La langue française

Taux

Sommaire

  • Définitions du mot taux
  • Étymologie de « taux »
  • Phonétique de « taux »
  • Citations contenant le mot « taux »
  • Images d'illustration du mot « taux »
  • Traductions du mot « taux »
  • Synonymes de « taux »

Définitions du mot « taux »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAUX, subst. masc.

I. − Niveau, montant (d'un prix) fixé par l'État ou par une convention. Synon. tarif.
A. − Prix fixé pour la vente de certaines denrées. Fixer le taux des produits alimentaires. Le taux de ces marchandises est fixé par ordonnance de police (Littré).
B. −
1. Montant, évaluation. Taux de la journée de travail, du SMIC; taux des actions cotées en Bourse; taux salarial. Vous verrez un dîner qui coûterait quarante francs par tête chez Baleine, du Rocher de Cancale, et même à ce prix Baleine ne serait pas sûr de réussir.Va pour le dîner de quarante francs, c'est à peu près le taux de ma pension pour un mois (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 212):
En matière de rémunération, ils [les accords] semblent encore très insatisfaisants aux partenaires syndicaux. Par définition, ils fixent des taux minimaux de salaires. Par définition aussi, les salaires réels des entreprises ne peuvent pas être inférieurs à ces taux, mais peuvent être supérieurs. Reynaud, Syndic. en Fr., 1963, p. 171.
En partic.
Montant des frais de justice. Réduire des écritures au taux convenable (Littré).
Taux horaire. ,,Valeur de l'intégralité des dépenses entraînées par le fonctionnement d'une machine ou le travail d'une section de production pendant une heure`` (Barr. 1974).
2. Au fig. Niveau, valeur. Partout, disent les graves Anglais dans leurs rapports, le taux moyen de la moralité s'élève par la lecture de la Bible; cette lecture perfectionne la raison (Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 1, 1817, p. 114).Chez Fontenelle, ne l'oublions pas, il y a le Normand encore qui se trahit et perce à travers le galant, l'homme positif qui sait le taux des choses et qui vise au solide (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 3, 1851, p. 319).
C. − Vx. Somme à laquelle une personne était taxée pour ses impositions. Synon. taxe, taxation.Taux excessif. Un contribuable qui voudrait représenter qu'il ne peut payer ce qu'on exige de lui, faute de proportion avec ses facultés, devrait dire que son taux est trop haut (Guizot1864).[Léonce de Lavergne] (...) tient compte sans doute, pour établir ce taux, de l'impôt en nature, la corvée royale, transformée en 1786 au moyen d'un surcroît de la Subvention égal au sixième du principal (Guyot, Agric. Lorr., 1889, p. 24).
II. − ,,Expression arithmétique de la variation dans le temps d'un élément quantifié ou de la relation existant à un moment donné entre deux éléments quantifiés`` (Bern.-Colli Extr. 1976). Synon. cours, pourcentage.
A. −
1. Taux (d'intérêt). (Tarif de l')intérêt annuel produit par une somme de cent francs et exprimant le rapport entre l'intérêt annuel et la somme empruntée. Taux en vigueur; taux fixé, réglé par la loi; emprunter à un taux avantageux, bas, modéré; prêter au taux de 9 %; taux bonifié, légal, réduit, usuraire; taux d'usure. Cet emprunt, d'une valeur de 60 millions de francs suisses, au taux de 4 %, et d'une durée de vingt-trois ans, sera émis au pair (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 11, col. 4).L'examen de l'influence des changements du taux d'intérêt sur les coûts ne constitue que le premier pas. L'influence à la propension à investir est seulement visible lorsque l'effet du changement du taux d'intérêt sur la rentabilité est démontré (Univers écon. et soc., 1960, p. 32-6).
2. En partic.
a) Taux (d'intérêt) actuariel. ,,Taux d'intérêt calculé en tenant compte du coût effectif de l'emprunt pour l'emprunteur ou de son rendement effectif pour le prêteur`` (Sousi-Roubi Banque 1983). Le taux actuariel est dit brut lorsqu'il ne tient pas compte de la fiscalité dont l'incidence est variable selon les modalités d'imposition et du niveau des revenus des [obligataires] (cenecoEntr.1980).
b) Taux de base (bancaire). ,,Taux d'intérêt annuel fixé par une banque et à partir duquel est calculé le coût des différents crédits qu'elle consent`` (Gestion fin. 1979).
c) Taux de capitalisation. ,,Taux de rendement, exprimé en pourcentage, d'un capital [placé] à long terme`` (Banque 1963).
d) Taux de change. ,,Taux ou parité d'une monnaie nationale par rapport aux monnaies étrangères`` (cida 1973). Nos prix hôteliers semblaient anormalement élevés, au taux de change officiel; au cours des billets importés, ils étaient plus compétitifs, mais la recette correspondante échappait au circuit légal (Jocard, Tour. et action État, 1966, p. 216).Taux de change flottant. ,,Parité d'une monnaie qu'on laisse s'établir suivant les lois de l'offre et de la demande`` (cida 1973).
e) Taux de couverture. Les opérateurs à découvert (...) sont tenus de déposer chez leur agent de change des couvertures (...) assurant la garantie de leurs opérations. Les organismes de surveillance de la bourse peuvent décider un relèvement des taux de couverture (Lamb.1970, s.v. couverture).
f) Taux de croissance. ,,Augmentation relative du P.N.B. Il a été fixé, pour le VIePlan, à 6 %`` (Phél. 1975). V. croissance C ex. de Wolkowitsch.
g) Taux d'escompte*, de l'escompte. Taux d'escompte de la Banque de France ou taux Banque de France (abrév. T.B.).
h) Taux de l'impôt. ,,Pourcentage à appliquer à la base d'imposition (base de calcul) pour trouver le montant de l'impôt dû au fisc`` (Jur. 1981).
i) Taux de marque. V. marque1I A 2 c.
j) Taux de rentabilité*.
B. − Rapport entre deux grandeurs dont l'une est variable. Taux de compression*; taux d'ionisation*.
C. −
1. Proportion d'un constituant dans un mélange. Synon. teneur.Taux de cholestérol, d'urée dans le sang; mesure du taux de prothrombine; taux sanguins, urinaires; atteindre des taux considérables, excessifs. La Commission adresse aux états membres toutes recommandations en ce qui concerne le taux de radio-activité de l'atmosphère, des eaux et du sol (Traité euratom, 1957, p. 338).Ce qui nuit aux objets c'est l'humidité relative de l'atmosphère, c'est-à-dire le pourcentage de cette humidité par rapport au taux de saturation de l'air ambiant (L. Benoist, Musées, 1960, p. 62).
Taux butyreux. ,,Teneur en matières grasses par unité de poids`` (Lar. agric. 1981). Le taux butyreux du lait varie entre 30 et 60 p. 1 000, c'est-à-dire entre 30 et 60 g de matières grasses par kilogramme de lait (Lar. agric.1981).
Taux protéique. ,,Teneur en matières protéiques par unité de poids`` (Lar. agric. 1981). Le taux protéique du lait varie entre 30 et 60 p. 1 000, comme le taux butyreux (Lar. agric.1981).
Taux de blutage. ,,Proportion de résidus ou issues laissés par 100 kg de blé mis à la mouture`` (Clém. Alim. 1978).
Taux d'extraction. ,,Quantité de farine obtenue après mouture de 100 kg de blé propre débarrassé de ses impuretés`` (Clém. Alim. 1978).
Taux de nicotine du tabac. ,,Teneur en nicotine du tabac`` (Tabac 1982).
Taux de ponte. ,,Nombre d'œufs pondus par 100 poules d'un parquet donné. Dans les conditions idéales il doit se situer entre 80 et 90 pour cent`` (Villemin 1975).
2. Proportion d'un facteur dans un phénomène, sa fréquence pendant un intervalle déterminé. Synon. niveau.Le désir général de culture qui devient chaque jour plus vif va faire monter aussi, au niveau de l'enseignement supérieur, le taux de scolarisation (Berger, Homme mod. et éduc., 1962, p. 109).La tuberculose (...) a régressé dans la plupart des pays (...) au Danemark, en Suède, en Amérique du Nord et surtout aux Pays-Bas où la mortalité par tuberculose se réduisait, en 1960, au taux insignifiant de 3 pour 100 000 habitants (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 819).
Taux de chômage. ,,Rapport entre le nombre de demandeurs d'emploi et la population active`` (Cabanne Géogr. 1984).
Taux de fécondité*. Taux de létalité. V. ce mot dér. s.v. létal.Taux de morbidité*. Taux de mortalité*.
Taux de natalité. ,,Rapport entre le nombre de naissances au cours d'une période donnée et l'effectif total de la population`` (Gunn-Murcia Secours 1984). Le domaine exploré étant celui-là même de la vie humaine, de la naissance à la mort, c'est le rôle des différents taux mesurant la natalité, la fécondité, la mortalité, la reproduction ou le remplacement, de préciser le sens du mouvement et le rythme d'accroissement (Traité sociol., 1967, p. 277).
En partic. Degré.
Taux de défaillance d'un moteur. Synon. de fiabilité. (Dict. xxes.).
Taux d'invalidité. Courage merveilleux de celui qui, dans la foule, déploie l'Action Française. (Si on ne lui réduit pas son taux d'invalidité, à celui-là, c'est qu'il n'y a plus de gouvernement) (Montherl., J. filles, 1936, p. 957).
Taux d'incapacité de travail. ,,Degré d'incapacité permanente de travail exprimé en pourcentage par référence à une activité normale, et servant à déterminer le montant de la rente des accidents du travail ou de la pension d'invalidité`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
Prononc. et Orth.: [to]. Homon. tau, taud, tôt. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1283 tans (lire taus, cf. T.-L.) « prix fixé, réglé par une convention ou par l'usage » (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon,1511); 1364 taux (ds Coutumes de Lille, éd. Brun-Lavainne, p. 174, 20); 2. 1690 (Fur.: Taux du Roy, se dit aussi des reglements que le Roy fait de temps en temps pour fixer la qualité des intérêts des rentes constituées); 3. 1817 « proportion dans laquelle intervient un facteur variable » (Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 1, p. 114). Déverbal de l'a. fr. tauxer, var. de taxer (v. ce mot et taxation). Fréq. abs. littér.: 414. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 682, b) 214; xxes.: a) 219, b) 931. Bbg. Gohin 1903, p. 374.

Trésor de la Langue Française informatisé

TAUX, subst. masc.

I. − Niveau, montant (d'un prix) fixé par l'État ou par une convention. Synon. tarif.
A. − Prix fixé pour la vente de certaines denrées. Fixer le taux des produits alimentaires. Le taux de ces marchandises est fixé par ordonnance de police (Littré).
B. −
1. Montant, évaluation. Taux de la journée de travail, du SMIC; taux des actions cotées en Bourse; taux salarial. Vous verrez un dîner qui coûterait quarante francs par tête chez Baleine, du Rocher de Cancale, et même à ce prix Baleine ne serait pas sûr de réussir.Va pour le dîner de quarante francs, c'est à peu près le taux de ma pension pour un mois (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 212):
En matière de rémunération, ils [les accords] semblent encore très insatisfaisants aux partenaires syndicaux. Par définition, ils fixent des taux minimaux de salaires. Par définition aussi, les salaires réels des entreprises ne peuvent pas être inférieurs à ces taux, mais peuvent être supérieurs. Reynaud, Syndic. en Fr., 1963, p. 171.
En partic.
Montant des frais de justice. Réduire des écritures au taux convenable (Littré).
Taux horaire. ,,Valeur de l'intégralité des dépenses entraînées par le fonctionnement d'une machine ou le travail d'une section de production pendant une heure`` (Barr. 1974).
2. Au fig. Niveau, valeur. Partout, disent les graves Anglais dans leurs rapports, le taux moyen de la moralité s'élève par la lecture de la Bible; cette lecture perfectionne la raison (Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 1, 1817, p. 114).Chez Fontenelle, ne l'oublions pas, il y a le Normand encore qui se trahit et perce à travers le galant, l'homme positif qui sait le taux des choses et qui vise au solide (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 3, 1851, p. 319).
C. − Vx. Somme à laquelle une personne était taxée pour ses impositions. Synon. taxe, taxation.Taux excessif. Un contribuable qui voudrait représenter qu'il ne peut payer ce qu'on exige de lui, faute de proportion avec ses facultés, devrait dire que son taux est trop haut (Guizot1864).[Léonce de Lavergne] (...) tient compte sans doute, pour établir ce taux, de l'impôt en nature, la corvée royale, transformée en 1786 au moyen d'un surcroît de la Subvention égal au sixième du principal (Guyot, Agric. Lorr., 1889, p. 24).
II. − ,,Expression arithmétique de la variation dans le temps d'un élément quantifié ou de la relation existant à un moment donné entre deux éléments quantifiés`` (Bern.-Colli Extr. 1976). Synon. cours, pourcentage.
A. −
1. Taux (d'intérêt). (Tarif de l')intérêt annuel produit par une somme de cent francs et exprimant le rapport entre l'intérêt annuel et la somme empruntée. Taux en vigueur; taux fixé, réglé par la loi; emprunter à un taux avantageux, bas, modéré; prêter au taux de 9 %; taux bonifié, légal, réduit, usuraire; taux d'usure. Cet emprunt, d'une valeur de 60 millions de francs suisses, au taux de 4 %, et d'une durée de vingt-trois ans, sera émis au pair (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 11, col. 4).L'examen de l'influence des changements du taux d'intérêt sur les coûts ne constitue que le premier pas. L'influence à la propension à investir est seulement visible lorsque l'effet du changement du taux d'intérêt sur la rentabilité est démontré (Univers écon. et soc., 1960, p. 32-6).
2. En partic.
a) Taux (d'intérêt) actuariel. ,,Taux d'intérêt calculé en tenant compte du coût effectif de l'emprunt pour l'emprunteur ou de son rendement effectif pour le prêteur`` (Sousi-Roubi Banque 1983). Le taux actuariel est dit brut lorsqu'il ne tient pas compte de la fiscalité dont l'incidence est variable selon les modalités d'imposition et du niveau des revenus des [obligataires] (cenecoEntr.1980).
b) Taux de base (bancaire). ,,Taux d'intérêt annuel fixé par une banque et à partir duquel est calculé le coût des différents crédits qu'elle consent`` (Gestion fin. 1979).
c) Taux de capitalisation. ,,Taux de rendement, exprimé en pourcentage, d'un capital [placé] à long terme`` (Banque 1963).
d) Taux de change. ,,Taux ou parité d'une monnaie nationale par rapport aux monnaies étrangères`` (cida 1973). Nos prix hôteliers semblaient anormalement élevés, au taux de change officiel; au cours des billets importés, ils étaient plus compétitifs, mais la recette correspondante échappait au circuit légal (Jocard, Tour. et action État, 1966, p. 216).Taux de change flottant. ,,Parité d'une monnaie qu'on laisse s'établir suivant les lois de l'offre et de la demande`` (cida 1973).
e) Taux de couverture. Les opérateurs à découvert (...) sont tenus de déposer chez leur agent de change des couvertures (...) assurant la garantie de leurs opérations. Les organismes de surveillance de la bourse peuvent décider un relèvement des taux de couverture (Lamb.1970, s.v. couverture).
f) Taux de croissance. ,,Augmentation relative du P.N.B. Il a été fixé, pour le VIePlan, à 6 %`` (Phél. 1975). V. croissance C ex. de Wolkowitsch.
g) Taux d'escompte*, de l'escompte. Taux d'escompte de la Banque de France ou taux Banque de France (abrév. T.B.).
h) Taux de l'impôt. ,,Pourcentage à appliquer à la base d'imposition (base de calcul) pour trouver le montant de l'impôt dû au fisc`` (Jur. 1981).
i) Taux de marque. V. marque1I A 2 c.
j) Taux de rentabilité*.
B. − Rapport entre deux grandeurs dont l'une est variable. Taux de compression*; taux d'ionisation*.
C. −
1. Proportion d'un constituant dans un mélange. Synon. teneur.Taux de cholestérol, d'urée dans le sang; mesure du taux de prothrombine; taux sanguins, urinaires; atteindre des taux considérables, excessifs. La Commission adresse aux états membres toutes recommandations en ce qui concerne le taux de radio-activité de l'atmosphère, des eaux et du sol (Traité euratom, 1957, p. 338).Ce qui nuit aux objets c'est l'humidité relative de l'atmosphère, c'est-à-dire le pourcentage de cette humidité par rapport au taux de saturation de l'air ambiant (L. Benoist, Musées, 1960, p. 62).
Taux butyreux. ,,Teneur en matières grasses par unité de poids`` (Lar. agric. 1981). Le taux butyreux du lait varie entre 30 et 60 p. 1 000, c'est-à-dire entre 30 et 60 g de matières grasses par kilogramme de lait (Lar. agric.1981).
Taux protéique. ,,Teneur en matières protéiques par unité de poids`` (Lar. agric. 1981). Le taux protéique du lait varie entre 30 et 60 p. 1 000, comme le taux butyreux (Lar. agric.1981).
Taux de blutage. ,,Proportion de résidus ou issues laissés par 100 kg de blé mis à la mouture`` (Clém. Alim. 1978).
Taux d'extraction. ,,Quantité de farine obtenue après mouture de 100 kg de blé propre débarrassé de ses impuretés`` (Clém. Alim. 1978).
Taux de nicotine du tabac. ,,Teneur en nicotine du tabac`` (Tabac 1982).
Taux de ponte. ,,Nombre d'œufs pondus par 100 poules d'un parquet donné. Dans les conditions idéales il doit se situer entre 80 et 90 pour cent`` (Villemin 1975).
2. Proportion d'un facteur dans un phénomène, sa fréquence pendant un intervalle déterminé. Synon. niveau.Le désir général de culture qui devient chaque jour plus vif va faire monter aussi, au niveau de l'enseignement supérieur, le taux de scolarisation (Berger, Homme mod. et éduc., 1962, p. 109).La tuberculose (...) a régressé dans la plupart des pays (...) au Danemark, en Suède, en Amérique du Nord et surtout aux Pays-Bas où la mortalité par tuberculose se réduisait, en 1960, au taux insignifiant de 3 pour 100 000 habitants (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 819).
Taux de chômage. ,,Rapport entre le nombre de demandeurs d'emploi et la population active`` (Cabanne Géogr. 1984).
Taux de fécondité*. Taux de létalité. V. ce mot dér. s.v. létal.Taux de morbidité*. Taux de mortalité*.
Taux de natalité. ,,Rapport entre le nombre de naissances au cours d'une période donnée et l'effectif total de la population`` (Gunn-Murcia Secours 1984). Le domaine exploré étant celui-là même de la vie humaine, de la naissance à la mort, c'est le rôle des différents taux mesurant la natalité, la fécondité, la mortalité, la reproduction ou le remplacement, de préciser le sens du mouvement et le rythme d'accroissement (Traité sociol., 1967, p. 277).
En partic. Degré.
Taux de défaillance d'un moteur. Synon. de fiabilité. (Dict. xxes.).
Taux d'invalidité. Courage merveilleux de celui qui, dans la foule, déploie l'Action Française. (Si on ne lui réduit pas son taux d'invalidité, à celui-là, c'est qu'il n'y a plus de gouvernement) (Montherl., J. filles, 1936, p. 957).
Taux d'incapacité de travail. ,,Degré d'incapacité permanente de travail exprimé en pourcentage par référence à une activité normale, et servant à déterminer le montant de la rente des accidents du travail ou de la pension d'invalidité`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
Prononc. et Orth.: [to]. Homon. tau, taud, tôt. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1283 tans (lire taus, cf. T.-L.) « prix fixé, réglé par une convention ou par l'usage » (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon,1511); 1364 taux (ds Coutumes de Lille, éd. Brun-Lavainne, p. 174, 20); 2. 1690 (Fur.: Taux du Roy, se dit aussi des reglements que le Roy fait de temps en temps pour fixer la qualité des intérêts des rentes constituées); 3. 1817 « proportion dans laquelle intervient un facteur variable » (Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 1, p. 114). Déverbal de l'a. fr. tauxer, var. de taxer (v. ce mot et taxation). Fréq. abs. littér.: 414. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 682, b) 214; xxes.: a) 219, b) 931. Bbg. Gohin 1903, p. 374.

Wiktionnaire

Nom commun

taux \to\ masculin, invariable

  1. (Vieilli) Somme à laquelle une personne est taxée pour ses impositions ; taxation.
    • Ils gagnent beaucoup moins que les travailleurs urbains, mais ils doivent cotiser selon le même taux que les travailleurs urbains, par exemple. — (Aiqing Zheng, Libertés et droits fondamentaux des travailleurs en Chine, page 229, L'Harmattan, 2007)
  2. Prix, montant, tarif fixé par l'État.
    • Une ordonnance de police avait fixé un taux de vente pour telles marchandises.
    • Le taux du SMIC.
  3. (En particulier) Frais de justice, des fonds publics, etc.
    • Réduire des écritures au taux convenable.
  4. Loyer de l’argent, montant des intérêts réglés, établis ou stipulés par la loi.
    • En supposant le taux de l’intérêt stationnaire et égal, par exemple, à 5 pour 100, un capital de 100 fr. vaut une rente perpétuelle de 5 fr., […]. — (Joseph Bertrand, Traité d'arithmétique, page 218, L. Hachette et Cie, 1863)
  5. (Absolument) Taux d’intérêt déterminé par le marché, rendement.
    • Les serfs qui ne pouvaient payer les taxes exigées s’endettaient, souvent à des taux usuraires. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
    • Le surendettement a fortement augmenté depuis deux ans. […]. Principal accusé: le crédit revolving, ces emprunts qui peuvent se réutiliser au fur et à mesure des remboursements effectués. Bref, des emprunts que l'on ne rembourse jamais et dont les taux dépassent parfois les 20%. — (François-Xavier Devetter, Crédit (ir)responsable, dans Libération du 28 avril 2010)
  6. Proportion, rapport entre différentes grandeurs ; fréquence pendant un intervalle déterminé,
    • Jamais le taux de la natalité française n'est descendu aussi bas qu'en 1871, où il a été de 2,26 pour 100.[…]. Aucune autre nation ne présente une proportion aussi faible. — (Alexandre Dumas fils, La question du divorce, 1880, 12e éd., p.127)
    • Durkheim lui-même était gêné par le taux de suicide extrêmement bas de l'Angleterre du XIXe siècle. Une application rigide de son modèle explicatif ferait s'attendre pour cette masse exceptionnellement urbanisée qu'était le Royaume-Uni entre 1850 et 1900, à des taux d’autodestruction élevés. Or il n'en était rien. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 77)
    • Déjà, les enquêtes menées un jour de semaine de septembre 2008 au départ de la gare de Paris Lyon ont révélé des taux de remplissage des trains pouvant atteindre 105%. — (LGV Paris-Orléans Clermont-Ferrand-Lyon, Dossier du maître d'ouvrage ; Débat public, Octobre 2011-Janvier 2012, page 49)
  7. Proportion, teneur.
    • Quel est votre taux de cholestérol, quel est votre taux de glucose dans le sang?
  8. Valeur, tarif, montant.
    • Le taux de ces actions s’est amélioré à la bourse d’hier.
    • Quel est votre taux horaire ?
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAUX. n. m.
Chiffre auquel les intérêts de l'argent sont réglés, établis ou stipulés. Prêter de l'argent au taux réglé par la loi, au taux fixé par la loi, au taux légal, au taux de cinq pour cent. On disait de même autrefois : Au taux du roi, au taux réglé par l'ordonnance, etc. On dit dans un sens analogue : Le taux d'une rente viagère. Il se dit aussi du Prix fixé par ordonnance de police pour certaines denrées. Une ordonnance de police avait fixé un taux de vente pour telles marchandises. Il se dit également, dans un sens analogue, en parlant des Frais de justice, des fonds publics, des valeurs de bourse, etc. Réduire des écritures au taux convenable. Le taux de ces actions s'est amélioré à la bourse d'hier. Il désigne encore la Somme à laquelle une personne est taxée pour ses impositions. Son taux est trop élevé.

Littré (1872-1877)

TAUX (tô ; l'x se lie : un tô-z élevé) s. m.
  • 1Somme à laquelle une personne est taxée pour ses impositions ; ce qui est le sens propre. Que les surtaux des tailles seraient jugés sommairement ; qu'après trois mois… nul ne soit reçu opposant en surtaux ; et que ceux qui ne seront taxés qu'au-dessous de vingt livres… ne soient admis et soient contraints au payement de leurs taux, Arrêt du Cons. 25 fév. 1666.
  • 2Prix établi pour la vente des denrées. Le taux de ces marchandises est fixé par ordonnance de police.

    Fig. Et mettre à même taux le noble et le faquin, Régnier, Sat. X. Leur sotte vanité ne croit pouvoir trop haut à des faveurs de cour mettre un injuste taux, Regnard, le Joueur, II, 4. N'appréciant rien sur le taux de l'opinion, Rousseau, Ém. IV.

  • 3Se dit des frais de justice, des fonds publics, etc. Réduire des écritures au taux convenable. Le taux des actions des chemins de fer est de tant.
  • 4Le denier auquel les intérêts de l'argent prêté sont réglés, établis ou stipulés. Prêter de l'argent au taux légal. Le prêt n'a pu venir à l'ancien taux, parce que la quantité de l'argent a augmenté toutes les années en Europe, Montesquieu, Esp. XXII, 6.

    On disait de même autrefois : au taux du roi, au taux réglé par l'ordonnance, etc.

    On dit dans un sens analogue : le taux d'une rente viagère.

  • 5Se dit quelquefois en parlant de l'argent que l'on expose au jeu, du prix auquel on met la partie.

HISTORIQUE

XIVe s. Et lui faire amender selon la qualité du meffait au tax des gardes de nostre monnoye, Du Cange, taxare.

XVIe s. Chascune salle avoit un taux prefix et certain de la despense qui s'y devoit faire, Amyot, Lucull. 82.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « taux »

Déverbal de l'ancien français tauxer, variante de taxer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Taux est le masculin de taxe (voy. TAXER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « taux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taux to

Citations contenant le mot « taux »

  • Les femmes devraient toutes avoir fait du marketing, elles sauraient alors que le taux de satisfaction n'a rien à voir avec le taux de fidélité. De Olivier Charzat
  • Je conduis bien trop vite pour me préoccuper de mon taux de cholestérol. De Steven Wright
  • Le taux d'occupation des chaises d'une tablée est inversement proportionnel à la distance qui les sépare de la bouteille. De Anonyme
  • Un hôpital. C'est l'endroit où tu es le plus en sécurité. Pourtant, c'est l'endroit où il y a le plus haut taux de mortalité... De Clément Gaumont / La petite fleur du Vietnam
  • Quand Eric Cantona marche dans la rue, le taux d'accidents grimpe à Manchester, car les gens ont tendance à regarder par leur fenêtre plutôt que droit devant eux ! De Ken Loach / Evene.fr - Mai 2009
  • Alors que nous sommes en plein été, les taux immobiliers sont toujours très favorables aux projets des emprunteurs. Des emprunteurs qui doivent néanmoins composer avec les restrictions demandées aux banques par le Haut Conseil de Stabilisé Financière (HCSF), et avec les conséquences du confinement lié à la pandémie de COVID-19. MySweetimmo, Les taux immobiliers sont bas, les critères d’octroi se resserrent - MySweetimmo
  • Comparez gratuitement les taux immo Empruntis.com, 2020 : l’année de la remontée des taux du crédit immobilier ?
  • (BFM Immo) - Malgré la crise, les taux de crédits demeurent particulièrement bas. En moyenne, ils se hissent à 1,40% sur 20 ans et à 1,20% sur 15 ans. Certains profils d'investisseurs aisés peuvent même parfois bénéficier de taux allant de 1,05% sur 20 ans à 0,90% sur 15 ans. Une aubaine qui, dans les faits, devrait également permettre aux investisseurs dont les revenus se révèlent moins élevés d'accéder plus aisément à la propriété. BFM Immo, Immobilier : "Même avec 6.000 euros de reste à vivre, vous pouvez vous voir refuser l'accès au crédit" - Emprunter | BFM Immo
  • Les beaux jours du crédit facile et pas cher touchent-ils à leur fin ? Nous n’en sommes pas là, les taux restant encore très bon marché (1,45% en moyenne sur vingt ans). Mais les banquiers, refroidis par l’ampleur de la crise sanitaire et le risque de voir le chômage exploser, ont en effet appuyé sur la pédale de frein. D’abord, en rehaussant un peu leurs taux (de 0,15 à 0,20 point depuis avril), ensuite n’acceptant plus qu’au compte-gouttes de prêter sur plus de vingt-cinq ans, et enfin, en refusant les clients dont l’endettement excède le tiers de leurs revenus. Cela ne signifie pas qu’il est impossible de décrocher un petit rabais sur le taux affiché, mais les conditions de négociation devenant plus dures, c’est plutôt sur le terrain de l’assurance qu’il y a le plus à gagner désormais. Capital.fr, Crédit immobilier : quel taux pouvez-vous décrocher ? - Capital.fr
  • La Commission européenne ne voit pas d'objections à la majoration du taux de réduction d’impôt de 18% à 25%. Un décret est attendu pour qu'elle entre en vigueur pour les versements effectués jusqu’au 31 décembre 2020. L'Argent & Vous, IR-PME : feu vert pour le taux de réduction d’impôt majoré à 25% en 2020 , Actualité/Actu Epargne
  • Certaines banques ont revu à la baisse leurs taux de crédit immobilier en juillet. Une occasion de renégocier votre prêt selon le site Vousfinancer. Mieux Vivre Votre Argent, Crédit immobilier: baisse des taux d'intérêt, et si vous renégociez votre prêt?
  • Les particuliers qui n'ont pas abandonné leur projet immobilier peuvent bénéficier de conditions extrêmement favorables constatent les courtiers. Mais le taux d'endettement est étroitement surveillé et la durée du crédit n'excédera pas 25 ans. Les Echos, Crédit immobilier : les taux de juillet proches des plus bas historiques | Les Echos
  • Le conseil municipal s’est réuni les 7 et 27 juillet à huis clos à la salle polyvalente d’Oradour-Fanais. Les tauxCharenteLibre.fr, Les taux d’imposition n’augmenteront pas cette année - Charente Libre.fr

Images d'illustration du mot « taux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « taux »

Langue Traduction
Anglais rate
Espagnol velocidad
Italien vota
Allemand bewertung
Chinois
Arabe معدل
Portugais taxa
Russe ставка
Japonais 割合
Basque tasa
Corse rata
Source : Google Translate API

Synonymes de « taux »

Source : synonymes de taux sur lebonsynonyme.fr
Partager