La langue française

Caste

Sommaire

  • Définitions du mot caste
  • Étymologie de « caste »
  • Phonétique de « caste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « caste »
  • Citations contenant le mot « caste »
  • Images d'illustration du mot « caste »
  • Traductions du mot « caste »
  • Synonymes de « caste »

Définitions du mot caste

Trésor de la Langue Française informatisé

CASTE, subst. fém.

A.− INSTITUTIONS
1. [Chez certains peuples, et princ. et Inde] Division héréditaire de la société en principe rigoureusement fermée dans son organisation, ses usages, ses droits propres et dont la distinction hiérarchique est généralement déterminée par le genre d'activité. La caste des Bramanes, des guerriers, des marchands, des agriculteurs. Le damra de caste infâme, qui seul a le droit de fournir le feu (J. Lorrain, Monsieur de Phocas,1901, p. 341):
1. ... l'idée d'hérédité est inhérente à l'idée de caste. Parcourez le monde; prenez tous les pays dans lesquels le régime des castes s'est produit, dans l'Inde, en Égypte; vous verrez partout la caste essentiellement héréditaire; c'est la transmission de la même situation, du même pouvoir de père en fils. Là où il n'y a pas d'hérédité, il n'y a pas de caste, il y a corporation; l'esprit de corps a ses inconvéniens, mais est très-différent de l'esprit de caste. (...). Au système de caste, au fait de l'hérédité, est attaché inévitablement le privilège; cela découle de la définition même de la caste. Quand les mêmes fonctions, les mêmes pouvoirs deviennent héréditaires dans le sein des mêmes familles, il est clair que le privilège s'y attache, que personne ne peut les acquérir indépendamment de son origine. Guizot, Hist. gén. de la civilisation en Europe,1828, pp. 16-17.
2. P. ext. (en Occident), péj. Classe fermée de la Société, soucieuse de préserver ses droits ou ses privilèges. La classe bourgeoise et la caste nobiliaire (Sandeau, Sacs et parchemins,1851, p. 17).Caste (...), c'est-à-dire constitution d'une oligarchie fermée, en dehors du reste de la nation (Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 79):
2. Il y avait dans la Revue de Paris (fragment de Michelet sur Danton) un jugement sur Robespierre qui m'a plu. Il le signale comme étant, de sa personne, un gouvernement; et c'est pour cela que tous les gouvernementomanes républicains l'ont aimé. La médiocrité chérit la règle; moi je la hais. Je me sens contre elle et contre toute restriction, corporation, caste, hiérarchie, niveau, troupeau, une exécration qui m'emplit l'âme, et c'est par ce côté-là peut-être que je comprends le martyre. Flaubert, Correspondance,1853, p. 337.
3. Si l'on fait attention que la noblesse, après avoir perdu ses anciens droits politiques, et cessé, plus que cela ne s'était vu en aucun autre pays de l'Europe féodale, d'administrer et de conduire les habitants, avait néanmoins, non seulement conservé, mais beaucoup accru ses immunités pécuniaires et les avantages dont jouissaient individuellement ses membres; qu'en devenant une classe subordonnée elle était restée une classe privilégiée et fermée, de moins en moins, comme je l'ai dit d'ailleurs, une aristocratie, de plus en plus une caste, on ne s'étonnera plus que ses privilèges aient paru si inexplicables et si détestables aux Français, et qu'à sa vue l'envie démocratique se soit enflammée dans leur cœur à ce point qu'elle y brûle encore. Tocqueville, L'Ancien Régime et la Révolution,1856, p. 312.
Ensemble d'individus unis par les mêmes intérêts, la même profession, la même origine, le même sexe, etc. Une drôle de caste que celle des gens de goût (Flaubert, Correspondance,1852, p. 53).La caste médicale (Flaubert, Correspondance,1877, p. 13).La caste des gens du monde (Proust, Le Côté de Guermantes 2,1921, p. 571).Les écrivains (...) de même caste (Cocteau, Poésie critique 2,Monologues, 1960, p. 40).La famille est un bien, la famille caste est un mal (Leroux, De l'Humanité,t. 1, 1840, p. 178):
4. ... quand la protection masculine ne s'étend plus sur elle, la femme est désarmée en face d'une caste supérieure qui se montre agressive, ricanante ou hostile. S. de Beauvoir, Le Deuxième sexe,1949, p. 189.
SYNT. Régime, système de(s) castes; caste aristocratique, militaire, noble, sacerdotale, supérieure; esprit, orgueil, préjugés de caste.
B.− P. anal., ENTOMOL. [Dans certaines sociétés d'abeilles, fourmis, termites] Groupe d'individus spécialisés dans une fonction (reine, ouvrière, soldat, etc.).
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., Quillet 1965, Séguy 1967, Husson 1970, Quillet Suppl. 1971.
Prononc. et Orth. : [kast]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. [1615 caste « race » (F. Pyrard, Voyage, II, p. 60 ds Arv., p. 168) sens éphémère]; 1659 « classe de la société hindoue » (A. de Wicquefort, Voyage de J. A. de Mandelslo aux Indes orientales, trad. de l'all., II, p. 205, ibid., p. 169 : Castes de Benjans [en it. ds le texte]); av. 1667 (J. Thevenot, Troisième partie des voyages, p. 38, ibid. : caste ou tribut [sic]); d'où 1789 « classe sociale » en gén. (Siéyès, Qu'est-ce que le Tiers-État? p. 29). Empr., de même que les corresp. des autres lang. européennes, au port. casta « race » (d'abord en parlant d'animaux, dep. xves. d'apr. Mach.), puis « classe de la société hindoue » (dep. 1516, Barbosa ds Dalg.), d'orig. controversée. L'hyp. d'une substantivation de l'adj. casta « chaste », fém. de casto, du lat. castus « id. » (FEW t. 2, 1, p. 479a; Bl.-W.5; REW3no1751) ne rend pas compte du sens apparu d'abord en port. et dans les autres lang. ibér. (cat. casta « race » au xves. ds Alc.-Moll., esp. casta « race » et « procréation, reproduction » dep. début xves. ds Al. et Cor.). Se fondant sur ce sens originel des lang. ibér., Cor., suivi par EWFS2, propose comme étymon un got. *Kasts, corresp. à l'a. nord. kǫstr. « tas; tas de bois » se rattachant au verbe a. nord. kasta (Falk-Torp, s.v. Kaste, De Vries Anord., s.v. kasta et kǫstr) d'où l'angl. to cast « jeter » et le subst. verbal cast « action de jeter » et « ce que l'on jette » attesté en m. angl. 1450 dans le syntagme caste of hawkys « couple, groupe de faucons que l'on lance ensemble sur la proie ». Fréq. abs. littér. : 571. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 956, b) 849; xxes. : a) 932, b) 595. Bbg. Arv. 1963, pp. 168-170. − Boulan 1934, p. 58.

Wiktionnaire

Nom commun

caste \kast\ féminin

  1. Chacune des tribus ou classes qui partagent la société de certains pays comme l’Inde ou l’ancienne Égypte.
    • Née dans l’Inde, pays de caste et d’exclusion, elle a foulé aux pieds la distinction des castes, elle a dit que tous les peuples étaient appelés; persécuté par les brahmes, le bouddhisme a eu la gloire du martyre; il a scellé sa foi à l’humanité de son sang. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • La Perse n'a point de caste. Tous sont égaux chez elle au point de vue religieux. — (Jules Michelet, Bible de l'Humanité, Calmann-Lévy, 1876, page 77)
    • Pourtant, le système continue à protéger un immuable ordre ancien où la société mauritanienne se subdivise en castes. — (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
  2. (Par extension) Classe de la société, que l’on considère alors comme exclusive et fermée.
    • D’une caste incontrôlée, étrangère au socialisme, la bureaucratie est devenue une caste incontrôlable, mortellement hostile au socialisme de Russie, comme à l’échelle mondiale. — (« L’U.R.S.S. et le Stalinisme »; thèse présentée au 2e congrès mondial de la IVe Internationale à Paris en 1948)
    • Dans notre France démocratique et égalitaire, l’existence d’une caste et d’une oligarchie militaires était, au contraire, une monstruosité. — (Victor Margueritte, Au bord du gouffre - Août-Septembre 1914, 1919)
    • Les tailleurs de pierre forment la seconde caste et la portion la plus considérable des habitans de Chausey. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Acceptons que le courage militaire demeure l’apanage d’une caste enfantine et bruyante, et ne se répande pas, comme l’a fait la Légion d’honneur, son insigne, parmi les professeurs, les contrôleurs, les peintres… — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Je ne doute pas du reste que dans certaines classes les intérêts de caste n'effacent tout sentiment de patriotisme, et que pour conserver leur saint-frusquin, ces gens-là se feraient volontiers le sacrifice des trois-quarts de la France. — (Lettre d’Émile Erckmann à Alexandre Chatrian, du 27 avril 1872, dans Correspondance inédite: 1870-1887, Presses universitaires Blaise Pascal, 2000, page 23)

Forme de verbe

caste \kast\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de caster.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de caster.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de caster.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de caster.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de caster.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CASTE. n. f.
Chacune des classes de la société dans l'ancienne Égypte, dans l'Inde et dans certains autres pays. Il y a dans l'Inde quatre castes principales : La caste des prêtres, la caste des guerriers, la caste des marchands, la caste des artisans. Il se dit, figurément et par dénigrement, de Certaines classes de personnes pour les distinguer du reste de la nation à laquelle elles appartiennent. Les prétentions de cette caste. L'esprit de caste. Il a tous les préjugés de sa caste.

Littré (1872-1877)

CASTE (ka-st') s. f.
  • 1Chacune des tribus en lesquelles la société de l'Inde est partagée. Il y a quatre castes : les prêtres, les guerriers, les marchands et agriculteurs, les gens de condition servile, en sanscrit brahmanes, kshatria, vaisia, sûdra.
  • 2 Par dénigrement, classe de la société, que l'on considère alors comme exclusive et fermée. L'esprit de caste. Il a les préjugés, les prétentions de sa caste.
  • 3 Familièrement. Je ne le crains pas ni lui ni toute sa caste, c'est-à-dire ni les siens, ni les gens de son bord.

REMARQUE

Caste, qui n'est ni dans Furetière ni dans Richelet, n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1740.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CASTE, s. f. (Hist. mod.) la nation immense des gentils, ou peuples des côtes de Coromandel & Malabare, est partagée en différentes castes, ou tribus. Un indien ne sauroit se marier hors de sa caste, ou bien il en est exclus pour toujours ; mais il n’en est point qui ne se crût deshonoré, s’il étoit obligé d’en sortir ; cependant il ne faut qu’un rien pour la lui faire perdre : car quelque basse que soit la caste dans laquelle il est né, l’entêtement ou le préjugé de chacun en particulier, fait qu’il y est aussi attaché qu’il le seroit à celle qui lui donneroit le premier rang parmi les autres. Un européen ne peut s’empêcher de rire de la folie de l’indien sur le sujet de sa qualité ; mais celui-ci a ses préjugés comme nous avons les nôtres, & comme tous les peuples de l’univers ont les leurs, même les castes de Guinée ou de Mosambique.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « caste »

Espagn. et portug. casta, caste, proprement quelque chose de non mélangé ; du latin castus, chaste (voy. CHASTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du portugais casta.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caste kast

Évolution historique de l’usage du mot « caste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caste »

  • Il n'y a qu'une seule caste, la caste de l'humanité. De Sathya Sai Baba
  • Les sociétés à castes et à classes rigides faisaient un gaspillage impardonnables de talents... Mais il faut reconnaître que de telles sociétés réduisaient les aspects nocifs de la compétition. De Theodosius Dobzhansky / Le Droit à l'intelligence
  • Le CDI a deux grands défauts : il crée une caste, avec des privilèges inégaux par rapport aux autres, comme la difficulté d’emprunter hors CDI ou de louer un appartement. Ensuite, quand on a déjà franchi les étapes du stage, de l’alternance, de l’intérim, du CDD et qu’on atteint enfin le CDI, on ne bouge plus parce qu’on pourra enfin acheter la fameuse maison. Voilà comment devenir esclave de son boulot. Une sorte de prison dorée. Il faut donner la capacité aux jeunes d’en sortir. A 30 ans, ils doivent encore demander la caution de leurs parents ! Car on ne prête qu’aux riches, qu’aux CDI. Il faut supprimer ce contrat et créer un contrat unique, pour tous, qui serait plus égalitaire. Salariés comme entreprises pourront aussi plus facilement se séparer. Les Echos Start, Pascal Lorne : « Le CDI crée une caste, il faut l’abolir » | Les Echos Start
  • «Aujourd'hui, nous interdisons une catégorie plus large de contenu haineux dans les annonces. Plus précisément, nous élargissons notre politique relative aux annonces afin d'interdire les allégations selon lesquelles des personnes d'une race, d'une origine ethnique, d'une origine nationale, d'une appartenance religieuse, d'une caste, d'une orientation sexuelle, d'une identité de genre ou d'un statut d'immigrant en particulier menacent la sécurité physique, la santé ou la survie d'autrui.» Le Journal de Montréal, Zuckerberg perd 7,2 milliards $US après un boycottage publicitaire sur Facebook | JDM
  • Nehru affirmait que les castes allaient se dissoudre dans la modernité. Des lois et la Constitution les ont interdites. Pourtant, en 2019, ce système héréditaire régit toujours la société indienne en toute impunité. Face à ce tabou d’un autre âge, les « damnés de la classe » unissent leurs forces pour briser les chaînes de l’oppression.  , Inde : la révolte des intouchables
  • Jérôme FOURQUET.- Je n’en suis pas certain! J’y vois plutôt l’expression d’une exigence plus forte d’égalité devant la justice: les Français veulent la fin des passe-droits, et ne supportent plus qu’une caste puisse passer entre les mailles du filet. On l’a vu déjà lors de l’affaire Strauss-Kahn, ou dans un autre registre avec la condamnation de prêtres pédophiles. Les scandales suscités par les agissements de François de Rugy ou les emplois de Delevoye participent de la même logique. Le Figaro.fr, Jérôme Fourquet: «Derrière le scandale Matzneff, le rejet des logiques de caste»
  • Les Beidanes, ou Maures blancs, constituent la caste noble des hommes libres comprenant les chefs, les guerriers, les marabouts, qui occupent plus largement les fonctions dirigeantes du pays. La Croix, Une société de castes en Mauritanie
  • Le suffrage universel est-il désormais mort ? Retournons-nous au suffrage censitaire, celui d’une caste totalement détachée des préoccupations de la population ? Contrepoints, Municipales : le raz-de-marée de l’abstention | Contrepoints

Images d'illustration du mot « caste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « caste »

Langue Traduction
Anglais caste
Espagnol casta
Italien casta
Allemand kaste
Portugais casta
Source : Google Translate API

Synonymes de « caste »

Source : synonymes de caste sur lebonsynonyme.fr
Partager