La langue française

Rôle

Définitions du mot « rôle »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÔLE, subst. masc.

A. − Ce qui est en forme de rouleau.
1. Vieilli, TECHNOL.
a) ,,Bûche ou rondin destinés au chauffage`` (Forest. 1946; ds Lar. Lang. fr.).
b) ,,Forme de présentation du tabac à mâcher constituée par une corde de feuilles de tabac filées longitudinalement et torsadées, enveloppée dans des feuilles de caractéristiques appropriées dites robes`` (Tabac 1982; ds Guérin 1892, Lar. Lang. fr., Lexis 1983).
2. Autrefois. ,,Rouleaux de papier, de parchemin, sur lesquels on écrivait des actes, des titres`` (Ac. 1935; dict. xixeet xxes.).
Rôles (du Parlement). En Angleterre, ,,registres manuscrits des actes du Parlement`` (Ac. 1878-1935). Maître des Rôles, Chambre des Rôles. (Ds Littré, Guérin 1892, Lar. Lang. fr.).
B. − Domaine jur., admin.
1. PROCÉDURE. ,,Recto et verso d'une page d'acte notarié, d'expédition de jugement, cahier des charges, conclusions`` (Cap. 1936). Il y a tant de rôles de minute, tant de rôles à cette grosse (Ac.1798-1935).
P. méton. Il y eut jugement par défaut, qui devint définitif, signification et tous les accessoires. Comme la somme était importante, le rôle des frais s'éleva à un chiffre considérable (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 411).
2. Catalogue, registre officiel contenant, dans un certain ordre, une liste. Dresser un rôle. Mettre quelqu'un, porter quelqu'un sur un rôle (Ac.1835-1935). On ne comptoit que 317 familles lorsque je m'établis dans cette petite province, en 1773; aujourd'hui, il y en a plus de cinq mille inscrites sur le rôle des colonels de la milice (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 308).
a) HIST. ,,Registre où étaient inscrits les nouveaux soldats`` (Lar. Lang. fr.). J'étais de la conscription de l'an XII, mais (...) je n'ai pas été porté au Rôle, sur le vu de ma démission de place de sous-lieutenant au 6edragons (Stendhal, Corresp., 1805, p. 207).
b) FISC. Rôle d'impôt, de la taille. Répertoire établi par l'administration et contenant la liste des contribuables assujettis au paiement d'un impôt direct ainsi que l'indication de la somme due par chacun d'eux. Les rôles de la taille sont fort instructifs. Celui de Paris en 1292 (...) donne, paroisse par paroisse, et rue par rue, la liste de tous les habitants soumis à cet impôt (P. Lavedan, Urban., 1926, p. 238).Les anciens « rôles » d'impôts directs, volumineux registres de maniement incommode, sont notamment remplacés, (...) par des fiches-comptes susceptibles d'être tenues à l'aide de machines comptables (Activ. serv. Trésor publ., 1959, p. 24).
c) MARINE
Rôle de combat. ,,Registre sur lequel est indiqué le poste que chaque homme doit occuper pendant le combat`` (Gruss 1978).
Rôle d'équipage. Registre que doit posséder chaque navire et comportant la liste des membres de l'équipage, avec les conditions de son engagement, et des passagers, et à partir duquel sont établis les rôles de quart, de combat. La proportion de main-d'œuvre étrangère admise dans les rôles d'équipage n'est pas partout la même (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 15).
d) PROCÉDURE. ,,Registre où sont inscrits, par ordre chronologique, les affaires soumises à un tribunal. Dans les tribunaux composés de plusieurs chambres, on distingue le rôle général (...) et le rôle particulier`` (Cap. 1936). Inscrire une affaire au rôle; mise au rôle; plaider une affaire à tour de rôle. Mon procès avec mes éditeurs (...) est porté au rôle pour le mois de juillet ou d'août (Sand, Corresp., t. 2, 1838, p. 102).Ce procès curieux, quoique promptement mis au rôle, ne vint en ordre utile que vers le mois de mars 1828 (Balzac, Pierrette, 1840, p. 153).
e) Expr. À tour de rôle. Chacun à son tour; selon l'ordre déterminé par le rang; l'un après l'autre. À tour de rôle, j'examinais les convives (G. Leroux, Parfum, 1908, p. 47).Les officiers supérieurs à la disposition du service du génie sont appelés à tour de rôle [en Suisse] aux travaux de ce service (Jaurès, Armée nouv., 1911, p. 252).
C. − Partie tenue par un artiste.
1. Ensemble des répliques que doit réciter un acteur. Écrire des rôles. Il nous dit (...) qu'il a peut-être lu le rôle d'une manière superficielle, qu'il le relira et qu'il verra (Goncourt, Journal, 1865, p. 192).
P. méton. Papier portant ce texte. D'après son calcul Aïssé passerait en décembre (...). Les rôles seront donnés à la copie cette semaine (Flaub., Corresp., 1871, p. 311).
2. Participation d'un artiste et place qu'il tient dans une pièce (de théâtre), un film, un ballet, un spectacle. Avoir un rôle; grand, petit rôle; premier, second rôle; rôle de composition. Glatigny obtint du directeur des Bouffes le rôle du Passant dans les Deux Aveugles. C'est un rôle muet (A. France, Vie littér., 1892, p. 312).
3. Personnage représenté par l'acteur. Être bien dans son rôle; faire, tenir le rôle de confident, de figurant. Les voix graves éveillant en nous des idées nobles, sérieuses, les compositeurs leur attribuent les rôles de pères, de vieillards ou de moines (Arts et litt., 1935, p. 36-10).− Avez-vous joué Phèdre? Je veux dire le rôle de Phèdre. − Eh bien! non. Malheureusement. Je n'ai joué qu'Aricie (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 188).
SYNT. Rôle principal, secondaire; petit, grand rôle; rôle à succès; apprendre, répéter, savoir son rôle; (bien) jouer son rôle; interpréter, jouer un rôle; doubler le rôle de qqn; entrer dans son rôle; jouer un bout de rôle; rôle d'ingénue.
D. − Au fig. Comportement dans la vie sociale.
1. Attitude que l'on montre dans certaines circonstances.
a) Se comporter, prendre une attitude dans le but de donner une certaine image de soi-même aux autres. Elle jouit de ce mot pendant cinq minutes au moins avant de songer au rôle qu'elle s'était imposé dans le monde. L'ambition réagit avec force, et sans avoir besoin de se l'ordonner, elle regarda Leuwen avec fureur (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 205).
b) Avoir une action réelle, une certaine importance tout en se comportant selon ses convictions, ses sentiments. L'attention accordée aux lettres par le Roi Albert et la Reine Élisabeth (...) fait songer au rôle du duc et de la duchesse d'Orléans sous Louis-Philippe (Arts et litt., 1936, p. 38-3).Le général (...) est certainement appelé à jouer un grand rôle et semble « à hauteur » (Gide, Journal, 1943, p. 249).Nombreux sont ceux qui, ici, connaissent mon rôle dans la Résistance (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 5, col. 5).
(Avoir, tenir) le beau rôle. (Être dans une) situation avantageuse, valorisante qui apporte gloire ou considération sans avoir nécessité aucun effort, aucune peine. Le beau rôle est parfois d'être dupe (A. France, Vie littér., 1890, p. xi).
SYNT. Jouer, tenir son rôle, un mauvais, un vilain rôle; intervertir, renverser les rôles; remplir un rôle.
2. Action que l'on a sur quelque chose; influence que l'on exerce; place tenue par quelqu'un ou par quelque chose. Avoir, jouer un rôle; rôle important.
a) [À propos de qqn] Fonction propre à quelqu'un; influence; attitude communément admise. Rôle du médecin; rôle consultatif, juridictionnel. Mon rôle, à moi, est celui de tous les écrivains patriotes; il consiste à présenter la vérité (Sieyès, Tiers état, 1789, p. 90).L'État surveille l'effort de l'Église pour prendre un rôle prépondérant, mais si elle n'a plus de rôle? (Barrès, Cahiers, t. 5, 1906, p. 52).
b) [À propos de qqc.] Emploi que l'on fait de quelque chose; place tenue par quelque chose; fonction de quelque chose. Avoir pour rôle; jouer le rôle de; rôle du verbe dans la phrase. Un des principaux rôles du foie est celui d'emmagasiner les substances provenant de la nutrition et d'agir en quelque sorte comme une écluse régulatrice (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 689):
1. Que la couleur joue un rôle très important dans l'art moderne, quoi d'étonnant? Le romantisme est fils du Nord, et le Nord est coloriste; les rêves et les féeries sont enfants de la brume. L'Angleterre, cette patrie des coloristes exaspérés, la Flandre, la moitié de la France, sont plongées dans les brouillards... Baudel., Salon, 1846, p. 104.
3. SOCIOL., PSYCHOSOCIOL. ,,Modèle organisé de conduite, relatif à une certaine position dans la société ou dans un groupe et corrélatif à l'attente des autres ou du groupe`` (Piéron 1973). Synon. statut.Le « rôle » de la femme dans la famille bourgeoise n'est pas prédéterminé, c'est une faiblesse de la théorie des rôles sociaux comme de la théorie dite de la « personnalité de base »: elles préfabriquent, semble-t-il, rôles et modèles de personnalité offerts aux individus (Traité sociol., 1968, p. 377):
2. La position d'un être dans une société est fixée par son « rôle », c'est-à-dire par les « actes » qui traduisent ce rôle vis-à-vis des autres membres du groupe: dans la famille, le père protège, élève, instruit, guide ses enfants; dans la profession, le patron gouverne, dirige, finance l'entreprise; dans l'État, la cité, le commerce, quelques-uns gouvernent, d'autres administrent... Marin, Ét. ethn., 1954, p. 52.
Prononc. et Orth.: [ʀo:l]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. A. 1. Fin xiies. « papier parchemin roulé contenant quelque chose d'écrit » (Orson de Beauvais, 2531 ds T.-L.); 2. xiiies. rolle « liste; énumération détaillée » (La Résurrection du Sauveur ds P. Studer, E. G. R. Waters, Historical French Reader, p. 319, 77); d'où a) 1474 rooles particuliers des assietes des paroisses (Ordonnance des rois de France, XVIII, 43 ds Bartzsch); b) 1728, 18 déc; mar. rôle d'équipage (Déclaration royale, art. 7 d'apr. Lar. 19e); 1792 rôle (Romme, Dictionnaire de la marine française d'apr. Jal.1); 3. 1453, avr. dr. « liste sur laquelle on inscrit les causes dans l'ordre où elles doivent se plaider » (Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t. 9, p. 225); id. a son tour de rolle « quand le tour d'une affaire inscrite au rôle est venu » (Id., ibid., p. 222); 1478-80 a tour de roulle « chacun son tour » (Guillaume Coquillart, Le Plaidoyé, 387, éd. M. J. Freeman, p. 29). B. 1. 1538 roule « personnage représenté par un acteur » (Est.); 2. 1580 « ce qu'on a à réciter dans un drame » (Montaigne, Essais, I, 14, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, 55); 3. p. anal. id. jouer son role « part prise dans une affaire » (Id., ibid., 56); 1694 jouer un grand rôle (Ac.). II. 1681, 22 juill. « pelote de tabac en forme de rouleau » (Ordonnance ds DG). Empr. au lat. médiév.rollus « rouleau; parchemin roulé » (1105, Hariulf ds Du Cange, t. 7, p. 224c; 1162 ds Latham) forme corresp. au lat. tardif rotulus « petite roue », dimin. de rota (v. roue). En a. et m. fr. normalement role/rolle et aussi rosle/roul(l)e; roole dep. 1285 ds Bevans, The old French vocabulary of Champagne, p. 91 d'où la graph. rôle dep. 1550, Du Bellay, L'Olive, préf., 2eéd., éd. H. Chamard, I, 17. Fréq. abs. littér.: 7 485. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 8 646, b) 9 788; xxes.: a) 10 651, b) 12 805.
DÉR.
Rôlet, subst. masc.a) Vieilli. Être au bout de son rôlet. ,,Ne pas savoir plus que dire ni que faire`` (Ac. 1798-1878). [P. allus. à la Farce du cuvier dans laquelle le cuvier refuse de sortir son épouse acariâtre tombée dans la cuve en prétextant que cela ne figure pas dans son rôle] Ceci n'est pas/ne figure pas dans/sur mon rôlet. Affaire, démarche dont on n'est pas chargé; obligation qui ne vous incombe pas. Le ministre de la Guerre: (...) Qu'est-ce que vous êtes disposé à faire en matière de contingent militaire et de tribut? Don Rodrigue: Le contingent militaire ce sera ces troupes que vous consacriez jusqu'ici à nous faire du mal, et quant au tribut, j'ai beau chercher je ne trouve pas ce mot dans mon rôlet (Claudel, Soulier, 1929, 4ejournée, 9, p. 915).b) Petit rôle. Te rappelles-tu la petite Ernestine qui jouait un rôlet dans ma première pièce? (Bourget, Physiol. amour mod., 1890, p. 303).c) Au fig. Jouer (bien) son rôlet. (Bien) jouer un personnage; (bien) faire ce que l'on attend de vous. Eh bien! lui dit-il, je vous demanderai, comme le roi Charles IX demandait à Catherine de Médicis après la Saint-Barthélemy: Comment trouvez-vous que j'ai joué mon petit rôlet? (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 248).[Il] joua son rôlet magnifiquement, sans une fêlure (La Varende, Cadoudal, 1952, p. 267). [ʀolε]. Ac. 1694, 1718: rolet; 1740: rolet en vedette, rôlet dans le texte; dep. 1762: rôlet (id. ds Littré et Rob. 1985; mais Lar. Lang. fr.: rôlet ou rollet). 1resattest. a) 1269-78 « petit morceau de parchemin (portant inscription) » (Jean de Meun, Roman de la Rose, 20488, éd. F. Lecoy), b) 1538 « petit rôle qu'une personne joue » (Est., s.v. carmen), 1561 au bout de son roulet « au bout de son rôle » (Grevin, Gelodacrye, L. II, p. 305 ds Hug.), 1578 id. « à court d'invention » (Estienne, Dialogues, éd. P.-M. Smith, 188); de rôle, suff. -et*.
BBG.Baldinger (K). Zur Entwicklung der Tabakindustrie und ihrer Terminologie. In: [Mél. Piel (J.M.)]. Heidelberg, 1969, pp. 50-51. − Darm. Vie 1932, p. 79. − Hamon (Ph.). Analyse du récit... Fr. mod. 1974, t. 42, p. 152. − Hotier Cirque 1973 [1972] p. 115 (s.v. rôle à maillot).

Trésor de la Langue Française informatisé

RÔLE, subst. masc.

A. − Ce qui est en forme de rouleau.
1. Vieilli, TECHNOL.
a) ,,Bûche ou rondin destinés au chauffage`` (Forest. 1946; ds Lar. Lang. fr.).
b) ,,Forme de présentation du tabac à mâcher constituée par une corde de feuilles de tabac filées longitudinalement et torsadées, enveloppée dans des feuilles de caractéristiques appropriées dites robes`` (Tabac 1982; ds Guérin 1892, Lar. Lang. fr., Lexis 1983).
2. Autrefois. ,,Rouleaux de papier, de parchemin, sur lesquels on écrivait des actes, des titres`` (Ac. 1935; dict. xixeet xxes.).
Rôles (du Parlement). En Angleterre, ,,registres manuscrits des actes du Parlement`` (Ac. 1878-1935). Maître des Rôles, Chambre des Rôles. (Ds Littré, Guérin 1892, Lar. Lang. fr.).
B. − Domaine jur., admin.
1. PROCÉDURE. ,,Recto et verso d'une page d'acte notarié, d'expédition de jugement, cahier des charges, conclusions`` (Cap. 1936). Il y a tant de rôles de minute, tant de rôles à cette grosse (Ac.1798-1935).
P. méton. Il y eut jugement par défaut, qui devint définitif, signification et tous les accessoires. Comme la somme était importante, le rôle des frais s'éleva à un chiffre considérable (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 411).
2. Catalogue, registre officiel contenant, dans un certain ordre, une liste. Dresser un rôle. Mettre quelqu'un, porter quelqu'un sur un rôle (Ac.1835-1935). On ne comptoit que 317 familles lorsque je m'établis dans cette petite province, en 1773; aujourd'hui, il y en a plus de cinq mille inscrites sur le rôle des colonels de la milice (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 308).
a) HIST. ,,Registre où étaient inscrits les nouveaux soldats`` (Lar. Lang. fr.). J'étais de la conscription de l'an XII, mais (...) je n'ai pas été porté au Rôle, sur le vu de ma démission de place de sous-lieutenant au 6edragons (Stendhal, Corresp., 1805, p. 207).
b) FISC. Rôle d'impôt, de la taille. Répertoire établi par l'administration et contenant la liste des contribuables assujettis au paiement d'un impôt direct ainsi que l'indication de la somme due par chacun d'eux. Les rôles de la taille sont fort instructifs. Celui de Paris en 1292 (...) donne, paroisse par paroisse, et rue par rue, la liste de tous les habitants soumis à cet impôt (P. Lavedan, Urban., 1926, p. 238).Les anciens « rôles » d'impôts directs, volumineux registres de maniement incommode, sont notamment remplacés, (...) par des fiches-comptes susceptibles d'être tenues à l'aide de machines comptables (Activ. serv. Trésor publ., 1959, p. 24).
c) MARINE
Rôle de combat. ,,Registre sur lequel est indiqué le poste que chaque homme doit occuper pendant le combat`` (Gruss 1978).
Rôle d'équipage. Registre que doit posséder chaque navire et comportant la liste des membres de l'équipage, avec les conditions de son engagement, et des passagers, et à partir duquel sont établis les rôles de quart, de combat. La proportion de main-d'œuvre étrangère admise dans les rôles d'équipage n'est pas partout la même (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 15).
d) PROCÉDURE. ,,Registre où sont inscrits, par ordre chronologique, les affaires soumises à un tribunal. Dans les tribunaux composés de plusieurs chambres, on distingue le rôle général (...) et le rôle particulier`` (Cap. 1936). Inscrire une affaire au rôle; mise au rôle; plaider une affaire à tour de rôle. Mon procès avec mes éditeurs (...) est porté au rôle pour le mois de juillet ou d'août (Sand, Corresp., t. 2, 1838, p. 102).Ce procès curieux, quoique promptement mis au rôle, ne vint en ordre utile que vers le mois de mars 1828 (Balzac, Pierrette, 1840, p. 153).
e) Expr. À tour de rôle. Chacun à son tour; selon l'ordre déterminé par le rang; l'un après l'autre. À tour de rôle, j'examinais les convives (G. Leroux, Parfum, 1908, p. 47).Les officiers supérieurs à la disposition du service du génie sont appelés à tour de rôle [en Suisse] aux travaux de ce service (Jaurès, Armée nouv., 1911, p. 252).
C. − Partie tenue par un artiste.
1. Ensemble des répliques que doit réciter un acteur. Écrire des rôles. Il nous dit (...) qu'il a peut-être lu le rôle d'une manière superficielle, qu'il le relira et qu'il verra (Goncourt, Journal, 1865, p. 192).
P. méton. Papier portant ce texte. D'après son calcul Aïssé passerait en décembre (...). Les rôles seront donnés à la copie cette semaine (Flaub., Corresp., 1871, p. 311).
2. Participation d'un artiste et place qu'il tient dans une pièce (de théâtre), un film, un ballet, un spectacle. Avoir un rôle; grand, petit rôle; premier, second rôle; rôle de composition. Glatigny obtint du directeur des Bouffes le rôle du Passant dans les Deux Aveugles. C'est un rôle muet (A. France, Vie littér., 1892, p. 312).
3. Personnage représenté par l'acteur. Être bien dans son rôle; faire, tenir le rôle de confident, de figurant. Les voix graves éveillant en nous des idées nobles, sérieuses, les compositeurs leur attribuent les rôles de pères, de vieillards ou de moines (Arts et litt., 1935, p. 36-10).− Avez-vous joué Phèdre? Je veux dire le rôle de Phèdre. − Eh bien! non. Malheureusement. Je n'ai joué qu'Aricie (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 188).
SYNT. Rôle principal, secondaire; petit, grand rôle; rôle à succès; apprendre, répéter, savoir son rôle; (bien) jouer son rôle; interpréter, jouer un rôle; doubler le rôle de qqn; entrer dans son rôle; jouer un bout de rôle; rôle d'ingénue.
D. − Au fig. Comportement dans la vie sociale.
1. Attitude que l'on montre dans certaines circonstances.
a) Se comporter, prendre une attitude dans le but de donner une certaine image de soi-même aux autres. Elle jouit de ce mot pendant cinq minutes au moins avant de songer au rôle qu'elle s'était imposé dans le monde. L'ambition réagit avec force, et sans avoir besoin de se l'ordonner, elle regarda Leuwen avec fureur (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 205).
b) Avoir une action réelle, une certaine importance tout en se comportant selon ses convictions, ses sentiments. L'attention accordée aux lettres par le Roi Albert et la Reine Élisabeth (...) fait songer au rôle du duc et de la duchesse d'Orléans sous Louis-Philippe (Arts et litt., 1936, p. 38-3).Le général (...) est certainement appelé à jouer un grand rôle et semble « à hauteur » (Gide, Journal, 1943, p. 249).Nombreux sont ceux qui, ici, connaissent mon rôle dans la Résistance (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 5, col. 5).
(Avoir, tenir) le beau rôle. (Être dans une) situation avantageuse, valorisante qui apporte gloire ou considération sans avoir nécessité aucun effort, aucune peine. Le beau rôle est parfois d'être dupe (A. France, Vie littér., 1890, p. xi).
SYNT. Jouer, tenir son rôle, un mauvais, un vilain rôle; intervertir, renverser les rôles; remplir un rôle.
2. Action que l'on a sur quelque chose; influence que l'on exerce; place tenue par quelqu'un ou par quelque chose. Avoir, jouer un rôle; rôle important.
a) [À propos de qqn] Fonction propre à quelqu'un; influence; attitude communément admise. Rôle du médecin; rôle consultatif, juridictionnel. Mon rôle, à moi, est celui de tous les écrivains patriotes; il consiste à présenter la vérité (Sieyès, Tiers état, 1789, p. 90).L'État surveille l'effort de l'Église pour prendre un rôle prépondérant, mais si elle n'a plus de rôle? (Barrès, Cahiers, t. 5, 1906, p. 52).
b) [À propos de qqc.] Emploi que l'on fait de quelque chose; place tenue par quelque chose; fonction de quelque chose. Avoir pour rôle; jouer le rôle de; rôle du verbe dans la phrase. Un des principaux rôles du foie est celui d'emmagasiner les substances provenant de la nutrition et d'agir en quelque sorte comme une écluse régulatrice (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p. 689):
1. Que la couleur joue un rôle très important dans l'art moderne, quoi d'étonnant? Le romantisme est fils du Nord, et le Nord est coloriste; les rêves et les féeries sont enfants de la brume. L'Angleterre, cette patrie des coloristes exaspérés, la Flandre, la moitié de la France, sont plongées dans les brouillards... Baudel., Salon, 1846, p. 104.
3. SOCIOL., PSYCHOSOCIOL. ,,Modèle organisé de conduite, relatif à une certaine position dans la société ou dans un groupe et corrélatif à l'attente des autres ou du groupe`` (Piéron 1973). Synon. statut.Le « rôle » de la femme dans la famille bourgeoise n'est pas prédéterminé, c'est une faiblesse de la théorie des rôles sociaux comme de la théorie dite de la « personnalité de base »: elles préfabriquent, semble-t-il, rôles et modèles de personnalité offerts aux individus (Traité sociol., 1968, p. 377):
2. La position d'un être dans une société est fixée par son « rôle », c'est-à-dire par les « actes » qui traduisent ce rôle vis-à-vis des autres membres du groupe: dans la famille, le père protège, élève, instruit, guide ses enfants; dans la profession, le patron gouverne, dirige, finance l'entreprise; dans l'État, la cité, le commerce, quelques-uns gouvernent, d'autres administrent... Marin, Ét. ethn., 1954, p. 52.
Prononc. et Orth.: [ʀo:l]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. A. 1. Fin xiies. « papier parchemin roulé contenant quelque chose d'écrit » (Orson de Beauvais, 2531 ds T.-L.); 2. xiiies. rolle « liste; énumération détaillée » (La Résurrection du Sauveur ds P. Studer, E. G. R. Waters, Historical French Reader, p. 319, 77); d'où a) 1474 rooles particuliers des assietes des paroisses (Ordonnance des rois de France, XVIII, 43 ds Bartzsch); b) 1728, 18 déc; mar. rôle d'équipage (Déclaration royale, art. 7 d'apr. Lar. 19e); 1792 rôle (Romme, Dictionnaire de la marine française d'apr. Jal.1); 3. 1453, avr. dr. « liste sur laquelle on inscrit les causes dans l'ordre où elles doivent se plaider » (Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t. 9, p. 225); id. a son tour de rolle « quand le tour d'une affaire inscrite au rôle est venu » (Id., ibid., p. 222); 1478-80 a tour de roulle « chacun son tour » (Guillaume Coquillart, Le Plaidoyé, 387, éd. M. J. Freeman, p. 29). B. 1. 1538 roule « personnage représenté par un acteur » (Est.); 2. 1580 « ce qu'on a à réciter dans un drame » (Montaigne, Essais, I, 14, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, 55); 3. p. anal. id. jouer son role « part prise dans une affaire » (Id., ibid., 56); 1694 jouer un grand rôle (Ac.). II. 1681, 22 juill. « pelote de tabac en forme de rouleau » (Ordonnance ds DG). Empr. au lat. médiév.rollus « rouleau; parchemin roulé » (1105, Hariulf ds Du Cange, t. 7, p. 224c; 1162 ds Latham) forme corresp. au lat. tardif rotulus « petite roue », dimin. de rota (v. roue). En a. et m. fr. normalement role/rolle et aussi rosle/roul(l)e; roole dep. 1285 ds Bevans, The old French vocabulary of Champagne, p. 91 d'où la graph. rôle dep. 1550, Du Bellay, L'Olive, préf., 2eéd., éd. H. Chamard, I, 17. Fréq. abs. littér.: 7 485. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 8 646, b) 9 788; xxes.: a) 10 651, b) 12 805.
DÉR.
Rôlet, subst. masc.a) Vieilli. Être au bout de son rôlet. ,,Ne pas savoir plus que dire ni que faire`` (Ac. 1798-1878). [P. allus. à la Farce du cuvier dans laquelle le cuvier refuse de sortir son épouse acariâtre tombée dans la cuve en prétextant que cela ne figure pas dans son rôle] Ceci n'est pas/ne figure pas dans/sur mon rôlet. Affaire, démarche dont on n'est pas chargé; obligation qui ne vous incombe pas. Le ministre de la Guerre: (...) Qu'est-ce que vous êtes disposé à faire en matière de contingent militaire et de tribut? Don Rodrigue: Le contingent militaire ce sera ces troupes que vous consacriez jusqu'ici à nous faire du mal, et quant au tribut, j'ai beau chercher je ne trouve pas ce mot dans mon rôlet (Claudel, Soulier, 1929, 4ejournée, 9, p. 915).b) Petit rôle. Te rappelles-tu la petite Ernestine qui jouait un rôlet dans ma première pièce? (Bourget, Physiol. amour mod., 1890, p. 303).c) Au fig. Jouer (bien) son rôlet. (Bien) jouer un personnage; (bien) faire ce que l'on attend de vous. Eh bien! lui dit-il, je vous demanderai, comme le roi Charles IX demandait à Catherine de Médicis après la Saint-Barthélemy: Comment trouvez-vous que j'ai joué mon petit rôlet? (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 248).[Il] joua son rôlet magnifiquement, sans une fêlure (La Varende, Cadoudal, 1952, p. 267). [ʀolε]. Ac. 1694, 1718: rolet; 1740: rolet en vedette, rôlet dans le texte; dep. 1762: rôlet (id. ds Littré et Rob. 1985; mais Lar. Lang. fr.: rôlet ou rollet). 1resattest. a) 1269-78 « petit morceau de parchemin (portant inscription) » (Jean de Meun, Roman de la Rose, 20488, éd. F. Lecoy), b) 1538 « petit rôle qu'une personne joue » (Est., s.v. carmen), 1561 au bout de son roulet « au bout de son rôle » (Grevin, Gelodacrye, L. II, p. 305 ds Hug.), 1578 id. « à court d'invention » (Estienne, Dialogues, éd. P.-M. Smith, 188); de rôle, suff. -et*.
BBG.Baldinger (K). Zur Entwicklung der Tabakindustrie und ihrer Terminologie. In: [Mél. Piel (J.M.)]. Heidelberg, 1969, pp. 50-51. − Darm. Vie 1932, p. 79. − Hamon (Ph.). Analyse du récit... Fr. mod. 1974, t. 42, p. 152. − Hotier Cirque 1973 [1972] p. 115 (s.v. rôle à maillot).

Wiktionnaire

Nom commun

rôle \ʁol\ masculin

  1. (Autrefois) Rouleau de papier, de parchemin, sur lequel on écrivait des actes, des titres.
  2. (En particulier) (Histoire) (Au pluriel) Les registres manuscrits des actes du parlement de l’Angleterre.
  3. (Aujourd’hui) (Justice) Un feuillet ou deux pages d’écriture.
    • Il y a tant de rôles de minute, tant de rôles à cette grosse.
    • Faire des écritures au rôle.
  4. Liste officielle.
    • C'est un fait très caractéristique, nous l'avons vu, que, ni dans les listes électorales de 1790, ni dans les rôles des tailles, ni dans les registres d’état-civil antérieur à la Révolution, on ne trouve le terme de « cultivateur ». — (Paul Bois, Paysans de l'Ouest, Flammarion (collect. Champs), 1971, p.189)
    • Le rôle des tailles de Barques pour 1719 porte 41 feux, dont 33 masculins ; celui de Marques : 66 feux, dont 56 masculins. — (Jacques Dupâquier, Statistiques démographiques du bassin parisien, 1636-1720, éd. Gauthier-Villars, 1977, p. 530)
    • Rôle d’équipage.
  5. (En particulier) (Justice) Liste sur laquelle on inscrit les causes dans l’ordre où elles doivent se plaider.
    • Rôle ordinaire. — Rôle extraordinaire. — Rôle de relevée.
    • Sa cause est au rôle. — Sa cause viendra à son tour de rôle. — Mettre sur le rôle. — Mettre au rôle.
    • Observez les avocats qui arrivent. S'ils vont tous parler avec une personne en robe qui consulte une liste et griffonne dessus, allez voir cette personne pour vous présenter à elle. Elle note sur une copie du rôle les parties présentes et indiquera ainsi au tribunal les dossiers complets, où toutes les parties sont présentes. — (Maître Eolas, Au fait, comment on fait un procès ? 3ème et dernière partie, 22 juillet 2005 → lire en ligne)
  6. Ce que doit réciter un acteur, dans une pièce de théâtre en particulier.
    • L’auteur a distribué les rôles de sa pièce aux acteurs. — À qui destinez-vous ce rôle ?
    • Tous vos rôles sont- ils distribués ? — Refuser un rôle.
    • Les comédiens ne savent pas encore leurs rôles. — Apprendre, étudier son rôle.
  7. (Par extension) Personnage représenté par l’acteur.
    • Car avant d'en arriver là, le jeune homme avait été un adolescent star. Une apparition foudroyante dans une panouille pour teenagers, à l'âge de treize ans. Et puis, un second rôle dans un film devenu culte, l'année d'après. — (Philippe Besson, Un homme accidentel, éd. Julliard, 2007)
    • D'ailleurs, elles avaient travaillé pour des productions chiadées qui voulaient intellectualiser et styliser les films de cul. Cela restait mal joué, mais il y avait des effets spéciaux, des dialogues compliqués pour des rôles profonds parfois (que ne jouaient jamais Amandine) et une mise en scène particulière. — (F.B.D., NOM : La Clef de Pandemonium, Lulu.com, 2013, p 77)
    • Cet acteur a bien saisi l’esprit de son rôle, il est bien dans son rôle : Il en a bien exprimé le caractère, le sens.
    • Il a outré son rôle : Il en a chargé, il en a forcé l’expression.
  8. (Figuré) Manière dont on agit dans les affaires du monde, dans certaines occasions, du personnage qu’on y fait, du caractère qu’on y montre.
    • Il déroulait les curiosités, dépistait les espionnages, se servant de ses amis, sans qu'ils se doutassent du rôle qu'il leur faisait jouer. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • En algèbre, sentant mon interlocuteur plus calé que je ne le suis, je reprends mon rôle de disciple attentif. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 123)
    • En proposant le passage, incessant, d'un discours ordinaire au champ de la science, en devenant un « agitateur de mots », le vulgarisateur se donne un joli rôle : celui de l'intermédiaire, du « passeur de mots ». — (Sabine Pétillon-Boucheron, Les détours de la langue: étude sur la parenthèse et le tiret double, page 299, éditions Peeters, 2002)
    • Cet ambassadeur a bien joué son rôle dans la négociation dont on l’avait chargé.
    • Il a joué un rôle utile, un rôle fâcheux dans cette affaire. — On l’a chargé d’un rôle bien difficile.
    • C’est un hypocrite qui sait bien jouer son rôle.
  9. Fonction, emploi.
    • Raschi, en se cantonnant dans son rôle de commentateur, s’est attiré, lui, la reconnaissance de tous. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le rôle du Sénat dans le gouvernement.
    • Pourquoi s’occupe- t-il de cela ?
    • ce n’est pas son rôle.
    • Le rôle de l’électricité dans le monde moderne.
    • Le rôle du verbe dans la phrase.
  10. (Désuet) Ancienne présentation des tabacs à priser ou à chiquer sous forme d'une ficelle de feuille de tabac tressée puis enroulée.
    • Puis il se tint tranquille un moment, et alors, tirant un rôle de tabac, me demanda de lui couper une chique. — (Robert Louis Stevenson, L'Île au trésor, Traduction par Deodat Serval et Théo Varlet, Éd.Nelson, Paris 1926)
    • Pour monter un rôle de tabac, on prépare d'abord un bâton de bois dur dont la longueur est arbitraire,... — (Jacques Savary Des Bruslons, Dictionnaire universel de commerce, Paris 1768)

Forme de verbe

rôle \ʁol\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe rôler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe rôler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe rôler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe rôler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe rôler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÔLE. n. m.
Terme qui désignait autrefois des Rouleaux de papier, de parchemin, sur lesquels on écrivait des actes, des titres. En Angleterre, Rôles du Parlement, Les registres manuscrits des actes du Parlement.

RÔLE désigne aujourd'hui, en termes de Procédure, un Feuillet ou deux pages d'écriture. Il y a tant de rôles de minute, tant de rôles à cette grosse. Faire des écritures au rôle. Il signifie aussi Liste officielle. Le rôle, les rôles des contributions, des impositions. Le rôle des contribuables. Rôle d'équipage. Faire un rôle. Dresser un rôle. Mettre quelqu'un. porter quelqu'un sur un rôle. Son nom n'est plus sur le rôle. Il se dit particulièrement, en termes de Palais, de l'État, de la liste sur laquelle on inscrit les causes dans l'ordre où elles doivent se plaider. Rôle ordinaire. Rôle extraordinaire. Rôle de relevée. Sa cause est au rôle. Sa cause viendra à son tour de rôle. Mettre sur le rôle. Mettre au rôle. Retirer du rôle. Rayer du rôle. Fig., À tour de rôle, Chacun à son tour ou à son rang. Les membres de cette compagnie en occupent la présidence à tour de rôle. De nombreux orateurs prirent la parole à tour de rôle.

RÔLE désigne encore Ce que doit réciter un acteur dans une pièce de théâtre. L'auteur a distribué les rôles de sa pièce aux acteurs. À qui destinez-vous ce rôle? Tous vos rôles sont-ils distribués? Refuser un rôle. Les comédiens ne savent pas encore leurs rôles. Un rôle de trois cents vers, de quatre cents lignes. Apprendre, étudier son rôle. Répéter un rôle. Il a oublié son rôle. Il se dit également du Personnage représenté par l'acteur. Il joue toujours les premiers rôles. Il ne joue que les seconds rôles. Il a bien joué son rôle. Il a manqué son rôle. Il a un beau rôle dans cette pièce. Qui est-ce qui fait tel rôle? Il est l'homme du rôle. Le rôle de Cinna, d'Andromaque. Créer un rôle, Être le premier à jouer un rôle. Cet acteur a bien saisi l'esprit de son rôle, il est bien dans son rôle, Il en a bien exprimé le caractère, le sens. Il a outré son rôle, Il en a chargé, Il en a forcé l'expression.

RÔLE se dit figurément de la Manière dont on agit dans les affaires du monde, dans certaines occasions, du personnage qu'on y fait, du caractère qu'on y montre. Cet ambassadeur a bien joué son rôle dans la négociation dont on l'avait chargé. Il a joué un rôle utile, un rôle fâcheux dans cette affaire. On l'a chargé d'un rôle bien difficile. Il joue un grand rôle dans le monde. Jouer toute sorte de rôles. Il a joué des rôles bien différents. C'est un beau rôle que celui de défenseur de l'innocent opprimé. Vous jouez là un vilain rôle. C'est un hypocrite qui sait bien jouer son rôle. Il signifie encore Fonction, emploi. Le rôle du Sénat dans le gouvernement. Pourquoi s'occupe-t-il de cela? ce n'est pas son rôle. Le rôle de l'électricité dans le monde moderne. Le rôle du verbe dans la phrase.

Littré (1872-1877)

RÔLE (rô-l') s. m.
  • 1Rouleau, sens propre qui n'est conservé que dans quelques termes de métier. On comprime ces cannes entre deux rouleaux qu'on appelle rôles, faits d'un bois très dur, et qui tournent en sens contraire, Genlis, Maison rust. t. III, p. 354, dans POUGENS.

    Pelote de tabac ou boudin roulé plusieurs fois sur lui-même. Leur enjoignons de faire leur déclaration de tout le tabac qu'ils auront fabriqué, filé et mis en rôle, Ordonn. 22 juill. 1681.

  • 2Anciennement, une ou plusieurs feuilles de parchemin, de papier, etc. collées bout à bout, sur lesquelles on écrivait les actes, les titres. Grand rôle, petit rôle.

    Rôle d'Oléron, règlement pour la marine.

    En Angleterre, rôles du parlement, les registres manuscrits des actes de cette assemblée. Chambre des rôles, un lieu où les archives et registres de chancellerie sont gardés. Maître des rôles, celui qui juge dans l'absence du chancelier.

  • 3Aujourd'hui, en termes de pratique, un feuillet ou deux pages d'écriture. Une grosse composée de tant de rôles de minute, de tant de rôles. Faire des écritures au rôle.

    Fig. Comme on lui disait [à Corbinelli] qu'il y avait peu de charité dans les Petites Lettres [les Provinciales], il tira promptement le rôle de sa poche, et fit voir que c'était ainsi que dans tous les siècles on avait combattu les hérésies et les égarements, Sévigné, 6 août 1677.

  • 4Liste et catalogue. Les capitaines ont un rôle de leurs soldats. Comme il y a des rôles et états de tous ceux qui tirent des pensions, gages, appointements et dons du roi, Vauban, Dîme, p. 70. Voilà, monsieur, un petit rôle Des dettes de mon maître…, Regnard, le Joueur, III, 4. Quelle différence y a-t-il entre un état et un rôle ? c'est qu'un état contient une recette et une dépense, et un rôle ne contient que l'un ou l'autre, Arch. des fin. mss. Instructions sur la Ch. des Ctes de Paris, p. 53, 1701. Je puis, d'après les rôles de la capitation et du dénombrement des marchands, des artisans, des paysans mâles, assurer qu'aujourd'hui la Russie contient au moins vingt-quatre millions d'habitants, Voltaire, Russie, I, 2. Dresser, sur de fidèles mémoires et sur le rapport de la foi publique bien vérifiée, un rôle des paysans qui se distingueraient par une bonne conduite, une bonne culture, de bonnes mœurs, par le soin de leur famille, par tous les devoirs de leur état bien remplis, Rousseau, Pologne, XII. Les receveurs chargés de la perception des impôts publics conservent les rôles des sommes auxquelles sont taxés les citoyens, Barthélemy, Anach. ch. 56.

    Terme de marine. Rôle d'équipage, liste générale des hommes qui sont employés à bord d'un vaisseau, avec une qualité quelconque de fonctionnaire ; cette liste comprend même les passagers.

    Rôle de combat, d'abordage, liste où le poste de chaque homme est assigné soit pour le combat, soit pour le cas d'abordage.

    Rôle de quart, liste des hommes qui doivent faire quart.

  • 5 Terme de palais. Liste sur laquelle on inscrit les causes dans l'ordre où elles doivent se plaider. Rôle ordinaire. Rôle extraordinaire. Rôle de relevée. Sa cause est au rôle. Rayer du rôle.

    Rôles du parlement, nom donné jadis aux pièces de procédure fournies par les parties.

    Fig. À tour de rôle, chacun à son tour, à son rang. Ils [des sénateurs] seraient tenus d'y assister [à des séances] à tour de rôle, Rousseau, Pologne, VII.

  • 6 En termes d'ancienne chancellerie, registre sur lequel étaient portées les oppositions faites au sceau des provisions des offices, oppositions qu'on avait signifiées à des officiers nommés gardes des rôles.
  • 7Ce que doit réciter un acteur dans une pièce de théâtre ; ainsi dit parce qu'il est écrit sur un rôle, sur un papier. Un rôle de trois cents vers. Répéter un rôle. Nous ne savons pas nos rôles, et c'est nous faire enrager… que de nous obliger à jouer de la sorte, Molière, Impromptu, 1. Vous jouez chez vous la comédie ? - Témoin ce rôle encor qu'il faut que j'étudie, Piron, Métrom. I, 1. Il dit que, si, par hasard, il y avait une pièce nouvelle de la façon de votre créature [Voltaire], la superbe Clairon pourrait s'abaisser jusqu'à rentrer au théâtre, et à se charger du rôle principal de la pièce, Voltaire, Lett. d'Argental, 3 déc. 1766. Cela fait un peu de tort à notre théâtre ; il n'y a point de rôle pour un vieux malade qui n'y voit goutte, à moins que je ne joue celui de Tirésie, Voltaire, Lett. Prince de Ligne, 18 févr. 1764.

    Fig. Ils [les gouverneurs de province] sont si passionnés pour sa personne [du roi], qu'ils ne souhaitent de quitter ces grands rôles de comédie que pour le venir regarder à Versailles, quand même ils n'en devraient pas être regardés, Sévigné, 595.

    Se dit, à l'Opéra, du papier contenant la partie d'un acteur.

  • 8Le personnage représenté par l'acteur. Les premiers rôles. Les seconds rôles. Qui est-ce qui fait tel rôle ? Je confierai volontiers des rôles aux Lekain et aux Clairon ; mais je ne les consulterai jamais, Voltaire, Lett. d'Argental, 23 déc. 1762. Quoique le rôle de Phèdre soit, d'un bout à l'autre, ce qui a jamais été écrit de plus touchant et de mieux travaillé, Voltaire, Dict. phil. Art dramat. Prise et destruction de Milet par les Perses ; Phrynichus, disciple de Thespis, en fit le sujet d'une tragédie ; il introduisit les rôles de femmes sur la scène, 409 ans avant J. C. Barthélemy, Anach. t. VII, table 1.

    Cet acteur a bien saisi son rôle, l'esprit de son rôle, il en a bien exprimé le caractère, le sens.

    Il a outré son rôle, il en a chargé, il en a forcé l'expression.

    Créer un rôle, le jouer pour la première fois. Talma a créé le rôle de Danville dans l'École des vieillards. On dit aussi : jouer d'original tel ou tel rôle.

    Prendre un rôle, se charger de jouer un rôle dans une pièce. Et j'ai pris dans la pièce un rôle ainsi que vous, Imbert, Jaloux sans amour, III, 3.

    Fig. Prendre un rôle, se couvrir d'un masque.

    Fig. Rôle se dit de la part prise dans quelque affaire. Ses compagnons jouaient chacun un rôle, La Fontaine, Fér. Avez-vous donc perdu, dites-moi, la parole ? Et faut-il qu'en ceci je fasse votre rôle ? Molière, Tart. II, 3. Au moins, madame, souvenez-vous de votre rôle, Molière, Pourc. I, 4.

  • 9Le personnage qu'on fait dans le monde, le caractère qu'on y montre. Ce monde périssable et sa gloire frivole Est une comédie où j'ignorais mon rôle, Rotrou, St Genest, IV, 6. Homme, dieux, animaux, tout y fait quelque rôle [dans l'apologue], La Fontaine, Fabl. V, 1. J'ai médité sur cette mort [de Mme du Plessis-Guénégaud] ; cette créature avait fait un grand rôle, la fortune de bien des gens, la joie et le plaisir de bien d'autres, Sévigné, 18 août 1677. Pour moi, je ne suis plus bonne à rien ; j'ai fait mon rôle, et, par mon goût, je ne souhaiterais jamais une si longue vie, Sévigné, à Moulceau, 10 janv. 1696. Je ne vois personne qui ne songe à sa vie et à sa santé ; il n'y a que vous qui sembliez avoir envie d'expédier promptement votre rôle, Sévigné, à Mme de Grignan, 16 sept. 1677. Le monde, à mon avis, est comme un grand théâtre Où chacun en public, l'un par l'autre abusé, Souvent à ce qu'il est joue un rôle opposé, Boileau, Sat. X. Cicéron, avec des parties admirables pour un second rôle, était incapable du premier, Montesquieu, Rom. XI. Depuis longtemps, la France et l'Angleterre jouent le principal rôle dans les guerres générales de l'Europe, Duclos, Œuv. t. V, p. 65. Monsieur Judas est un drôle Qui soutient avec chaleur Qu'il n'a joué qu'un seul rôle, Béranger, Judas. Mon cher, quittez ce rôle ; Vous m'ennuyez beaucoup, si vous vous croyez drôle, Hugo, Ruy Blas, IV, 5.

    Fig. L'électricité me paraît jouer un très grand rôle dans les tremblements de terre et dans les éruptions des volcans, Buffon, 4e ép. nat. Œuv. t. XII, p. 194.

REMARQUE

On trouve, dans les exemples ci-dessus cités, rôle rimant avec frivole, parole et autres semblables. Ce sont des rimes très défectueuses.

HISTORIQUE

XIIe s. Cel jor firent François d'Anseys chevalier ; Car encore servoit au role d'escuier, Sax. IV.

XIIIe s. Quant on vent ou achate, li maires fait les roues et les tenances, et a de ces roues deux deniers, Du Cange, rotulus.

XIVe s. Les rooles de copie auront trois espans de long, et un espan d'escriture en lé, Du Cange, espannus. Li dras fu abattus, ploiet l'ont comme un role, Baud. de Seb. II, 683.

XVe s. On a beau tenir pied à boulle ; On est vaincu à tour de roulle, Coquillart, Plaidoy. Ils promirent trois cens hostages nommez en ung roolle par l'evesque de Lyege, Commines, II, 1.

XVIe s. Comme on pourra voir au tour du roolle, Jean D'Auton, Ann. de Louis XII, ms, f° 85, dans LACURNE. À ce dernier roolle de la mort et de nous, Montaigne, I, 67. Il ne sera pas mis en chaise [chaire] pour dire un roolle prescript, Montaigne, I, 167. C'est le roolle de la couardise, non de la vertu, de…, Montaigne, II, 27. Ceux que Dieu veut exterminer de la vie celeste, ne seront point au rolle de son peuple, Calvin, Instit. 814. Cossé, sur les degrez de la prison, appelle par roolle tous les renfermez, que quatre ou cinq assommoient, D'Aubigné, Hist. II, 25. Puis la mort vient, qui nous envole ; Alors un chacun se repent Que mieux il n'a joué son role, Ronsard, Odes, V, 13. Les rolles et rentiers des jurisdictions seront reformez de dix ans en dix ans, Coust. génér. t. II, p. 760.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RÔLE. Ajoutez :
10 Terme de forestier. Se dit des bois de chauffage façonnés en rondins, et empilés par tas plus ou moins considérables, Nanquette, Exploit. débit et estim. des bois, Nancy, 1868, p. 22.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rôle »

(fin XIIe siècle) Du latin rotulus (« parchemin roulé »), de rota, « roue ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, rôle, rouleau : un rôle de toile ; provenç. rolle, rotlle, rutle ; catal. rotllo ; espagn. rollo ; portug. rolo ; ital. rotolo, ruotolo ; du lat. rotulus, rouleau, de rota (voy. ROUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rôle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rôle rol

Citations contenant le mot « rôle »

  • Le monde est une pièce de théâtre ; il faut apprendre à jouer son rôle. De Palladas
  • Quand on fait le mort, c'est naturellement un rôle de décompostion. De Servane Prunier
  • Tout l’art du dialogue politique consiste à parler tout seul à tour de rôle. De André Frossard
  • La vie serait une comédie bien agréable, si l’on n’y jouait pas un rôle. De Denis Diderot
  • C'est le rôle de l'artiste de s'inquiéter où le monde va. De Claudy Mailly / Le cortège
  • Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger. De Jean Giono
  • Oh ! que ce monde-ci serait une bonne comédie si l'on n'y faisait pas un rôle. Denis Diderot, Lettres, à Sophie Volland
  • Une femme, surtout devant un homme, joue toujours un rôle. Roger Martin du Gard, Un taciturne, Gallimard
  • Ton affaire, c'est de jouer correctement le personnage qui t'a été confié ; quant à le choisir, c'est celle d'un autre. Épictète, Manuel, XVII (traduction J. Pépin)
  • Souviens-toi que tu es comme un acteur dans le rôle que l'auteur t'a confié : court, s'il est court ; long, s'il est long. Il dépend de toi de bien jouer ton rôle, mais non de le choisir. De Epictète
  • Si tu prends un rôle au-dessus de tes forces, non seulement tu y fais pauvre figure, mais encore tu laisses de côté un rôle que tu aurais pu remplir. De Epictète
  • La liste est longue des acteurs dont les rôles ont été prémonitoires ou cause des choses qui leur sont arrivées. Les rôles souvent vampirisent celui qui les tient. De Jean-Jacques Schuhl / Ingrid Caven
  • La vie, c’est un peu comme un film... Les uns ont les premiers rôles, les autres un petit rôle de rien du tout. De Quino / Mafalda
  • Entre celle qui se résigne à jouer le rôle de l'esclave et celui qui joue, fût-ce avec arrogance, le rôle du maître, ma sympathie va à ce dernier De Luigi Pirandello / Feu Mathias Pascal
  • Moi je n'ai joué que des seconds rôles que j'ai transformés en premiers rôles. De Louis de Funès / L'Express en 1962
  • Le problème des dirigeants est inévitablement : qui jouera le rôle de Dieu? De Frank Herbert / Dune
  • Pour voir s'il est bon, un acteur regarde si son rôle est épais. De Jules Renard
  • Les acteurs vivent leur rôle, mais meurent pour rire. De Georges Perros
  • Les acteurs doivent parfois se métamorphoser physiquement ou changer de personnalité pour un rôle. Et parfois leur performance est telle que les téléspectateurs ou les spectateurs ont du mal à dissocier la fiction de la réalité. Certains se permettent donc de leur envoyer des critiques ou d'avoir un comportement odieux quand ils les rencontrent. C'est ce qui est arrivé à Shirley Bousquet. , Shirley Bousquet détestée à cause d'un rôle : "On m'a déjà craché dessus" - Purepeople
  • Au final, ce passage de témoin aux Spurs n’est qu’une confirmation d’une tendance qui se confirmait depuis le début de l’exercice en cours. Par rapport à la saison précédente, DeRozan est passé de 17,1 à 15,7 tirs par match. Tout ça pour laisser les jeunes prendre plus de place. Surtout qu’à 31 ans, l’arrière est encore capable d’afficher de belles performances. À voir maintenant si les choses resteront en l’état pour la reprise officielle de la NBA, ou si DeRozan va reprendre un plus gros rôle. Basket Infos, Un nouveau rôle pour DeMar DeRozan ?
  • Opinion : contrairement à une idée répandue, les grandes entreprises n’échappent pas à l’impôt. Elles jouent un rôle essentiel comme on l’a vu lors de la crise sanitaire. Contrepoints, Le rôle bénéfique des grandes entreprises reste sous-estimé | Contrepoints
  • Avec réalisme, détermination et optimisme : les sorties de crise réservent des opportunités. C'est le rôle du marketing de les détecter et de les promouvoir. https://www.e-marketing.fr/, "C'est le rôle du marketing de détecter et de promouvoir les opportunités" : Maryse Mougin (La Poste)
  • "Flight" est disponible dès aujourd'hui sur Netflix. Dans ce film de Robert Zemeckis, Denzel Washington s'illustre par une prestation exceptionnelle qui compte parmi ses plus beaux rôles. AlloCiné, Flight sur Netflix : Denzel Washington dans son plus beau rôle - Actus Ciné - AlloCiné
  • L'investissement public peut jouer un rôle central. Bien sûr, on peut encore encourager l'investissement privé, par exemple en accélérant les amortissements des entreprises, ou bien en diminuant les impôts de production, comme le projette le gouvernement . Mais le contexte devrait rester durablement incertain, ce qui risque d'amoindrir la réponse du secteur privé. Il va falloir aussi donner un coup de pouce à l'investissement public, car le cycle électoral est défavorable : après les municipales, on observe généralement un coup de frein dans les dépenses locales. Les Echos, « L'investissement public peut jouer un rôle central pour relancer l'économie » | Les Echos

Images d'illustration du mot « rôle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rôle »

Langue Traduction
Anglais role
Espagnol papel
Italien ruolo
Allemand rolle
Chinois 角色
Arabe وظيفة
Portugais função
Russe роль
Japonais 役割
Basque rol
Corse rolu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rôle »

Source : synonymes de rôle sur lebonsynonyme.fr

Rôle

Retour au sommaire ➦

Partager