La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rogaton »

Rogaton

Variantes Singulier Pluriel
Masculin rogaton rogatons

Définitions de « rogaton »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROGATON, subst. masc.

A. −
1. Pop. Porteur de rogatons. Religieux d'un ordre mendiant qui portait des reliques, des indulgences. Car le peuple de Paris est tant sot, tant badaud (...) qu'un bateleur, un porteur de rogatons (...) assemblera plus de gens que ne ferait un bon prêcheur évangélique (A. France, Rabelais, 1909, p. 45).
2. Fam. Petit écrit sans valeur. Ce recueil ne contient que des rogatons (Ac.).On trouve, en parcourant ces deux longues planches [de ma bibliothèque], (...) de bien curieux rogatons d'histoire (E. de Goncourt, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 33).
B. − Au plur.
1. Vieilli, fam. Objet de rebut; objet sans valeur. Il se pratiquait un petit commerce, à peine clandestin, de menus objets et de rogatons divers (Céline, Voyage, 1932, p. 190).
2. Fam. Restes de viandes, de pain, ou d'un plat qui a déjà été servi. Finir des rogatons; se nourrir de rogatons. Il est venu rôder (...) en quête de vagues rogatons, ainsi qu'il fait chaque soir, trimardier, chapardeur, autour des maisons de Solaire (Genevoix, Rroû, 1931, p. 106).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔgatɔ ̃]. Ac. 1694-1740: -tum ou -ton; dep. 1762: -ton. Étymol. et Hist. 1. 1367 « semonce, convocation » (Arch. JJ 97, pièce 503 ds Gdf.: porteur de cemonces et de rogatons) − 1375, Arch. JJ 107, pièce 311, ibid.: rogatum); puis « requête, relique, placet présentés à quelqu'un pour obtenir quelque chose » le plus souvent dans l'expr. porteur de rogatons 1534 (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, chap. I, ligne 20); 2. 1660 « paperasses » (Oudin Fr.-Esp.); 1668 « objet sans valeur » (Molière, Avare, II, 2); spéc. 1649 « bribes de nourriture » (Richer, Ovide bouffon, p. 78); 1740 (Ac.: On appelle aussi, Rogatons, Des mets communs, ou des mets réchauffez). Mot lat. rogatus, -us « demande, sollicitation », formé sur le supin rogatum de rogare « interroger, questionner » francisé en -on. Fréq. abs. littér.: 30. Bbg. Richard Kirchenterminologie 1959, p. 102.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

rogaton \Prononciation ?\ masculin

  1. Assignation en cours ecclésiastique.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun - français

rogaton \ʁɔ.ɡa.tɔ̃\ masculin

  1. Menu débris de nourriture ; reste de viande.
    • Et puis un fait notoire : dans un quartier besogneux, les enfants sont plus privés de soupe que de confiserie. Parfaitement : il est de mode, par exemple, de faire déjeuner un mioche avec un rogaton douteux, une bribe insuffisante, mais de lui donner deux sous pour acheter des bonbons. — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • — Sans doute, répliqua l’évêque, s’il était resté encore dans ton bissac quelques rogatons, nous les eussions pris avec plaisir, car il convient que ceux qui gouvernent l’Église se nourrissent du rebut des pauvres. — (Anatole France, Les Sept Femmes de la Barbe-Bleue et autres contes merveilleux, 1909)
    • Malgré sa complexion délicate, elle […] se nourrit de rogatons recrachés sur les assiettes, boit, pour se désaltérer, l’eau des vaisselles, a si froid, un hiver, que ses jambes gèlent. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Il fourgonna longtemps dans coins et, pour finir, nous étala triomphalement sous le nez quelques rogatons sans formes ni couleurs. Comme nous étions curieux de savoir à quoi cela pouvait être bon, il nous répondit qu’il comptait bien en faire de la soupe. — (Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940, réédition Le Livre de Poche, page 120)
  2. Plat composé de choses qui ont déjà été servies.
    • Il ne nous a donné à dîner que des rogatons.
  3. (Par extension) (Littérature) Petit ouvrage sans valeur, morceau qui ressemble à des rognures, à des restes.
    • D’année en année, il perdit de vue les principales branches de son exploitation, pour consacrer une mesquine attention aux plumes et aux rogatons, qu’il collectionnait dans sa chambre. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
  4. (Figuré) Restes.
    • Jamais il n’aura la force morale, jamais même il n’aura l’habileté instinctive, ni la fierté, de refuser les rogatons d’autorité qu’on lui jette. — (Stefan Zweig, Joseph Fouché, Grasset, 1969, page 224)
    • À première vue, ce féminin est semblable au autres. Comme dans Elle, on y trouve des rogatons d’information pour saturer l’esprit d’inepties. Des aveux creux utiles aux « personnalités » pour gagner en visibilité. — (« Darwin », « J’ai envie de tuer… Madame Figaro », Fakir no 83, page 28, décembre 2017 – janvier 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROGATON. n. m.
Menus débris de nourriture, restes de viande. Ce mendiant a sa besace pleine de rogatons. Il se dit aussi des Plats composés de choses qui ont déjà été servies. Il ne nous a donné à dîner que des rogatons. Il se dit, par extension, en Littérature, de Petits ouvrages sans valeur, de morceaux qui ressemblent à des rognures, à des restes. Ce recueil ne contient que des rogatons. Il est familier dans les trois acceptions.

Littré (1872-1877)

ROGATON (ro-ga-ton) s. m.
  • 1 Terme familier. Il s'est dit par plaisanterie pour requête, supplication. Scarron a fait quelques rogatons en vers : Rogaton à M. de Lionne pour être payé de sa pension.

    Un porteur de rogatons, celui qui porte des vers, des sonnets, des placets à de grands seigneurs pour tâcher de tirer d'eux quelque présent.

  • 2 Par extension, en termes de littérature, petits ouvrages de rebut. Lorsqu'à Pluton le messager Mercure Eut apporté le Banquet de Platon, Il fit venir le maître d'Épicure, Et lui dit : tiens, lis-moi ce rogaton, Rousseau J.-B. Épigr. I, 16. J'ai demandé à Marin si je pouvais vous faire tenir par lui le six et septième volume des rogatons alphabétiques [Dictionnaire philosophique] que je vous prie de mettre dans votre bibliothèque, Voltaire, Lett. d'Alembert, 14 nov. 1771. Je vous supplie, mon cher ami, de donner à Thiriot les rogatons de vers qui sont dans le paquet ; cela peut servir à sa correspondance, Voltaire, Lett. Damilaville, 9 oct. 1767.
  • 3Bruits de ville, nouvelles du jour, de peu d'importance. Vous savez comme j'aime à ramasser des rogatons pour vous divertir, Sévigné, 14 oct. 1676. Sa curiosité sera pleinement satisfaite ; il avait reçu sur ce sujet mille rogatons qui ne valaient rien, Sévigné, 4 janv. 1690.
  • 4Petites choses bonnes à manger. Te voilà ravi… d'emplir tes poches de cédrat, de pistaches et d'autres rogatons, dont tu farcis la pauvre fille, malgré qu'elle en ait, Hamilton, Gramm. 4.
  • 5Restes de viandes. Ce mendiant avait sa besace pleine de rogatons.

    Plat composé de choses qui ont déjà été servies. Il ne nous a donné à dîner que des rogatons.

    Par extension et avec un sens de dénigrement qui est le plus ordinaire. Remarquez que tous ces musiciens étrangers appelés pour enrichir le répertoire académique [de l'Opéra] nous apportaient des rogatons déjà servis sur les tables de nos voisins, Castil Blaze, Acad. de musiq. n° XIX.

HISTORIQUE

XIVe s. Jehan du Parc, lequel estoit porteur de rogaton en la cour de l'official de Coustances, Lett. de remission, dans LACURNE. Icellui bastard fist semondre par un rogaton le suppliant en l'eveschié du Mans, Du Cange, rogatum.

XVIe s. J'en reviens à ce mot, lequel appelle porteurs de rogatons ceux que Maillard nomme portatores reliquiarum et indulgentiarum et bullatores, H. Estienne, Apolog. d'Hérod. p. 65, dans LACURNE. Appelez porteurs de rogatons, pour ce qu'ils ne vivent que des aumones des gens de bien et de grammercis, H. Estienne, ib. p. 358. Saint Augustin… se complaignant d'aucuns porteurs de rogatons, qui déjà de son temps exerçoient foire vilaine et deshonneste, portant çà et là des reliques de martyrs, Calvin, Avert. sur les reliques. Cafars, cagots… papelardz… patespelues, porteurs de rogatons, Rabelais, IV, Anc. prol.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rogaton »

Lat. rogatum, demande (qu'au moyen âge on prononçait rogaton), de rogare, demander. Après le sens de demande, le rogatum prit celui de ce qui était demandé, ramassé, en retour des indulgences distribuées ; et finalement il devint une chose de peu de valeur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin rogātum (« demande ») qui au Moyen Âge se prononçait « rogaton »), supin du verbe rogāre (« demander »). Le sens du mot évolua de « demande » à « ce qui était demandé, ramassé, en retour des indulgences distribuées » et finalement à « chose de peu de valeur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rogaton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rogaton rɔgatɔ̃

Citations contenant le mot « rogaton »

  • Mais le top du top, reste le poivre noir sur le bifteck du samedi. Trois tours juste au sortir de la poêle que l’on déglace avec un trait d’eau chaude pour faire ce jus divin que l’on éponge avec de la baguette fraîche. Et surtout, surtout, il faut toujours se souvenir qu’il n’y a de vrai poivre que fraîchement moulu ; que le poivre en poudre est un rogaton de cantine d’autoroute et qu’il est aussi stupide de vouloir mélanger différentes sortes de poivres qu’un rosé de Provence avec un riesling.  France Culture, Lettre de mon moulin à poivre
  • Le PRCF, est un rogaton , du stalinisme , qui n’a pas oublié malgré les échecs cuisants et les millions de morts , l’époque du stakhanovisme, sa propagande et ses mensonges.  AgoraVox, Le bilan terrible de l'Union Européenne et du Capitalisme : 85% des morts du #COVID-19 sont européens ! - AgoraVox le média citoyen
  • Outre les noms accolés de Mozart et de Salieri, un mot a suffi à générer l’excitation : inédit. Ce qui vaut pour les Beatles, Michael Jackson ou David Bowie vaut pour Mozart. Surtout lui. La commercialisation du moindre rogaton inconnu d’une légende de la pop peut orchestrer le buzz. Il en va de même pour une partition retrouvée. Le Mozarteum de Salzbourg, « institut central pour la recherche mozartienne », sait efficacement communiquer sur son protégé. « Pour ce qui est des années viennoises, rien n’avait été mis au jour depuis le lied Beim Auszug in das Feld, il y a un siècle », justifie Ulrich Leisinger, le directeur des recherches. Il s’étonne toutefois « que le grand public se passionne parfois pour une esquisse alors qu’il ne connaît souvent au mieux que dix des cinquante symphonies de Mozart ». Le Monde.fr, A la recherche des notes perdues
  • Sur la place parisienne, quatre ou cinq agences se partagent le gros du gâteau. En fait de gros gâteaux, parlons plutôt d’un rogaton. Les producteurs ont beau consacrer toujours plus d’argent à l’impression et la diffusion, la part allouée à la conception pure et simple d’affiches est en réalité très faible. Quelques centaines d’euros le plus souvent, un ou deux milliers au maximum. En règle générale, les studios Le Figaro.fr, Pourquoi les affiches de théâtre sont-elles si laides?

Traductions du mot « rogaton »

Langue Traduction
Anglais rogaton
Espagnol rogaton
Italien rogaton
Allemand rogaton
Chinois 罗加顿
Arabe روجاتون
Portugais rogaton
Russe rogaton
Japonais ロガトン
Basque rogaton
Corse rogaton
Source : Google Translate API

Synonymes de « rogaton »

Source : synonymes de rogaton sur lebonsynonyme.fr

Rogaton

Retour au sommaire ➦

Partager