Repriser : définition de repriser


Repriser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPRISER, verbe trans.

Remettre en état une étoffe, un vêtement déchiré ou troué en faisant une reprise. Synon. raccommoder, ravauder.Linge à repriser; repriser une veste, un jupon, du linge, une tapisserie, des chaussettes. Rentré chez lui, Évariste trouva sa mère assise à la fenêtre, qui reprisait des bas (A. France, Dieux ont soif, 1912, p. 83).Quant à l'idée, simple pourtant, de rapiécer un tissu, les Péruviens eux-mêmes ne la connurent pas, mais se contentèrent de repriser les trous (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 128).P. métaph. Saurai-je, d'ici juillet, terminer mon livre? J'en doute. J'ai passé ces trois derniers jours à repriser les derniers chapitres − lus à Martin du Gard, à mon passage à Paris (Gide, Journal, 1924, p. 790).
Subst. + à repriser.Qui sert à repriser. Fil, coton à repriser. C'est ce petit gros homme vilain qui vend tristement toute la journée des boutons et de la laine à repriser (Colette, Naiss. jour, 1928, p. 65).
Part. passé en emploi adj. Qui a été reprisé. Chandail reprisé, bas reprisés. Gaspard prit sa défroque, − elle était de bure bleue, quelque peu reprisée aux coudes, − mais avant de l'enfiler, il se mit à en palper les doublures (Pourrat, Gaspard, 1922, p. 87).Comme j'enlevais péniblement mon tricot de laine, très reprisé, il a tourné le dos (Bernanos, Journal curé camp., 1936, p. 1232).
REM.
Reprisable, adj.,hapax. Qu'on peut repriser. Un maillot un peu troué, si facilement reprisable, et qu'elle a jeté (Montherl., Olymp., 1924, p. 247).
Prononc. et Orth.: [ʀ əpʀize], (il) reprise [-pʀi:z]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1835 (Raymond). Dér. de reprise2; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 83.
DÉR. 1.
Reprisage, subst. masc.a) Action de repriser le linge. Synon. raccommodage, ravaudage, reprise2.Malgré tant de reprisages qu'elle voulait terminer, ses mains s'abandonnaient par instants devant elle, et ainsi inoccupée, sa pensée lui échappait (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 199).b) Partie reprisée d'une étoffe, d'un vêtement. Il décrit le petit soulier de satin blanc qui, pour chacune d'elles, est soutenu, renforcé par un petit reprisage et matelassage de soie dans les endroits où la danseuse sent qu'elle pèse et appuie davantage (Goncourt, Journal, 1868, p. 444). [ʀ əpʀizaʒ]. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1868 (Goncourt, loc. cit.); de repriser, suff. -age*.
2.
Repriseur, -euse, adj. et subst. fém.a) Adj. Qui reprise ou sert à repriser. La machine possède les accessoires permettant de réussir la reprise (plaque à repriser, pied repriseur) (Mathiot, Éduc. mén., 1957, p. 104).b) Subst. fém. Ouvrière spécialisée dans la reprise du linge ou des dentelles. Vous sonnerez à la porte de gauche, sur laquelle d'ailleurs vous lirez: « MlleChardin, repriseuse de dentelles et de cachemires » (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 355). [ʀ əpʀizœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. 1846 subst. fém. repriseuse « personne qui reprise » (Balzac, loc. cit.), 1957 adj. repriseur « qui reprise » (Mathiot, loc. cit.); de repriser, suff. -euse, -eur2*. Bbg. Quem. DDL t. 17.

Repriser : définition du Wiktionnaire

Verbe

repriser \ʁə.pʁi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Raccommoder en faisant une reprise.
    • Et, dans l’après-midi, tandis que les enfants dormaient dans la maison silencieuse, Zaheira s’appliqua à recoudre des boutons, à repasser des cravates, à repriser des chaussettes. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Révérente dans son caraco gris, […], Léonie s’activait à repriser du linge de corps en bonne toile de chanvre très ancienne. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Repriser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPRISER. v. tr.
Raccommoder en faisant une reprise. Repriser un vêtement. Repriser des bas.

Repriser : définition du Littré (1872-1877)

REPRISER (re-pri-zé) v. a.
  • Raccommoder en faisant des reprises. Repriser une déchirure.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Repriser : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPRISER, v. act. (Gramm.) priser une seconde fois. Voyez les articles Prisée & Priser.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « repriser »

Étymologie de repriser - Wiktionnaire

Dénominal de reprise → voir reprendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de repriser - Littré

Reprise.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « repriser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repriser rœprize play_arrow

Conjugaison du verbe « repriser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe repriser

Citations contenant le mot « repriser »

  • Ces confettis vous permettent notamment de repriser les « trous » laissés dans votre beau Royaume par le Roi Olly ! Et qui sait, en réparant les éléments du décor vous découvrirez peut‐être un passage secret… , Paper Mario The Origami King sur SWITCH, tous les jeux vidéo SWITCH sont chez Micromania
  • Dans ce contexte, elle a tenté de trouver un mot correspondant au fait de refaire quelque chose que l’on a déjà fait mais plus lentement, ou différemment. “The Slow Reprise”, titre de cette nouvelle exposition personnelle, peut ainsi être interprété dans nos deux langues : repriser, raccommoder en anglais, ou bien reprendre, recommencer en français. Un mot qui illustre parfaitement notre situation actuelle, après une crise sanitaire mondiale qui nous invite à la refonte de nos habitudes, à recommencer avec ce que l’on a déjà, mais différemment, comme une deuxième chance, pour refaire en mieux. Artistikrezo, Swoon, "The Slow Reprise" à la galerie LJ - Artistikrezo
  • Oui, la crise nous laisse de gros "pétas" décousus qu'il va falloir... repriser avec les moyens du bord ! Mais l'UE va arroser avec 750 milliards pour la relance !... lindependant.fr, Aude : préavis de grève des facteurs ce samedi contre les conditions de la reprise - lindependant.fr
  • Après deux mois de confinement, vous pouvez enfin lâcher la bride et marcher sur les trottoirs tarbais à en user les semelles puisque les cordonniers ont rouvert leurs portes. Mais avant de repriser vos souliers préférés, c’est surtout revoir les clients qui a ravi Manu, le propriétaire de la cordonnerie éponyme, sis 59, rue Georges Lassalle : "Après l’annonce de la fermeture des commerces non essentiels, j’ai vraiment cru que j’allais faire faillite. Heureusement l’aide de l’État et le cadeau d’un loyer de mon propriétaire m’ont permis de traverser la crise actuelle. Maintenant, retrouver mes clients n’a pas de prix !" ladepeche.fr, Tarbes. Les cordonniers bien chaussés pour la reprise - ladepeche.fr
  • Si j’ai bien compris, il n’y en a plus que pour la reprise. Sera-ce une reprise en main ou juste repriser les pots cassés ? En tout cas, faut que ça rouvre, et si possible sans que ça saigne trop. C’est que l’économie commence à sentir le moisi, il y a une date de péremption à ne pas dépasser, on peut être sûr que le confinement généralisé, c’est fini. Il serait paradoxal que l’activité soit rouillée après avoir tant dérouillé. Le fameux trésor du confinement, tout cet argent qu’on nous a empêchés de dépenser, va-t-on l’offrir sur l’autel de la reprise, pour se goinfrer avant la seconde vague pour les anxieux, ou le thésauriser comme des avares ou des pauvres dans la crainte de jours pas meilleurs ? On s’est indéniablement rendu compte qu’on pouvait vivre avec moins : moins de vêtements, moins de savons, moins de restos, moins d’amis, moins de parents. On a grossi mais on s’est allégés. Tout ça ne sent pas la reprise enthousiaste, on ne saute pas dessus. C’est : la reprise, si je veux. Ce gouvernement à la recherche de la consommation perdue distribue les milliards à gogo et voudrait se refaire la cerise sur notre magot. La France serait-elle comme une voiture un peu fatiguée qui manquerait de reprise ? Libération.fr, La reprise en reprisant - Libération
  • Il y en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux, et même pour le plus grand des débutants, il est possible de s’y épanouir. La preuve ? De la génération X à la génération Z, ils s’y mettent tous ! « Je ne sais faire que le même geste mais ça suffit à réparer les trous et les entailles ». Etienne, 24 ans, s’est mis à repriser les accros de ses vêtements après que sa mère lui a montré quelques principes de base. « J’ai trouvé ça assez accessible et intuitif, et ça m’a donné un sentiment de satisfaction génial de pouvoir prolonger la durée de vie de mes vêtements ». Ce sentiment de fierté ressenti par Etienne, beaucoup semblent l’éprouver également pour le côté manuel et fait-maison. Metro, Crochet, tricot, couture : 5 raisons de se mettre au fait-main
  • Dans la vie il y a des hauts et des bas. Il faut surmonter les hauts et repriser les bas. De Jacques Chirac / Saint-Étienne - Janvier 1986

Traductions du mot « repriser »

Langue Traduction
Corse darning
Basque darning
Japonais 最愛の人
Russe штопка
Portugais cerzido
Arabe جريء
Chinois 织补
Allemand stopfen
Italien rammendo
Espagnol zurcidura
Anglais darning
Source : Google Translate API

Synonymes de « repriser »

Source : synonymes de repriser sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires