La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « promiscuité »

Promiscuité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin promiscuité promiscuités

Définitions de « promiscuité »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROMISCUITÉ, subst. fém.

A. − Vieilli ou littér. Mélange ou entassement confus, assemblage disparate de choses abstraites ou concrètes. Toute une saleté de matériel hors d'usage, amenée là à coups de balai, des quatre coins de la maison, et achevant d'y pourrir en paix dans une promiscuité dernière (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, 1ertabl., 2, p.29).Hier j'ai mal agi puisque c'était hier et je pressens aujourd'hui le jugement sévère que je porterai sur moi demain. Pas de promiscuité, surtout: je tiens mon passé à distance respectueuse (Sartre, Mots, 1964, p.198):
1. En dépaysant les oeuvres d'art, on les altère; en les entassant, on les déprécie. Belles dans leur cadre original, elles deviennent insignifiantes et vulgaires dans la promiscuité des salles de musées où, trop nombreuses, elles s'étouffent. Réau, Archives, bibl., musées, 1909, p.2.
B. − Assemblage, voisinage de personnes de moeurs, de milieux, de races ou de sexes différents dont le contact paraît choquant ou contraire à la bienséance. Promiscuité honteuse, avilissante; vivre dans la promiscuité. L'étrange éducation que la jeune femme donnait à l'enfant; les familiarités qui firent d'eux des camarades; plus tard, l'audace rieuse de leurs confidences, toute cette promiscuité périlleuse finit par les attacher d'un singulier lien, où les joies de l'amitié devenaient presque des satisfactions charnelles (Zola, Curée, 1872, p.481).À mesure que l'heure approche, la foule des ivrognesses augmente. La caisse est assiégée, il y a des contestations aux portes. Le guichet va s'ouvrir. Et Marie, la femme d'Yves, est là aussi, dans cette promiscuité immonde, tenant le petit Pierre par la main (Loti, Mon frère Yves, 1883, p.359).
En partic. Rapprochement sexuel de personnes contraire à un code moral ou une loi. Synon. concubinage, collage (pop.).Les couvents de femmes, fouillés en 1848 par mes amis (...), témoignèrent de la vérité du bruit qui courait, qu'elles vivaient dans une étonnante promiscuité avec leurs prêtres et moines, livrées indistinctement à tous et souvent enceintes (Michelet, Journal, 1861, p.575).Les vieilles accusations de promiscuité flottaient encore autour de ce ménage et la prude Mary en souffrait (Maurois, Ariel, 1923, p.241).Il me fallait, le soir venu, les promiscuités érotiques de ces splendides accueillantes pour me refaire une âme (Céline, Voyage, 1932, p.283).
ANTHROPOL. Promiscuité (sexuelle). Relations sexuelles soumises, chez les peuples primitifs, à des règles impératives. La maison des hommes Bororo est ouverte aux hommes mariés, celle des Sherenté est réservée aux célibataires; c'est un lieu de promiscuité sexuelle chez les Bororo, la chasteté y est impérative chez les Sherenté (Lévi-Strauss, Anthropol. struct., 1958, p.140).
C. − Mod. Proximité, entassement de personnes résultant d'une situation particulière (généralement d'une exiguïté de lieu), ressentie comme désagréable ou néfaste moralement ou physiquement. Promiscuité de caserne, de palier, de prison, de table. L'étude de la philosophie me paraissait alors exiger un recueillement peu compatible avec l'atmosphère des classes et la promiscuité des camarades (Gide, Si le grain, 1924, p.518).Tous ces facteurs, auxquels s'ajoutent pour certains l'hérédité, le mauvais exemple, les promiscuités dues à l'exiguïté du logis, les suggestions de la rue, constituent le danger moral auquel sont exposés nombre de jeunes (Encyclop. éduc., 1960, p.202):
2. Des années de vie commune et de promiscuité animale avaient étouffé en nous, je ne dis pas la vraie délicatesse (au contraire, pour beaucoup nous étions devenus fort susceptibles à la moindre nuance du coeur), mais du moins cette délicatesse des moeurs qui naît du confort, de l'espace et de la liberté, toutes richesses fabuleuses qui nous apparaissaient alors comme d'un autre monde. Ambrière, Gdes vac., 1946, p.158.
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔmiskɥite]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist.1. 1731 «assemblage d'individus, de sexes ou de milieux différents, dont la réunion à un caractère disparate ou contraire aux bienséances» (Terrason, Sethos, t.2, p.239); 2. 1832 «mélange confus» (Balzac, L. Lambert, p.37). Dér. sav. de promiscuus «mêlé, indistinct, confondu», dér. de promiscere «mêler avant» (de pro «avant», v. pro- et de miscere «mélanger», v. miscible). Fréq. abs. littér.: 129. Bbg. Gohin 1903, p.262.

Wiktionnaire

Nom commun - français

promiscuité \pʁɔ.mis.kɥi.te\ féminin

  1. Situation où plusieurs personnes sont contraintes à vivre dans un espace restreint.
    • C’était, le long du couloir des chambres, une promiscuité de caserne, des filles souvent peu soignées, des commérages d’eaux de toilette et de linges sales. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Aussi les taudis marseillais sont innombrables et recèlent des accumulations incroyables, des promiscuités qui ravalent l’espèce humaine au niveau de l’animalité ! — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Surtout, 52 nouveaux marins ont embarqué à cette occasion. Après une quatorzaine, on a considéré que tout allait bien dans la promiscuité du bateau. Est-ce alors que tout a basculé ? — (Nathalie Guibert, « C’était “faites au mieux les gars !” » : le récit de la contamination du « Charles-de-Gaulle », Le Monde. Mis en ligne le 18 avril 2020)
  2. Mélange confus et choquant, en parlant des personnes.
    • Une véritable promiscuité ne pourrait subsister que moyennant une sorte d’obligation légale telle qu’elle a existé dans la colonie des Oneidas à New-York. Dans cette colonie, les membres s’engageaient formellement à des rapports sexuels mutuels et libres. — (Jane de Magny et Georges Anquetil, L’Amant légitime ou la Bourgeoise libertine, 1923)
    • Dieu merci, il n’était que temps de ne plus condescendre à la promiscuité avec cette infamie, avec ces ordures. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, folio no 1924, 1987, page 283)
    • Toute ma paye y passait. Il me fallait, le soir venu, les promiscuités érotiques de ces splendides accueillantes pour me refaire une âme. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 282)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROMISCUITÉ. n. f.
Mélange confus et choquant. Il ne se dit qu'en parlant des Personnes. La promiscuité des sexes causait de grands désordres dans cet établissement. Il y a avait dans cette réunion une écœurante promiscuité. Il a cruellement souffert des honteuses promiscuités qui lui ont été imposées.

Littré (1872-1877)

PROMISCUITÉ (pro-mi-sku-i-té) s. f.
  • Mélange confus et désordonné, en parlant des personnes. Je parle de cette promiscuité civile qui confond les deux sexes, Rousseau, Ém. V.

    La promiscuité des femmes, la communauté des femmes. La promiscuité des femmes que le sage Platon conseille dans sa République, Raynal, Hist. phil. XIX, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « promiscuité »

Lat. promiscuitatem, de promiscuus, confus, qui vient de promiscere, de pro, et miscere, mêler (voy. MIXTION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIIe siècle) Dérivé de promiscue, avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « promiscuité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
promiscuité prɔmiskµite

Citations contenant le mot « promiscuité »

  • Cette fosse commune de la vie qu'est la promiscuité. Jean Giraudoux, Pour Lucrèce, I, 2, Lucile , Grasset
  • L'amour ne résiste pas à la promiscuité de la vie quotidienne. De Eugène Cloutier / Croisière
  • La solitude et la promiscuité sont les deux contraires les plus identiques du monde. De Louis Scutenaire / Mes inscriptions
  • Ce qui rend la pauvreté si dure, ce sont les privations, c'est la promiscuité. De Marguerite Yourcenar / Alexis ou le traité du vain combat
  • Le pauvre est un être humain comme les autres qui, compte tenu des conditions de misère et de promiscuité dans lesquelles il est obligé de vivre, devient plus corrompu et plus méchant que les autres De Ettore Scola / Le cinéma italien parle, Aldo Tassone - 1982
  • « Quand monde de l’enfance rime avec pauvreté et promiscuité ». Ce sera le thème de l’émission Au Cœur de l’Info ce mardi après-midi, 30 juin, présentée par Jean Luc Émile et Élodie Domun. Elle aura pour toile de fond le double viol au sein d'une famille de Cité-Anoska, à 16e Mile, à Curepipe. Rappelons qu'une fillette de trois ans et sa demi-sœur de neuf ans ont toutes deux été abusées sexuellement. Pour comprendre le drame, il faut remonter à la situation familiale. Les deux fillettes, leur frère, ainsi que leur mère cohabitent dans une maisonnette et dans des conditions extrêmement difficiles. Un matelas à même le sol, une mère toujours ivre, selon le voisinage. Cette mère accuse celui qui l’héberge d’être le violeur de sa fille de trois ans.  Comment protéger davantage nos enfants. Quelle protection sociale ? Il en sera question dans Au Cœur de l’Info à partir de 17 heures. Émission que vous pourrez suivre sur Radio Plus et en live streaming, sur notre site Web et notre page Facebook. Le Defi Media Group, Au Coeur de l'Info : Enfance déchirée entre pauvreté et promiscuité | Defimedia
  • Petit plus, les gérants ont installé eux mêmes quatre tentes avec à l'intérieur de vrais matelas et la formule originale connaît un franc succès. Pour l'instant seul le théâtre Hélios n'a pas rouvert. Un spectacle est toujours programmé au 7 août ; le concert se déroulera en plein air afin de respecter les gestes barrières. Les grands espaces et donc l'absence de promiscuité, c'est incontestablement la bonne formule pour satisfaire les vacanciers. Une autre clientèle pointe également le bout de son nez. "Certaines personnes viennent en repérage dans le secteur pour trouver une maison, indique Jéhan Leprêtre l'un des gérants du site des Marlanges à Mérinchal. "Il paraît que le prix de l'immobilier a un peu grimpé dans le secteur mais je n'ai pas eu l'occasion de vérifier." France Bleu, La relance éco: le site des Marlanges à Mérinchal ne connaît pas la crise
  • Cette région dominée par des groupes djihadistes abrite quelque trois millions de personnes, dont beaucoup vivent dans la promiscuité des camps de déplacés après avoir été contraints de fuir leur maison dans la guerre qui déchire le pays depuis neuf ans. "Nous devons (...) nous assurer qu'il n'y ait pas d'autres transmissions du Covid-19. Autrement, cela pourrait devenir un vrai problème", prévient Mahmoud Daher, inquiet des "conditions sur le terrain".  LExpress.fr, Syrie : un premier cas de Covid-19 recensé dans la région d'Idleb - L'Express
  • À la recherche de tranquillité, une famille a fait le choix de vacances au camping sans crainte de promiscuité. Le nombre de réservations est particulièrement faible pour les mobil-home. En début d'après-midi, les trois piscines sont vides. C'est inhabituel. Les clients étrangers, majoritaires les années précédentes, viennent moins et pour de plus courts séjours. Ils craignent notamment les restrictions du protocole sanitaire. Franceinfo, Campings : saison contrastée pour les professionnels

Traductions du mot « promiscuité »

Langue Traduction
Anglais promiscuity
Espagnol promiscuidad
Italien promiscuità
Allemand promiskuität
Chinois 滥交
Arabe اختلاط
Portugais promiscuidade
Russe промискуитет
Japonais 乱交
Basque promiskuitatea
Corse promiscuità
Source : Google Translate API

Synonymes de « promiscuité »

Source : synonymes de promiscuité sur lebonsynonyme.fr

Promiscuité

Retour au sommaire ➦

Partager