Usurpateur : définition de usurpateur, usurpatrice


Usurpateur, usurpatrice : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

USURPATEUR, -TRICE, subst.

Personne qui, par ruse ou par violence, s'empare d'un bien, d'un pouvoir, d'une dignité, d'un titre ne lui appartenant pas ou auquel il ne peut prétendre. Usurpateur d'une fonction, d'une identité. [Jemmy] se précipita sur la porte, pressa le loquet, ouvrit et vit, se berçant doucement dans un fauteuil, Marie Lindthal, la plus jolie blondine de la colonie, jadis sa rivale, et maintenant l'heureuse usurpatrice de ses droits matrimoniaux (Nerval, Filles feu, Jemmy, Paris, Champion, 1931 [1854], p. 250).Eh bien, il y en a parmi vous (...) qui, jugeant de l'ardeur et de la passion que j'ai toujours mises et que je mettrai toujours, quel que soit le nom de l'usurpateur dynastique qui puisse se présenter devant nous, à combattre et à renverser son pouvoir, et qui peut-être se sont imaginé que j'étais un homme de sédition et de faction... (Gambetta, 1876ds Fondateurs 3eRépubl., p. 124).
Empl. adj. Vous ne concevez pas non plus un prince qui ne serait pas quelque peu usurpateur (A. France, Opin. J. Coignard,1893, p. 167).La troisième République est morte par l'effet d'une Révolution usurpatrice en juin-juillet 1940 (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 283).
Prononc. et Orth.: [yzyʀpatœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1489 [éd.] (Al. Chartier, Esper., sign. E IIIb ds Gdf. Compl.). Empr. au b. lat. jur.usurpator, -oris « id. » ives. ds Souter Later Latin, formé sur le supin usurpatum de usurpare « usurper ». Fréq. abs. littér.: 219. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 682, b) 158; xxes.: a) 148, b) 174. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 440. − Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 315.

Usurpateur, usurpatrice : définition du Wiktionnaire

Nom commun

usurpateur \y.zyʁ.pa.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : usurpatrice)

  1. Personne qui, par violence ou par ruse, s’empare d’un bien, d’une souveraineté, d’un pouvoir, d’une dignité, d’un titre, etc., qui ne lui appartient pas.
    • Le jeune roi des forêts, victime de Tord-Chêne, - son oncle, usurpateur, - savait déjà quel était son rang, qu'on voulait lui cacher. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Une sourde lutte qui se traduit en toutes choses dans la vie quotidienne met sans cesse en présence les 85% de déshérités et les 15% de privilégiés, qui se sentent des usurpateurs, incultes au surplus, souvent incapables de diriger ce qu'ils devraient savoir diriger pour justifier leur existence.(Victor Serge, Portrait de Staline -1940)

Adjectif

usurpateur \y.zyʁ.pa.tœʁ\

  1. (Adjectivement) Qui usurpe.
    • Le peuple portait toute son attention sur le chevalier noir ; il remplissait l’air des cris de « Vive Richard Cœur-de-Lion ! À bas les templiers usurpateurs ! » — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Nom commun

usurpatrice \y.zyʁ.pa.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : usurpateur)

  1. Celle qui prend indûment la place de quelqu’un, de quelque chose.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397)
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.
    • La philosophie chrétienne n’est donc pour Gilson ni l’ombre de la théologie, ni son usurpatrice, ni son nom laïc, mais la philosophie même « dans son état chrétien ». — (Étienne Gilson, Introduction à la philosophie chrétienne, Vrin, 2007, page 28)

Forme d’adjectif

usurpatrice \y.zyʁ.pa.tʁis\

  1. Féminin singulier de usurpateur.
    • La puissance civile ne serait pas moins usurpatrice si elle aspirait à se mêler du dogme et des cérémonies de l’intérieur du temple, qui sont comme la partie visible du dogme lui-même. — (F. Chavard, Le Célibat des prêtres et ses conséquences, J. Benoît, 1874, page 518)

Nom commun

usurpatrice \u.zur.pa.ˈtri.t͡ʃe\ féminin (pour un homme on dit : usurpatore)

  1. Usurpatrice.

Nom commun

usurpatrice \y.zyʁ.pa.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : usurpateur)

  1. Celle qui prend indûment la place de quelqu’un, de quelque chose.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397)
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.
    • La philosophie chrétienne n’est donc pour Gilson ni l’ombre de la théologie, ni son usurpatrice, ni son nom laïc, mais la philosophie même « dans son état chrétien ». — (Étienne Gilson, Introduction à la philosophie chrétienne, Vrin, 2007, page 28)

Forme d’adjectif

usurpatrice \y.zyʁ.pa.tʁis\

  1. Féminin singulier de usurpateur.
    • La puissance civile ne serait pas moins usurpatrice si elle aspirait à se mêler du dogme et des cérémonies de l’intérieur du temple, qui sont comme la partie visible du dogme lui-même. — (F. Chavard, Le Célibat des prêtres et ses conséquences, J. Benoît, 1874, page 518)

Nom commun

usurpatrice \u.zur.pa.ˈtri.t͡ʃe\ féminin (pour un homme on dit : usurpatore)

  1. Usurpatrice.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Usurpateur, usurpatrice : définition du Littré (1872-1877)

USURPATEUR (u-zur-pa-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui, par violence, par ruse, s'empare des possessions, du pouvoir d'un autre. Vos armes l'ont conquise [Rome], et tous les conquérants, Pour être usurpateurs, ne sont pas des tyrans, Corneille, Cinna, II, 1. Celui qui est usurpateur de la prêtrise en sera du moins inutile possesseur, Fléchier, Panég. II, 389. Pepin, l'usurpateur de la France, ne souffrit pas que les Lombards usurpassent cette capitale [Rome] et fussent trop puissants, Voltaire, Dict. phil. Rome (cour de). Va, du lit de ma sœur l'usurpatrice infâme [Frédégonde]…, Lemercier, Frédég. et Brunehaut, I, 2.

    Absolument, celui, celle qui a usurpé une souveraineté. Toutes les grandeurs ne sont pas voisines des précipices, tous les usurpateurs n'ont pas été malheureux, Retz, Conjur. Fiesque. Le commencement du XVIIe siècle était le temps des usurpateurs, presque d'un bout du monde à l'autre, Voltaire, Mœurs, 191. … ma chère patrie Par une usurpatrice indignement flétrie [Élisabeth], P. Lebrun, Marie St. II, 2.

    L'usurpateur, qualification que les royalistes donnaient à Napoléon Ier, et que leurs adversaires employaient souvent par ironie. Il n'est vilain qui, pour se faire un peu décrasser, n'aille du roi à l'usurpateur et de l'usurpateur au roi, Courier, Lett. à MM. de l'Acad.

  • 2 Adj. Il a fui devant nous, pour retarder sa perte, Ce peuple usurpateur de l'empire des eaux, Gilbert, Ode sur la guerre. Il a révolté tous les philosophes, c'est-à-dire tous les usurpateurs de ce beau nom, Genlis, Veillées du château t. III, p. 19.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Usurpateur, usurpatrice : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

USURPATEUR, s. m. (Gram. & Jurispr.) est un injuste possesseur du bien d’autrui, & qui s’en est emparé par violence ou du-moins de son autorité privée.

On qualifie d’usurpateur, non-seulement celui qui s’empare induement d’un fonds, mais aussi tous ceux qui s’emparent de quelque droit qui ne leur appartient pas.

Ainsi celui qui prend le nom & les armes d’une famille dont il n’est pas issu, est un usurpateur.

De même celui qui n’étant pas noble, se qualifie d’écuyer ou de chevalier, est un usurpateur de noblesse.

Les sujets rébelles qui veulent s’ériger en souverains, sont des usurpateurs des droits de souveraineté. Voy. Armes, Armoiries, Chevalier, , Famille, Maison, Nom, Noblesse, Souveraineté. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « usurpateur »

Étymologie de usurpateur - Littré

Provenç. usurpaire, usurpador ; esp. usurpador ; ital. usurpatore ; du lat. usurpatorem, de usurpare, usurper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de usurpateur - Wiktionnaire

Du latin usurpator, de usus (« usage ») et rapere (« ravir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « usurpateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
usurpateur yzyrpatœr play_arrow

Citations contenant le mot « usurpateur »

