Tintamarre : définition de tintamarre


Tintamarre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TINTAMARRE, subst. masc.

A. −
1.
a) Grand bruit dépourvu d'harmonie, ensemble de sons éclatants et discordants provenant d'une même source ou de plusieurs sources différentes. Grand tintamarre; tintamarre effrayant; tintamarre des casseroles, des machines, des marteaux; faire du tintamarre. Tous les Français qui sont à Milan n'entendent plus depuis trois jours; les deux ou trois mille cloches qui y existent sont dans les convulsions les plus étranges. Tu ne peux te former l'idée de l'espèce de tintamarre qu'elles font (Stendhal, Corresp., t. 1, 1800, p. 11).Parfois un homme trébuchait et s'abattait de tout son long dans un affreux tintamarre de gamelle, de quart et de bidon (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p. 41).
Rare, au plur. Celui qui, bassement et tortueusement, Se venge (...) Et qui, né gentilhomme, agit en alguazil, Celui-là,fût-il grand de Castille, fût-il Suivi de cent clairons sonnant des tintamarres (...), N'est pour moi qu'un maraud sinistre et ténébreux (Hugo, Ruy Blas, 1838, I, 2, p. 347).
[P. oppos. à musique, sans idée de sonorité violente] Et voilà, dit Schaunard (...), voilà le métier que je fais depuis quinze jours. Une gamme, rien que la même, depuis sept heures du matin jusqu'au soir. (...) mais que voulez-vous, mes enfants, l'Anglais me paye mon tintamarre deux cents francs par mois (Murger, Scène vie boh., 1851, p. 199).
b) P. ext. Confusion bruyante mais non obligatoirement désagréable. Il y avait dans les sycomores un tintamarre de fauvettes (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 465).On entendait, sans rien voir ni rien distinguer, ce tintamarre fin et grêle des clochettes qui ressemble à un fourmillement harmonieux (Hugo, Alpes et Pyr., 1885, p. 76).
2. P. anal. [À propos de perceptions visuelles] Ce qui attire l'attention par son caractère excessif ou agressif. Je rêve bayadères, danses frénétiques et tous les tintamarres de la couleur (Flaub., Corresp., 1851, p. 304).Fini, le tintamarre des réclames lumineuses (...) qui nous poursuit jusqu'au fond des parcs (Claudel, Poèmes guerre, 1916, p. 543).
B. − Au fig.
1. Importance souvent exagérée accordée à une entité abstraite. Tintamarre de la gloire, du moindre petit talent. Croyez-vous qu'avant quinze ans d'ici ce tintamarre verbal ne paraîtra pas dépourvu de toute pensée précise? (Martin du G., J. Barois, 1913, p. 507).
2. Réaction vive suscitée dans le public par une nouvelle inattendue ou un événement controversé. Prions le lecteur de revenir maintenant un siècle en arrière. Remontons avec lui jusqu'à l'année 1745, sous le règne de Louis XV. Grand tintamarre à Paris, cette année-là. L'explorateur La Condamine vient de rentrer d'une mission scientifique en Amérique du Sud (P. Rousseau, Hist. techn. et invent., 1967, p. 230).
Prononc. et Orth.: [tε ̃tama:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1554 « grand bruit discordant » (Calvin, Serm. sur le Psaum., 119, p. 81 ds Gdf. Compl.); 2. 1565 tintemarre « réactions vives que déclenche une nouvelle, un événement; protestations » (Le Livre de Podio, éd. A. Chassaing, I, p. 459). Dér. de tinter1* avec un élém. final -marre d'orig. obsc. Fréq. abs. littér.: 118.
DÉR. 1.
Tintamarrer, verbe intrans.,vx. Faire du tintamarre. Je perçus le premier cliquetis des sonnailles qui tintamarraient au col des mulets (Fabre, Oncle Célestin, 1881, p. 171). [tε ̃tamaʀe], (il) tintamarre [-ma:ʀ]. Att. ds Ac. 1778-1878. 1reattest. av. 1573 (Jodelle, Œuvres et Meslanges poétiques, éd. Ch. Marty-Laveaux, II, p. 268); de tintamarre, dés. -er.
2.
Tintamarresque, adj.a) De la nature du tintamarre. Synon. assourdissant, tonitruant.Mouvement de marche tintamarresque. Avec l'accompagnement tour à tour tintamarresque et sentimental du piano et de la voix qui chante, les soupeurs fatigués se raniment (Bourget, Physiol. amour mod., 1890, p. 240).b) [P. allus. au journal Le Tintamarre] Marqué par l'esprit et l'audace qui caractérise ce journal satirique. Je relis aujourd'hui du Veuillot, et vraiment c'est le grand pamphlétaire de ce siècle (...) quand il risque un mot tintamarresque et qu'il dit que Vapereau est français comme Jocrisse (Goncourt, Journal, 1889, p. 1049). [tε ̃tamaʀ εsk]. 1resattest. a) 1856 un tour de mots tintamarresque « facétieux, dans le style du journal satirique Le Tintamarre fondé en 1840 » (Id., ibid., p. 274), b) 1936 « qui fait un bruit assourdissant » (Van der Meersch, Empreinte dieu, p. 109); de tintamarre, suff. -esque*.
BBG.Lassalle (J. P.). G. de Maynard lexicogr. Cah. Maynard. 1981, no11, p. 60.

Tintamarre : définition du Wiktionnaire

Nom commun

tintamarre \tɛ̃.ta.maʁ\ masculin

  1. Grand bruit discordant, ensemble peu harmonieux de sons.
    • Quel tintamarre est-ce que j’entends ?
    • Au moment où le boulevard obliquait vers la droite, un tintamarre de bronze tomba sur nos têtes : au bord du toit – qui s’élevait à une hauteur prodigieuse – dans une sorte de petite maison qui avait un fronton triangulaire, je vis un cadran de pendule aussi grand qu’une roue de charrette. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 263)
    • Enfin, la pluie diminue, le vent faiblit. Je me lève, je marche, les oreilles assourdies par le tintamarre qui a cessé. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  2. Confusion bruyante pas forcément déplaisante à entendre.
    • Il y avait dans les sycomores un tintamarre de fauvettes. — (Victor Hugo, Les Misérables)
  3. Vive réaction d’un groupe, d’un public.
    • Que de tintamarre à l’époque où le livre est sorti, et aujourd’hui, on l’a oublié !

Forme de verbe

tintamarre \tɛ̃.ta.maʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe tintamarrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe tintamarrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe tintamarrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe tintamarrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe tintamarrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tintamarre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TINTAMARRE. n. m.
Grand bruit discordant, accompagné de confusion et de désordre. Quel tintamarre est-ce que j'entends? Faire du tintamarre. Il est familier.

Tintamarre : définition du Littré (1872-1877)

TINTAMARRE (tin-ta-ma-r') s. m.
  • Terme familier. Bruit éclatant, accompagné de confusion et de désordre. Les trompes et les cors font un tel tintamarre Que le bonhomme est étonné, La Fontaine, Fabl. IV, 4. Parmi ce spectacle si rare [d'un feu d'artifice], Figure-toi le tintamarre, Le fracas et les sifflements Qu'on entendait à tous moments, La Fontaine, Œuvres diverses, t. II, p. 302. L'esprit de ce souverain juge du monde [l'homme] n'est pas si indépendant qu'il ne soit sujet à être troublé par le premier tintamarre qui se fait autour de lui, Pascal, Pons. III, 9, édit. HAVET. Vous ne savez pas tout le tintamarre qu'a fait ici le tonnerre, Bossuet, Lett. abb. 106. Un gouverneur qui fait grand tintamarre et brûle ses faubourgs, Hamilton, Gramm. 8. Comment veut-il juger d'une pièce en effet Au tintamarre affreux qu'au parterre on a fait ? Piron, Métrom. v, 2.

    Au plur. Fût-il Suivi de cent clairons sonnant des tintamarres, Hugo, Ruy Blas, I, 2.

    Par extension. Bruit des fêtes, des réceptions. Je pense, ma chère enfant, au tintamarre où vous avez été ces derniers jours ; nous étions dans des occupations bien différentes, Sévigné, 6 mars 1680. Nous trouvons partout… les compliments et le tintamarre qui accompagne vos grandeurs, Sévigné, à Mme de Grignan, 30 juill. 1689. Au milieu de tout le tintamarre du mariage du roi, leurs morts [de la Vrillière et de Grammont] ne feront pas le moindre petit bruit, Voltaire, Lett. Mme de Bernières, 7 sept. 1725. Cela va faire un tintamarre, un sabbat dans la maison, Al. Duval, le Naufrage, sc. 17.

    Fig. Éclat, effet produit. Ce bruit de la vaisselle [portée à la monnaie] fit un grand tintamarre à la cour, Saint-Simon, 233, 106.

HISTORIQUE

XVe s. Ô tintamarre plaizant Et doulcement rezonnant Des tonneaux que l'on relie, Basselin, L.

XVIe s. Tant cette ame [de Rodomont] enragée, inhumaine et terrible Faisoit de tintamarre et se monstroit horrible, Desportes, Mort de Rodomont. Le malade oit un bruit et tintamarre aux oreilles…, Paré, XVI, 40. Leurs pieces de batteries [balistes des anciens] representoient, comme l'effect, aussi le tintamarre des nostres, Montaigne, I, 363. Fiez-vous à vostre philosophie, vantez-vous d'avoir trouvé la febve au gasteau, à veoir ce tintamarre de tant de cervelles philosophiques, Montaigne, II, 249. La foudre et le tonnerre ne font point un tel tintamarre que fait une femme lorsqu'elle se met sur ses ergots pour abbayer, Cholières, Contes, t. II, après-dîn. II, p. 68, dans POUGENS.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Tintamarre : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TINTAMARRE, s. m. (Science étymolog.) bruit que faisoient nos anciens vignerons & laboureurs, en frappant sur leurs marres ou leurs instrumens de labour, pour se donner quelque signal ; tintamarre signifie donc tinte ta marre.

Ce mot est purement françois, & vient du mot tinter & de celui de marre qui signifie béche ; c’est comme si l’on disoit, faire du bruit en frappant sur la marre.

Pasquier, l. VIII. c. ij. de ses Recherches, dit que les paysans des environs de Bourges avertissent leurs compagnons de quitter leur besogne en frappant avec des pierres sur leurs marres ; pourquoi, continue-t-il, ce ne seroit point à mon jugement, mal deviner, d’estimer que d’autant qu’au son du tint qui se faisoit sur la marre, s’excitoit une grande huée entre vignerons ; quelques-uns du peuple françois, avertis de cette façon, aient appellé tintamarre à la similitude de ceci, tout grand bruit & clameur qui se fait quelque part. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tintamarre »

Étymologie de tintamarre - Littré

Wallon, titamâr ; d'après Pasquier, Recherches, p. 734, de tinte à marre, les vignerons ayant l'habitude de s'avertir au loin en tintant ou frappant sur le fer de leurs marres.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tintamarre - Wiktionnaire

De tinter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tintamarre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tintamarre tɛ̃tamar play_arrow

Citations contenant le mot « tintamarre »

  • Le tintamarre fera lui aussi partie de la fête, mais cette fois sous forme virtuelle. Acadie Rock invite les Acadiens à faire du bruit et à envoyer des vidéos sur la page Facebook du Festival avant le 22 juillet. Radio-Canada.ca, La Festival Acadie Rock prend la route | Radio-Canada.ca
  • Lorsqu’un groupe de personnes fait beaucoup de bruit, produisant des sons discordants et agaçants, on dit parfois familièrement qu’elles «font du tintamarre». CNEWS, D'où vient l'expression «faire du tintamarre» ? | CNEWS
  • Grand tintamarre de « La semaine acadienne » / Festival « La semaine acadienne » 2020-08-15 16:30:00 16:30:00 – 2020-08-15 Courseulles-sur-Mer Calvados Unidivers, Grand tintamarre de « La semaine acadienne » / Festival « La semaine acadienne » Courseulles-sur-Mer samedi 15 août 2020
  • C'est en plein tintamarre qu'il faut prêter l'oreille au chuchotement imperceptible de Dieu. De Vladimir Jankélévitch / Quelque part dans l'inachevé

Images d'illustration du mot « tintamarre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tintamarre »

Langue Traduction
Corse rivolta
Basque iskanbila
Japonais 騒ぎ
Russe гам
Portugais tumulto
Arabe ضجة
Chinois
Allemand aufruhr
Italien tumulto
Espagnol escándalo
Anglais uproar
Source : Google Translate API

Synonymes de « tintamarre »

Source : synonymes de tintamarre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tintamarre »



mots du mois

Mots similaires