La langue française

Toupet

Sommaire

Définitions du mot toupet

Trésor de la Langue Française informatisé

TOUPET, subst. masc.

A. − [À propos de poils, de cheveux, de crins, etc.]
1. Petite touffe de poils. (Dict. xixeet xxes.).
2. Touffe de cheveux sur le sommet du crâne. La vertu coupe la tête, le vice ne vous coupe que les cheveux. Prenez garde à vos toupets, messieurs! (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 217).Puis, devant sa glace, les membres à l'aise dans la fraîcheur d'une chemise de fine batiste, avec un fer chaud il façonna en un toupet dit « à la Louis-Philippe » ses cheveux un peu crêpelés et qui tiraient sur le roux, ainsi que ses favoris (Châteaubriant, Lourdines, 1911, p. 173).
Coiffé en toupet. La moustache abattue, coiffé en toupet, sa bonne figure rougeaude et brune épanouie entre des favoris grisonnants, le poète redressait toute sa petite personne (A. Daudet, Immortel, 1888, p. 159).
(Faux) toupet. Postiche qui recouvre le sommet du front. Il allait dans les boutiques, rapportait des rouleaux de cuir au cordonnier, de la ferraille au maréchal, un baril de harengs pour sa maîtresse, des bonnets de chez la modiste, des toupets de chez le coiffeur (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 89).C'est Marsaud, l'homme qui met sa signature sur les billets de banque et qui semble, sous son noir faux toupet, une figure allégorique de l'implacabilité de l'argent (Goncourt, Journal, 1878, p. 1227).
P. méton., fam., vieilli. Cerveau, esprit. Il augmente sa jouissance intellectuelle par la réflexion (...) il s'échauffe le toupet (La Varende, Saint-Simon, 1955, p. 34).
P. métaph. Ce chemin continue de coteaux en coteaux et de vallées en vallées; les coteaux larges avec un toupet de bois au front, les vallées étroites et vertes, mais peu arrosées (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 291).
3. Touffe de crins à l'extrémité supérieure de la crinière d'un cheval ou entre les cornes ou les oreilles de certains animaux. Le bison porte basses ses cornes noires et courtes; il a une longue barbe de crin; un toupet pareil pend échevelé entre ses deux cornes jusque sur ses yeux (Chateaubr., Voy. Amér. et Ital., t. 1, 1827, p. 131).On a un gros cheval: (...). Tu lui dis ça, il marche. Il a un toupet de poils, là, sur la tête; tu le grattes, tu en fait ce que tu veux (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 60).
B. − Au fig., fam. Assurance, aplomb mêlé d'effronterie. Synon. audace, culot2(fam.).Avoir du toupet; ne pas manquer de toupet; quel toupet! Le secrétaire d'État allemand a bien dit en effet que son gouvernement n'avait jamais eu aucune relation directe ou indirecte avec Dreyfus. Il faut un fier toupet pour oser proférer, à la face de l'Europe, une telle affirmation, quand il dépend d'un simple attaché militaire de confondre, par la moindre indiscrétion, le menteur (Clemenceau, Iniquité, 1899, p. 328).
Prononc. et Orth.: [tupε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1140 « touffe de cheveux sur le sommet du front » (Geffrei Gaimar, Hist. des Anglais, 6080 ds T.-L.); b) 1791 faux toupet (Marat, Pamphlets, Charlatans mod., p. 287); 2. ca 1200 « touffe de crins située à l'extrémité supérieure de la crinière d'un cheval » (Antioche, éd. S. Duparc-Quioc, t. 1, p. 474, 60); 3. 1456 « petite touffe de poils » (Antoine de La Sale, Jehan de Saintré, éd. J. Misrahi et Ch. A. Knudson, p. 296, 8); 4. 1808 « aplomb mêlé d'effronterie » (Hautel). Dér., à l'aide du suff. -et*, de l'a. fr. top « touffe de cheveux sur le sommet du front » (ca 1140, Geffrei Gaimar, op. cit., 6081 ds T.-L.), lui-même issu d'un a. b. frq. *topp- « pointe, sommet », cf. le m. néerl. top « sommet; sommet de la tête; cheveux; pointe » et l'all. Zopf « tresse » (v. touffe). Fréq. abs. littér.: 224. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 139, b) 277; xxes.: a) 678, b) 276. Bbg. Quem. DDL t. 5. − Wartburg (W. von). Toupet. Word. 1954, t. 10, pp. 297-299.

Wiktionnaire

Nom commun 1

toupet \tu.pɛ\ masculin

  1. Petite touffe de poils, de cheveux, de crins, de laine.
    • Certains, ayant perdu jusqu'à la conscience d'eux-mêmes, un toupet de poils sur le crâne rasé, psalmodient sur l'air de « Haré- Krishna », revêtus de robes safran, en agitant leurs crotales. — (Alain de Benoist, La ligne de mire, 1995)
    • Les Tartares se rasent la tête, mais ils gardent un toupet de cheveux.
    • De belles oreilles partaient à l'oblique d'une tête nerveuse, surmontée d'un toupet de crins blancs. — (David Camus, Le Cœur de la Croix, 2015)
    • Il se rapproche du Hampshire-Down par la bonne qualité de sa chair et sa toison relativement dense ; d'autre part, sa forte stature, son poids, son toupet de laine sur le sommet de la tête, ses oreilles allongées rappellent le Cotswold. — (Brother Isidore, Le mouton et la chèvre: morphologie, utilité, races, exploitation, 1946)
  2. (En particulier) Touffe de cheveux qui est au haut du front.
    • Mon faux toupet serait-il de travers ? se dit-il. — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)
    • Les uns ont de petits bandeaux sur le front ; les autres une manière de toupet à la Benjamin Constant. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.35)
    • Il y avait une glace en face de moi, et j’ai pu me voir ; j’ai vu mes frisettes qui, collées par la sueur, formaient un toupet de clown, tout pointu, au-dessus de ma figure rouge et luisante. C’était grotesque. — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 205.)
    • J’enviais ce quinquagénaire aux joues de fille qui cirait sa moustache et teignait son toupet. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 78.)
  3. (Hippologie) Partie de la crinière qui passe entre les deux oreilles du cheval et qui lui tombe sur le front.
    • La tête est débarrassée des longs poils couvrant la ganache, le toupet, les oreilles, pour la faire paraître plus dégagée. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  4. (Figuré) (Familier) Aplomb, audace, culot.
    • Votre maudite flotte est mise en pièces… Et vous avez le toupet de continuer vos grimaces… À d’autres ! avec moi, ça ne prendra pas ! — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 351 de l’éd. de 1921)
    • Cette dépravée, cette aventurière qui vient nous narguer et a le toupet de nous donner des leçons ! — (Ferdinand Déléris, Le Vazaha, l'étranger, page 161, 1995)
    • Hugues Capet, quel toupet ! — (Le Roi et l'oiseau)

Nom commun 2

toupet \Prononciation ?\ masculin

  1. (Zoologie) Une espèce d'insecte lépidoptère (papillon) de nuit d'Europe de la famille des noctuidés (Noctuidae).
    • La chenille du toupet se nourrit sur du houblon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TOUPET (tou-pè ; le t ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : des tou-pè-z-élégants) s. m.
  • 1Petite touffe de poils, de cheveux, de crin, de laine. Un toupet de cheveux Lui fut coupé, droit vers le front du sire, La Fontaine, Muletier. Peut-être… Il… S'arrachera de rage un toupet de cheveux Qui ne sont pas à lui, Regnard, le Joueur, II, 1. Il avait par-dessus le marché les jambes fort tournées en dedans ; et il était si chauve qu'il ne lui restait qu'un toupet de cheveux par derrière, Lesage, Gil Blas, VII, 2.

    Un toupet de barbe, on dit plus ordinairement : un bouquet de barbe.

  • 2 Absolument, touffe de cheveux sur le sommet du front. Son toupet est dérangé. Un faux toupet. Vous ne reconnaîtriez pas cette personne qui se coiffait en toupet, qui mettait son busc entre sa chair et sa chemise, et qui ne s'asseyait que sur la pointe des siéges pliants, Sévigné, 261. Son toupet gris, avec sa mignardise, lui donne l'air d'une vieille coquette, Diderot, Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 35, dans POUGENS. L'âge avait pu dégarnir son crâne ; mais un toupet parfaitement en harmonie avec les cheveux réparait le ravage des années, Reybaud, Jér. Patur. I, 3.

    Familièrement. Se prendre au toupet, se prendre aux cheveux.

    Fig. et familièrement. Son toupet lui prend, son toupet s'échauffe, il a un mouvement de caprice, d'impatience. Voyant le toupet [de la maréchale de Luxembourg] s'échauffer, je me tus et me laissai quereller, Saint-Simon, 97, 27.

    Fig. et populairement. Avoir du toupet, avoir du feu, de la verve, de la hardiesse, de l'effronterie.

    Avoir du toupet, s'est dit parce que les bravi italiens laissaient croître un toupet qu'ils portaient sous leur chapeau, le ramenant sur leur visage, le coup fait, pour n'être point reconnus.

    Relever le toupet, réprimander. Madame mère se plaignait à lui [un colonel] de quelques procédés de son fils [Napoléon Ier] : " …Si j'étais de vous, madame, je lui relèverais le toupet avec de la pommade forte, ", Courier, Lett. 13 déc. 1805.

  • 3Dans le cheval, houppe de crins qui s'échappe de la partie antérieure de la crinière et qui tombe entre les oreilles. Le toupet est toujours en rapport avec la crinière pour l'abondance, la finesse et la longueur des crins.
  • 4Toupet bleu, verdier de Java.

HISTORIQUE

XIIe s. Par le toupet l'a sesi, sel tret jus [le tire en bas], la Prise d'Orenge, v. 120.

XIIIe s. Et uns Turs [un Turc] est issus, si a prises ses armes, Et sist sor un cheval, les piés ot blans tot quatre, De devant al topet ot fremée une chartre [eut attaché une lettre], Ch. d'Ant. Compl. 58.

