La langue française

Gazon

Sommaire

  • Définitions du mot gazon
  • Étymologie de « gazon »
  • Phonétique de « gazon »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gazon »
  • Citations contenant le mot « gazon »
  • Images d'illustration du mot « gazon »
  • Traductions du mot « gazon »
  • Synonymes de « gazon »

Définitions du mot gazon

Trésor de la Langue Française informatisé

GAZON, subst. masc.

A. − Herbe très courte et très fine. Gazon anglais, épais, fin; tondre le gazon.
1. [En parlant d'un paysage naturel] Butte, colline, rive, talus de gazon. Des arbres malades et malsains y ombragent de petites prairies tapissées d'un gazon dru comme celui d'un cimetière (Hugo, Rhin,1842, p. 169).Une terre froide, humide, tourbeuse, sombre, mais couverte d'un gazon court, vert comme l'émeraude (Gobineau, Pléiades,1874, p. 226).J'avais marché depuis le matin sur ce gazon ras, fin et souple comme un tapis, qui pousse au bord de l'abîme sous le vent salé du large (Maupass, Contes et nouv., t. 2, Miss Harriet, 1883, p. 863).
2. [En parlant d'une surface cultivée] Un banc, un carré de gazon; une allée, une bande, une plate-bande de gazon. Un jeune paysan s'était élancé dans l'appartement, l'avait prise dans ses bras, et, avec une force et une adresse surhumaines, l'avait transportée sur le gazon de la pelouse, où elle s'était évanouie (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 452).Ses jardiniers ratissaient les allées du parc, arrosaient le gazon des pelouses (Sandeau, Sacs,1851, p. 8).Une odeur de gazon écrasé traîne sur la pelouse, non fauchée, épaisse, que les jeux, comme une lourde grêle, ont versée en tous sens (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 33).
Une pelouse de gazon. Au lieu de pavés à moitié cachés par l'herbe, s'étendait une pelouse de gazon, dont les plaques avaient été posées le matin même (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 44).Une petite pelouse de merveilleux gazon anglais (Morand, Londres,1933, p. 130).
En partic. (Motte de) gazon. Motte de terre carrée couverte de gazon que l'on découpe à la pelle, soit pour faire des pelouses artificielles, soit pour construire des cabanes, des digues, des rives, etc. Il faut porter là des gazons (Ac.); tailler des mottes de gazon. Je me souviens qu'il apportait sans cesse de la terre et du gazon dans des brouettes (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 227).C'est dans le talus d'un ravin qu'ils ont creusé leurs cavernes. Ils les ont fermées par des murs en mottes de gazon (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 21) :
1. La couverture typique d'un toit norvégien était donc la motte de gazon où la flore locale se développait librement et où venaient brouter les moutons. Lowie, Anthropol. cult.,1936, p. 105.
Lever, tirer des gazons. Je flâne sous des arbres rabougris de vergers, où des hommes lèvent des carrés de gazon, qu'ils chargent sur des charrettes (Goncourt, Journal,1870, p. 667).Lui apportant les mottes de gazon levées à la pelle dans le fossé (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 71).
3. Au fig., fam., vieilli. Cheveux. Et celui qui est là sur notre gauche, avec son gazon sur l'oreille (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 280).C'était un vieux garçon surmonté d'un gazon jaunâtre (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 417).
B. − P. méton. Surface couverte d'herbe courte et fine. Synon. pelouse.Les enfants piétinent les gazons, cassent les branches des arbres (Gide, Journal,1942, p. 113) :
2. J'étais si surpris, si ému, que j'ai traversé la pelouse pour gagner l'avenue − ce joli gazon anglais auquel M. le comte tient tant, et qui doit garder maintenant la trace de mes gros souliers. Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1110.
Prononc. et Orth. : [gɑzɔ ̃]. Mais [a] ds Dub., Lar. Lang. fr. et à titre de var. ds Warn. 1968. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1178 wason « motte de terre couverte d'herbe » (Renart, éd. M. Roques, 12977); 1213 gason « id. » (Faits des Romains, éd. L. F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 152, 17); 2. fin xives. wason « herbe courte et fine » (J. Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, t. 1, § 32, p. 59); 3. a) xviiies. gazon « perruque » (Chanson des disgrâces de porter perruques ds DG), [hapax]; b) 1842 (Reybaud, loc. cit.). De l'a. b. frq. *waso « motte de terre revêtue d'herbe », cf. a. h. all. waso « id. » (Graff), m. néerl. wase « id. » (Verdam), all. Rasen, Wasen « gazon ». Le mot a été introduit dans la Galloromania comme terme juridique de l'investiture. Les Francs avaient l'habitude d'offrir une paire de gants (v. gant) et un morceau de gazon découpé en symbole de la remise d'une terre (Du Cange, t. 4, p. 412c, s.v. investitura; v. aussi DEAF col. 349-351. Fréq. abs. littér. : 1 189. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 646, b) 2 460; xxes. : a) 961, b) 901. Bbg. Arickx(I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. ling. Gand. 1972, no3, p. 131. - Quem. DDL t. 10. - Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 126. - Walt. 1885, p. 97.

Wiktionnaire

Nom commun

gazon \ɡa.zɔ̃\ ou \ɡɑ.zɔ̃\ masculin

  1. (Botanique) Végétation courte de plantes herbacées.
    • Après la fauchaison, l’ivraie repousse de jeunes tiges, et si, dans les terres médiocres, elle ne donne pas d’abondantes coupes, elle talle du moins beaucoup, s'empare rapidement du sol, et le couvre d'un très bon gazon ; […]. — (« Lolium (L.) », dans Principes d'agriculture et d'hygiène vétérinaire, par Jean-Henri Magne, 2e édition refondue, Paris : chez Labé & Lyon : chez Charles Savy jeune, 1845, p. 184)
    • La noirceur de la tourbe et des basaltes est coupée par des taches d’un gazon vert et abondant qui, bien que coriace, sert cependant de nourriture à près de 200.000 moutons sauvages, venus on ne sait d’où. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Notons que certaines landes soumises au pacage (…) présentent de vastes zones nues dont le gazon ras est essentiellement constitué par des Hémicryptophytes et des Chaméphytes à tige plus ou moins décombante. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 126)
  2. (Jardinage) Herbe courte et fine, le plus souvent en parlant des graminées et spécialement un mélange de ray-grass anglais, de fétuques et d’agrostis.
    • Ce jardin était silencieux, avec ses allées tombales, ses peupliers étêtés, ses gazons piétinés, à moitié morts. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Soigner son gazon équivaut à prendre soin de son corps, le plus souvent masculin, dont il faut surveiller tout ce qui dépasse : il faut tailler son gazon comme les cheveux, la barbe ou la moustache d’un homme – qui doivent être entretenus, coupés, impeccables.Better Homes & Garden compare une pelouse qui n’as pas été tondue à un homme qui ne s’est pas rasé.— (Beatriz Colomina, La pelouse américaine en guerre : De Pearl Harbor à la Crise des Missiles, décembre 2011, page 48)
  3. (Spécialement) (Histoire) Épaisseur de la végétation, feuilles et racines, qui pouvait être soumis à l’essartage.
    • […] ; à quoi Sa Sérénissime Éminence voulant pourvoir, fait défense sérieuse à tous un chacun de sartager les voies herdales et aisances communes, comme aussi de faire fendre ni labourer en aucune manière le gazon commun, sans enseignement et permission expresse compétente, à peine d’une amende de dix florins d'or pour chaque fois, […]. — (« Ordonnance du prince-évêque de Liège Jean-Théodore de Bavière, le 9 décembre 1762 », en recueil dans le Cartulaire de la commune de Fosses, recueilli et annoté par Jules Borgnet, Namur : chez Ad. Wesmael fils, 1867)
  4. (Par métonymie) Surface couverte de cette herbe.
    • L’été on adore se coucher au soleil sur le gazon.
    • Une surface solide, mais doucement humectée et qui ressemblait particulièrement à du velours vert de Gênes. C'était évidement du gazon, mais un gazon comme nous n'en voyons guère qu'en Angleterre, aussi court, aussi épais, aussi uni, et aussi brillant de couleur. — (Edgar Poe, Le cottage Landor, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Aussi, je me cachai derrière la première, à l'angle de la rue, dotée d'un gazon envahi par les mauvaises herbes et d'un grand lantana aux fleurs rouge et jaune couvertes de poussière qui luttait sur la façade contre un chèvrefeuille. — (Raymond Chandler, L'homme qui aimait les chiens, traduction de Michel Philip et Andrew Poirier, dans Les ennuis, c'est mon problème)
  5. (Jardinage) Motte ou plaque de terre couverte d’herbe que l’on découpe à la bêche ou avec une machine et qui sert à recouvrir une surface dépourvue de végétation.
    • Dans une fente de la montagne se trouve un pauvre petit coin de verdure, au milieu duquel on aperçoit une demi-douzaine de huttes en terre couvertes de gazon : ce sont les habitations des insulaires. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 40)
    • Pour une trentaine de sous, on achetait un lapin aux éclusiers et on le fricassait en chemin, sur un coupon garni de gazon et de pierres. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Gazons plaqués ou gazons de placage. — Motte de gazon.

Adjectif

gazon \ɡa.zɔ̃\ ou \ɡɑ.zɔ̃\ invariable

  1. De la couleur du vert de l'herbe. #3A9D23
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAZON. n. m.
Herbe courte et menue. Il se dit, par extension, de la Terre qui est couverte de cette herbe. Semer du gazon. Gazon épais, touffu. Gazon fleuri. Un lit de gazon. Au pluriel, il se dit des Mottes de terre carrées et couvertes d'herbe courte et menue dont on se sert pour faire des gazons artificiels. Lever des gazons. Il faut porter là des gazons.

Littré (1872-1877)

GAZON (ga-zon) s. m.
  • 1Herbe courte et menue. Tondre le gazon. Sur un lit de gazon, de faiblesse étendu, Il semblait déplorer ce qu'il avait perdu, Corneille, Rodog. v, 4. Souvent, dans le secret de l'ombre et du silence, Du gazon d'un cercueil la prière s'élance, Et trouve l'espérance à côté de la mort, Lamartine, Méd. II, 5. La lune se balance aux bords de l'horizon ; Ses rayons affaiblis dorment sur le gazon, Lamartine, ib. I, 15.

    Gazon d'olympe, un des noms vulgaires de la statice armérie (plombaginacées), dite aussi statice à gazon, gazon de montagne, gazon d'Espagne.

    Gazon anglais, un des noms vulgaires de l'ivraie vivace, qui est un très bon fourrage.

    Gazon d'Angleterre, la phléole des prés, le paturin trivial, et la saxifrage hypnoïde ou saxifrage mousseuse ; cette dernière, qui habite l'Europe australe, est appelée encore gazon turc.

    Gazon d'argent, nom vulgaire du céraïste tomenteux ou céraïste cotonneux de certains auteurs. Gazon de chat, la germandrée maritime. Gazon de Mahon, la julienne de Chio, dite aussi giroflée de Mahon. Gazon d'or, la vermiculaire brûlante et l'orpin anglais. Gazon du Parnasse, la convallaire bifoliée et la parnassie palustre, Legoarant

  • 2Terre couverte de gazon. Les villageois dansent sur le gazon. Gazons entrecoupés de ruisseaux et d'ombrages, Seuil antique où mon père, adoré comme un roi, Comptait ses gras troupeaux rentrant des pâturages…, Lamartine, Méd. II, 15.
  • 3 Terme de fortification. Revêtement d'un parapet.
  • 4 Au plur. Mottes de terre carrées et couvertes de gazon, dont on se sert pour faire des gazons artificiels. Lever des gazons.

    Gazons plaqués, ceux qui se composent de tranches taillées. dans un autre gazon.

  • 5Gazon se dit quelquefois, par plaisanterie, de la perruque d'un chauve, ou des cheveux très rares qui restent sur sa tête.

HISTORIQUE

XVe s. Si convint les chevaux manger terre pour [au lieu de] la wason, ou bruyeres, ou feuilles d'arbres, Froissart, I, I, 38.

XVIe s. Desguisez en païsans, et portans le gason sur le col… Le Verger et les siens, aians posé leurs gasons près de la porte, s'elancent dedans…, D'Aubigné, Hist. III, 415.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GAZON, s. m. (Agricult.) motte plus ou moins grande de terre fraîche, molle, garnie d’une herbe courte & touffue. Le gazon est l’objet de la campagne le plus agréable aux yeux ; c’est le plus grand ornement des parterres & des jardins de propreté.

Il naît de lui-même dans un terrein favorable, ou bien il vient par culture ; la culture se fait de graine ou de placage. Parlons de ces deux manieres de culture, & tirons nos instructions du pays qui joüit des plus beaux gazons du monde.

Pour faire un gazons de graine, on prépare en Angleterre le terrein qu’on destine à ce gazon. On le nivelle, on l’épierre, on le beche, on le laboure, en sorte que la terre en soit bien ameublie ; on la passe au rateau, on en casse les mottes, on on unit la surface, & on répand dessus un ou deux pouces d’épaisseur de bon terreau, pour facilite encore mieux la levée du gazon.

La semence ordinaire du gazon est de graine de bas-pré, choisie dans les plus belles communes, & dans celles où l’herbe est la plus fine & la moins mélangée. On seme dans la terre préparée cette graine fort épaisse, afin que le gazon qui en naîtra le soit aussi. On couvre d’un peu de terre humide cette graine pour empêcher qu’elle ne soit point dissipée par les vents.

On choisit même un tems calme pour semer le gazon, parce que lorsqu’il vente, la graine qui est fort legere, s’envole, & tombe sur terre par tas, au lieu d’être également distribuée.

On seme le gazon au milieu du jour, & quand le tems est à la pluie, parce qu’il épargne la peine des arrosemens ; outre que la pluie venant à tomber, plombe la terre, & fait lever la graine beaucoup plûtôt.

On préfere, pour semer du gazon, le commencement du printems ou de l’autonne, c’est-à-dire les mois de Mars ou de Septembre, avant & après les grandes chaleurs de l’été.

On s’estime très-heureux, si le gazon qu’on a semé dans un tems favorable, & qui vient de monter, se trouve pur, épais, & d’un beau verd ; mais néanmoins, comme on sait qu’il périroit bien-tôt, si on l’abandonnoit à lui-même, on prend grand soin de l’entretenir. Ce soin consiste à le tondre très-souvent, tous les huit ou tous les quinze jours. Plus l’herbe est coupée fréquemment, plus elle s’épaissit & devient belle. Ensuite on seme chaque année de la nouvelle graine dans tous les endroits où le gazon est trop clair, afin de l’épaissir, le rafraîchir, & le renouveller.

On lui donne tous les arrosemens nécessaires ; on n’oublie pas de le battre, quand il s’éleve trop, & de rouler continuellement par-dessus un rouleau de bois, de pierre, ou de fer, afin d’affaisser, d’arrasier l’herbe de bien près, & d’empêcher qu’un brin ne passe l’autre.

Malgré toutes ces précautions, les Anglois ont remarqué que leur gazon semé de graine n’avoit point une certaine beauté uniforme, qu’il ne venoit point pur, qu’il étoit toûjours mêlé d’herbes qui le déparoient, & que ces herbes dégénéroient encore chaque année. Ils ont long-tems tâché d’y remédier, en arrachant ces mauvaises herbes, & en semant à leur place de la nouvelle graine. Mais tous ces remedes ne répondant point à leurs desirs, ils ont enfin imaginé l’art de gazonner, & l’ont mis en pratique avec un succès surprenant.

Cet art de gazonner consiste à enlever des plus belles pelouses des carreaux de gazon, & à les appliquer ailleurs. Voici comme on se conduit pour réussir. Après avoir préparé la terre de la même maniere, que s’il s’agissoit de la semer de graine, on prend une beche pour enlever le gazon qu’on a choisi d’avance dans un pré, ou dans quelque riche pelouse toute pleine d’herbes fines. On taille ce gazon par pieces quarrées de l’épaisseur d’environ trois pouces & de la largeur d’environ dix-huit pouces ; ensuite on couche la beche presque sur la surface de la terre, on la pousse contre les pieces de gazon taillées, on les coupe entre deux terres, on les enleve, on les porte au lieu qui leur est destiné, on les place proprement à l’endroit qu’il s’agit de gazonner, & on les arrange pressées les unes contre les autres, comme font nos carreleurs quand ils carrelent un appartement.

S’il s’agit de gazonner un espace de terrein considérable, on commence à bien niveller le terrein préparé ; ensuite on place le long d’un cordeau les pieces équarries de gazon qu’on a levées, on les joint ensemble très-exactement ; & pour cimenter les joints, des plaqueurs applatissent uniment le placage avec leurs battes. Quand le gazon est nivelé, joint, plaqué, on l’arrose amplement pour le réunir encore à la terre, à laquelle il est appliqué ; & enfin on y passe divers rouleaux pour l’affermir. Tous ces moyens font que le gazon s’attache inébranlablement à la nouvelle terre, s’incorpore avec elle, y jette ses racines de toutes parts, & s’en nourrit. Il ne s’agit plus pour la conservation du gazon, que de le tondre, le rouler, & l’entretenir.

Telle est la maniere dont les Anglois gazonnent, non-seulement des bordures, des rampes, des talus, des glacis, mais des boulingrins, des parterres, des allées, des promenades entieres ; c’est un spectacle admirable que ces beaux tapis ras & unis de velours verd qu’on voit dans toutes leurs campagnes, & que les autres nations n’ont encore pu se procurer. On a tenté vainement de les imiter en France ; on y seme, il est vrai, d’assez grandes pieces de gazon ; on en plaque çà & là quelques massifs ; on fait venir à ce dessein de la graine & des carreaux de gazon d’Angleterre : mais le gazon qui leve en France n’est ni fin, ni garni, ni d’un beau verd ; il fait de larges jets, pousse des touffes séparées, de mauvaises herbes, dégénere en chien-dent ; & d’ailleurs il n’est ni roulé, ni tondu avec le soin & l’intelligence nécessaires. En un mot, à l’exception peut-être du gazon du palais royal, tous les autres gazons du royaume, comparés à ceux d’Angleterre, ne paroissent que des compartimens ou des pieces d’un pré nouvellement fauché. (D. J.)

Gazons, en terme de Fortification, sont des especes de mottes de terre de pré, coupées ou taillées en forme de coin, dont la base a quinze ou seize piés de longueur ou de queue sur six de largeur. La hauteur est de six pouces ; elle va se terminer en glacis à l’extrémité de la base, en sorte que le profil ou la coupe du gazon, pris selon sa longueur, est un triangle rectangle. Le gazon, pour être bon, doit être coupé dans un terrein gras qui produit beaucoup d’herbes ; on en forme quelquefois le côté extérieur du rempart des ouvrages de la fortification ; & l’on dit alors que ces ouvrages sont revêtus de gazons. Voyez Revêtement. (Q)

Gazon d’Olympe ou de Montagne, (Botan.) voyez Staticé.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gazon »

Wallon, wazon ; aragonais et crémonais, gason ; bas-lat. guaso, waso ; de l'anc. h. allem. waso ; allem. mod. Wasen, gazon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1178) wason (variante régionale) ; (1213) gason. Du vieux-francique *waso « motte de terre revêtue d'herbe[1] » ; apparenté à vase → voir waas, « nappe de brume » en néerlandais, ooze, « boue, bourbe » en anglais, Wiese « prairie, pré » en allemand
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gazon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gazon gazɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « gazon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gazon »

  • Le gazon fait rêver de nombreux jardiniers. Facile à installer, il transforme en quelques semaines un terrain vague en une oasis de verdure. Cependant, dans les jardins situés en climat sec, maintenir un beau tapis vert entraîne une lutte incessante, avec un résultat souvent décevant. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Comment se passer du gazon
  • Rien de plus agréable qu’un gazon bien entretenu. Or, la tonte produit des déchets qu’il est désormais interdit de brûler. La première option qui vient à l’esprit, c’est bien entendu la déchetterie. Mais c’est loin d’être votre seule option ! Femme Actuelle, Que faire des déchets de tonte de gazon ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Le printemps c’est quand la neige fond et qu’elle repousse en gazon. De Paroles d’enfant
  • Pour la retraite, la plume est moins utile que la tondeuse à gazon. De Daniel Pennac / La Fée carabine
  • Comment réussit-on à installer une pancarte Défense de marcher sur le gazon ? De Jean-Loup Chiflet / Réflexions faites... et autres libres pensées
  • Les deux caractéristiques essentielles de l’Anglais sont l’humour et le gazon. Sans humour et sans gazon, l’Anglais s’étiole et se fane et devient creux comme un concerto de Schönberg. De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • Le secret d'un gazon anglais : vous semez et vous laissez pleuvoir pendant sept siècles. De André Maurois
  • Pour les banlieusards, le printemps n’est vraiment au rendez-vous que lorsqu’ils sont éveillés pour la première fois par une tondeuse à gazon. De Anonyme
  • J’ai un copain qui a une situation formidable. Il a cinq mille personnes en dessous de lui ! Il tond le gazon dans un cimetière... De Pierre Doris
  • L’herbe est toujours plus verte chez les autres... jusqu’à ce qu’on découvre que c’est du gazon artificiel. De Jacques Salomé / Si je m’écoutais, je m’entendrais
  • Les admirations de bien des gens donnent la mesure de leur taille. Ils admirent ce qui les dépasse comme le gazon la pâquerette. De Alfred Capus / Les Pensées
  • Un jour d’été parfait c’est un jour où le soleil brille, où une légère brise souffle, où les oiseaux chantent et où la tondeuse à gazon est en panne. De James Dent
  • Au niveau sportif, la saison en salle s’est terminée juste avant le confinement mais celle sur gazon a été annulée. Le président, Fred Thiel, ajoute que les tournois organisés cet été sont également annulés. L’impact de cette crise sanitaire ne sait pas fait trop ressentir au sein du club puisqu’il n’a perdu aucun membre. Le club est maintenant dans l’attente afin de connaître la date de reprise du championnat. Le club accueille de nouveaux membres chaque année. , Hockey. Retour sur le gazon pour les hockeyeurs de l'USM Vire | La Voix le Bocage
  • Le nombre croissant de cas de coronavirus a impacté de nombreuses vies, a fait de nombreuses victimes et a touché la structure économique au niveau mondial. Tondeuses à gazon a analysé et publié le dernier rapport sur le marché Tondeuses à gazon mondial. Des modifications du marché ont affecté la plateforme mondiale. Comme le marché Tondeuses à gazon, de nombreux marchés font également face à des situations similaires. Ainsi, de nombreuses entreprises ont été ruinées du fait de l’augmentation généralisée du nombre de cas à travers le monde.se connecter à la vente dexperts [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Instant Interview, marché Tondeuses à gazon mondial 2020 tenant compte de l’analyse de l’épidémie de COVID-19 par acteurs clefs segmented into, Below 40 Inch Cutting Width, 40 50 Inch Cutting Width, Above 50 Inch Cutting Width, By Application Riding Lawn Mowers has been segmented into – Instant Interview
  • Global Tondeuses à  gazon à  braquage nul Rapport d’étude de marché fournissant des informations détaillées. En outre, Tondeuses à  gazon à  braquage nul aperçu du marché, faits saillants clés, types de produits, moteurs, défis et tendances. L’analyse du rapport couvre le paysage de l’industrie, la taille du marché et les principaux pays / régions clés. INFO DU CONTINENT, Tondeuses à  gazon à  braquage nul Marché mondial de la demande industrielle, tendances, aperçu régional avec impact de COVID-19 - INFO DU CONTINENT
  • Une bande de gazon de dix mètres de long sur deux mètres de large, soit 20 m2, a été découpée. , Mais qui a donc pu découper le gazon du tout nouveau terrain synthétique de Craon ? | Haut Anjou
  • Avec 167 sélections au compteur, Hugo Genestet (28 ans), benjamin d'une fratrie d'internationaux derrière Martin (35 ans) et Tom (33 ans), est un des cadres de l'équipe de France de hockey sur gazon. Co-capitaine des Bleus, le milieu de terrain des Waterloo Ducks (Belgique) a subi le 9 février dernier un contrôle positif à la cocaïne alors qu'il effectuait « une pige » lors de la finale du Championnat de salle avec l'Amicale Anderlecht. L'Équipe, Contrôlé positif à la cocaïne, l'international Hugo Genestet risque quatre ans de suspension - Hockey sur gazon - L'Équipe
  • En outre, le rapport présente divers avantages en raison de l’analyse approfondie des caractéristiques importantes des principaux marchés en développement. L’analyse comprend la taille du marché, les dernières tendances 2020, les moteurs, les opportunités, ainsi que les segments de marché clés. L’étude révèle la dynamique du marché dans plusieurs segments géographiques à travers le monde. Ces principales zones géographiques sont – les principaux pays du Centre-Est et de l’Afrique, l’Amérique latine, l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie-Pacifique. Parallèlement à Tondeuses à  gazon à  conducteur marchant une analyse de marché pour l’environnement actuel et les perspectives futures au cours de la période de prévision. Le rapport contient également un panorama complet du marché et des fournisseurs des principaux fournisseurs. INFO DU CONTINENT, Tondeuses à  gazon à  conducteur marchant Rapport d'analyse approfondie du marché 2020 avec impact potentiel de COVID-19 - INFO DU CONTINENT

Images d'illustration du mot « gazon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gazon »

Langue Traduction
Anglais grass
Espagnol césped
Italien erba
Allemand gras
Chinois
Arabe نجيل
Portugais relva
Russe трава
Japonais
Basque belarra
Corse erba
Source : Google Translate API

Synonymes de « gazon »

Source : synonymes de gazon sur lebonsynonyme.fr
Partager