Boustifaille : définition de boustifaille

chevron_left
chevron_right

Boustifaille : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOUSTIFAILLE, subst. fém.

Populaire
A.− Repas plantureux. Synon. bombance, bonne chère.Aimer la boustifaille. Faire une bonne boustifaille. Une vie de boustifaille :
À Pierrot elle demanda : − Vous dînez ici? − Je veux, répondit Pierrot. J'ai une de ces dents. Et mes copains aussi... pas vrai les gars? À la perspective de boustifaille, Mésange réagit joyeusement en s'asseyant d'un mouvement souple et élégant sur le bureau. Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 170.
B.− P. ext. Nourriture. Synon. mangeaille, victuailles.Baguer, préparer sa boustifaille. Des grues bâfraient des langoustes, des gâteaux, toute une boustifaille de riches (Montherlant, Les Bestiaires,1926, p. 547).
Synon. arg. La bectance, la bouffe, la bouftance, la croûte, la cuistance, la graille, la jaffe, la tambouille, la tortore.
PRONONC. ET ORTH. : [bustifɑ:j]. Cf. -aille. Les dict. gén. n'enregistrent que le terme boustifaille. Boustif(f)e s'écrit avec un ou 2 f dans Céline, Mort à crédit, 1936, p. 219 et 424. Il est écrit avec 2 f dans R. Giraud, Le Royaume d'arg., Paris, Denoël, 1965, p. 28.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1821 boustifaille (Desgranges dans Sain. Lang. par., p. 114 : Tu ne fais que boustifer, vive la boustifaille! Tous ces mots-là sont des barbarismes enfantés par la populace). Formation expressive à partir de bouffer* « manger gloutonnement »; boustifaille étant un terme dial. d'aire très étendue (FEW t. 1, p. 440b, s.v. borda); à partir du rad. de bouffer* « manger gloutonnement » on peut imaginer une double évolution : a) un dér. en -aille* (cf. mangeaille, ribaudaille, ripaille, etc.) bouffaille attesté en 1792 (Hébert, Père Duchesne, no199, p. 4 d'apr. Walter dans Quem.), b) des verbes dér. fréquentatifs *bouffeter (cf. débéquer/(dé)bèqueter, gober/gobeter, piquer/piqueter, etc.), bouffetifer* (cf. ébouriffer); d'où les subst. bouffetifaille ou boutiffaille (dial. du centre, Jaub.), puis, par dissimilation, boustifaille.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 20.
BBG. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 174. − Sain. Lang. par. 1920, p. 114. − Wexler (P. J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 215.

boustifaille , subst. fém.(altération expressive de boufaille, dér. de bouffer)pop., « nourriture, repas »

Boustifaille : définition du Wiktionnaire

Nom commun

boustifaille \bus.ti.faj\ féminin

  1. (Populaire) Repas copieux, bombance.
    • Après cette boustifaille une sieste s’impose!
    • Mes amis, autrefois, dans cet aimable autrefois, on se mariait savamment ; on faisait un bon contrat, ensuite une bonne boustifaille. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
  1. (Par extension) Nourriture, mangeaille.
    • – Bon, il y a de la boustifaille !
      […], il entra et se mit en devoir d’explorer l’établissement. Il y découvrit plusieurs flacons de lait stérilisé, des bouteilles d’eau minérale, deux énormes boites de biscuits, un grand bocal de gâteaux éventés, […] pour plus de cinquante personnes.
      — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 327 de l’éd. de 1921)
    • Il venait nous retrouver, nous ses potes, dans des cafés où c'est que nous causions de boustifaille, de cinoche et de philo. — (Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Denoël, 2000, collection Folio, page 13.)

Forme de verbe

boustifaille \bus.ti.faj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe boustifailler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe boustifailler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe boustifailler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe boustifailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe boustifailler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Boustifaille : définition du Littré (1872-1877)

BOUSTIFAILLE (bou-sti-fâ-ll', ll mouillées) s. f.
  • Terme populaire. La bonne chère. Aimer la boustifaille.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boustifaille »

Étymologie de boustifaille - Wiktionnaire

Dérivé de bouffer altéré expressivement avec le suffixe -aille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boustifaille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boustifaille bustifaj play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « boustifaille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boustifaille »

  • Friands de viscères, les gros mâles exigeront prestement par la force que les plus petits attendent qu’ils finissent de manger avant d’ambitionner. Mais bientôt, ces oiseaux se feront abréger leur repas par l’arrivée des hyènes qui s’empareront de la bête morte. Délogés de la grande mangeaille, les vautours stationneront non loin du repas en espérant profiter de la moindre faille dans le dispositif des hyènes pour foncer sur la proie et en arracher rapidement un morceau. Il arrive aussi que les effluves de boustifaille parviennent aux narines des lions qui, contrairement à la croyance populaire, ne lèvent pas le nez sur la charogne quand la chasse n’est pas fructueuse. Ils viendront évincer les hyènes qui essayeront incessamment de revenir à la table en hurlant au ciel leur frustration. La Presse, Libye: pourquoi pas Sarkozy à la Cour pénale internationale?
  • Un petit mot encore…nous avons pu rencontrer, l’un des pensionnaires de la pension Naze, relogé depuis ces derniers jours à l’ASFA, l’association Saint François d’assise… Pendant 5 ans, Alain B. a vécu dans la pension NAZE, 5 chemin Brume à Saint-François. Ce qu’il raconte est édifiant, effarant parfois. Certains pensionnaires versaient 800 euros de loyer, toujours en espèces… Question boustifaille, sardines Robert jours de fête, rarement de la viande, brèdes chouchou et mouroum… Une assistance sociale passait de temps à autre. Clicanoo.re, [Editorial] Un dimanche à Bamako | Clicanoo.re
  • Je vous accuse Gilbert Annette, maire de Saint-Denis. Comme les autres vous saviez l’existence de deux ou trois mouroirs dans votre circonscription. Ces mouroirs que grâce à nous, Journal de l’Ile, les services de l’État font depuis jeudi dernier évacuer… Comme les autres, l’ARS et Nassimah Dindar vous vous en êtes foutu parce que ces pauvres gens ne votent pas, n’ont jamais voté. Pendant le confinement, ces indigents-là n’ont pas été visités par votre belle-fille Éricka Bareigts, candidate à votre trône. Ils n’ont pas été abreuvés non plus de colis, de boustifaille, de rouleaux de papier-cul livrés à domicile par les agents de votre CCAS particulièrement efficaces en période électorale.  Clicanoo.re, [Editorial] Je vous accuse | Clicanoo.re
  • 16h40 : Et pendant ce temps, notre journaliste Thomas Baïetto ne manque pas une miette les débats conclusifs de la Convention citoyenne pour le climat. Ça tombe bien, il est question de boustifaille. Franceinfo, DIRECT. Convention citoyenne pour le climat : les citoyens ont adopté à 95% le rapport définitif

Traductions du mot « boustifaille »

Langue Traduction
Anglais grub
Source : Google Translate API

Synonymes de « boustifaille »

Source : synonymes de boustifaille sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires