Subsistance : définition de subsistance


Subsistance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SUBSISTANCE, subst. fém.

A. − Littéraire
1. Ce qui permet l'existence matérielle d'un individu, d'une collectivité. Contribuer à la subsistance de sa famille. La capacité qu'ont tous les produits, soit naturels, soit industriels, de servir à la subsistance de l'homme, se nomme particulièrement valeur d'utilité (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 61):
L'idée seule que, dans quinze jours, il me faudra verser à ma propriétaire, qui n'en a aucun besoin, une somme trouvée (?) au prix de quelles humiliations! et représentant notre subsistance pendant un mois, − cette idée infernale me prépare peu au respect pour les puissants salauds de ce monde. Bloy, Journal, 1903, p. 204.
Agriculture, économie de subsistance. Agriculture, économie qui répond aux besoins essentiels de la population mais ne permet pas d'excédent. Une multitude de petites économies agricoles fermées, essentiellement autochtones, où règne l'économie de subsistance et de troc (Univers écon. et soc., 1960, p. 36-7).Les exploitations ont alors tendance à revenir à une agriculture de subsistance puisque les salaires fournissent le numéraire nécessaire à la famille (Traité sociol., 1967, p. 328).
Moyen de subsistance. Moyen d'existence. Le travail des compilations est devenu un véritable métier, un moyen de subsistance, ce qui a multiplié le nombre des ouvrages médiocres (Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p. 194).
Tirer sa subsistance de. Gagner sa vie en. Les professeurs sont les seuls êtres au monde qui tirent leur subsistance de la poésie, des langues qu'on ne parle plus, de la beauté inutile (Brasillach, Corneille, 1938, p. 188).
2. Spécialement
a) ARM. En subsistance. Rattaché provisoirement pour la nourriture et la solde, à une unité, à un corps autre que le sien. Être en subsistance. L'adjudant-général Flavigny, commandant la place d'Angers, me défendit de partir seul, et me mit en subsistance dans une compagnie de canonniers d'Eure-et-Loir (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 184).
b) SÉCUR. SOC. Prise en subsistance. ,,Prise en charge par une caisse d'assurances sociales, des prestations d'un assuré affilié à une autre caisse du même régime`` (Méd. Biol. Suppl. 1982).
B. − En partic. Ensemble des biens qui permettent la satisfaction des besoins alimentaires d'un individu ou d'une collectivité. Synon. approvisionnement, denrées, nourriture, ravitaillement, vivres.Assurer, procurer la subsistance; pourvoir à la subsistance. Un petit nombre d'hommes des classes aisées et privilégiées, dévore la subsistance d'une grande multitude (Destutt de Tr., Comment sur Espr. des lois, 1807, p. 379).Comment vous nourrissez-vous? J'ai qualité pour assurer la subsistance des prisonniers allemands que nous faisons (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 372).
Au plur. [M. Necker] continua de rendre des services de chaque jour pour les subsistances de la capitale et pour les expédients du trésor (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 7, 1853, p. 364).Il y a là une première contradictionabaissement du niveau des subsistances parallèle au recul de la mortalitéqui est signalée par de nombreux auteurs (Tiers Monde, 1956, p. 372).De(s) subsistances. Relatif au ravitaillement alimentaire d'une communauté. Commission, crise, émeute de(s) subsistances. M. le maréchal ministre de la guerre, pour éviter à l'avenir tout désordre, a résolu de créer un bureau des subsistances en Afrique (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 310).Comme le problème des subsistances devenait aigu, la commune demanda, le 11 août, qu'on interdît le commerce de l'argent et la pratique des deux prix (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 266).
[À propos d'animaux] Nourriture. L'animal se meut pour chercher sa subsistance; c'est en cela que consiste en partie son être, c'est à cela qu'est en partie consacrée sa vie (P. Leroux, Humanité, 1840, p. 109).Les mâles ne travaillent jamais (...) ils ne vont même pas butiner pour leur propre compte et ne peuvent pourvoir à leur subsistance (Maeterl., Vie abeilles, 1901, p. 191).
ARM. Service des subsistances. Service de l'intendance chargé de fournir l'alimentation nécessaire à la troupe. Sur le bordereau de répartition des cartes, qu'i' disait, on n'avait pas mis le service des subsistances, le troupeau de bétail et le convoi administratif (Barbusse, Feu, 1916, p. 131).
Prononc. et Orth.: [sybzistɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1 a) 1471 « imposition jointe à la taille et affectée à l'entretien des troupes » (doc. ds Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t. 10, p. 625); ca 1730 plur. « tout ce qui est nécessaire à la nourriture et à l'entretien d'une armée » (Fér. Crit., avec citat. de Voltaire); 1752 subsistance des pièces « se dit de ce qui se paye pour faire subsister les officiers, canonniers et soldats qui servent une batterie » (Trév.); 1812 mettre en subsistance « recueillir dans un régiment un soldat isolé, le nourrir et lui donner la solde » (Mozin-Biber t. 2); b) 1618 [éd.] « ce qui soutient l'existence » (Vigenère, Traité du feu et du sel, p. 5); 1652 « moyens (matériels, financiers, etc.) de vivre » (La Rochefoucauld, Œuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t. 3, 1repart., p. 105); 1767 plur. « tout ce qui est nécessaire à l'alimentation d'une contrée (terme d'économie) » (Quesnay, Dialogues sur le commerce ds Brunot t. 6, p. 245, note 4); 2. [1514 « fait de subsister (en parlant d'un édifice) » (Bouchard, Grandes chroniques de Bretagne, fo43 vods Delb. mss)]. Dér. de subsister*; suff. -ance*. Autre mot que subsistance/subsistence (terme de philos.) (1372, D. Foulechat, trad. du Policraticus de J. de Salisbury, III, 6, 23 ds R. Ling. rom. t. 33, p. 323; fin xives., Aalma, 11937 ds Roques t. 2, p. 400; 1541, Calvin, Institution de la religion chrétienne, I, 13, 2, éd. J. D. Benoît, t. 1, p. 146) qui est empr. au lat. eccl. subsistentia (ives.-vies.) « substance, essence ». Fréq. abs. littér.: 433. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 360, b) 238; xxes.: a) 212, b) 425. Bbg. Guilhaumou (J.). Subsistance(s) et discours publics... Mots. 1984, no9, pp. 57-87.

Subsistance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

subsistance \syb.zis.tɑ̃s\ féminin

  1. Nourriture et entretien.
    • Vendresse, Troyon, Verneuil sont en proie à la même misère. Corbeny n'est plus qu'un monceau de ruines où il ne reste aucune ressource pour la subsistance même des habitants. — (Édouard Fleury, Le département de l'Aisne en 1814, 2e éd., Laon : Imprimerie d'Édouard Fleury, 1858, p. 556)
    • Il travaille pour la subsistance de sa famille.
    • Il n’a aucun moyen de subsistance.
  2. (Administration) (Militaire) Mettre un homme en subsistance dans un régiment, Recueillir dans ce régiment un soldat isolé dont le corps est éloigné, le nourrir et lui donner la solde.
  3. (Au pluriel) Tout ce qui est nécessaire à la nourriture et à l’entretien d’une armée.
    • Cette armée tire ses subsistances de tel pays.
    • La citadelle manquait de subsistances.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Subsistance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUBSISTANCE. n. f.
Nourriture et entretien. Pourvoir à la subsistance d'une armée. Tirer sa subsistance de quelque chose. Il a sa subsistance assurée. Il travaille pour la subsistance de sa famille. Il n'a aucun moyen de subsistance. En termes d'Administration militaire, Mettre un homme en subsistance dans un régiment, Recueillir dans ce régiment un soldat isolé dont le corps est éloigné, le nourrir et lui donner la solde.

SUBSISTANCES, au pluriel, se dit de Tout ce qui est nécessaire à la nourriture et à l'entretien d'une armée. Cette armée tire ses subsistances de tel pays. La citadelle manquait de subsistances.

Subsistance : définition du Littré (1872-1877)

SUBSISTANCE (sub-si-stan-s') s. f.
  • 1Nourriture et entretien. Il [Saint-Aubin] fait excuse d'avoir mis son bien à fonds perdu, fondé sur le besoin de la subsistance, Sévigné, 19 nov. 1688. J'avoue que Dieu ne leur a accordé [aux pauvres] aucun fonds en propriété ; mais il leur a assigné leur subsistance sur les biens que vous possédez, tout autant que vous êtes de riches, Bossuet, Panég. St François d'Ass. 1. Ce corps immense et avide [l'armée des Perses]… consumait tout en peu de temps ; et on a peine à comprendre d'où il pouvait tirer sa subsistance, Bossuet, Hist. III, 5. Il fallait envoyer de tous côtés des partis pour chercher des vivres, c'est-à-dire pour aller ravir à vingt lieues à la ronde la subsistance des paysans, Voltaire, Russie, I, 17. Comme aucun homme ne peut tirer sa subsistance absolument de lui-même, et qu'on ne saurait l'en tirer de plus près que par son travail, Rousseau, Hél. I, 24. L'existence de la mouche est nécessaire à la subsistance de l'araignée, Diderot, Ess. sur la vertu. Celui-ci… s'éloigna d'elle et refusa même de lui assurer une subsistance pour un enfant dont il l'avait laissée enceinte, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

    Fig. C'est [vos lettres] tellement la subsistance nécessaire de mon cœur et de mon esprit, que je languis quand elle me manque, Sévigné, à Mme de Grignan, 30 avr. 1689.

