Rudiment : définition de rudiment


Rudiment : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RUDIMENT, subst. masc.

A. −
1. Le plus souvent au plur. [Suivi d'un compl. déterminatif] Notions, connaissances élémentaires d'une discipline, d'un art, d'une science, d'une doctrine. Rudiments de lecture, d'écriture, de calcul, de solfège, de science; les premiers rudiments des langues, du grec, du latin; apprendre, enseigner les rudiments de qqc. Le rudiment de la grammaire (Foulq. 1971). Comme en n'importe quel pays, il me semble utile, ici, de connaître au moins les rudiments de la langue. On ne peut comprendre un pays, surtout l'Espagne, sans communiquer avec l'habitant (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 12).Dès l'instant où l'école primaire obligatoire donnait à tous les premiers rudiments d'une culture, il était à prévoir que ces enfants, devenus adultes, chercheraient à compléter les bases ainsi acquises (Cacérès, Hist. éduc. pop., 1964, p. 10).
[P. ell. du compl. déterminatif] Il faut donc, à mesure que des enfants entrent dans la période de la mue, les remplacer et reprendre la tâche d'enseigner le rudiment aux nouveaux venus (Enseign. mus., 2, 1950, p. 4).
2. En partic., en empl. abs., le plus souvent au sing. Enseignement de base, matières élémentaires enseignées à un élève. Apprendre, enseigner, savoir, connaître le rudiment. Pour les masses profondes du peuple (...) l'enseignement primaire existait seul, (...) le rudiment, ce qui suffisait à dégager l'homme de la brute (Zola, Vérité, 1902, p. 331).Je n'étais pas entré dans la dixième classe, celle des plus petits bambins, à qui M. Grisier inculquait les rudiments (Gide, Si le grain, 1924, p. 389).
Loc. fig. fam. ,,Cet homme en est encore au rudiment, il faut le renvoyer au rudiment. Il est encore novice dans l'art, dans la profession dont il se mêle; il faut le renvoyer aux premiers principes de cet art, de cette profession`` (Ac. 1835-1935).
3. P. méton., vieilli. Petit livre contenant les premiers principes d'une discipline, notamment de la grammaire latine. Avec quelle incroyable ardeur je fouillais mon rudiment pour y trouver la règle qui devait me donner la clef de telle ou telle phrase de ma version (Fabre, J. Savignac, 1863, pp. 118-119).[Les maîtres qui enseignaient le chant du XIVeau XVIe] écrivent, le plus souvent dans une forme dialoguée, et sous les titres de Compendium ou de Rudiment, de petits livres concis, où ils expliquent tout juste (...) les « déductions », les nuances et les signes usuels de la notation (BrenetMus.1926, p. 134).
P. métaph. J'ai 25 ans, dont dix passés dans les écoles, et je n'ai pas encore ouvert les rudiments de la force intérieure et de la conduite du sens moral! (M. de Guérin, Journal, 1835, p. 238).
B. − BIOLOGIE
1. Début d'un organe en voie de développement. Tout l'intérieur de cette capsule est rempli d'une pulpe gélatineuse qui forme le rudiment de la dent future (Cuvier, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 115).La panicule entièrement formée, l'élément femelle émerge à la naissance des feuilles, sous forme de rudiment d'épi enveloppé de folioles (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 192).
Rudiments cardiaques. ,,Deux vaisseaux longitudinaux dans les bords latéraux du repli cardiaque. Par leur rapprochement et leur soudure partielle, ils formeront le tube cardiaque`` (Lov.-Veill. 1954).
2. P. ext. Forme imparfaitement développée d'un organe qui n'apparaît qu'à l'état d'ébauche ou de vestige. Un rudiment de queue, un rudiment de pied (Ac. 1835-1935). Dans le morse et dans les cétacés, on ne distingue plus dans les pattes les doigts qui les formoient: ce sont de véritables nageoires, sur le bord desquelles on remarque cependant encore, dans les morses et dans un lamantin, les rudimens ou les restes des ongles qui indiquent les cinq doigts qu'on retrouve en effet (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 586).Dans le cas qui nous occupe, il est incontestable que le premier rudiment de l'œil se trouve dans la tache pigmentaire des organismes inférieurs (Bergson, Évol. créatr., 1907, p. 71).
C. − Au fig.
1. Ce qui est au point de départ, à la base de quelque chose (de concret ou d'abstrait), qui en constitue le commencement, l'ébauche, l'amorce. Seriez-vous en état de me prouver que les langues des sauvages sont des restes, et non des rudimens de langues? (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 85).Les mêmes plis se poursuivaient en Amérique, donnant naissance à la chaîne des Appalaches et aux premiers rudiments de celle des Montagnes Rocheuses (Lapparent, Abr. géol., 1886, p. 413).Le plaisir musculaire est déjà un rudiment de plaisir esthétique (Arts et litt., 1935, p. 50-9).
2. P. ext. Forme simplifiée, sommaire d'une chose; ce qui existe sous cette forme. Ceux qui ont le sens de l'invisible, qui gardent en eux fût-ce seulement les rudiments du don contemplatif, c'est dans la solitude (...) que leur vie s'accélère, s'intensifie (Du Bos, Journal, 1927, p. 362):
Si le voyageur, au fond des forêts ou sur les bords escarpés de quelques îles perdues, découvre des peuplades privées de toute civilisation, il y remarque pourtant encore quelques rudimens de l'état social, quelques restes ou quelques ébauches de relations. Lacord., Conf. N.-D., 1848, p. 199.
Prononc. et Orth.: [ʀydimɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1495 rudimens de continence « premiers exercices, premières tentatives » (J. de Vignay, Miroir histor., XX, 75, éd. 1531 ds Gdf. Compl.); 2. a) 1545 plur. « premiers éléments, notions d'une science, d'un art » (Ant. du Moulin, Aux dames lyonnaises ds Pernette du Guillet, Rymes, p. 4, ibid.); b) 1666 « petit livre qui contient les premières notions de grammaire latine, et par extension de toute autre grammaire » (Molière, Médecin malgré lui, I, 1); c) 1740 en être encore au rudiment, renvoyer qqn au rudiment (Ac.); 3. 1553 plur. « premiers éléments des tissus animaux et végétaux » (P. Belon, Observations, I, 53 ds R. Philol. fr. t. 43, p. 201); 4. 1782 « organe atrophié ou qui n'est pas développé » (Buffon, Quadrup., t. 6, p. 4). Empr. au lat.rudimentum « apprentissage, débuts, essais », « premiers éléments d'une science, d'un art ». Fréq. abs. littér.: 159.

Rudiment : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RUDIMENT, subst. masc.

A. −
1. Le plus souvent au plur. [Suivi d'un compl. déterminatif] Notions, connaissances élémentaires d'une discipline, d'un art, d'une science, d'une doctrine. Rudiments de lecture, d'écriture, de calcul, de solfège, de science; les premiers rudiments des langues, du grec, du latin; apprendre, enseigner les rudiments de qqc. Le rudiment de la grammaire (Foulq. 1971). Comme en n'importe quel pays, il me semble utile, ici, de connaître au moins les rudiments de la langue. On ne peut comprendre un pays, surtout l'Espagne, sans communiquer avec l'habitant (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 12).Dès l'instant où l'école primaire obligatoire donnait à tous les premiers rudiments d'une culture, il était à prévoir que ces enfants, devenus adultes, chercheraient à compléter les bases ainsi acquises (Cacérès, Hist. éduc. pop., 1964, p. 10).
[P. ell. du compl. déterminatif] Il faut donc, à mesure que des enfants entrent dans la période de la mue, les remplacer et reprendre la tâche d'enseigner le rudiment aux nouveaux venus (Enseign. mus., 2, 1950, p. 4).
2. En partic., en empl. abs., le plus souvent au sing. Enseignement de base, matières élémentaires enseignées à un élève. Apprendre, enseigner, savoir, connaître le rudiment. Pour les masses profondes du peuple (...) l'enseignement primaire existait seul, (...) le rudiment, ce qui suffisait à dégager l'homme de la brute (Zola, Vérité, 1902, p. 331).Je n'étais pas entré dans la dixième classe, celle des plus petits bambins, à qui M. Grisier inculquait les rudiments (Gide, Si le grain, 1924, p. 389).
Loc. fig. fam. ,,Cet homme en est encore au rudiment, il faut le renvoyer au rudiment. Il est encore novice dans l'art, dans la profession dont il se mêle; il faut le renvoyer aux premiers principes de cet art, de cette profession`` (Ac. 1835-1935).
3. P. méton., vieilli. Petit livre contenant les premiers principes d'une discipline, notamment de la grammaire latine. Avec quelle incroyable ardeur je fouillais mon rudiment pour y trouver la règle qui devait me donner la clef de telle ou telle phrase de ma version (Fabre, J. Savignac, 1863, pp. 118-119).[Les maîtres qui enseignaient le chant du XIVeau XVIe] écrivent, le plus souvent dans une forme dialoguée, et sous les titres de Compendium ou de Rudiment, de petits livres concis, où ils expliquent tout juste (...) les « déductions », les nuances et les signes usuels de la notation (BrenetMus.1926, p. 134).
P. métaph. J'ai 25 ans, dont dix passés dans les écoles, et je n'ai pas encore ouvert les rudiments de la force intérieure et de la conduite du sens moral! (M. de Guérin, Journal, 1835, p. 238).
B. − BIOLOGIE
1. Début d'un organe en voie de développement. Tout l'intérieur de cette capsule est rempli d'une pulpe gélatineuse qui forme le rudiment de la dent future (Cuvier, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 115).La panicule entièrement formée, l'élément femelle émerge à la naissance des feuilles, sous forme de rudiment d'épi enveloppé de folioles (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 192).
Rudiments cardiaques. ,,Deux vaisseaux longitudinaux dans les bords latéraux du repli cardiaque. Par leur rapprochement et leur soudure partielle, ils formeront le tube cardiaque`` (Lov.-Veill. 1954).
2. P. ext. Forme imparfaitement développée d'un organe qui n'apparaît qu'à l'état d'ébauche ou de vestige. Un rudiment de queue, un rudiment de pied (Ac. 1835-1935). Dans le morse et dans les cétacés, on ne distingue plus dans les pattes les doigts qui les formoient: ce sont de véritables nageoires, sur le bord desquelles on remarque cependant encore, dans les morses et dans un lamantin, les rudimens ou les restes des ongles qui indiquent les cinq doigts qu'on retrouve en effet (Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 586).Dans le cas qui nous occupe, il est incontestable que le premier rudiment de l'œil se trouve dans la tache pigmentaire des organismes inférieurs (Bergson, Évol. créatr., 1907, p. 71).
C. − Au fig.
1. Ce qui est au point de départ, à la base de quelque chose (de concret ou d'abstrait), qui en constitue le commencement, l'ébauche, l'amorce. Seriez-vous en état de me prouver que les langues des sauvages sont des restes, et non des rudimens de langues? (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 85).Les mêmes plis se poursuivaient en Amérique, donnant naissance à la chaîne des Appalaches et aux premiers rudiments de celle des Montagnes Rocheuses (Lapparent, Abr. géol., 1886, p. 413).Le plaisir musculaire est déjà un rudiment de plaisir esthétique (Arts et litt., 1935, p. 50-9).
2. P. ext. Forme simplifiée, sommaire d'une chose; ce qui existe sous cette forme. Ceux qui ont le sens de l'invisible, qui gardent en eux fût-ce seulement les rudiments du don contemplatif, c'est dans la solitude (...) que leur vie s'accélère, s'intensifie (Du Bos, Journal, 1927, p. 362):
Si le voyageur, au fond des forêts ou sur les bords escarpés de quelques îles perdues, découvre des peuplades privées de toute civilisation, il y remarque pourtant encore quelques rudimens de l'état social, quelques restes ou quelques ébauches de relations. Lacord., Conf. N.-D., 1848, p. 199.
Prononc. et Orth.: [ʀydimɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1495 rudimens de continence « premiers exercices, premières tentatives » (J. de Vignay, Miroir histor., XX, 75, éd. 1531 ds Gdf. Compl.); 2. a) 1545 plur. « premiers éléments, notions d'une science, d'un art » (Ant. du Moulin, Aux dames lyonnaises ds Pernette du Guillet, Rymes, p. 4, ibid.); b) 1666 « petit livre qui contient les premières notions de grammaire latine, et par extension de toute autre grammaire » (Molière, Médecin malgré lui, I, 1); c) 1740 en être encore au rudiment, renvoyer qqn au rudiment (Ac.); 3. 1553 plur. « premiers éléments des tissus animaux et végétaux » (P. Belon, Observations, I, 53 ds R. Philol. fr. t. 43, p. 201); 4. 1782 « organe atrophié ou qui n'est pas développé » (Buffon, Quadrup., t. 6, p. 4). Empr. au lat.rudimentum « apprentissage, débuts, essais », « premiers éléments d'une science, d'un art ». Fréq. abs. littér.: 159.

Rudiment : définition du Wiktionnaire

Nom commun

rudiment \ʁy.di.mɑ̃\ masculin

  1. Élément, première notion de quelque science, de quelque art que ce soit.
    • Ne lui parlez pas de géométrie, il n’en sait pas les premiers rudiments.
    • Savoir les rudiments de la grammaire.
    • Lorsqu’il eut attrapé au hasard des heures de classe quelques rudiments de sa langue, Charles fut initié par sa sœur aux mystères de la littérature. — (Julien Green, Charles Lamb, dans Suite anglaise, 1927, Le Livre de Poche, page 50)
  2. (Par métonymie) Petit livre qui contient les premières notions de quelque chose.
    • Il sait bien son rudiment.
    • J'aimais, je goûtais les déclinaisons, les conjugaisons. Le souvenir m'en est demeuré avec douceur, cum grata recordatione ; je ne puis encore feuilleter un rudiment sans plaisir. — (Mgr Dupanloup, évêque d'Orléans, Journal intime, 3 août 1848)
  3. (Figuré) Début.
    • Cet homme en est encore au rudiment, il faut le renvoyer au rudiment, Il est encore novice dans l’art, dans la profession dont il se mêle ; il faut le renvoyer aux premiers principes de cet art, de cette profession.
  4. (Biologie) Ensemble des premiers linéaments d’une structure organique.
    • Enfin, dans tous les groupes étudiés jusqu’ici, l’individualité de chaque être se manifeste dès la première apparition du germe, dès les premiers rudimens[sic] de l’œuf, et persiste pleine et entière jusqu’à la mort. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
  5. Organe atrophié ou non développé.
    • Un rudiment de queue.
    • Un rudiment de pied.

Nom commun

rudiment \Prononciation ?\

  1. Rudiment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rudiment : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUDIMENT. n. m.
Il se dit des Éléments, des premières notions de quelque science, de quelque art que ce soit. Ne lui parlez pas de géométrie, il n'en sait pas les premiers rudiments. À peine sait-il les rudiments de la grammaire. Il se dit, particulièrement, d'un Petit livre qui contient les premières notions de la grammaire latine et, par extension, de toute autre grammaire. Un enfant qui apprend le rudiment. Il en est au rudiment. Il sait bien son rudiment. Il vieillit. Fig. et fam., Cet homme en est encore au rudiment, il faut le renvoyer au rudiment, Il est encore novice dans l'art, dans la profession dont il se mêle; il faut le renvoyer aux premiers principes de cet art, de cette profession.

RUDIMENT se dit, en termes d'Histoire naturelle, des Premiers linéaments d'une structure organique. Les rudiments de l'organisation. Il se dit aussi d'Organes atrophiés ou qui ne se sont pas développés. Un rudiment de queue. Un rudiment de pied.

Rudiment : définition du Littré (1872-1877)

RUDIMENT (ru-di-man) s. m.
  • 1Premières notions, premiers principes d'une science, d'un art. Les premiers rudiments sont, en tout genre, plus lents chez les hommes que les grands progrès, Voltaire, Mœurs, introd.
  • 2La partie la plus élémentaire de la grammaire. Savoir les déclinaisons et les conjugaisons dans les langues anciennes, avec les premières règles de la syntaxe ; chez nous, les premières règles de la syntaxe, les conjugaisons et la définition des espèces des mots, c'est savoir le rudiment.

    Particulièrement. Petit livre qui contient les éléments de la langue latine. Le rudiment de Lhomond. Trouvez-moi un faiseur de fagots qui… comme moi… ait su dans son jeune âge son rudiment par cœur, Molière, Méd. malgré lui, I, 1.

    Fig. et familièrement. En être encore au rudiment, être encore novice dans un art, dans une profession.

    Il faut le renvoyer au rudiment, il faut le renvoyer aux premières notions de cet art, de cette profession.

  • 3 Terme d'histoire naturelle. Premiers linéaments de la structure des organes. Les premiers rudiments des os dans le corps humain sont de vrais cartilages, Fourcroy, Conn. chim. t. IX, p. 271.

    Organes réduits, dans de certaines espèces, à de très petites dimensions. Dans l'espèce humaine, le mâle n'a qu'un rudiment de mamelle. L'espèce de trompe qu'il [le tapir] porte au bout du nez n'est qu'un vestige ou rudiment de celle de l'éléphant, Buffon, Quadrup. t. X, p. 2.

HISTORIQUE

XVIe s. De laquelle [l'Eglise romaine] la chrestienneté tient ses rudiments et institutions en la foy, Du Cange, rudire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Rudiment : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUDIMENT, s. m. Rudimentum dérive de rudis, (brute, que l’art n’a point encore dégrossi) : de-là le nom rudimentum, pour signifier les premieres notions de quelque art que ce soit, destinées aux esprits qui n’en ont encore aucune teinture. Le mot françois rudiment, a une signification moins étendue ; l’usage l’a restraint aux élémens des langues, & même en quelque maniere à ceux de la langue latine. J’ai déjà dit au mot Méthode, ce que je pense sur cette sorte d’ouvrages ; je n’en répéterai ici qu’une seule chose : c’est que les livres élémentaires sont de tous, les plus difficiles à bien faire, & ceux néanmoins que l’on entreprend le plus aisément. Combien d’auteurs rudimentaires ont cru, je parle même des plus savans, qu’il leur suffisoit d’avoir lu beaucoup de latin, & observé beaucoup de phrases latines, sans les avoir comparées à la regle commune de tous les idiomes, qui est l’analyse ! C’est pourtant la seule voie qui nous soit ouverte pour pénétrer jusqu’au génie distinctif d’une langue ; & que prétend nous apprendre celui qui n’a pas pénétré jusque-là, ou qui même n’est pas en état d’y pénétrer ? Voyez Inversion.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rudiment »

Étymologie de rudiment - Littré

Lat. rudimentum, apprentissage, par sens figuré de rudis, non dégrossi (voy. RUDE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de rudiment - Wiktionnaire

Du latin rudimentum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rudiment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rudiment rydimɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « rudiment »

  • Pour sa 8e édition la fête médiévale a envahi le parc du château Renaissance pour le plus grand plaisir du public venu nombreux s’essayer au rudiment d’armes de l’époque, goûter l’ambiance du village médiéval ou simplement admirer le travail des oiseaux de la Compagnie Vol en scène. SudOuest.fr, En Images, le fête médiévale La Roche à Foucauld dans le parc du château de la Rochefoucauld.
  • En effet, alors qu’habituellement le comité intervient dans les écoles, collèges et autres institutions, depuis deux ans par l’intermédiaire de son employé Alban Polge, ce sont de nombreux enfants des centres de loisirs du département qui ont pu bénéficier d’une première initiation au rudiment du rugby. Non pas celui de la télé mais celui qu’ils auront le loisir de pratiquer toute au long de l’année dans les écoles du rugby. Un jeu basé sur l’évitement, la prise d’intervalle et la coopération. , Le rugby enseigné dans les centres de loisirs cet été - La Commère 43
  • L’embryogenèse s’intéresse à l’apparition au fil du développement des structures, de l’architecture du corps des animaux, on parle de « morphogénèse » : comment ce rudiment de poumon va-t-il se ramifier, une, deux, trois fois pour former un arbre cellulaire avec ses alvéoles, qui lui donneront une large surface d’échange entre tissus et gaz respiratoires ? Les processus à l’œuvre défient les imaginations les plus fertiles, surtout quand on se rappelle la condition initiale : un ovule et un spermatozoïde ! The Conversation, L’embryogenèse dévoile un rôle du « second cerveau » dans la digestion
  • Apprenez les rudiments de la programmation avec le Google Doodle du jour Numerama, Apprenez les rudiments de la programmation avec le Google Doodle du jour
  • Drôle d’orchestre qui fixe pour condition d’entrée de n’avoir surtout jamais touché à un instrument ou le moindre rudiment de solfège. Mais l’orchestre Démos (pour dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) est tout sauf une formation classique. S’il a ses vents, ses cuivres et ses cordes, ses petites et grandes répétitions et un chef à la baguette, ses petits musiciens évoluent volontairement en terre inconnue. , Toulouse: 105 enfants des quartiers (et campagnes) dans l'aventure d'un vrai orchestre symphonique
  • À la différence de la langue de bois et du politiquement correct, tous deux facilement identifiables, le jargon techno-managérial nécessite un véritable décryptage. Or, pour qui ne possède aucun rudiment de ce néo-langage, la tâche se révèle délicate. « C’est en cela que cette novlangue constitue un instrument de soumission et d’ahurissement », souligne Jean-Yves Le Gallou, essayiste et président de la Fondation Polémia, co-auteur d’un Dictionnaire de novlangue. « L’emploi de ce vocabulaire aux contours flous crée un effet de sidération chez beaucoup de personnes qui n’osent pas dire qu’elles ne comprennent pas », développe-t-il.  Valeurs actuelles, La novlangue managériale, un instrument de manipulation au service du pouvoir | Valeurs actuelles

Traductions du mot « rudiment »

Langue Traduction
Corse grosso
Basque rudely
Japonais 失礼に
Russe грубо
Portugais grosseiramente
Arabe بوقاحة
Chinois 粗鲁地
Allemand grob
Italien duramente
Espagnol groseramente
Anglais rudely
Source : Google Translate API

Synonymes de « rudiment »

Source : synonymes de rudiment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rudiment »



mots du mois

Mots similaires