Somnifère : définition de somnifère


Somnifère : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOMNIFÈRE, adj. et subst. masc.

A. − MED., PHARM. (Substance médicamenteuse) qui provoque le sommeil. Synon. hypnotique, narcotique, soporifique.
1. Adj., vieilli. Médicament somnifère. Le rusé vieillard courut chez Monsieur Haudry, lui expliqua la position de Birotteau, obtint une ordonnance pour une potion somnifère, l'alla commander et revint passer la soirée chez son neveu (Balzac, C. Birotteau, 1837, p. 351).
En partic. Qui a des propriétés soporifiques. Plante somnifère. C'est une solanée [la mandragore] somnifère et vénéneuse, comme un grand nombre de ses congénères, dont les propriétés narcotiques, anodines, réfrigérantes et hypnotiques étaient déjà connues du temps d'Hippocrate (Nodier, Fée Miettes, 1831, p. 182).
2. Subst. masc. Puissant somnifère, prendre, avaler des somnifères; abuser des somnifères; les effets d'un somnifère. Gowan saisit la main qui tient le récepteur et coupe la communication. De l'autre main, il jette un tube sur la table. (...) voilà ton somnifère (Camus, Requiem, 1956, 1repart., 3etabl., p. 854).
P. métaph. Tiens, voilà ton somnifère. Il posa près d'elle le petit volume jaune, et sortit, très pressé (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 107).[L'industrie] a produit un homme nouveau, l'homme du confort impersonnel. Il hérite dans un fauteuil d'une fortune que d'autres mettent en œuvre: (...) quand il tourne un bouton, ce n'est pas pour tuer un mandarin, mais pour recevoir, sous forme oratoire ou musicale, sa dose quotidienne de somnifère (Mounier, Traité caract., 1946, p. 532).
B. − Adj., vieilli. Qui est propice au sommeil. Vous aimiez assez notre vie paisible, vous êtes né pour cela, et vous avez une tournure faite exprès pour le grand canapé somnifère de mon silencieux salon (Sand, Corresp., t. 1, 1830, p. 101).Montefiore attendit l'heure la plus somnifère de la nuit; puis, malgré ses réflexions, il descendit sans chaussure (Balzac, Marana, 1833, p. 80).
Au fig. Qui engendre le sommeil par l'ennui, qui endort l'esprit, les facultés, l'intelligence. On a joué à Brescia I1 Domofoonte, musique de Tarchi (...) On a trouvé la musique si somnifère que le lendemain on a repris Pirro (Stendhal, Journal, 1802, p. 30).Paul Adam, « penseur » pour rachitiques et scrofuleux (...) ne risquait pas de se compromettre ni de compromettre ceux qui publiaient sa prose caillouteuse, ensablée, somnifère (L. Daudet, Temps Judas, 1920, p. 39).
Prononc. et Orth.: [sɔmnifε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: somnifere; dep. 1740: -fère. Étymol. et Hist. 1. Méd. a) ca 1500 herbe tres somnifere (Oct. de Saint Gelais, Eneide, f o129, éd. 1529 ds Gdf. Compl.); b) 1690 subst. (Fur.); 2. fig. 1723 « ennuyeux au point de produire le sommeil » (J.-B. Rousseau, Epitre à Thalie ds Œuvres, éd. 1820, t. 2, p. 113). Empr. au lat.somnifer, formé de somnus « sommeil » et de ferre « apporter ». Fréq. abs. littér.: 17.

Somnifère : définition du Wiktionnaire

Adjectif

somnifère \sɔm.ni.fɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui provoque, qui cause le sommeil.
    • Le pavot est somnifère.

Nom commun

somnifère \sɔm.ni.fɛʁ\ masculin

  1. (Médecine) Substance qui fait dormir.
    • Prendre un somnifère pour dormir.
    • L’opium est un somnifère très connu.

Forme de verbe

somnifère \sɔm.ni.fɛʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de somniférer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de somniférer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de somniférer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de somniférer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de somniférer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Somnifère : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOMNIFÈRE. adj. des deux genres
. T. de Médecine. Qui provoque, qui cause le sommeil. Le pavot est somnifère. Substantivement, L'opium est un somnifère très connu.

Somnifère : définition du Littré (1872-1877)

SOMNIFÈRE (so-mni-fè-r') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui provoque le sommeil. Le pavot est somnifère.

    S. m. Un somnifère.

  • 2 Fig. Qui endort par l'ennui. Orateurs somnifères, Rousseau J.-B. Ép. II, 3.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « somnifère »

Étymologie de somnifère - Wiktionnaire

Du latin somnifer (de somnus (« sommeil ») et de fero (« porter ») :(« apport du sommeil »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de somnifère - Littré

Lat. somnifer, de somnus, somme, et ferre, porter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « somnifère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
somnifère sɔmnifɛr play_arrow

Citations contenant le mot « somnifère »

  • À l’issue des 8 semaines, les chercheurs ont constaté que les participants ayant pris le somnifère en complément de leur traitement contre la dépression montraient une amélioration à la fois immédiate et à long terme de leur insomnie. Si les deux groupes ont fait état d'une amélioration significative de l'insomnie et des pensées suicidaires connexes, le groupe ayant reçu le zolpidem a connu une réduction plus marquée des pensées suicidaires. www.pourquoidocteur.fr, Insomniaques : les somnifères permettent de prévenir le suicide
  • Pour Bertrand de La Giclais, médecin spécialiste du sommeil, jeudi sur franceinfo, il y a une tradition des somnifères en France qui n'est pas bonne. Le magazine "60 Millions de consommateurs" alerte sur la consommation de ce type de médicaments à base de benzodiazépine. Franceinfo, Les somnifères sont "à prendre ponctuellement pour relancer le sommeil, mais pas sur le long terme"
  • Un Français sur trois dit mal dormir. 10 millions de Français ont recours à des somnifères. Alors que le magazine 60 Millions de consommateurs alerte, dans son dernier hors-série, sur la consommation de somnifères à base de benzodiazépine, focus de franceinfo sur le recours à ce type de médicaments en France. Franceinfo, Expliquez-nous... La consommation de somnifères en France
  • Le fait est que l'insomnie augmente considérablement le risque de dépression et vice versa, et la combinaison insomnie et dépression augmente considérablement le risque de suicide. Par ailleurs, de nombreuses études mettent à raison en garde contre l’abus de somnifères. Cette étude de l’Université d’Augusta (Géorgie) apporte une précision notable cependant : les personnes souffrant d'insomnie sévère peuvent tirer parti d'un sédatif pour les aider à contrôler leurs troubles du sommeil tout en réduisant leurs pensées suicidaires. L’étude, présentée dans l’American Journal of Psychiatry, conclut en substance que les somnifères peuvent bien, dans certaines situations, réduire les pensées suicidaires chez les patients souffrant d'insomnie sévère. santé log, INSOMNIE sévère : Des somnifères contre les pensées suicidaires | santé log
  • Dormir devrait être aussi naturel que respirer. D’autant que le sommeil est un véritable médicament pour l’organisme et le meilleur antidépresseur au monde. Pour autant, les insomnies frappent tout aussi bien les plus jeunes que les plus âgés, et quand elles deviennent chroniques, elles affectent profondément la santé. Si c’est votre cas, suivez nos conseils de remèdes naturels, tous plus efficaces que les somnifères. , Insomnie : tout fonctionne sauf les somnifères
  • Les Français ont consommé plus de somnifères et de tranquillisants pendant la fin du confinement et la semaine suivant sa levée, selon un rapport officiel publié par l’Agence du médicament (ANSM) et l’Assurance maladie ce vendredi. Celui-ci se base sur l’étude de médicaments remboursés par la sécurité sociale prescrits sur ordonnance - 725 millions d’ordonnances - pendant les huit semaines de confinement et la première semaine post-confinement. Les auteurs ont comparé ces chiffres avec ceux de la même période en 2018 et 2019.  www.pourquoidocteur.fr, Plus de somnifères et de tranquillisants prescrits à la veille et au lendemain du déconfinement
  • Les somnifères classiques (benzodiazépines) inhibent la réponse ou la perception d’une alerte par le cerveau endormi. Car même durant le sommeil, le cerveau traite les informations sensorielles et nous réveille s'il détecte une menace. Ainsi une étude suggérait que ces somnifères classiques pouvaient, dans certains cas, inhiber une réponse nécessaire au danger. Ce nouveau traitement ciblé contre l'insomnie, présenté par une équipe de l'Université de Tsukuba (Japon), dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS), promet moins d'effets secondaires. Et pour une bonne raison : contrairement aux hypnotiques couramment prescrits, il n'affecte pas le cerveau en entier. santé log, Un nouveau SOMNIFÈRE qui laisse alerte | santé log
  • La télévision peut être un impitoyable neuroleptique et un puissant somnifère. De Bernard Pivot / Remontrance à la ménagère de moins de cinquante ans
  • Le succès est le meilleur des somnifères. De Popeck / On n’est pas des sauvages
  • Mieux vaut une bonne nuit avec un somnifère qu'une mauvaise sans. De Pierre Daninos

Images d'illustration du mot « somnifère »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « somnifère »

Langue Traduction
Corse pillola di dorme
Basque lo pilula
Japonais 睡眠薬
Russe снотворное
Portugais comprimido para dormir
Arabe حبوب للنوم
Chinois 安眠药
Allemand schlaftablette
Italien sonnifero
Espagnol pastilla para dormir
Anglais sleeping pill
Source : Google Translate API

Synonymes de « somnifère »

Source : synonymes de somnifère sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « somnifère »


Mots similaires