La langue française

Spadassin

Sommaire

  • Définitions du mot spadassin
  • Étymologie de « spadassin »
  • Phonétique de « spadassin »
  • Citations contenant le mot « spadassin »
  • Traductions du mot « spadassin »
  • Synonymes de « spadassin »

Définitions du mot « spadassin »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPADASSIN, subst. masc.

A. − Vieilli, péj. Homme d'épée habile dont on louait les services pour sa protection ou celle de quelque personne. Synon. bretteur, ferrailleur.Duel avec un spadassin. L'escouade déconfite se le tint pour dit et disparut comme si elle eût été ingambe, tant le jeune duc inspirait de terreur à ces spadassins, gens de sac et de corde, qui n'étaient pourtant pas fort timides de nature (Gautier, Fracasse, 1863, p. 218).C'est à peine si le roi était en sûreté dans son Louvre et sa cour ressemblait à celle d'un petit prince d'Italie, entouré de complots et d'assassinats. Il lui fallait à son service, pour le protéger, des spadassins qu'on appela les mignons et qui furent ensuite les Quarante-Cinq (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 181).
B. − P. ext. Homme de main, tueur à gages. Le plus sûr moyen de préserver monsieur de Kergaz de tout péril est, à coup sûr, de se débarrasser du spadassin qui le devait tuer (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p. 473).Il a tiré en l'air et encaissé immédiatement le projectile de l'autre, un homme habile et sûr de soi, rompu au pistolet, un spadassin à gages (Arnoux, Algorithme, 1948, p. 284).
P. anal. Celui qui est plein d'ardeur dans les débats d'idées, la critique, le pamphlet. La polémique, mon cher, est le piédestal des célébrités. À ce métier de spadassin des idées et des réputations (...) littéraires et dramatiques, je gagne cinquante écus par mois (Balzac, Illus. perdues, 1839, p. 272).J'ai été payé, d'ailleurs, à la même caisse que vous, mais beaucoup plus cher, à cause de ma notoriété supérieure de spadassin catholique, laquelle m'a valu déjà de si abondantes richesses, comme chacun sait (Bloy, Journal, 1892, p. 52).
Rare, empl. adj. Devant ces héros de chair et d'os, je perdais mon intelligence prodigieuse, mon savoir universel, ma musculature athlétique, mon adresse spadassine (Sartre, Mots, 1964, p. 110).
Prononc. et Orth.: [spadasε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Subst. a) 1534 comte Spadassin, nom plais. d'un comte de l'armée de Picrochole (Rabelais Gargantua, chap. 31, 7, éd. R. Calder, M. A. Screech, V.-L. Saulnier, p. 193); 1559 nom commun (Amyot, Vies des hommes illustres, Agésilas, IX ds Fonds Barbier); b) 1548 espadassin (N. Du Fail, Baliverneries d'Eutrapel, éd. G. Milin, p. 60, 222), seulement xvies. (v. Hug.); 2. 1653 adj. (Scarron, Dom Japhet d'Arménie, IV, 5 ds Fonds Barbier). Empr. à l'ital.spadaccino « celui qui met facilement la main à l'épée » (dep. xvies., Varchi, Berni ds Tomm.-Bell.), d'abord « petite épée » (dep. xves. d'apr. DEI), dér. de spada « épée » (v. ce mot). Fréq. abs. littér.: 73. Bbg. Hope 1971, p. 223. − Vidos 1939, p. 304.

Wiktionnaire

Nom commun

spadassin \spa.da.sɛ̃\ masculin

  1. Bretteur, ferrailleur, duelliste utilisant l’épée.
    • Je ne suis pas un spadassin, et n’étant mousquetaire que par intérim, je ne me bats que lorsque j’y suis forcé. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
  2. Tueur à gages.
    • Au demeurant, ce dernier devait aux spadassins de la Sarkozie deux exfiltrations aussi rocambolesques que salvatrices. — (Vincent Hugeux, Soupçon de financement libyen: les failles du Sarko-show sur LExpress.fr, Groupe L'Express. Mis en ligne le 23 mars 2018)

Adjectif

spadassin \spa.da.sɛ̃\

  1. (Rare) Qui évoque un homme d’épée habile.
    • Devant ces héros de chair et d’os, je perdais mon intelligence prodigieuse, mon savoir universel, ma musculature athlétique, mon adresse spadassine. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 115.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPADASSIN. n. m.
Bretteur, ferrailleur, assassin à gages.

Littré (1872-1877)

SPADASSIN (spa-da-sin ; Chifflet, Gramm. p. 238, dit espadassin) s. m.
  • 1Bretteur, ferrailleur. Il n'y avait que Scipion qui fût un peu spadassin, Lesage, Gil Bl. x, 2. Vous sacrifiez mon honneur à un faux point d'honneur ; vous diffamez votre maîtresse pour gagner tout au plus la réputation d'un bon spadassin, Rousseau, Hél. I, 57.

    Adj. Adieu, mon cher cousin ; Modérez tant soit peu votre esprit spadassin, Scarron, Jodelet duell. II, 6.

  • 2Assassin gagé. Claudio : Tu m'iras chercher ce soir le spadassin que je t'ai dit. - Tibia : Pourquoi faire ? - Claudio : Je crois que Marianne a des amants… Je puis poster un homme derrière la poterne, et me débarrasser du premier qui entrera, Musset, Capr. de Marianne, I, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils appellent les descendants de cestuy Anticrates Machaeronias, qui vault autant à dire comme spadassins, Amyot, Agés. 60. Le seigneur de la Vauldissere, qui avoit espousé la cousine germaine de mon pere, et m'avoit cogneu espadazin [habile à manier l'épée] à l'estude de là les monts, Bonivard, Chron. de Geneve, III, 12. Il [Cosme de Médicis] entretenoit un nombre de spadazins, avec lesquels il tenoit en crainte toutte la cité, Bonivard, Idolâtrie, p. 54.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SPADASSIN, s. m. (Gram. Escrim.) homme sanguinaire & fou, qui se fait un jeu de sa vie & de celle des autres qu’il expose avec une imprudence qui ne se conçoit pas, en leur faisant mettre l’épée à la main pour un oui ou non.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « spadassin »

De l’italien spadaccino, dérivé de spada, épée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. spadaccino, de spada (voy. ÉPÉE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « spadassin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spadassin spadasɛ̃

Citations contenant le mot « spadassin »

  • L’expression « coup de Jarnac » fait référence à un coup violent, adroit et inattendu. A l’origine, il n’avait pas la connotation de coup déloyal qu’il possède aujourd’hui.  C’est en 1547, que Guy Chabot de Jarnac lors d’un duel frappa à l’arrière du genou son adversaire juste devant le château de Saint-Germain-en-Laye. Rattrapé par des propos déformés, il dut se battre en duel avec un escrimeur dont la réputation pouvait le faire trembler. Avant de se présenter, il suivit donc des leçons auprès d’un spadassin italien, le capitaine Caize. Quelle bonne idée, il avait eu ! Celui-ci lui enseigna un coup de revers inconnu jusque-là. Le célèbre coup de Jarnac était né ! Culture générale, Tous les coups sont permis - Culture générale
  • Dans son excellent roman de fantasy "Gagner la guerre", Jean-Philippe Jaworski raconte l’histoire du spadassin Benvenuto Gesufal. À l’issue d’un terrible conflit au cours duquel il se retrouve emprisonné - confiné – un long moment, ce soldat revient en République de Ciudalia et découvre qu’une fois la guerre gagnée, la bataille n’est pas finie… Quand Emmanuel Macron a annoncé à la nation lundi 16 mars que nous étions en guerre, c’est à ce roman que j’ai pensé. , [Édito] Coronavirus : gagner la guerre

Traductions du mot « spadassin »

Langue Traduction
Anglais swordsman
Espagnol espadachín
Italien spadaccino
Allemand schwertkämpfer
Chinois 剑客
Arabe المبارز
Portugais espadachim
Russe фехтовальщик
Japonais 剣士
Basque swordsman
Corse spada
Source : Google Translate API

Synonymes de « spadassin »

Source : synonymes de spadassin sur lebonsynonyme.fr
Partager