  • L'animosité, l'intolérance, le fanatisme ne favorisent jamais entre elles la bonne entente. Partout où vivent côte à côte des races différentes, la plus faible est vouée à l'oppression de la plus forte, conquérante ou usurpatrice. De Mariline / Le Flambeau sacré
  • Surfant en juin sur Internet, quelle n’est pas sa surprise de découvrir qu’en fait, en 2004, elle a bel et bien été admise à l’université de technologie du Shandong. Mais elle n’a jamais reçu la lettre. Des imposteurs ont détourné celle-ci. Plus exactement, le père d’une autre jeune fille du même canton a payé 2 000 yuans (environ 252 euros) un intermédiaire pour procéder à la substitution d’identité. Grâce à ce subterfuge, une autre jeune fille a entamé une carrière d’auditeur dans l’administration locale. Au moins 25 personnes, dont un responsable de la police locale et des fonctionnaires de l’éducation, sont accusées de complicité d’usurpation d’identité. L’usurpatrice a perdu son poste et son diplôme. Le Monde.fr, Les usurpations d’identité pour entrer à l’université enflamment la Chine
  • L’impératrice russe s’inquiétait de l'influence de cette usurpatrice. Si cette femme était la fille de feu l'Impératrice Élisabeth, elle était de fait plus légitime que Catherine. Catherine était née Sophie von Anhalt-Zerbst et était une princesse allemande. Avant d'épouser Pierre, elle n’avait donc pas de droit de naissance sur le trône russe. Si les ennemis de Catherine décidaient de soutenir la fausse princesse, le règne de l'impératrice pouvait être compromis. National Geographic, La princesse Tarakanova, l'usurpatrice qui a tenté de renverser la Grande Catherine
  • Si la théorie russe s’avérait exacte, l’usurpatrice serait tout de même morte à l’âge de 99 ans. Doctissimo, Jeanne Calment, une usurpatrice ?
  • Comment passe-t-on d’incruste dilettante à maître absolu dans l’art de l’infiltration? Marie vous propose une expérience inédite : elle infiltre le public avec sa folle exubérance, et en retour vous infiltrez sa vie et découvrez qui se cache derrière les vidéos. Elle vous livre son parcours d’usurpatrice, du monde politique au métier d’artiste, il n’y a qu’un pas! Le public est un terrain de jeu, une scène parfois. La frontière entre fiction et réalité alors brisée, le public devient acteur d’un spectacle tout en sobriété : robe à paillette, chignons déments, couronne princière… Pour Marie, l’habit fait toujours le moine! Le Show Inouï porte bien son nom : un tourbillon d’1h30 qui mêle sketch, ballet, rap, stand up, théâtre classique, clown ! Concertlive.fr actualité concerts et festivals, MARIE S’INFILTRE à BORDEAUX à partir du 2021-03-06 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals
  • À noter que ces formes de cyberharcèlement peuvent prendre plusieurs visages, dont celui de l’usurpation d’identité, apparemment très à la mode au Liban sur Tinder et Facebook. Qu’il s’agisse de timidité ou d’un simple jeu (un peu sadique) de la part de l’usurpateur, le résultat pour la victime est toujours dérangeant et source d’incompréhension, comme l’explique Juliana, étudiante en 2e année de journalisme : « Un jour j’ai trouvé deux profils de moi sur Tinder, dont aucun que j’avais créé. L’un était avec mon vrai nom, l’autre non, et mon âge était changé. Un des usurpateurs en question, dont je n’ai jamais connu l’identité, a même discuté avec une de mes amies sur l’application. Ils se sont donné rendez-vous dans un Starbucks, mais le type a disparu et a bloqué mon amie. C’était juste pour discuter comme ça, mais avec mon identité, et je ne pouvais rien faire pour l’en empêcher ! » Cette dernière revient par ailleurs sur le caractère particulièrement sexualisant de l’utilisation de Tinder chez les étudiants : « Ici, les jeunes utilisent l’application pour le sexe en majeure partie. Ils se rencontrent, quelques jours après, couchent ensemble et ne se rappellent plus », révèle-t-elle. L'Orient-Le Jour, Les réseaux sociaux, de nouveaux lieux de prédation chez les jeunes ? - L'Orient-Le Jour
  • Sachant qu’ils ont affaire à un usurpateur de fonction, les limiers effectuent une descente à son domicile. Une impressionnante panoplie d’attributs de la police, notamment une rame factice, une paire de menottes, des galons, des uniformes neuves, des chaussures d’agents de terrain, des bérets, des ceinturons et autre étui pour arme, a été retrouvé chez lui. Il a été déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute actualité du jour, Maltraitant son épouse, il tombe pour usurpation de fonction - Senego.com
  • Il n’y a rien de surprenant qu’un usurpateur ait été nommé à la tête du ministère des sports, le président de la République celui qui a signé l’arrêté est un ingénieur auto proclamé Rezo Nòdwès, Haïti – Le nouveau ministre des Sports contesté est accusé d’être admis à la fac sans jamais réussir son bac II et finir ses études en sciences juridiques | Rezo Nòdwès
  • "Le verbe cet envahisseur, ce dictateur, cet usurpateur de notre littérature depuis toujours !", a commenté l'auteur Daily Geek Show, Le saviez-vous ? Il existe un roman qui ne contient aucun verbe
  • La nouveauté ici, c’est qu’au lieu d’une simple copie du contrat, on me transmet tout un dossier, incluant tous les justificatifs fournis par l’usurpateur. , J’ai testé pour vous : se faire usurper son identité - LinuxFr.org

Traductions du mot « usurpateur »

Langue Traduction
Corse usurpatore
Basque usurpatzaile
Japonais 悪用者
Russe узурпатор
Portugais usurpador
Arabe مغتصب
Chinois 篡夺者
Allemand usurpator
Italien usurpatore
Espagnol usurpador
Anglais usurper
Source : Google Translate API

Synonymes de « usurpateur »

Source : synonymes de usurpateur sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires