La langue française

Pillard, pillarde

Sommaire

  • Définitions du mot pillard, pillarde
  • Étymologie de « pillard »
  • Phonétique de « pillard »
  • Citations contenant le mot « pillard »
  • Traductions du mot « pillard »
  • Synonymes de « pillard »

Définitions du mot pillard, pillarde

Trésor de la Langue Française informatisé

PILLARD, -ARDE, subst. et adj.

I. − Substantif
A. − Personne qui se livre au pillage. Les peuples purement pasteurs n'ont été de tout tems, et ne sont encore aujourd'hui, que des hordes de brigands et de pillards (Cabanis,Rapp. phys. et mor., t.2, 1808, p.124).Les soldats étrangers qui s'y trouvèrent furent reçus à merci, et le duc fit pendre les Français qui s'étaient mis dans ces compagnies de pillards (Barante,Hist. ducs Bourg., t.1, 1821-24, p.112):
. Il avait foncé, volé les camps, pillé les voitures allemandes. Puis la fréquentation des fonceurs, des pillards et des voyous l'avait gangrené. Au fond, il était un peu victime de son héroïsme. Et il y en avait beaucoup comme lui. Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p.168.
P. anal. Les pillards et les parasites sont expulsés ou massacrés, les rues sont balayées, et la ruche retentit doucement et monotonement de ce chant bienheureux et si particulier qui est le chant intime de la présence royale (Maeterl.,Vie abeilles, 1901, p.59).
B. − P. anal. Plagiaire. Les grands auteurs sont de grands pillards, et de mèche en quelque sorte avec les volés pour garder le secret de leurs pilleries (Arnoux,Calendr. Fl., 1946, p.330).
C. − Région. (Provence), vieilli. Aide-berger. Il entra, en qualité d'aide-berger, de pillard, selon l'expression cévenole, à la borde des Quatre Chemins (Fabre,Barnabé, 1875, p.148).
II. − Adjectif
A. − Qui se livre au pillage. Sur le rivage s'amoncelaient des tas de blé, de doura, de riz, vers lesquels s'abattaient des bandes d'oiseaux pillards (Du Camp,Nil, 1854, p.63).N'empêche que le bon Dieu, qui ne laisse rien perdre, les enrôle pour les grandes occasions, comme le roi enrôlait des reîtres, des suisses: soldats indisciplinés, pillards et paillards, mais qui ne boudaient pas au feu (Vogüé,Morts, 1899, p.390).Dans les champs, malgré les cris des enfants juchés sur de légers miradors, les singes pillards venaient manger les premières graines d'arachide (Tharaud,Randonnée Samba Diouf, 1922, p.27).
B. − Qui prédispose ou est prédisposé au pillage. Le caractère pillard des peuples nomades, le caractère perfide et cruel des peuples chasseurs, enfin, le caractère plus doux des agriculteurs, des commerçans, des artisans industrieux, dont l'aisance et le bien-être sont plus assurés, se rapportent entièrement à la nature des soins respectifs auxquels ils se livrent, au genre de mouvemens que ces soins exigent (CabanisRapp. phys. et mor., t.2, 1808, p.209).
C. − CHASSE. Chien pillard. Chien qui force l'arrêt. (Dict. xixeet xxes.).
REM.
Pillarder, verbe intrans.Piller çà et là. Ils nous suivraient et ne feraient que nous embarrasser et pillarder autour de nous (Sand,Beaux MM. Bois-Doré, t.2, 1857, p.118).
Prononc. et Orth.: [pija:ʀ], fém. [-aʀd]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xives. pillart (Roman d'Appollonius, éd. C. B. Lewis, p.10, ligne 9); 2. 1655 chien pillart «chien querelleur» (R. de Salnove, La Vénerie royale, éd. G. Tilander, p.24); 1903 «chien qui force l'arrêt» (Nouv. Lar. ill.). Dér. de piller*; suff. -ard*. Fréq. abs. littér.: 154. Bbg. Dub. Pol. 1962, p.375.

Wiktionnaire

Nom commun

pillard \pi.jaʁ\ masculin (pour une femme on dit : pillarde)

  1. Celui qui pille.
    • Maraudeurs effrénés ! s’écria-t-il, si jamais je deviens roi d’Angleterre, je pendrai ces pillards aux ponts-levis de leurs propres châteaux. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les patrouilles de surveillance qui, d’abord, avaient impitoyablement fusillé les maraudeurs et les pillards, étaient maintenant dispersées par l’épidémie […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 421 de l’éd. de 1921)
    • Il est expédient de bifurquer à faux pour dérouter les pillards qui braconnent les tenderies dès l'aube, avant le propriétaire. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Le 7 janvier 1636, un recès du Chapitre Cathédral de Liège ordonne aux habitants de Tilff et de Méry de prendre les armes pour garantir la circulation sur l'Ourthe, alors menacée par des pillards croates. — (René Henry, L'almanach de notre terroir, Éditions Dricot, 1999, p. 17)
  2. (Figuré) Plagiaire.
    • C'est un travail de pillard habilement présenté, pas une recherche digne de ce nom!

Adjectif

pillard \pi.jaʁ\

  1. Relatif au pillage ; qui pille.
    • Chaque matin, un détachement de soldats précède la colonne pour protéger les douars des velléités pillardes de leurs camarades. Ordre a été donné de ne plus dévaster les champs. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 152)
    • A vrai dire, la République romaine n’était qu’une oligarchie despotique et pillarde dont les chefs s’enrichissaient en dépouillant le monde par les guerres et les rapines. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • De temps en temps, ces potentats féodaux européens s'unissaient contre les musulmans pillards. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.163)

Forme d’adjectif

pillarde \pi.jaʁd\

  1. Féminin singulier de pillard.

Nom commun

pillarde \pi.jaʁd\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de pillard.

Forme d’adjectif

pillarde \pi.jaʁd\

  1. Féminin singulier de pillard.

Nom commun

pillarde \pi.jaʁd\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de pillard.

Forme d’adjectif

pillarde \pi.jaʁd\

  1. Féminin singulier de pillard.

Nom commun

pillarde \pi.jaʁd\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de pillard.

Forme d’adjectif

pillarde \pi.jaʁd\

  1. Féminin singulier de pillard.

Nom commun

pillarde \pi.jaʁd\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de pillard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PILLARD, ARDE. (ILLARD se prononce IYARD.) n.
Celui, celle qui pille. Les pillards sont sévèrement punis à la guerre. Les paysans s'armèrent pour se protéger des pillards. Il s'emploie aussi adjectivement et signifie Qui aime à piller. Il est d'humeur pillarde. Une troupe pillarde.

Littré (1872-1877)

PILLARD (pi-llar, llar-d', ll mouillées, et non pi-yar) adj.
  • 1Qui aime à piller. Vous savez qu'en général le soldat français est accusé… d'être fort raisonneur, inconstant et pillard, Voltaire, Lett. Levenhaupt, janvier 1774. Je tiens l'empereur Justinien un assez misérable despote, et Bélisaire un brave capitaine assez pillard, Voltaire, Lett. Marmontel, 2 déc. 1767.

    Terme de chasse. Se dit d'un chien querelleur et hargneux.

  • 2 S. m. et f. C'est un grand pillard.

    Plagiaire. Rameau prétendit ne voir en moi qu'un petit pillard sans talent et sans goût, Rousseau, Conf. VII. Je le connaissais pour un effronté pillard, qui, sans façon, se faisait un revenu des ouvrages des autres, Rousseau, ib. X.

HISTORIQUE

XIVe s. Tuit pillart, murdrier, traïteur et larron Estoient en la route [troupe] dont je fai mention, Guesclin. 7129.

XVe s. Et les aucuns Bretons et autres pillards, qui vouloient plus gagner, s'accompagnoient ensemble, Froissart, II, II, 188.

XVIe s. Il y avoit quatre cens lances et deux mille pillards [soldats] ; voilà un plaisant nom pour nos gens de pied, lequel est aujourd'hui fort propre à aucuns, voire plus que celuy de soldats, Brantôme, Capit. franç. t. IV, p. 47, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PILLARD, s. m. (Art militaire.) soldat qui pille. Voyez l’article Pillage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pillard »

(XIVe siècle) En ancien français pillart. Dérivé de piller avec le suffixe -ard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Piller ; prov. pillart.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pillard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pillard pijar

Citations contenant le mot « pillard »

  • À quoi pensent, le 20 nivôse de l’an V (9 janvier 1797), le lieutenant de gendarmerie Michel Hippolyte et le commissaire de police Louis Nicolas Le Gendre ? Depuis des semaines, voire des mois, les forces de l’ordre du département de la Seine-Inférieure traquent une bande de pillards, des « chauffeurs de pâturons » (qui brûlent les pieds de leurs victimes pour les voler), dont la plus célèbre est dirigée par un Bondevillais âgé de 40 ans, François Duramé. Les renseignements convergent, la bande serait chez un cabaretier en haut de la côte de Bonsecours, un certain Mandard. Est-ce la fin d’une série criminelle à donner le tournis, qui a sévi de Pissy-Pôville à Rouen, en passant par le Mesnil-Esnard, Dieppe et même Ouville-la-Rivière et le bois de la Valette, qui a semé des morts, la désolation ? www.paris-normandie.fr, La sanglante épopée du gang des « chauffeurs de pâturons » autour de Rouen en 1798
  • Selon le New York Post, des voleurs opportunistes ont saisi tout ce qu’ils pouvaient mettre la main, des voitures de luxe aux bouchons de lavabo et aux pinces à linge. Les rues étouffantes sont devenues un champ de bataille, où, selon le Post, «même les pillards étaient agressés». Betanews.fr, La tristement célèbre panne d'électricité à New York en 1977 - Betanews.fr
  • Prison ferme pour un "pillard" interpellé dans un restaurant du port de Toulon Var-Matin, Prison ferme pour un "pillard" interpellé dans un restaurant du port de Toulon - Var-Matin
  • En ce moment où les forces vives de la Nation congolaise se lèvent pour réclamer l’expulsion de l’Ambassadeur du Rwanda à Kinshasa, qui a manifestement souillé la mémoire de nos compatriotes massacrés froidement par les armées de son pays, dans une guerre injuste et pillarde qui nous a été imposée, tous les journalistes de POLITICO.CD et POLITICO MAGAZINE joignent leurs voix à elles, pour réclamer l’expulsion immédiate de ce Monsieur. Politico.cd, #ExpulsezVincentKarega ! | Politico.cd
  • Mais ces places fortes ont leur point faible : leur petite taille, rapporte l'AFP. Ainsi, les "fourmis pillardes", qui mesurent 2,5 mm, partent par groupe de quatre, dont l'éclaireuse ayant découvert la cible. Elles se glissent alors dans la place adverse par la petite porte. Cette intrusion ne déclenche que peu de réactions chez les fourmis envahies, ont observé les chercheurs. D'après eux, les Temnothorax pilagens utiliseraient peut-être une sorte de camouflage chimique. Maxisciences, Une redoutable espèce de fourmis esclavagistes découverte aux Etats-Unis
  • Cette prise de position a suscité de vivres réactions sur twitter, notamment de la part de Gérard Filoche, figure de la gauche du Parti socialiste. « Ca y est Macron franchit le pas officiellement : il prend Uber pour modèle, ce négrier, cette pieuvre pillarde », a-t-il tweeté. , CES 2016: Macron défend Uber et le modèle de l'entrepreneuriat individuel
  • Oubliées les fourmis pot-de-miel, légionnaires, de feu rouge ou simples ouvrières... Place à la fourmi « ninja pillarde », désormais connue sous le doux nom de Temnothorax pilagens. C'est aux Etats-Unis que cette nouvelle espèce de formicidés a été découverte par une équipe de biologistes allemands, qui se sont pressés d'étudier les étonnantes facultés de ces spécimens capables de réduire leurs cousines en esclavage, en usant de techniques d'infiltration dignes des meilleurs soldats d'élite. Le Monde.fr, Une fourmi « ninja pillarde » et esclavagiste découverte

Traductions du mot « pillard »

Langue Traduction
Anglais looter
Espagnol saqueador
Italien saccheggiatore
Allemand plünderer
Chinois 掠夺者
Arabe سارق
Portugais saqueador
Russe мародер
Japonais 略奪者
Basque looter
Corse loottu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pillard »

Source : synonymes de pillard sur lebonsynonyme.fr
Partager