XIVe s. En une cité qui siet sur le toupet d'une haulte montaigne, Chr. de St Denis, t. I, fe 6, dans LACURNE. Il [le singe, à la cour du roi Noble] vait à l'un faisant la moe, Et l'autre reprent par la joe, Par le toupet ou par l'oreille, Jean de Condé, t. III, p. 78.

XVe s. Il y pest chascun matin, Car il en a chault le touppet ; Dieu le me sauve, ce varlet, Orléans, Bal. 135. Pirula, tipet de le nes [bout du nez], Scheler, Lexicogr. latine, p. 126. C'est grant blasme que vous qui plorez ce que ne povez avoir, et dont ung autre jouira temprement à votre presence ; et lors les compaignons vous rongneront le toupet comme à celluy qui a musé pour neant, Perceforest, t. v, f° 78.

XVIe s. Le troesne graine tous les ans, jettant sa semence dans de petites bouteilles noires à touppets, De Serres, 557.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TOUPET. Ajoutez

: 5° Populairement, partie de toupet, rixe où l'on se prend aux cheveux. De là les parties de toupet, les yeux pochés et tout ce qui s'en suit, Cahier des plaintes des dames de la Halle, t. II, p. 8, 1789, dans CH. NISARD, Parisianismes, p. 198.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TOUPET, s. m. terme de Perruquier, c’est une bordure de cheveux qui regne le long du front, depuis une tempe jusqu’à l’autre, soit dans les cheveux naturels, soit dans les perruques.

Toupet, (Marechal.) le toupet du cheval est le crin situé entre les deux oreilles, & qui tombe sur le front.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « toupet »

(Vers 1140) Avec le suffixe diminutif -et, de l'ancien français top, apparenté à top (« sommet ») en anglais.
Pour le sens « audace, aplomb », Littré donne une explication : « les bravi italiens laissaient croître un toupet qu'ils portaient sous leur chapeau, le ramenant sur leur visage, le coup fait, pour n'être point reconnus ». En fait ils rabattaient leur toupet sur leur visage avant de faire le coup, ils avaient donc du toupet, quand avec audace, ils passaient à l'action.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. tôpô, haut de la tête ; diminutif de l'anc. français toup, qui vient de l'allem. Zopf, touffe de cheveux ; anc. scandin. toppr ; le radical est le même que dans touffe (voy. ce mot). Le gaélique a aussi top, tap, une touffe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « toupet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
toupet tupɛ

Citations contenant le mot « toupet »

  • Celui qui a du toupet se rassasie, celui qui est timide crève de faim. De Jiang Zilong / La Vie aux mille couleurs
  • Il fallait un certain toupet, pour ne pas dire plus, pour s’attaquer à un remake de ce chef-d’œuvre du thriller qu’est La Isla Minima d’Alberto Rodriguez (2015, 10 Goya au compteur !). Et pourtant le challenge est relevé haut la main. Culture 31, Lands of Murders de Christian Alvart - Remake assumé et réussi
  • Une gendarmerie centrale cambriolée ! On peut dire que les malfrats ont du toupet. La caserne principale de Miquel à Pointe-à-pitre a été victime d’un vol par effraction il y a quelques jours. Heureusement, seul du matériel léger a été dérobé, pas d’arme ou de dossiers sensibles. Deux suspects ont depuis été identifiés et interpellés. Ils devraient comparaitre lundi devant le tribunal correctionnel. RCI, Une compagnie centrale de gendarmerie cambriolée | RCI
  • Ayelet Shaked, qui avait nommé cette juge, a écrit une phrase « bien envoyée » : « Ouri, recevez toutes mes excuses pour le fait qu’une juge ait pris une décision sur la base de preuves et non en fonction d’un agenda politique. Vraiment quel toupet de sa part… ». LPH INFO, Ayelet Shaked répond au journaliste Ouri Misgav - LPH INFO
  • Une déclaration qui ne manque pas de de toupet, lorsque l’on sait que cette résolution appelle à l’extension de l’autorité exclusive de l’armée libanaise sur tout le territoire, qu’elle interdit au Hezbollah de se trouver au sud de la rivière Litani – soit à une vingtaine de km de la frontière israélo-libanaise – et qu’elle exige l’application des Accords de Taef de 1989 qui exigeaient notamment le désarmement de l’organisation terroriste chiite. LPH INFO, Déclaration pathétique du président libanais - LPH INFO
  • Kat Levac a opté pour un toupet, et on doit avouer qu’elle est sublime avec cette nouvelle coupe de cheveux! La nouvelle animatrice de L’amour est dans le pré a flanché pour une tendance très populaire en ce moment. La preuve : Mariana Mazza et Anne-Elizabeth Bossé ont aussi adopté la frange au cours des derniers mois! Noovo, Katherine Levac change de tête! | V | Noovo

Traductions du mot « toupet »

Langue Traduction
Anglais toupee
Espagnol peluquín
Italien toupet
Allemand toupet
Chinois 假发
Arabe شعر مستعار
Portugais peruca
Russe хохол
Japonais かつら
Basque toupee
Corse toupee
Source : Google Translate API

Synonymes de « toupet »

Source : synonymes de toupet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « toupet »

Partager