La langue française

Salade

Sommaire

  • Définitions du mot salade
  • Étymologie de « salade »
  • Phonétique de « salade »
  • Citations contenant le mot « salade »
  • Images d'illustration du mot « salade »
  • Traductions du mot « salade »
  • Synonymes de « salade »

Définitions du mot salade

Trésor de la Langue Française informatisé

SALADE1, subst. fém.

A. − GASTRONOMIE
1. Mets composé d'herbes potagères crues assaisonnées d'une sauce vinaigrette que l'on sert généralement en fin de repas après le plat principal. Faire une salade; salade de laitue, de cresson, d'endives, de mâche, de pissenlit; assaisonner, laver, préparer, remuer, tourner, fatiguer la salade; couvert, service à salade. Oh! En vous forçant un peu, reprit Gervaise qui souriait. On a toujours un petit trou. La salade, ça se mange sans faim... Vous n'allez pas laisser perdre de la romaine? (Zola,Assommoir, 1877, p. 583).Il arriva sur les quatre heures, un soir, alors que les moissonneurs assis sous un arbre mangent la salade à l'huile de noix (Pourrat,Gaspard, 1925, p. 127).
Rem. Absol. ce terme s'emploie toujours dans ce sens; quand il y a un risque d'ambiguïté avec le sens B, on utilise l'expr. salade verte (d'apr. Dupré 1972).
Panier* à salade.
2. P. méton. Plante potagère cultivée dont il existe de nombreuses variétés (laitue, batavia, chicorée, frisée, romaine, scarole, etc.) et dont les feuilles sont consommées crues ou cuites. Plan, pied, carré de salade; cœur de salade; arroser, cueillir, repiquer des salades; salade pommée. La laitue est la reine des salades; il faut en avoir pendant toute l'année dans un jardin bien tenu, et cela est facile avec un choix judicieux des variétés (Gressent,Potager mod., 1863, p. 773).Il m'entretint des chenilles et de la sécheresse, dont les salades et les haricots souffraient beaucoup (Bosco,Mas Théot., 1945, p. 43).
Vert (de) salade. Vert cru. Tantôt la dame risquait sa jolie robe vert de salade: et c'était signe de beau temps (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 127).Des grandes jupes espagnoles rose radis, vert salade, rouge pomme d'amour (Colette,Jumelle, 1938, p. 155).
B. − P. anal., GASTR. Mets froid composé de divers ingrédients crus ou cuits de même nature ou variés: légumes, viandes, poissons, crustacés, herbes, œufs durs, généralement assaisonnés d'une vinaigrette, qui se consomme en hors d'œuvre ou en plat principal. Salade mixte, composée; salade de concombre, de museau, de pommes de terre; salade exotique, niçoise, parisienne, russe. Il trouve un plateau, le couvert tout mis, sous une serviette, avec de la viande froide, des œufs durs, une salade de tomates, du fromage et une bouteille de vin presque pleine (Triolet,Prem. accroc, 1945, p. 253).Elle détesta son voyage de noces: il l'avait enlevée avant la fin du repas et jetée dans un train. À soixante-dix ans, Louise parlait encore de la salade de poireaux qu'on leur avait servie dans un buffet de gare: « Il prenait tout le blanc et me laissait le vert » (Sartre,Mots, 1964, p. 4).
Salade de fruits. Mélange de petits fruits ou de fruits coupés en petits morceaux auxquels on ajoute du sucre, du sirop ou de la liqueur. Synon. macédoine.Il existe de nombreuses formules de salades de fruits, appelées « macédoines », « cocktails » ou simplement « fruits rafraîchis » (CourtineGastr.1984).
Loc. En salade. Assaisonné, préparé avec une sauce vinaigrette. Que je vous indique une très bonne chose! Vous faites du macaroni et vous l'accommodez en salade avec beaucoup d'herbes (Goncourt,Journal, 1870, p. 691).Les plats cuisinés en conserves sont innombrables − jusqu'aux pommes de terre en salade (Industr. conserves, 1950, p. 5).
Fam. Ça ne se mange pas en salade. C'est du superflu. Le gars rit: − (...) Tu connais pas les femmes. La beauté ça ne se mange pas en salade (Vialar,Hte-mort, 1951, p. 91).
P. métaph. Il se dresse brusquement, m'enveloppe et m'embrasse; je n'ai pas eu le temps de me sauver, il est trop fort et trop nerveux, et mes idées sont en salade dans ma tête (Colette,Cl. école, 1900, p. 168).
C. − Au fig.
1. Familier
a) Mélange confus ou incohérent. Chaque semaine, la librairie nouvelle lui adresse, de ma part, tout ce qui a paru, et je crois qu'elle lit tout, pêle-mêle. Ça doit faire dans sa tête une étrange salade (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Yvette, 1884, p. 486).Ils ne peuvent compter que sur des clients hardis et très riches. Espèce de plus en plus rare. La salade des devises a d'ailleurs créé parfois des phénomènes assez curieux (Fargue,Piéton Paris, 1939, p. 201).
b) Réunion confuse de gens ou d'animaux, bousculade, cohue. Des cavaliers poussaient dans la cohue des chevaux exaspérés. Tout le monde faisait le coup de poing. « Je ne vais certainement pas me colleter, se dit Angélo. Si je me fourre dans cette salade et qu'on me débraille, je tirerai mon sabre » (Giono,Bonheur fou, 1957, p. 416):
Mais les chevaux étaient bien les plus joyeux (...) et tous, ma parole, étaient prêts à casser la figure de leurs cavaliers, pour peu que les hommes ne fussent pas du même avis qu'eux sur la route à suivre. À la fenêtre du cabinet particulier, nous mourions de plaisir de voir une pareille salade de bottes et de sabots dansants. G. Leroux,Roul. tsar, 1912, p. 4.
2. Pop., gén. au plur. Événements embrouillés; propos peu crédibles, mensongers. Elle me raconte tous les détails... Comment ça s'était passé depuis notre départ... Depuis l'instant de la catastrophe... Quelle salade! ça n'avait pas cessé de barder une seule brève minute! (Céline,Mort à crédit, 1936, p. 562).Tu rembarres Paulo qui veut t'accompagner et tu files chez Charlier. Maintenant, tu viens nous sortir ces salades (...). Comment est-ce que tu veux qu'on te croie? (Sartre,Jeux sont faits, 1947, p. 155).
Arg., SPECTACLES et pop. Vendre sa salade. Présenter un numéro pour un acteur; faire son boniment pour un camelot; s'efforcer de convaincre des auditeurs. Il avalait trois ou quatre grogs avant d'entrer en scène; il lui fallait ça, assurait-il, pour vendre sa salade (Bruant1901, p. 116).« Vendre sa salade », c'est ce que considère faire un acteur lorsqu'il s'apprête à jouer une scène ou dire un monologue (Genin,Lang. planches, 1911, p. 74).
Pop. Faire des salades. Faire des histoires, provoquer des malentendus. Elle le sent bien [qu'Angelo est en train de la lâcher] (...). Elle fait des salades folles. Ce soir, elle prétendait pas aller marner (Simonin,Touchez pas au grisbi, 1953, p. 64).
Prononc. et Orth.: [salad]. Homon. salade2. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1414 « plat composé d'herbes potagères assaisonnées » ([L. de Premierfait, trad. du] Decameron, B. N. 129, f o16eds Gdf. Compl.); p. ext. 1606 « plat froid composé de divers ingrédients » (Nicot); 2. ca 1570 nom donné aux herbes potagères qu'on mange ainsi assaisonnées (J. de La Taille, Le Négromant, II, 3, éd. R. de Maulde, t. 4, p. CLV); 3. 1830 au fig., arg. « bagarre confuse » (Les Barricades de 1830, p. 49 ds Quem. DDL t. 19, s.v. dépioter); 1836 « mélange confus » (Vidocq, Voleurs, t. 2, p. 80); id. s'applique à des propos (lettre d'un chauffeur du Nord, ibid., t. 1, p. XVI: voilà notre dernier mot. Nous attendons ta salade [ta réponse]); 1901 « propos mensonger » (Bruant, p. 312: Vous m'bonirez tout c'que vous voudrez, je n'coupe pas dans vos salades à la manchicoise). Empr. à l'ital. du Nordsalada, salata, ital. insalata (att. au sens 1 dep. fin xiiie-déb. xives., Cenne de La Chitarra; dér. insalatuzza ds Boccace, Décaméron ds Batt.), part. passé de salare, insalare « saler », du lat. tardif salare, insalare « id. », dér. de sal, -is (sel*). Voir FEW t. 11, p. 82b et 84a, et Hope, pp. 49-50. Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 666.

SALADE2, subst. fém.

HIST., ARM. Partie de l'armure en usage en Europe au xveet au xvies.; sorte de casque ouvert ou fermé, très bombé, à visière courte, et à couvre-nuque. Comme Eustache allait faire partie du guet des métiers (...) il avait acheté une épée à coquille (...) une salade et un haubergeon (Nerval,Nouv. et fantais., 1855, p. 207).Il est impassible, et pourtant un imprudent, encasqué d'une salade ornée d'une couronne de feuilles de chêne, et qu'on n'aperçoit que de dos, flambe une arquebuse jusque sur le bord de son chapeau de couleur grise (Du Camp,Hollande, 1859, p. 135).
Prononc. et Orth. V. salade1. Homon. salade1. Étymol. et Hist. 1. 1417 désigne une sorte de casque (doc. 15 juill. ds Comptes du roi René, éd. Arnaud d'Agnel, t. 2, p. 239); 2. 1557 désigne un soldat coiffé de ce casque (Monluc, lettre 8 juin ds Œuvres, éd. A. de Ruble, t. 4, p. 78). Empr., avec attraction paron., à l'ital.celata, att. au sens 1 dep. 1417 (lat. médiév. cellata, doc. Savoie ds Gay), prob. dér. de cielo « ciel, voûte céleste » à cause de la forme très bombée de cet objet (cf. à l'appui de cette hyp. la forme cielata att. à Sienne en 1460; v. W. v. Wartburg ds R. Ling. rom. t. 23, pp. 241-242; FEW t. 2, pp. 35b-36a; Hope, p. 50; v. aussi Cort.-Zolli).
STAT.Salade1 et 2. Fréq. abs. littér.: 570. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 388, b) 912; xxes.: a) 1 060, b) 965.

salade. -

Wiktionnaire

Nom commun 1

salade \sa.lad\ féminin

  1. Mets à base d’herbes potagères, ou de certains légumes, assaisonné d’une vinaigrette et parfois agrémenté d’autres ingrédients.
    • Il fut intéressé par la salade de carottes râpées en longues lamelles. Il en prit une fourchettée, mâcha. Le goût le surprit. Il n'appréciait pas. — (Roger Hanin, Les sanglots de la fête, Grasset, 1996)
  2. Herbes potagères destinées à être ainsi assaisonnées.
    • La solution se trouve dans les jardins disséminés çà et là. Beaucoup d’habitants y passent une partie de la journée, devisant joyeusement de parcelle à parcelle en plantant des salades. — (Michel Eltchaninoff, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 21/03/220 de Philosophie Magazine.)
  3. Mets composé de divers ingrédients mélangés dans un saladier, tel qu’un mélange de fruits et de sirop, de morceaux de viande assaisonnés, etc.
    • Notre dessert sera une salade de fruits.
  4. (Argot) Situation confuse et compliquée, brouillamini, pot-pourri.
    • Quelle salade !
    • Il règne dans cet ouvrage une grande confusion : c’est une salade des idées et des sujets les plus disparates.
  5. (Argot) (généralement au pluriel) Discours mensonger, baratin, boniment.
    • Raconter des salades.
  6. (Par analogie) (Argot militaire) Pièce de camouflage destinée à être posée sur un casque et ressemblant à de la végétation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALADE. n. f.
Mets composé de certaines herbes potagères ou de certains légumes assaisonnés avec du sel, du poivre, de l'huile et du vinaigre. Salade de laitue, de chicorée, de concombres, de tomates. Salade confite. Assaisonner la salade. Retourner la salade. Salade russe, Salade de légumes variés.

SALADE se dit aussi des Herbes potagères destinées à être ainsi assaisonnées. Planter, arroser les salades. Cueillir une salade. Éplucher une salade. Secouer une salade. Il se dit encore de Plusieurs autres mets composés de viande froide ou de poisson, assaisonnés comme les salades d'herbes et de légumes. Salade de harengs. Salade de museau de bœuf. Du bœuf en salade. Salade d'oranges, Oranges coupées par tranches et assaisonnées avec du sucre et de l'eau-de-vie.

SALADE se dit figurément et familièrement d'un Pot pourri, d'un mélange incohérent. Il règne dans cet ouvrage une grande confusion : c'est une salade des idées et des sujets les plus disparates. Tout cela fait dans sa tête une vraie salade.

Littré (1872-1877)

SALADE (sa-la-d') s. f.
  • 1Mets composé de certaines herbes ou de certains légumes assaisonnés avec du sel, du poivre, du vinaigre et de l'huile, etc. Retourner, fatiguer la salade. Salade de chicorée, de laitue, de pommes de terre (et non pas, comme on dit en quelques provinces, salade à la chicorée, à la laitue, aux pommes de terre). Pour bien faire une salade, il faut être trois personnes : un sage pour y mettre du sel, un avare pour y mettre du vinaigre, et un prodigue pour y mettre de l'huile, Richelet. La salade survint [après une truite et une omelette au thon] ; j'en recommande l'usage à tous ceux qui ont confiance en moi ; la salade rafraîchit sans affaiblir, et conforte sans irriter, Brillat-Savarin, Physiologie du goût, l'Omelette du curé.

    Fig. Retourner la salade avec les doigts, être encore jeune, en parlant d'une femme ; dans le siècle dernier les jeunes femmes retournaient la salade avec les doigts ; cette locution a disparu avec l'usage lui-même. Il ne me reste que six mois à retourner la salade avec les doigts, Rousseau, Hél. VI, 2.

    Fig. et populairement. Je vais te faire ta salade, je vais te dire ton fait, te rosser. Venez promener vos belles pensées dans notre jardin, et nous vous régalerons d'une salade, Destouches, la fausse Agnès, II, 2.

  • 2La partie de toute herbe propre à être mise en salade, avant qu'elle soit assaisonnée Cueillir de la salade. Éplucher une salade. Secouer une salade.
  • 3Abusivement, dans le langage des jardiniers, la plante même qui fournit la salade. Semer des salades. Planter des salades.
  • 4 Par extension. Mets composé de fruits, de viandes froides, ou de poisson salé, et assaisonné comme de la salade. Salade de câpres, d'anchois, de volaille.
  • 5Salade d'oranges, oranges coupées par tranches et assaisonnées avec du sucre, de l'eau et de l'eau-de-vie.

    Salade de cerises, se dit improprement d'une portion de cerises à l'eau-de-vie.

  • 6Mélange de pain et de vin qu'on donne aux chevaux pour leur faire faire une longue traite.
  • 7Salade de blé, ou salade de chanoine, mâche, valerianella olitoria.
  • 8Salade de Gascogne s'est dit pour le chanvre qui sert à faire les cordes pour pendre.
  • 9Bataillons de salade, s'est dit de bataillons formés d'hommes tirés de divers corps, par comparaison aux diverses herbes qui composent une salade. Tout le reste de son infanterie était de nouvelles levées ou des bataillons de salade ramassés des garnisons, Saint-Simon, 40, 210. Il [Boufflers] les aguerrit [les troupes], je dis les troupes de salade qui faisaient la plus nombreuse partie de la garnison, Saint-Simon, 210, 76.

HISTORIQUE

XVIe s. Mais ne laissez pas la sallade ; Car c'est l'appetit d'un malade, Rec. de farces, p. 331. La prophetie semble en vouloir à la Gascogne, plus curieuse à elever ce qu'on a nommé la salade de Gascogne qui a fait de mauvais tours à plusieurs du païs ; tel en a esté estranglé qui l'a gardée en sa jeunesse, D'Aubigné, Faen. III, 15. Salade bien lavée et salée, Peu de vinaigre et bien huilée, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 216. Qui vin ne boit après salade Est en danger d'estre malade, Leroux de Lincy, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SALADE, s. f. (Cuisine & Méd.) on donne ce nom à toutes les herbes qui se mangent avec le vinaigre, tant feuilles que racines. Les plus en usage sont la laitue, la chicorée blanche & sauvage, le pourpier, la pimprenelle, le cresson, le cochlearia, le cerfeuil, l’estragon, & toutes les plantes antiscorbutiques.

Les salades en général sont bonnes dans différentes maladies, & doivent être préférées aux remedes pris en décoction, en infusion, ou autrement, parce que le vinaigre & les aromates qui entrent dans la salade redonnent de la vigueur à l’estomac, lui rendent son ressort, & enfin servent à empêcher les irritations, les spasmes & les mouvemens convulsifs de ce viscere.

C’est pourquoi le vinaigre est si utile dans les hoquets, les affections nerveuses d l’estomac, dans le relâchement & l’atonie de la tunique musculeuse. Mais il faut éviter de prescrire ce remede dans l’acescence des humeurs, & lorsque l’estomac est gorgé d’acide.

La salade de cresson, de chicorée sauvage, de cochlearia est la meilleure, parce que les parties volatiles de ces plantes, tempérées par l’acide du vinaigre, forment un sel neutre, très-utile pour les tempéramens sanguins & humides.

Salade, s. f. c’est, dans l’Art militaire, une espece de casque léger, assez semblable au pot en tête. On lui donne aussi le nom de bourguignote. La salade étoit appellée morion dans l’infanterie.

On voit, par les commentaires de Montluc, & les autres écrits militaires du même tems, qu’on donnoit le nom de salades aux gens de cheval qui en étoient armés. Ainsi, pour exprimer par exemple, qu’on avoit envoyé deux cens cavaliers dans un poste ou dans un détachement, on disoit qu’on y avoit envoyé deux cens salades. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « salade »

Saler, avec la finale ade qui est de forme espagnole ; wallon, salâd.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) De l’occitan salada (« salée »), dérivé de sal (« sel »).
(Nom 2) De l’italien celata, et celui-ci du latin caelata cassis (« métal ciselé »), car ces casques étaient ouvragés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « salade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
salade salad

Citations contenant le mot « salade »

  • Quand on naît salade, l'huile et le vinaigre vous tombent du ciel. De Elena Poniatowska / Vie de Jésus
  • Une histoire à deux, c'est toujours une petite salade mal foutue mais inépuisable. De Jean-François Fogel / Morand express
  • Dans les auberges espagnoles c'est la même huile qui sert pour la lampe, le potage et la salade. De Algernon Charles Swinburne
  • Il y a trois choses qu'une femme est capable de réaliser avec rien : un chapeau, une salade et une scène de ménage. De Mark Twain / Contes choisis
  • La grande cuisine, ce peut être une dinde bouillie, une langouste cuite au dernier moment, une salade cueillie dans le jardin et assaisonnée à la dernière minute. De Paul Bocuse
  • Il faut quatre hommes pour faire une salade : un prodigue pour l'huile, un avare pour le vinaigre, un sage pour le sel et un fou pour le poivre. De François Coppée
  • - Garde tes salades. Et puis, lâche ton oseille. - Vous parlez comme un jardinier. De Julien Duvivier / Pépé le Moko
  • Le jeu politique ressemble à ces salades qui finissent mal le marché, en été. Elles sont fanées, rejetées. Où est la fraîcheur ? J’appellerai cela la parabole de la laitue. De Michel Jobert / Le Quotidien de Paris - 10 Septembre 1980
  • Durant les grandes chaleurs de l’été, nous avons envie de manger des plats légers et surtout de faire le plein de vitamines. L’idéal, c’est de cuisiner des petites salades. Néanmoins, quand il s’agit de faire la liste des ingrédients, soit on a tendance à prendre toujours les mêmes choses, soit on est en panne d’inspiration. Heureusement, sur le web, on trouve toutes les idées qu’il faut pour cuisiner des salades aussi délicieuses que diététiques. Topsante.com, Les idées de salades fraîches et diététiques pour l’été - Top Santé
  • La grande majorité des ingrédients qui garniront votre salade pourront être finement ou grossièrement taillés à l’aide de cette trancheuse Trudeau dotée d’une lame réglable selon deux positions, d’une presse à aliments et d’un protège-main verrouillable assurant une manipulation sécuritaire. Son contenant d’une capacité d’un litre récupérera les ingrédients dont la taille sera régulière. Éplucheur d’ail en silicone inclus. Le Journal de Québec, Accessoires de cuisine: inspirante salade d'été | JDQ
  • Quand on ajoute des légumes blanchis à une salade, il faut les éponger délicatement au préalable, dans un linge ou dans des essuie-tout, pour s’assurer qu’ils seront bien enrobés de vinaigrette. Le Journal de Montréal, Salade-repas aux edamames et à la pancetta | JDM
  • Dans un grand saladier, mélanger délicatement tous les ingrédients de la salade. Réserver.   Salut Bonjour, Voici les 3 meilleures recettes de salade qui ont été cuisinées à Salut Bonjour | Salut Bonjour
  • Parcequ'une simple salade peut être un véritable mélange de saveurs. | © Pixabay parismatch.be, 5 astuces pour transformer votre salade en grand plat
  • Rien de tel qu'une salade pour se sentir léger et se rassasier si vous la garnissez comme il faut. Riches en fibres et totalement healthy, cette assiette complète vous apporte que des bonnes choses pour votre corps. Cette salade de fraises devrait en effet vous donner un coup de peps ! Essayez aussi 15 autres salades healthy pour bien manger. Cuisinez aussi un sablé breton aux fraises ou une tarte ricotta et fraises. Demotivateur, Recette de salade de fraises et quinoa
  • Un plat complet, facile à faire et plein de saveurs, la salade de pâtes. Voilà un classique de l'été revisité avec Jean-Sébastien du restaurant "Les Pissenlits" à Nancy. Le chef vous conseille de cuire vos pâtes, un peu plus, pour qu'elle ne soient pas dures sous la dent. Découvrez aussi la recette "à l'indienne" de Nicole à Gugney. France Bleu, Vive les salades de pâtes
  • La salade a la réputation d’être un repas fade ou un plat de régime et les gourmands diront que ce n’est pas assez pour être rassasié. Voici trois recettes ultra gourmandes à préparer à la maison. So Soir, Trois salades healthy gourmandes à souhait
  • C’était en août 2016. En décembre de la même année, elle publiait Histoires de salades, son premier bouquin. Autoédité, à part ça.  Le Soleil, Zoom sur les salades | Le Mag | Le Soleil - Québec

Images d'illustration du mot « salade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « salade »

Langue Traduction
Anglais salad
Espagnol ensalada
Italien insalata
Allemand salat
Chinois 沙拉
Arabe سلطة
Portugais salada
Russe салат
Japonais サラダ
Basque entsalada
Corse insalata
Source : Google Translate API

Synonymes de « salade »

Source : synonymes de salade sur lebonsynonyme.fr
Partager