Tarif : définition de tarif


Tarif : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TARIF, subst. masc.

A. −
1. Tableau indiquant le montant des droits à acquitter pour certaines opérations, les prix fixés pour certaines marchandises, la rémunération due pour la prestation de tel ou tel service. Tarif postal; tarif du transport des marchandises par le chemin de fer; tarif kilométrique; tarif des consommations affiché dans les cafés; tarif syndical; tarif fixé par un syndicat; augmenter les tarifs; tarif dégressif, forfaitaire, indicatif, préférentiel, spécial. On traite de gré à gré avec ces messieurs [les cochers] : la police n'a pas établi de tarif. On va au Pirée pour une drachme et demie ou pour 60 drachmes, suivant l'occasion (About, Grèce, 1854, p. 409):
1. marius: Fanny, veux-tu garder le bar quelques minutes? fanny, nerveuse: Et s'il vient des clients? marius: Tu les serviras... fanny: Je ne sais pas les prix. marius: Tu as un tarif... Tu t'arrangeras à peu près... Pagnol, Marius, 1931, I, 11, p. 93.
2. Spécialement
a) DR. ADMIN.
α) Tarif criminel. ,,Règlement concernant les frais de justice en matière criminelle, correctionnelle et de simple police`` (Cap. 1936).
β) Tarif (des frais des officiers ministériels). Tableau qui fixe les émoluments dus aux officiers publics ou ministériels pour les divers actes de leurs fonctions (d'apr. Cap. 1936). Tarif des greffiers (Lar. Lang. fr.).
b) DR. FISCAL
α) Tarif douanier/des douanes. Nomenclature des produits et marchandises soumis à taxation et des droits de douane qui leur sont applicables. La France a vu, en 1812 (...) une guerre longue, destructive, et qui fermait presque toute communication extérieure (...), des opérations de commerce faites par le gouvernement lui-même, des tarifs de douanes arbitrairement changés (Say, Écon. pol., 1832p. 390).Peel, anxieux de plaire aux libre-échangistes, supprimait du tarif douanier plus de sept cents articles et remplaçait ces recettes, perdues pour le budget, par une curieuse nouveauté, l'impôt sur le revenu (Maurois, Disraëli, 1927, p. 150).
Tarifs généraux ou autonomes des douanes. ,,Tarifs doua-niers fixés par décrets et révisables à tout instant`` (Barr. 1974). Tarifs conventionnels des douanes. ,,Tarifs découlant d'accords signés entre deux ou plusieurs États`` (Barr. 1974).
β) Tarif de l'impôt. Ensemble des règles applicables pour déterminer le montant de l'impôt à partir de la valeur de la matière imposable. (Dict. xxes.).
c) INDUSTR. DU TOUR.
α) Tarif binôme, monôme. Tarif comportant deux éléments tarifaires dont l'un est fixe et l'autre mobile, ou ne comportant qu'un seul élément tarifaire (Dict. xxes.).
β) Tarif horaire, saisonnier, etc. Tarif comportant des prix variables selon le moment de la fourniture (heure, jour, saison). Tarif de nuit. [Les utilisateurs d'appareils électriques] choisissent la possibilité d'utiliser un tarif « heures creuses » (8 h sur 24 h) appréciable (...) particulièrement pour les radiateurs à accumulation qui emmagasinent la chaleur la nuit pour la diffuser le jour (L'Express, 20 oct. 1979, p. 199, col. 2).
d) ÉCON. Tarif extérieur commun (abrév. TEC). (Ds Graw. 1981).
e) SÉCUR. SOC.
α) Tarif d'autorité. ,,Tarif de remboursement établi unilatéralement par l'autorité administrative, à défaut d'accords conventionnels entre la tutelle ou les caisses et la profession intéressée`` (Sournia 1973). Faute de quoi on irait tout droit vers ce que la profession ne souhaite pas: une médecine de caisse bureaucratique. À moins que ce ne soit vers un système à deux étages, où ne seraient valablement remboursés que les frais de maladie grave, et où les autres seraient seulement remboursés sur la base d'un « tarif d'autorité » (L'Express, 29 sept. 1979, p. 116, col. 3).
β) Tarif conventionnel. Tarif d'honoraires ou de prestation de service, établi par convention entre une caisse d'assurance-maladie et la personne physique ou morale qui fournit la prestation (d'apr. Sournia 1973).
γ) Tarif de responsabilité. ,,Barème selon lequel sont calculés, en matière de frais médicaux et pharmaceutiques, les remboursements effectués aux assurés sociaux`` (Admin. 1972).
f) SYLVIC. Tarif de cubage. Tableau permettant de connaître le volume approché des bois sur pied ou des grumes, en fonction d'une ou de plusieurs de leurs dimensions (diamètre, circonférence, hauteur). Tarif de cubage à une entrée, à double entrée, à entrées multiples. Il existe de nombreux tarifs de cubage donnant en fonction de la hauteur et de la circonférence au milieu le volume des arbres (Cochet, Bois, 1963, p. 125).
B. − P. méton. Montant du prix de certains services ou travaux. Billet à tarif réduit, à demi-tarif. Nous étions informés par lui (...) du nom des plus jolies femmes de la ville, du tarif de la vertu de chaque actrice, de la meilleure table d'hôte (Jouy, Hermite, t. 3, 1813, p. 258):
2. « Vingt sous les premières, dix sous les secondes, cinq sous les enfants et les personnes debout. » Tel était autrefois le tarif de nos divertissements artistiques quand une troupe de comédiens ambulants s'arrêtait, pour un soir, dans mon village natal. Colette, Mais. Cl., 1922, p. 131.
Plein tarif. Tarif sans réduction. Ledinger: Il avait déchiré des papiers (...)? Waldorf: (...) Sa carte d'entrée gratuite dans les musées allemands, ses permis de demi-place pour l'opéra (...). Il y a pas mal de belles choses dans la vie pour lesquelles il va payer maintenant plein tarif (Giraudoux, Siegfried, 1928, iv, 2, p. 162).En appos. Le nombre sans cesse croissant de voyageurs aériens sur l'Atlantique nous a amenés à créer un service exclusivement réservé à nos passagers plein tarif (Le Point, 16 oct. 1978, p. 92, col. 1).
TOUR. [Avec un autre subst. en appos. ou comme 1erélém. d'un n. comp.] Tarif couple, enfant, étudiant. Aller et retour Paris-Londres en tarif-visite: 450 F (Le Point, 6 août 1979, p. 25, col. 4).Les concubins notoires peuvent bénéficier du tarif « conjoint » d'Air Inter et d'Air France (Le Nouvel Observateur, 23 févr. 1981, p. 55, col. 3).
C. − Au fig.
1. Vx. Système d'évaluation des choses ou des gens. Le cabinet d'un journaliste en crédit est maintenant une vraie bourse littéraire (...); on peut y trouver, jour par jour, le tarif des réputations et le bulletin des amours-propres de la capitale (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 39).Et il avait à solliciter ces gens-là, lui qui aimait à user ses souliers plus que son chapeau. La mécanique publique, les formules et la comédie des rangs, avec ce tarif exactement réglé des considérations et des mépris (...), il en aurait volé au plafond (Pourrat, Gaspard, 1930, p. 220).
2. Fam. Barême qui permet d'évaluer certaines choses, en particulier les sanctions, les peines, les punitions. Deux mois de prison, c'est le tarif. Une série de feuillets imprimés relatant (...) tous les manquements auxquels les matelots sont sujets, avec, en regard, le tarif des peines encourues (Loti, Mon frère Yves, 1883, p. 2).Chaque évadé devait comparaître devant l'officier de justice, qui après l'avoir entendu prononçait sa sentence. Pure formalité, puisqu'à de rares exceptions près le tarif était uniforme. Ce tarif fut d'abord de cinq jours de prison (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 87).
Locutions
À ce tarif-là. Si l'on évalue les choses de cette façon-là. Le Généralissime: Ces avocats! Plaider l'irresponsabilité! Facile. Mais à ce tarif-là, nous n'avons jugé que des irresponsables (Ghelderode, Pantagleize, 1934, iii, 9, p. 134).
C'est/ce sera le même tarif. C'est, ce sera la même punition, la même sanction. (Dict. xxes.). Tu es privé de dessert, pour ta sœur c'est le même tarif (Dict. xxes.).
Le plein tarif. La punition, la peine maximale. Je vous préviens que l'adjudant-major se doute que vous vous rincez la gueule à longueur de journée! (...) Si vous vous faites paumer, ça sera le plein tarif! (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 23).
3. Fam. Prix à payer, sacrifice à faire pour obtenir tel résultat. Pour réussir, il est prêt à payer le tarif. J'ai, d'ailleurs, tenu à ce que tout se fasse le mieux possible... D'abord, j'ai payé le prix fort, le tarif de luxe, pour qu'elle ait toutes ses aises. Je lui ai choisi moi-même deux pièces communicantes, que j'ai fait remettre à neuf, et où j'ai fait transporter le mobilier de son ancienne chambre (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 151).
Prononc. et Orth.: [taʀif]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1572 tariffe fém. « tableau indiquant le montant des droits à payer, liste des prix fixés pour certaines marchandises ou certains services » (F. Flory, Tariffe, ou table proportionnelle des changes en Anvers et ailleurs, Anvers ds Cioranescu 16e); 1604 tarife fém. (doc. ds J. Baux, Mém. hist. de la ville de Bourg, t. III, p. 273 ds Gdf.); 1641 tarif masc. (Nouveau Tarif du Poisson d'Eaue douce, Paris ds Z. rom. Philol. t. 80, p. 459, note 25); b) 1929 « prix d'une marchandise, d'un travail » (Arland, Ordre, p. 137: une digne entremetteuse, qui lui verse le tarif demandé); 2. a) 1605 fig. « système d'évaluation » (Ph. de Marnix de Ste-Aldegonde, Différens de la relig., II, I, 3 ds Hug.: la tarisfe de Dieu); 1666 (Furetière, Roman bourgeois ds Romanciers du XVIIes., éd. A. Adam, p. 919: un tariffe pour l'évaluation des hommes et pour l'assortiment des partis); b) 1756 spéc., en parlant de punitions et de peines (D'Holbach, Le Christianisme dévoilé, p. 275: un ridicule tarif de péchés); 1783 (L.-S. Mercier, Tabl. Paris, t. 7, p. 247: le tarif des emprisonnemens). Empr. à l'ital.tariffa (1358 ds Pellegr. Arab., pp. 105 et 148), et celui-ci à l'ar. tar ι ̄f « notification, information; définition, détermination » (et ta ι ̄fa « notification, information; tarif »), n. d'action du verbe arrafa « annoncer, informer, faire connaître », 2eforme de arafa « connaître, savoir ». Fréq. abs. littér.: 166.
DÉR.
Tarifaire, adj.Relatif à un tarif (supra A). Allégement, mesure, réforme tarifaire; accords, négociations, nouvelles dispositions tarifaires. La plus grosse part du déficit des entreprises publiques revient à une S.N.C.F. remarquablement gérée mais ligotée par la politique tarifaire et le défaut de politique économique générale (Perroux,Écon. XXes.,1964,p. 533). [taʀifε:ʀ]. 1reattest. 1919 (Lar. mens., p. 764 b: la nouvelle loi tarifaire); de tarif, suff. -aire1*.
BBG.Vidos (B. E.). Archivum Romanicum. 1930, t. 14, p. 138.

Tarif : définition du Wiktionnaire

Nom commun

tarif \ta.ʁif\ masculin

  1. (Commerce) Tableau qui marque le prix de certaines denrées, les droits d’entrée, de sortie, de passage…
    • Tarif des douanes.
    • Tarif syndical, tarif imposé par un syndicat.
    • Tarif des frais et dépens, règlement qui fixe le coût des divers actes et les divers droits de vacations en matière de procédure.
  2. (Par extension) Prix à payer.
    • Le train à tarif réduit.
    • Les marchandises doivent être payées par l’acheteur au tarif indiqué, à moins qu’une négociation concluante ait eu lieu entre le vendeur et l’acheteur.

Nom commun

tarif masculin

  1. (Commerce) Tarif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tarif : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TARIF. n. m.
Tableau qui marque le prix de certaines denrées, les droits d'entrée, de sortie, de passage, etc., que chaque sorte de marchandise doit payer, le prix de certains travaux ou de certaines marchandises. Tarif des droits. Tarif des douanes. Tarif syndical, Tarif imposé par un syndicat. Tarif des frais et dépens, Règlement qui fixe le coût des divers actes et les divers droits de vacations en matière de procédure.

Tarif : définition du Littré (1872-1877)

TARIF (ta-rif) s. m.
  • 1Tableau d'indication temporaire ou permanente des droits à payer pour la navigation, le passage ou le parcours des rivières, l'exportation ou l'importation des denrées et marchandises, etc. Plus maudit qu'un tarif, Cyrano de Bergerac, Pédant joué, I, I. Comme la quotité de la dîme royale doit être certaine et sue de tous les contribuables, il est important qu'elle soit déclarée par un tarif public, Vauban, Dîme, p. 137. L'Angleterre n'a guère de tarif réglé avec les autres nations ; son tarif change, pour ainsi dire, à chaque parlement, par les droits particuliers qu'elle ôte ou qu'elle impose, Montesquieu, Espr. XX, 7.

    Fig. Si vous voulez savoir mon tarif, je trouve qu'un philosophe vaut mieux qu'un roi, un roi qu'un ministre, un ministre qu'un intendant, un intendant qu'un conseiller, un conseiller qu'un jésuite, et un jésuite qu'un janséniste, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 12 janv. 1763. Un ministre célèbre [Walpole] avait le tarif des probités, et s'en vantait publiquement, à la honte des Anglais, Raynal, Hist. phil. XIV, 45. Anciennement, mettre en tarif, autoriser une localité à percevoir la taille par la forme d'imposition qui lui paraissait préférable, Boisguilleb. Factum de la France, IX.

    Se dit, absolument, d'un édit qui, sous Mazarin, haussa les droits d'entrée sur les denrées et les marchandises. L'édit du tarif dans la minorité de Louis XIV fit révolter le parlement, et causa la guerre insensée de la Fronde ; on paya mille fois plus pour la guerre civile que le tarif n'aurait coûté, Voltaire, Dict. phil. Tarif.

  • 2 Terme de jurisprudence. État des droits ou émoluments alloués aux fonctionnaires publics et aux officiers ministériels, pour les différents actes de leur ministère.

    Tarif des frais et dépens, règlement qui fixe le coût des divers actes et les droits de vacations en matière de procédure civile, criminelle et de police

  • 3Rôle, tableau du prix de certaines denrées.

    Tarif des monnaies, table indiquant la valeur courante des monnaies.

    Tarif des glaces, table où le prix des glaces se trouve calculé d'après leurs dimensions ; il indique la marche un peu compliquée propre à déterminer le prix du décimètre carré pour chaque surface, et cette marche diffère suivant que la glace est au-dessus ou au-dessous de 661 décimètres carrés.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TARIF. Ajoutez :
1À coups de tarif, en élevant les tarifs. Elles [les compagnies de chemins de fer] auraient été nécessairement obligées de recourir à ce procédé très légal, et de repousser à coups de tarif l'encombrement des marchandises, C. Lavollée, Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1872, p. 854.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Tarif : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TARIF, s. m. (Financ. Comm. Douane.) table ou catalogue ordinairement dressé par ordre alphabétique, contenant en détail les noms des marchandises, & les droits pour leur passage, les entrées ou les sorties du royaume.

L’ordonnance du prince, art. 6. enjoint au fermier d’avoir dans chaque bureau, en un lieu apparent, un tarif des droits ; cela est juste & exécuté en partie, puisque par-tout on voit quelques lambeaux d’une pancarte enfumée, qui ressemble à quelque chose de pareil. Mais ne devroit-on pas proscrire les pancartes à la main ? Tous les changemens survenus dans les tarifs, ne devroient-ils pas être connus ? La sûreté publique n’exigeroit-elle pas aussi que dans chaque chambre de commerce du royaume, il y eût sous la garde des consuls, un livre que les négocians pourroient consulter, & où tous les arrêts survenus sur chaque espece, se trouveroient déposés ? C’est le fermier qui propose la loi, qui la rédige, & lui seul en a connoissance. On imprime à la vérité quelques arrêts du conseil ; mais les plus intéressans ne sont pas publiés, sur-tout lorsqu’ils sont favorables au commerce. Rien n’est plus propre à introduire l’arbitraire dans la perception, police aussi ruineuse pour les revenus publics que pour le contribuable ! Cela explique la différence qui se trouve souvent entre les entrées ou les sorties du royaume, les droits perçus dans un port ou dans un autre ; ce cas n’est pas si rare qu’on l’imagine.

Enfin si l’usage qu’on propose eût été établi depuis long-tems, beaucoup de nouveautés qui ont aujourd’hui pour titre la prescription, n’auroient point été admises, & le commerce auroit moins de charges à porter. Personne ne peut nier que la loi ne doive être connue dans tous ses détails par tous ceux qui y sont soumis ; mais dans les contestations qui s’élevent entre le négociant & le fermier, celui-ci a l’avantage d’un homme fort & robuste qui se battroit avec un aveugle.

Il y a plus, tout tarif des droits d’entrée & de sortie des marchandises dans un royaume, doit sans doute être reglé sur la connoissance intime du commerce, des étrangers qui vendent en concurrence, & des convenances réelles des consommateurs.

Quant au tarif exorbitant que les fermiers ont obtenu sur la sortie de plusieurs denrées qui paroissent surabondantes dans ce royaume, il a sa source dans cet ancien préjugé que les étrangers ne peuvent se passer de la France, en quoi l’on se trompe beaucoup. Cette idée ridicule a été fondée en partie dans le tems où la France vendoit des blés presque exclusivement, où les Polonois n’avoient point encore l’art de dessécher leurs grains ; où la Hollande n’en faisoit pas le commerce ainsi que l’Angleterre, où le Portugal & l’Espagne n’avoient pas autant de vignes qu’ils en ont planté depuis ; où la sortie des vins n’étoit point affranchie comme elle l’est aujourd’hui dans ce dernier pays ; où l’Allemagne fabriquoit peu de toiles ; enfin dans ces tems où tous ces commerces de concurrence n’existoient point encore.

Concluons que tant que les tarifs ne seront pas regardés comme une affaire de raison & non de forme, il n’y a rien à espérer des soins qu’on se donnera dans ce royaume en faveur de la prospérité du commerce. Considérat. sur les finances. (D. J.)

Tarif, (Manufact. des glaces.) la compagnie des glaces établie à Paris, a aussi son tarif, qui contient toutes les largeurs & hauteurs des glaces qu’elle fait fabriquer, & le prix qu’elle les vend, ce qui est d’une grande commodité pour les bourgeois & pour les miroitiers. Savary. (D. J.)

Tarif, (Monnoie.) c’est cette partie des déclarations & édits, qui marque le titre des nouvelles especes, & combien il doit y en avoir de chacune à la taille de l’or ou de l’argent ; ce mot désigne encore ces petits livrets que dressent d’habiles arithméticiens, pour aider au public à faire plus exactement & facilement leurs calculs, & qui ont été nécessaires dans les fréquentes remarques, refontes, augmentations, & diminutions des especes d’or & d’argent, qui n’ont été que trop souvent faites pour le malheur de l’état. (D. J.)

Tarifs ou comptes faits, (Comm.) ce sont des especes de tables, dans lesquelles on trouve des réductions toutes faites de différentes choses, comme des poids, mesures, monnoies, rentes à divers deniers, &c. ces tarifs sont extrèmement commodes dans le commerce, quand ils sont faits avec exactitude & précision. Id. ibid.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tarif »

Étymologie de tarif - Wiktionnaire

De l’arabe classique تعريفة, tar'rif (« prix »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de tarif - Littré

Espagn. tarifa, de l'arabe ta'arifa, notification, de ʾarrifa, faire connaître.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tarif - Wiktionnaire

De l’arabe تعاريف, taʕārif (« notification »), via l’italien tariffa.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tarif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tarif tarif play_arrow

Citations contenant le mot « tarif »

  • Des tarifs préférentiels sont proposés par l’office du tourisme de Mont-de-Marsan. SudOuest.fr, Landes : comment découvrir les sites touristiques du département à tarif réduit
  • Alors que les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz ont fondu de 25% depuis 2019, une nouvelle période d’inflation est en approche. Sur proposition de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), le gouvernement a déposé un projet d’arrêté afin d’opérer ce que l’on appelle un “lissage”. Censés diminuer de 5,1% en juillet selon les modalités de calculs habituels, les TRV du gaz n’ont finalement baissé que de 0,5%. L’intérêt est simple : aplatir au maximum les montagnes russes de la courbe des TRV, du côté des baisses, comme du côté des hausses. Avec la reprise des cours du gaz, les TRV auraient en effet dû augmenter de 3%, puis de 6% en octobre et novembre 2020. Le processus de lissage permettra d’atténuer considérablement la hausse, à respectivement à 0,9 et 1,7%. Malgré cela, l’augmentation prévisionnelle sera régulière jusqu’en février 2021 pour atteindre 6% au total. Capital.fr, Tarif du gaz : pour éviter les hausses des prochains mois, optez pour des prix bloqués - Capital.fr
  • A certains tarifs, on finit toujours par se laisser acheter. De Jean Yanne / Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
  • Les tarifs de chemins de fer sont aménagés d’une manière imbécile. On devrait faire payer des suppléments pour les retours... puisque les gens sont forcés de revenir. De Alphonse Allais
  • Bon nombre d’amateurs de football ne devraient payer que demi-tarif lorsqu’ils vont au stade. Durant tout le match, ils ne voient jouer que leur équipe. De Anonyme
  • Les incorruptibles n’ont pas de prix : ils ont un tarif. De José Artur

Images d'illustration du mot « tarif »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tarif »

Langue Traduction
Corse rata
Basque tasa
Japonais 割合
Russe ставка
Portugais taxa
Arabe معدل
Chinois
Allemand bewertung
Italien vota
Espagnol velocidad
Anglais rate
Source : Google Translate API

Synonymes de « tarif »

Source : synonymes de tarif sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires