La langue française

Raciné

Sommaire

  • Définitions du mot raciné
  • Étymologie de « raciné »
  • Phonétique de « raciné »
  • Citations contenant le mot « raciné »
  • Traductions du mot « raciné »
  • Antonymes de « raciné »

Définitions du mot « raciné »

Trésor de la Langue Française informatisé

RACINÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de raciner*.
II. − Adjectif
A. − AGRIC., BOT. [En parlant d'un végétal] Qui est muni de racines; qui a pris racine. Plante bien racinée. Le choix des boutures, leur exécution réclamaient beaucoup d'attentions et une infinité de précautions que notre siècle, à tort peut-être, semble avoir oubliées. On utilisait parfois des plants racinés, mais rarement (Levadoux, Vigne, 1961, p. 51).
B. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] Qui est fixé dans un lieu, attaché à un lieu. Synon. enraciné.« Alors, » continua Malhyver, « nous redevenons ce que mon père et mon grand-père auraient dû rester: des terriens, bien racinés dans le domaine héréditaire » (Bourget, Drame, 1921, p. 248).
Empl. subst. Personne profondément attachée à sa terre. J'admire dans la romancière apaisée du Berry [George Sand] une racinée qui, des déracinements même dont elle pâtit, sut faire sortir une démonstration très forte que l'acceptation d'une discipline est moins dure, au demeurant, que l'entière liberté (Barrès, Amori, 1902, p. 73).
2. [En parlant d'une chose abstr.] Qui a une bonne assise, des bases solides. C'est un art vigoureux [l'art flamand], un art bien raciné qui voit passer sur lui, au cours du XVesiècle, tant de courants divers venus parfois de loin (L. Febvre, Hist. art, hist. civilis., [1935] ds Combats, 1953, p. 298).
Prononc.: [ʀasine]. Fréq. abs. littér.: 10. Bbg. Quem. DDL t. 3.

Trésor de la Langue Française informatisé

RACINÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de raciner*.
II. − Adjectif
A. − AGRIC., BOT. [En parlant d'un végétal] Qui est muni de racines; qui a pris racine. Plante bien racinée. Le choix des boutures, leur exécution réclamaient beaucoup d'attentions et une infinité de précautions que notre siècle, à tort peut-être, semble avoir oubliées. On utilisait parfois des plants racinés, mais rarement (Levadoux, Vigne, 1961, p. 51).
B. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] Qui est fixé dans un lieu, attaché à un lieu. Synon. enraciné.« Alors, » continua Malhyver, « nous redevenons ce que mon père et mon grand-père auraient dû rester: des terriens, bien racinés dans le domaine héréditaire » (Bourget, Drame, 1921, p. 248).
Empl. subst. Personne profondément attachée à sa terre. J'admire dans la romancière apaisée du Berry [George Sand] une racinée qui, des déracinements même dont elle pâtit, sut faire sortir une démonstration très forte que l'acceptation d'une discipline est moins dure, au demeurant, que l'entière liberté (Barrès, Amori, 1902, p. 73).
2. [En parlant d'une chose abstr.] Qui a une bonne assise, des bases solides. C'est un art vigoureux [l'art flamand], un art bien raciné qui voit passer sur lui, au cours du XVesiècle, tant de courants divers venus parfois de loin (L. Febvre, Hist. art, hist. civilis., [1935] ds Combats, 1953, p. 298).
Prononc.: [ʀasine]. Fréq. abs. littér.: 10. Bbg. Quem. DDL t. 3.

Wiktionnaire

Adjectif

raciné \ʁa.si.ne\

  1. Garni de ses racines.
    • Que les plants [de vigne] racinés ne soient admis à la circulation qu’enfermés dans des caisses de bois plombées. — (Journal officiel 6 avril 1877, page 2683, 1ière colonne)
  2. Tortu, branchu, en parlant de la betterave.
    • La nature de la racine [betterave]… sa forme… [dépendent] avant tout du terrain, du sol dans lequel pousse la betterave : sol ferme et résistant, racine racinée ; sol mou, racine droite. — (Journal officiel 11 février 1875, page 1135, 1ière colonne)
  3. Teint de couleur brune, fauve, avec une décoction nommée racinage.

Forme de verbe

raciné \ʁa.si.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de raciner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RACINE. n. f.
Partie par laquelle les végétaux tiennent à la terre et en tirent leur principale nourriture. Racine chevelue. Racine bulbeuse. Racine pivotante. Racine traçante. La racine d'un arbre, d'une plante. La racine en est sèche, pourrie, gâtée. Ces sortes d'arbres jettent, poussent de profondes racines. Les racines de certains arbres courent sous la terre, s'étendent bien loin sous terre. Cet arbre est malade dans ses racines. Arbre séché dans sa racine. Ce plant avait été coupé, il a repoussé de racine. Prendre racine, Se fixer dans le sol. Il se dit figurément d'une Idée. Cette erreur a pris racine dans les esprits. Il se dit aussi familièrement d'une Personne qui prolonge trop sa visite, son séjour quelque part. Il prend racine chez vous. En termes de Jurisprudence, Fruits pendants par les racines, Fruits qui ne sont pas encore coupés et cueillis. Les fruits pendants par les racines font partie du fonds.

RACINE se dit particulièrement de la Racine de certains arbres dont on fait des ouvrages d'ébénisterie et de tour. Un meuble de racine d'orme, d'if, d'olivier, etc. Une botte de racine de buis. C'est du buis de racine. Il se dit aussi en parlant de Certaines plantes ou herbes, telles que les raves, les betteraves, les carottes, les navets, etc., dans lesquelles ce qui est comestible est ce qui vient en terre, C'est un homme qui ne vit que de racines.

RACINE désigne aussi la Partie des ongles, des dents, des cheveux, des poils par où Ils tiennent à la chair. La racine de la dent est gâtée, est ébranlée. L'ongle est découvert jusqu'à la racine. Il souffre depuis la plante des pieds jusqu'à la racine des cheveux. La racine d'un nerf, Le point par lequel ce nerf tient au cerveau ou à la moelle épinière.

RACINE se dit figurément du Principe, du commencement de certaines choses. Il faut couper la racine de ce mal avant qu'il augmente. Il faut couper le mal dans sa racine. Il désigne, en termes de Grammaire, un Mot primitif, d'où dérivent d'autres mots. Le mot Front en français est la racine des mots Frontal, Frontière, Frontispice, Affronter, Effronté, etc. Les racines de la langue grecque ou simplement Les racines grecques. Aujourd'hui, dans l'usage des grammairiens, il désigne plutôt le Monosyllabe ou le dissyllabe auquel on arrive quand on dépouille un mot des préfixes, des suffixes et des flexions. En termes d'Arithmétique et d'Algèbre, La racine carrée d'un nombre proposé, Le nombre qui, multiplié par lui-même, produit le nombre proposé; La racine cubique, Le nombre qui, multiplié par son carré, produit le nombre proposé. Trois est la racine carrée de neuf. Trois est la racine cubique de vingt-sept. Extraire la racine carrée, la racine cubique d'un nombre. On dit de même Racine quatrième, Le nombre qui, multiplié par son cube, donne le nombre proposé. Racines d'une équation, Quantités qui, substituées aux inconnues, satisfont aux données de l'équation.

Littré (1872-1877)

RACINÉ (ra-si-né, née) adj.
  • 1Garni de ses racines. Que les plants [de vigne] racinés ne soient admis à la circulation qu'enfermés dans des caisses de bois plombées, Journ. offic. 6 avril 1877, p. 2683, 1re col.
  • 2Tortu, branchu, en parlant de la betterave. La nature de la racine [betterave]…, sa forme… [dépendent] avant tout du terrain, du sol dans lequel pousse la betterave : sol ferme et résistant, racine racinée ; sol mou, racine droite, Journ. offic. 11 fév. 1875, p. 1135, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « raciné »

(Date à préciser) Mot composé de racine et .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « raciné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raciné rasine

Citations contenant le mot « raciné »

  • Ces derniers sont arrivés, il y a quelques jours et sont disponibles devant cette institution qu’est Libos-Fleurs. Norman ou épicéa, raciné ou sur morceau de bois, et de toutes tailles, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses à partir de 21 € pour un Norman de 1,50 mètre. ladepeche.fr, Monsempron-Libos : les sapins sont arrivés chez Libos-Fleurs - ladepeche.fr
  • Patientez six mois avant d’ouvrir pour constater que des racines se sont formées. Coupez alors votre bouture racinée et prête à être plantée. ConsoGlobe, L'entretien du figuier : bouture figuier, marcottage, taille, planter un figuier
  • À l’heure où Manuel Valls tente un retour sur le devant de la scène politique en ciblant les « islamo-gauchistes », Usul et Cotentin décryptent, en collaboration avec le Collectif des raciné.e.s, les expressions toutes françaises de l’islamophobie, qui semblent toujours tolérées à gauche. Mediapart, Usul: islamophobie, un racisme et de droite et de gauche | Mediapart

Traductions du mot « raciné »

Langue Traduction
Anglais root
Espagnol raíz
Italien radice
Allemand wurzel
Chinois
Arabe جذر
Portugais raiz
Russe корень
Japonais ルート
Basque erroa
Corse radica
Source : Google Translate API

Antonymes de « raciné »

Partager