La langue française

Pêle-mêle

Définitions du mot « pêle-mêle »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÊLE-MÊLE, adv. et subst. masc. inv.

I. − Adv. Dans le plus grand désordre, dans une grande confusion.
A. −
1. [Avec verbe trans., l'adv. qualifiant indirectement l'obj.] En vrac, indistinctement.
a) [L'obj. désigne des pers.] Accueillir, chasser, entraîner, transporter pêle-mêle; enterrer hommes et femmes pêle-mêle. Les soldats n'avancent qu'en déblayant le chemin avec des fourches, et jetant pêle-mêle dans des fosses les vivans et les morts (Michelet, Hist. romaine, t.2, 1831, p.104).Dans ces grandes barques, les femmes sont entassées pêle-mêle, négresses, mulâtresses, abyssiniennes, nues, brûlées par le soleil, abruties, humbles et sans force (du Camp, Nil, 1854, p.131).Pendant mon second séjour à New York, je n'ai quasi pas fermé l'oeil; j'ai vu pêle-mêle un tas de gens et j'ai traîné partout (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.307).
b) [L'obj. désigne des choses concr. ou abstr.] Accumuler, amasser, amonceler, confondre, empiler, ramasser, renverser, répandre pêle-mêle. [Le temps] suit son cours, et emporte pêle-mêle les croyances, les moeurs, les opinions, les lois (Lamennais, Religion, 1826, p.257).Encriers, règles, porte-plumes, on jetait tout pêle-mêle au fond des pupitres (A. Daudet, Pt Chose, 1868, p.67).Je te dis tout cela pêle-mêle comme ça me revient (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1905, p.29):
1. J'espère que tu m'écriras un volume la prochaine fois (...). Je veux une masse de facéties, de dévergondage, d'emportement, le tout pêle-mêle, en fouillis, sans ordre, sans style, en vrac, comme lorsque nous parlons ensemble et que la conversation va, court, gambade... Flaub., Corresp., 1840, p.63.
2. [Gén. avec verbe intrans., l'adv. qualifiant indirectement le suj.] Tous ensemble, indistinctement mêlés. En sortant [de la réunion], on cause pêle-mêle, on aborde des hommes qu'il serait très difficile de rencontrer ailleurs (M. de Guérin, Corresp., 1834, p.137).De grosses meules (...) gisaient pêle-mêle sur le sol, debout, couchées, en piles, comme les pièces d'un énorme damier bouleversé (Hugo, Rhin, 1842, p.21).Tout cela me vient pêle-mêle et ne tient pas compte du temps (Aragon, Rom. inach., 1956, p.240):
2. Ce portique est (...) le seul lieu où les hommes et les femmes se trouvassent réunis. On faisait pêle-mêle, à pas lents, et en récitant en choeur des poésies sacrées, le tour de la Caaba... Stendhal, Amour, 1822, p.194.
SYNT. Courir, déboucher, descendre, entrer, grouiller, monter, ramper, reculer, refluer, rouler, sortir, suivre, tomber pêle-mêle; se coudoyer, s'engouffrer, se précipiter, se presser, se ruer pêle-mêle.
Vivre pêle-mêle. De larges buissons d'aubépine où vivaient pêle-mêle, au printemps, des merles moqueurs et des fauvettes (Ponson du Terr., Rocambole, t.1, 1859, p.401).
Péj. On voit bien là ce que c'est que la Cour; il n'y est question que d'empoisonnement, de débauche de toute espèce, de prostitution. Ils vivaient vraiment pêle-mêle (Courier, Lettres Fr. et Ital., 1822, p.914).
B. − Emploi adj. inv., vieilli ou littér. Mêlé, emmêlé. Elle prend à pleines mains les longs cheveux qui lui pendent sur les épaules, plus blancs et pêle-mêle que le lin de sa quenouille (Flaub., Tentation, 1856, p.578).Le soir, on va aux Champs-Élysées (...) les belles dames et les lorettes assez pêle-mêle, et très difficiles à distinguer (Mérimée, Lettres à une inconnue, 1860, p.103).Le lendemain matin, distribution d'un café trouble, à odeur de camphre. En prévision d'un voyage où femmes et hommes seraient pêle-mêle, les Allemands imposaient ainsi à ce bétail un antiaphrodisiaque (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p.231):
3. ... les grands bancs de coquillages que l'on trouve au sein des terres n'y sont point pêle-mêle et confondus (...); mais ils sont déposés par couches (...), disposés, pour ainsi dire, par familles. Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.172.
C. − Pêle-mêle avec, loc. prép. Père, mère, enfants, tous habitent pêle-mêle avec les bestiaux, dans des trous recouverts de paille (Balzac, Physiol. mar., 1826, p.72).Pêle-mêle avec les voitures d'ambulance, avec les cacolets, défilent, un peu à la débandade, sans musique, moroses, abattus, harassés et tout couverts de boue, les hommes des compagnies de marche de la Garde Nationale (Goncourt, Journal, 1871, p.722).Pierre Louys me récitait, pêle-mêle avec des suites de vers du Satyre de Hugo, de longs passages de La Faute de l'Abbé Mouret (Gide, Journal, 1934, p.1220).V. désordre ex. 5:
4. ... condamnant à la fois le régime d'avant-guerre et celui de Vichy, je déclare: «Nous tenons pour nécessaire qu'une vague grondante et salubre se lève du fond de la nation et balaie les causes du désastre pêle-mêle avec l'échafaudage bâti sur la capitulation. De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.241.
II. − Subst. masc. inv., vieilli ou littér.
A. −
1. Désordre, confusion, capharnaüm, fouillis, méli-mélo, cohue; mélange inextricable (de gens ou de choses); fam. bordel (v. ce mot B 1). L'amour et le respect, une certaine crainte et la plus naïve confiance, toutes les contradictions du sentiment le plus vif et le plus doux s'agitent et font le pêle-mêle dans mon coeur (M. de Guérin, Corresp., 1837, p.275).Ma mère avait aussi cette démangeaison De serrer mes effets (...) Et je n'ai jamais pu obtenir de sa grâce Qu'elle laissât un peu mon pêle-mêle en place (Augier, Gabrielle, 1850, p.310).L'entre-sol était un pêle-mêle. Les rayons n'avaient pas suffi aux livres et le plancher en était couvert (MmeV. Hugo, Hugo, 1863, p.131):
5. ... partout l'inutilité lamentable de la démolition (...), partout (...) ce je ne sais quoi d'inconsistant et de liquide qui caractérise tous les pêle-mêle, depuis les mêlées d'hommes qu'on nomme batailles jusqu'aux mêlées d'éléments qu'on nomme chaos. Hugo, Travaill. mer, 1866, p.247.
2. + adj.Pêle-mêle extraordinaire, incroyable, indescriptible, inextricable; pêle-mêle bizarre, bruyant, étrange, effrayant; pêle-mêle amusant, charmant, délicieux, magnifique; pêle-mêle universel; pêle-mêle politique. Vers dix heures, la foule inondait l'immense rez-de-chaussée du château, où les toilettes, les lumières et les fleurs se confondaient dans un pêle-mêle éblouissant (Feuillet, Pte ctesse, 1857, p.121).Confondus dans la brume, la grande tour de la cathédrale, les girouettes aiguës du château ducal, les arêtes vives des vieilles maisons, tout le pêle-mêle gothique de l'ancien Nevers forme une vision de rêve (Estaunié, Empreinte, 1896, p.1).Au vestiaire le pêle-mêle fraternel, les êtres qui ne se dissimulent pas, parce qu'ils ont pris mesure les uns des autres et qu'on n'a pas peur ici de la réalité (Montherl., Olymp., 1924, p.298).
3. + compl. du nom
a) [Le compl. désigne ce qui est en désordre]
[Le compl. désigne des pers., des animaux] Pêle-mêle de femmes, d'hommes, de gens, de populations; pêle-mêle d'oiseaux. Dans ce pêle-mêle de frais visages, je reconnus à sa fraîcheur la petite Pauline, déjà pensive (Janin, Âne mort, 1829, p.215).La guerre avec la Prusse éclata. (...) c'était un pêle-mêle de militaires et de bourgeois; des mères pleuraient, des pères plus calmes suaient le vin, des enfants sautaient de joie et braillaient, de toute leur voix aiguë, des chansons patriotiques! (Huysmans, Soir. Médan, Sac au dos, 1880, p.111).V. affairé ex. 11:
6. ... la débandade continuait, les traînards n'étaient plus, sans sacs et sans fusils, qu'une foule égarée, piétinante, un pêle-mêle de vauriens et de mendiants, à l'approche desquels les portes des villages épouvantés se fermaient. Zola, Débâcle, 1892, p.35.
[Le compl. désigne des choses concr. ou abstr.] Comme le faisceau d'un projecteur, la lumière isolait théâtralement la table miroitante, un pêle-mêle de papiers jetés en désordre (Gracq, Beau tén., 1945, p.193).J'ai rêvé que je trouvais le temps long, ça m'a réveillée et j'ai défait les valises. Qu'est-ce que tu penses de l'installation? Elle désigne le pêle-mêle des vêtements sur le lit et les chaises (Sartre, Mains sales, 1948, 3etabl., 1, p.58).V. confusion ex. 5:
