La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gazon »

Gazon

Variantes Singulier Pluriel
Masculin gazon gazons

Définitions de « gazon »

Trésor de la Langue Française informatisé

GAZON, subst. masc.

A. − Herbe très courte et très fine. Gazon anglais, épais, fin; tondre le gazon.
1. [En parlant d'un paysage naturel] Butte, colline, rive, talus de gazon. Des arbres malades et malsains y ombragent de petites prairies tapissées d'un gazon dru comme celui d'un cimetière (Hugo, Rhin,1842, p. 169).Une terre froide, humide, tourbeuse, sombre, mais couverte d'un gazon court, vert comme l'émeraude (Gobineau, Pléiades,1874, p. 226).J'avais marché depuis le matin sur ce gazon ras, fin et souple comme un tapis, qui pousse au bord de l'abîme sous le vent salé du large (Maupass, Contes et nouv., t. 2, Miss Harriet, 1883, p. 863).
2. [En parlant d'une surface cultivée] Un banc, un carré de gazon; une allée, une bande, une plate-bande de gazon. Un jeune paysan s'était élancé dans l'appartement, l'avait prise dans ses bras, et, avec une force et une adresse surhumaines, l'avait transportée sur le gazon de la pelouse, où elle s'était évanouie (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 452).Ses jardiniers ratissaient les allées du parc, arrosaient le gazon des pelouses (Sandeau, Sacs,1851, p. 8).Une odeur de gazon écrasé traîne sur la pelouse, non fauchée, épaisse, que les jeux, comme une lourde grêle, ont versée en tous sens (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 33).
Une pelouse de gazon. Au lieu de pavés à moitié cachés par l'herbe, s'étendait une pelouse de gazon, dont les plaques avaient été posées le matin même (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 44).Une petite pelouse de merveilleux gazon anglais (Morand, Londres,1933, p. 130).
En partic. (Motte de) gazon. Motte de terre carrée couverte de gazon que l'on découpe à la pelle, soit pour faire des pelouses artificielles, soit pour construire des cabanes, des digues, des rives, etc. Il faut porter là des gazons (Ac.); tailler des mottes de gazon. Je me souviens qu'il apportait sans cesse de la terre et du gazon dans des brouettes (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 227).C'est dans le talus d'un ravin qu'ils ont creusé leurs cavernes. Ils les ont fermées par des murs en mottes de gazon (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 21) :
1. La couverture typique d'un toit norvégien était donc la motte de gazon où la flore locale se développait librement et où venaient brouter les moutons. Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 105.
Lever, tirer des gazons. Je flâne sous des arbres rabougris de vergers, où des hommes lèvent des carrés de gazon, qu'ils chargent sur des charrettes (Goncourt, Journal,1870, p. 667).Lui apportant les mottes de gazon levées à la pelle dans le fossé (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 71).
3. Au fig., fam., vieilli. Cheveux. Et celui qui est là sur notre gauche, avec son gazon sur l'oreille (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 280).C'était un vieux garçon surmonté d'un gazon jaunâtre (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 417).
B. − P. méton. Surface couverte d'herbe courte et fine. Synon. pelouse.Les enfants piétinent les gazons, cassent les branches des arbres (Gide, Journal,1942, p. 113) :
2. J'étais si surpris, si ému, que j'ai traversé la pelouse pour gagner l'avenue − ce joli gazon anglais auquel M. le comte tient tant, et qui doit garder maintenant la trace de mes gros souliers. Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1110.
Prononc. et Orth. : [gɑzɔ ̃]. Mais [a] ds Dub., Lar. Lang. fr. et à titre de var. ds Warn. 1968. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1178 wason « motte de terre couverte d'herbe » (Renart, éd. M. Roques, 12977); 1213 gason « id. » (Faits des Romains, éd. L. F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 152, 17); 2. fin xives. wason « herbe courte et fine » (J. Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, t. 1, § 32, p. 59); 3. a) xviiies. gazon « perruque » (Chanson des disgrâces de porter perruques ds DG), [hapax]; b) 1842 (Reybaud, loc. cit.). De l'a. b. frq. *waso « motte de terre revêtue d'herbe », cf. a. h. all. waso « id. » (Graff), m. néerl. wase « id. » (Verdam), all. Rasen, Wasen « gazon ». Le mot a été introduit dans la Galloromania comme terme juridique de l'investiture. Les Francs avaient l'habitude d'offrir une paire de gants (v. gant) et un morceau de gazon découpé en symbole de la remise d'une terre (Du Cange, t. 4, p. 412c, s.v. investitura; v. aussi DEAF col. 349-351. Fréq. abs. littér. : 1 189. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 646, b) 2 460; xxes. : a) 961, b) 901. Bbg. Arickx(I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. ling. Gand. 1972, no3, p. 131. - Quem. DDL t. 10. - Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 126. - Walt. 1885, p. 97.

Wiktionnaire

Adjectif - français

gazon \ɡa.zɔ̃\ ou \ɡɑ.zɔ̃\ invariable

  1. De la couleur du vert de l'herbe. #3A9D23

Nom commun - français

gazon \ɡa.zɔ̃\ ou \ɡɑ.zɔ̃\ masculin

  1. (Botanique) Végétation courte de plantes herbacées.
    • Après la fauchaison, l’ivraie repousse de jeunes tiges, et si, dans les terres médiocres, elle ne donne pas d’abondantes coupes, elle talle du moins beaucoup, s’empare rapidement du sol, et le couvre d’un très bon gazon ; […]. — (Principes d’agriculture et d’hygiène vétérinaire, par Jean-Henri Magne, 2e édition refondue, Paris : chez Labé & Lyon : chez Charles Savy jeune, 1845, page 184)
    • La noirceur de la tourbe et des basaltes est coupée par des taches d’un gazon vert et abondant qui, bien que coriace, sert cependant de nourriture à près de 200.000 moutons sauvages, venus on ne sait d’où. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Notons que certaines landes soumises au pacage (…) présentent de vastes zones nues dont le gazon ras est essentiellement constitué par des Hémicryptophytes et des Chaméphytes à tige plus ou moins décombante. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 126)
  2. (Jardinage) Herbe courte et fine, le plus souvent en parlant des graminées et spécialement un mélange de ray-grass anglais, de fétuques et d’agrostis.
    • Ce jardin était silencieux, avec ses allées tombales, ses peupliers étêtés, ses gazons piétinés, à moitié morts. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Soigner son gazon équivaut à prendre soin de son corps, le plus souvent masculin, dont il faut surveiller tout ce qui dépasse : il faut tailler son gazon comme les cheveux, la barbe ou la moustache d’un homme – qui doivent être entretenus, coupés, impeccables.Better Homes & Garden compare une pelouse qui n’as pas été tondue à un homme qui ne s’est pas rasé.— (Beatriz Colomina, La pelouse américaine en guerre : De Pearl Harbor à la Crise des Missiles, décembre 2011, page 48)
  3. (Spécialement) (Histoire) Épaisseur de la végétation, feuilles et racines, qui pouvait être soumis à l’essartage.
    • […] ; à quoi Sa Sérénissime Éminence voulant pourvoir, fait défense sérieuse à tous un chacun de sartager les voies herdales et aisances communes, comme aussi de faire fendre ni labourer en aucune manière le gazon commun, sans enseignement et permission expresse compétente, à peine d’une amende de dix florins d'or pour chaque fois, […]. — (« Ordonnance du prince-évêque de Liège Jean-Théodore de Bavière, le 9 décembre 1762 », en recueil dans le Cartulaire de la commune de Fosses, recueilli et annoté par Jules Borgnet, Namur : chez Ad. Wesmael fils, 1867)
  4. (Spécialement) (Vosges) Couverture herbeuse des chaumes.
    • (Toponymie) Le Gazon du Faing
  5. (Par métonymie) Surface couverte de cette herbe.
    • L’été on adore se coucher au soleil sur le gazon.
    • Une surface solide, mais doucement humectée et qui ressemblait particulièrement à du velours vert de Gênes. C'était évidement du gazon, mais un gazon comme nous n'en voyons guère qu'en Angleterre, aussi court, aussi épais, aussi uni, et aussi brillant de couleur. — (Edgar Poe, Le cottage Landor, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Aussi, je me cachai derrière la première, à l’angle de la rue, dotée d’un gazon envahi par les mauvaises herbes et d’un grand lantana aux fleurs rouge et jaune couvertes de poussière qui luttait sur la façade contre un chèvrefeuille. — (Raymond Chandler, L’homme qui aimait les chiens, traduction de Michel Philip et Andrew Poirier, dans Les ennuis, c'est mon problème)
  6. (Jardinage) Motte ou plaque de terre couverte d’herbe que l’on découpe à la bêche ou avec une machine et qui sert à recouvrir une surface dépourvue de végétation.
    • Dans une fente de la montagne se trouve un pauvre petit coin de verdure, au milieu duquel on aperçoit une demi-douzaine de huttes en terre couvertes de gazon : ce sont les habitations des insulaires. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 40)
    • Pour une trentaine de sous, on achetait un lapin aux éclusiers et on le fricassait en chemin, sur un coupon garni de gazon et de pierres. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Gazons plaqués ou gazons de placage. — Motte de gazon.
  7. (Familier) (Vieilli) Chevelure.
    • En me voyant entièrement chauve, je ne pus m’empêcher de m'écrier : "Ah ! Mon Dieu ! Que je suis laid, comme ça…! Je ne peux pas me présenter devant ma future avec cette infirmité !". […] Je ne rêvai que gazon toute la nuit…, qui me parut interminable. — (Hugues Bouffé, Mes souvenirs, 1800-1880, Dentu, Paris, 1880)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAZON. n. m.
Herbe courte et menue. Il se dit, par extension, de la Terre qui est couverte de cette herbe. Semer du gazon. Gazon épais, touffu. Gazon fleuri. Un lit de gazon. Au pluriel, il se dit des Mottes de terre carrées et couvertes d'herbe courte et menue dont on se sert pour faire des gazons artificiels. Lever des gazons. Il faut porter là des gazons.

Littré (1872-1877)

GAZON (ga-zon) s. m.
  • 1Herbe courte et menue. Tondre le gazon. Sur un lit de gazon, de faiblesse étendu, Il semblait déplorer ce qu'il avait perdu, Corneille, Rodog. v, 4. Souvent, dans le secret de l'ombre et du silence, Du gazon d'un cercueil la prière s'élance, Et trouve l'espérance à côté de la mort, Lamartine, Méd. II, 5. La lune se balance aux bords de l'horizon ; Ses rayons affaiblis dorment sur le gazon, Lamartine, ib. I, 15.

    Gazon d'olympe, un des noms vulgaires de la statice armérie (plombaginacées), dite aussi statice à gazon, gazon de montagne, gazon d'Espagne.

    Gazon anglais, un des noms vulgaires de l'ivraie vivace, qui est un très bon fourrage.

    Gazon d'Angleterre, la phléole des prés, le paturin trivial, et la saxifrage hypnoïde ou saxifrage mousseuse ; cette dernière, qui habite l'Europe australe, est appelée encore gazon turc.

    Gazon d'argent, nom vulgaire du céraïste tomenteux ou céraïste cotonneux de certains auteurs. Gazon de chat, la germandrée maritime. Gazon de Mahon, la julienne de Chio, dite aussi giroflée de Mahon. Gazon d'or, la vermiculaire brûlante et l'orpin anglais. Gazon du Parnasse, la convallaire bifoliée et la parnassie palustre, Legoarant

  • 2Terre couverte de gazon. Les villageois dansent sur le gazon. Gazons entrecoupés de ruisseaux et d'ombrages, Seuil antique où mon père, adoré comme un roi, Comptait ses gras troupeaux rentrant des pâturages…, Lamartine, Méd. II, 15.
  • 3 Terme de fortification. Revêtement d'un parapet.
  • 4 Au plur. Mottes de terre carrées et couvertes de gazon, dont on se sert pour faire des gazons artificiels. Lever des gazons.

    Gazons plaqués, ceux qui se composent de tranches taillées. dans un autre gazon.

  • 5Gazon se dit quelquefois, par plaisanterie, de la perruque d'un chauve, ou des cheveux très rares qui restent sur sa tête.

HISTORIQUE

XVe s. Si convint les chevaux manger terre pour [au lieu de] la wason, ou bruyeres, ou feuilles d'arbres, Froissart, I, I, 38.

XVIe s. Desguisez en païsans, et portans le gason sur le col… Le Verger et les siens, aians posé leurs gasons près de la porte, s'elancent dedans…, D'Aubigné, Hist. III, 415.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gazon »

(1178) wason (variante régionale) ; (1213) gason. Du vieux-francique *waso « motte de terre revêtue d'herbe[1] » ; apparenté à vase → voir waas, « nappe de brume » en néerlandais, ooze, « boue, bourbe » en anglais, Wiese « prairie, pré » en allemand
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, wazon ; aragonais et crémonais, gason ; bas-lat. guaso, waso ; de l'anc. h. allem. waso ; allem. mod. Wasen, gazon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gazon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gazon gazɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « gazon » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « gazon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gazon »

  • Le printemps c’est quand la neige fond et qu’elle repousse en gazon.
    Paroles d’enfant
  • Comment réussit-on à installer une pancarte Défense de marcher sur le gazon ?
    Jean-Loup Chiflet — Réflexions faites... et autres libres pensées
  • Pour les banlieusards, le printemps n’est vraiment au rendez-vous que lorsqu’ils sont éveillés pour la première fois par une tondeuse à gazon.
    Anonyme
  • Les deux caractéristiques essentielles de l’Anglais sont l’humour et le gazon. Sans humour et sans gazon, l’Anglais s’étiole et se fane et devient creux comme un concerto de Schönberg.
    Pierre Desproges — Fonds de tiroir
  • Pour la retraite, la plume est moins utile que la tondeuse à gazon.
    Daniel Pennac — La Fée carabine
  • Les admirations de bien des gens donnent la mesure de leur taille. Ils admirent ce qui les dépasse comme le gazon la pâquerette.
    Alfred Capus — Les Pensées
  • Un jour d’été parfait c’est un jour où le soleil brille, où une légère brise souffle, où les oiseaux chantent et où la tondeuse à gazon est en panne.
    James Dent
  • Rien de plus agréable qu’un gazon bien entretenu. Or, la tonte produit des déchets qu’il est désormais interdit de brûler. La première option qui vient à l’esprit, c’est bien entendu la déchetterie. Mais c’est loin d’être votre seule option !
    Femme Actuelle — Que faire des déchets de tonte de gazon ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Une bande de gazon de dix mètres de long sur deux mètres de large, soit 20 m2, a été découpée.
    Mais qui a donc pu découper le gazon du tout nouveau terrain synthétique de Craon ? | Haut Anjou
  • Le secret d'un gazon anglais : vous semez et vous laissez pleuvoir pendant sept siècles.
    André Maurois
Voir toutes les citations du mot « gazon » →

Traductions du mot « gazon »

Langue Traduction
Anglais grass
Espagnol césped
Italien erba
Allemand gras
Chinois
Arabe نجيل
Portugais relva
Russe трава
Japonais
Basque belarra
Corse erba
Source : Google Translate API

Synonymes de « gazon »

Source : synonymes de gazon sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot gazon au Scrabble ?

Nombre de points du mot gazon au scrabble : 15 points

Gazon

Retour au sommaire ➦