Pose : définition de pose


Pose : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POSE1, subst. fém.

I. − Action de poser, de placer à l'endroit qui convient, de procéder à l'installation de; résultat de cette action.
A. − [En parlant d'un objet, d'un appareil ou d'un ensemble plus complexe] Synon. installation, mise en place*; anton. dépose.Pose d'un appareil ménager, d'une barrière, d'une sonnette; pose de papiers peints, de tuiles; pose d'une voie ferrée; livraison et pose gratuites. [Il] faut (...) user de précaution pour tracer exactement la forme du trou nécessaire à la pose de la serrure (Nosban, Manuel menuisier, t.2, 1857, p.212).La pose des canalisations intérieures est le plus souvent faite par des plombiers (Quéret,Industr. gaz,1923, p.216).
Loc. (Cérémonie de la) pose de la première pierre* (d'un édifice).
JEUX (jacquet, domino). Action de jouer le premier, de placer le premier pion ou le premier domino; p.méton., ce droit de jouer le premier:
1. ... les gens qui ont des habitudes, et celle du domino en particulier sont trop possédés pour être méchants à certaines heures. La méchanceté les dérangerait et pourrait leur faire manquer la pose du double-six. Mérimée,Portr. hist. et littér.,1870, p.207.
Loc. verb. Avoir la pose. Avoir le droit de jouer le premier. Et voici ce qu'Enjolras entendit: (...) −Du six. −Du trois. −De l'as. −À moi la pose [du domino]. Quatre points (Hugo,Misér., t.2, 1862, p.46).
B. − [En parlant d'une pers.]
1. Vieilli. Pose d'un garde, d'une sentinelle. Action de mettre (un soldat) en faction (à un endroit précis); résultat de cette action. Nous entrâmes, après un moment d'attente, à la faveur d'une pose de sentinelles à laquelle nous annonçâmes être députés (Le Moniteur,t.2, 1789, p.553).
Caporal de pose. ,,Celui qui est chargé de poser et de relever les sentinelles`` (Ac. 1835, 1878).
2. BEAUX-ARTS. [En parlant d'un modèle] Action de poser pour un artiste; p.méton., séance durant laquelle un artiste installe son modèle dans l'attitude figée, voulue pour la reproduction. Heure, séance de pose. Un jour, devant MlleRose, lassée par la pose et dont le dos s'incurve de fatigue, il [Delacroix] sera pris par le désir de ne rien épargner de ce qu'il voit (Huyghe,Dialog. avec visible,1955, p.95).
Loc. verb. Prendre, garder, tenir, quitter la pose. Prendre, tenir, quitter cette attitude. La mère se déshabilla, se planta près du poêle, immobile, tenant la pose (Zola,L'OEuvre,1886, p.262).Quand il lui fut permis de quitter la pose et pendant que Marie Bagration étendait un linge mouillé sur le buste, M. Viardot se secoua (A. France,Vie en fleur,1922, p.531).
3. CHANT. Pose de la voix. ,,Art d'émettre des sons avec aisance, sans forcer le volume de la voix`` (Rougnon 1935, p.203):
2. La pose de la voix a été confondue par quelques maîtres avec la place, tandis que le mot pose signifie plutôt la régularité dans l'écoulement du son en nappes égales, sans flottement ni fluctuations. Arts et litt.,1935, p.36-8.
II.
A. − Attitude. Synon. position.Pose gracieuse, langoureuse, vulgaire. Ce fut dit sans embarras et dans une pose de grand seigneur en visite chez de petites gens (Balzac,Illus. perdues,1843, p.687).Elle cousait sans hâte dans une pose à la fois familière et majestueuse (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p.857).
Loc. verb. Prendre une/des pose(s). Adopter une attitude ayant pour but d'exprimer ou de suggérer quelque chose. Prendre une pose avantageuse. Trois hommes (...) prenaient soudain une pose. L'un tenait un fusil, l'autre un clairon, le troisième était blessé. C'étaient des soldats en plein combat. (Drieu La Roch.,Rêv. bourg.,1937, p.112).
B. − Spécialement
1. BEAUX-ARTS. Attitude, mouvement qu'un artiste a choisi de donner à un personnage dans son oeuvre. Peinture savante s'attachant aux poses les plus compliquées et les plus hardies du corps [peinture de Degas] (Huysmans,Art mod.,1883, p.134).Rodin a représenté Gellée dans la pose d'un joueur de boules (Barrès,Cahiers, t.6, 1908, p.301).
2. DANSE CLASS. Synon. de position.Ces poses [de Vladimiroff] sur la demi-pointe sont fort belles (Levinson,Danse,1924, p.80).
3. SPECTACLES. Poses plastiques. ,,Numéros acrobatiques de cirque et de music-hall dont les figures, en force et en souplesse, évoquent des oeuvres picturales ou statuaires`` (GDEL). Synon. tableaux vivants.
C. − Au fig.
1. Attitude artificielle, manière prétentieuse, affectée de parler, de se tenir, de se comporter. On se moquait volontiers des dehors glacés et de la voix grave de Justin; on accusait son austérité de n'être qu'une pose (Arland,Ordre,1929, p.181).
2. Affectation, artifice, manque de naturel. Synon. façons, manières.Non pas un de ces dîners intimes, gais et sans pose (...) mais un dîner vraiment élégant, vraiment solennel (Mirbeau,Journal femme ch.,1900, p.193):
3. Charles (...) fut tout étonné de voir une société de gens de lettres où le ton familier d'une liberté franche remplaçait toute affectation, toute pose. Goncourt,Ch. Demailly,1860, p.140.
Loc. adv., fam. À la pose. Synon. fam. à l'esbroufe, au bluff.Oh! tout est à la pose, ici!...C'est excessivement chic! (Gyp.,Éduc. prince,1890, p.52).
III. − PHOT. Temps de pose ou pose. Exposition (d'un film, photos, etc.) à l'action de rayons qui doivent impressionner la surface sensible; temps nécessaire à cette impression. La substance pelliculaire que j'employais (...) offrait l'immense avantage de n'exiger qu'une pose de deux secondes (Lettre au Moniteur universel,juill. 1871ds Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav., 1899, p.448).Le temps de pose dépend de quantités de facteurs différents: nature et intensité de la lumière, couleur et éloignement du sujet, (...) composition de la surface sensible (Prinet,Phot.,1945, p.30).
En partic. Temps d'exposition supérieur à un dixième de seconde. Anton. instantané.De la pose à l'instantané, la photograpohie a conquis tous les modes de capter la physionomie humaine, la présence des choses et l'accomplissement des événements (Cassou,Arts plast. contemp.,1960, p.388).
Rem. Dans qq. ex., pose est empl. abusivement et par confusion graph. au sens de «pause»: On avait une pose d'un quart d'heure avant le départ (Aragon, Beaux quart., 1936, p.72). Il y eut encore une autre pose avant le sommet (Queneau, Enf. du limon, 1938, p.25).
REM.
Posette, subst. fém.,région. (Midi). Petite pause. Ils ne s'étaient pas même rendu compte qu'ils marchaient depuis un bout de temps appréciable. −Si on faisait la «posette»? (...) Une fois assis dans une combe douce tapissée de thym sec ça tirait tellement souci de se lever qu'on resta (Giono,Baumugnes,1929, p.200).
Prononc. et Orth.: [po:z]. Homon. pause. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1694 «action de poser, de mettre en place» (Ac.); 1835 pose de la première pierre (ibid.); b) 1832 «au jeu de dominos, avantage de placer le premier dé» (Raymond); 2. a) 1792 «attitude d'un modèle qui pose pour un artiste» (A. Watelet, P. C. Levesque, Dict. des arts, de peint., t.5, p.159); id. tenir les poses (Id., ibid., p.161); 1873 garder la pose (Renan, Antéchrist, p.125); b) 1831 «manière de se tenir, attitude» (Balzac, Sarrasine, p.415); 1845 prendre la pose (Renan, Lettres, p.372); c) 1858 «affectation, manque de naturel» (Larch. t.7, p.659); 3. 1871 phot. (Lettre au Moniteur universel, loc. cit.); 1903 temps de pose (Nouv. Lar. ill.); 4. 1906 mus. pose de la voix (E. Jaques-Dalcroze, Ét. de la portée musicale, p.6). Déverbal de poser*. Cf. plus anciennement l'a. fr. pose au sens de «moment, intervalle, laps de temps» (dep. ca 1140, Pélérinage Charlemagne, éd. G. Favati, 218) et «relâche, repos» (dep. déb. xiies., St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 1112). Fréq. abs. littér.: 1036. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 702, b) 1714; xxes.: a) 1802, b) 1808. Bbg. Quem. DDL t.21.

POSE2, subst. fém.

Région. (Suisse). Unité de mesure agraire équivalant à 400 toises ou 27 ares. Il avait laissé à sa mort quarante poses et quinze bêtes, outre les Bornes, le château, et pas mal d'argent à la banque (Ramuz,A. Pache,1911, p.19).
Prononc.: [po:z]. Homon. pause. Étymol. et Hist. 1336 «mesure agraire» (Franch. de la Chaux du Dombief, Droz, Bibl. Besançon ds Gdf.); 1396 «mesure pour les liquides» (Chap. de N.-D. de Montmorillon, Arch. Vienne, ibid.). V. pose1.

Pose : définition du Wiktionnaire

Nom commun

pose \poz\ féminin

  1. Action de poser, de mettre en place.
    • Et l'on avait encore par la suite réglementé la pose des lacs à terre si bien que c'était de plus en plus hasardeux d'essayer d'en profiter quand les bêtes rusées refusent la « graine », à la branche ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La pose d’un tapis, d’une serrure.
    • On paie tant pour la taille d’une pierre et tant pour la pose.
  2. (Jeux) Avantage qui consiste à jouer le premier dé au domino, au jacquet, etc.
    • À vous la pose.
  3. (Musique) Manière de poser, en parlant de la voix.
    • La pose de la voix.
  4. Action de se poser, manière de se tenir, attitude.
    • […], ces femmes d’une nature à part. Tout en elles est, en effet, plein de séduction : leurs poses sont aussi ravissantes que leur démarche ; […] — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
  5. Action de poser pour se faire peindre, photographier, etc.
    • Enfin on trouvera dans l’annexe sur la photographie judiciaire la description d’une nouvelle chaise de pose qui, tout en permettant une exécution facile et rapide, assure une rigoureuse uniformité de réduction entre les photographies de face et de profil. — (Alphonse Bertillon, Identification anthropométrique, instructions signalétiques, Imprimerie Administrative, 1893, p. i-xii)
  6. (En particulier) Attitude qu’un peintre, un sculpteur ou un photographe fait prendre à son modèle.
    • Tenir la pose.
  7. (Photographie) Temps que dure la pose devant l'objectif.
    • Le procédé au gélatino-bromure d’argent me faisait espérer des images assez nettes avec un temps de pose très court, […]. — (Étienne-Jules Marey, Le Fusil photographique, dans La Nature - Revue des sciences, page 326, 1882)
    • Pour évaluer exactement les temps de pose, il est indispensable de pouvoir déterminer ou vérifier les vitesses des obturateurs. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 143)
  8. (Familier) Affectation dans l’attitude, dans les paroles qui annonce l’intention de produire de l’effet.
    • Sa rusticité paraissait tellement ostentatoire qu'elle sentait la pose. — (Eric-Emmanuel Schmitt, L'Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000. Prologue)
    • Son air profond n’est qu’une pose.
  9. (Suisse) (Vaud) Ancienne unité d'aire en viticulture. C'est la surface qu'un ouvrier peut travailler en un journée. La dimension d'une pose, en nombre de mètres carrés, dépend donc des régions, suivant la nature du terrain.
    • Il y avait deux maisons en bois planchéié, près de la maison d'habitation un jardin planté de cinq cents arbres fruitiers en pleine valeur, plus cent quatre-vingt douze poses de terre, dont soixante étaient labourables et deux en vignoble. — (Philippe Suchard, Un voyage aux États-Unis d'Amérique, chapitre XXV ; Éditions de la Baconnière, Boudry [Suisse], 1947, p. 162)
    • La pose est citée par Ernest Mandel dans son "Initiation à la théorie économique Marxiste, 1964".
  10. (Imprimerie) Quantité de produits imprimés sur une même planche.
    • Une feuille de 24 poses en publipostage.

Forme de verbe

pose \poz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de poser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de poser.
    • Si dans son analyse le critique en disséquant pose alors une leçon d’anatomie, nous aimerions d’autant plus volontiers la dépeindre ici dans sa version heideggerianisante, que celle-ci ventriloquise les textes de Trakl afin d’y lire des textes dont la teneur idéologique est pour le moins suspecte. — (revue Sud, 1987, n° 71 à 74, page 234)
    • On se pose parfois des questions sur le rapport qui peut exister entre le procédé midrashique et le modèle rhétorique. — (Jean-Bosco Matand Bulembat, Noyau et enjeux de l’eschatologie paulinienne, 1997)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de poser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de poser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de poser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pose : définition du Littré (1872-1877)

POSE (pô-z') s. f.
  • 1Action de poser, de mettre en place. La pose d'un tapis, d'une sonnette.

    Terme d'architecture. Action de poser une pierre dans une construction.

    Pose de la première pierre d'un monument, cérémonie qui a lieu quand on en pose la première pierre.

  • 2 Terme de guerre. Un certain nombre de soldats qu'on va mettre en faction. Il était de la première, de la seconde pose.

    Caporal de pose, caporal chargé de poser, de relever les sentinelles.

  • 3Action ou avantage de placer le premier dé au domino. À vous la pose.
  • 4Il se dit des attitudes diverses données ou prises. J'aime la pose de cette figure. Cette danseuse a des poses gracieuses. Il [le motteux] se tient aux environs du nid, et, lorsqu'il voit un passant, il court ou vole devant lui, faisant de petites poses comme pour l'attirer…, Buffon, Ois. t. IX, p. 346. Sur la table de pose, se dresse un mannequin drapé, simulant les attitudes de la vie, Th. Gautier, Monit. univ. 1er et 2 juin. 1868.

    Salon de pose, se dit, dans les ateliers de photographie, de la pièce où l'on pose pour être photographié.

  • 5 Fig. Affectation quelconque, désir de produire de l'effet. Son air profond n'est qu'une pose.

REMARQUE

Scarron l'a employé dans le sens de pause ; c'est le sens ancien : Sur le promontoire Pachyn Qui se trouvait en son chemin, Elle pensa faire une pose, Virg. VII. Châteaubriand aussi : Le rossignol saute du doux au fort ; il fait des poses ; il est lent, il est vif, Génie, I, V, 5.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. POSE.
4Ajoutez :

Perdre la pose, perdre l'attitude que le peintre avait donnée à son modèle. Du jour au lendemain il change, il échappe ; sans cesse, pour parler comme les peintres, il perd la pose, et, avec la meilleure volonté du monde, il ne réussira pas à la retrouver, A. Claveau, Journ. offic. 1er juill. 1875, p. 4837, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pose »

Étymologie de pose - Littré

Voy. POSER. Dans l'ancienne langue, pose est l'orthographe de pause et en a le sens.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pose - Wiktionnaire

Déverbal de poser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pose »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pose poz play_arrow

Citations contenant le mot « pose »

  • Certaines questions ne sont difficiles que parce qu’on les pose. De André Frossard
  • Elle rougit si on lui parle de chaise ; pour ce qu'elle y pose. De Claude Daubercies
  • Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions. De Confucius
  • Quand on pose les questions, on s'oppose aux réponses. De Daniel Pennac
  • Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête. Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie. De Proverbe chinois
  • Un psychiatre est un monsieur qu'on paie très cher pour qu'il vous pose des questions qu'une femme nous pose, elle, gratuitement. De Paul Guth
  • Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Etre "de quelque chose", ça pose un homme, comme être "de Garenne", ça pose un lapin. De Alphonse Allais / Le Chat noir - 25 Janvier 1890
  • Une civilisation me paraît se définir à la fois par des questions qu'elle pose et par celles qu'elle ne pose pas. De André Malraux
  • Un psychanalyste, c'est quelqu'un qui vous pose, pour beaucoup d'argent, des questions que votre femme vous pose pour rien. De Joey Adams
  • Si tu ne comprends pas, pose des questions. Si poser des questions te met mal à l’aise, dis-le et pose-les quand même. De Chimamanda Ngozi Adichie / Americanah, 2014
  • Poser une question qui ne se pose pas est la plus sûre façon de prouver qu'elle se pose. De François Mitterrand
  • La propagande ne se pose pas de questions morales. De Noël Mamère / La dictature de l'audimat
  • On se pose toujours en s'opposant. De Noël Mamère / Ma république
  • Qui se pose la question du pourquoi est un philosophe. De Benjamin Huynh
  • Le coeur à vingt ans se pose où l'oeil se pose. De Georges Brassens / Les amours d’antan

Images d'illustration du mot « pose »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pose »

Langue Traduction
Corse posa
Basque pose
Japonais ポーズ
Russe поза
Portugais pose
Arabe يشير إلى
Chinois 姿势
Allemand pose
Italien posa
Espagnol pose
Anglais pose
Source : Google Translate API

Synonymes de « pose »

Source : synonymes de pose sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pose »



mots du mois

Mots similaires