La langue française

Pré

Définitions du mot « pré »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉ, subst. masc.

A. −
1. Terrain, généralement clos, où pousse de l'herbe qui peut être pâturée sur place ou fauchée (et éventuellement séchée) pour la nourriture du bétail; p.ext., à la campagne, toute surface herbue. Beau, grand, petit pré; pré communal; pré fleuri, humide, immense, vert; fleurs, herbes, verdure des prés; arpent, coin de pré; au bord du pré; le long, au milieu des prés; dans les prés. Je pris un sentier qui rejoignait la route au delà du village, et je dépassai l'âne de la cure, qui paissait dans un pré (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p.43).Il fit le tour du pré; la barrière était à demi ouverte, à demi renversée (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p.66).Il se trouve seul avec celle-ci à retourner le foin dans un pré isolé, en bordure d'un bois (Ambrière, Gdes vac., 1946, p.202):
1. Cette fois le printemps était revenu. L'herbe des prés était d'un vert lourd, luisant, tout neuf. Des touffes de primevères le nuançaient par places de jaune pâle et, dans les creux humides, des pieds de cochléaria avaient poussé, étalaient sur les eaux leurs grappes couleur de lilas. Moselly, Terres lorr., 1907, p.96.
Pré d'embauche, d'embouche*. Pré de fauche*. Reine-des-prés*; rosé-des-prés*.
2. En partic. Pré-salé*.
B. − P. anal.
1. Vieilli. [P. allus. au Pré-aux-Clercs, près de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, où avaient lieu, au Moyen Âge, beaucoup de duels] Endroit où se déroule un duel:
2. ... une des plus fines lames de l'époque, (...) capable de se mesurer avec les épées les plus célèbres. Peut-être n'avait-il pas l'élégance insolente, la pose délibérée, la forfanterie provocatrice de tel ou tel gentilhomme renommé pour ses prouesses sur le pré, mais bien habile eût été le fer capable de pénétrer dans le petit cercle où sa garde l'enfermait. Gautier, Fracasse, 1863, p.225.
P. méton. Aller sur le pré. Se battre en duel. Il faudrait pourtant aller sur le pré, il faudrait que je me misse vis-à-vis du premier venu, il faudrait jouer ma vie contre la sienne (Musset, Conf. enf. s., 1836, p.341).J'observe en outre que M. Rochefort (...) est fort muscadin, fort misanthrope et fort impie. Il se laisse appeler «M. le comte» lorsqu'il va sur le pré (Veuillot, Odeurs de Paris, 1866, p.78).
2. Arg., vieilli
a) Le (grand) pré. La mer. Faucher le (grand) pré. Ramer sur les galères. (Ds Esn. 1966).
b) Bagne. J'en ai eu pour quinze années de pré (Sue, Myst. Paris, t.1, 1842, p.93).Aujourd'hui (...), pour un oui, pour un non, on vous flanque en prison et on vous envoie au pré pour le restant de vos jours (Ponson du Terr., Rocambole, t.3, 1859, p.446).
3. Expressions
Faire son pré carré (vieilli ou littér.). Augmenter la surface de ses terres, de son domaine. Richelieu espérait qu'à la faveur de ces événements il avancerait jusqu'au Rhin et réaliserait ce qu'il appelait son «pré carré» (Bainville, Hist. Fr., t.1, 1924, p.210).Nos paysans, proches parents des paysans bretons, se contentent d'élargir leur pré carré quand ils le peuvent. Les plus riches d'entre eux iront jusqu'à se payer une étable de bonne pierre, matériau rare dans la région (H. Bazin, Vipère, 1948, p.14).
Être mieux en terre qu'en pré. Être mieux mort que vivant. Il se consume à courir comme s'il avait de la santé à vendre. Il a ben du courage tout de même, de ne pas se plaindre! Mais, vraiment, il serait mieux en terre qu'en pré, car il souffre la passion de Dieu! (Balzac, Peau chagr., 1831, p.285).«On serait mieux en terre qu'en pré», soupirait-il. Il se plaignait de rhumatismes volants (Pourrat, Gaspard, 1931, p.193).
Rem. V. prairie rem.
Prononc. et Orth.: [pʀe]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) Ca 1100 pred «petite étendue de terre produisant de l'herbe» (Roland, éd. J. Bédier, 1334); ca 1135 pré (Couronnement Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction AB, 1014); b) 1160-74 le Pré de la Bataille (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 1516); 1617 pré «terrain sur lequel on se bat en duel» (A. d'Aubigné, Les Aventures du baron de Faeneste, livre I, chap.1 ds OEuvres, éd. E. Réaume et De Caussade, t.2, p.385); 2. 1821 arg. voyager pour le pré «être mené au bagne» (Ansiaume, Arg. bagne Brest, fo15 vo, § 475). Du lat. pratum «pré». Fréq. abs. littér.: 1693. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1803, b) 2635; xxes.: a) 3018, b) 2433.

Wiktionnaire

Nom commun

pré \pʁe\ masculin

  1. (Agronomie) (Biogéographie) (Écologie) Champ où pousse de l’herbe (naturelle ou cultivée), où l’on recueille du foin, ou qui sert au pâturage.
    • Un bon terrain peut fournir jusqu’à cent milliers de betteraves par hectare, j’en ai même récolté jusqu’à cent vingt sur un pré nouvellement défriché, […]. — (Jean-Antoine Chaptal, Mémoire sur le sucre de betterave, Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 1, 1818 (pp. 347-388))
    • Le Caux est une terre à blé, mais la vallée verdoyante du Bray est un immense et magnifique pâturage où un élevage intensif se pratique dans des prés incomparables. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Lieu où a lieu un duel.
    • Aller sur le pré, se rendre sur le pré, se retrouver sur le pré, cela signifie se battre en duel.
  3. (Archaïsme) Bagne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PRÉ. n. m.
Terre où l'on recueille du foin, ou qui sert au pâturage. Pré vert. Pré fleuri. La verdure, les fleurs des prés. Faucher un pré. Les chevaux, les bœufs paissent dans les prés. Tous ses prés ont été noyés par le débordement de la rivière. Aller, se rendre, se retrouver sur le pré, Se battre en duel.

PRÉ-SALÉ. Voyez ce mot à son ordre alphabétique.

Littré (1872-1877)

PRÉ (pré) s. m.
  • 1Terre à foin ou à pâturage. Un ruisseau qui, sur la molle arène, Dans un pré plein de fleurs lentement se promène, Boileau, Art p. I. Les prés et les bois de bonne qualité sont de tous les biens ceux qui exigent le moins de soins et de frais, Genlis, Maison rust. t. I, p. 18.

    Fig. Le pré valait-il la fauchure ? [Le jeu valait-il la chandelle ?], Piron, les Misères de l'amour.

    Vert comme pré, très vert.

    Prés salés, prés situés au bord de la mer et ayant une saveur salée excitant l'appétit des animaux et donnant à la chair, au lait, au beurre un goût particulier qui les fait rechercher. La chair du mouton n'est nulle part aussi bonne que dans les pacages ou prés salés, Buffon, Quadrup. t. I, p. 241.

    Pré-salé, voy. ce mot à son rang.

    Fig. Faire son pré carré, s'arrondir, en parlant d'un propriétaire qui accroît son domaine, d'un prince qui gagne des territoires. Sérieusement, monseigneur, le roi devrait un peu songer à faire son pré carré, Vauban, Lett. à Louvois, 19 janv. 1673, dans Journ. des Débats, 27 avr. 1862. Prêchez toujours [au roi] la quadrature, non pas du cercle, mais du pré ; c'est une belle et bonne chose que de pouvoir tenir son fait des deux mains…, Vauban, Lett. à Louvois, dans Revue des Deux-Mondes, 1862, 1er févr. p. 633.

  • 2Pré aux Clercs, nom d'une plaine qui s'étendait dans une partie de l'enceinte actuelle de Paris, où se trouve maintenant le faubourg Saint-Germain : c'était le rendez-vous ordinaire des étudiants, et le lieu où se vidaient les duels.

    Fig. et par allusion au Pré aux Clercs, pré, lieu assigné pour un duel. Il est resté sur le pré. Nous vidons sur le pré l'affaire sans témoins, Corneille, Ment. IV, 1. Je vous crois trop bon sens pour lui faire un appel ; Ésope sur le pré serait un beau spectacle ! Boursault, Fabl. d'Ésope, IV, 1.

    Fig. Sur le pré, au moment de la décision. Il fallait, pour embrasser ce parti de se passer du parlement, plus de nerf que la nature n'en avait mis en lui [le duc d'Orléans], plus d'assurance par soi-même et sur le pré qu'il n'était en lui de le faire, Saint-Simon, 399, 192.

PROVERBES

Il vaut mieux en terre qu'en pré, se dit d'un vieil avare, d'une personne inutile, nuisible, dont la mort serait un soulagement.

Épargne de bouche vaut rente de pré, c'est-à-dire économiser sur les dépenses de table est un bon revenu, les prés étant le bien-fonds dont le revenu est le plus assuré.

HISTORIQUE

XIe s. Tout [il] l'abat mort al pred sur l'herbe drue, Ch. de Rol. CII. Il l'abat mort devant lui en la prée, ib. CV.

XIIe s. [Ces cheveux]… du chief [de la tête de] la reïne furent, Onques en autre pré ne crurent, la Charrette, v. 1417.

XIIIe s. Marli, Montmorenci et Conflans, en la prée, Berte, LXXXII. Mout [nous] sommes en bel pré mis de pauvre bruiere, ib. CXXX. Biauté se puet trop poi garder : Tantost a faite sa vesprée Com les florettes en la prée, la Rose, 8369.

XVe s. Cependant sourdit grand different entre le seigneur Ludovic et Robert de Sainct Severin… et demeura le pré [la place, l'avantage] au seigneur Ludovic, Commines, VII, 2.

XVIe s. Il vient comme pluye agreable Tombant sur prez fauchez, Marot, IV, 298. Je le mene sur le pré…, D'Aubigné, Faen. I, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉ, s. m. (Economie rustiq.) s’entend de toutes sortes de terres qui donnent de l’herbe pour nourrir les bestiaux. On en distingue de deux especes, les hauts prés ou secs, & les bas prés ou humides. On y seme de l’herbe ordinaire, du sainfoin, & de la luzerne ou bourgogne. Voyez tous ces mots à leur article.

Quand on ensemence un pré, on y seme moitié avoine, qui dès la premiere année dédommage de la dépense qu’on y a faite. Il n’y faut souffrir aucuns bestiaux cette année-là, les racines étant trop tendres ; & on le fera sarcler pour ôter les mauvaises herbes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pré »

Berry, prée ; provenç. prat ; espagn. prado ; ital. prato ; du lat. pratum. Les étymologistes latins le regardent comme une syncope de paratum, la chose prête ; mais cette étymologie n'est soutenue ni par la forme ni par le sens ; et l'origine de pratum reste obscure. Pré, au masculin, représente pratum ; prée, au féminin, représente le pluriel neutre prata, suivant l'usage de la langue, qui, du pluriel des noms neutres, faisait des féminins singuliers. Prée s'est conservé dans le Berry et dans quelques noms propres, comme la Prée Vallée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin pratum (« pré »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pré pre

Citations contenant le mot « pré »

  • Epargne de bouche vaut rente de pré. De Dicton français
  • Ils étaient tous présents, ou pratiquement tous. Sur un effectif sénior de quelque quarante joueurs pour deux équipes, ils étaient trente-huit à répondre à l’appel de leurs entraîneurs. C’est remarquable pour une reprise, d’autant qu’en période de vacances, beaucoup pensent encore à la vie de château sur le sable de la grande bleue. François Maurin ou Sébastien Lemoine, et Momo Boutaleb, les entraîneurs et coaches des deux équipes, engagées en championnat de Régional 2 et de Départementale 1, n’ont guère eu à solliciter toute la troupe pour venir se décrasser lors des premiers rassemblements qui se sont déroulés à la plaine Mayrevieille de Carcassonne. Dès le début du mois d’août, le TFC reprendra ses habitudes au stade de l’Aiguille. ladepeche.fr, Trèbes : les footballeurs sur le pré - ladepeche.fr
  • Qu'il s'agisse de traiter le Covid-19 ou de le prévenir, les recherches foisonnent et avancent vite LExpress.fr, La moitié de la population posséderait une immunité au Covid-19 pré-existante - L'Express
  • Les internes en médecin présents dans le Gers se voient offrir l’entrée. Pour le conseiller départemental Jérôme Samalens, "cela participe de l’action #dites32, qui vise à constituer un réseau en brassant médecins aguerris ou débutants. Et à montrer que même si le Gers est un territoire rural, c’est un territoire moderne pour la pratique médicale." Déjà les professionnels locaux et venus des zones limitrophes montrent leur intérêt. "On invite aussi les Maisons de santé, les professionnels du paramédical, etc." insiste Arnauld Cabelguenne. Et comme l’université d’été est aussi l’occasion de se détendre, et qu’on est dans le Gers, des visites culturelles et de bonnes choses à manger sont au programme pour les participants. "On a la volonté de montrer un territoire dynamique, mobilisé pour son système de santé", précise Arnauld Cabelguenne. ladepeche.fr, Santé : le futur est dans le pré - ladepeche.fr
  • (AOF) - Les bourses américaines sont attendues en légère hausse à l'ouverture ce mercredi. En attendant la décision de la Fed sur sa politique monétaire en fin de journée, les investisseurs ont de quoi patienter avec les nombreux résultats d'entreprises: General Motors, General Electric, Anthem ou encore Visa ont ainsi publié des résultats meilleurs que prévu, relayant temporairement les données sur le covid au second plan. A noter également que le déficit commercial des Etats-Unis s'est amélioré au mois de juin. En pré-séance, les futures sur le Dow Jones gagnent 0,16% et ceux sur le Nasdaq, 0,48%. Capital.fr, Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Salve de résultats d'entreprises en attendant la Fed - Capital.fr
  • Et aussi, rencontres de danses Forro-Trad-Tango les 7 et 8 août (pré-soirée coinche le 6). Il y aura un bar, un parquet, de quoi faire DJ.Auberge espagnole à midi. Repas végétariens les soirs. Pour dormir : tente au camping, camion dans le champ parking. ladepeche.fr, Morlhon-le-Haut. La fiesta au mois d’août au Pré grand - ladepeche.fr
  • C’est dans un climat teinté d’émotion que les rugbymen de la SAC ont retrouvé la pelouse du stade Jean-Trillo pour une première séance d’entraînement à laquelle Marc Dauzac était venu assister, l’occasion d’un passage de témoin plein d’émotion de l’ancien président à son successeur Lionel Pitton. ladepeche.fr, Condom. Les joueurs de la SAC de retour sur le pré - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « pré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pré »

Langue Traduction
Anglais pre
Espagnol pre
Italien pre
Allemand vor
Chinois 预先
Arabe قبل
Portugais pré
Russe до
Japonais プレ
Basque pre
Corse pre
Source : Google Translate API

Synonymes de « pré »

Source : synonymes de pré sur lebonsynonyme.fr

Pré

Retour au sommaire ➦

Partager