La langue française

Prolétariat

Définitions du mot « prolétariat »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROLÉTARIAT, subst. masc.

A. − ANTIQ. ROMAINE. État, condition du prolétaire (v. ce mot I A). Il est facile (...) de se faire une idée du rôle négatif du prolétariat dans la société romaine; mais il l'est moins de comprendre son rôle actif. Le prolétariat (...) devait être une immense cohue d'ennuyés et d'affamés; car le travail manuel (...) était à peu près exclusivement réservé aux esclaves et aux affranchis (Lar. 19e).
B. −
1. Ensemble des prolétaires (v. prolétaire I B 2 a). Synon. peuple; anton. aristocratie, bourgeoisie.[La classe moyenne] se compose des entrepreneurs, patrons, boutiquiers, fabricants (...) etc., vivant comme les prolétaires (...) mais se distinguant du prolétariat en ce qu'ils travaillent (...) à leur compte (Proudhon, Révol. soc., 1852, p.15).Le prolétariat est exaspéré par les théories; et, comme dit très-bien Franchemont: du moment que deux classes se trouvent en contact, c'est la classe inférieure qui dévore la classe supérieure (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p.133).
SYNT. Prolétariat ouvrier, paysan, rural, urbain; intérêt, sort du prolétariat; prolétariat des fabriques; prolétariat industriel; prolétariat européen, mondial.
2. [Dans la théorie marxiste] Partie de la classe ouvrière consciente de l'exploitation dont elle est l'objet dans le système capitaliste, et qui travaille à mettre fin à cette exploitation par la révolution. Anton. bourgeoisie.Prolétariat communiste, marxiste; émancipation, triomphe, victoire du prolétariat. Si le prolétariat doit s'emparer de l'État, c'est pour exercer temporairement une dictature qui détruira tous les vestiges de l'ancien régime et édifiera peu à peu le socialisme par la destruction des classes (Lacroix, Marxisme, existent., personn., 1949, p.36).En 1894, à Petersbourg, Lénine écrit son célèbre ouvrage contre les «populistes» dans lequel il met en lumière le rôle du prolétariat russe comme force dirigeante de la Révolution (L'Humanité, 19 janv. 1952, p.1, col. 1-2).
Dictature* du prolétariat.
P. anal., plais. Prolétariat en col blanc. Au début de 1974, c'est la crise: ce n'est pas un hasard si la fameuse grève des banques prend naissance au Crédit Lyonnais, si elle y est plus dure qu'ailleurs. Et si elle propulse sur le devant de la scène la militante FO d'inspiration trotskiste Arlette Laguiller, Pasionaria d'une nouvelle espèce de prolétariat en col blanc (Le Point, 16 août 1976, p.42, col. 1).
REM.
Sous-prolétariat, subst. masc.Partie du prolétariat la plus démunie et la plus exploitée. Tous ces enfants du «sous-prolétariat» qui découvrent dans le huis clos des bidonvilles l'univers de «l'insécurité sociale» et de la misère héréditaire (Le Point, 23 févr. 1976, p.25, col. 2).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔletaʀja]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist.1. 1832 «condition de prolétaire» (P. Leroux, R. encyclop., janv., LIII, 53 ds Dub. Pol., p.389); 2. 1832 «classe des prolétaires» (Id., De la philos. et du christ. in D. O. Evans, Le socialisme romantique, p.77, ibid.: l'élévation du prolétariat); 1850 dictature du prolétariat (Statuts de la Société universelle des communistes révolutionnaires, avril in Dommanget, Les idées pol. de Blanqui, p.379, ibid., p.288). Dér. sav. de prolétaire*; suff. -at*. Fréq. abs. littér.: 567. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4, b) 261; xxes.: a) 1894, b) 1127. Bbg. Bonnafous (S.). La Désignation socio-pol. en France de 1879 à 1914. Saint-Cloud, 1983, p.49. _Klare (J.). L'Élaboration du vocab. politico-social en France au 19es. In: Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 14. 1974. Naples, 1977, t.4, pp.173-186. _Maulnier (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp.187-188. _Pérus (J.). De l'usage du mot prolétariat en littér. Europe. 1977, no575-576, pp.5-14. _Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p.295.

prolétariat, -

Wiktionnaire

Nom commun

prolétariat \pʁɔ.le.ta.ʁja\ masculin

  1. (Nom collectif) Ensemble des prolétaires.
    • Aucun autre prolétariat n’est aussi riche en souvenirs historiques, car aucun n’a eu une destinée aussi dramatique que le prolétariat français. — (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l’édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • Le prolétariat de Thiers, très fermé, vivant en quelque sorte en vase clos, constitue d’ailleurs un monde d’exception doué corporativement, croirait-on, de certaines dextérités manuelles transmises par ses ancêtres. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le militant faisait connaissance avec le prolétariat ardennais de la première industrialisation, prompt et quelque peu libertaire, qui put le gêner dans la discussion […] — (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
    • Cette domestication des conduites sexuelles me parait essentielle en ce qu’elle accompagne et même, semble-t-il, précède l’atténuation de la violence diffuse au sein du prolétariat, processus qui recouvre, on le sait, tout le XIXe siècle. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROLÉTARIAT. n. m.
Ensemble des prolétaires.

Littré (1872-1877)

PROLÉTARIAT (pro-lé-ta-ri-a) s. m.
  • Classe des prolétaires ; état de prolétaire. Le prolétariat moderne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prolétariat »

(1832) Dérivé savant de prolétaire (latin proletarius) avec le suffixe -at.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prolétariat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prolétariat prɔletarja

Citations contenant le mot « prolétariat »

  • La révolution féminine doit maintenant compléter la révolution prolétaire, comme celle-ci consolida la révolution bourgeoise, émanée d'abord de la révolution philosophique. Auguste Comte, Catéchisme positiviste
  • La dictature du prolétariat. Karl Marx, Correspondance
  • Le prolétariat se recrute dans toutes les couches de la population. De Karl Marx et Friedrich Engels / Manifeste du parti communiste
  • On n’a pas supprimé la dictature du prolétariat pour avoir celle de l’actionnariat. De Lionel Jospin / l’ONU - Septembre 1999
  • Automobile. Arme secrète dont joue le prolétariat pour tuer des millions de capitalistes, tout en faisant vivre des millions de travailleurs. De Georges Elgozy / L'esprit des mots ou l'antidictionnaire
  • C'est en poussant à bout le mouvement économique que le prolétariat s'affranchira et deviendra l'humanité. De Jean Jaurès / Histoire sociale de la révolution française
  • Nous avons eu Dieu, la raison, la nation, le progrès, le prolétariat. Il fallait aux sauveteurs un radeau de sauvetage. Voilà donc, pour les aventuriers de l'Arche Perdue, les droits de l'homme comme progressisme de substitution. De Régis Debray / Que vive la République
  • Dans la famille, l'homme est le bourgeois ; la femme joue le rôle du prolétariat. De Karl Marx / L'Origine de la famille, de la propriété privée et de l'État
  • Il n’est pas vrai que l’art révolutionnaire puisse être créé seulement par les ouvriers. Précisément parce que la révolution est ouvrière, elle libère – ­répétons-le – une faible quantité d’énergie de la classe ouvrière dans le domaine de l’art. Les plus grandes œuvres de la Révolution française, celles qui la reflétèrent directement ou non, ont été créées par des artistes allemands, anglais ou autres, non par des Français. La bourgeoisie française, occupée à faire la révolution, n’avait pas suffisamment de forces pour graver elle-même son empreinte. C’est encore plus vrai du prolétariat : sa culture artistique est bien plus faible que sa culture politique. Les intellectuels, outre tous les avantages que leur procure leur qualification, disposent de l’odieux privilège de garder une position politique passive, plus ou moins marquée de sympathie à l’égard d’Octobre. Il n’est pas surprenant qu’ils donnent de meilleures images de la Révolution – même si elles sont plus ou moins déformées – que le prolétariat, occupé à faire la révolution. […] , « Mener en ce qui regarde l’art une politique large et souple » | NPA
  • En d’autres temps, pas si lointains, on parlait de prolétariat et ça n’avait surtout rien d’infamant. On était « prolo » de père en fils, et il y avait dans cette appartenance à une classe ouvrière une fierté qui était comme deux doigts portés à la casquette. Elle affirmait une place et un rôle dans la société. , Société | Prolétaire blues
  • D’après le schéma de l’évolution historique élaboré par le « marxisme » vulgaire, chaque société arrive, tôt ou tard, à se donner un régime démocratique ; alors le prolétariat s’organise et fait son éducation socialiste dans cette ambiance favorable. Cependant, en ce qui concerne le passage au socialisme, les réformistes avoués l’envisageaient sous l’aspect de réformes qui donneraient à la démocratie un contenu socialiste (Jaurès) ; les révolutionnaires formels reconnaissaient l’inéluctabilité de la violence révolutionnaire au moment du passage au socialisme (Guesde). Mais les uns et les autres considéraient la démocratie et le socialisme, chez tous les peuples et dans tous les pays, comme deux étapes non seulement distinctes, mais même très écartées l’une de l’autre dans l’évolution sociale. Cette idée était également prédominante chez les marxistes russes qui, en 1905, appartenaient plutôt à l’aile gauche de la IIe Internationale. Plekhanov, ce fondateur brillant du marxisme russe, considérait comme folle l’idée de la possibilité d’une dictature prolétarienne dans la Russie contemporaine. Ce point de vue était partagé non seulement par les mencheviks, mais aussi par l’écrasante majorité des dirigeants bolcheviques, en particulier par les dirigeants actuels du parti [Trosky écrit en 1929 : il s’agit des dirigeants qui l’ont éliminé, notamment Staline – NDLR]. Ils étaient alors des démocrates révolutionnaires résolus, mais les problèmes de la révolution socialiste leur semblaient, aussi bien en 1905 qu’à la veille de 1917, le prélude confus d’un avenir encore lointain. , « La révolution permanente signifie une révolution qui ne veut transiger avec aucune forme de domination de classe » | NPA
  • D’autre part, dans un contexte d’industrialisation, le prolétariat urbain en expansion est aussi durement frappé par cette crise économique. Cette nouvelle couche populaire se développe en France dans plusieurs villes telles que Lille, Roubaix, Tourcoing, liées à l’industrie du textile ou encore à Saint-Étienne, haut-lieu de l’industrie minière. Mais cette classe est, sous la Monarchie de Juillet, localisée principalement à Paris dans les quartiers de l’est et dans les faubourgs populaires (Faubourg Saint-Antoine, Saint-Marcel) avec des ouvriers travaillant dans les secteurs de la métallurgie, du bâtiment ou encore du luxe. Cette classe paupérisée par une quasi-absence de droit du travail et sans possibilité de se syndiquer ou de se coaliser (Loi Chapellier, décret Allarde) est par ailleurs assimilée en grande partie par la bourgeoisie libérale à une « classe dangereuse » (l’expression vient d’Honoré Antoine Frégier, ouvrage de 1842) qui répand le crime et des comportements immoraux. La peur de la classe ouvrière en développement apparaît dès son expansion, comme en atteste un article de Saint-Marc Girardin qui se désole dans La Revue des Deux Mondes en 1831 que « Les barbares qui menacent la société ne sont point au Caucase ni dans les steppes de la Tartarie ; ils sont dans les faubourgs de nos villes manufacturières ».  Le Vent Se Lève, Juin 1848, la guerre sociale en France
  • C’est une œuvre de jeunesse, mais tout est déjà là, notamment la dénonciation de l’économie capitaliste comme régime d’exploitation nécessaire des ouvriers. À 26 ans, Marx est ce qu’on appelle un « jeune hégélien », c’est-à-dire un adepte d’une philosophie qui s’appuie sur l’idée d’une histoire progressive, au mouvement tendu vers l’avènement d’un moment supérieur au présent. Si Hegel annonce la réalisation de l’Esprit, Marx s’intéresse plutôt au réel et tente d’envisager les conditions d’une libération du prolétariat. Pour cela, il faut d’abord analyser les ressorts de son aliénation. Marx les identifie dans la structure du travail qui ne conçoit l’ouvrier que comme une « bête de travail, comme un animal réduit aux besoins vitaux les plus élémentaires ». En résumé, « pour l’ouvrier, la séparation du capital, de la rente foncière et du travail est mortelle ». Quand le capital s’accumule toujours plus entre les mains des propriétaires, le prolétariat se paupérise dans une spirale sans fin de misère. Pour qui veut s’initier à Marx et serait intimidé par les deux tomes du Capital, ces Manuscrits sont indispensables. Certains ont beau se dire que la structure des classes ouvrière et bourgeoise décrite par Marx n’a plus grand-chose à voir avec la société actuelle, on n’est pas sûr que les livreurs d’Uber Eats ou les « travailleurs du clic » échappent à l’analyse. Attention, même en plein été, Marx risque fort de vous donner des envies de révolution ! , Manuscrits de 1844  (pour pour tout le monde) • GF / Flammarion • 10 livres pour…, Marx, Travail Capital, Aliénation • Philosophie magazine
  • Parce qu’ils savent que seul un renversement révolutionnaire des rapports de forces permettra de vaincre la bourgeoisie, les communistes visent l’unité du prolétariat, et la voient non comme quelque chose de donné mais comme une tâche à réaliser. Le « parti communiste » dont Marx et Engels écrivent le manifeste est justement la classe unifiée en lutte (le parti au sens « historique », non au sens d’une organisation particulière).  Club de Mediapart, Pour une stratégie de renversement du capitalisme | Le Club de Mediapart
  • Rosa Luxemburg (1871-1919) est la première femme à produire une œuvre théorique marquante en économie, une discipline jusque-là exclusivement masculine (et qui le demeure encore en grande partie). Issue d’une famille de marchands aisés, elle commence à militer à 16 ans, au sein du Parti du prolétariat de la Pologne russe, avant de devenir une membre active et influente du Parti social-démocrate allemand. Alternatives Economiques, Ces femmes qui ont fait l'économie : Rosa Luxemburg, la rouge | Alternatives Economiques
  • Auxerre Exposition à l’abbaye de Saint-Germain. Jusqu’au 20 septembre, l’abbaye Saint-Germain accueille une exposition intitulée : "Peindre le peuple". Le peuple a longtemps été ignoré ou traité à travers les scènes de genre. Seuls quelques peintres se sont intéressés au peuple en tant que tel. Le XIXe siècle et ses transformations sociales ont été un tournant. Les artistes ont trouvé alors une inspiration nouvelle dans l’évocation de ce que l’on définissait à l’époque comme "la partie la plus nombreuse et la moins riche ou la moins privilégiée de la population d’un État". Les paysans, les artisans et le prolétariat urbain, dans leurs intérieurs ou au travail, deviennent dès lors des "sujets" à part entière, dans des œuvres aux lectures multiples. L’exposition dévoile des œuvres extraites des fonds auxerrois. www.lyonne.fr, Expositions, pique-nique... Nos idées de sorties dans l'Yonne pour ce lundi 13 juillet - Auxerre (89000)

Images d'illustration du mot « prolétariat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prolétariat »

Langue Traduction
Anglais proletariat
Espagnol proletariado
Italien proletariato
Allemand proletariat
Chinois 无产阶级
Arabe البروليتاريا
Portugais proletariado
Russe пролетариат
Japonais プロレタリアート
Basque proletalgoa
Corse proletariatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « prolétariat »

Source : synonymes de prolétariat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prolétariat »

Prolétariat

Retour au sommaire ➦

Partager