La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sauvegarde »

Sauvegarde

Variantes Singulier Pluriel
Féminin sauvegarde sauvegardes

Définitions de « sauvegarde »

Trésor de la Langue Française informatisé

SAUVEGARDE, subst. fém.

A. − [À propos d'une réalité concr. ou abstr.] Garantie, protection accordée, assurée par une autorité, une institution. Sauvegarde des intérêts lésés, des citoyens; agir sous la sauvegarde de la justice. En 1818, au congrès d'Aix-la-Chapelle, la France était entrée dans la Sainte-Alliance, créée pour la sauvegarde des traités de Vienne comme la Société des Nations l'a été pour la sauvegarde des traités de 1919 (Bainville,Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 155).[Le Maréchal Pétain] proposait de se placer sous la sauvegarde des forces françaises de l'intérieur et d'indiquer, en même temps, qu'il se retirait du pouvoir (De Gaulle,Mém. guerre,1956, p. 320).
DR. Sauvegarde de justice. Mesure de protection du majeur dont les facultés mentales ou corporelles sont altérées par la maladie, l'infirmité ou l'âge et ne permettent plus l'expression de la volonté (d'apr. Barr. 1974).
ÉCON. (Clause de) sauvegarde. ,,Rétablissement provisoire de barrières protectionnistes précédemment abolies afin de limiter les dommages causés par la libération des échanges`` (Bern.-Colli 1981).
B. − P. méton. Personne ou chose servant de protection, de défense. L'amour que j'avais pour ma maîtresse, m'ayant, presque au sortir du collège, absorbé tout entier, avait été pour moi une sauvegarde contre la corruption prématurée à laquelle la jeunesse s'abandonne souvent dans la première joie de la liberté (Musset,Confess. enf. s.,1836, p. 59).La persistance, dans l'organisme animal ou humain, de quelques bacilles peu virulents, enkystés dans un foyer tuberculeux en sommeil, pourrait représenter la meilleure sauvegarde contre toute tuberculose évolutive ultérieure qui tendrait à s'installer à la suite d'une infection massive (Ce que la Fr. a apporté à la méd.,1946 [1943], p. 50).
Vieilli. Garde dont s'entourait un prince, un souverain ou que l'on détachait dans un lieu afin de préserver celui-ci du pillage. La cour de marbre était remplie d'hommes qui tenaient en main des armes à feu (...). Néanmoins elle [la reine] s'avança, sans hésiter, avec ses deux enfants qui lui servaient de sauvegarde (Staël,Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 272).
C. − Conservation, maintien d'une chose contre toute atteinte. [Le gouvernement] a bien dû depuis longtemps envisager les lacunes de la loi de 1908 au sujet de la conservation et de la sauvegarde des édifices religieux (Barrès,Cahiers, t. 8, 1910, p. 34).Sur le seul plateau de Millevaches, plus de 50 000 ovins pourraient facilement vivre sur les espaces laissés libres par la forêt, apportant ainsi un revenu supplémentaire important et un moyen de sauvegarde des espaces boisés (Forêt fr.,1955, p. 25).
Spécialement
MAR. Gros cordage servant à retenir un élément qui pourrait se détacher et être emporté. Sauvegarde d'aviron. C'était une plaie par où entrait le naufrage. Le contre-coup avait été si violent qu'il avait brisé à l'arrière les sauvegardes du gouvernail, descellé et battant (Hugo,Travaill. mer,1866, p. 206).Ligne de sauvegarde. Cordage retenant le filin (d'apr. Merrien 1958).
IMPR. [Avec trait d'union] ,,Feuille de papier qui entoure les premiers et les derniers cahiers d'un livre pour en protéger les gardes et les feuilles`` (Maire, Manuel biblioth., 1896, p. 391).
INFORMAT. ,,Opération qui consiste à recopier un ensemble de données pour éviter leur perte systématique ou accidentelle`` (Luca Micro-informat. 1984).
Prononc. et Orth.: [sovgaʀd]. Ac. 1694: sauve-garde (v. encore au xixes. Hugo, M. Tudor, 1833, 1rejournée, 6, p. 54 et L. Blanc, Organ. trav., 1845, p. xxiv); dep. Ac. 1718: sauvegarde. Étymol. et Hist. 1. Ca 1155 salve garde « protection, garantie » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 3584: en salve garde le mistrent); 1233 (A. I. Marnier, Établissements et Coutumes, Assises et Arrêts de l'Échiquier de Normandie, p. 161 ds Delb. Notes mss: li mueble a celle fille soient mis en salve garde); 1346 sauvegarde (Cartul. de l'Abbaye de Flines ds Ewald 1968, p. 330); 2. ca 1485 « personne ou chose servant de garantie, de protection » (Mistere du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 13221: ta sauvegarde seray); 3. a) 1678 mar. « garde-corps en cordage, empêchant que l'on ne tombe à la mer » (Guillet: sauve-garde ou tire-vieille); b) 1702 sauvegarde du gouvernail (Aubin, p. 685); 4. 1842 impr. (Ac. Compl.); 5. 1972 informat. (Bureau: programme de sauvegarde). Comp. de sauve, fém. de l'adj. sauf1*, et de garde1*. Fréq. abs. littér.: 238. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 428, b) 158; xxes.: a) 303, b) 374. Bbg. Arveiller (R.). Naturalia: notes lexicologiques. In: Mél. Moignet (G.). Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1980, t. 18, n o1, p. 355-356. − Lew. 1968, p. 106. − Quem. DDL t. 33.

Wiktionnaire

Nom commun - français

sauvegarde \sov.ɡaʁd\ féminin

  1. Protection accordée par une autorité quelconque.
    • Il est en la protection et sauvegarde du roi.
    • Il s’est placé sous la sauvegarde de la justice.
    • De tous ces événements qui lui étaient arrivés, ce qui lui semblait surnager, c'était plus que jamais la nécessité urgente de se mettre sous la sauvegarde d'un tout-puissant protecteur comme Concini, maréchal d'Ancre. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. Titre, de l’écrit par lequel cette protection est accordée.
  3. (Figuré) Personne ou d’une chose qui sert de garantie, de défense contre un danger qu’on redoute.
    • Venez avec moi ; comme je redoute sa colère, vous serez ma sauvegarde.
    • Son obscurité lui servit de sauvegarde contre la proscription.
  4. (Informatique) Action de mettre en sécurité des informations importantes.
    • Il a fait la sauvegarde de ses données comptables récentes.
  5. (Informatique) Les données sécurisées elles-mêmes.
    • Son ordinateur est tombé en panne, mais il a pu recharger sur le réseau la sauvegarde qu'il avait faite le mois dernier.
  6. (Reliure) Bande de papier faite pour protéger les gardes des livres pendant la reliure.
  7. (Marine) Cordage permettant de retenir quelque chose.
    • Sauvegarde de gouvernail, sauvegarde d'aviron.
  8. (Astronautique) Ensemble des dispositions prévues lors de la campagne de lancement ou de la rentrée atmosphérique d’un engin spatial afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens dans les espaces terrestres, maritimes et aériens.
  9. (Astronautique) (Par extension) Résultat des dispositions de sauvegarde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAUVEGARDE. n. f.
Protection accordée par une autorité quelconque. Il est en la protection et sauvegarde du roi. Il s'est placé sous la sauvegarde de la justice. Le magistrat l'a pris sous sa sauvegarde. Il se dit également du Titre, de l'écrit par lequel cette protection est accordée. Il se dit figurément d'une Personne ou d'une chose qui sert de garantie, de défense contre un danger qu'on redoute. Venez avec moi; comme je redoute sa colère, vous serez ma sauvegarde. Son obscurité lui servit de sauvegarde contre la proscription.

Littré (1872-1877)

SAUVEGARDE (sô-ve-gar-d') s. f.
  • 1Protection accordée par une autorité quelconque. Le magistrat l'a pris sous sa sauvegarde.
  • 2La garde, le détachement qu'un chef militaire envoie dans un lieu pour le garantir du pillage. S'il vient jamais assiéger Abbeville, soyez sûrs qu'il vous donnera des sauvegardes ; mais il n'en donnera pas à tout le monde, Voltaire, Lett. Florian, 9 juin 1767.

    Titre ou écrit par lequel une sauvegarde est accordée.

    S. m. S'est dit, dans l'ancienne monarchie, de cavaliers qui portaient sur leur uniforme sauvegarde du roi, et qui étaient employés à prévenir les désordres des soldats débandés. Un garde du maréchal de Joyeuse, et bien reconnu pour tel avec ses marques et en sauvegarde, fut battu, dépouillé et chassé, Saint-Simon, 29, 88.

  • 3Anciennement, lettres qu'on accordait à quelqu'un pour l'exempter de loger des gens de guerre.
  • 4 Fig. Ce qui sert de garantie ou de défense contre un danger. Son obscurité lui servit de sauvegarde contre la proscription. Il [Retz] a été reçu à Saint-Michel avec des transports de joie ; tout le peuple était à genoux, et le recevait comme une sauvegarde que Dieu leur envoie, Sévigné, 194. La philosophie, bien loin d'être, comme l'imbécile méchanceté l'en accuse, l'ennemie des rois et des peuples, est au contraire leur sauvegarde la plus assurée, par l'horreur qu'elle inspire pour la tyrannie qui rend les souverains odieux, D'Alembert, Éloges, Vaux de St-Cyr. Se dérobe-t-il aux occasions dangereuses ?… fait-il d'une humble défiance de lui-même la sauvegarde de sa vertu ? Rousseau, Hél. VI, 6.
  • 5 Terme de marine. Tout cordage destiné à empêcher qu'on ne tombe à la mer.

    Sauvegardes du gouvernail, gros cordages qui le retiennent en cas d'accident.

  • 6 Terme de relieur. Bande de papier blanc de la longueur du volume qu'on plie en deux et qu'on coud avant la garde du commencement, et après la garde de la fin de chaque volume ; elles servent à garantir les gardes ; on les enlève avant de terminer la reliure et au moment où l'on va coller les gardes sur les cartons.

HISTORIQUE

XIVe s. …Et ne fay doute Qu'en ce cas [les dames] en ta sauvegarde Doient estre…, Machaut, p. 115.

XVIe s. Ô combien lors ceux-là seront heureux, Qui se seront mis en sa sauvegarde ! Marot, IV, 229. Ayant conduit l'œuvre totale à chef, j'ai pris la hardiesse de la faire sortir soubs la sauve-garde de vostre très illustre nom, Amyot, Ép. p. 21. De Saint-Denis le prince avoit saisi Argenteuil, Busanval et autres biquoques, les unes par escallade, les autres en y portant des sauvegardes, les autres d'emblée, D'Aubigné, Hist. I, 211. Les habitans peuvent demeurer en bonne protection et sauve-garde, D'Aubigné, ib. II, 156. Sauve-garde n'est pas enfrainte par parole, mais par fait, Loysel, 796.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

France Terme

Ensemble des dispositions prévues lors de la campagne de lancement ou de la rentrée atmosphérique d’un engin spatial afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens dans les espaces terrestres, maritimes et aériens ; par extension, résultat de ces dispositions.

FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France

Étymologie de « sauvegarde »

Sauf, et garde : garde qui rend sauf ; wallon, sâv-gâr ; provenç. salvagarda, salvagardia ; espagn. salvaguarda ; ital. salvaguardia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin salve (« le salut, la garantie, l'assurance »), et de garder (« protéger »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sauvegarde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sauvegarde sovgard

Fréquence d'apparition du mot « sauvegarde » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « sauvegarde »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « sauvegarde »

  • A quoi bon passer sa vie à la sauvegarder si on ne peut rien faire d'autre avec ?
    François Jobin — Max ou le sens de la vie
  • Si les femmes faisaient pour Dieu ce qu'elles s'imposent pour sauvegarder leur ligne, il n'y aurait point à s'inquiéter de leur salut.
    François Mauriac — L'Écho de Paris
  • Si vous souhaitez sauvegarder plus de types de données, vous pouvez installer l’application Super Backup ici.
    Marseille News .net — Comment récupérer des numéros de mobile supprimés? - Marseille News .net
  • Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d'unir toute la famille humaine dans la recherche d'un développement durable et intégral.
    Pape François — Encyclique Laudato si’
  • La France méprise la jeunesse, sauf quand elle s'immole pour sauvegarder la vieillesse. Mourir est un acte de vieux.
  • L'humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d'esprit.
    Charlie Chaplin — Ma vie
  • Au sommet des affaires on ne sauvegarde son temps et sa personne qu'en se tenant méthodiquement assez haut et assez loin.
    Charles de Gaulle — Mémoires de guerre
  • Nous faisons chambre à part, nous allons dîner chacun de notre côté, nous prenons nos vacances séparément ; nous faisons tout ce que nous pouvons pour sauvegarder notre mariage.
    Rodney Dangerfield
  • Ce lundi 20 juillet 2020, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a annulé la décision du 25 novembre 2019 par laquelle le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi d'Auvergne-Rhône-Alpes (Direccte) a homologué le projet de licenciement collectif donnant lieu à la mise en oeuvre du plan de sauvegarde de l'emploi de la société Diétal. 
    www.lamontagne.fr — Le plan de sauvegarde de l'emploi de Diétal, à Saint-Georges-de-Mons (Puy-de-Dôme), annulé par le tribunal administratif - Clermont-Ferrand (63000)
  • Les élus du territoire ont eu aussi pris le train à la gare d’Abancourt. Tous les élus ont salué la persévérance du comité de sauvegarde
    Le Tréport - Mers : Un retour du train très attendu | L'Informateur d'Eu
Voir toutes les citations du mot « sauvegarde » →

Traductions du mot « sauvegarde »

Langue Traduction
Anglais backup
Espagnol apoyo
Italien di riserva
Allemand backup
Chinois 后备
Arabe دعم
Portugais cópia de segurança
Russe резервное копирование
Japonais バックアップ
Basque backup
Corse salvezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « sauvegarde »

Source : synonymes de sauvegarde sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot sauvegarde au Scrabble ?

Nombre de points du mot sauvegarde au scrabble : 15 points

Sauvegarde

Retour au sommaire ➦