7. ... je m'étonnais qu'une tête humaine pût résister au spectacle de ce tourbillon (...), à ce pêle-mêle de pierreries étincelantes et de poitrines découvertes, de fleurs et de rubans, d'habits noirs et d'épaulettes. Reybaud, J. Paturot, 1842, p.227.
SYNT. Pêle-mêle d'arbres, de fleurs, de plantes, de torrents; pêle-mêle de chefs d'oeuvre, de couleurs; pêle-mêle de livres, de notes, de paperasses; pêle-mêle de bagages, de marchandises, de meubles, d'ustensiles, de voitures; pêle-mêle de débris, d'ossements, de vestiges; pêle-mêle d'écoles, d'idées, d'opinions, de pensées, de périodes; pêle-mêle de scrupules, de souffrances.
b) [Le compl. désigne le contenant] Pêle-mêle d'atelier; pêle-mêle du théâtre. Il y a loin de cette organisation hiérarchique au pêle-mêle de la philosophie écossaise, qui se pique de multiplier plutôt que de réduire le nombre des vérités premières (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p.134):
8. ... au milieu du luxueux pêle-mêle des salons, chacun se retrouvait chez soi et reconnaissait ses ancêtres dans quelque bibelot, vieux meubles français, étoffes orientales, japonaiseries, argenteries anglaises, figurines grecques, bouddhas laqués en contemplation devant une vierge préraphaélite ou une icône russe. Vogüé, Morts, 1899, p.56.
B. − Cadre destiné à recevoir plusieurs photos. (Dict.xxes.).
REM.
Pêle-mêler, verbe trans.,rare. Mettre en pêle-mêle; mêler de façon désordonnée. [Les flots] vont, sans ordre, par troupes Qui pêle-mêlent leurs bonds (Richepin, Mer, 1886, p.90).Elle saute sur ses tiroirs, les vide d'un coup, pêle-mêlant tout, ajoutant le tourbillon de sa colère à son désordre permanent (Morand, Clef souterr., 1956, p.54).Part. passé adj. En cherchant son roman, il a trouvé des papiers pêle-mêlés, qu'il nous lit ce soir (Goncourt, Journal, 1863, p.1348).
Prononc. et Orth.: [pεlmεl]. Martinet-Walter 1973 [pεlmεl], [pε:lmε:l] (10/5). Ac. 1694, 1718: pesle-mesle; dep. 1740: pêle-mêle. Étymol. et Hist. I. Loc. adv. A. 1. Type mesle pesle ca 1175 [ms. de base fin xiies.] mele pesle (Benoît de Ste-Maure, Chron., éd. C. Fahlin, 6599); xiiies. [ms.] melle pelle (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. W. Foerster, 1527, var. B); 2. type pesle et mesle 1174-77 [ms. de base fin xiiies.] pel et melle (Renart, éd. M. Roques, 6507); ca 1250 [ms. de base xiiies.] pelle et mesle (Atre périlleux, éd. B. Woledge, 2776); 3. type pesle mesle début xiiies. [ms.] pesle mesle (Chrétien de Troyes, op. et loc. cit., var. M.); xiiies. [ms.] pesle mesle (Benoît de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 9275, var. E); xiiies. [ms.] pelle melle (Chrétien de Troyes, Chevalier au lion, éd. W. Foerster, 443, var. P, G); 1225-30 [ms. de base xiiies.] pelle melle (Guillaume de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 1786). B. 1. Type mesle mesle 1176-81 [ms. de base xiiies.] mesle mesle (Chrétien de Troyes, Chevalier au lion, éd. M. Roques, 443); 2. type mesle et mesle xiiies. [ms.] melle et melle (Id., Cligès, éd. W. Foerster, 1527, var. C). II. Subst.1. 1596 «mélange, confusion» un pelemele de depit et de compassion (Pasquier, Rech., VI, XV ds Gdf. Compl.), rare; spéc. 1835 «présentation sans préséance» le prince ordonna le pêle-mêle (Ac.); 2. 1932 «cadre destiné à présenter plusieurs photographies» (Lar. 20e). Pesle mesle est peut-être une simple altération de mesle mesle (formé de la forme verbale mesle redoublée, avec ou sans coordination par et, v. mêler) afin d'éviter la rencontre des deux m- initiaux (Bl.-W.). Seconde hyp.: pesle pourrait être, d'apr. FEW t.6, 2, p.166b, note 29, à identifier avec l'a. fr. pesle «verrou» (1remoitié xiies. pedles Psautier de Cambridge, éd. F. Michel, CXLVII, 2; xiiies. Bible, Mazarine 684 ds Gdf.; déb. xives. [ms.] Guillaume d'Angleterre, éd. W. Foerster, 317, var. C; issu du lat. pessulus «verrou»), un verrou mal fermé suggérant une idée de désordre, de confusion. Fréq. abs. littér.: 795. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1051, b) 1905; xxes.: a) 1102, b) 799.

Wiktionnaire

Adverbe

pêle-mêle \pɛl.mɛl\ invariable

  1. Confusément.
    • Un instant avant le meurtre, Claude suivait l’empereur ; les conjurés l’écartèrent pêle-mêle avec la foule, il s’en fut dans une salle voisine, de là entendit du tumulte, eut peur, et alla se cacher ; […]. — (F. de Champagny, Les Césars, dans Revue universelle, V. 31, 1839, page 135)
    • Il ouvrit le coffre : c’était le trésor à partager, pêle-mêle des vases sacrés, des bijoux, des quadruples, une pluie de perles et une rivière de diamants. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • On n’y avait mis aucune espèce d’ordre ni d’arrangement ; tout y avait été empilé pêle-mêle. — (Edgar Allan Poe, Le Scarabée d’or, traduction de Charles Baudelaire)
    • […] habitées par un peuple de prostituées […], vivant là, entassées pêle-mêle avec toutes sortes d’individus plus ou moins suspects, souteneurs et repris de justice pour la plupart. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Je sais c’est un peu décousu, mais je vous retranscris ça pêle-mêle moi aussi. — (Serge Karamazov joué par Alain Chabat, La Cité de la peur, 1994)

Nom commun

pêle-mêle \pɛl.mɛl\ masculin, invariable

  1. Capharnaüm ; fouillis ; fourbi.
    • Alors commence de toutes parts le grand assaut des comestibles; on se précipite par centaines, par milliers sur ces restaurants improvisés, c'est un pêle-mêle indescriptible; les rosbeefs, les saucissons, les rognons de veau, les pâtés se vendent à l’encan, […]. — (Revue de Paris, 1853, vol.18, part.2, page 982)
  2. Groupe non-ordonné.
    • Dès les premières marches ils rencontrèrent des traces de sang. Au bas du casse-cou, dans la ruelle étroite et sans nom qui redescend dans la street, ils trouvèrent un sanglant et informe pêle-mêle. Le cheval avait été littéralement broyé.

Paul Féval, Les mystères de Londres, part. 3 : La Grande Famille, chap. 31, Paris : Imprimerie J. Voisrenel, s.d., p. 329

    • Le spectacle auquel nous assistons est unique. C'est un pêle-mêle inextricable de chameaux à l'allure lente et cadencée, de mules au pas vif et saccadé, de beaux chevaux de l'écurie chérifienne conduits par des esclaves, de traînards déguenillés de l’âsker, de prisonniers par chaînes de vingt à trente individus, de cavaliers aux longs fusils et aux burnous flottants, de négresses à califourchon sur des mules, […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 117)
  1. (Photographie) Cadre destiné à recueillir plusieurs photos.
    • Le pêle-mêle permet de grouper plusieurs photos, cartes, peintures dans un seul cadre. C’est agréable à regarder.

Forme de verbe

pêle-mêle \pɛl.mɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe pêle-mêler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe pêle-mêler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe pêle-mêler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe pêle-mêler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe pêle-mêler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÊLE-MÊLE. adv.
Confusément. Ils étaient tous pêle-mêle. Ils entrèrent pêle-mêle dans la ville avec les ennemis. Il n'y a point d'ordre dans sa chambre, tout y est pêle-mêle. Mettre des étoffes pêle-mêle dans un coffre. Il s'emploie quelquefois comme nom masculin. C'est un pêle-mêle où il est impossible de se reconnaître, de rien distinguer.

Littré (1872-1877)

PÊLE-MÊLE (pê-le-mê-l') loc. adv.
  • 1En confusion. Tout ce dont la fortune afflige cette vie, Pêle-mêle assemblé me presse vivement, Malherbe, IV, 7. Vous ai-je dit comme elle a joué l'affligée, et comme elle volait la cassette pendant que sa mère expirait ? vous ririez de voir comme tous les vices et toutes les vertus sont jetées pêle-mêle dans le fond de ces provinces, Sévigné, 435. Elle emporta tout cela sur son cœur avec la rage pêle-mêle, Sévigné, 3 avr. 1671. Je ne suis point entêtée, ma bonne, de M. de Lavardin… mais je suis assez juste pour rendre au vrai mérite ce qui lui appartient, quoique je le trouve pêle-mêle avec ses désagréments, Sévigné, 16 oct. 1675. J'ai traversé les vastes campagnes de la Westphalie… dans de grandes huttes qu'on appelle maisons on voit des animaux qu'on appelle hommes, qui vivent le plus cordialement du monde pêle-mêle avec d'autres animaux domestiques, Voltaire, Voy. à Berlin. Il [l'aveugle de Cheselden] apercevait tous les objets pêle-mêle et dans la plus grande confusion, et il ne les distinguait point, quelque différentes qu'en fussent la forme et la grandeur, Condillac, Traité sens, III, 5.

    Vivre pêle-mêle, vivre dans la promiscuité. Je lis un livre saisi ; ce sont les mémoires de Madame, duchesse d'Orléans, mère du duc d'Orléans régent ; il n'y est question que d'empoisonnement, de débauche de toute espèce, de prostitution : ils vivaient vraiment pêle-mêle, Courier, Lett. II, 188.

  • 2 S. m. Le pêle-mêle, la confusion. Vit-on jamais pareil pêle-mêle ?

    En termes d'étiquette de cour. Pour éviter les disputes de préséance, le prince ordonna le pêle-mêle.

HISTORIQUE

XIIe s. Se ne fussent d'amunt colées Les grans portes de fer barrées, Mesle pesle od eus [avec eux] i entrassent, Benoit de Sainte-Maure, II, 4431. Et les nues tot mesle mesle Gitoient pluie, noif [neige] et gresle, Chrestien de Troyes, Chev. au lyon, v. 441.

XIIIe s. Se je veïsse ilec plovoir Quarriaus et pierres pelle-melle, la Rose, 1397.

XIVe s. Quar li Vandre se mirent avec eulx brelle mesle ; Si très fort les enchacent que de si grant puissance Tuit entrent ou chastel sans nulle difference, Girart de Ross. V. 479.

XVIe s. Il forcene de rage, et sent dedans sa teste Pesle-mesle tourner l'orage et la tempeste, Desportes, Roland furieux. L'arcbuzerie ennemie l'empeschoit de recharger, estant tousjours pesle-mesle de luy, Du Bellay, M. 571.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PÊLE-MÊLE. - HIST.

XIIIe s. Ajoutez : Par force et par prouece fu li chastiaus conquis, Melle pelle i entrasmes avec les Sarrasins, Floovant, V. 625.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pêle-mêle »

Attesté sous la forme pesle-mesle puis, vers le milieu du XVIIIe, pêle-mêle ; on le trouve, au départ aussi, sous la forme mesle pesle (XIIe siècle), melle pelle ou encore mel et pelle et la forme pesle mesle ou pelle melle semble légèrement plus tardive. Le mot est peut-être une simple altération de mesle mesle (formé de la forme verbale mesle redoublée, avec ou sans coordination par et, → voir mêler et mélimélo) afin d’éviter la rencontre de deux \m\ initiaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourg. paule-maule ; wallon, pelle et mell (et signifie en). Les textes offrent la variante mesle mesle, qui n'offre aucune difficulté ; mesle pesle, qui n'est qu'une inversion de la forme ordinaire ; et brelle-mesle, qui est tout à fait sans explication. Diez indique, sans s'y fier, pelle, comme qui dirait mêler avec une pelle. C'est la vraie étymologie ; comparez pelleverser. Le palle-maille, jeu du mail (jouer au palle-maille, Particularités concernantes l'assassinat du duc de Guyse, Chalons, 1589, p. 27), ne convient ni de sens ni de forme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pêle-mêle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pêle-mêle pɛlœmɛl

Citations contenant le mot « pêle-mêle »

  • Elle nous enchante, reprenant pêle-mêle son répertoire : Histoire D'A, Someone to love, Marcia Baila mais aussi La jalousie, Vol de nuit, La sorcière et l'inquisiteur... et bien d'autres surprises encore !  Leblogtvnews.com, Un concert inédit de Catherine Ringer diffusé dans la nuit du 14 au 15 août sur France 2. - Leblogtvnews.com
  • Le cycle redouté est simple : moins d’argent pour les entreprises qui paient pour voir leur nom associé à un club ou un événement, précipite une baisse des investissements dans les différents partenariats sportifs, touchant pêle-mêle clubs, fédérations, associations ou même les sportifs eux-mêmes. midilibre.fr, Sponsors : crise annoncée - midilibre.fr
  • Gérald Darmanin a précisé que l'Inspection générale de la police nationale s'était saisie de l'affaire dès mars 2019, saisissant à son tour le préfet de police de Paris trois mois plus tard et proposant «un renvoi devant le conseil de discipline, quatre sanctions directes et une alternative aux poursuites disciplinaires». Le ministre a cité pêle-mêle les griefs collectés à l'encontre des policiers dans cette affaire, sans préciser quels faits incombaient à quel fonctionnaire : «injures, agressivité, mensonges, désobéissance.» Media 7, Suspicions de racisme et mauvais traitements au TGI de Paris: Darmanin s'explique devant les députés
  • Le dépôt sauvage ne s’arrête pas là puisqu’un carton contenant des vêtements jetés pêle-mêle aux côtés d’appareils électroménagers a également été découvert. « On veut bien aider les gens démunis, souffle Claude Jacques, mais pas faire office de poubelles ! Par facilité et sans doute fainéantise, des individus nous apportent leurs ordures plutôt que de se rendre à la déchetterie. C’est un manque de respect incroyable. » , Culture - Loisirs | « Les Restos du cœur ne sont pas une déchetterie ! »

Images d'illustration du mot « pêle-mêle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pêle-mêle »

Langue Traduction
Anglais jumble
Espagnol revoltijo
Italien guazzabuglio
Allemand durcheinander
Chinois 混乱
Arabe خلط
Portugais confusão
Russe перемешивать
Japonais 乱雑
Basque jumble
Corse sbulicà
Source : Google Translate API

Synonymes de « pêle-mêle »

Source : synonymes de pêle-mêle sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pêle-mêle »

Pêle-mêle

Retour au sommaire ➦

Partager