Promouvoir : définition de promouvoir


Promouvoir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROMOUVOIR, verbe trans.

[Empl. le plus couramment à l'inf., au part. prés. ou passé et aux temps comp.]
A. − [L'obj. désigne une pers.] Faire accéder quelqu'un à une fonction ou à un grade supérieurs, l'élever à une dignité. Promouvoir un fonctionnaire; promouvoir un colonel au grade de général. Mais rien n'égala son bonheur quand le marquis le promut aux éminentes fonctions d'intendant (Balzac,Peau chagr., 1831, p.198).Indépendamment de l'esprit de justice et de l'opportunité, c'est la même intention qui me conduit à promouvoir les travailleurs au rang d'associés responsables (De Gaulle,Mém. guerre,1959, p.99).
À la forme passive
Être promu à un poste élevé; (être) promu au rang, à la dignité, au grade de; être promu au mérite. [Kahn] a été promu au grade d'officier le 15 août dernier (Zola,E. Rougon,1876, p.75).Sont promus à l'ancienneté à l'échelon supérieur les chefs de travaux qui n'auraient pas été promus au choix et qui ont accompli quatre ans de services dans leur échelon (Encyclop. éduc.,1960, p.347).
Souvent plais. [Le suj. désigne une pers. ou une chose] Bientôt Rouletabille fut promu à la dignité de rond de cuir et put faire quelques économies (G. Leroux,Parfum,1908, p.24).Mais le bureau se trouvait simplement au comptoir du bistrot attenant à l'hôtel, promu au rang de café (Triolet,Prem. accroc,1945, p.113).V. creusé ex. 2.
[Avec attribut du suj.] Le colonel de Vineuil, en passe d'être promu général (Zola,Débâcle,1892, p.181).Promu directeur, il n'attendait plus rien (Estaunié,Ascension M. Baslèvre,1919, p.6).Il ambitionnait de devenir syndic de la compagnie, d'être promu commandeur de la légion d'honneur (Nizan,Conspir.,1938, p.111).
En empl. abs. Moi je suis proposé première classe, mais je ne suis pas encore promu. Je devais être promu en juin (Anouilh,Antig.,1946, p.161).
Empl. pronom. Puisque nous sommes des criminels et des damnés, nous allons nous promouvoir nous-mêmes à la dignité de parfaits démons, pour vous exterminer ineffablement (Bloy,Journal,1892, p.66).
B. − [L'obj. désigne un inanimé] Mettre en oeuvre un projet, la création de quelque chose, provoquer son développement ou son succès. Synon. encourager, favoriser, soutenir.Promouvoir la culture, la liberté, une politique, le progrès, une réforme. La tolérance (...) ne subsiste que par sa pauvreté, dans l'impuissance où elle se trouve à promouvoir la justice et à lutter contre le mal (J. Vuillemin,Essai signif. mort,1949, p.238).L'office du tourisme est chargé de promouvoir le tourisme dans la station (Jocard,Tour. et action État,1966, p.55).
Au part. passé. Politiques économiques déjà en cours, promues par de grands groupements capitalistes ou par des états (Perroux,Écon. XXes.,1964, p.539).
Empl. pronom. Une tragédie de Corneille finit toujours bien (...). Les palmes temporelles croissantes dans les trois premières [tragédies] s'achèvent, se promeuvent, se couronnent dans Polyeucte en palmes éternelles (Péguy,V.-M., comte Hugo,1910, p.792).
Rem. Sens absent de l'Ac., noté comme vieilli par DG et Lar. 19-20e, repris au xxes. notamment dans la lang. pol. et journalistique.
C. − Littér. Mouvoir en avant, tendre. Toi qui dans l'or très pur promeus Tes bras durs, tes rameaux fumeux (Valéry,Charmes,1922, p.145).
REM.
Promouvant, -ante, part. prés. en empl. adj.Qui met en oeuvre, développe. Amour comme force promouvante de toute vie (Michelet,Journal,1853, p.218).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔmuvwa:ʀ], (il) promeut [-mø]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1200 «élever à un grade, une dignité» (Moralités sur Job, éd. W. Foerster, Dialogue Grégoire, p.363, l. 11); 2. ca 1337-40 pourmouvoir «appuyer, soutenir (une demande)» (Tombel de Chartrose, éd. E. Walberg, Prologue, 70); fin xives. promouvoir «proposer, faire la demande de» (Froissart, Chron., éd. S. Luce, t.8, p.177); ca 1465 promouvoir son fait «soutenir sa cause» (G. Chastellain, Chron., livre VI, éd. Kervyn de Lettenhove, OEuvres, t.5, p.66). Empr. au lat. promovere «pousser en avant, faire avancer» (d'où l'empl. de promouvoir par Valéry (supra C) et, au fig. «élever à un grade supérieur». Fréq. abs. littér.: 53.
DÉR.
Promouvable, adj.[En parlant d'une pers.] Que l'on peut promouvoir, qui est en situation d'être promu. Être promouvable au choix, à l'ancienneté. Les fonctionnaires promouvables sont classés en quatre groupes (I promotion nécessaire; II promotion souhaitable; III sans opposition; IV opposition) (Encyclop.éduc.,1960, p.328). [pʀ ɔmuvabl̥] 1reattest. 1960 id.; de promouvoir, suff. -able*.
BBG.Buies (A.). Anglicismes et canadianismes. Montréal-Paris, 1979, pp.82-83.

Promouvoir : définition du Wiktionnaire

Verbe

promouvoir \pʁɔ.mu.vwaʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Élever à quelque grade, à quelque dignité d’un rang supérieur.
    • Il a été promu au grade supérieur.
    • Ce prince fut promu à l’empire.
    • On l’a promu à l'épiscopat.
  2. Provoquer le développement ou le succès d’un projet, d’une création.
    • La période de l’entre-deux-guerres fut pourtant dominée, en pays musulmans, par la suprématie politique d’élites dirigeantes laïques visant à promouvoir une idéologie politique séculière, le nationalisme. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
  3. Inciter par la promotion à l’achat de quelque chose.
    • Promouvoir un nouveau produit.
  4. (Littéraire) Mouvoir en avant, tendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Promouvoir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROMOUVOIR. v. tr.
(On ne l'emploie guère qu'à l'infinitif et aux temps composés.) Élever à quelque grade, à quelque dignité d'un rang supérieur. Il a été promu au grade supérieur. Ce prince fut promu à l'empire. On l'a promu à l'épiscopat.

Promouvoir : définition du Littré (1872-1877)

PROMOUVOIR (pro-mou-voir) v. a.

Se conjugue comme mouvoir.

  • 1Élever à une dignité. Le pape rejetterait pour toujours la pensée de promouvoir un sujet de tous points indigne [Albéroni], Saint-Simon, 448, 15. Si j'avais conté à quelque bon Parisien mon aventure et le service que j'avais rendu [en négociant pour la France avec le roi de Prusse], il n'eût pas douté que je ne fusse promu à quelque beau poste ; voici quelle fut ma récompense…, Voltaire, Mémoires sur sa vie.
  • 2Procurer. Ces fidèles, destinés à être la victime de ses dieux [de Rome], ne laissaient pas de combattre sous ses étendards, et de promouvoir de toute leur force la victoire dont leur mort devait être le fruit, Bossuet, 5e avert. 17.

HISTORIQUE

XIIe s. Quand sainz Paules enstruioit son chier disciple del establissement de l'Eglise, que il nuluine promovist desordinéement as saintes ordenes…, Job, p. 511.

XVe s. Gregoire XI avoit promis à Dieu que, si en son vivant il estoit jà promu si haut… à son loyal pouvoir, il ne tendroit son siege ailleurs que là où saint Pierre l'avoit tenu, Froissart, II, II, 20.

XVIe s. Laelius alla tousjours promouvant et secondant la grandeur et gloire de Scipion, Montaigne, I, 322. Celui qui est promeu [à un office], Montaigne, II, 336.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « promouvoir »

Étymologie de promouvoir - Littré

Provenç. promover, promovre ; catal. promourer ; espagn. promover ; ital. promuovere ; du lat. promovere, de pro, en avant, et movere (voy. MOUVOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de promouvoir - Wiktionnaire

Du latin promovere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « promouvoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
promouvoir prɔmuvwar play_arrow

Conjugaison du verbe « promouvoir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe promouvoir

Citations contenant le mot « promouvoir »

  • Une importante commission du Congrès a adopté mercredi un projet de loi, rédigé par l’icône des droits civils John Lewis, visant à promouvoir l’héritage du Mahatma Gandhi et de Martin Luther King Jr. Yourtopia : Actualités du monde, Le projet de loi visant à promouvoir Gandhi, l'héritage de Martin Luther King Jr, est adopté aux États-Unis
  • Nous les artistes sommes unis pour prouver à une industrie, qui ne mise plus que sur les reality shows, qu'elle se trompe dans sa manière de promouvoir les jeunes talents. De Demis Roussos / Paru Vendu, 28 janvier 2010
  • Diriger, c'est s'en tenir avec force à ses convictions, c'est l’habilité à supporter les coups durs, c'est l'énergie pour promouvoir une idée. De Benazir Bhutto / Les Architectes de la Paix, 2000
  • Encre. Vil composé de tanin, de noir de fumée, de gomme arabique et d'eau, principalement utilisé pour faciliter la contagion de la bêtise et promouvoir le crime intellectuel. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille ! De Mère Teresa
  • Le leadership, c’est aussi promouvoir le leadership à l’intérieur de son entreprise. De Guillaume Poitrinal / Leadership d'Eric-Jean Garcia
  • Il faut parfois de la brutalité pour promouvoir sa subtilité. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées

Images d'illustration du mot « promouvoir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « promouvoir »

Langue Traduction
Corse prumove
Basque sustatzeko
Japonais 推進する
Russe содействовать
Portugais promover
Arabe تروج \ يشجع \ يعزز \ ينمى \ يطور
Chinois 促进
Allemand fördern
Italien promuovere
Espagnol promover
Anglais promote
Source : Google Translate API

Synonymes de « promouvoir »

Source : synonymes de promouvoir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « promouvoir »


Mots similaires