La langue française

Vieillerie

Sommaire

  • Définitions du mot vieillerie
  • Étymologie de « vieillerie »
  • Phonétique de « vieillerie »
  • Citations contenant le mot « vieillerie »
  • Images d'illustration du mot « vieillerie »
  • Traductions du mot « vieillerie »
  • Synonymes de « vieillerie »
  • Antonymes de « vieillerie »

Définitions du mot « vieillerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

VIEILLERIE, subst. fém.

Gén. péj. ou fam.
A. −
1.
a) Objet vieux, usé, démodé, en mauvais état. Marchand de vieilleries. Le jour n'a pas de compassion pour les ruines et les vieilleries; il en montre cruellement les pauvretés, les rides, les taches, les décolorations, les poussières, les moisissures (Gautier, Fracasse, 1863, p. 462).Un jour (...) Melchior, s'étant rudement heurté au vieux piano de grand-père, jura de colère, en se frottant le genou, et dit (...) qu'il allait débarrasser la maison de toutes ces vieilleries (Rolland, J.-Chr., Matin, 1904, p. 132).
En partic. Vieux vêtement usé, ravaudé. Synon. guenille, hardes, loque1.Il en était de son esprit [de la duchesse] comme de ces femmes charmantes qui sont assez belles et vives pour plaire vêtues de vieilleries (Proust, Plais. et jours, 1896, p. 168).[La petite fille] ne sait pas coudre, tirer avec goût parti d'une vieillerie. Ce caraco, elle a eu l'impatience de le mettre, tel quel, déchiré, sale (Renard, Œil clair, 1910, p. 27).
b) [Sans nuance péj.] Objet d'art ancien et de valeur. Synon. antiquité.Ma tante se trouvait être, en ces années, une des quatre ou cinq personnes de Paris énamourées de vieilleries, du beau des siècles passés, des verres de Venise, des ivoires sculptés, des meubles de marqueterie, des velours de Gênes, des points d'Alençon, des porcelaines de Saxe (Goncourt, Journal, 1892, p. 304).
2.
a) Œuvre (littéraire, musicale, picturale) démodée par son style ou par les idées qu'elle contient. Gros volume de vieilleries. Il lui laissa (...) la composition du programme (...), pensant bien que les vieilleries musicales dont ne sortaient jamais les amateurs serviraient à rehausser sa composition (Champfl., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 206).Ai-je eu raison de laisser rééditer ces vieilleries? Elles ne répondent plus à rien de ce que j'aime à présent (Gide, Faux-monn., 1925, p. 1007).
b) Expression, tour sorti de l'usage. Synon. archaïsme.D'où vient ce mélange de termes populaires et de termes savants, de vieilleries et de néologismes [dans le Pantagruel de Rabelais] ? (Taine, Philos. XIXes., 1857, p. 338).
3. Péj. Personne âgée ou vieux jeu dans son aspect physique, dans son comportement ou dans ses idées. Bourges, une pauvre vieillerie en art et en politique (Renard, Journal, 1908, p. 1207).
4. Empl. coll. Tout ce qui est vieux, ancien, passé. En voyant l'écriture sage, très grosse et très bien formée de ce prédécesseur, il eut le sentiment de la vieillerie au suprême degré (Stendhal, L. Leuwen, t. 2, 1836, p. 295).Seigneur! que nous étions jeunes alors, le monde n'était pas assez grand pour nous! On allait flanquer toute la vieillerie par terre, on allait faire quelque chose de bien plus beau! (Claudel, Otage, 1911, II, I, p. 256).
B. −
1.
a) Idée, notion, institution, principe rebattu, usé, périmé, dépassé. La mode est aujourd'hui d'accueillir la liberté d'un rire sardonique, de la regarder comme vieillerie tombée en désuétude avec l'honneur (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 651).Un prêtre est venu me voir hier et m'a parlé d'une retraite qu'il a faite dans un couvent d'ici où, me dit-il, la règle n'est pas observée, mais considérée plutôt comme une vieillerie du Moyen Âge (Green, Journal, 1943, p. 24).
b) Événement du passé, histoire ancienne qui ne mérite pas qu'on s'y attarde. Arrière toutes ces vieilleries de ma vie; j'en deviendrais fou à force de ruines: parlons du présent (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 338).
c) La vieillerie de + subst.Caractère, aspect vieux, dégradé d'une personne ou d'une chose. Le voisinage de plusieurs jolies Parisiennes si élégamment, si fraîchement mises, lui fit remarquer la vieillerie de la toilette de Madame de Bargeton (Balzac, Illus. perdues, 1839, p. 172).Cette immense (...) ville qu'on ne peut se représenter (...) à cause de la hauteur des maisons, de la quantité des rues et des ruelles qui s'enlacent, de la vieillerie des bâtisses (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 226).
2. Synon. pop. et plais. de vieillesse (considérée comme un état de dégradation physique et mentale).C'est (de) la vieillerie! Des raideurs, des douleurs aux changements de temps: c'est la vieillerie (Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth.: [vjεjʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1680 (Rich.: Vieillerie. Chose vieille et usée, chose qui a deja beaucoup servi); b) av. 1740 (Morabin ds Trév. 1740: Vous serez toûjours le partisan de la vieillerie [c'est-à-dire, des Auteurs anciens et de leurs ouvrages]). Dér. de vieil, v. vieux; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 112.

vieillerie .« Objet vieux, démodé, usé »

Wiktionnaire

Nom commun

vieillerie \vjɛ.jə.ʁi\ féminin

  1. Vieux vêtements, vieux meubles, vieux objets.
    • La saison des vide-greniers s'ouvre alors que le printemps pointe, pour la plus grande joie de tous leurs amateurs. Ceux-ci, vendeurs, « déballent » aux aurores sur des tréteaux branlants, ou « chineurs », farfouillent fébrilement dans les tas de vieilleries au charme désuet, en quête de la perle rare. — (Pascal Lardellier, Nos modes, nos mythes, nos rites: Le social, entre sens et sensible, Éditions EMS, 2013, p. 75)
  2. (Figuré) (Familier) Idées, sujets rebattus.
    • Il ne lit que des vieilleries.
    • Ce théâtre ne joue que des vieilleries.
  3. (Populaire) (Par plaisanterie) Vieillesse.
    • Je commence à avoir du mal à lire de près ; c’est le début de la vieillerie...


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIEILLERIE. n. f.
Vieux vêtements, vieux meubles, vieux objets. On ne vend là que de la vieillerie. Il se plaît à acheter des vieilleries. Il se dit, figurément et familièrement, des Idées, des sujets rebattus. Il ne lit que des vieilleries. Ce théâtre ne joue que des vieilleries.

Littré (1872-1877)

VIEILLERIE (vié-lle-rie, ll mouillées, et non viè-ye-rie) s. f.
  • 1Vieilles hardes, vieux meubles. Il se plaît à acheter des vieilleries.
  • 2 Fig. et familièrement. Idées rebattues, conceptions usées. Ces messieurs ont fait vœu de nous ennuyer des mêmes vieilleries, Grimm, Corresp. t. II, p. 454. Tous les recueils publiés depuis quarante ans sous le titre de fables nouvelles n'offrent que des vieilleries traduites et retraduites de Lessing, d'Yriarte ou de Pignotti, Arnault, Loisirs d'un banni, t. II, p. 125, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vieillerie »

Vieil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de vieil (→ voir vieux) avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vieillerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vieillerie vjɛjœri

Citations contenant le mot « vieillerie »

  • « La vieillerie ça parle à tout le monde. Si dès 30 ans, on commence à avoir du mal à faire des nuits blanches, si à 40 ans vous commencez à éloigner votre téléphone des yeux parce que vous n’arrivez plus à lire, si plus tard vous commencez à boire des tisanes au lieu de la vodka alors il faut venir voir ce spectacle. Cela va vous réconforter. » , Seynod | Humour : Élisabeth Buffet à Seynod ce jeudi 5 décembre
  • Pour créer, il suffit d’avoir une grande imagination et une pile de vieilleries. De Thomas Edison
  • Les gens qui ne sont pas capables de jeter, qui hésitent à se séparer de vieilleries qui ne leur sont d'aucune utilité sont d'incurables nostalgiques que le passé entrave. De Philippe Besson / Se résoudre aux adieux
  • Reléguée au rang de vieillerie pendant longtemps, la céramique semble plus que jamais regagner ses lettres de noblesse. Sous forme de vase, de vaisselle ou en jolies tasses, la céramique s’invite partout, à tel point qu’elle nous donne envie de nous y mettre nous aussi..ou quand l’artisanat sert de nouvelle thérapie.   So Soir, La céramique, le « nouveau yoga des mains »

Images d'illustration du mot « vieillerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vieillerie »

Langue Traduction
Anglais old age
Espagnol vejez
Italien vecchiaia
Allemand hohes alter
Chinois 老年
Arabe كبار السن
Portugais velhice
Russe старость
Japonais 老齢
Basque zahartzaroa
Corse vechjezità
Source : Google Translate API

Synonymes de « vieillerie »

Source : synonymes de vieillerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vieillerie »

Partager