La langue française

Préférence

Sommaire

  • Définitions du mot préférence
  • Étymologie de « préférence »
  • Phonétique de « préférence »
  • Citations contenant le mot « préférence »
  • Traductions du mot « préférence »
  • Synonymes de « préférence »
  • Antonymes de « préférence »

Définitions du mot préférence

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉFÉRENCE, subst. fém.

I.
A. − Jugement d'estime ou sentiment de prédilection par lequel on donne à une personne ou à une chose la prééminence sur une autre. L'abstention est un choix. Une préférence. Elle comporte un jugement général, rarement explicité sans doute, et la sélection d'une attitude définie (Nizan, Chiens garde, 1932, p.81).La préférence, voilà. Mon père ne m'a pas préférée, et il n'a pas préféré Yves. Oh! il nous a aimés à sa façon. Mais ce qu'il a préféré, c'est Rose (Drieu La Roch., Rêv. bourg., 1937, p.345):
1. Et comme celui qui n'est heureux qu'en gros et à condition d'effleurer devient soucieux dès qu'il approfondit son bonheur, celui qui croit choisir «sans raison» découvre des motifs à sa préférence pour peu qu'il l'analyse... Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p.200.
1. [Préférence de qqn pour qqn] Préférence passionnée, sentimentale; avoir, avouer, témoigner une préférence marquée pour qqn. Mes quatre soeurs vivaient auprès de ma mère. Toutes les affections de celle-ci s'étaient concentrées dans son fils aîné (...) elle témoignait une préférence aveugle au jeune comte de Combourg (Chateaubr., Mém., t.1, 1848, p.32).Toutes mes préférences étaient nettement pour Foch, qui m'apparaissait comme le cerveau le meilleur et le mieux préparé aux études de tactique et de stratégie (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.13):
2. ... je me disais comme autrefois certain de mes camarades de collège: «C'est vraiment la Berma que je mets en premier», tout en sentant confusément que le génie de la Berma n'était peut-être pas traduit très exactement par cette affirmation de ma préférence et de cette place de «première» décernée... Proust, Guermantes 1, 1920, p.52.
[En tour nég.] Mon père était donc professeur de septième (...). J'étais dans sa classe (...). Il fallait qu'il prouvât qu'il ne favorisait pas son fils, qu'il n'avait pas de préférence (Vallès, J. Vingtras, Enf., 1879, p.110).
P. méton., au plur.
Marques particulières d'attention, d'affection ou d'honneur données à une personne. Vous ambitionnez toujours les préférences (Ac.).J'aurois pu me croire la divinité de la maison. Tous les égards marqués, toutes les préférences délicates étoient pour moi; c'étoit à qui auroit le bonheur de me servir, à qui pourroit fixer mon attention (Fiévée, Dot Suzette, 1798, p.131):
3. ... il n'a plus rien à faire (...) qu'à fomenter, dans toutes les classes de la société, le penchant à la vanité individuelle et le désir de briller. Pour cela, il lui suffit de multiplier les rangs, les titres, les préférences, les distinctions... Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois, 1807, p.37.
Personne que l'on préfère. Quelles seraient vos préférences? M. Mirevault? −Celui-là ou un autre, peu importe. Ils se valent tous (Vogüé, Morts, 1899, p.165).
2. [Préférence (de qqn) pour qqc.] Préférence artistique, littéraire, politique; les préférences de qqn pour une couleur, un tissu, un modèle de voiture. En tant qu'homme, je suis libre penseur, et, si j'avais une préférence dogmatique, permettez-moi de vous dire, monsieur l'abbé, qu'elle serait en faveur de la réforme (A. France, Orme, 1897, p.81).Des ajustements qui impliquent la précellence reconnue à la vie contre l'enrichissement et la préférence accordée à l'être contre l'avoir (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.342):
4. Nous devons donc, avant tout, nous établir dans une complète indifférence à l'égard de toutes les choses créées (...) ne donnant pas (...) la préférence à la santé sur la maladie, aux richesses sur la pauvreté, à l'honneur sur l'humiliation, à une vie longue sur une vie courte. Estaunié, Empreinte, 1896, p.142.
Donner la préférence à qqc. sur qqc. En pensant à la préférence que Platon donna toujours à l'intelligence sur nos autres facultés (Leroux, Humanité, 1840, p.337).C'est à ce dernier, je crois, que je donne la préférence, sur tous les romans de Hardy (Gide, Journal, 1943, p.202).
Expressions
Chacun sa préférence. J'ai deux cents francs dans ma poche, je t'ai dit, de quoi payer assez long de filet. Chacun sa préférence; et la mienne, c'est le filet (Genevoix, Raboliot, 1925, p.204).
Par ordre de préférence. Je rêvais l'autre jour où j'aimerais passer le mois d'août. Par ordre de préférence. Je me disais: 1. Dans la ferme où est mariée et travaille Marie Aufils. 2. Chez Rivière, etc... (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1906, p.30).
Loc. adv.
Par préférence (vieilli). Le plus souvent, de manière privilégiée, en premier lieu. Claude Lorrain a choisi par préférence la lumière du soleil couchant pour éclairer ses paysages (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.113):
5. Depuis long-temps je vais moins souvent à New-York; (...) je reçois, par préférence, ceux de mes amis qui ont des inclinations analogues aux goûts que cet honnête hollandais m'a inspirés. Crèvecoeur, Voyage, t.3, 1801, p.309.
De préférence. Plutôt, préférablement. Puis elle faisait son choix. Elle prenait de préférence les hommes d'allure calme, comme elle, mais elle les voulait beaux (Maupass., Contes et nouv., t.1, Chambre, 1884, p.987).J'ai décidé de constituer au Tchad un groupe saharien motorisé (...): 100 camions de 3 tonnes, de préférence «Chevrolet» (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.384).
