La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rétrocéder »

Rétrocéder

Définitions de « rétrocéder »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉTROCÉDER, verbe

A. − Empl. trans.
1. DR. Revendre un bien soit à la personne à qui on l'avait acheté, soit à un tiers. En cas de non utilisation des terrains acquis par expropriation, ces derniers peuvent être rétrocédés par contrat passé devant le préfet du département ou devant le sous-préfet, sur délégation du préfet (Baradat,Organ. préfect., 1907, p. 256).Les SAFER [sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural] acquièrent des terres, effectuent les travaux qui permettent leur mise en valeur et, dans un délai de cinq ans, les rétrocèdent à des exploitants (Belorgey,Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 370).
2. Rare. Céder de la place, du terrain au profit de quelqu'un, de quelque chose. Ce même Lanson connut un jour une édition remaniée, faisant place à l'image. Mais il n'a pas suffi que le texte rétrocédât de son importance; il lui a fallu changer d'aspect, de nature, non plus seulement « signifier », mais « paraître » (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 17).
B. − Empl. intrans., MÉD. Diminuer, régresser. Chez d'autres malades, les poussées congestives sont de plus en plus discrètes et les lésions rétrocèdent lentement (Nocard, Leclainche,Mal. microb. animaux, 1896, p. 238).Lorsque la cause disparaît (...) les signes rétrocèdent: douleurs et fluxions disparaissent en quelques jours (Ravault, Vignon,Rhumatol., 1956, p. 572).
REM.
Rétrocédant, -ante, part. prés. en empl. adj. et subst.,dr. (Personne) qui rétrocède. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [ʀetʀ ɔsede], [-tʀo-], (il) rétrocède [-sεd]. Ac. 1694, 1718: retroceder; dep. 1740: rétrocéder. Conjug. v. abréger. Étymol. et Hist. 1. 1534 verbe intrans. « reculer » (Le Guidon en francoys, 93d ds Rom. Forsch. t. 32, p. 153); 2. 1611 verbe trans. « remettre à quelqu'un par un nouvel acte ce qu'il avait cédé auparavant » (Cotgr.); 3. 1839 « céder à un tiers un bien qu'on avait acheté pour soi-même » (Balzac, Cabinet ant., p. 6). Empr. au lat.retrocedere « reculer, rétrograder, rebrousser chemin », en lat. médiév. « rétrocéder ». Fréq. abs. littér.: 15.

Wiktionnaire

Verbe - français

rétrocéder \ʁe.tʁɔ.se.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Remettre à quelqu’un le droit qu’il avait cédé.
    • On récompensa ses complaisances en lui concédant des bouts de rues, des carrefours projetés, qu’il rétrocédait avant même que la voie nouvelle fût commencée. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Les sept personnes ont été arrêtées en vertu d'une ordonnance sur la criminalité qui date de l'époque où Hong Kong était une colonie britannique avant 1997, date à laquelle elle a été rétrocédée à la Chine. — (Reuters, La Chine prête à prendre des « mesures draconiennes » contre Taïwan, ici.radio-canada.ca, 29 décembre 2021)
    • Je lui ai rétrocédé sa créance.
  2. Céder en retour, payer, verser.
    • Elle lui avait rétrocédé une commission. — (Charles Dantzig, Je m'appelle François, Grasset, p. 148).
  3. (Médecine) Autoriser à la vente au public, un médicament seulement disponible dans les pharmacies des hôpitaux.
    • Certains établissements de santé disposant d’une Pharmacie à usage intérieur (PUI) peuvent être autorisés, par les Agences régionales de santé (ARS), à dispenser des médicaments aux patients non hospitalisés (patients ambulatoires). On dit que ces médicaments sont « rétrocédés » par les PUI à ces patients. — (Ministère des Solidarités et de la Santé)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉTROCÉDER. v. tr.
T. de Jurisprudence. Remettre à quelqu'un le droit qu'il avait cédé. Je lui ai rétrocédé la créance qu'il m'avait cédée.

Littré (1872-1877)

RÉTROCÉDER (ré-tro-sé-dé) v. a.
  • Il se conjugue comme céder. Terme de jurisprudence. Céder, par un nouvel acte, quelque droit qu'on avait acquis par transport, et qu'on rend à celui de qui on l'avait reçu. Votre Majesté n'oblige aucun des engagistes à se soumettre à cette décision, s'ils préfèrent d'exiger le remboursement de la finance qu'ils ont fournie, en rétrocédant les domaines qui leur ont été aliénés, Necker, Compte rendu au roi, janv. 1781, p. 48.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rétrocéder »

Lat. retrocedere, qui veut dire aller en arrière, de retro, et cedere (voy. CÉDER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Du latin retrocedere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rétrocéder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rétrocéder retrɔsede

Citations contenant le mot « rétrocéder »

  • Après l'IBPT, la justice a estimé que Telenet ne pouvait pas réclamer à Orange des frais supplémentaires pour des interventions permettant de libérer le signal TV. Telenet a été condamné à rétrocéder 2,8 millions d'euros à Orange. L'Echo, Telenet doit rétrocéder 2,8 millions à Orange | L'Echo
  • Pour se procurer la matière première, Thierry Dubosq a fait le choix de rétrocéder ses indemnités des mois de mars, avril et mai, soit près de 1 000, précise France 3 qui est allé à sa rencontre. La confection, elle, est l’œuvre commune des petites mains de Subles. POSITIVR, Calvados : cet élu rétrocède 3 mois d’indemnités pour offrir des masques à sa commune

Traductions du mot « rétrocéder »

Langue Traduction
Anglais retrocede
Espagnol retroceder
Italien retrocedere
Allemand retrocede
Chinois 交还
Arabe تراجع
Portugais retroceder
Russe retrocede
Japonais 後退する
Basque retrocede
Corse retrocede
Source : Google Translate API

Synonymes de « rétrocéder »

Source : synonymes de rétrocéder sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rétrocéder »

Rétrocéder

Retour au sommaire ➦

Partager