La langue française

Relégué

Sommaire

  • Définitions du mot relégué
  • Phonétique de « relégué »
  • Citations contenant le mot « relégué »
  • Traductions du mot « relégué »

Définitions du mot « relégué »

Trésor de la Langue Française informatisé

RELÉGUER, verbe trans.

A. −
1. HIST. DE L'ANTIQ. ROMAINE. Exiler quelqu'un dans un lieu déterminé sans le priver de ses droits civils et politiques. Pilate se tua à Vienne en Dauphiné où il aurait été relégué pour le reste de ses jours (Barrès, Cahiers, t. 2, 1898, p. 37).
2. DR. PÉNAL. Condamner quelqu'un à la relégation. Ils furent tous relégués dans une île (Ac.1878, 1935).
B. − P. ext. Maintenir, rejeter quelqu'un/quelque chose dans un lieu à l'écart ou peu prisé. Reléguer aux derniers rangs. Son évêque l'avait, malgré ses supplications, relégué dans le poste le plus lointain, châtiment rigoureux et mérité de son excessive noblesse (Bloy, Journal, 1907, p. 352).Le merveilleux portrait de Vallier [par Cézanne], et la nature morte aux têtes de mort, qui se haussent au niveau des meilleurs Rembrandt, ont été relégués dans le coin le plus sombre de l'Orangerie (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 118).
C. − Au fig. Rejeter, maintenir dans une situation médiocre. Ils reléguaient tous leurs autres camarades dans les catégories inférieures (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 321).Empl. pronom. réfl. Madame Maurice Barrès, véritable Cornélie, déesse du foyer, tout en croyant se reléguer au second plan d'une madame Mistral, est la Minerve, la cheville ouvrière de l'œuvre politique et littéraire de l'époux (Blanche, Modèles, 1928, p. 48).
P. anal. Il suffirait qu'une force française importante réapparût sur les champs de bataille pour que toutes autres questions fussent reléguées aux accessoires (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 10).
REM. 1.
Relégable, adj.,hapax. [Corresp. à supra A 2] Passible de la relégation. Qu'est-ce que tu fais donc là, gars Arsène? qu'il me demande. (...) T'es relégable (...). À quoi que ça me servirait de vous faire du mal. Je devrais avoir votre peau, et ça n'est pas la Guyane que je risquerais, mais Deibler (Bernanos, Mouchette, 1937, p. 1284).
2.
Relégué, -ée, part. passé en empl. subst.,dr. pénal. Pendant la durée de la libération conditionnelle, les relégués sont soumis à l'interdiction de séjour (Réau-Rond.1951).
Prononc. et Orth.: [ʀ əlege], (il) relègue [ʀ əlεg]. Ac. 1694, 1718: releguer, dep. 1740: -lé-. Étymol. et Hist. 1. 1372-74 « exiler dans un lieu déterminé » (N. Oresme, Le Livre de Politiques d'Aristote, éd. A. D. Menut, f o121d, p. 163: bannir ou releguer); ca 1590 « mettre, maintenir (un être, une chose) dans un lieu écarté » (Montaigne, Essais, III, 10, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 1010: l'eremite relegué aux deserts d'Arabie); 2. 1680 au fig. (Rich.: Les belles lettres anciennes sont presque bannies du commerce du monde, et reléguées dans la poussiere et l'obscurité de quelques cabinets); 3. 1890 part. passé subst. relégué « individu condamné à être interné et à travailler dans un territoire colonial déterminé » (Lar. 19eSuppl.); 1904 reléguer « interner dans une colonie » (Nouv. Lar. ill.). Empr. au lat.relegare « éloigner, bannir », dér. de legare « envoyer, déléguer ». Fréq. abs. littér.: 388. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 726, b) 380; xxes.: a) 564, b) 484.

Wiktionnaire

Forme de verbe

relégué \ʁə.le.ɡe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe reléguer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RELÉGUER. v. tr.
Envoyer en exil dans un lieu déterminé. Ils furent tous relégués dans une île. Il signifie spécialement, en termes de Jurisprudence, interner dans une colonie. Il se dit, par extension, en parlant d'une Personne que l'on envoie demeurer dans un pays, dans un lieu retiré. Il a relégué sa femme à la campagne, en province. Se reléguer dans un faubourg écarté. Il se dit figurément en parlant de Certaines choses qu'on éloigne, qu'on met à l'écart. On a relégué ce portrait dans une antichambre, cette armoire au grenier.

Littré (1872-1877)

RELÉGUÉ (re-lé-ghé, ghée) part. passé de reléguer
  • 1Confiné en un lieu déterminé. Le duc d'Épernon, qui avait fait donner la régence à la reine [Marie de Médicis], alla la tirer du château de Blois, où elle était reléguée, Voltaire, Mœurs, 175.

    Substantivement. Quelles vues, quels desseins, quels projets peuvent avoir des esclaves sans âme, ou des relégués sans puissance [Il s'agit des animaux sauvages repoussés au loin par l'homme] ? Buffon, Quadr. t. III, p. 40.

  • 2Mis à l'écart. Il vivait relégué sur les bords de l'Euphrate, Tristan, Marianne, IV, 1. Les méchants et les impies, qui ont leur règne sur la terre, seront honteusement relégués aux ténèbres extérieures, Bossuet, Sermons, Septuagésime, préamb. Un petit animal [l'homme] relégué dans un coin de cet espace immense qu'on appelle monde, La Bruyère, XVI.

    Il se dit aussi des choses. L'on ne peut pas douter que le soleil ne soit environné d'une sphère de matières volatiles que sa violente chaleur tient suspendues et reléguées à des distances immenses, Buffon, 1re ép. nat. Œuv. t. XII, p. 84.

    Fig. Ces usages, ces préjugés sont relégués au village, on ne les trouve plus que parmi les gens de campagne.

  • 3 S. m. Se disait, dans le corps des gendarmes du roi et dans celui des chevau-légers, de la retraite accordée à celui qui avait servi pendant un certain nombre d'années.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « relégué »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
relégué rœlege

Citations contenant le mot « relégué »

  • Hockey: aucun relégué la saison prochaine , Basketball : Vevey Riviera relégué sur tapis vert | LFM la radio
  • Après deux saisons dans l'élite du football portugais, Portimonense a été relégué en D2 dimanche, malgré sa victoire contre la lanterne rouge, Aves (2-0). Les hommes de Paulo Sergio, 17es et avant-derniers au coup d'envoi, devaient compter sur un faux pas de Setubal (16e), qui a assuré son maintien en battant Belenenses (2-0). L'Équipe, Portugal : Portimonense relégué en D2 - Foot - POR - L'Équipe
  • L'entraîneur mexicain Javier 'Vasco' Aguirre ne sera plus la saison prochaine l'entraîneur du CD Leganés, suite à la descente du club espagnol en deuxième division, a annoncé lundi le club relégué dans un communiqué. L'annonce du départ d'Aguirre intervient au lendemain de la dernière journée de Liga et d'un match nul 2-2 contre le nouveau champion, le Real Madrid, qui n'a pas suffi pour éviter la relégation. Il aurait fallu que le petit club de Madrid batte le Real pour se maintenir. «Quand on n'est pas capable d'atteindre l'objectif, c'est normal qu'on se passe de toi. Je vais voir ce qui se passe, s'ils veulent que je continue», disait déjà Aguirre dimanche, après le derby madrilène. Aguirrre a dirigé Leganés pendant 26 matches de Liga et son bilan est équilibré mais insuffisant: 7 victoires, 10 matches nuls et 9 défaites. L'entraîneur mexicain de 60 ans était arrivé en novembre dernier, pour remplacer l'Argentin Mauricio Pellegrino et tenter de sauver le club de la relégation. Il avait déjà entraîné en Liga, l'Atlético de Madrid de 2006 à 2009 puis l'Espanyol de Barcelone entre 2012 et 2014. Le club remercie Javier Aguirre et son staff technique dans le communiqué, en soulignant qu'il était arrivé «dans une situation compliquée et qu'il a maintenu l'équipe en vie jusqu'au dernier match de championnat, n'échouant qu'à un but du maintien en première division». Sport24, Relégué, Leganés limoge son entraîneur - Fil Info - Transferts - Football

Traductions du mot « relégué »

Langue Traduction
Anglais relegated
Espagnol relegado
Italien relegato
Allemand abgestiegen
Chinois 降级
Arabe هبط
Portugais relegado
Russe низведена
Japonais 降格した
Basque jaitsiko
Corse relegatu
Source : Google Translate API
Partager