La langue française

Suppliant, suppliante

Sommaire

  • Définitions du mot suppliant, suppliante
  • Étymologie de « suppliant »
  • Phonétique de « suppliant »
  • Citations contenant le mot « suppliant »
  • Images d'illustration du mot « suppliant »
  • Vidéos relatives au mot « suppliant »
  • Traductions du mot « suppliant »
  • Synonymes de « suppliant »

Définitions du mot suppliant, suppliante

Trésor de la Langue Française informatisé

SUPPLIANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst.

I. − Part. prés. de supplier*.
II.
A. − Adj. et subst. (Celui, celle) qui supplie. Posture de suppliant. Elle se faisait suppliante, joignant les mains, posant la tête contre l'épaule de son frère (Zola, Faute Abbé Mouret, 1875, p. 1270).Renaud (...) prit le parti d'aller implorer son pardon. Il se présenta au camp impérial de Missis, en attitude de suppliant, « tête nue, pieds nus, les bras nus jusqu'au coude, tenant par la pointe son épée dont il devait présenter le pommeau à l'empereur » (Grousset, Croisades, 1939, p. 186).
B. − Adj. Qui est propre à une telle personne, qui exprime la supplication. Air, geste, regard, ton, yeux suppliant(s); attitude, lettre, mains, voix suppliante(s). La veuve d'Hector (...), tendant au roi d'Épire des bras suppliants (A. France, Vie fleur, 1922, p. 552).Beaucoup de compositeurs ont écrit de suppliants Kyrie qui sont peut-être des prières, mais ne sont Kyrie que par le titre et le texte (Potiron, Mus. église, 1945, p. 92).
Prononc. et Orth.: [sypliɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1175 adj. « qui supplie » (Benoît de Ste-Maure, Chron. Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 3838: od parole Benigne e sospleianz e mole); 2. 1377 subst. suppliant « celui qui adresse une requête » (Arch. JJ 111, pièce 231 ds Gdf., s.v. confort); 1596 « celui qui supplie » (Hulsius). Part. prés. adj. et subst. de supplier*. Fréq. abs. littér.: 919. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 071, b) 1 762; xxes.: a) 1 788, b) 974.

Wiktionnaire

Adjectif

suppliant

  1. Qui supplie.
    • Il se jeta à ses pieds tout suppliant.
    • Une posture suppliante.
    • Il s’est adressé à moi en termes suppliants.

Nom commun

suppliant \sy.pli.jɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : suppliante)

  1. Substantivation de l'adjectif.
    • En posture de suppliant.
    • Air, mine de suppliant.
  2. Une foule de suppliants.

Forme de verbe

suppliant \sy.pli.jɑ̃\

  1. Participe présent de supplier.

Forme d’adjectif

suppliante \sy.pli.jɑ̃t\

  1. Féminin singulier de suppliant.

Forme d’adjectif

suppliante \sy.pli.jɑ̃t\

  1. Féminin singulier de suppliant.

Forme d’adjectif

suppliante \sy.pli.jɑ̃t\

  1. Féminin singulier de suppliant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUPPLIANT, ANTE. adj.
Qui supplie. Il se jeta à ses pieds tout suppliant. Une posture suppliante. Il s'est adressé à moi en termes suppliants. Il s'emploie aussi comme nom. En posture de suppliant. Air, mine de suppliant. Une foule de suppliants.

Littré (1872-1877)

SUPPLIANT (su-pli-an, an-t') adj.
  • 1Qui supplie. Suppliante et prosternée au pied des autels. Archias, ayant appris que Démosthène, retiré dans l'île de Calaurie, s'était rendu suppliant dans le temple de Neptune, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. VII, p. 60, dans POUGENS. Je fus riche autrefois ; mon banquet opulent N'a jamais repoussé l'étranger suppliant, Chénier, le Mendiant.

    Il se dit, dans le même sens, des choses. Ne rougis point de prendre une voix suppliante, Racine, Phèdre, III, 1. Son maintien suppliant, ses remords, ses malheurs, Delille, Parad. perdu, x. Ses regards presque suppliants lui demandaient une réponse favorable, Staël, Corinne, x, 6.

  • 2 S. m. et f. Celui, celle qui supplie. Si, contre notre usage, Il faut d'un suppliant emprunter le visage…, Racine, Mithr. III, 1. La piété envers les étrangers, le respect pour les suppliants, le caractère inviolable qu'imprimait la mort aux volontés dernières, Marmontel, Œuvr. t. IX, p. 315.

    Fig. Ses mains tremblantes serraient les miennes, et je puis dire que ses beaux yeux étaient en suppliants attachés sur les miens, Marmontel, Mém. III.

  • 3Particulièrement, il s'est dit des personnes qui présentaient une requête pour obtenir quelque grâce en justice ou auprès du souverain ; aujourd'hui on dit requérant.

HISTORIQUE

XVIe s. Pompeius devenu un miserable suppliant d'un roi d'Egypte, Montaigne, I, 65.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SUPPLIANT, s. m. (Gram.) en général celui qui supplie. Voyez Supplier, Supplique & Supplication.

Suppliant, (Antiq. greq. & rom.) c’étoit la coutume des supplians chez les Grecs & les Romains, lorsqu’ils desiroient de faire plus d’impression sur ceux dont ils vouloient obtenir quelque grace, de s’approcher du foyer consacré aux dieux Lares, sous la protection desquels étoient la maison & ceux qui l’habitoient. C’est ainsi qu’Homere nous représente Ulysse dans la maison d’Alcinoüs, dont il venoit implorer le secours ; il alla s’asseoir au foyer près des cendres ; mais Alcinoüs l’en retira, pour le faire asseoir sur un trône magnifique.

Thucydide dit la même chose de Thémistocle lorsqu’il vint chez Admete, où ne l’ayant point trouvé, il se jetta aux piés de la femme de ce prince, qui lui conseilla de prendre son fils entre ses bras, & d’attendre Admete aux piés du foyer. L’historien ajoute que c’étoit la maniere de supplier la plus efficace.

C’est encore dans le même état que Plutarque met Coriolan, lorsqu’il arriva chez le prince des Volsques ; il entre, dit-il, dans la maison de Tullus ; & aussi-tôt il s’approche du foyer, où il se tint dans un grand silence ; car le silence & l’air affligé, étoient encore des marques affectées par les supplians, pour émouvoir la compassion. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « suppliant »

De « supplier ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « suppliant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suppliant syplijɑ̃

Citations contenant le mot « suppliant »

  • Une vidéo d’un écureuil assoiffé suppliant un enfant de lui donner de l’eau de sa bouteille avant de boire quelques gorgées est devenue virale. ipnoze, Un écureuil assoiffé supplie un enfant de lui donner de l’eau de sa bouteille | ipnoze
  • Ceci afin de lui éviter de nouvelles agressions de la part d'Adama Traoré. Et sans doute aussi pour le soustraire à la vengeance des autres prisonniers qui n'aiment pas les donneuses. Il en a parlé en pleurant à sa mère la suppliant de ne pas déposer plainte par crainte de représailles.  Atlantico.fr, "#Justice pour l'homme qui a été violé par Adama Traoré" | Atlantico.fr
  • L’année dernière, le prince Harry avait écrit une lettre suppliant les médias de laisser sa femme et son enfant tranquille de peur que « l’histoire ne se répète ». La guerre entre les médias et le couple princier vient seulement de commencer. parismatch.be, Meghan Markle : Ce procès perdu contre un tabloïd lui coûte une somme folle
  • « Je laisserai n’importe quel bon père ou mère juger par lui-même ce que nous avons ressenti », écrira plus tard Glückel dans ses mémoires. « Mon mari, de mémoire bénie, se tenait dans un coin, pleurant et suppliant, tandis que moi je me tenais dans un coin. » The Times of Israël, Des mémoires vieux de 350 ans racontent les Juifs d'Europe face à la peste | The Times of Israël
  • Sur place, la jeune femme est "là, couchée au sol". "Les hommes en blanc font tout ce qu'ils peuvent pour que tu restes parmi nous. Les visages sont lourds. Les regards se croisent entre ceux qui sont présents en espérant un miracle. Ton binôme qui t'a vue tomber sur ce bord de route te serre la main, te suppliant de rester, de te battre (...) On est tous là pour te voir partir, toi la combative attachante et souriante", continue le militaire.  petitbleu.fr, Le récit poignant d'un camarade de Mélanie Lemée, la gendarme tuée en Lot-et-Garonne - petitbleu.fr
  • Le 19 avril 2020, Sœur Véronique Margron, op, présidente de la Conférence des Religieux et Religieuses de France (Corref) a mené une réflexion alors que se profile la fin du confinement lié au coronavirus. Elle s’est interrogée : « Du cœur de la fatigue et de l’inquiétude des jours pour les nôtres, pour tenir nos maisons, pour autant qu’il est possible garantir ou soutenir notre avenir, qu’aurons-nous appris, ou non ? » La religieuse a souligné l’activité précieuse de certains : « Au creux de ce silence, de cette impossibilité d’accueillir, de célébrer pour et avec d’autres, une activité débordante se tenait là, se tient toujours là, fidèle parmi les fidèles. Ces femmes, ces hommes, affairés à servir le monde afin qu’il demeure humain ». Et plus précisément : « Ces soignants de toutes espèces, à l’hôpital, dans les Ehpad comme à la boulangerie… » Sœur Véronique Magron s’est ensuite interrogée sur les fruits de ce confinement : « Peut-être que ces mois nous réapprennent une vraie Présence, celle qui se tient dans le souci d’autrui, en chair et en os, dans notre présence les uns aux autres, priante et suppliante, présence active et amicale, inquiète pour l’autre et tous les autres… » Mais la modestie est de mise a -t-elle insisté : « Le Covid-19 aura souligné combien nous allons d’incertitude en incertitude. (…) Voilà alors qui exige notre modestie à nous tous. Aux plus savants, aux politiques et aux acteurs du monde commun d’hier, comme à l’Église et à chacun de nous ». La présidente de la Corref s’est adressée plus particulièrement aux communautés religieuses : « Nous qui nous inscrivons dans de longues traditions, qui avons choisi de mettre nos pas malhabiles dans ceux du seul Seigneur de la paix ». Pour faire un vœu : « puissions-nous participer aussi du mouvement qui doit soutenir la paix sociale indispensable aux épreuves à venir ». Sœur Margron a réaffirmé : « Nos vies ne sont pas là pour être d’abord préservées mais pour être données, partagées ». Elle a ensuite partagé son questionnement : « Comment allons-nous concilier les nécessaires mesures sanitaires afin de ne mettre sciemment personne en danger, avec notre vocation profonde de devenir plus encore, jour après nuit, des êtres-de-don, pour-le-don. Non pas héroïsme. Juste par l’art d’aimer à l’école du fils de l’homme, seul motif pour aujourd’hui toujours donner à d’autres le goût de Le suivre aussi ». La Croix, Covid-19 - Sœur Véronique Margron, présidente de la Corref, s’interroge : “Aurons-nous changé ?”
  • Le prévenu avait tressailli, remuait la tête d’un geste vif comme pour chasser le sommeil. Une faim de loup, doublée de fatigue avaient failli lui faire perdre l’équilibre. Le gendarme croyait à une tentative d’agression dans un temps avant de se raviser quand Bina expliquât qu’il n’avait pas fermé l’œil et qu’il était rongé par une faim insidieuse. Le geôlier haussait les épaules, signifiait à son interlocuteur qu’il n’avait rien à l’offrir, d’ailleurs que son transfèrement n’était plus qu’une question de minutes.  Le regard fin, la suppliante attitude de Bina, les deux ruisseaux de larmes qui jaillissaient de ses yeux rouges avaient eu raison des réticences du gendarme, justifiaient sa compassion, demandaient qu’un autre homme puisse se révéler dans cet homme. , maliweb.net - Les charmes du diable (16) : Deux ruisseaux de larmes
  • Le moins qu’on puisse dire c’est que Cléopâtre va soigner son entrée. Elle ne va pas se présenter à lui en suppliante, mais au contraire avec un faste qui ne peut que le flatter, sinon l’impressionner. Le récit nous en est parvenu : "Elle remonta le Sydnos sur un navire à la poupe d’or, aux voiles de pourpre largement déployées. Le mouvement des rames, qui étaient d’argent, se faisait au son de l’aulos mêlé à celui des cithares. Cléopâtre était allongée sous un dais brodé d’or, parée comme Aphrodite, telle que les peintres la représentent… De petites servantes parées de robes de Néréides et de Grâces se tenaient les unes au gouvernail, les autres aux cordages. Des parfums merveilleux, exhalés par de nombreux aromates, embaumaient les rives." Europe 1, Cléopâtre, au-delà du mythe (partie 2)

Images d'illustration du mot « suppliant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « suppliant »

Traductions du mot « suppliant »

Langue Traduction
Anglais begging
Espagnol mendicidad
Italien accattonaggio
Allemand betteln
Chinois 乞讨
Arabe التسول
Portugais implorando
Russe нищенство
Japonais 物乞い
Basque eskean
Corse mendicà
Source : Google Translate API

Synonymes de « suppliant »

Source : synonymes de suppliant sur lebonsynonyme.fr
Partager