La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « traînée »

Traînée

Définitions de « traînée »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAÎNÉE, subst. fém.

A. − [Gén. suivi d'un compl.] Chose qui s'étire, qui glisse sur une certaine longueur.
1. Trace longue et étroite laissée par une matière pulvérulente, une substance liquide répandue en petite quantité sur le sol ou sur une surface quelconque. Traînée de blé, de cendre, de farine, de paille; traînée de boue, de café, de larmes, de poussière, de sang, de sauce, de sueur (sur un tissu, sur la peau). L'espion avait (...) deux larmes au bas de ses joues réunies par deux traînées humides (Balzac, Splend. et mis., 1844, p. 306).Elle était couverte d'ecchymoses, et une traînée sombre rayait la cuisse en biais, depuis la hanche jusqu'au genou (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 870).
P. compar. (Gagner, se propager, se répandre) comme une traînée de poudre. [Comme l'étincelle se propage par le cordon de poudre répandu sur une certaine longueur pour communiquer le feu à l'amorce] (Se répandre) très rapidement . Le premier, le père Boijol cria des coulisses, où il surveillait les entrées:Bravo! bravo! Comme une traînée de poudre, le cri se propagea (Estaunié, Empreinte, 1896, p. 112).La nouvelle de notre arrivée se répandit comme une traînée de poudre (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 55).
[Avec effacement du terme compar.] Une conspiration matérielle est arrêtée dès qu'on saisit le bras qui tient le poignard; mais une conspiration morale n'a point de terme: c'est une traînée de poudre (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 176).
2. P. anal.
a) Longue trace émanant d'un corps en mouvement dans l'air ou dans l'eau. Traînée d'une comète, d'une fusée; traînée de pluie; répandre une longue traînée. Derrière nous, une longue trace écumeuse, une grande traînée pâle où l'onde remuée moussait comme du champagne (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Voy. noce, 1882, p. 646).Soudain, une étoile glissa de la voûte nocturne, laissant derrière elle une traînée de feu (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 273).
Traînée (de condensation). Nuage allongé qui se forme dans le sillage d'un avion volant dans les couches élevées de l'atmosphère et dans certaines conditions de température et d'humidité. Les traînées blanchâtres que laissent fréquemment derrière eux les avions volant à grande altitude, traînées attribuables à la condensation de vapeur d'eau atmosphérique (Maurain, Météor., 1950, p. 124).
b) Écho prolongeant l'émission d'un son. Dans certains cas (fréquents dans la pratique), il constatera l'existence (souvent souhaitable, en musique notamment) d'une traînée sonore, due à la réverbération du local de production (Matras, Radiodiff. et télév., 1958, p. 17).
P. métaph. La joie se prolongeait par grandes traînées dans les rues larges (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 167).
c) Trace allongée de couleur ou de matière formant contraste sur une surface ou dans l'espace. Traînée claire, sombre; traînée d'argent, de lumière, de nuage, de végétation. Le Donon, qui seul conservait sa grande traînée de neige au-dessus des bois (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 324).Un grand mur blanc sur lequel les pluies ont fait de larges traînées vertes (Malraux, Conquér., 1928, p. 109).
d) Vieilli, fam. Suite ou série de personnes ou de choses. À Amsterdam (...) j'entre avec une traînée de commis-voyageurs dans un café borgne où il n'y avait personne, si ce n'est ... un piano! (Desaymard, Chabrier, 1934, p. 58).
3. Spécialement
a) BÂT. Filet de plâtre appliqué sur un mur pour servir de repère d'épaisseur à une couche d'enduit. (Dict. xxes.). ,,Trait de compas fait sur le bois; opération qui consiste à marquer sur une pièce de bois la partie qui doit s'adapter dans une cavité ménagée dans un mur`` (Peyroux Techn. Métiers 1985).
b) CHASSE. Trace faite avec un morceau de charogne traîné au bout d'une corde pour attirer les animaux nuisibles dans un piège. Il faut (...) l'amener [le loup] du bois au piège (...) et endormir sa méfiance (...). Ces deux desiderata sont remplis par l'opération de la traînée (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 28).
c) PÊCHE. Ligne de fond traînée entre deux eaux. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Action ou fait de traîner; mouvement qui en résulte. Traînée d'un insecte, d'un ver (dans un fruit). Sa démarche (...) ressemble à la traînée lente et tortueuse du limaçon (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 94).D'autres déchirures [du ballon] (...) à chaque descente! À la traînée d'atterrissage à travers labours! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 455).
MÉCAN. DES FLUIDES. Force qui s'oppose à la progression d'un mobile (avion, voiture) par l'effet de la résistance de l'air sur sa surface et qui est parallèle à la vitesse et de sens opposé. Synon. résistance.Coefficient de traînée. Tout ce qui contribue à améliorer la finesse en diminuant la traînée augmente la vitesse (Rougeron, Aviat., 1951, p. 219).
C. − Pop. Femme de mauvaise vie. Pauvre traînée; fréquenter des traînées. Il n'existait point de rues ici, point de filles des rues, point de traînées, point de salopes (Queffélec, Recteur, 1944, p. 60).
[Dans un cont. injurieux, en s'adressant à une femme, à propos d'une femme] Espèce de traînée! Madame Lerat l'avait surprise (...) le nez en l'air, riant avec trois autres traînées de fleuristes, parce qu'un homme se faisait la barbe, à une fenêtre (Zola, Assommoir, 1877, p. 715).Mais elle ne perd rien pour attendre, cette petite traînée...Nous sommes dans de beaux draps,continuait à se lamenter Alexis (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 137).
Prononc. et Orth.: [tʀene], [tʀ εne]. Ac. 1694, 1718: traisnée; dep. 1740: traînée. Étymol. et Hist. A. 1. Fin xives. [date du ms.] « trace que l'on fait avec des morceaux d'une bête morte pour attirer le loup dans un piège » (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, 115, 165, var.); 2. a) 1460-83 traynnee de pouldre a canon (J. de Roye, Chron. scandal., II, 292 ds Gdf. Compl.); 1844 fig. rumeur qui fit l'effet d'une traînée de poudre quand elle prend feu (Balzac, Modeste Mignon, p. 177); b) 1602 « certaines quantités de matières répandues en longueur » (Hulsius); 3. 1452 « une grande quantité » (J. de Bueil, Le Jouvencel, éd. C. Faure et L. Lecestre, II, p. 120); 4. 1701 « longue trace laissée sur le sol, longue trace laissée dans l'espace » (Fur.); 5. 1872 « ligne de fond » (Littré); 6. 1904 « trace lumineuse due à la diffraction des cristaux » (Nouv. Lar. ill.); 7. 1950 aéron. traînée de condensation (Maurain, loc. cit.). B. 1. 1887 « mouvement de ce qui traîne » (Maupass., Mt-Oriol, p. 168); 2. 1949 « force qui s'oppose au mouvement d'un corps dans un fluide » (Nouv. Lar. univ.). C. Av. 1488 « femme dissolue » (Farce du pauvre Jouhan ds Rec. Trepperel, éd. E. Droz, VII, 177, p. 131). Dér. de traîner*; suff. -ée (-é*). Fréq. abs. littér.: 599. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 513, b) 1 238; xxes.: a) 1 145, b) 757. Bbg. Barbier (P.). Nouv. ét. de lexicol. fr. Rom. Philol. 1955/56, t. 9, pp. 6-11. − Blochw.-Runk. 1971, p. 346.

Wiktionnaire

Nom commun - français

traînée \tʁe.ne\ féminin

  1. Petite quantité de certaines matières, telles que le blé, la farine, le plâtre, la poudre, répandues en longueur sur le sol.
    • La culture du bouillon est ensemencée sur un tube de gélose; vingt-quatre heures après, on voit des traînées de coli, semées de colonies rondes de staphylocoques. — (Comptes rendus des séances de la Société de biologie de Paris, volume 51, page 572, Masson, 1899)
    • Le sac de plâtre s’est troué et a fait une longue traînée sur le chemin.
    • Une traînée de sang.
  2. (Par analogie) Trace.
    • Les étoiles filantes laissent derrière elles une traînée de lumière.
  3. (Chasse) Trace qu’on fait avec des morceaux de charogne, pour attirer un loup dans le piège par l’odeur.
    • Les vieux loups ne se prennent pas à la traînée.
  4. (Pêche) Sorte de ligne de fond.
  5. (Populaire) (Injurieux) Salope, prostituée.
    • Et mes garçons, qui n’auraient plus été à l’école ! Et la mère, obligée de vivre au milieu d’un tas de traînées !… — (Alphonse Daudet, Monologue à bord, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 145.)
    • Les petites traînées du boulevard cherchaient à noyer leur tristesse dans l’éther. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Deuxième partie, ch. III, Le Mercure de France, Paris, 1914)
  6. (Physique) En mécanique des fluides, force qui s’oppose au mouvement d’un corps dans un liquide ou un gaz.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRAÎNÉE (trê-née) s. f.
  • 1Petite quantité de chose répandue sur une certaine longueur. Une traînée de blé, de plâtre. Il y a certainement une traînée de soufre sous terre depuis Lima jusqu'à Lisbonne, Voltaire, Candide, 5. L'apparition des comètes suivies de ces longues traînées de lumière, a pendant longtemps effrayé les hommes, Laplace, Exp. I, 12.
  • 2Longue suite de poudre à canon, qui sert à communiquer le feu à l'amorce. La plupart des artilleurs désespérés enclouent leurs pièces et dispersent leur poudre ; d'autres en établissent une traînée qu'ils poussent jusque sous des caissons arrêtés au loin, en arrière de nos bagages… le feu court… les caissons sautent, Ségur, Hist. de Nap. IX, 13.

    Fig. Le fanatisme est-il entièrement extirpé ?… n'est-ce pas une traînée de poudre à laquelle on peut mettre un jour le feu ? Voltaire, Pol. et lég. le Cri des nations.

  • 3Morceaux de charogne, placés de distance en distance pour attirer un loup dans un piége.
  • 4Passage fait en se traînant. Il [le cultivateur du nopal] détruira avec soin les animaux destructeurs, dont le plus redoutable est une chenille qui fait des traînées dans l'intérieur même de la plante, et attaque l'insecte [la cochenille] en dessous, Raynal, Hist. phil. VI, 18.
  • 5Gens qui traînent. Quand elle [la division de Victor] n'aperçut derrière Napoléon qu'une traînée de spectres, couverts de lambeaux, de pelisses de femmes, de morceaux de tapis…, Ségur, Hist. de Nap. XI, 3.
  • 6Stolons que les plantes jettent de côté et d'autre, qui s'implantent en terre et deviennent autant de nouveaux pieds.
  • 7 Terme de pêche. Espèce de ligne de fond.
  • 8 Terme de tapisserie. Aiguillée de laine ou de soie, tendue sur le canevas et recouverte ensuite par un point ordinaire. Croyez donc que tout ce qui vient de vous m'est très considérable, et que jusqu'à vos traînées de tapisseries, je suis aise de tout savoir ; si vous voulez encore des aiguilles pour en faire, j'en ai d'admirables ; pour moi j'en fis hier d'infinies, elles étaient aussi ennuyeuses que ma compagnie, Sévigné, 13 oct. 1675.
  • 9 Terme de menuiserie. Trait de compas fait sur le bois.

HISTORIQUE

XIVe s. En iceluy bois fay une traisnée d'une cuisse d'une beste nouvellement morte, et la traisne parmy celluy bois, Modus, f° LXX.

XVe s. C'est une qu'on dit la rusée, Print cest amy et l'emmena, Affin d'en faire sa trainée Par voye indeue et diffamée, Coquillart, Plaidoy. Il me semble bien petit pour y mettre vos robes à l'aise sans les froisser, attendu les grandes et longues trainées qu'on fait aujourd'hui, Louis XI, Nouv. XXVII.

XVIe s. À l'aultre foys, faisoit une trainee de pouldre de canon, et mettoyt le feu dedans, Rabelais, Pant. II, 16. Ce qu'il avoit dit rondement en peu de paroles, le truchement leur interpretoit et redisoit par une longue circuition et grande trainée de langage, Amyot, Cat. 25. Tout cela se finissoit puis après en une trainée de putains, d'instrumens de musique…, Amyot, Crass. 71.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TRAÎNÉE. - HIST.

XVIe s. Ajoutez : [Une jatte] toute pleine d'eau seigneuse, tripes, amers, escailles de poissons [jetés sur la robe d'un amoureux ridicule], si à point que vous l'eussiez dit estre une traînée [appât disposé en traînée] pour les escoufles et pyes, Œuvres facétieuses de Noël Du Fail, Paris, 1874, t. I, p. 130.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « traînée »

Traîné.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 dérivé de traîner, avec le suffixe -ée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « traînée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
traînée traine
trainée trɛ̃e

Citations contenant le mot « traînée »

  • Dans la nuit de samedi à dimanche à Lyon, une jeune femme qui promenait son chien, a été percutée mortellement, avant d’être traînée sur plusieurs centaines de mètres. Trois suspects ont été placés en garde à vue. lindependant.fr, Lyon : percutée et traînée sur des centaines de mètres, une femme décède, les suspects se rendent à la police - lindependant.fr
  • “J’ai élevé une traînée” : Diana insultée par sa mère à cause de sa liaison avec Dodi Al-Fayed Gala.fr, “J’ai élevé une traînée” : Diana insultée par sa mère à cause de sa liaison avec Dodi Al-Fayed - Gala
  • Une enquête a été immédiatement ouverte sous le chef d'homicide volontaire et confiée à la sûreté départementale de Lyon. D'après une autre source proche de l'enquête, la jeune femme a été poignardée vers 22h dans le hall de son immeuble par le suspect qui l'a traînée par les cheveux jusqu'à chez elle et l'a égorgée. Il a ensuite pris la fuite. , Lyon : Une femme traînée par les cheveux et égorgée par son mari qui avait pourtant interdiction de l'approcher et devait être jugé pour violences en octobre
  • «Tu ne remarques pas qu’il y a de plus en plus de traînées blanches dans le ciel?» demandait une amie il y a bientôt douze ans. Elle m’apprenait par la même occasion que ce phénomène portait le nom de chemtrail, la contraction de chemical trail, qui signifie «traînée chimique». Et que la théorie selon laquelle il s’agirait d’un épandage de produits chimiques à grande échelle était très répandue. Mais dans quel but? A en croire nos recherches sur internet, elles seraient là pour lutter contre le réchauffement climatique, ou au contraire l’accentuer, affaiblir nos défenses immunitaires, lutter contre la surpopulation, surveiller, voire contrôler les citoyens grâce à des parasites ou des nanotechnologies ou encore enrichir un géant américain des pesticides. Le Temps, Les «chemtrails», ces traînées blanches dans nos cieux qui sèment le doute - Le Temps
  • Dans la nuit de samedi à dimanche, une aide-soignante de 23 ans a été percutée mortellement et longuement traînée sur la chaussée par une voiture qui a pris la fuite. sudinfo.be, Axelle, 23 ans, fauchée par une voiture puis traînée sur des centaines de mètres: l’avocate du suspect reproche à Darmanin d’avoir parlé de «meurtre»
  • Une enquête avait été ouverte sous le chef d’homicide volontaire. D'après une source proche du dossier, la jeune femme a été poignardée mardi vers 22h dans le hall de son immeuble, par une personne qui l'a traînée jusque chez elle et l'a égorgée. LCI, Féminicide à Lyon : un homme mis en examen pour le meurtre de sa femme | LCI

Images d'illustration du mot « traînée »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « traînée »

Langue Traduction
Anglais trail
Espagnol sendero
Italien pista
Allemand weg
Chinois 落后
Arabe ممر المشاة
Portugais trilha
Russe след
Japonais トレイル
Basque ibilbide
Corse traccia
Source : Google Translate API

Synonymes de « traînée »

Source : synonymes de traînée sur lebonsynonyme.fr

Traînée

Retour au sommaire ➦

Partager