La langue française

Endive

Sommaire

  • Définitions du mot endive
  • Étymologie de « endive »
  • Phonétique de « endive »
  • Évolution historique de l’usage du mot « endive »
  • Citations contenant le mot « endive »
  • Images d'illustration du mot « endive »
  • Traductions du mot « endive »
  • Synonymes de « endive »

Définitions du mot endive

Trésor de la Langue Française informatisé

ENDIVE, subst. fém.

Variété de chicorée sauvage à grosse racine, coupée en automne au niveau du collet, et qui, placée dans le sable, à l'obscurité, donne des pousses blanches en cœur serré que l'on consomme crues ou cuites. Synon. chicorée de Bruxelles, witloof.Dans quelques secondes, on allait voir arriver des endives précoces, une omelette de faveur, un bifteck immérité (Proust, Swann,1913, p. 110):
Endive : Découverte tardivement et par hasard, en 1850, par Bréziers, jardinier chef de la Société d'horticulture Belge. Comme il gardait des pieds de chicorée dans un sous-sol obscur, il s'aperçut que lorsque les pieds recouverts de sable ou de terre faisaient pression sur le collet, les jeunes feuilles étaient obligées de s'imbriquer. Les Gdes heures de la cuis. fr., Éluard-Valette, 1964, p. 234.
P. anal. [P. réf. à la couleur et au mode de culture par étiolement de l'endive] (Personne au) teint pâle, blafard. Ils jouaient ensemble toute l'année, derrière les carreaux (...). De teint, c'étaient des vraies endives (Céline, Mort à crédit,1936, p. 78).Il (...) était habillé de noir (...) ce qui faisait ressortir son teint d'endive et le rose de ses yeux de lapin blanc (Vialar, Clos Trois Mais.,1946, p. 10).
Rem. Il semble que ce terme soit couramment utilisé pour désigner d'autres variétés de chicorée, sans doute par confusion avec l'espèce chicorée endive qui renferme la chicorée frisée et la chicorée scarole. J'ai maintenant mes trois bons travers de doigt de barbe blonde, frisée comme de l'endive (Giono, Gds chemins, 1951, p. 94).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃di:v]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. Début xives. indivie (Passion du Palatinus, éd. G. Frank, 1893); 1413 andive (Comptes de Nevers, Arch. de la Ch. des Compt. de Nevers ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. médiév.endivia (av. 1250 ds Latham, s.v. intubus), lui-même empr. au gr. médiév. ε ́ ν τ υ β ι ο ν (ixes., CGL II, 91, 24), ε ́ ν τ υ ϐ ι ν (xes., CGL III, 430, 69), prononcé endivi, du gr. ε ́ ν τ υ ϐ ο ν, qui serait lui-même empr. au lat. impérial intubus « chicorée sauvage, endive » (v. André Bot., s.v. intubus). Fréq. abs. littér. : 8.

Wiktionnaire

Nom commun

endive \ɑ̃.div\ féminin

  1. (Cuisine) Bourgeon de la chicorée de Bruxelles, forcé dans l’obscurité, pour empêcher la photosynthèse et obtenir des feuilles blanches à bords jaunes, de goût amer, qui se mangent crues en salade ou cuites, en légume.
    • Une salade d'endive.
    • Endive : découverte tardivement et par hasard, en 1850, par Bréziers, jardinier chef de la Société d'horticulture Belge. Comme il gardait des pieds de chicorée dans un sous-sol obscur, il s'aperçut que lorsque les pieds recouverts de sable ou de terre faisaient pression sur le collet, les jeunes feuilles étaient obligées de s'imbriquer. — (Les Gdes heures de la cuisine française, Éluard-Valette, 1964)
  2. (Botanique) (Jardinage) Terme générique par lequel on désigne les chicorées et les scaroles qu’on cultive en vue du forçage.
    • Dans le Nord, l’on voit des champs d’endives à perte de vue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENDIVE. n. f.
T. de Jardinage. Terme générique par lequel on désigne les chicorées et les scaroles qu'on cultive dans les jardins. Plus souvent, il se dit spécialement d'une Variété de chicorée qui se mange à l'état de bourgeons.

Littré (1872-1877)

ENDIVE (an-di-v') s. f.
  • La chicorée des jardins (cichorium endivia, L.).

HISTORIQUE

XVIe s. Ozeille, bourroche, buglon, cichorée, endive et semblables, Paré, VIII, 14. La cichorée ou endive est espece de laictue, De Serres, 536 ; 569.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENDIVE, s. f. (Bot. Mat. méd. & Jard.) en latin endivia ou intybus, espece de chicorée : cependant Ray l’en distingue, tant à cause de ses feuilles qui sont plus courtes, & non découpées, que parce que cette plante est annuelle, au lieu que la chicorée est vivace. Il y a trois sortes d’endives en usage ; savoir l’endive à feuilles larges ou commune, la petite endive, & l’endive ou chicorée frisée.

L’endive à feuilles larges, ou commune, autrement dite chicorée blanche, est nommée par les Botanistes endivia latifolia, scariola latifolia, endivia vulgaris, &c.

Ses racines sont fibreuses & laiteuses : ses feuilles sont couchées sur terre avant qu’elle monte en tige ; elles sont longues, larges, semblables à celles de la laitue, crénelées quelquefois à leur bord, un peu ameres. Les feuilles qui sont sur la tige, sont semblables à celles du lierre, mais plus petites. La tige est haute d’une coudée, ou d’une coudée & demie ; lisse, cannelée, creuse, branchue, tortue, donnant du lait quand on la blesse. Ses fleurs naissent à l’aisselle des feuilles ; elles sont bleues, semblables à celles de la chicorée sauvage, aussi-bien que les graines.

La petite endive, en latin endivia minor, seu angustifolia, off. ne differe de la précédente que par ses feuilles qui sont plus étroites, plus ameres au goût ; & par sa tige qui est plus branchue.

L’endive ou chicorée frisée, endivia crispa seu romana, cicorium crispum, off. a ses feuilles plus grandes que celles de l’endive commune. Elles sont crêpues, & sinuées à leur fond. Sa tige est plus élevée, plus grosse & plus tendre que celle des autres endives. Sa graine est noire. Il y a long tems que les Jardiniers ont l’art de rendre frisée l’endive commune, quoique Ray regarde ces deux plantes comme étant d’une espece différente.

On seme l’endive dans les jardins, pour l’usage de la cuisine. Lorsqu’on la seme au printems, elle croît promptement, fleurit, porte des graines en été, & meurt ensuite ; mais quand on la seme en été, elle dure l’hyver, pourvû qu’on la couvre de terre au commencement de l’automne, après avoir lié auparavant ses feuilles : elle devient alors blanche comme de la neige, agréable au goût, & peut tenir lieu de salade en hyver. Voyez dans Miller l’art de sa culture.

Les feuilles fraîches d’endive verte paroissent contenir un sel essentiel, nitreux, ammoniacal, mêlé avec un peu d’huile subtile & de terre. Elles ne donnent dans les épreuves chimiques aucune marque d’acide, à cause de la grande quantité de sel urineux. Les feuilles d’endive que l’on a blanchies en les liant, donnent quelqu’acide, mais moins de sel volatil & de terre. Leur suc, quand on les lie pour les blanchir, fermente un peu intérieurement ; & par-là les sels volatils, qui sont en grande quantité dans cette plante, sont un peu développés, s’envolent en partie, & il reste de l’acide & de l’eau : la terre est, par cette même fermentation, mêlée plus intimement avec les autres principes. Ces feuilles ainsi blanchies, sont plus tendres & plus agréables au goût, que lorsqu’elles sont vertes, à cause de la partie acide, qui est plus développée avec les sels alkalis & les huiles. Les feuilles vertes sont ameres, à cause de la grossiereté des molécules salines, & de leur différent mélange avec l’huile & la terre.

Les endives ne sont guere moins connues dans les boutiques d’apoticaires que dans les cuisines ; on les y employe vertes & blanchies, sur-tout les feuilles, rarement les graines, & presque jamais les racines. Toutes les endives sont rafraîchissantes, détersives & apéritives, en vertu de leur sel nitreux, ammoniacal, subtil, délayé dans beaucoup de flegme. Elles rafraîchissent encore, en emportant les humeurs retenues dans les visceres ; elles amollissent & détachent la bile visqueuse ; elles divisent la sérosité gluante ou la pituite épaissie. Elles sont donc utiles dans la jaunisse, dans les fievres ardentes & bilieuses, dans les obstructions du foie, dans toutes les inflammations & les hémorrhagies : en un mot, ses vertus sont les mêmes que celles de la chicorée. On les employe dans les bouillons, les aposemes tempérans, rafraîchissans & apéritifs. On les joint commodément aux feuilles de bourache, de buglose, de laitue, de pourpier, de pimprenelle, d’aigremoine, de scolopendre, de fumeterre. On en donne aussi le suc clarifié, ou la décoction, à la dose que l’on veut. Enfin la graine d’endive est mise au nombre des quatre petites semences froides, & entre dans les émulsions, au défaut des autres graines. Voyez Ray, Tournefort, Bradley, Herman, Miller, Geoffroy ; ils vous instruiront completement sur cette plante. Article de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « endive »

Du latin médiéval endivia dérivé du latin intibus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. espagn. et ital. endivia ; du latin intybus, par l'intermédiaire d'un adjectif fictif intybia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « endive »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
endive ɑ̃div

Évolution historique de l’usage du mot « endive »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « endive »

  • Si Dieu était une femme, le monde marcherait mieux. Et il y aurait moins de calories dans le chocolat et plus dans les endives. De Alix Girod de l’Ain / Evene.fr - Juin 2006
  • Croyez-vous que les endives qui blanchissent dans les caves aiment à se rappeler le soleil ? René Crevel, Babylone, Seghers
  • « La culture de l’endive me passionne, chaque jour j’écris une nouvelle page… » France Bleu, Christophe Mazingarbe-Producteur d'endives à Sainghin en Mélantois
  • Dans les Hauts-de-France, principale région productrice d’endives, les producteurs sont inquiets. En effet, dans leurs champs, les premières feuilles sortent de terre de manière irrégulière. Terres et Territoires, La sécheresse de surface freine la levée des endives dans la région - Terres et Territoires
  • C’est en 1983 que fut créée à Villeneuve-Saint-Vistre dans la Marne, la cuma Légumière du Sud-Ouest Marnais et la Coopérative agricole des Producteurs de Légumes du Sud-Ouest Marnais (Copleso). L’objectif: développer et commercialiser collectivement les cultures légumières et notamment la racine d’endive. Aujourd’hui, ces deux entités assurent aux nouveaux producteurs une facilité d’accès à cette production qui nécessiterait en individuel, des investissements matériels conséquents. Présentation. Entraid' : le média des cuma et du matériel agricole, Culture des racines d'endives : la cuma pour maintenir une filière - Entraid
  • Tout ce qu'il faut savoir sur les endives, légume typiquement made in Hauts-de-France ! France 3 Hauts-de-France, Endive ou chicon : 10 choses à savoir sur ce légume produit presque uniquement dans les Hauts-de-France
  • Envie d’endives ? Ce légume facile à cuisiner laisse place à la créativité ! ConsoGlobe, 12 recettes d'endives cuites ou crues pour celles et ceux qui les détestent
  • La chicorée de witloof, ou de Bruxelles, est bien souvent appelée, à tort, endive. En réalité, l'endive est produite par la chicorée witloof, après arrachage et forçage des pieds. La chicorée[...] auJardin.info, Poêlée de choux de Bruxelles : recette de cuisine
  • Chez nous, l’endive, c’est le chicon. Cela sonne comme un mot d’argot, un mot ch’ti comme on en a le secret, à ranger dans la même malle que wassingue, drache, carrette. Et bin, pas du tout ! Et si le chicon était le « bon » mot pour nommer ce légume blanc en forme d’obus, et que l’endive était un « imposteur » ? Les ch’tis ont raison ! , 100 ans de l'endive en France. Chicon ou endive : qui a raison ? | Lille Actu
  • A déguster crue ou cuite, l’endive apporte de la fraîcheur aux recettes d’hiver. C’est aussi un bon allié pour affronter le froid. Gorgée d’eau et de fibres pour aider à équilibrer le transit, elle contient aussi de la vitamine B9 et de la vitamine C. Sans oublier de nombreux minéraux (potassium, cuivre…). Un bon allié pour l’hiver. PARENTS.fr, L'endive, un légume intéressant nutritionnellement pour les enfants | PARENTS.fr
  • Pas de secret. C’est le cône situé au centre de l’endive qui, durant la cuisson, diffuse cette saveur amère si reconnaissable. On s’en débarrasse à l’aide d’un couteau, après avoir retiré la base de l’endive. On creuse dans toute la longueur du légume pour être certain d’avoir enlevé tout le tronc. , Cuisine : nos trois astuces pour rendre l'endive moins amère | Actu
  • Avec Julien, chef et patron du Bistronome, on a décidé de cuisiner l'endive. Pas trop cher, de saison, et qu'on peut facilement accommoder France Bleu, On cuisine l'endive
  • Les endives crues:  elles peuvent être la base de salades composées. Elles sont rapides à préparer et demandent beaucoup moins d’eau pour leur lavage que la salade classique. Elles sont très pauvres en calories et riches en eau. Elles apportent un peu de fibres et des minéraux comme le potassium, un peu de calcium et des vitamines.  Elles sont riches en vitamines B9 mais attention elles sont riches en vitamines K. France Bleu, L' endive blanche ou rouge

Images d'illustration du mot « endive »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « endive »

Langue Traduction
Anglais endive
Espagnol endibia
Italien indivia
Allemand endivie
Chinois 菊苣
Arabe الهندباء
Portugais endívia
Russe эндивий
Japonais キクヂシャ
Basque eskarola
Corse endive
Source : Google Translate API

Synonymes de « endive »

Source : synonymes de endive sur lebonsynonyme.fr
Partager