Bectance : définition de bectance

chevron_left
chevron_right

Bectance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BECQUETANCE, BÉQUETANCE, BECTANCE, subst. fém.

Arg. Nourriture, repas :
1. Mais pour la bectance mon ami! Fallait quand même, que je trouve du bulle! (...) On me faisait du « crédo » nulle part! (...) ni le boulanger(...) ni la fruitière... Céline, Mort à crédit,1936, p. 466.
2. Judex, Lebail étaient de corvée. Ils ramassèrent les bouthéons, se dirigèrent vers la porte(...) Forestier(...) les repoussa vers l'intérieur : − Non, (...) on va vous apporter votre becquetance, la compagnie est consignée. P. Vialar, La Mort est un commencement,Les morts vivants, 1947, p. 358.
Marchand de béquetance. Restaurateur :
3. « Quand il y en a pour le marchand de béquetance, il y en a pour le marchand de sommeil. » A. de Lafaille (Larch.Suppl.1880, p. 14).
Rem. Attesté dans Lar. encyclop., Rob. Suppl. 1970 et Lar. Lang. fr.
1reattest. béquetance 1880 (supra ex. 3); becquetance (1907 France); bectance 1916 (Barbusse, Le Feu, p. 27); dér. de becqueter*, étymol. 2 c, suff. -ance*. Lar. encyclop. admet becquetance ou bectance. Rob. Suppl. 1970 écrit uniquement becquetance. Fréq. abs. littér. : 6.

Bectance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

bectance \bɛk.tɑ̃s\ féminin

  1. (Argot) ou (Populaire) Nourriture.
    • Question bectance, c'était le paradis.
    • — Certes, le chemin fut long… mais rien que les viennoiseries parisiennes valaient cette peine !
      — Hormis votre passion pour la bectance… vous avez quoi à m’apprendre ?!

      — (Thierry Glorris, Lisa, Le Codex angélique tome 2, Delcourt, 2007, planche 11, cases 4-6.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bectance »

Étymologie de bectance - Wiktionnaire

De becter avec le suffixe -ance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bectance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bectance bɛktɑ̃s play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bectance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bectance »

  • Rien n’avait changé depuis sa fermeture, si ce n’est que Françoise Livinec, la nouvelle « directrice », on va dire ça, en a fait l’incontournable rendez-vous du beau et du vrai, chaque été. « Les Treize dimanches », un nom malicieux pour un cycle estival abordant grandeurs et misères de notre époque. Eh bien oui, l’École a rouvert ses portes et tout le monde y vient, même les écoliers, même les profs, par milliers d’amateurs. Dans les dortoirs sont accrochés les tableaux des grands artistes actuels, connus ou pas, originaires du monde entier. Sous le préau ça discute, ça prend des notes, ça rigole, ça picole, et ça tend l’oreille à la dive parole des intervenants qui sont tour à tour Mona Ozouf, Alain Rey, Michel Onfray, Irène Frain, Loïg Chesnay-Girard, Erik Orsenna, Catherine Puget, pour ne citer qu’eux… Et la cantine ? On y mange, pardi ! On commence par là : la bectance, le hanap, une sagesse héritée des druides héritiers d’Hippocrate héritier des dieux - revue et corrigée par Descartes et ses disciples dont l’un des meilleurs la formalise ainsi : « Je mange, donc je pense, donc je suis… » Le « beau », le « vrai », « l’un », c’est gouleyant et festif, à l’École des Filles, et ça mène à l’humour, politesse de l’amitié bretonne. Le Telegramme, Le Télégramme - Débats - Il faut sauver le phare du Huelgoat
  • Ça vous dirait un dessert enveloppant comme la couette en duvet d’oie sous laquelle vous vous apprêtez à plonger dans la sieste? Durant le confinement, on redécouvre et on prolonge ce temps délicieux qu’est le roupillon d’après la bectance de midi. D’ordinaire, la sieste est l’apanage du week-end, des heures creuses après le poulet du dimanche. On s’y enfonce avec le contentement du mangeur repu et parfois une insouciance boostée par l’abus de pinot noir. Il y a autant de façons de siester que de faire l’omelette, c’est dire. On peut s’y adonner sur le vieux canapé orange fatigué, au ras des pâquerettes de la pelouse, comme sous un baldaquin de manoir, l’essentiel étant de rester fidèle à nos rituels. Les plus studieux dévissent dans le sommeil après avoir tenté de gravir la face nord de leur quotidien préféré. Les béotiens passent par la case digeo en faisant valoir qu’une vieille prune vaut tous les Prozac. Les obsédés cathodiques n’en finissent pas de zapper sur l’écran du salon jusqu’à ce que la télécommande leur tombe des mains quand ils s’endorment. Les amis des bêtes roupillent en chien de fusil avec Médor ou avec le greffier sur le ventre. Les hardeurs du dimanche tentent, avec plus ou moins de succès, un prélude coïtal avant de ronfler. Les fâcheux grognent contre leur descendance pépiant devant Fortnite. Les mufles soupirent rageusement en écoutant les bruits de la vaisselle qu’ils ne font jamais. Libération.fr, La Scandinavie au goûter - Culture / Next
  • Que serait la cuisine sans l’intelligence de la main? Celle qui coupe, émince, cisèle, taille, pétrit, malaxe, façonne… Trop souvent, le vaste monde de la bectance (commis, serveurs et serveuses, chefs et cheffes, boulangers et boulangères, etc.) se retranche dans le silence quand on leur demande de décrire, raconter leur profession. Combien de fois avons-nous attendu l’antienne «J’ai pas les mots» dans la bouche de ces femmes et de ces hommes pour qui les métiers du boire et du manger n’ont pas été toujours un choix au départ, mais une orientation scolaire forcée. «C’était ça ou mécanique générale», nous a dit un jour un chef, mi-amer, mi-ironique. Aujourd’hui, alors que la pandémie met à mal leurs activités, il est crucial de rappeler aux gens du fourneau, du billot, du pétrin qu’ils possèdent un trésor trop souvent ignoré par nous autres, mangeurs attablés loin des cuisines: l’intelligence de la main. Celle qui prolonge la pensée, concrétise l’idée, reproduit le savoir-faire, met en scène la sensibilité, la créativité de l’homme, les goûts, les textures des ingrédients.  Libération.fr, Le palet des gourmands - Culture / Next
  • Aux dépités du ballon rond (j'en suis), une bectance à la maison, entre gens courtois qui discutent foot, ça vous dit ? Fricassé de Pangolin au menu, n'oubliez pas la bouteille ,surtout... L'Équipe, Coronavirus : les Championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 à l'arrêt dès ce vendredi ? - Foot - Coronavirus - L'Équipe
  • Bah oui... Je crois que l'artiste a pas bien compris comment cela se passe... Il se pose pas la question de savoir pourquoi il a encore e l'eau au robinet ? De l'électricité ? Un téléphone qui marche ? De la bectance à acheter ? , Beyond : un artiste imagine à quoi ressemblerait le monde si le confinement ne devait pas s'arrêter
  • Et si l'on se libérait de ce bouillon qui, depuis plus de 40 ans, corrige les cuisinières - selon l'expression sénégalaise - ?! -comme si nous étions démunis devant une marmite, aux abois devant nos fourneaux !Certains, oui, n'ont pas la bectance et les casseroles pour récréation, mais si alternative il y a, nul doute que beaucoup auront envie de reprendre le contrôle de leur assiette, ne serait-ce que pour le plaisir de retrouver le goût des produits. La révolution du bouillon est un premier pas.Le bouillon fait maison est facile à réaliser, à conserver, savoureux et équilibré.Il vous laisse le choix des saveurs, y compris si vous êtes amateurs de sucre.Le bouillon maison est une base, à vous de vous l'approprier et de l'adapter selon vos envies, avec à la clef, le bon goût des légumes, des épices et du fumé de chez nous !(Rediffusion du 6 octobre 2018). RFI, Le cube aux orties ! - Le goût du monde
  • On ne dira jamais assez à quel point le temps est un élément majeur en cuisine. Quand il détermine le rosé du foie de veau ou du pavé de bœuf. Quand il fait chanter l’œuf dans la casserole, à la coque ou dur. Quand il scande la cuisson des pâtes et des haricots verts al dente. Tout cela appartient aux fondamentaux des fourneaux et d’autres activités où le temps est un ordonnancement que partagent la cuisinière, le boucher et le conducteur de train. Le chronomètre n’est pas un ennemi quand il confit le rôti de porc, fait souffler les meringues. Pourtant, il y a un hic aujourd’hui : le temps en cuisine n’est plus une évidence, il est devenu une contrainte. La dictature du micro-ondes-surgelés a sans doute contribué à ce malentendu. Car oui, il s’agit d’un quiproquo : en contemplant le temps du mijotage, on a l’impression de le perdre. Pire, en nombrilisant notre bectance à coups de livraisons par des sans-papiers exploités, nous sommes devenus des obsédés de la montre dans l’assiette.Alors aujourd’hui, on vous propose de revenir à l’essentiel: le frichti au long cours qui donne du temps au temps. Ecoutez Marguerite Duras dans la Cuisine des écrivains (1) évoquant la potée: «Ça doit cuire trois heures en tout et dans cette recette-ci, le jambonneau ayant cuit une demi-heure, il reste deux heures et demie de cuisson. Vous mettez beaucoup d’eau et vous êtes tranquille pendant deux heures et demie. Petit à petit l’odeur merveilleuse se répand dans la maison fermée, fermée parce que c’est un plat d’hiver. Quand c’est fini vous n’êtes pas obligé de manger ce plat. Il faut que vous le sachiez : rien ne vous oblige à en manger. Vous pouvez aussi bien aller vous coucher. Vous vous réveillez vers minuit. Vous allez au frigidaire, vous buvez un grand verre de lait glacé. Vous retournez dans votre lit, vous vous rendormez, vous souriez d’aise tellement se rendormir est toujours délicieux.» Libération.fr, Le temps retrouvé du bœuf confit à la sangria - Culture / Next

Traductions du mot « bectance »

Langue Traduction
Corse bectance
Basque bectance
Japonais 弁護
Russe bectance
Portugais bectância
Arabe bectance
Chinois 行为
Allemand bectance
Italien bectance
Espagnol bectancia
Anglais bectance
Source : Google Translate API

Synonymes de « bectance »

Source : synonymes de bectance sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires