Contribuer : définition de contribuer


Contribuer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONTRIBUER, verbe trans.

A.− Aider, participer (avec d'autres) à la réalisation d'un projet, d'une entreprise; avoir une part, plus ou moins importante, dans la production d'un résultat, d'un état. Cf. collaborer, concourir, coopérer.
1. Contribuer à + subst. désignant une action, un état ou un changement d'état.Bakounine autant que son ennemi Marx a contribué à la doctrine léniniste (Camus, Homme rév.,1951, p. 199):
1. La vie d'un organisme pluricellulaire est évidemment la résultante des vies particulières de toutes ses cellules. Chacune d'elles contribue au fonctionnement de l'ensemble, ... J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 51.
SYNT. Contribuer à l'accroissement, à la production, au succès (de qqc.); contribuer au progrès (de la civilisation, de l'humanité, de la science, etc.); contribuer à la victoire (d'un pays); contribuer au bonheur, au salut, au succès (de qqn); contribuer à la perte, à la ruine (de qqc. ou de qqn).
2. Contribuer à + inf. exprimant une action, le passage d'un état à un autre.Contribuer à accroître, à développer, à restaurer qqc.; (plus rarement) contribuer à détruire, à diminuer qqc. Cette voix, coupante et blanche à la fois, qui contribuait à la rendre antipathique (Gyp, Souv. pte fille,1927, p. 205).Le rétablissement des sciences et des arts a-t-il contribué à épurer ou à corrompre les mœurs? (Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 290):
2. Dans la réalité physique, une cause ne produit pas un effet, mais une multitude de causes distinctes contribuent à le produire, sans qu'on ait aucun moyen de discerner la part de chacune d'elles. H. Poincaré, La Valeur de la sc.,1905, p. 42.
B.− Spéc. Payer sa part d'une dépense, d'une charge commune. La qualité de citoyens oblige seulement à contribuer à la dépense commune de l'État, suivant ses facultés (Robesp., Discours,Marc argent, t. 7, 1791, p. 162).Il [l'État] a contribué de ses deniers à la restauration d'édifices qui ne lui appartiennent pas (Barrès, Cahiers,t. 9, 1912, p. 376):
3. ... je tiens à la disposition de la société la somme de 500 francs pour laquelle j'avais annoncé vouloir contribuer au monument de Flaubert, ... E. et J. de Goncourt, Journal,1887, p. 632.
Emploi abs. Payer un impôt, un tribut. Étant noble, je ne contribuerai pas; car contribuer est ignoble. C'est à la canaille à payer (A. France, Île ping.,1908, p. 84).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le part. prés. substantivé contribuant. Celui qui contribue. Il a d'abord été décrété que la liste des contribuants patriotes sera imprimée (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 480). b) Le part. passé adj. contribué, ée. Qui est payé par les contribuables. Cet excédent de valeurs contribuées est d'autant plus considérable, que le pays est plus mal administré (Say, Écon. pol., 1832, p. 538). c) Le subst. masc. vieilli contributeur. Celui qui contribue, qui apporte quelque chose. Vous voyez que loin d'être un contributeur avare [à votre revue], je vais au contraire vous envahir (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1910, p. 125). d) L'adj. contributif, ive. Qui concerne les contributions et le paiement de celles-ci. Capacité, faculté contributive. Le contrat de mariage (...) détermine la part contributive des époux aux dépenses du ménage (Durkheim, Divis. trav., 1893, p. 93).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tʀibɥe], (je) contribue [kɔ ̃tʀiby]. Ds Ac. 1694-1932. Noter au fut. et au cond. l'e intercalaire je contribuerai(s). Étymol. et Hist. [1309 d'apr. Bl.-W.1-5]; 1340 contrebuer (A.N. JJ73, fo175 vods Gdf. Compl.). Empr. au lat. impérial contribuere « apporter sa part ». Fréq. abs. littér. Contribuer : 1 327. Contribué : 602. Fréq. rel. littér. Contribuer : xixes. : a) 2 970, b) 1 127; xxes. : a) 1 187, b) 1 791. Contribué : xixes. : a) 1 255, b) 555; xxes. : a) 643, b) 804. Bbg. Gohin 1903, p. 303.

Contribuer : définition du Wiktionnaire

Verbe

contribuer \kɔ̃.tʁi.bɥe\ transitif indirect 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Aider, de quelque manière que ce soit, à l’exécution, au succès d’un dessein, d’une entreprise ; avoir part à un certain résultat.
    • C'est donc des mains victorieuses et bienfaisantes du grand capitaine et de l'habile négociateur qui avait contribué à donner la Lorraine à la France et la couronne impériale à Charles VII, que la première société savante formée à Metz, reçut tout à la fois une dotation et des statuts. — (« Distributions de médailles (Lettre du vicomte de Suleau, préfet de la Moselle, du 2 février 1829 à l’Académie) », dans les Mémoires de l’Académie royale de Metz, 10e année (1828-1829), Metz : chez Lamort, 1829, p. 156)
    • Les troubles tout récents de Russie ont contribué à populariser l’idée de grève générale dans les milieux des professionnels de la politique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.215)
    • Nous roulions beaucoup, mais sans recevoir de coups de mer ; la précaution que j'avais pris de filer de l'huile contribua à nous maintenir dans de bonnes conditions. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une bâche de 1000 m² qui la recouvre et un dispositif d'aspersion de gouttes d’eau contribuent à éviter les projections alentour et à limiter la diffusion des poussières. — (Vincent Charbonnier, La déconstruction inédite d'une tour lyonnaise, dans l'Usine nouvelle du 22 mars 2012, page 24)
    • Les arômes contribuent à rendre le produit agréable au palais, ce qui dépend essentiellement de la présence de produits laitiers ou de la matière édulcorante dans la formule. — (Germain Ménard et al., « La Biscuiterie industrielle », dans Armand Boudreau & Germain Ménard (coordonnateurs), Le Blé: éléments fondamentaux et transformation, Presses de l'Université Laval, Québec (QC), 1992, page 305)
  2. Payer une part de quelque dépense ou charge commune.
    • Contribuer pour un tiers, pour un quart dans une dépense.
    • Contribuer aux charges publiques en proportion de ses revenus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Contribuer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTRIBUER. v. intr.
Aider, de quelque manière que ce soit, à l'exécution, au succès d'un dessein, d'une entreprise ; avoir part à un certain résultat. Contribuer à la fortune, à l'avancement de quelqu'un. Contribuer au succès d'une affaire. J'y contribuerai de mon côté. Contribuer de ses deniers à la construction d'un édifice. Il signifie aussi Payer une part de quelque dépense ou charge commune. Contribuer pour un tiers, pour un quart dans une dépense. Contribuer aux charges publiques en proportion de ses revenus.

Contribuer : définition du Littré (1872-1877)

CONTRIBUER (kon-tri-bu-é) v. n.
  • 1Payer sa part d'une dépense ou d'une charge commune. Contribuer pour un tiers. Contribuer par tête. Il a contribué de ses deniers à cette construction. Les oblige-t-on à contribuer aux charges publiques ? Fléchier, Serm. II, 207. Le vrai moyen de faire contribuer tout le monde, c'était de mettre des impôts sur les consommations, Condillac, Comm. Gouv. part. II, ch. 8.

    Absolument. Payer à l'ennemi une somme d'argent pour se garantir des exécutions militaires. Nous n'avons point de cavalerie sur la frontière ; et il est à craindre que le prince Pio, qui en a un gros corps, ne fasse contribuer tout le Languedoc, Montesquieu, Lett. pers. 132.

    Faire contribuer, se dit par abus, des voleurs de grand chemin qui dévalisent les passants. Les voleurs ont fait contribuer ces marchands.

    Activement. Les secours abondants qu'il contribua dans les calamités publiques, Fléchier, Lam. Il faut que les souverains aient le pouvoir d'obliger les citoyens de contribuer ce qui est nécessaire pour satisfaire aux besoins de la patrie, Fénelon, XXII, 386.

  • 2Avoir part à un certain résultat. Il y a dans quelques hommes une certaine médiocrité d'esprit qui contribue à les rendre sages, La Bruyère, XI. Il faut contribuer autant qu'on le peut au divertissement des personnes avec qui on veut vivre ; mais il ne faut pas toujours être chargé du soin d'y contribuer, La Rochefoucauld, Réflexions div. Et je contribuerai moi-même à ce dessein, Corneille, Nicom. V, 10. Je veux faire Le malheureux Léon successeur de ton père ; Y contribueras-tu ? Corneille, Pulch. V, 5. Par ce moyen les mutins virent Que celui qu'ils croyaient oisif et paresseux à l'intérêt commun contribuait plus qu'eux, La Fontaine, Fabl. III, 2.

    Absolument. Si je ne l'ai causé, j'en suis un instrument Et j'ai contribué dans cet événement, Mairet, Mort d'Asdrub. V, 2.

    Activement. Trois arts qui semblaient devoir contribuer quelque chose à mon dessein, Descartes, Méth. Si j'ai contribué quelque chose à l'agrément de votre style, Sévigné, 62. Si je pouvais contribuer quelque chose à soulager…, Bossuet, Lett. 8. Jamais on n'a pu ôter de leur esprit [à M. et Mme de Chaulnes] que M. de Chevreuse n'eût rien contribué à cet échange forcé [du gouvernement de Bretagne contre celui de Guyenne], Saint-Simon, 27, 58. Et ce qu'il contribue à votre renommée, Corneille, Hor. V, 3. Je souhaiterais néanmoins d'y contribuer quelque chose, Pascal, Lett. 1. Que pouvez-vous contribuer de votre part à la construction du tabernacle céleste ?… Il faut contribuer quelque chose, Massillon, Confér. Vocation, 1. L'interjection ne contribue rien à la liaison, à la forme du discours, R. Desmarais, Gramm. tr. VIII. Le son de la voyelle eu à la formation duquel et la langue et les lèvres contribuent quelque chose…, Dangeau, Gramm. III, n° 30.

REMARQUE

Les auteurs du siècle de Louis XIV emploient contribuer activement ; c'est la forme latine, et, comme on peut voir à l'historique, la forme ancienne. Elle est aujourd'hui peu usitée, sans être aucunement incorrecte.

HISTORIQUE

XIVe s. Se aucuns ont contribué peccunes pour metre en marchandises, quant vient au distribuer, l'en en distribue à chescun selon la proporcion des peccunes qui furent contribuées, Oresme, Eth. 148.

XVIe s. Chascun doibt contribuer à la societé publicque les debvoirs et offices qui la touchent, Montaigne, IV, 151. Je contribue seulement à cest ouvrage ce que je puis, selon ma petite capacité, Lanoue, 32. Il estoit necessaire que les particuliers contribuassent argent, selon leurs facultez, pour soustenir les frais de la guerre, Amyot, Publ. 22. Chascun luy contribua demie livre de froment, Amyot, Cam. 48. Le peuple contribua 800 harquebusiers de garde tant que leur prison dura, D'Aubigné, Hist. II, 122.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « contribuer »

Étymologie de contribuer - Littré

Provenç. et espagn. contribuir ; ital. contribuere ; du latin contribuere, de cum, avec, et tribuere, donner (voy. TRIBUT).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de contribuer - Wiktionnaire

Du latin contribuo (« donner en partage »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contribuer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contribuer kɔ̃tribµe play_arrow

Conjugaison du verbe « contribuer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe contribuer

Évolution historique de l’usage du mot « contribuer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contribuer »

  • “Je pense qu’avec l’évolution du jeu, le fait que je suis encore jeune, et le sentiment d’être dans mon prime, je peux vraiment contribuer. J’aimerais contribuer dans une équipe et l’aider à gagner, apporter ma connaissance du jeu, ma présence défensive, et je peux tout simplement jouer au basket. C’est l’idéal pour moi. Ce serait comme le paradis.” Sanders Basket Infos, Larry Sanders rêve d'un retour en NBA : "Je peux vraiment contribuer"
  • Le conseil d’orientation de l’Institut National de la Consommation (INS) est appelé à contribuer à l’identification des choix stratégiques visant le renforcement du système de protection des consommateurs, a déclaré le ministre du commerce Mohamed Msilini. Webmanagercenter, L'INC devra contribuer à des choix stratégique protégeant les consommateurs | Webmanagercenter
  • Le groupe mutualiste pose ses conditions pour répondre à la demande du gouvernement de contribuer aux coûts de la crise sanitaire, tout en évoquant déjà  un montant de 100 M€ pour Vyv. argusdelassurance.com, Covid-19 : Vyv prêt à contribuer aux coûts de la crise sanitaire
  • Tout homme est capable de faire du bien à un homme ; mais c'est ressembler aux dieux que de contribuer au bonheur d'une société entière. De Montesquieu / Lettres persanes
  • Vous n’en avez pas fait assez, vous n’en avez jamais fait assez, tant qu’il existe encore une chose à laquelle vous pouvez contribuer. De Dag Hammarskjöld
  • Nous ne sommes pas sur cette terre pour filtrer des boissons et faire cuire des aliments, mais pour contribuer au perfectionnement de notre âme. De Sénèque
  • La société est comme un navire ; tout le monde doit contribuer à la direction du gouvernail. De Henrik Ibsen / Un ennemi du peuple
  • Ce qu’on dit dans les rêves pourrait être utilisé afin de contribuer un peu à l’évolution du roman. De Georg Christoph Lichtenberg
  • S'opposer à quelque chose, c'est contribuer à son maintien. De Ursula Le Guin / La Main gauche de la nuit

Images d'illustration du mot « contribuer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contribuer »

Langue Traduction
Corse cuntribuisce
Basque ekarpenak egiteko
Japonais 貢献する
Russe внести свой вклад
Portugais contribuir
Arabe للمساهمة
Chinois 贡献
Allemand beitragen
Italien contribuire
Espagnol contribuir
Anglais to contribute
Source : Google Translate API

Synonymes de « contribuer »

Source : synonymes de contribuer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contribuer »


Mots similaires