  • 2 Au plur. Ce qui est nécessaire pour l'alimentation d'une contrée. La pénurie des subsistances tient moins à l'infécondité des terres qu'aux fautes du gouvernement, Tessier, Instit. Mém. scienc. t. I, p. 278.
  • 3 Au plur. Tout ce qui est nécessaire à la nourriture d'une armée. La citadelle manquait de subsistances. Le reste de cette campagne ne fut plus que subsistances, Saint-Simon, 23, 4. Dès lors [dans la retraite de Moscou], suivant qu'ils se trouvèrent les plus forts ou les plus faibles, ils arrachèrent violemment ou dérobèrent à leurs compagnons mourants leurs subsistances, leurs vêtements, Ségur, Hist. de Nap. IX, 14.

    Terme d'administration militaire. Mettre un homme en subsistance dans un régiment, nourrir et solder un soldat isolé qui a été recueilli dans un régiment, jusqu'à ce qu'il puisse rejoindre son corps.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce mot [hypostase] emporte subsistence, qui reside en un seul Dieu, Calvin, Instit. 70.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « subsistance »

Étymologie de subsistance - Wiktionnaire

 Dérivé de subsister avec le suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de subsistance - Littré

Lat. subsistentia, de subsistere, subsister.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « subsistance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
subsistance sybzistɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « subsistance »

  • Un nouveau rapport de l’ONU, publié ce vendredi, montre une hausse de la faim dans le monde. Cette hausse est due à la montée en flèche du coronavirus qui anéantit les vies et les moyens de subsistance. ONU Info, La Covid-19 engendre une montée en flèche du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde (ONU) | ONU Info
  •  Il existe un risque accru de pluies inférieures à la moyenne au cours de la prochaine saison d’octobre à décembre, ce qui pourrait menacer davantage la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dans toute la région, ajoute l’organisation onusienne. , Rwanda: la FAO met en garde contre une crise alimentaire majeure en Afrique de l’Est - Apanews.net
  • “Nous avons orienté le gouvernement pour qu’il appuie la résilience des secteurs touchés, qu’il préserve les emplois et soutienne le pouvoir d’achat des ménages restés sans moyens de subsistance”, a indiqué le Souverain dans un Discours adressé mercredi à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône. Atlasinfo, Covid-19 : le Roi Mohammed VI appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires - Atlasinfo
  • L'escalade de la violence dans différentes parties de la province soudanaise entraîne une augmentation des déplacements, compromet la saison agricole, provoque des pertes de vies et de moyens de subsistance et entraîne des besoins humanitaires croissants. ONU Info, Soudan : 60 personnes tuées au Darfour sur fond de forte augmentation de la violence dans la province | ONU Info
  • La décision du ministère de la Défense nationale concernant le lancement d’opérations de pulvérisation de plantations de coca dans certaines régions de Colombie pourrait causer des violations des droits humains dans les communautés paysannes qui dépendent de cette culture pour leur subsistance, a déclaré Amnesty International le 22 juillet. De plus, le lancement d’une opération d’éradication forcée de cultures risque d’aggraver les situations de conflit dans le pays, et les communautés rurales pourraient dès lors se retrouver dans une situation encore plus dangereuse, en particulier les dirigeant·e·s sociaux. , Colombie. La décision d’éradiquer de force des cultures illicites risque de causer des violations des droits humains | Amnesty International
  • Spectacle présenté par le Théâtre de Nihilo Nihil dans le cadre du festival de théâtre de l'Arc Mosellan L’homme est un animal inconsolable et gai. L’homme est un animal inconsolable et gai. Ce propos, l’auteur le prête à son personnage : Léon, un « personnage auteur » tricotant pessimisme et idéalisme à chaque élan de sa boiterie. Le Nombril... c’est ce qui se passe dans la tête de Léon, auteur dramatique, qui tire sa subsistance, et celle de son entourage, du théâtre, pour qui il écrit sa dernière pièce, une œuvre ironique : Les Misérables... c’est ce qui se passe dans la tête de Léon, qui commande à des caisses vides dans lesquelles il se couche comme dans un cercueil, mettant en scène sa propre mort, tentant d’attirer un reste d’affection de la part ses proches, vers cet aspirateur à sentiments : son nombril. , «Le nombril»de jean Anouilh : Spectacle Humour a Bertrange
  • Mais cet alignement a été réorganisé par des approches contrastées face à une crise mondiale terrifiante. L’Europe a généralement maîtrisé la propagation du coronavirus, permettant à de nombreuses économies de rouvrir tout en protégeant les travailleurs dont les moyens de subsistance ont été menacés. Les États-Unis sont devenus un symbole d’insouciance et de discorde face à une grave urgence, suscitant des inquiétudes croissantes sur le sort des emplois et de la subsistance. News 24, Malgré un plongeon historique, l'économie européenne montre des signes de reprise - News 24

Images d'illustration du mot « subsistance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « subsistance »

Langue Traduction
Corse sussistenza
Basque bizirauteko
Japonais 生計
Russe пропитание
Portugais subsistência
Arabe الكفاف
Chinois 生计
Allemand lebensunterhalt
Italien sussistenza
Espagnol subsistencia
Anglais subsistence
Source : Google Translate API

Synonymes de « subsistance »

Source : synonymes de subsistance sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires