La langue française

Attribution

Sommaire

  • Définitions du mot attribution
  • Étymologie de « attribution »
  • Phonétique de « attribution »
  • Évolution historique de l’usage du mot « attribution »
  • Citations contenant le mot « attribution »
  • Images d'illustration du mot « attribution »
  • Traductions du mot « attribution »
  • Synonymes de « attribution »
  • Antonymes de « attribution »

Définitions du mot attribution

Trésor de la Langue Française informatisé

ATTRIBUTION, subst. fém.

I.− Action d'attribuer quelque chose (à qqn) et résultat de cette action.
A.− Synon. de partage, répartition; octroi.Faire l'attribution de (qqc.) :
1. Ma reconnaissance ne saurait porter que sur le don que Dieu me fait de soi (...). Don indivisible, qui n'a rien d'exclusif et ne ressemble en rien à l'attribution d'une part. La santé par exemple, ou la faculté de percevoir peuvent être envisagées de la sorte. Marcel, Journal métaphysique,1919, p. 206.
2. L'attribution des tableaux d'honneur et des prix d'excellence créait des inimitiés sans merci. Aymé, Uranus,1948, p. 168.
Spécialement
1. DROIT
a) Concession de privilèges, de prérogatives. Attribution de juridiction, attribution préférentielle (cf. Lemeunier 1969).
Anc. Lettres d'attribution. ,,Pouvoir que le roi donnait à des commissaires ou à une juridiction subalterne, pour juger une affaire en dernier ressort`` (Ac. 1932).
b) ,,Indication, dans une liquidation, des parts afférentes à chaque partageant, et des combinaisons à l'aide desquelles chacun touche ce qui lui revient`` (Barr. 1967).
En partic., DR. DES SOCIÉTÉS, BOURSE. Attribution de réserves (à un capital) :
3. ... les demandes restent largement supérieures aux offres et l'on doit réduire les attributions sur la plupart des titres. L'Œuvre,30 janv. 1941.
4. À l'issue de l'assemblée ordinaire convoquée pour le 31 janvier se tiendra une assemblée extraordinaire qui statuera sur l'augmentation du capital, actuellement de 114 millions de francs, par attribution de réserves. L'Africaine française, Le Monde, 19 janv. 1952, p. 11, col. 2.
2. GRAMM. Complément d'attribution. Complément d'objet secondaire introduit par les prépositions à ou pour, indiquant à qui s'adresse un discours, un ordre, un don, etc. :
5. Dans Il a donné un sou à un pauvre, Mourir pour la patrie, Pauvre, Patrie sont des compléments d'attribution. Ac.1932.
Rapport d'attribution. ,,Celui qui est ordinairement exprimé par la préposition à : sac à papier`` (Nouv. Lar. ill.)
3. INFORMAT. Attribution dynamique des mémoires. ,,L'attribution est dynamique lorsqu'elle se fait automatiquement pour les programmes et pour les données, au moment du besoin, et qu'elle peut être modifiée automatiquement en cours de travail`` (Guilh. 1969).
B.− Action de considérer quelqu'un comme l'auteur ou le responsable de quelque chose :
6. ... le môbed des Parses, ayant demandé la parole, dit au législateur : Nous avons entendu le récit des juifs et des chrétiens sur l'origine du monde; et, quoiqu'altéré, nous y avons reconnu des faits que nous admettons; mais nous réclamons contre l'attribution qu'ils en font au législateur des Hébreux. Ce n'est point lui qui a fait connaître aux hommes ces dogmes sublimes, ces célestes événemens... Volney, Les Ruines,1791, p. 180.
Spéc., B.-A., LITT. Action d'attribuer une œuvre (à un auteur) :
7. Il n'est, pour une collection, qu'un particulier. Un État ne fait rien que des mesquineries, des choses sans suite. Une vingtaine de portraits sincères du xviiiesiècle; tout le reste, copies, attributions en l'air, mensonges dont rougit le conservateur. E. et J. de Goncourt, Journal,1859, p. 592.
II.− Gén. au plur. Ce qui est attribué.
A.− [En parlant d'une pers. ou d'un organisme exerçant une fonction partic.] Droits, devoirs, pouvoirs liés à une fonction :
8. Si l'on s'avisait de faire une loi en Angleterre pour donner une existence constitutionnelle au Conseil privé, et pour régler ensuite et circonscrire rigoureusement ses privilèges et ses attributions, avec les précautions nécessaires pour limiter son influence et l'empêcher d'en abuser, on renverserait l'État. J. de Maistre, Des Constitutions pol. et des autres institutions hum.,1810, p. 22.
9. Ainsi se trouvait définitivement concentrée entre mes mains la presque totalité des attributions militaires; c'était la première fois que de tels pouvoirs étaient confiés à un seul homme : j'avais action sur l'instruction de l'armée, sa doctrine, ses règlements, sa mobilisation, sa concentration. Joffre, Mémoires,t. 1, 1931, p. 28.
10. Le titre de chef d'état-major des forces de l'intérieur avait été, par la même voie, donné à Malleret-Joinville après l'arrestation par les Allemands du colonel Dejussieu. Rol-Tanguy était institué chef des forces de l'Île-de-France. À s'en tenir à ces nominations, on aurait pu supposer que la direction des éléments combattants serait aux mains des communistes. Mais c'étaient là des titres, non point de nettes attributions. En fait, ceux qui les portaient n'exerceraient pas le commandement au sens hiérarchique du terme. Plutôt que par ordres donnés et exécutés suivant les normes militaires, ils procéderaient par proclamations, ou bien par action personnelle limitée à certains points. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 293.
B.− Rare. [En parlant de la fonction elle-même] Domaine, champ d'action :
11. ... jamais fonction ne m'échoit dont les attributions soient nettement circonscrites (et je sais bien qu'en ce sens il y aurait injustice à se plaindre, car ce flottement jusqu'à présent a toujours été compensé par une liberté réelle dans l'ordonnance du travail, et je dois me tenir reconnaissant d'avoir échappé à l'assujetissement des heures de présence) ... Du Bos, Journal,1922, p. 69.
SYNT. Exercer des attributions; empiéter sur les attributions (de qqn); limiter les attributions (de qqn); (en parlant d'une tâche quelconque) rentrer dans les attributions, sortir des attributions de qqn.
PRONONC. : [atʀibysjɔ ̃]. Barbeau-Rodhe 1930 donne la possibilité de prononcer le mot avec [tt] géminées : at/t/-.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1370 « action d'attribuer » (Oresme, Eth. I, 7 ds Gdf. Compl. : Despendence d'une chose ou attribucion a aucune chose); 1610 « concession de qq. prérogative, de qq. privilège » (Malherbe, Lettres, à Peiresc ds Dict. hist. Ac. fr. : Melle de Rohan a eu bien de la peine à obtenir le rang qu'elle a et enfin il lui a été accordé par gratification et sans attribution d'aucun droit au préjudice des personnes qui y prétendent intérêt); 1690 jur. attribution de juridiction « action d'étendre la compétence d'un juge » (Fur.); d'où 2. 1768, 9 févr. « pouvoirs attribués au titulaire d'une fonction (surtout au plur.) » (J.-J. Rousseau, Lettres ds Dict. hist. Ac. fr.); 3. 1866 gramm. rapport d'attribution (Lar. 19e). Empr. au lat. attributio dep. Cicéron, au sens de « assignation, action de déléguer un débiteur pour l'acquittement d'une dette » (Att., 16, 3, 5 ds TLL s.v., 1166, 75); au sens 1 « action d'attribuer » (Frontin, Aq., 108, ibid., 1166, 64); d'où le sens 2 (Cicéron, De Inv., I, 38 ds OLD).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 354. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 303, b) 523; xxes. : a) 212, b) 838.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Banque 1963. − Barr. 1967. − Blanche 1857. − Delisle (J.), Gauthier (F.). La Gestion de l'entreprise. Meta. 1970, t. 15, p. 40. − Dub. Pol. 1962, p. 115. − Foi t. 1 1968. − Guilh. 1969. − Lacr. 1963. − Lemeunier 1969. − Spr. 1967. − Tez. 1968.

Wiktionnaire

Nom commun

attribution \a.tʁi.by.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’attribuer.
    • Il n'ignorait pas les malpropretés auxquelles donne souvent lieu l'attribution de la Légion d'honneur à des industriels, à des commerçants, à des financiers. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires: (I) Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    1. Procédure pour attribuer un marché à l'un des concurrents d'un appel d’offres.
      • Le monde du spatial a été surpris par la défaite d'EADS-Astrium dans l'attribution des 14 satellites du système Galiléo, remportée par l'allemand OHB. — (La guerre des satellites s'intensifie, dans l'Usine nouvelle, n°3177, 28 janvier 2010)
    2. (Grammaire) Action d’attribuer à un sujet, une cause.
      • Le complément d’attribution désigne la personne ou la chose intéressée à l’action que fait le sujet.
      • Dans: « Il a donné un sou à un pauvre », « Mourir pour la patrie », Pauvre, Patrie sont des compléments d’attribution.
  2. Droits que possède une personne chargée de quelque fonction ou qui sont attachés à la fonction elle-même.
    • (Histoire) Édit d’attribution de droits, édit par lequel une prérogative, un privilège étaient concédés en vertu de lettres du Prince.
    • (Histoire) Lettres d’attribution, pouvoir que le roi donnait à des commissaires ou à une juridiction subalterne pour juger une affaire en dernier ressort.
    • Ces personnes ont craint, en pénétrant trop avant dans le système de l'homme, de voir disparaître ses plus brillantes attributions. — (Journal de médecine, chirurgie, pharmacie, etc, V.35, 1816, p.376)
    • Cela est dans les attributions du Tribunal de Commerce, mais cela n’est pas, n’entre pas dans les attributions du ministre du Commerce ou du Préfet.
    • Vous savez que j'ai les attributions de magistrat mais, en l’occurrence, j'aurais autant aimé qu'un autre s'occupât de l'affaire. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IX, Gallimard, 1937)

Nom commun

attribution \Prononciation ?\

  1. Attribution.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ATTRIBUTION (a-tri-bu-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action d'attribuer.

    Dans la jurisprudence, attribution de juridiction, l'action d'étendre la compétence d'un juge. Nous verrons s'il y a lieu de demander l'attribution d'un nouveau tribunal, Voltaire, Lettr. Damilaville, 27 mars, 1765.

    Lettres d'attribution, pouvoir que le roi donnait à des commissaires ou à une juridiction subalterne pour juger une affaire en dernier ressort.

    En grammaire, rapport d'attribution, celui qui est ordinairement exprimé par la préposition à.

  • 2Prérogative, privilége. Ces charges ont de grandes attributions.
  • 3Tout droit de gérer, d'administrer, de connaître, etc. Ceci est dans les attributions de tel magistrat, de tel tribunal.

    Par extension. Empiéter sur les attributions de quelqu'un, s'attribuer le droit d'un autre.

HISTORIQUE

XIVe s. Ils ont aucune dependance d'une chose ou attribucion à aucune chose, Oresme, Eth. VII, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « attribution »

Du latin attributio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Attributio, de attribuere, attribuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « attribution »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attribution atribysjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « attribution »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attribution »

  • Un homme d'affaires qui était jugé pour "recel de favoritisme" et "corruption active" dans l'attribution du marché du "Balardgone", le ministère de la Défense inauguré à Paris en 2015, a été condamné mercredi à Paris à deux ans de prison ferme et 50.000 euros d'amende. Challenges, Attribution du marché du "Pentagone français": un homme condamné à 2 ans de prison ferme - Challenges
  • La police exerce un rôle répressif : il entre dans ses attributions d'intervenir trop tard, quand le mal est fait, que le juste est déchu et le crime consommé. De Guy-René Plour / Défricheur de Hammada
  • Lorsque le délai d’un mois pour former une contestation relative à une saisie-attribution expire normalement un samedi, un dimanche ou un jour férié ou chômé, il est prorogé jusqu’au premier jour ouvrable suivant. , Saisie-attribution : modalités de prorogation du délai de contestation - Contestation | Dalloz Actualité
  • Micro-entreprises, les conditions et d’attribution de l’Acre ont été durcies © Decha Huayyai – pexelsLa forte croissance des micro-entreprises ne reflète pas systématiquement la création de nouvelle activité. Ce statut est parfois utilisé, à tort, en lieu et place du salariat, et, qui plus est, il est principalement utilisé pour l’exercice d’une activité secondaire. C’est pour ces raisons que le législateur a entendu modifier les règles de l’Acre (aide à la création et à la reprise d’entreprise) applicables aux micro-entrepreneurs. Le Journal Toulousain, journal de solutions et JAL, Micro-entreprise, découvrez les nouvelles règles d'attribution de l'Acre
  • La publication d’un avis d’attribution constitue une mesure de publicité appropriée susceptible de faire courir le délai de recours contentieux, alors même que cette publication ne fait état que de l'attribution du marché, et non de sa conclusion. lemoniteur.fr, Avis d’attribution d’un marché public : quelles sont les mentions suffisantes pour faire courir les délais de recours ?

Images d'illustration du mot « attribution »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « attribution »

Langue Traduction
Anglais attribution
Espagnol atribución
Italien attribuzione
Allemand zuschreibung
Chinois 归因
Arabe الإسناد
Portugais atribuição
Russe приписывание
Japonais 帰属
Basque eskuduntza
Corse attribuzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « attribution »

Source : synonymes de attribution sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « attribution »

Partager