La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mèche »

Mèche

Variantes Singulier Pluriel
Féminin mèche mèches

Définitions de « mèche »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÈCHE1, subst. fém.

A. −
1. Cordon, assemblage de fils de coton ou de chanvre, entouré de suif ou de cire, ou imprégné de combustible, que l'on fait brûler par son extrémité libre pour obtenir une flamme de longue durée. Mèche d'une bougie, d'une lampe Pigeon, d'un réchaud, d'une veilleuse; baisser, régler la mèche. M. Bonneau reparut tenant en main une vieille lampe à mèche qui n'était pas inutile dans cette salle obscure (Champfl.,Bourgeois Molinch., 1855, p.138):
1. Quand je revins, il faisait noir et je dus à tâtons chercher les allumettes. La lampe ne donnait qu'une petite flamme jaune, et je voulus monter la mèche; mais elle fuma. Bosco,Mas Théot., 1945, p.95.
ŒNOLOGIE Mèche (soufrée, de soufre). Petite bande de toile imprégnée de soufre, que l'on fait brûler dans les tonneaux lors de l'opération du méchage (dér. s.v. mécher). Je puis vous enseigner un moyen de le rendre [le vin] clair comme de l'eau de roche. Servez-vous des mèches que vend à Tours, Petit, le tonnelier, sur la place d'Aumont; elles ne coûtent pas plus cher que les vôtres, et vous bonifierez votre vin (Balzac, Œuvres div., t.2, 1830, p.246).Aussitôt qu'un tonneau vient d'être vidé, il faut, après l'avoir fait égoutter, y brûler une mèche soufrée (Audot,Cuisin. campagne et ville, 1896, p.545).
2. En partic.
a) Cordon fait d'une matière inflammable et qui communique le feu plus ou moins rapidement. Mèche fusante; mèche d'amadou; mèche d'une bombe. Tu battras le briquet, la poudre prendra feu, l'amadou s'allumera, il communiquera lentement le feu à la mèche (Lamart.,Tailleur pierre, 1851, p.544).La mèche de mine la plus usitée pour l'allumage des amorces d'explosifs et des cartouches de poudre noire est la mèche ou cordon Bickford (Vennin, Chesneau,Poudres et explosifs, 1914, p.380):
2. Le tout c'est d'allumer la mèche. Ça n'a l'air de rien mais je vous souhaite pas d'en être chargés. La mèche, tout est là. Allumer la mèche, après tout le monde saute et moi avec: plus besoin d'alibi, le silence, la nuit. Sartre,Mains sales, 1948, 4etabl., 6, p.170.
Mèche lente; mèche de mineur, de sûreté. Cordon de pulvérin, gainé de coton utilisé pour allumer le détonateur d'une charge d'explosif.
Mèche à étoupille. Synon. de étoupille.Le feu est communiqué [dans la fusée fusante en bois] au départ à la mèche à étoupille, préalablement mise à nu, par les gaz enflammés qui enveloppent le projectile par suite du vent (Capitaine Alvin, Artill., Matér., 1908, p.232).
HIST. DE L'ARM.
Arme à mèche. ,,Arme balistique dont la mise à feu se fait par une mèche à feu continu`` (Leloir 1961).
Mèche à canon (vx). Corde en chanvre imprégnée d'acétate de plomb, utilisée pour la mise à feu des canons. L'antique mèche à canon ou à briquet (Vennin, Chesneau,Poudres et explosifs, 1914, p.380).
Dans un cont. métaph. Les Communistes, les Humanitaires, les philanthropes vous comprenez, tous ces gens-là sont notre avant-garde. Pendant que nous amassons de la poudre, ils tressent la mèche à laquelle l'étincelle d'une circonstance mettra le feu (Balzac,Comédiens, 1846, p.361).
b) Loc. verb.
Éventer, découvrir la mèche. ,,Découvrir, au moyen d'une contre-mine, l'endroit où une mine a été pratiquée, et enlever la mèche qui devait mettre le feu`` (Littré).
Au fig. Dévoiler le secret d'un complot, d'une machination; découvrir les dessous d'une affaire. Il fallait tenir l'œil ouvert sur ce croisé naïf qui, par ses maladresses, pourrait bien éventer la mèche (Gide,Caves, 1914, p.786).
Vendre la mèche (au fig. et fam.). Dénoncer un complot, dévoiler une combinaison. J'ai besoin de cent francs... si l'oncle ne me donne pas cent francs, je vends la mèche (Zola,Pot-Bouille, 1882, p.135).
B. − P. anal.
1. Spécialement
a) CHIR. Petite bande de gaze stérile utilisée pour le drainage d'une plaie, d'un abcès. «Une mèche, à tout hasard», marmonna Antoine, penché sur l'abcès. «Bon. Et la bande un peu serrée, il faut ça...» (Martin du G.,Thib., Consult., 1928, p.1054).
b) CH. DE FER. Mèche de graissage. Mèche servant à transmettre l'huile de graissage du réservoir à la partie frottante. [Dans les boîtes à huile] le graissage se fait au moyen d'une mèche qui trempe dans l'huile ou d'un tampon qui humecte la fusée (Bricka,Cours ch. de fer, t.2, 1894, p.10).
2. Petite touffe de cheveux se distinguant de l'ensemble de la chevelure par sa position, sa forme ou sa couleur. Mèche argentée, blanche, blonde, brune, décolorée; mèche docile, rebelle; grande, petite mèche; rejeter une mèche. Il portait deux longues mèches frisées, qu'il tortillait et passait des heures à appuyer contre un mur: un procédé original pour remplacer les bigoudis! (Goncourt,Journal, 1894, p.615).Je regardais aller et venir les doigts de Marguerite et aussi l'ombre que projetait, sur sa joue, une mèche folle qui boucle devant son oreille (Duhamel,Confess. min., 1920, p.154):
3. Dans la fièvre du jeu, les longs cheveux d'Albertine s'étaient à demi défaits et, en mèches bouclées, tombaient sur ses joues dont ils faisaient encore mieux ressortir, par leur brune sécheresse, la rose carnation. Proust,J. filles en fleurs, 1918, p.920.
Casque* à mèche.
3. P. ext. Touffe de filaments quelconques. Les diverses représentations de l'archet (sculptures, dessins, etc.) sont trop sommaires pour qu'on puisse préciser la matière dont était composé ce qu'on dénomme aujourd'hui la «mèche de crins» de l'archet (Grillet,Ancêtres violon, t.2, 1901, p.394).Les filaments mycéliens, surtout ceux qui forment des mèches au-dessus du milieu, sont accolés (Brumpt,Parasitol., 1910, p.841).
4.
a) Mèche d'une corde. Brin de filasse situé dans la partie centrale de la corde. (Dict. xixeet xxes.).
b) Mèche d'un cordage. ,,Toron intérieur d'un cordage commis en quatre`` (Le Clère 1960). Dans les cordages en quatre on interpose un petit toron central dit mèche qui empêche l'aplatissement et évite la déformation sous l'effet de la tension supportée (Galopin,Lang. mar., 1925, p.26).
c) Mèche de filasse. État dans lequel est la filasse avant de passer dans les machines à filer. (Dict. xixeet xxes.).
5. Bout de ficelle effiloché et formant touffe à l'extrémité d'un fouet. La mèche du long fouet claquait dans l'air humide (Flaub.,Éduc. sent., t.1, 1869, p.131).
C. − P. ext.
1. TECHNOL. Tige d'acier de forme et de dimension variables, servant à percer par rotation le bois, le métal ou divers autres matériaux. Synon. foret.Mèche d'une vrille, d'un tire-bouchon; mèche à cuillère, à mortaiser. Donghe, aux moeurs douteuses, allongé dans sa couche, une fine mèche de chignole entre les doigts, perforait des dés à jouer, qu'il voulait plomber (Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p.364).Pour percer des trous dans les glaces, on utilise un vilebrequin à mèche d'acier trempé (Duval,Verre, 1966, p.73).
ART DENT. ,,Instrument fin, manuel ou rotatif, destiné à l'alésage des canaux de la dent`` (Dict. odonto-stomatologique, sup. no23, janv. 1968 ds Rob. Suppl. 1970).
2. MAR. Axe du gouvernail ou du cabestan. Le gouvernail consiste en un plan mince, appelé safran, ordinairement placé à l'arrière [du navire], mobile autour d'un axe appelé mèche (Croneau,Constr. nav. guerre, t.2, 1892, p.361).
Prononc. et Orth.: [mε ʃ]. Ac. 1694, 1718: meche; dep. 1740: mèche. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1160 mece «assemblage de fils de chanvre, etc., entouré de suif, de cire pour faire des chandelles, ou imbibé d'huile, etc., pour brûler dans une lampe» (Enéas, éd. J.-J. Salverda De Grave, 6514); 2. a) xiiies. [date du ms] «matière préparée pour prendre feu aisément» (Chanson anonyme ds Bartsch-Hornin, 520, 7); b) ca 1393 mesches ensouffrées (Ménagier, éd. Sté Bibliophile fr., t.2, p.264); 3. loc. a) ca 1580 esvanter la mesche «découvrir, au moyen d'une contremine, l'endroit où une mine a été pratiquée et enlever la mèche qui devait la faire jouer» (Tabourot, Les Bigarrures et Touches du seigneur des Accords avec les apophtegmes du sieur Gaulard et les Escraignes dijonnoises, éd. 1603, fo12 vo), 1690 «découvrir, déceler un projet un complot» (Fur.); b) 1611 descouvrir la meiche (Cotgr.).; c) 1859 vendre la mèche (Ponson du Terr., Rocambole, t.2, p.39). B. p. anal. 1. 1266 mece «bande de toile servant à un traitement médical» (Vers de la mort, 118, 5 ds T.-L.); 1478 moyche «petite bande de toile ou de coton employée pour drainer les foyers purulents et les fistules» (Le Livre appelé Guidon de la practique en cyrurgie, fo85 ds Sigurs, p.315); 2. ca 1300 mece «réunion d'une certaine quantité de cheveux» (Eine altfranzösische moralisierende Bearbeitung des Liber de Monstruosis Hominibus Orientis aus Thomas von Cantimpré, De naturis rerum, éd. A. Hilka, 710); 3. 1676 «spirale de fer ou d'acier de certains outils servant à percer (p. ex. du vilebrequin)» (Félibien); 4. 1691 mar. «faisceau de fils peu entortillés qu'on place dans l'axe des cordes qui ont plus de trois torons» (Ozanam); 5. 1835 «ficelle de fouet» (Ac.). FEW t.6, 3, p.325 y voit le lat. pop. *micca «mèche», altération gallo-romane, sous l'infl. du lat. class. muccus «morve, mucus nasal», du lat. class. myxa «lumignon» (du gr. μ υ ́ ξ α «toute mucosité, champignon de la mèche d'une lampe»). Guir. Lex. fr. Étymol. obsc. 1982 considère que le mot est issu du croisement de avec un dér. de mixa «mêlée», c'est-à-dire *mixtia, déverbal d'un roman *mixtiare (FEW t.6, 2, p.194) qui aurait abouti en a. fr. à mece, tandis que *mixticare, doublet de *mixtiare (FEW t.6, 2, p.194) aurait eu pour déverbal mèche.
DÉR.
Mécheux, -euse, adj.[En parlant d'une laine brute] Qui forme des mèches. (Dict. xixeet xxes.). Les laines bayonnaises sont mécheuses (Encyclop. des gens du monde ds Lar. 19e). [meʃø], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1845-46 (Besch.); de mèche1, suff. -eux*.
BBG. Lebel (P.). Notes étymol. Fr. mod. 1946, t.14, pp.118-120.

MÈCHE2, subst. inv.

A. − Fam. Être de mèche (avec qqn). Être de connivence, être complice dans une affaire qui doit rester secrète. J'ai des heures où je crois volontiers ce que dit de moi mon adversaire; je me sens parfois de mèche avec mes ennemis (Green,Journal,1939, p.44).Ils sont tous de mèche: l'Évêque, le Conseil, les riches (Sartre,Diable et Bon Dieu,1951, i, 1, p.38):
. Car s'il eût été le moins du monde de mèche avec Albertine, il ne m'eût jamais avoué qu'il l'avait laissée libre de onze heures du matin à six heures du soir. Proust,Prisonn.,1922, p.132.
B. − Pop. Il n'y a pas (plus) mèche et, p. ell., pas mèche! Il n'y a pas moyen, c'est impossible. Toujours farceur comme à son ordinaire, papa Dufailli; il n'y a pas mèche à lui refuser: allons! vite, vite! entrez (Vidocq,Mém., t.2, 1828-29, p.96).Rien à faire de cette femme-là (...). Pas mèche (...). La voie est barrée (A. Daudet,Rois en exil,1879, p.184).Enfin des flopées entre ceux qui s'affrontent, alors, plus moyen... plus mèche (Arnoux,Visite Mathus., 1961, p.111).
Rem. On dit aussi plus rarement il y a mèche. Il y a possibilité. Et quand y aurait-il mèche à toucher cette bonne galette-là? (Verlaine, Corresp., t.3, 1895, p.119).
Prononc.: [mε ʃ]. Étymol. et Hist. 1. a) 1791 en mèche d'affut (il faut sans doute lire à mèche d'affur v. Esn. et Cellard-Rey 1980) «à partage égal dans le bénéfice des pages blanches et de la mise en pages (en parlant d'une société d'imprimeurs qui travaille en commun)» (Boulard, Manuel de l'imprimeur, p.96); b) 1793 être de mèche «travailler ensemble, être complices» (d'apr. Esn.); 2. a) 1807 typogr. y a-t-il mèche? «y a-t-il du travail à profit partagé?» (ibid.); b) 1808 il n'y a pas mèche «il n'y a pas moyen, pas de possibilité» (ibid.). Origine discutée. Sainéan Arg. fait remonter le mot au prov. mech «demi». Esnault (Fr. mod. t.20, p.136) y voit l'it. mezzo «moyen». Ces deux hypothèses doivent être rejetées pour des raisons phonét. FEW t.6, 3, p.325a a proposé de rattacher le mot à mèche1*, proprement «matière préparée pour prendre feu aisément», étant donné que l'arrangement conclu marque le début d'une activité. L'existence de l'occitan meuco (R. Ling. rom. t.18, p.106) semble corroborer cette hyp. Il est difficile de dire s'il a eu infl. de 1 sur 2 ou non.
STAT. Mèche1 et 2. Fréq. abs. littér.: 935. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 583, b) 1563; xxes.: a) 1533, b) 1718.
BBG. Esnault (G.). Qq. dates Fr. mod. 1952, t.20, pp.136-137. _ Guiraud (P.). Mél. d'étymol. arg. et pop. Cah. Lexicol. 1970, t.17, p.3, 8, 9.

Wiktionnaire

Nom commun 1 - français

mèche \mɛʃ\ féminin

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÈCHE. n. f.
Assemblage de fils de coton, de chanvre, etc., qu'on utilise pour l'éclairage dans les lampes à huile, à pétrole, à essence, etc. Allumer la mèche. Mettre le feu à la mèche. Une mèche qui charbonne. Moucher une mèche. Il se dit encore d'un Assemblage de fils tordus que l'on enduit de suif pour faire des chandelles ou que l'on recouvre de cire ou de stéarine pour faire des cierges ou des bougies. Mèche de briquet, Assemblage de fils de coton tordus et imprégnés de benzine ou d'essence qu'on enflamme au moyen d'une étincelle produite par une pierre spéciale. Mèche de tonnelier, Sorte de tresse plate trempée dans du soufre et qu'on introduit enflammée dans les tonneaux pour leur enlever toute mauvaise odeur. Par analogie, en termes de Chirurgie, il désigne une Sorte de petit rouleau de gaze stérilisée qu'on introduit dans une plaie pour faire séton et aussi un Petit tube de caoutchouc stérilisé faisant le même office. Il se dit également de la Corde faite d'étoupe broyée et sèche, dont les soldats du génie, les mineurs, les carriers se servent pour mettre le feu à un explosif. En termes de Génie militaire et d'Artillerie, Découvrir, éventer la mèche, Découvrir, au moyen d'une contre-mine, l'endroit où une mine a été pratiquée et enlever la mèche qui devait la faire jouer. Fig. et fam., Découvrir, éventer la mèche, Découvrir le secret d'un complot, d'un arrangement, d'un dessein qui ne devait pas être divulgué. On dit aussi Vendre la mèche.

MÈCHE se dit encore du Bout de ficelle attaché à l'extrémité d'un fouet. La mèche de votre fouet est usée. Il se dit aussi de la Houppette d'un bonnet de coton. Casque à mèche. Mèche de cheveux, Pincée de cheveux séparée, en forme de mèche, du reste de la chevelure. Couper une mèche de cheveux. Par extension, il se dit aussi, en termes d'Arts, de la Spirale de fer ou d'acier de certains outils servant à percer. La mèche d'un tire-bouchon, d'un vilebrequin.

Littré (1872-1877)

MÈCHE (mè-ch') s. f.
  • 1Cordon de coton, de chanvre, etc. imbibé d'huile dans les lampes, couvert de suif dans les chandelles. La mèche d'une lampe, d'un cierge, etc.

    Trivialement. Il n'y a pas mèche, il n'y a pas moyen.

  • 2Matière préparée pour prendre aisément feu, linge demi-brûlé, amadou, etc. Il faut faire de la mèche pour votre briquet, celle-là ne vaut plus rien. Et bientôt au brasier d'une mèche enflammée Montre, à l'aide du soufre, une cire allumée, Boileau, Lutrin, III.
  • 3Corde faite d'étoupe broyée et sèche dont les canonniers se servent pour mettre le feu au canon, et les mineurs à une mine. J'ai passé plus d'années parmi les armes que d'heures dans mon cabinet, et beaucoup plus usé de mèche en arquebuse qu'en chandelle, Scudéry, dans PELLISSON, Hist. de l'Acad. IV, Scudéry. Un seul officier d'artillerie osant se préparer à mettre le feu au canon, Charles court à lui et lui arrache la mèche ; le commandant se jette aux genoux du roi, Voltaire, Charles XII, 2. Lorsqu'on nous couche en joue de près, à bout touchant, lorsqu'autour de nous toute l'Europe en armes fait l'exercice à feu, ses canons en batterie et la mèche allumée, Courier, Pétition pour les villageois, etc.

    Mèche à feu, faisceau de fils préparés, qu'on tord un peu et qu'on roule autour d'un bâton nommé boute-feu.

    Fusil à mèche, ancien fusil auquel on mettait le feu à l'aide d'une mèche. La sentinelle, qui était à vingt pas de moi, n'osa me tirer parce que, lorsque je le vis compasser la mèche, je lui criai que je le ferais pendre s'il tirait, Retz, Mém. t. III, liv. IV, p. 457. dans POUGENS. Six Arabes, armés de poignards, de longs fusils à mèche, formaient notre escorte, Chateaubriand, Itin. 3e part.

    Terme de génie militaire et d'artillerie. Découvrir, éventer la mèche, découvrir, au moyen d'une contre-mine, l'endroit où une mine a été pratiquée, et enlever la mèche qui devait mettre le feu.

    Fig. Découvrir, éventer la mèche, découvrir le secret d'un complot, d'une affaire.

  • 4Morceau de sangle de fil grossier qu'on a trempée dans du soufre et dont on brûle un bout dans les tonneaux, soit pour enlever le mauvais goût du fût, soit surtout pour donner de la force au vin ; on s'en sert particulièrement pour les vins blancs.
  • 5Mèche d'une corde, partie intérieure, qui n'est presque pas tortillée.

    Terme de marine. Faisceau de fils de caret qu'on met au milieu d'un cordage à quatre torons, pour que les fils de cette corde travaillent également lorsque le cordage travaille.

  • 6Bout de ficelle attaché à l'extrémité d'un fouet. La mèche de votre fouet est usée.
  • 7 Terme de chirurgie. Petite bande de toile fine effilée sur les bords, ou bien faisceau de longs brins de charpie disposés parallèlement et liés ensemble au milieu de leur longueur, dont on se sert pour déterger des foyers purulents, pour entretenir une ouverture ou une fistule, etc.
  • 8Mèche de cheveux, bouquet de cheveux séparé, en forme de mèche, du reste de la chevelure. Il lui donna une mèche de ses cheveux.
  • 9 Terme de filature. Mèche de filasse, état dans lequel on présente la filasse aux machines pour en faire du fil.

    Mèches de préparation, nom donné aux gros fils dans les filatures.

  • 10Faire la mèche, se dit, chez les vermicelliers, pour couper les vermicelles en sortant du moule.
  • 11Mèche d'un villebrequin, d'un trépan, d'une tarière, etc. la partie de fer ou d'acier qui sert à percer.

    Spirale de fer ou d'acier d'un tire-bouchon.

    Outil servant à faire des trous.

  • 12 Terme de marine. Mèche du gouvernail, la pièce principale du gouvernail, quand ce gouvernail est composé de plusieurs pièces.

    Mèche d'un mât d'assemblage, pièce centrale composée de plusieurs pièces adentées, ajustées, contrariées, et faisant dans leur ensemble un long et gros parallélépipède rectangle.

    Mèche ou fusée de cabestan, principale pièce de la charpente d'un cabestan.

  • 13Pièce principale d'une œuvre de charpentage.
  • 14Partie d'une pierre à fusil qui est taillée en biseau et qui frappe sur la batterie.

REMARQUE

Au lieu d'éventer la mèche, le populaire dit souvent vendre la mèche ; c'est absurde.

HISTORIQUE

XIVe s. Le limegnon de chandelle ou meiche de lampe, Du Cange, cicindela. Mesches ensouffrées, Ménagier, II, 5. Si comme la flambe de la meche s'estaint quand l'oille [l'huile] ou la gresse luy fault, Lanfranc, f° 32.

XVIe s. Il fut le premier qui compassa la meche et qui faillit à tuer son dit cousin du parti de Mirebeau, D'Aubigné, Vie, X. Un vieux sergent vint faire allumer la meche à d'Aubigné, D'Aubigné, ib. XVI. Ce qui fit regarder chacun à sa mesche [se tenir sur ses gardes], D'Aubigné, Hist. II, 221. Capituler avec armes et bagage, la mesche esteinte, D'Aubigné, ib. II, 282. N'aians eu que les deux harquebusades des sentinelles, pour ce que les meches n'avoient pas le feu en pointe, D'Aubigné, ib. III, 9. Esvanter la mesche, Des Accords, Escraignes dijonn. p. 12, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MÈCHE.
3Ajoutez :

Mèche à étoupille ou mèche en coton, réunion de plusieurs brins de coton imbibés d'eau-de-vie gommée et recouverts d'une composition propre à transmettre le feu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mèche »

Wallon, mohe ; provenç. meca, mecha ; cat. mexta ; esp. et port. mecha ; ital. miccia ; angl. match ; du bas-latin myxa, qui vient du latin myxus, mèche ; grec, μύξα, champignon qui se forme à la mèche d'une lampe, proprement morve, par assimilation de la morve pendante au nez avec une mèche. Comparez μυϰτὴρ, nez, et voy. MOUCHER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) De l’ancien français meche signifiant (« bande de charpie »).
(Nom commun 2) Sens méridional probablement issu de l’occitan mècha.
(Nom commun 3) Du moyen français maiche (« moyen »), lui-même issu de l’ancien français mege (« moitié », « moyen »), issu du latin medium (« moitié »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mèche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mèche mɛʃ

Fréquence d'apparition du mot « mèche » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mèche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mèche »

  • Pour prendre une longueur d’avance en termes de style, cette saison on est de mèche avec les accessoires qui promettent d’upgrader nos coiffures estivales. Barrettes, perles, foulards, pinces crabe … Toutes les bonnes idées sont de mise.
    Marie France, magazine féminin — Cheveux : 23 accessoires branchés pour upgrader nos coiffures d’été
  • La mèche est donc vendue, le nom de la saison est maintenant connu.
    CNEWS — Koh Lanta 2020 : le nom de la prochaine saison dévoilé | CNEWS
  • Olivier Véran pas pris au sérieux avec sa « mèche à la Tintin »
    Gala.fr — Olivier Véran pas pris au sérieux avec sa « mèche à la Tintin » - Gala
  • Ces propos doivent sans doute autant à l’amertume de la défaite qu’à la raison raisonnante. Ils posent néanmoins des questions inévitables. Les réponses viendront une fois la bataille livrée : on ne harcèle pas le général au milieu du combat. Mais Agnès Buzyn a allumé une mèche qui ne s’éteindra pas et peut conduire à une explosion au moment du bilan. Il faut les formuler.
    Libération.fr — Buzyn allume la mèche - Libération
  • Parmi les pièces maîtresses figure un précieux reliquaire en bronze en forme de sarcophage du début du XIXe siècle (estimé 6.000 à 8.000 euros). Sur son couvercle arrondi, on peut lire «Ossements et cheveux du roi martyr Louis XVI». Et effectivement, une fois ouvert, il révèle un petit morceau d’os et une mèche qui auraient appartenu, selon l’origine de l’objet, au roi de France mort sur l’échafaud en 1791.
    Un petit os et une mèche de cheveux de Louis XVI en vente à Versailles
  • L’épisode zéro est d’ores et déjà sur Facebook (ci-dessous). Les autres, notamment intitulés « La mèche de cheveux », « Un amour glacial », « Près du but » ou encore « Et la lumière fut ! », suivront jusqu’à fin août. L’équipe du Donjon précise qu’un groupe d’entraide a été créé en cas de difficultés. Les joueurs pourront ainsi s’y échanger leurs théories et leurs avancées. À vos méninges !
    À Rouen, l'équipe du Donjon met en ligne un jeu d'énigmes pour pallier la fermeture du lieu | 76actu
  • Aux États-Unis, une petite-fille est née avec une mèche blanche dans ses cheveux noirs. Un attribut qui semble toucher sa famille de génération en génération.
    Femme Actuelle — Achromitrichie : cette petite fille est née avec une mèche blanche : Femme Actuelle Le MAG
  • Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe une petite bougie noire avec une mèche basse, réalisée dans des volumes en légère progression à 3,2 milliards d'euros. Le gap haussier est resté ouvert : les acheteurs sont donc toujours présents. Mais les contextes sanitaires et économiques actuels ne permettent pas de réelle accélération haussière. La progression vers la résistance à 5 197 points sera donc saccadée.
    Capital.fr — Le CAC 40 à l’arrêt, gare aux publications de résultats des entreprises - Capital.fr
  • La vidéo est devenue virale et a suscité l’indignation des internautes. Selon L’AS qui vend la mèche dans sa parution du jour, une dame présumée voleuse a été arrêtée par deux jeunes qui l’ont attachée avant de tripoter ses seins, à Sacré Cœur.
    KEPPAR — Sacré-Cœur: Des jeunes arrêtent une voleuse et tripotent ses seins - KEPPAR
  • Justine prend soin de brosser délicatement les cheveux, et de les séparer en trois couettes avec des élastiques afin d’éviter qu’ils ne s’emmêlent durant l’envoi. Léane a pu faire un don d’une mèche de 30 cm, lui laissant encore de quoi se faire faire une belle coupe pour terminer les fêtes de fin d’année.
    Marcigny | À 17 ans, elle sacrifie une mèche de cheveux pour lutter contre le cancer
Voir toutes les citations du mot « mèche » →

Traductions du mot « mèche »

Langue Traduction
Anglais wick
Espagnol mecha
Italien stoppino
Allemand docht
Chinois 灯芯
Arabe ذبالة
Portugais pavio
Russe фитиль
Japonais
Basque metxa
Corse meccanica
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot mèche au Scrabble ?

Nombre de points du mot mèche au scrabble : 11 points

Mèche

Retour au sommaire ➦