La langue française

Promotion

Sommaire

  • Définitions du mot promotion
  • Étymologie de « promotion »
  • Phonétique de « promotion »
  • Citations contenant le mot « promotion »
  • Images d'illustration du mot « promotion »
  • Traductions du mot « promotion »
  • Synonymes de « promotion »
  • Antonymes de « promotion »

Définitions du mot promotion

Trésor de la Langue Française informatisé

PROMOTION, subst. fém.

A. − [À propos d'une ou plusieurs pers.]
1. Action d'élever simultanément plusieurs personnes à un même grade, à une même dignité ou à une même fonction supérieure; résultat de cette action; p.méton., ensemble des personnes qui ont bénéficié en même temps de cet avancement. Promotion de généraux, de préfets; préparer une promotion dans l'ordre de la légion d'honneur. Il me semble d'ailleurs que cela augmente tes chances pour la promotion de lieutenants-généraux à la Saint-Louis (Hugo,Corresp.,1824, p.386).Il faudrait qu'un pape eût assez de résolution pour faire tout à coup une nombreuse promotion de jeunes cardinaux, de manière à assurer la majorité à l'élection future d'un jeune pontife (Chateaubr.,Mém.,t.3, 1848, p.475):
1. Le Ministère, qui voulait, tout en prodiguant la croix de la légion-d'honneur afin d'abattre l'oeuvre de Napoléon, se faire des créatures et rallier aux Bourbons les différents commerces, les hommes d'art et de science, comprit donc Birotteau dans la prochaine promotion. Balzac, C. Birotteau,1837, p.65.
2. Admission simultanée de candidats dans une grande école; p.méton., ensemble des candidats entrés la même année dans certaines grandes écoles. Synon. fam. promo.Promotion de l'École normale supérieure, de Saint-Cyr; camarade, major de promotion; baptême de promotion. On ne forme, on ne lie d'amitiés de cette sorte qu'entre hommes du même âge, de la même génération, de la même promotion (Péguy,V.-M., comte Hugo,1910, p.666).Il annonçait: «M. Méridier, élève de l'École normale supérieure, major de sa promotion», sans se douter qu'il parlait le langage de Polytechnique (Malègue,Augustin, t.1, 1933, p.259).Élève au lycée de Nancy, Poincaré entre à Polytechnique en 1873, premier de sa promotion (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 1, 1961, p.67).
[Suivi d'une indication de date] Il remporta le prix d'honneur en philosophie. Après quoi il entra à l'École normale et fit partie de la promotion orageuse de 1847 (A. France,Vie littér.,1892, p.283).
3. Nomination, accession à un grade, une dignité, une fonction supérieure. Une belle promotion; recevoir une promotion; bénéficier, faire l'objet d'une promotion; fêter une, sa promotion. Les dernières grâces reçues par Drouot (...) étaient sa promotion au titre de comte de l'empire et au grade de général de division (Lacord.,Éloge fun. Drouot,1847, p.24).Les neuf échelons suivants [de la carrière de l'instituteur] sont successivement atteints par promotion, soit à l'ancienneté, soit au choix (Encyclop. éduc.,1960, p.311):
2. Avisé par le ministre de sa prochaine promotion au grade de commandeur de la légion d'honneur, M. Baslèvre déclara s'effacer devant les titres d'un collègue plus ancien. Estaunié,Ascension M. Baslèvre, 1919, p.259.
4. P. anal. Accession d'une personne, d'un groupe social à de meilleures conditions de vie, à un niveau supérieur de responsabilités, à un enrichissement culturel et moral; p.méton., moyens mis en oeuvre pour y parvenir. Promotion des cadres, des masses laborieuses. Dans quelles conditions, enfin, la promotion sociale peut-elle être développée et étendue? Peut-on envisager une véritable politique de promotion? (Encyclop. éduc., 1960, p.269).
DR. DU TRAV.
Promotion ouvrière. Par promotion ouvrière on entend le perfectionnement progressif et rationnel d'un ouvrier déjà pourvu d'un travail de manière à faciliter son accession à un emploi supérieur à celui qu'il occupe et si possible à un poste d'ouvrier qualifié (Guinot,Formation prof. et travailleurs qualifiés dep. 1789,1946, p.221).
Promotion sociale; promotion des travailleurs ou du travail. ,,Accession d'un travailleur en cours d'emploi à une qualification supérieure ou à une situation indépendante (promotion individuelle) ou formation collective des responsables syndicaux et représentants du personnel (promotion collective)`` (Jur. 1981). Centre, cours de promotion du travail. La promotion du travail n'est pas seulement, il faut bien s'en convaincre, une promotion sociale, c'est aussi une promotion morale où toutes les qualités propres de l'homme sont engagées (Encyclop. éduc.,1960, p.269).
B. − [À propos de qqc.]
1. Action de promouvoir (v. ce mot B). Promotion technique; promotion du commerce; promotion d'un sport; promotion du travail manuel. Les services du tourisme sont «meneurs de jeu» pour l'élaboration et l'application des mesures qui tendent directement à la promotion du tourisme (Jocard,Tour. et action État,1966, p.74).
2. DR. Promotion immobilière ou p.ell. (cour.), promotion. Action de faire construire des immeubles en vue de les vendre ou de les louer. La promotion privée assure actuellement la construction de quelque 130.000 logements par an, soit environ le quart de la production nationale (Le Monde,11 juin 1972ds Gilb. 1980).Une nouvelle loi sur la promotion immobilière qui définit plus précisément les responsabilités du vendeur et des entreprises est applicable aujourd'hui (50 Millions de consommateurs,sept. 1978, no93, p.36).
3. DR. ÉCON. Promotion des ventes. Technique, opération commerciale permettant d'accroître le montant des ventes d'une entreprise. La promotion des ventes pousse le produit vers le consommateur, alors que la publicité conduit le consommateur vers le produit (Cham.1969).
Cour., p.ell. Société de promotion. Les promotions, les mises en avant et les offres publicitaires ne sont pas toujours aussi avantageuses que l'on voudrait le faire croire (Que choisir,oct. 1975, no100, p.23).Loc. adv. En promotion. En réclame. Article en promotion; acheter des fruits, un vêtement en promotion. Mais cette dame qui cherche une boisson en réclame pour ses enfants assoiffés, ne sait pas que le pack de Gini offert «en promotion» à 6 F n'en valait que 5,25 F deux mois plus tôt (50 Millions de consommateurs,sept. 1978, no93, p.24).
À un prix «promotion». Vous voulez skier une semaine, 7 jours sur 7, à un prix «promotion», hébergement plus remontées mécaniques, par personne: 520 F (Le Nouvel Observateur,29 déc. 1980, p.13, col. 3).
REM.
Promo, subst. fém.,arg. scol., fam., par apocope de promotion. a) [Corresp. à supra A 2] Un camarade de promo. Chaque année, les antiques d'une même promotion présents à Paris, se réunissent et font un dîner de promo (Lévy-Pinet1894).On entend par chahut toute manifestation (...) se produisant à la suite d'un vote de promo [et pouvant entraîner punition] (Claris,Éc. polytechn.,1895, p.85).b) [Corresp. à supra B 3] Acheter en promo. Fête des promo (L'Est Républicain, 1erjuin 1985, p.613).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔmɔsjɔ ̃], [pʀ οmo-]. Littré [-mɔ-]; Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Warn. 1968, Martinet-Walter 1973 [-mo-], [-mɔ-]; Pt Rob., Lar. Lang. fr. [-mɔ-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1350 «accession, nomination à un grade plus élevé, élévation à une dignité» (Gilles Li Muisis, Poésies, éd. Kervyn de Lettenhove, p.303); 2. av. 1680 «élévation de plusieurs personnes à un même grade, à une même dignité» (La Rochefoucauld, Mém., OEuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t.2, p.385); 3. 1847 «ensemble des candidats admis la même année à une grande école» (Lacord., op. cit., p.13); 4. 1941 «élévation dans la hiérarchie sociale des membres d'une classe sociale inférieure» promotion sociale (L'OEuvre, 1erfévr.). B. 1959 (Fiches du Comité d'ét. des termes techn. fr., Sciences, no4, nov.-déc., p.85); 1960 [vers 1930 d'apr. P. Nepveu-Nivelle] promotion des ventes (P. Nepveu-Nivelle, art. Promotion des ventes, in Manuel du chef d'entreprise, p.810 ds Rey-Gagnon Anglic.). A empr. au lat. promotio, -onis au sens 1, de promovere (v. promouvoir). B empr. à l'anglo-amér. promotion «opération d'incitation à la vente d'un produit» (1925 ds NED Suppl.2) spécialisation d'empl. de l'angl. promotion empr. au fr. et att. dès 1483 au sens de «incitation, aide, encouragement, soutien» (NED; cf. aussi en m. fr. E. Deschamps, OEuvres, IX, 27 ds T.-L.). Fréq. abs. littér.: 178.
DÉR.
Promotionnel, -elle, adj.,dr. écon. Qui concerne la promotion des ventes; qui est destiné à favoriser la vente de quelque chose. Budget, campagne, opération promotionnel(le); prix, tarifs promotionnels. Un programme de mesures concrètes de rationalisation des circuits, de baisse des prix, et de ventes promotionnelles (Jocard,Tour. et action État,1966, p.96).Trois paquets de café pour le prix de deux. Cette «offre promotionnelle» cache peut-être un piège. Vérifiez donc la date de péremption (Que choisir,oct. 1975, no100, p.23).[pʀ ɔmɔsjɔnεl]. 1reattest. 1962 vente promotionnelle (L'Humanité, 5 déc., p.5 ds Blochw.-Runk. 1971, p.127); de promotion (suff. -el, v. -al), trad. l'angl. promotional (1922, 1926 à propos d'une opération d'incitation auprès d'une clientèle ds NED Suppl.2).

Trésor de la Langue Française informatisé

PROMOTION, subst. fém.

A. − [À propos d'une ou plusieurs pers.]
1. Action d'élever simultanément plusieurs personnes à un même grade, à une même dignité ou à une même fonction supérieure; résultat de cette action; p.méton., ensemble des personnes qui ont bénéficié en même temps de cet avancement. Promotion de généraux, de préfets; préparer une promotion dans l'ordre de la légion d'honneur. Il me semble d'ailleurs que cela augmente tes chances pour la promotion de lieutenants-généraux à la Saint-Louis (Hugo,Corresp.,1824, p.386).Il faudrait qu'un pape eût assez de résolution pour faire tout à coup une nombreuse promotion de jeunes cardinaux, de manière à assurer la majorité à l'élection future d'un jeune pontife (Chateaubr.,Mém.,t.3, 1848, p.475):
1. Le Ministère, qui voulait, tout en prodiguant la croix de la légion-d'honneur afin d'abattre l'oeuvre de Napoléon, se faire des créatures et rallier aux Bourbons les différents commerces, les hommes d'art et de science, comprit donc Birotteau dans la prochaine promotion. Balzac, C. Birotteau,1837, p.65.
2. Admission simultanée de candidats dans une grande école; p.méton., ensemble des candidats entrés la même année dans certaines grandes écoles. Synon. fam. promo.Promotion de l'École normale supérieure, de Saint-Cyr; camarade, major de promotion; baptême de promotion. On ne forme, on ne lie d'amitiés de cette sorte qu'entre hommes du même âge, de la même génération, de la même promotion (Péguy,V.-M., comte Hugo,1910, p.666).Il annonçait: «M. Méridier, élève de l'École normale supérieure, major de sa promotion», sans se douter qu'il parlait le langage de Polytechnique (Malègue,Augustin, t.1, 1933, p.259).Élève au lycée de Nancy, Poincaré entre à Polytechnique en 1873, premier de sa promotion (Hist. gén. sc.,t.3, vol. 1, 1961, p.67).
[Suivi d'une indication de date] Il remporta le prix d'honneur en philosophie. Après quoi il entra à l'École normale et fit partie de la promotion orageuse de 1847 (A. France,Vie littér.,1892, p.283).
3. Nomination, accession à un grade, une dignité, une fonction supérieure. Une belle promotion; recevoir une promotion; bénéficier, faire l'objet d'une promotion; fêter une, sa promotion. Les dernières grâces reçues par Drouot (...) étaient sa promotion au titre de comte de l'empire et au grade de général de division (Lacord.,Éloge fun. Drouot,1847, p.24).Les neuf échelons suivants [de la carrière de l'instituteur] sont successivement atteints par promotion, soit à l'ancienneté, soit au choix (Encyclop. éduc.,1960, p.311):
2. Avisé par le ministre de sa prochaine promotion au grade de commandeur de la légion d'honneur, M. Baslèvre déclara s'effacer devant les titres d'un collègue plus ancien. Estaunié,Ascension M. Baslèvre, 1919, p.259.
4. P. anal. Accession d'une personne, d'un groupe social à de meilleures conditions de vie, à un niveau supérieur de responsabilités, à un enrichissement culturel et moral; p.méton., moyens mis en oeuvre pour y parvenir. Promotion des cadres, des masses laborieuses. Dans quelles conditions, enfin, la promotion sociale peut-elle être développée et étendue? Peut-on envisager une véritable politique de promotion? (Encyclop. éduc., 1960, p.269).
DR. DU TRAV.
Promotion ouvrière. Par promotion ouvrière on entend le perfectionnement progressif et rationnel d'un ouvrier déjà pourvu d'un travail de manière à faciliter son accession à un emploi supérieur à celui qu'il occupe et si possible à un poste d'ouvrier qualifié (Guinot,Formation prof. et travailleurs qualifiés dep. 1789,1946, p.221).
Promotion sociale; promotion des travailleurs ou du travail. ,,Accession d'un travailleur en cours d'emploi à une qualification supérieure ou à une situation indépendante (promotion individuelle) ou formation collective des responsables syndicaux et représentants du personnel (promotion collective)`` (Jur. 1981). Centre, cours de promotion du travail. La promotion du travail n'est pas seulement, il faut bien s'en convaincre, une promotion sociale, c'est aussi une promotion morale où toutes les qualités propres de l'homme sont engagées (Encyclop. éduc.,1960, p.269).
B. − [À propos de qqc.]
1. Action de promouvoir (v. ce mot B). Promotion technique; promotion du commerce; promotion d'un sport; promotion du travail manuel. Les services du tourisme sont «meneurs de jeu» pour l'élaboration et l'application des mesures qui tendent directement à la promotion du tourisme (Jocard,Tour. et action État,1966, p.74).
2. DR. Promotion immobilière ou p.ell. (cour.), promotion. Action de faire construire des immeubles en vue de les vendre ou de les louer. La promotion privée assure actuellement la construction de quelque 130.000 logements par an, soit environ le quart de la production nationale (Le Monde,11 juin 1972ds Gilb. 1980).Une nouvelle loi sur la promotion immobilière qui définit plus précisément les responsabilités du vendeur et des entreprises est applicable aujourd'hui (50 Millions de consommateurs,sept. 1978, no93, p.36).
3. DR. ÉCON. Promotion des ventes. Technique, opération commerciale permettant d'accroître le montant des ventes d'une entreprise. La promotion des ventes pousse le produit vers le consommateur, alors que la publicité conduit le consommateur vers le produit (Cham.1969).
Cour., p.ell. Société de promotion. Les promotions, les mises en avant et les offres publicitaires ne sont pas toujours aussi avantageuses que l'on voudrait le faire croire (Que choisir,oct. 1975, no100, p.23).Loc. adv. En promotion. En réclame. Article en promotion; acheter des fruits, un vêtement en promotion. Mais cette dame qui cherche une boisson en réclame pour ses enfants assoiffés, ne sait pas que le pack de Gini offert «en promotion» à 6 F n'en valait que 5,25 F deux mois plus tôt (50 Millions de consommateurs,sept. 1978, no93, p.24).
À un prix «promotion». Vous voulez skier une semaine, 7 jours sur 7, à un prix «promotion», hébergement plus remontées mécaniques, par personne: 520 F (Le Nouvel Observateur,29 déc. 1980, p.13, col. 3).
REM.
Promo, subst. fém.,arg. scol., fam., par apocope de promotion. a) [Corresp. à supra A 2] Un camarade de promo. Chaque année, les antiques d'une même promotion présents à Paris, se réunissent et font un dîner de promo (Lévy-Pinet1894).On entend par chahut toute manifestation (...) se produisant à la suite d'un vote de promo [et pouvant entraîner punition] (Claris,Éc. polytechn.,1895, p.85).b) [Corresp. à supra B 3] Acheter en promo. Fête des promo (L'Est Républicain, 1erjuin 1985, p.613).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔmɔsjɔ ̃], [pʀ οmo-]. Littré [-mɔ-]; Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Warn. 1968, Martinet-Walter 1973 [-mo-], [-mɔ-]; Pt Rob., Lar. Lang. fr. [-mɔ-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1350 «accession, nomination à un grade plus élevé, élévation à une dignité» (Gilles Li Muisis, Poésies, éd. Kervyn de Lettenhove, p.303); 2. av. 1680 «élévation de plusieurs personnes à un même grade, à une même dignité» (La Rochefoucauld, Mém., OEuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t.2, p.385); 3. 1847 «ensemble des candidats admis la même année à une grande école» (Lacord., op. cit., p.13); 4. 1941 «élévation dans la hiérarchie sociale des membres d'une classe sociale inférieure» promotion sociale (L'OEuvre, 1erfévr.). B. 1959 (Fiches du Comité d'ét. des termes techn. fr., Sciences, no4, nov.-déc., p.85); 1960 [vers 1930 d'apr. P. Nepveu-Nivelle] promotion des ventes (P. Nepveu-Nivelle, art. Promotion des ventes, in Manuel du chef d'entreprise, p.810 ds Rey-Gagnon Anglic.). A empr. au lat. promotio, -onis au sens 1, de promovere (v. promouvoir). B empr. à l'anglo-amér. promotion «opération d'incitation à la vente d'un produit» (1925 ds NED Suppl.2) spécialisation d'empl. de l'angl. promotion empr. au fr. et att. dès 1483 au sens de «incitation, aide, encouragement, soutien» (NED; cf. aussi en m. fr. E. Deschamps, OEuvres, IX, 27 ds T.-L.). Fréq. abs. littér.: 178.
DÉR.
Promotionnel, -elle, adj.,dr. écon. Qui concerne la promotion des ventes; qui est destiné à favoriser la vente de quelque chose. Budget, campagne, opération promotionnel(le); prix, tarifs promotionnels. Un programme de mesures concrètes de rationalisation des circuits, de baisse des prix, et de ventes promotionnelles (Jocard,Tour. et action État,1966, p.96).Trois paquets de café pour le prix de deux. Cette «offre promotionnelle» cache peut-être un piège. Vérifiez donc la date de péremption (Que choisir,oct. 1975, no100, p.23).[pʀ ɔmɔsjɔnεl]. 1reattest. 1962 vente promotionnelle (L'Humanité, 5 déc., p.5 ds Blochw.-Runk. 1971, p.127); de promotion (suff. -el, v. -al), trad. l'angl. promotional (1922, 1926 à propos d'une opération d'incitation auprès d'une clientèle ds NED Suppl.2).

Wiktionnaire

Nom commun

promotion \pʁɔ.mɔ.sjɔ̃\ ou \pʁo.mo.sjɔ̃\ féminin

  1. Action par laquelle on élève à la fois plusieurs personnes à un même grade, à une même dignité.
    • Le pape fit une promotion de quatre cardinaux.
    • Le roi fit une promotion de pairs, d’officiers généraux.
  2. (Éducation) Ensemble des élèves d’une même année.
    • Nous sommes de la même promotion de l’école normale, de l’école de Saint- Cyr.
    • Camarades de promotion.
  3. Nomination, élévation d’une ou de plusieurs personnes à une dignité, à un emploi supérieur.
    • Dubois se veut le successeur de Richelieu et de Mazarin ; il rêve de la pourpre cardinalice, mais sa vie privée milite peu en faveur d'une telle promotion. Il n'a jamais caché son goût pour les femmes. — (Évelyne Lever, La diplomatie secrète du mystérieux abbé Dubois, dans Marianne (magazine) n° 765, 17 décembre 2011)
    • Quant aux hypocrites qui, auprès de lui, s'étaient réjouis à outrance de sa « promotion », l'autre nom du fameux coup de pied au cul qui avait scellé son éviction de la direction des ventes indirectes [...]. — (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 2000, p. 333)
  4. (Commerce) Ensemble des moyens mis en œuvre pour promouvoir un bien, un service ou un évènement.
    • Promotion publicitaire.
    • Il écrivait aussi, et répétait désormais à qui voulait l’entendre qu’un livre vendu à plus de trois mille exemplaires était une infamie.
      Tout cela oui, mais autre chose. Le principe même de la promotion. Comme une salissure. Aller vendre sa soupe. Finalement, ce n’était pas autre chose. Ne plus écrire, mais devenir une espèce de commis voyageur de son écriture.
      — (Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005, collection Folio, pages 66-67.)
  5. (Commerce) Événement organisé pour un temps limité afin d'attirer l'attention sur une offre ou un produit en proposant des conditions spéciales.
    • La promotion est la petite soeur de la pub. Son travail est complémentaire, car elle associe le prix à un produit. La promo est toujours pressée. Pour un temps limité, procurez-vous tel produit pour 149 $, une réduction de 30 %. Si le produit est la vedette de la pub, le prix est celle de la promo. — (Luc Panneton, Marcher entre les mots, Lingatech éditeur, Montréal, 2016, p. 18)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROMOTION. n. f.
Action par laquelle on élève à la fois plusieurs personnes à un même grade, à une même dignité. Le pape fit une promotion de quatre cardinaux. Le roi fit une promotion de pairs, d'officiers généraux. Faire des promotions dans l'armée. Il est général de brigade, de la dernière promotion. Il se dit, en parlant des Écoles du Gouvernement, de l'Ensemble des élèves d'une même année. Nous sommes de la même promotion de l'École Normale, de l'École de Saint-Cyr. Camarades de promotion. Il se dit encore de la Nomination, de l'élévation d'une ou de plusieurs personnes à une dignité, à un emploi supérieur. Ces officiers, depuis leur promotion... Il a obtenu sa promotion au grade d'officier de la Légion d'honneur.

Littré (1872-1877)

PROMOTION (pro-mo-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Acte par lequel on élève plusieurs personnes à un même grade, à une même dignité. Il est de la dernière promotion. Nous sommes de la même promotion. Des actes de protestation et de nullité contre la future promotion des cardinaux, si elle n'était pour les couronnes, Pellisson, Lett. hist. t. II, p. 236. Le nouveau pape fera la première promotion pour ses créatures, et puis pour les couronnes, et dans les couronnes, il n'est pas assuré que la Pologne en soit, Sévigné, 300, 4 janvier 1686. On a fait dans la marine une promotion d'enseignes de vaisseaux, mais il n'y a eu ni capitaine, ni lieutenants de faits, Dangeau, I, 276.

    Il se dit, en parlant des écoles du gouvernement, de l'ensemble des élèves d'une même année. Nous sommes de la même promotion de l'école normale, de l'école polytechnique. Camarades de promotion.

  • 2Nomination d'une ou de plusieurs personnes à un grade, à un emploi supérieur. Parlons de M. le cardinal de Forbin ; le courrier, qui a porté la nouvelle de sa promotion, est arrivé en sept jours, Sévigné, 26 févr. 1690. [Napoléon Ier, dans les galeries du Louvre, à une réunion de fête, en 1815] se promenant à travers la foule, parlant paix et commerce aux négociants, gloire et promotions aux militaires…, Villemain, Souv. contemp. les Cent-Jours, X.

    Fig. Sa promotion [d'Esculape] au rang des dieux doit être postérieure au temps d'Homère, qui n'en parle que comme d'un simple particulier, Barthélemy, Anach. ch. 53.

HISTORIQUE

XVe s. Par la promocion [exhortation] des quatre dessus nommez, Deschamps, Poés. mss. f° 492. Ils vouloient destruire le vaillant chevalier, par l'envie qu'ilz avoient sur sa promotion, Perceforest, t. IV, f° 45.

XVIe s. À la promotion de certain office de grande autorité, Montaigne, I, 336.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROMOTION, s. f. & PROMOUVOIR, v. act. (Gram.) cérémonie ou action par laquelle certains supérieurs élevent, ou par justice, ou par grace, quelques-uns de leurs inférieurs à quelque titre ou dignité. Ainsi on dit le pape a fait une promotion de cardinaux : le roi a fait une promotion de cordons-bleux, de lieutenans-généraux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « promotion »

Provenç. promotio ; espagn. promocion ; ital. promozione ; du lat. promotionem, qui vient de promotum, supin de promovere (voy. PROMOUVOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin promotio dérivé de promovere (« promouvoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « promotion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
promotion prɔmɔsjɔ̃

Citations contenant le mot « promotion »

  • Pour tout croyant, la mort est une promotion. De José Artur
  • A la télévision, on n'a jamais le contrôle, ni à l'image, ni au montage, ni pendant la promotion. L'acteur est un objet. De Catherine Jacob
  • Je suis contre l’égalitarisme, l’assistanat, le nivellement ; pour le mérite, la juste récompense des efforts de chacun, et la promotion sociale. De Nicolas Sarkozy / Le Figaro - 31 Janvier 2007
  • Il faut se méfier des couples idéaux : ils aiment trop être beaux ; ils se forcent à sourire, comme s'ils assuraient la promotion d'un nouveau film au Festival de Cannes. De Frédéric Beigbeder / "L'amour dure trois ans"
  • Ce jeudi des soldes, Amazon renouvelle une large partie de ses promotions. Voici ce qu'il ne faut pas manquer. Presse-citron, Twitter va bloquer les liens qui font la promotion de contenus haineux et violents
  • Dernièrement la fédération de pêche de l’Aude a décidé de mettre en place une campagne de promotion de la pêche et dans ce cadre plusieurs petits films promotionnels montrant le plaisir de prendre des poissons en toute sérénité et au bord d’un beau site sont actuellement tournés dans notre département. lindependant.fr, Des images pour la promotion la pêche tournées à l’étang salin de Coursan - lindependant.fr
  • Direction Rakuten pour profiter d'une belle promotion sur le OnePlus 8 à 519,99€ au lieu de 642€. Il dispose d'un magnifique écran Full HD+ Fluid AMOLED de 6,55 pouces, avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, compatible HDR10 et HDR10+. Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce modèle, n'hésitez pas à consulter notre test du OnePlus 8. Clubic.com, Top 5 des smartphones haut de gamme en promotion pour les soldes d'été 2020 !
  • À peine officialisés, les OnePlus Buds sont déjà en promotion. Ils perdent plus de 20 euros sur leur prix initial pour atteindre 67 euros sur Gearbest, contre les 89 euros normalement demandés pour ces nouveaux écouteurs sans fil. Frandroid, À peine officialisés, les écouteurs OnePlus Buds sont déjà en promotion
  • Tous ces faits sont avérés , ces copinages , ces promotions . Je ne comprends pas l’absence de révolte des français . Ils sont en vacances , la belle affaire , ne voient t’ils pas qu’ils font le jeu de Macron pour un reconfinement . Je ne comprends pas , un peuple devenue si peu combatif . Et les autres… Lire la suite » GJ Magazine, Affaire Steve Maia Caniço, le préfet obtient une promotion de Macron
  • La promotion concerne plusieurs formats de disques durs SSD Samsung : les internautes peuvent choisir le disque dur externe SSD 500 Go qui passe de 219 euros à 78,99€ euros. Où alors, ils peuvent opter pour le disque dur externe SSD 1 To (1 000 Go) qui est désormais vendu à 159 euros au lieu de 419 euros. Enfin, le disque dur externe SSD 2 To (2 000 Go) de Samsung est également en soldes sur Amazon, au prix de 359 euros, soit presque 500 euros en moins que le prix initial (809 euros) ! NeozOne, Énorme promotion sur les disques durs SSD Portables T5 de Samsung (jusqu’à moins 60 %) - NeozOne

Images d'illustration du mot « promotion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « promotion »

Langue Traduction
Anglais promotion
Espagnol promoción
Italien promozione
Allemand beförderung
Chinois 晋升
Arabe ترقية وظيفية
Portugais promoção
Russe продвижение
Japonais 昇進
Basque sustapena
Corse prumuzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « promotion »

Source : synonymes de promotion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « promotion »

Partager