Loc. prép. De préférence à. Plutôt que. Elle obtint d'abord (...) que Julien serait nommé garde d'honneur de préférence à cinq ou six jeunes gens (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p.99).
B. − P. ext. Avantage consenti à une personne plutôt qu'aux autres. Accorder, obtenir la préférence. La Porte-Saint-Martin est venue me faire offre de jouer ma pièce (...). J'en ai prévenu Taylor (...); je lui ai déclaré que je donnerais la préférence au Théâtre-Français aux mêmes conditions (Hugo, Corresp., 1831, p.489).−Quelles que soient les offres que l'on vous fasse, monsieur, je vous demande la préférence. J'y ai quelques droits (Reybaud, J. Paturot, 1842, p.421):
6. J'ai, près du château, une petite coupe de bois que je n'ai pas vendue au marchand. C'est ma provision pour l'hiver prochain. Veux-tu l'entreprendre? Je te donne la préférence, parce que tu es un vieil ami de la maison. R. Bazin, Blé, 1907, p.11.
C. − Spécialement
1. DR. Droit de préférence. ,,Droit pour le créancier hypothécaire d'être payé, par préférence aux autres créanciers, sur le prix de vente de l'immeuble qui lui a été donné en garantie`` (Nouv. rép. de dr., Paris, Dalloz, 1963, p.846). P. ext. Les conventions faites entre l'Odéon, un capitaliste et moi, ne me laissent que le droit de préférence à prix égal (Balzac, Corresp., 1842, p.421).Ce qui caractérise les droits réels, c'est que, seuls, ils donnent naissance à un droit de préférence et de suite. Dans ce cas, le droit que j'ai sur la chose est exclusif de tout autre qui viendrait à l'établir après le mien (Durkheim, Divis. trav., 1893, p.84).
2. ÉCONOMIE
Préférence communautaire. ,,Principe de base des mécanismes de l'organisation des marchés des produits agricoles à l'intérieur de la C.E.E., les prix des produits devant être tels qu'ils soient suffisamment rémunérateurs pour les agriculteurs de la C.E.E. et qu'ils incitent les acheteurs à préférer ceux-ci à des vendeurs de pays tiers`` (Agric. 1977)
Préférence impériale. Accords économiques et commerciaux privilégiés qui ont été établis respectivement entre le Royaume-Uni et les pays ayant subi, à travers la colonisation, l'influence de la civilisation britannique. La moitié du commerce du Commonwealth (le tiers du commerce du monde libre) se fait «en famille». En outre, par la préférence douanière du Commonwealth (ex-préférence impériale), les pays membres s'accordent mutuellement diverses concessions dans leurs droits d'entrée. Cette préférence n'est pourtant pas uniforme (Encyclop. univ.t.31969, p.616).
Préférences douanières. ,,Faveurs tarifaires accordées à certaines marchandises d'un pays déterminé, par dérogation à la clause de la nation favorisée`` (cida 1973).
Préférences tarifaires généralisées. ,,Réductions ou exemptions de droits de douane assorties de contingents, portant sur les produits agricoles et industriels transformés, accordées en faveur des exportations de certains pays (notamment les pays en voie de développement)`` (GDEL).
Principe des préférences. ,,Principe consistant à admettre que, dans les relations commerciales entre les pays développés et les pays en voie de développement, les premiers doivent consentir aux seconds plus d'avantages que ceux-ci ne leur en accordent`` (Jur. 1981).
Préférence pour la liquidité. ,,Préférence que les individus sont censés avoir pour la monnaie`` (Cotta 1972).
Échelle de préférence. ,,Classement d'un ensemble de biens ou des besoins établi en fonction des goûts d'un individu`` (Cotta 1972).
Clause de préférence. ,,Clause d'un contrat d'édition selon laquelle l'auteur s'engage à confier ses prochains manuscrits (quatre au maximum après le premier) à l'éditeur de son premier ouvrage`` (Le Nouvel Observateur, 3 mai 1976, p.91, col. 1).
II. − Jeu de cartes ressemblant au piquet. Ces écrivains n'admettaient pas le caractère russe, qui est essentiellement asiatique (...) ils ressemblent à des joueurs de whist, qui ne concevant que le whist, se livreraient à des déclarations furibondes sur des gens qui joueraient la préférence, (jeu russe) ou le reversi (Balzac, OEuvres div., t.3, 1847, p.654).
REM.
Préféremment, adv.De préférence. J'ai du flair. D'abord, patron, je repère mes types. Les types à poules, préféremment (Bernanos, Imposture, 1927, p.477).
Prononc. et Orth.: [pʀefeʀ ɑ ̃:s]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. a) Ca 1458 preferance «supériorité» (Arnoul Greban, Mystère de la Passion, éd. O. Jodogne, 2067); b) 1469 ordre de preferance «liste de préséance» (Institution et Statuts de l'ordre de S. Michel, 1eraoût ds Ordonnances des rois de France, t.17, p.243); 2. a) 1559 [éd.] «avantage consenti à une personne plutôt qu'aux autres» (Amyot, Vies des hommes illustres Grecs et Romains, Paris, M. de Vascosan, fol. 336 ro); b) α) 1624 terme de coutume «droit d'acheter ou de racheter un héritage accordé aux seigneurs ou aux héritiers directs» (Coutumes de Rousselare ds Nouv. Coutumier gén., éd. Ch. A. Bourdot de Richebourg, t.1, p.914); β) 1671 dr. (Pomey: J'useray de mon droit, qui est de donner la preference à celuy qui me paye le premier); 3. a) α) 1611 «jugement ou sentiment par lequel on place une personne (ou une chose) au-dessus des autres`` (Cotgr.); β) 1648 par préférence à (La Rochefoucault, Lettre du 7 déc. ds OEuvres, éd. D. L. Gilbert et J. Gourdault, t.3, 1repartie, p.34); b) 1644 obtenir la préférence (Corneille, Rodogune, I, 5 ds OEuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t.4, p.445, 363). Dér. de préférer*; suff. -ence, v. -ance. Fréq. abs. littér.: 1500. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2451, b) 1413; xxes.: a) 1682, b) 2518.

Wiktionnaire

Nom commun

préférence \pʁe.fe.ʁɑ̃s\ féminin

  1. Action de préférer une personne, une chose ou une situation à une autre.
    • Juste préférence.
    • Demander, avoir, obtenir la préférence.
    • Disputer la préférence.
    • Donner, accorder la préférence.
    • Cicéron mérite la préférence sur tous les orateurs latins.
    • Si vous ne trouvez pas de votre maison plus que je vous en offre, je vous demande la préférence.
    • Si je ne trouve pas cette marchandise à meilleur marché que chez vous, je vous donnerai la préférence, vous aurez ma préférence.
    • Vous avez certaines préférences que je ne puis approuver.
  2. (Droit) (Finance) Avantages garantis à certains créanciers ou souscripteurs privilégiés.
    • Action de préférence.
  3. (Au pluriel) Marques d’affection ou d’honneur plus particulières qu’on accorde à quelqu’un.
    • Vous êtes trop accoutumé aux préférences.
    • Vous ambitionnez toujours les préférences.
  4. (Informatique) Réglage personnalisé d’un logiciel, d’un site web.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉFÉRENCE (pré-fé-ran-s') s. f.
  • 1Acte par lequel on préfère une personne, une chose à une autre. C'est par là que l'un d'eux obtient la préférence, Corneille, Rodog. I, 7. Ils se sont mis en colère pour la préférence de leurs professions, Molière, Bourg. gentilh. II, 4. Elle [la grandeur naturelle] demande une préférence d'estime ; mais les hommes n'y ont attaché aucune préférence extérieure, Pascal, Condit. des grands, II. Pour empêcher que certains greffiers ne prissent de l'argent pour cette sorte de préférence [expédier un plaideur avant l'autre], Pascal, Prov. VIII. La préférence du devoir sur l'inclination, Sévigné, 8 juin 1676. On lui donna même au prodigue la préférence sur son aîné, Massillon, Carême, Enf. prod.

    De préférence, par préférence, loc. adv. Par choix. Je me détourne des lettres où je crois qu'on m'en pourrait parler encore [des nouvelles de la cour], et je me jette avidement et par préférence sur les lettres d'affaires, Sévigné, 21 oct. 1671. Si l'on était réduit à ne conserver qu'un seul poëte parmi tous ceux que l'antiquité nous a laissés, il faudrait peut-être choisir Horace de préférence à tous les autres, D'Alembert, Éloges, Despréaux, note 28.

  • 2Préférence se dit du choix qu'on fait d'un marchand, d'un domestique, plutôt que d'un autre. Allez chez cette pauvre femme, et dites-lui que je lui veux du bien : j'ai besoin d'une femme de chambre, et je lui donnerai la préférence, Voltaire, Jeannot et Colin. Venez toujours glaner dans mes champs, accordez-moi cette préférence, Genlis, Théât. d'éduc. Ruth et Noémi, I, 3.

    Fig. Et donnez-moi la préférence, Quand il faudra vous ennuyer, Voltaire, Ép. LXIII.

  • 3Il se dit, chez une femme, d'un sentiment voisin de l'amour. Elle le traitait avec assez de préférence, Hamilton, Gramm. 7. Une préférence n'est pas de l'amour, Genlis, Thât. d'éduc. les Fausses délicatesses, I, 2.
  • 4 Terme de droit. Avantage qu'on donne à une personne sur une autre. Les biens du débiteur sont le gage commun de ses créanciers ; et le prix s'en distribue entre eux par contribution, à moins qu'il n'y ait entre les créanciers des causes légitimes de préférence, Code Nap. art. 2093. Les causes légitimes de préférence sont les priviléges et hypothèques, ib. art. 2094.
  • 5 Au plur. Marques particulières d'affection ou d'honneur accordées à quelqu'un. Vous ambitionnez toujours les préférences, Dict. de l'Académie.

HISTORIQUE

XIVe s. Et est à entendre vie parfaite en preference par temps et aage souffisant, Oresme, Eth. 21.

XVIe s. Il merite d'avoir quelque preference par dessus les autres capitaines, Amyot, Cimon et Lucul. 3. Ils firent couper les poulces aux Aeginetes, pour leur oster la preference en l'art de la marine, Montaigne, III, 108.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉFÉRENCE, s. f. (Jurisprud.) est un avantage que l’on donne à l’un de plusieurs concurrens ou contendans sur les autres.

Par exemple, en matiere bénéficiale dans les mois de rigueur, le gradué nommé le plus ancien est préféré aux autres.

En matiere civile, on préfere en général celui qui a le meilleur droit, & dans le doute, on donne la préférence à celui qui a le droit le plus apparent. C’est sur ce dernier principe qu’est fondée cette regle de droit, in pari causâ, melior est possidentis.

De même dans le doute, celui qui conteste pour éviter le dommage ou la diminution de son bien, est préférable à celui qui certat de lucro captando.

Entre créanciers hypothécaires, les plus anciens sont préférés, qui prior est tempore, potior est jure. Ce principe est observé par-tout pour la distribution du prix des immeubles.

A l’égard des meubles, il y a quelques parlemens où le prix s’en distribue par ordre d’hypotheque, quand ils sont encore entre les mains du débiteur, comme aux parlemens de Grenoble, Toulouse, Bordeaux, Bretagne & Normandie.

Mais au parlement de Paris, & dans la plûpart des provinces du royaume, où les meubles ne peuvent être suivis par hypotheque, c’est le créancier le plus diligent, c’est-à-dire le premier saisissant, qui est préféré sur le prix des meubles, à moins qu’il n’y ait déconfiture ; auquel cas, les créanciers viennent tous également par contribution au sol la livre.

L’instance qui s’instruit pour régler la distribution des deniers saisis ou provenans de la vente des meubles, s’appelle instance de préférence : c’est ordinairement le premier saisissant qui en est le poursuivant, à moins qu’il ne devienne négligent, ou suspect de collusion avec le débiteur, auquel cas un autre créancier se fait subroger à la poursuite.

Cette instance de préférence s’instruit comme l’instance d’ordre ; mais l’objet de l’un & de l’autre est fort différent, car l’instance d’ordre tend à faire distribuer le prix d’un immeuble entre les créanciers, suivant l’ordre de leurs privileges ou hypotheques, au lieu que l’instance de préférence a pour objet de faire distribuer des deniers provenans d’effets mobiliers, par priorité de saisie, ou par contribution au sol la livre. Voyez le recueil de questions de M. Bretonnier au mot meubles. Voyez aussi Créanciers, Contribution, Hypotheque, Meubles, Priorité, Saisie, Suite. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « préférence »

 Dérivé de préférer avec le suffixe -ence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « préférence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
préférence preferɑ̃s

Citations contenant le mot « préférence »

  • Il faut faire le sacrifice de ses préférences mais pas celui de ses convictions. De René Bazin
  • Dans la vie, il faut en avoir où je pense, et de préférence les siennes. De Louis Jouvet
  • Aimer c'est, finalement, faire don de nos préférences à ceux que nous préférons. De Daniel Pennac / Comme un roman
  • "Aimez-vous les uns les autres", a dit le Christ ; mais il n'a pas interdit les préférences. De Proverbe polonais
  • Dans un couple, l'un au moins doit être fidèle, de préférence l'autre. De Marcel Achard
  • L'allemand est la langue dans laquelle je me tais de préférence. De Jules Renard
  • Sur quelque préférence une estime se fonde, Et c'est n'estimer rien qu'estimer tout le monde. De Molière / Le misanthrope
  • L’indifférence comme préférence, c’est le mépris qui prend vie. De Anonyme
  • Le droit de préférence légal de l’article L. 145-46-1 du code de commerce s’impose au propriétaire bailleur, dans certaines conditions. La présente décision apprécie la marge de manœuvre dont celui-ci dispose lorsqu’il met en œuvre ce droit au profit de son locataire. , Droit de préférence légal du locataire commercial : d’utiles précisions ! - Bail | Dalloz Actualité
  • La tentation de la préférence locale dans les achats des collectivités territoriales n’est jamais bien loin. Pourtant, tout critère géographique est prohibé par les principes constitutionnels de la commande publique et par les principes de non-discrimination et de liberté de circulation énoncés dans les traités de l’Union européenne, ce qu’a rappelé le gouvernement dans une réponse ministérielle le 25 février dernier. Autrement dit, une collectivité territoriale n’a pas le droit de favoriser l’accès des entreprises locales dans l’attribution de ces contrats. La Gazette des Communes, La préférence locale pour sortir de la crise économique ?
  • LA VÉRIFICATION - Dans son interview à la presse régionale, le président de la République a fait sienne la formule forgée en 1994 par Denis Olivennes. Mais la politique menée par l'exécutif va-t-elle à l'encontre de cette étonnante préférence ? Le Figaro.fr, Emmanuel Macron a-t-il raison de critiquer la «préférence française pour le chômage» ?
  • Le gouvernement veut davantage encadrer le recours au détachement de travailleurs européens pour relancer l’emploi. L’annonce flatte la préférence nationale mais risque d’être limitée, car les véritables leviers pour protéger les salariés détachés se trouvent à Bruxelles. Alternatives Economiques, Les travailleurs détachés à l'épreuve de la préférence nationale | Alternatives Economiques
  • La question de la préférence nationale et du consommer marocain fait débat, particulièrement dans le contexte de la crise actuelle. En effet, l’Etat marocain œuvre pour l’opérationnalisation de la préférence nationale en tant que levier nodal de relance de l’économie post-Covid-19, incitant à une prise de conscience de la part des citoyens de l’importance de s’orienter vers des produits locaux. HIBAPRESS, 4 QUESTIONS A L’ÉCONOMISTE RIAD MEKOUAR : LA PRÉFÉRENCE NATIONALE ET DU CONSOMMER MAROCAIN EST-ELLE CONTRAIRE AU PRINCIPES DU LIBÉRALISME ÉCONOMIQUE OU UN RETOUR DU PROTECTIONNISME ? - HIBAPRESS
  • Casablanca – La question de la préférence nationale et du consommer marocain fait débat, particulièrement dans le contexte de la crise actuelle. En effet, l’Etat marocain oeuvre pour l’opérationnalisation de la préférence nationale en tant que levier nodal de relance de l’économie post-Covid-19, incitant à une prise de conscience de la part des citoyens de l’importance de s’orienter vers des produits locaux. MAP Express, Préférence nationale: 4 questions à l’économiste Riad Mekouar | MAP Express MAP Express

Traductions du mot « préférence »

Langue Traduction
Anglais preference
Espagnol preferencia
Italien preferenza
Allemand präferenz
Chinois 偏爱
Arabe التفضيل
Portugais preferência
Russe предпочтение
Japonais 好み
Basque lehentasun
Corse preferenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « préférence »

Source : synonymes de préférence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « préférence »

Partager