Tyranniser : définition de tyranniser


Tyranniser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TYRANNISER, verbe trans.

A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. Exercer un pouvoir politique arbitraire et absolu sur un peuple. Synon. opprimer.Rois, seigneurs qui tyrannisent leurs sujets. Peut-on douter que Louis XVI n'applaudisse lui-même aux généreux efforts de la nation pour sortir d'esclavage (...); à moins de prétendre que lui seul a le droit de tyranniser les peuples? (Marat, Pamphlets, Offrande à la Patrie, 1789, p. 32).
2. Traiter quelqu'un avec tyrannie, exercer une autorité impérieuse et violente sur son entourage (sur un plan familial, affectif, social, professionnel, etc.). Synon. opprimer, persécuter.Tyranniser sa femme, ses enfants, ses employés, ses subordonnés; enfants qui tyrannisent les animaux. Madame Grandet était une femme sèche et maigre, jaune comme un coing, gauche, lente; une de ces femmes qui semblent faites pour être tyrannisées (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 36).Autre amour, vers douze ans, pour une fillette de son âge qui la tyrannisait, une blondine endiablée, rieuse, autoritaire, qui s'amusait à la faire pleurer et qui ensuite la couvrait de baisers (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1219).
B. − [Le suj. désigne une réalité concr. ou abstr.] Exercer une contrainte oppressive sur l'esprit, les sentiments, la volonté (de quelqu'un); imposer (à quelqu'un) des exigences matérielles, morales insupportables. Synon. dominer, régenter.Être tyrannisé par certaines idées, influences, par certains dogmes ou modes de pensée, par de fausses obligations. Les Orientaux, qui sont des sages, n'ont point embarrassé leur vie de cette multitude de besoins qui nous tyrannisent sans cesse de leurs exigences (Du Camp, Mém. suic., 1853, p. 153).Nul poète plus que Mallarmé n'est mené, tyrannisé, par les mots, les images, les associations les plus accidentelles et les plus imprévues (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p. 10).
Prononc. et Orth.: [tiʀanize], (il) tyrannise [-ni:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1365 (Oresme, Monnaies, éd. L. Wolowski, 47). Dér. de tyran*; suff. -iser*; cf. le b. lat. tyrannizare « exercer sa tyrannie » dep. vies. ds Blaise Lat. chrét., gr. τ υ ρ α ν ν ι ́ ζ ω « être partisan de la tyrannie ». Fréq. abs. littér.: 137.

Tyranniser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TYRANNISER, verbe trans.

A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. Exercer un pouvoir politique arbitraire et absolu sur un peuple. Synon. opprimer.Rois, seigneurs qui tyrannisent leurs sujets. Peut-on douter que Louis XVI n'applaudisse lui-même aux généreux efforts de la nation pour sortir d'esclavage (...); à moins de prétendre que lui seul a le droit de tyranniser les peuples? (Marat, Pamphlets, Offrande à la Patrie, 1789, p. 32).
2. Traiter quelqu'un avec tyrannie, exercer une autorité impérieuse et violente sur son entourage (sur un plan familial, affectif, social, professionnel, etc.). Synon. opprimer, persécuter.Tyranniser sa femme, ses enfants, ses employés, ses subordonnés; enfants qui tyrannisent les animaux. Madame Grandet était une femme sèche et maigre, jaune comme un coing, gauche, lente; une de ces femmes qui semblent faites pour être tyrannisées (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 36).Autre amour, vers douze ans, pour une fillette de son âge qui la tyrannisait, une blondine endiablée, rieuse, autoritaire, qui s'amusait à la faire pleurer et qui ensuite la couvrait de baisers (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1219).
B. − [Le suj. désigne une réalité concr. ou abstr.] Exercer une contrainte oppressive sur l'esprit, les sentiments, la volonté (de quelqu'un); imposer (à quelqu'un) des exigences matérielles, morales insupportables. Synon. dominer, régenter.Être tyrannisé par certaines idées, influences, par certains dogmes ou modes de pensée, par de fausses obligations. Les Orientaux, qui sont des sages, n'ont point embarrassé leur vie de cette multitude de besoins qui nous tyrannisent sans cesse de leurs exigences (Du Camp, Mém. suic., 1853, p. 153).Nul poète plus que Mallarmé n'est mené, tyrannisé, par les mots, les images, les associations les plus accidentelles et les plus imprévues (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p. 10).
Prononc. et Orth.: [tiʀanize], (il) tyrannise [-ni:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1365 (Oresme, Monnaies, éd. L. Wolowski, 47). Dér. de tyran*; suff. -iser*; cf. le b. lat. tyrannizare « exercer sa tyrannie » dep. vies. ds Blaise Lat. chrét., gr. τ υ ρ α ν ν ι ́ ζ ω « être partisan de la tyrannie ». Fréq. abs. littér.: 137.

Tyranniser : définition du Wiktionnaire

Verbe

tyranniser \ti.ʁa.ni.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Politique) Gouverner comme un tyran.
    • Ce prince, ce gouverneur, ce magistrat tyrannise les peuples.
  2. Traiter tyranniquement, d’une manière injuste, violente.
    • Il tyrannise sa femme, toute sa famille.
    • Tyranniser les consciences.
    • Vous me tyrannisez.
  3. (Figuré) Exercer un pouvoir irrésistible.
    • De tous les sentiments qui tyrannisent notre âme, il n’en est aucun de plus funeste […] qu’une ambition déréglée, qu’un désir excessif de fausse gloire. — (Frédéric II & Voltaire, L’anti-Machiavel - 1739 - (édition de 1947))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tyranniser : définition du Littré (1872-1877)

TYRANNISER (ti-ra-nni-zé) v. a.
  • 1Traiter tyranniquement. Néron tyrannisa l'empire romain.
  • 2Avoir une humeur, une conduite impérieuse et violente dans les rapports de société et de famille. Il ne faut pas tyranniser ses amis, Pascal, Prov. II. Faut-il que désormais, renonçant à vous plaire, Je ne prétende plus qu'à vous tyranniser ? Racine, Mith. II, 4. Les unes [femmes] se plaignaient d'avoir été tyrannisées par les hommes ; les autres se louaient de la facilité avec laquelle leurs amants s'étaient laissé conduire par elles, Fontenelle, Jugem. de Pluton.
  • 3Il se dit de choses exerçant une tyrannie morale. Ma raison, il est vrai, dompte mes sentiments ; Mais, quelque autorité que sur eux elle ait prise, Elle n'y règne pas, elle les tyrannise, Corneille, Poly. II, 2. Il est tyrannisé par ses passions, Fénelon, Tél. v. On s'aperçut qu'elle n'avait pas tyrannisé ses désirs, Hamilton, Gram 10. Cette fureur du jeu qui vous tyrannise, Massillon, Carême, Sur la communion.

HISTORIQUE

XIVe s. Pisistratus en XXXIII ans tyranniza XVII ans, Oresme, Thèse de MEUNIER. Il monstre que en plusieurs manieres ilz [les princes] forvoient et tyrannisent, le Songe du vergier, I, 126.

XVe s. [Le roi d'Angleterre] feit prendre celui qui s'en estoit fui et le feit planter en terre, et très inhumainement tiranniser et mourir, Juvénal Des Ursins, Charles V, 1420.

XVIe s. Quand la loi du destin qui, depuis ma naissance, Forte me tyrannise…, Desportes, Élégies, I, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tyranniser »

Étymologie de tyranniser - Littré

Tyran.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tyranniser - Wiktionnaire

(XIVe siècle)[1] Dérivé de tyran avec le suffixe -iser ; en grec ancien τυραννίζω, turannízô a le sens de « être partisan de la tyrannie ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tyranniser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tyranniser tiranize play_arrow

Conjugaison du verbe « tyranniser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe tyranniser

Citations contenant le mot « tyranniser »

  • “Devancez les raisons que votre chef a de vous tyranniser. Il vous reproche sèchement de ne pas être tenu informé de l’avancement de tel ou tel projet ou de la réponse de tel ou tel client ? Rassurez-le en le surinformant, même si vous n’avez pas d’infos à lui communiquer : ‘j’ai appelé le client mais c’était occupé’ ou ‘il doit me rappeler ‘. Les Echos Start, Help ! Mon chef est un tyran | Les Echos Start
  • Le secrétaire d'État américain Michael Pompeo est allé jusqu'à déclarer ces dernières heures que le président Xi Jinping et les dirigeants chinois tentaient de "tyranniser à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine" dans leur quête d'une hégémonie mondiale. MSN, Nouvelle surenchère dans les tensions entre la Chine et les Etats-Unis
  • Pendant toute sa vie, Jacqueline Sauvage et ses filles ont subi les sévices de Norbert Marot le chef de famille. En plus de battre quotidiennement sa femme et la rabaisser constamment, il viole pendant plusieurs années deux de leurs trois filles et s’emploie à tyranniser toute la famille. Le 10 septembre 2012, la mère de famille vit une autre journée sous la terreur et les coups. Alors qu’elle fait une sieste, son mari la réveille brutalement et lui ordonne de lui préparer à manger avant de lui asséner plusieurs coups sur le corps et le visage. Prise d’un coup de folie, elle part chercher un fusil (ils étaient chasseurs, ndlr) et abat son mari de trois balles dans le dos. Public.fr, Jacqueline Sauvage est morte à 72 ans
  • “Vous ne pouvez pas aller revendiquer des régions maritimes auxquelles vous n’avez aucun droit légitime. Vous ne pouvez pas menacer des pays et les tyranniser dans l’Himalaya. Vous ne pouvez pas vous engager dans des opérations de dissimulation et coopter des institutions internationales comme l’Organisation mondiale de la santé”, a déclaré M. Pompeo. Yourtopia : Actualités du monde, La Chine ne peut pas menacer des pays et les tyranniser dans l'Himalaya : Pompeo
  • Les principes servent à tyranniser, justifier, honorer, vilipender ou dissimuler les habitudes ; deux hommes qui ont au fond les mêmes principes peuvent les faire servir à des fins radicalement différentes. De Friedrich Nietzsche
  • Ne dois-je donc jamais entendre une de ces charmantes créatures m'appeler maman, me tirer par ma robe, me tyranniser ? De Honoré de Balzac / Mémoires de deux jeunes mariées
  • C'est la liberté de tyranniser, qui est le contraire de la liberté. De Fernando Pessoa / Le banquier anarchiste
  • Tous les vrais grands hommes aiment à se laisser tyranniser par un être faible. Honoré de Balzac, L'Illustre Gaudissart

Traductions du mot « tyranniser »

Langue Traduction
Corse tiranizà
Basque tiranizatzeko
Japonais 暴力を振るう
Russe тиранить
Portugais tiranizar
Arabe الاستبداد
Chinois 暴虐
Allemand tyrannisieren
Italien tiranneggiare
Espagnol tiranizar
Anglais tyrannize
Source : Google Translate API

Synonymes de « tyranniser »

Source : synonymes de tyranniser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tyranniser »



mots du mois

Mots similaires