas interpréter ; et, pour la première partie du mot, il demande si elle ne représenterait pas calix, verre, pot, bruit des verres, des pots. Ce sont là des conjectures au delà desquelles il n'est pas possible d'aller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de charivari - Wiktionnaire

(Nom 1) (1316) De l’ancien français chalivali (« chahut, huée contre un mariage mal assorti ») ; (1370) charivari (id.) ; (XVIIe siècle) sens de « vacarme, boucan ». D’origine obscure :
  1. Peut-être[1] du latin caribaria, emprunté au grec ancien καρηβαρία, karêbaría (« lourdeur de tête, mal de tête »), mais on explique mal le passage du sens de « tête lourde » à celui de « vacarme » ;
  2. Un lien avec l’hébreu חבר, haver (« ami ») est avancé[1] avec le sens de « tapage fait par une amicale » mais insuffisamment fondé → voir brouhaha et tohu-bohu pour des mots sémantiquement proches issus de l’hébreu ;
  3. Le lien avec hourvari[2][3] attesté au XVIe siècle seulement et haro, harier fait difficulté[1].
(Nom 2) (1812) Emprunté durant les guerres napoléoniennes, à une langue d’Europe centrale, le tchèque šaryvary, le polonais szarawary ou le russe шаровары, sharovary (« pantalon large »), remontant, via le turc şalvar, au persan شلوار, šalvâr (« pantalon »). Voir sarouel et le latin sarabara.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « charivari »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charivari ʃarivari play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « charivari »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charivari »

  • À cette dimension plus officielle de cette Saint-Jean-Baptiste a succédé la partie ludique de l’activité. Muriel Thibault-Gauthier a d’abord donné les solutions du charivari qu’elle avait fait circuler par courriel avant d’y aller d’un bingo sur le thème de la langue française. Elle a aussi convié les aînés à se confier quant à leur quotidien pendant la pandémie. , Le Niagara porte un toast à la Saint-Jean | Le Régional
  • « Et dans ce salon, tout imprégné des odeurs furieuses de l’ambre et du patchouli, c’était un vacarme, un brouhaha, un tohu-bohu ! » écrit Huysmans. Rien de tintamarresque avec ce charivari au groove imparable taillé pour les pistes de danse des nuits moites. Tohu Bohu fait monter la température avec ses synthé vintage et sa basse lascive. Soul Kitchen, [EXCLU] Le It. machine de Tohu Bohu - News | Soul Kitchen
  • Lorsqu’un ministre de la Culture paraît aux BIS de Nantes (ce qui n’est pas le cas à chaque édition), c’est toujours un grand moment de dramaturgie, mis au point par les organisations syndicales du spectacle vivant pour se faire entendre. Cette année, dans le contexte tendu de la contestation de la réforme des régimes de retraite, il y avait fort à parier que la venue de Franck Riester, le 23 janvier, allait déclencher un charivari inédit. La Gazette des Communes, Spectacle vivant : Franck Riester fait six annonces dans le charivari
  • La dépénalisation actuelle n’est donc que l’annulation d’un alinéa inopérant, un retour au contexte d’avant juillet 2019. Les Gabonais ne s’offusquaient pas outre mesure de la situation légale des homosexuels il y a un an et plus. Comment comprendre leur charivari au moment d’y retourner ? Gabonreview.com | Actualité du Gabon |, Dépénalisation de l’homosexualité : Six choses n’ayant pas été relevées | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |

Traductions du mot « charivari »

Langue Traduction
Allemand heidenlärm
Italien charivari
Espagnol jaleo
Anglais charivari
Source : Google Translate API

Synonymes de « charivari »

Source : synonymes de charivari sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « charivari »



mots du mois

Mots similaires